Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’Allemagne a consacré plus de 21 milliards d’euros pour absorber les migrants en 2016

Le ministère des Finances allemand a publié un rapport mensuel sur lequel le Spiegel s’est penché. Selon le magazine, Berlin aurait ainsi consacré des dizaines de milliards d’euros depuis 2015, soit plus de 96 milliards d’ici à 2020 au total.

Selon un rapport du ministère des Finances allemand publié ce 27 janvier 2017, le gouvernement d’Angela Merkel a dépensé quelque 21,7 milliards d’euros pour faire face à la crise migratoire. Et pour 2017, 21,3 milliards sont d’ores et déjà provisionnés.

Cela comprend les frais d’accueil, d’enregistrement des migrants mais aussi de logement, soit plus de 3 milliards d’euros, auxquels il faut ajouter 9,3 milliards versés directement aux régions allemandes, les Länder, pour faire face plus localement et directement à la même tâche.

 

Plan de « relance économique » ?

Le gouvernement fédéral allemand présente la dépense comme un « paquet de mesures de stimulus économique », mais si l’argent est bel et bien injecté dans l’économie selon la doctrine keynésienne, où il est censé générer de l’activité, il vient tout de même de la poche du contribuables.

« Vous pouvez le voir aussi comme un plan de relance économique », estime Ferdinand Fichtner, chef de l’Institut allemand de recherche économique, le DIW, et cité par le magazine allemand Der Spiegel, précisant qu’une grande part des sommes versées par l’Etat fédéral ont été dépensées en approvisionnement de nourriture et en logements pour les migrants, faisant travailler les entrepreneurs et les fournisseurs locaux.

Selon les chiffres officiels, l’Allemagne a accueilli quelque 890 000 migrants en 2015 pour ensuite réduire le flux à 600 000 en 2016 selon les chiffres de l’agence Reuters, et 400 000 prévus pour 2017.

 

Angela Merkel en difficulté quant à sa politique migratoire

La politique de « porte ouverte » à l’immigration de masse d’Angela Merkel fait l’objet de nombreuses critiques en Allemagne, du parti souverainiste Alternative pour l’Allemagne (AfD) jusque dans les rangs même du parti de la chancelière, alors que cette dernière brigue un quatrième mandat en 2017. A la tête de l’Etat fédéral allemand même, Sigmar Gabriel, vice-chancelier allemand a appelé en janvier 2017 à tolérance zéro à l’égard de l’islamisme et à la fermeture des mosquées salafistes.

Angela Merkel a, pour sa part, reconnu des erreurs dans sa politique migratoire, après la série d’attaques qu’a connue l’Allemagne. Après la vague d’agression sexuelles de Cologne du 31 décembre 2015 à l’attentat au camion du marché de Noël de Breitscheidplatz à Berline un an plus tard, en passant par les nombreuses attaques de l’été 2016 qui ont choqué l’opinion les lignes ont bougé en Allemagne, concernant le bien-fondé du « multi-culturalisme ». Pour espérer l’emporter la chancelière a dû amender ses positions sur la question et se montrer plus dure, au risque de brouiller son message.

Sans surprise :

 

L’histoire politique, économique et sociale de l’Allemagne, chez Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

7 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Quand on pense tout ce qu’on pourrait faire pour nos concitoyens (ou l’Allemagne pour les siens, en l’occurrence) avec une telle somme...

    Et du coup, vu que les "migrants" sont censés être une chance pour l’Europe...combien de milliards ont-ils rapporté à l’UE ?

     

  • Oui enfin on peut aussi creuser des tranchées et les reboucher ou briser des vitres et passer de nouvelles commandes, cela n’aide en rien l’économie.


  • Coût de l’opération : près de 35 MILLIARDS d’euros !!! C’est vrai que l’on remarque des tensions montantes chez les allemands qui avaient plutôt l’habitude de courber l’échine devant les pires mauvais coups qu’on leur infligeait ( le formatage d’après guerre était réussi ) , comme on dit " dans toute mauvaise chose , y a du bon " . Si ces arnaques programmées , pouvait réveiller massivement un peuple , ça aura servi à quelque chose .
    Quant à Mam Merkel , nul doute qu’ a l’instar de jean Monnet en son temps , c’est un agent des USA ! ...mais le vent tourne , va y avoir des révisions de positionnements sur bien des sujets !
    Et une dernière un peu plus sinistre , est que ces mannes d’euros considérables , ne vont pas se cantonner à être retirées des poches des allemands , l’Europe va s’empresser de les mutualiser , et éclabousser les pays voisins .


  • Il y a quelques années, Madame Merkel proclamait avec Sarkozy "l’échec du multiculturalisme". Désormais elle ouvre grand les portes en faisant la louange de cette idéologie (un peu moins depuis les récents événements tout de même).
    Il suffit d’un minimum de connaissance sur la nature humaine pour se douter que cette dame d’un certain âge n’a pas pu changer aussi radicalement d’avis en si peu de temps.
    Ou bien Madame Merkel se fait dicter son agenda politique (ce que je pense), ou bien son esprit est particulièrement versatile. D’ailleurs elle change certes très souvent de tenues (je la vois toujours avec une tenue de couleur différente sur chaque cliché, je me demande combien sa garde robe coûte et qui la paye.)


  • Ce sera 5 fois plus quand ils feront venir leur famille - nombreuse .


  • Dont 96 milliard jusqu’en 2020 qui se rajoute à la dette le tout payer par les citoyens allemands
    geste gratuit pour les immigrants ? pas si sûr , il y a des fortes chances que les politiques leur fasses comprendre qu’ils sont redevable a vie sur plusieurs générations.