Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’Arabie saoudite lance une coalition antiterroriste de pays musulmans sans la Syrie, l’Irak et l’Iran

Même s’ils combattent Daech depuis des mois, Damas et Bagdad ne figurent pas sur la liste des 40 pays membres d’une nouvelle coalition antiterroriste lancée par Riyad. Grand rival régional, l’Iran en est également exclu, au contraire du Qatar.

 

Le 26 novembre, l’Arabie saoudite a lancé une coalition antiterroriste de 40 pays musulmans d’Asie et d’Afrique.

Au cours d’une réunion des ministres de la Défense de ces nations, le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane (MBS) a appelé à une « coordination forte, excellente et spéciale » entre les membres de cette nouvelle coalition. « Nous allons continuer à pourchasser les terroristes jusqu’à ce qu’ils disparaissent de la terre », a encore lancé le Saoudien.

 

L’Iran, la Syrie et l’Irak exclus

Même s’ils combattent depuis de longs mois l’organisation terroriste Daech, en net recul sur leur territoire, la Syrie et l’Irak ne figurent pas dans la liste communiquée par l’agence de presse officielle saoudienne SPA. L’Iran, le grand rival de Riyad dans la région, n’apparaît pas non plus sur la listes des 40 pays membres de cette coalition.

À noter toutefois que le Qatar en fait partie, selon SPA, même si aucun de ses ministres n’était présent à la réunion du 26 novembre. L’Arabie saoudite accuse en effet Doha de soutenir des groupes extrémistes et, à ce titre, Riyad avait rompu en juin ses relations diplomatiques avec ce pays, en dépit de ses dénégations.

Au sein de cette coalition, à dominante sunnite, on retrouve encore des pays comme le Pakistan, la Turquie ou le Nigeria.

« Plus de 40 pays envoient un signal très fort consistant à dire que nous allons travailler ensemble et que nous allons mettre ensemble nos capacités militaires, financières, politiques et de renseignement », a encore déclaré MBS, ajoutant : « Cela se fera à partir d’aujourd’hui et chaque pays va y contribuer à hauteur de ses capacités. »

 

« Le terrorisme déforme l’image de l’islam »

Exprimant sa solidarité envers l’Égypte, frappée le 24 novembre par un attentat qui a fait 305 morts, le prince héritier saoudien, dont le pays est lui-même accusé de soutenir le terrorisme a promis de se tenir aux côtés « de tous les pays du monde qui combattent le terrorisme et l’extrémisme ».

« Plus que le meurtre d’innocents et la propagation de la haine, le terrorisme et l’extrémisme déforment l’image de notre religion », a en outre déclaré le jeune prince saoudien.

Le général pakistanais Raheel Sharif a été désigné commandant militaire de la coalition. Il aura son quartier général dans la capitale saoudienne.

 

Coalition antiterroriste ou défense d’intérêts régionaux ?

L’Arabie saoudite est par ailleurs membre d’une alliance occidentale antidjihadistes conduite par les États-Unis en Irak et en Syrie.

La diplomatie syrienne a critiqué à plusieurs reprises l’action de la monarchie, l’accusant d’avoir « tué davantage de civils innocents que de terroristes » et lui reprochant de violer la souveraineté de la Syrie car les autorités syriennes ne l’ont pas invitée à intervenir sur son territoire.

Le lancement de cette nouvelle coalition intervient au moment où les relations entre Téhéran et Riyad sont plutôt tendues, les deux pays n’ont plus de relations diplomatiques depuis janvier 2016. Leurs positions sont en outre radicalement opposées dans les conflits syrien et yéménite.

Dans un récent entretien accordé au New York Times, MBS avait qualifié Ali Khamenei, le guide suprême iranien, de « nouvel Hitler du Moyen-Orient ».

« Personne dans le monde n’accorde le moindre crédit à des remarques de ce genre », lui avait répondu Bahram Ghassemi, porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères.

Voir aussi, sur E&R :

Mettre en perspective la recomposition des alliances
avec Kontre Kulture :

 






Alerter

27 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Qu’ils commencent déjà par rééduquer tous les partisans des "frères musulmans" parmi les princes et la population du Golfe. Ensuite qu’ils s’occupent de l’éducation en Égypte pour éradiquer cette secte meurtrière à la source.

     

    Répondre à ce message

  • Lamentable effet d’annonce. Cela fait des années que cette "coalition" existe et à part organiser de grands séminaires avec champagnes, caviar et cow-girls, rien n’en sort jamais. D’ailleurs leurs armées sont opérationnellement incapables, quant elles ne sont pas elles-mêmes noyautées par des islamistes. Quant à une coordination entre leurs états majors incompétents, elle n’est pas pour demain.

     

    Répondre à ce message

  • « Plus que le meurtre d’innocents et la propagation de la haine, le terrorisme et l’extrémisme déforment l’image de notre religion »

    Je me dois d’interpréter cette phrase :

    Les dirigeants saoudiens et les terroristes s’accordent sur la nécessité de répandre l’Islam sur toutes les surface de la terre et d’éliminer les mécréants. Seulement il y a désaccord sur la méthode :

    - les dirigeants saoudiens privilégient l’islamisation des populations occidentales par le prosélytisme et le soutien de la natalité. L’équation est simple : l’imam wahhabite (financé par Ryad) enseigne aux enfants musulmans que le Hijab est obligatoire et que les enseignements des écoles laïques sont mauvais. Donc la jeune fille musulmane arrête l’école tôt car les professeurs refusent son foulard et dispensent des enseignements "profanes". Déscolarisée, la fille se marie jeune et fait 5 enfants > Dans un délais de 50 ans, l’islam devient majoritaire en Europe.
    - Les Daeshiens souhaitent une méthode plus rapide, on élimine physiquement les musulmans non wahhabites (chiites, soufis), puis les mécréants.

     

    Répondre à ce message

    • Tous les savants et ministres religieux saoudiens répètent depuis des années aux musulmans vivant en occident de retourner dans leur pays d’origine car il est interdit de vivre au milieu de la mécréance. Donc ta théorie ne repose que sur tes fantasmes.
      Par contre, c’est bien encouragé par les "Frères musulmans", là ! Je suis d’accord.

       
    • Retourner dans leurs pays d’origine, vous dites ?? Mais alors, il y a au moins 6 millions de musulmans en France qui ne respectent pas leur religion !!

       
    • @ MM
      Je vous le confirme en tant qu’ex-musulman, presque aucun musulman ne respecte les piliers de sa religion :
      - les 5 prières quotidiennes, dont celle de l’aube, je dirais en fourchette haute que 10% les exécutent.
      - La Zakat (impôt annuel), presque personne ne la donne
      - Le pèlerinage, beaucoup ne le feront jamais (tant mieux pour leur portefeuille au passage parce que c’est plus cher qu’un all-inclusive à Djerba)
      - Le jeune du Ramadan, la plupart le respectent superficiellement (jeûne) physique, mais ne font aucun cas des obligations morales associées (patience, générosité, prières surérogatoires etc.)
      Dans ma belle famille, le Ramadan est généralement le mois des règlements de compte (la déshydratation favorisant l’agressivité).
      - Par contre, tous les musulmans respectent le premier pilier, c’est à dire la reconnaissance de la mission prophétique. Ouf l’honneur est sauf...

       
  • #1848723

    Les pays membres annoncés sont à ce jour  :

    L’Arabie saoudite elle-même et les autres pays du Golfe : Qatar, Émirats arabes unis, Koweït, Bahreïn, à l’exception d’Oman
    La Turquie, qui est aussi membre de l’OTAN
    Yémen (gouvernement de Hadi)
    Au Levant, le Liban, la Jordanie et l’Autorité palestinienne
    En Afrique du Nord, l’Érythrée, le Maroc, la Libye, l’Égypte, et la Tunisie - mais pas l’Algérie
    Dans l’arc sahélien, la Mauritanie, le Niger, le Mali et le Tchad
    En Afrique tropicale, le Soudan, le Togo, Djibouti, le Sénégal, la Sierra Leone, la Somalie, le Gabon, la Guinée, la Côte d’Ivoire, le Nigeria et le Bénin
    En Asie, le Bangladesh
    Dans l’Océan indien, les Comores et les Maldives.

    La Malaisie et le Pakistan, annoncés comme membres de la coalition, nient par la suite en faire partie

    On note l’absence des pays victimes du terrorisme : Syrie , Irak. L’iran a été écarté , l’Algerie et Oman ne font pas partie à ce qui ressemble à une fitna qu’à une veritable lutte contre le teerrorisme.

     

    Répondre à ce message

    • L’Érythrée en tête des pays d’Afrique du Nord ? Et pourquoi pas la Somalie pendant que tu y es ? Même l’Égypte n’est pas considérée comme faisant partie de l’Afrique du Nord mais plutôt du Proche Orient. Le Levant est un terme désuet et l’Afrique tropicale ne renvoie à aucun ensemble géographique africain constitué : Afrique de l’Ouest, Afrique Centrale, Afrique Australe, Pays du Sahel, Corne de l’Afrique...

       
  • L’Arabie Saoudite financier du terrorisme veut se faire passer pour le cheval blanc, c’est comme si Marc Dutrou défendait les enfants victimes de viols.

     

    Répondre à ce message

  • MS Salomon et les 40 terroristes

     

    Répondre à ce message

  • MB Salomom devrait demander conseil à Julien Drey pour organIser une marche entre Riyad et Tel Aviv avec le slogan Hezbollah Syrie Irak et Iran ne touche pas à mon pote Israel

     

    Répondre à ce message

  • Pour ce roitelet et les dirigeants de ces 40 pays, le "terrorisme", qui signifie avant tout "dissidence" dans leur esprit, est SURTOUT un moyen de l’occasion de renforcer leur arsenal répressif. Ne vous y trompez pas ! L’objectif des Saoud est de rassembler les musulmans, en achetant au passage les récalcitrants, afin de préserver leur existence. Or cette existence, ils la doivent aux USA et à Israel. Personne n’est dupe ...

     

    Répondre à ce message

  • Israel lance un grand programme de construction de crèches pour les bébés palestiniens. Bah quoi, moi aussi j’ai le droit de dire des choses pas crédibles, non ?

     

    Répondre à ce message

  • C’est un sketch ?????...pour sur, c’est une initiative de Macron-Atalli qui s’est arrêté à Ryad dernièrement !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents