Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’Arabie saoudite cultive l’héritage du wahhabisme

La dynastie contestée se construit un passé et une légitimité

Aux portes de Ryad, s’élève la silhouette massive du futur centre de recherche dédié au wahhabisme, une branche de l’islam considérée comme inflexible, intolérante et immuable.
Le bâtiment fait partie d’un ambitieux projet de développement piloté par le roi Salmane d’Arabie saoudite.

 

Il se dresse au centre du quartier Addiriyah, où vécut le prédicateur Mohammed ben Abdelwahhab qui noua une alliance à l’origine de la naissance du premier État saoudien au XVIIIe siècle.

Cette alliance avec un chef local, Mohammed ben Saoud, jeta les bases de l’Arabie saoudite d’aujourd’hui et de sa doctrine rigoriste. La volonté de préserver l’héritage du prêcheur signifie que le wahhabisme reste au coeur de l’âme saoudienne même si cette doctrine est accusée d’alimenter l’extrémisme sunnite.

Le centre va renfermer des documents, des livres et une médiathèque pour les chercheurs qui s’intéressent au prédicateur Mohammed ben Abdelwahhab et à son message.

Lancé en 2000, le projet de 750 millions de riyals (176 millions d’euros) consiste, en plus de l’édification du centre Abdelwahhab, à réhabiliter Atturaif, un site de maisons aux murs d’argile berceau de la dynastie des Al-Saoud. Le roi Salmane possède un palais surplombant ce site où vécurent ses ancêtres et qui est maintenant classé au patrimoine mondial de l’Humanité par l’Unesco. Ces travaux doivent être achevés fin 2016.

Une fois terminé, le complexe abritera cinq mini-musées dépeignant la vie sous le premier État saoudien (1744-1818) qui tomba sous les coups des envahisseurs ottomans et égyptiens.

 

- Alliance cruciale -

Le centre Abdelwahhab a "une importante valeur historique", explique à l’AFP Abdallah Arrakban, directeur de la commission de développement. Il défendra la "vérité" sur l’oeuvre de Mohammed Abdelwahhab, que les médias décrivent comme un "tueur et un va-t-en guerre mais je pense que c’est faux".

Le prêcheur a défendu, aux yeux de M. Arrakban, le Tawhid (unicité de Dieu) en opposition au culte des saints, au chiisme, à la représentation des êtres vivants, et prôné l’application de la charia (loi islamique), pour un retour à l’islam originel tel qu’il était pratiqué à ses débuts.

L’architecture du futur centre reflète ce rigorisme, l’austérité des imposants blocs de calcaire des façades n’étant rompue que par des passerelles en verre. Mohammed Abdelwahhab a noué dès 1740 l’alliance qui a légitimé les Al-Saoud. En contrepartie, ces derniers ont mis en oeuvre sa doctrine.

Cette alliance se perpétue aujourd’hui avec une famille royale qui garde la main haute sur la vie politique et laisse les religieux imposer de stricts codes de conduite.

Dans ce pays ultra-conservateur, la mixité est interdite, les femmes n’ont pas le droit de conduire, les salles de cinéma et la consommation d’alcool sont bannies. La doctrine wahhabite est également accusée d’inspirer les organisations jihadistes comme Al-Qaïda ou le groupe État islamique (EI).

Lire la suite de l’article sur leparisien.fr

Une dynastie contestée et une diplomatie des pétrodollars, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • C’est bien une réforme (grosse fitna) en vue.


  • Les égarés, de Jean-Michel Vernochet, est édifiant à ce sujet : l’exégèse coranique (interprétation des textes par docteurs et savants) était fermée depuis le XIème siècle, et répartie entre 4 écoles, s’est trouvée alors réouverte, par Abdelwahab, pour revenir à la pureté originelle.
    Le plus blanc que blanc est caractéristique de toutes les emprises idéologiques, qui prétendent combler des manques et palier des injustices. Pour ce qui est des religions, chacun des monothéismes a subi des attaques orgueilleuses ; Talmud, Réforme puis Wahabisme et leurs déclinaisons ont voulu renégocier le contrat divin, sans avoir pris la peine d’identifier l’interlocuteur. Après ils deviennent très coléreux et très méchants, comme le crocolion (une tête de lion devant, une tête de crocodile derrière, impossible de chier..d’où la méchanceté inévitable)
    C’est une blague de gamin, le wahhabisme et les autres réécritures plus anciennes sont pourtant bien moins sérieux, avec leur prétention à une compréhension moderne de ce qui a toujours existé.

     

    • #1297038
      le 20/10/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      L’Arabie saoudite cultive l’héritage du wahhabisme

      @ Kasskapp

      Vous faites honneur à la maison ! Qu’il est bon et utile de voir ces vérité assénées avec un humour aussi décapant, non vraiment, l’autre camp n’a définitivement pas autant d’élégance, qu’on se le dise !


    • C’est vrai que quant on nous dit que le Chérif de la Mecque était, au moment opportun (pour la propagande), un "Wahhabite", on démontre qu’on a vachement bien travailler le dossier et n’y connait rien...

      Et d’autres point de décrédibilisation y’en à pleins...

      Même votre commentaire montre que vous ne savez pas de quoi vous parlez...

      Même moi je me demande de quoi vous voulez bien parler, de l’ijtihâd ???

      Non, parce que si c’est de ça, c’est étonnant, parce que d’habitude c’est le mensonge en sens inverse qu’on nous raconte, donc faudrait savoir...

      Ceci dit, vouloir faire de toute la religion un question d’ijtihâd, alors qu’il est des sujets où il y a consensus et où la place pour l’ijtihâd ne peut y être, car il y a des preuves, hors l’ijtihâd, c’est pour quant il n’y a pas de preuves, et donc pas pour tout, dans tout, comme les charlatans voudraient nous faire croire, en prétendant que les portes de l’ijtihâd auraient été fermées, est aussi un autre mensonge...

      Entre deux extrêmes, il y a un juste milieux...

      Donc, de quoi voulez-vous parler et où se situe la preuve de ce que vous avancez, parce que le zionisme n’existait pas encore à cette époque, non ???


  • Le Wahhabisme ne veut rien dire, il n’a rien inventé comme doctrine.
    Wahhabisme = salafisme tout simplement. C’est dans la lignée d’ibn-Taymiya, les 4 imams sunnites, ect...

    Ce n’est pas le salafisme qui inspire al-Quaida ou Daech mais Sayyid Qutb et la confrérie des "frères musulmans" qui ont suivi car ils partagent la croyance au Takfir généralisé.

    En gros tout le monde est mécréant car les gouvernements n’appliquent pas la loi Islamique à 100%, et comme la population vit avec eux, ils les considèrent mécréants aussi.

    C’est vraiment pas compliqué de faire des recherches sur l’origine du takfir. Un peu de rigueur aiderait les néophytes. Tous les savants officiels de l’Arabie ont condamné Daech, Al Qaida et le terrorisme. Cela aussi est parfaitement vérifiable.

     

    • Entièrement d’accord


    • #1296943

      Désolé mais les mecs qui tiennent des discours comme le tien n’ont jamais lu Ibn Taymiyyah. Et encore, je m’en prends pas à lui, car il a eut la sagesse de revenir sur ses propos avant sa mort. En effet c’est très compliqué, mais dire que Qutb a inventé le Takfir... Non, non, le Takfir est aussi vieux que la fitna.

      Il est vrai que le rôle des frères musulmans dans le terrorisme mondial et notamment par rapport à Daesh est trop souvent sous estimé, mais ne pas s’y tromper : le wahhabisme et les frères musulmans sont les deux facettes de la même pièce. On peut leur attribuer l’islamisme et le terrorisme moderne mais certainement pas le Takfir qui est juste le nom moderne de ce qu’on a connu comme étant les kawarijj.
      Et en parlant d’ibn Taymiyyah, ses livres sont de vrais manuels et Takfir, avec une théologie hérétique renié par tous les savants de la sunna qui l’ont précédé, et une méthode de jurisprudence sorti de nulle part, qui ne respecte aucune règle du fiqh, donc c’est pas un sunnite, c’est le contraire du sunnisme, en fait. Ibn Taymiyyah ne peut même pas être considéré comme savant quand on connait ses lacunes. Et si c’est un savant, ce n’est pas un savant du sunnisme, ça c’est sur. Il a contredit tous les savants fondateurs d’écoles, sur des centaines de sujets, il contredit même le Messager d’Allah quand ça l’arrange. Bref, son cas a déjà été traité par ses contemporains même, informez vous.

      J’étudie moi même le Coran et la Bible, à très haut niveau, et quand je vois des personnages comme ibn Taymiyyah ou Wahhab, je remarque vite qu’ils ne font que réhabiliter dans l’islam ce que le Coran a abrogé de la Bible. Étrange, pour des musulmans...
      D’ailleurs Ibn Taymiyyah lui même dans sa vieillesse a déclaré avoir regretté de n’avoir pas étudié le Coran comme il l’aurais du, et aujourd’hui tous les incultes en font un savant ! Que Dieu le préserve de vos égarements !


    • Vous avez faux tout les deux, en recontextualisant on pourrait trouver des excuses à machin Abdel Wahab le bedouin puritain et à Said Qotb car au fond ces deux hommes n’étaient rien d’autre que des théologiens réactionnaires plus ou moins rigouristes de leurs époques. Leurs doctrines axées sur un retour aux pratiques des compagnons du Prophète ne visaient qu’à reveiller le monde arabo-musulman de plus en plus ouvertement humilié par d’autres civilisions. La cause donc du fanatisme est la chute vertigineuse de la puissance musulmane, passer des Califats bien guidés qui dominaient leur monde à la régence turque puis aux mandats et à la colonisation européenne laisse des traces. Les plus réactionnaire des penseurs arabes ont théorisé les causes de cette catastrophe et y ont vu la main de Dieu qui punirait la nation musulmane pour son laxisme et sa décadence. Les penseurs progressiste ont inventé le nationalisme arabe car ils pensaient, à raison selon moi, que le retard du monde arabe ne pourrait être rattrapé que par l’unité, la resistance et le socialisme bien compris.
      Donc pour en revenir au sujet initiale, la cause première de l’essor de ces mouvements rigouristes est la perte de vitesse du monde arabe, l’humiliation, la colère...etc
      On ne naît pas takfiriste ou terroriste certains le deviennent après des siècles d’humiliation mandataire, coloniale puis néo-coloniale. Après la normalisation des massacres en terre d’Islam tout au long du XXeme siècle, de la palestine occupées jusqu’à l’Algerie libérée. Dans le cheminement philosophique d’une recrue lambda de daesh, les images de l’Irak à feu et à sang et de la Palestine humiliée sont bien plus déterminantes dans son basculement que les écrits sectaires de théologiens morts depuis longtemps sur qui tout le monde crachent allaigrement.
      Je ne suis pas un spécialiste des théoriciens islamistes mais de ce que j’ai cru comprendre et de Mohamed Ibn Abdul-Wahab et de Said Qotb c’est qu’ils ont lutté tout les deux avec leurs armes contre la déliquescence du monde arabe. Le premier en Arabie qui a monté tout un délire sur la "bidra" (innovation en Islam) et l’autre en Egypte avec Hassan El Bannah contre le colonialisme britannique. Donc même si je suis à mille lieux de leurs dogmes, je ne vois pas en quoi cracher sur ces types feraient avancer le schmilblick, c’est un peu comme repprocher aujourdhui à un théologien du XVème siècle ses dérives idéologiques fanatiques en oubliant de le replacer dans son contexte.


    • @ Inculte !

      Ta considération sur le niveau de science religieuse Ibn-Taymiya te regarde mais quand je dis Abdel-Wahhab et dans sa lignée et celle des 4 imams, je parles de méthodologie.
      Interprétation des textes par la sounna du prophète et l’application des compagnons et ceux qui ont suivi ( d’où le terme salaf ).

      Évidement que le takfir remonte à l’époque des khawarijs (à l’époque l’Imam Ali les a combattu) mais c’est sayyid Qutb et les frères musulmans qui ont ranimé cela à notre époque.


    • T’es sérieux là ?

      Le Takfirisme (At takfir wa’l hijra) a été fondé fin des années 60 par Mustapha Chokri (dont on a malicieusement laissé la colère prendre de l’ampleur à la suite des tortures infligées dans les prisons égyptiennes).

      Le Wahabisme au delà d’une réactualisation d’Ibn Taymiya (rahimoullah) est l’origine véritable du takfirisme (suffit de voir le nombre de massacres perpetrés par ces joyeux lurons qui prétendaient revenir au salafisme originel).

      Ta lecture est complètement faussée par ce pseudo salafisme saoudien. Quant aux origines des frères musulmans (je parle bien des origines et pas de ce qu’il en est actuellement) c’est une vraie revification de la foi islamique et une vraie lutte contre le colonialisme et le communisme panarabe nassérien. Donc un peu de respect pour Sayyed Qotb (rahimoullah).

      Quant à l’argument comme quoi l’Arabie a condamné le terrorisme, elle est bien bonne. Evidemment tu t’attendais à quoi : "Nous sommes responsables du terrorisme et nous en sommes fiers..."

      L’ennemi et je le clame haut et fort c’est l’Arabie Saoudite qui démonise l’Islam , Israël, et les USA.
      Un peu de bon sens que diable.


    • Le takfirisme est l’extrême inverse du murjisme, entre les deux, il y a un juste milieux, et bien évidement, les khawarijs accuseront les salafis d’irja’, pendent que les mourji’ahs les accuseront de takfirisme...

      Le problème n’est pas les règles du takfir, mais le non respect de ces règles, que ce soit dans un sens ou dans un autre...

      La différence entre le Shaykh Mohammad Ibn ’Abdel-Wahhâb et l’ignorant Saïd Qoutb, c’est que le Shaykh, lui, respectait ces règles (qui font partie de l’Islâm, chez d’autres ça s’appelle l’excommunication (Non ? Enfin, peut-être qu’après Vatican II y’a plus ???), et il me semble même que chez certains c’est bien plus rapide qu’en Islâm, enfin... y’a tout de même un sérieux laxisme concernant le pire des péché, mais... c’est pas le sujet), alors que Qoutb, non, il était même influencé par le communisme, les révolutionnaires, etc, qui comme on sait, sont toujours assez extrêmes et expéditifs...

      Voilà pour faire simple et vite...

      LLP par exemple a des tendances takfiristes (il rend vite mécréant), bien que plutôt de tendance guenonienne (bouddhiste on aurait aussi put dire, mais bon...), m’enfin, tant qu’il tapait sur les Sa’ouds ça ne dérangeait pas... : )


    • "J’étudie moi même le Coran et la Bible, à très haut niveau, et quand je vois des personnages comme ibn Taymiyyah ou Wahhab, je remarque vite qu’ils ne font que réhabiliter dans l’islam ce que le Coran a abrogé de la Bible. Étrange, pour des musulmans... "

      Comme je ne vous crois pas sur parole, vous pourriez m’instruire sur je sujet ???


    • @Amb



      Le Takfirisme (At takfir wa’l hijra) a été fondé fin des années 60 par Mustapha Chokri




      Je te conseille de lire la vie du Calife Ali ibn abi Talib. Il a combattu cette idéologie et ils l’ont même tué car ils le considéraient mécréant.



      Quant à l’argument comme quoi l’Arabie a condamné le terrorisme, elle est bien bonne. Evidemment tu t’attendais à quoi : "Nous sommes responsables du terrorisme et nous en sommes fiers..."




      Je pense que tu es dans le fantasme car tu n’as aucune preuve d’un quelconque financement venant des savants ou mufti d’Arabie et eux ramènent toujours des arguments de la sounna pour ne pas tomber dans le terrorisme. Il y a surement quelques princes (parmi les milliers que compte le royaume) ou des saoudiens à tendance "frèriste" qui aident Daech mais résumer cela à toute l’Arabie Saoudite est un peu facile.

      Surtout que la Takiya est formellement interdite chez les sunnites (même si les takfiristes l’appliquent dans le cadre du terrorisme) donc des savants qui mentent au peuple depuis des décennies ( ils condamnaient ben Laden à l’époque) relève du fantasme sans une preuve.


    • Postscriptum :

      Mes excuses, j’ai été négligeant, mais, Inculte, comme vous nous parlez d’un "Wahhab", et ce que vous avez dit sur vos études, est-ce que ce "Wahhab" est celui dont Allâh parle dans Son livre, en nous rapportant la parole de Soulayman ???

      34. Et Nous avions certes éprouvé Salomon en plaçant sur son siège un corps. Ensuite, il se repentit.

      35. Il dit : « Seigneur, pardonne-moi et fais-moi don d’un royaume tel que nul après moi n’aura de pareil. C’est Toi le grand Dispensateur (Al-Wahhâb) »."

      Traduction approximative du sens, Sourate 38 : Sad.

      C’est lui ???

      Amb, sans parler du problème qu’avec ce genres de groupe des sujets comme celui de la "Hijra" et du "Takfir" sont directement associés aux néo-khawarij (On voudrait faire exprès qu’on ne s’y prendrait pas mieux. Doit peut-être y avoir des deux ?), alors qu’il s’agit de sujet qui ont toujours fait partie de la religion (et que les dérivent dans ces différents sujets, ont toujours été combattue), donc, mis ça de côté, comment expliquez-vous que Mustapha Chokri viens des Ikhwans (frères musulmans) au contraire, si j’ai bien compris, de ce que vous racontez, ou, prétendez ???

      En plus du fait que vous semblez expliquer qu’ils s’agit là juste d’une haine, d’une envie de vengeance de la part de Mustapha Chokri, auquel il lui fut ensuite donner un habillage, faut bien, et non un avis sérieux, suivant une voie précise, avec preuves bien comprises, etc... Non ?


    • @Karim45.

      En réponse à ton dernier message, je parle du takfirisme contemporain et non des khawarij et de l’époque de Ali Ibn Abi Talib (As). Qui d’ailleurs les a combattus et a confirmé les propos du prophète nous mettant en garde contre leur retour prochain vers la fin des temps.

      Si tu imagines que Ibn Abdel Wahab est un "moujadid" (un rénovateur de la religion) c’est une affirmation fausse et je te conseille sincérement de te pencher sur le sujet. De son vivant il a été réfuté par un nombre incalculable de savants.

      Ils lui reprochaient notamment son manque de science religieuse et sa méthodologie qui confond "Aqida" (le dogme) et "la chari’a" (la loi). Car comment expliquer sinon l’excommunication systématique et l’appel au meurtres même des musulmans pour les péchés qu’ils commettaient ? L’absence d’Isnad dans sa méthodologie du hadith est la preuve du danger que représentait l’idéologie de cette époque-là et dont on voit les conséquences aujourdhui. Si l’Arabie Saoudite est le pays de l’Islam alors je me marre (en un clic sur internet on peut trouver moultes informations sur les moeurs délétères dans ce pays). Evidemment il y a assurement des gens sincères aussi mais la tête de ce pays est une escroquerie complète.

      Une petite vidéo de feu le roi Abdallah qui danse devant une statue d’Horus : https://www.youtube.com/watch?v=Re7...

      Mon point c’est d’affirmer qu’il vaut mieux se méfier des apparences et que les personnes qui meurtissent le plus notre religion c’est bien du côté des monarchies du Golfe qu’il faut les chercher.

      Bien à toi, HafidakAllah. (=Que Dieu te protège)


  • Ces barbares n’en sont même pas à l’age de pierre. Pas étonnant qu’une homosexualité cachée se développe dans ces pays, vue leur haine de la femme.


  • En fait, Israël voit plus loin que nous : ils se projettent déjà dans l’après-alliance avec l’Arabie. Ils voient de plus en plus l’Arabie comme le problème et non plus comme la solution.


  • #1297530

    Le Coran, c’est pas ce livre qui a été dicté par un ange à un type qui était supposé être illettré ?
    C’est tout simplement merveilleux comme histoire.