Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

L’Espagne vide son fonds de retraites pour payer sa dette

Le Fondo de Reserva de la Seguridad Social, le fonds de la Sécurité Sociale espagnole, a saisi l’opportunité des promesses de Mario Draghi, le président de la Banque Centrale Européenne, de faire « ce qu’il faudrait faire pour sauver l’euro », pour augmenter la part d’obligations souveraines espagnoles qu’il détient, rapporte Bloomberg Business Week.

Désormais, ce sont 97 % de ce fonds de 65 milliards d’euros qui ont été investis en obligations souveraines espagnoles de plus en plus risquées, contre 90 % en 2011, et 55 % en 2008.

Le fonds, qui a été créé pour garantir les paiements futurs des pensions, a acquis 20 milliards d’euros de dette espagnole l’année dernière, et il s’est débarrassé dans le même temps de 4,6 milliards d’euros d’obligations françaises, allemandes et hollandaises. 70 % des achats ont eu lieu après les déclarations de Mario Draghi qui ont fait remonter le cours des obligations espagnoles.

« On dirait qu’à défaut de disposer de sa propre banque centrale pour monétiser sa propre dette, le gouvernement espagnol a tout simplement pillé une autre entité quasi-gouvernementale pour s’assurer du rachat des obligations », écrit le blog financier américain Zero Hedge. En utilisant ces réserves pour acheter des obligations souveraines, l’Espagne viole une loi qui prévoit qu’elles ne devraient être investies que dans des titres d’une « haute qualité de crédit et d’un degré de liquidité significatif », ce qui n’est plus le cas des obligations espagnoles. En effet, l’année dernière, les agences de rating Moody et Standard & Poor’s les ont dégradées, et que leur rating n’est plus qu’un cran au dessus de la cote de titre de pacotille, rappelle le Wall Street Journal.

Le fonds est destiné à garantir les paiements futurs des pensions de retraites, et les analystes se demandent s’il en aura encore la capacité à terme, alors que l’État a de plus en plus de mal à financer ses dépenses dans un contexte de récession et de politique d’austérité qui ont réduit ses recettes. L’année dernière, le fonds a été bénéficiaire, compte tenu que les contributions ont excédé les paiements sociaux, ce qui a permis de financer 1 % du déficit de l’Espagne.

Mais les experts s’inquiètent du fait que le gouvernement espagnol a déjà commencé à opérer des retraits sur les réserves du fonds pour effectuer des paiements d’urgence. En novembre dernier, il a prélevé de l’argent pour la seconde fois de son histoire, retirant 4 milliards d’euros pour payer les pensions. Auparavant, il avait déjà prélevé 3 milliards d’euros en septembre pour couvrir des besoins de trésorerie non précisés. Ces deux retraits dépassaient la limite annuelle légale, ce qui a motivé le gouvernement a augmenter ce seuil.

Rebondir sur le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

6 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #375932

    On bouche un trou en creusant un autre trou

     

    • Exactement, et ça revient à un retour à la répartition : finalement ce sont les prélèvements futurs (les impôts qui paieront la dette) qui serviront à payer les retraites.. L’Espagne ne peut plus faire défaut (à froid ou par l’inflation) sans voir ses retraités mourir de faim...


  • Oh les goys ! on vous fait les poches et vous n’avez pas le droit de dire qui !


  • Là je crois que c’est un très mauvais signe...


  • Toujours les mêmes qui sont derrière bien entendu ...des corrupteurs ,des semeurs de discorde !
    Dire que l’usure est 36 fois plus grave que l’adultère cela montre que à quel point c’est un très grave péché ,d’ailleurs il est parmi les sept abominations que le Messager nous a mis en garde : Le polythéisme, la magie, l’usure, dilapider l’argent de l’orphelin, la fuite pendant le combat et la calomnie des femmes mariées sans preuve ’’ ».

    Les fruits de l’usure a une portée mondiale qui mène à un chaos inéluctable et abyssale !
    L’usure détruit tout sur son passage , les hommes comme les nations.... !

    L’usure est un projet talmudique qui est supposé mener la communauté élue à gouverner le monde via leur messie antéchrist ... !Ils trouveront Dieu ,le Glorifié et son Messie Issa Ibn Mariam ( Paix sur Lui) sur leur route et la fin des Temps arrivera ,l’Heure des Comptes sonnera !