Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’Heure la plus sombre – Émission du 7 décembre 2015

Spéciale Assemblée générale d’E&R

Les 28 et 29 novembre 2015 avait lieu l’Assemblée générale d’Égalité & Réconciliation au Théâtre de la Main d’or à Paris. Nos journalistes Vincent et Xavier étaient sur place.

 

Écouter l’émission :

 

Écouter l’émission en format mp3 :

 

 

 

 

Pour en savoir plus sur les activités d’Éric Sancery :

Pour soutenir Éric Sancery, réservez vos prochaines vacances via VTR Voyages !

Voir aussi :

23 octobre
L’Heure la plus sombre n°88 – Émission du 23 octobre 2017
Invité : Jean-Noël
13
9 octobre
L’Heure la plus sombre n°87 – Émission du 9 octobre 2017
Invité : Francis Cousin
80
24 août
L’Heure la plus sombre n°86 – Émission du 20 juillet 2017
Invité : Alain Soral
111
19 juillet
Retour de Corée du Nord – Alain Soral en exclusivité sur ERFM
38
10 juillet
L’Heure la plus sombre n°85 – Émission du 3 juillet 2017
Invité : le Pr Henri Joyeux
39
3 juillet
L’Heure la plus sombre n°84 – Émission du 26 juin 2017
Invité : Jérôme Halzan
101
26 juin
L’Heure la plus sombre n°83 – Émission du 19 juin 2017
Invité : Jean-Michel Vernochet
12
19 juin
L’Heure la plus sombre n°82 – Émission du 12 juin 2017
Invités : Alain Soral et Pierre Jovanovic
48
12 juin
L’Heure la plus sombre n°81 – Émission du 5 juin 2017
Revue de presse (avec Faits & Documents)
11
5 juin
L’Heure la plus sombre n°80 – Émission du 29 mai 2017
Invités : Bluj’ et Mister Mayo
5
29 mai
L’Heure la plus sombre n°79 – Émission du 22 mai 2017
Invité : Damien Viguier
24
22 mai
L’Heure la plus sombre n°78 – Émission du 15 mai 2017
Invitée : Ayssar Midani
9
8 mai
L’Heure la plus sombre n°77 – Émission du 7 mai 2017
Émission spéciale : soirée électorale 2
37
24 avril
L’Heure la plus sombre n°76 – Émission du 24 avril 2017
Émission spéciale : soirée électorale
47
17 avril
L’Heure la plus sombre n°75 – Émission du 17 avril 2017
Invité : Stéphane Blet
21
10 avril
L’Heure la plus sombre n°74 – Émission du 10 avril 2017
Invités : Alain Soral et Youssef Hindi
53
3 avril
L’Heure la plus sombre n°73 – Émission du 3 avril 2017
Tour anniversaire E&R – Perpignan
6
27 mars
L’Heure la plus sombre n°72 – Émission du 27 mars 2017
Invitée : Marion Sigaut
20 mars
L’Heure la plus sombre n°71 – Émission du 20 mars 2017
Invité : Youssef Hindi
26
13 mars
L’Heure la plus sombre n°70 – Émission du 13 mars 2017
Invité : Laurent Guyénot
29
6 mars
L’Heure la plus sombre n°69 – Émission du 6 mars 2017
Invité : Roger Holeindre
33
27 février
L’Heure la plus sombre n°68 – Émission du 27 février 2017
Invités : Stéphane Blet et Philippe Guêpe
11
20 février
L’Heure la plus sombre n°67 – Émission du 20 février 2017
Invité : Patrick Mbeko
19
13 février
L’Heure la plus sombre n°66 – Émission du 13 février 2017
Invité : Charles Robin
75
7 février
L’Heure la plus sombre n°65 – Émission du 6 février 2017
Invité : Toussaint Jouanneau
24

Pour soutenir notre travail :

Pour nous rejoindre :

 

Retrouvez Jacob Cohen chez Kontre Kulture :

Découvrir les artistes LaMottA et Stéphane Blet
chez Kontre Kulture Musique :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

47 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1339952

    Et par rapport au site informatique.
    Je pense que c’est pas la peine de le changer car on est habitue a cette forme .
    Merci


  • Que pense le webmaster d’E&R du projet PHEME, projet européen qui veut censurer le net, disons plutôt virer toutes les infos qui ne correspondent pas au "système" ?

     

  • Merci pour cette nouvelle émission très originale ;
    Merci pour Chopin et sa valse...
    Merci à tous les intervenants...
    Merci...


  • #1340131
    le 08/12/2015 par Gerard John Schaefer
    L’Heure la plus sombre – Émission du 7 décembre 2015

    OUI ! Maria, "Marie" est une super graphiste !
    Kontre Kulture est à la pointe, à ce sujet.
    C’est frais, c’est "actuel", mais ça vieillira bien, tranquillou.
    Au-delà et en plus des textes publiés, il y a une vraie conscience globale, d’un vrai taf cohérent.

    lol, Nicolas, face à l’adversité : "Y’a quand même beaucoup de... enfin, de... il faut le dire !"
    lol

     

    • Je suis aussi infographiste et en effet il y a beaucoup de ...et ça pense massivement ... donc avançons masqué et discret

      vu son age il fait preuve d’une grande maturité chapeau !


    • #1340809

      Merci Gérard !


    • #1340929
      le 09/12/2015 par Gerard John Schaefer
      L’Heure la plus sombre – Émission du 7 décembre 2015

      Y’a une réflexion à sortir de ce constat.

      D’une part, les livres Kontre Kulture sont très beaux, physiquement.
      ’faudrait se demander pourquoi, par rapport aux autres.

      D’autre part, les zélites sont tellement blasées dans leur suffisance, et ils ont un tel pouvoir de nuisance, que le niveau est fatalement tiré vers le bas du bas.
      Du coup, la masse, qui n’est pas connue pour s’élever, se satisfait comme jamais de sa stagnation.
      Allez voir les tables des libraires.
      Constatez si vous pouvez.
      Cyril Hanouna et le paquet de chips.

      Il dit quoi, Finkielkraut,de l’"Académie française" ?


    • super émission, j’ai trouvé très juste et très important le message de Nicolas, on lit régulièrement des commentaires de gens qui ont coupé tous les ponts après avoir compris une vérité ou deux, s’isolent pour se retrouver que avec des gens qui pensent comme eux, et du coup n’ont plus aucune influence dans aucune domaine.

      Ceci dit moi aussi je bosse dans le système et j’encaisse en me taisant et c’est parfois très pesant. Du coup j’aimerais bien pouvoir rencontrer des collègues ou collaborateurs qui partagent ne serait-ce qu’en partie ma pensée (et encore je m’en fous tout ce qui compte c’est d’avoir un cerveau et de s’en servir !), pour recréer un petit réseau respirable, et pourquoi pas pour pouvoir démarrer des projets sur la même longueur d’onde ! Je cherche des réalisateurs, musiciens, chanteurs, acteurs, graphistes, développeurs, etc...

      Je suis compositeur musique de jeu video, spectacle, pub...
      + d’infos : ax.tranim@gmail.com


    • À-propos du commentaire de Nicolas, justement, je suis resté sur l’idée de "il faut être discret". Mais le "grand chef" ne parle pas beaucoup de ça, du coup on ne sait pas vraiment quelle stratégie adopter.
      Pour survivre, le mieux c’est de rester discrets. Mais pour "contaminer" (je tire ça d’Etienne Chouard), il faut être visible...
      Un avis là-dessus, les copains ?


    • #1344636

      @ras

      J’ai pensé la même chose que toi pour Nicolas.
      J’en ai 39...


  • Merci Maria pour vos magnifiques couvertures de livres Kontre Kulture !
    La dernière sur la vie de Jésus Christ est de toute beauté.

     

  • Et un grand merci pour les Chanteurs que j’ai trouvé très bons !


  • Qui peut me dire le titre de la chanson interprétée avec « choeur » médiéval à la manière des troubadours à 35’ « c’est le sang gaulois, glève maître des batailles .... » et où la trouver éventuellement enregistrée ? Merci !

     

  • #1340256

    Un petit clin d’oeil humoristique à l’intention de Claire Colombi (dont j’ai assisté au débat à Marseille, récemment, face à Laurent Guyénot) : "Le problème avec les Récentistes, c’est que plus tu discutes avec eux, plus tu vois qu’ils se foutent de ta gueule !".


  • Entendre les voix chaleureuses des collaborateurs d’E&R, motivés et humbles au service d’un projet commun animé par un leader manifestement ouvert au dialogue, quel bonheur ! Cela change du spectacle permanent du tout à l’ego des gens du système politico-médiatico-culturel et des ambiances de fausse convivialité que nous servent les grands médias.


  • #1340489

    Comment un journaliste digne de ce nom peut-il demander, micro à la main, qu’une camarade s’exprime sur Faurisson ?
    On ne lui a pas dit que le sujet,, en France, relève du pénal ?
    Petite précision pour sa gouverne : le révisionnisme consiste à revoir un événement, ce que font à longueur de journée tous les historiens dignes de ce nom. Le récentisme, lui prétend gommer des événements qu’on n’a pas étudiés.
    A toutes fins utiles.

     

    • Chère Marion,

      Peut-être parle t-il du temps psychologique tandis que vous regardez le temps chronologique...
      Dans le temps psychologique une minute ou un siècle, c’est du pareil au même... où que l’on se trouve dans la réalité de la chronologie.

      Bien à vous.


    • #1340629

      @Laurence,
      Vous pouvez me redire ça en français ?


    • @Marion

      Oui, volontiers. Seulement, quelques phrases pour dépeindre le fonctionnement de la pensée et de la mémoire ne suffisent pas. M. Krishnamurti le décrit très bien (J’ai lu un commentaire déplaisant à son sujet sur ce site. Pourtant c’est un esprit d’une grande humilité et d’une très grande intelligence. Un pédagogue comme j’en souhaite pour nos enfants à l’école).

      Toutefois, de manière succincte... Davantage que "psychologique", nous pourrions employer le terme : psyché-logique selon l’étymologique. Ce qui autorise à écrire que l’esprit à un raisonnement qui lui est rationnel (qui reste à démystifier et à alléger un peu des dogmes).

      J’en conviens je me suis exprimée dans la hâte. "Dans le temps psychélogique une minute ou un siècle, c’est du pareil au même... où que l’on se trouve dans la réalité de la chronologie", signifie ;.

      Quelque soit l’époque de votre présent, votre esprit en simultané peut se trouver à l’endroit dudit présent et à celui d’un présent antérieur (mémorisé > pour faire court). Ce qui réclame beaucoup d’énergie psychique pour y demeurer un long temps chronologique.

      Et, selon les croyances, certains diront : réincarnation et/ou informations contenues dans le réservoir de la mémoire de l’humanité (Cf. Les champs morphiques, R. Sheldrake), etc.

      Par "esprit", veuillez entendre l’unité du conscient et de l’inconscient individuelle et/ou collective (ou en voie d’unification). C’est essentiel de bien s’entendre sur les mots pour un dialogue paisible, surtout lorsqu’il s’agit de mondes nouveaux (par leur connaissance) à explorer. Car en vérité, ils ont toujours été là (puisqu’ils sont mémoires) ; comme les bactéries, virus, microbes... ayants toujours vécu dans l’environnement de l’Homme et en lui-même, mais pourtant inconnus jusqu’à l’avènement du microscope.

      Et, en vous répondant je m’aperçois que j’ignore si cela peut être relié au re-centrisme, dont je ne sais rien.

      Finalement, mon commentaire en réponse au vôtre était juste une question que je me posais.


    • #1340893
      le 09/12/2015 par Gerard John Schaefer
      L’Heure la plus sombre – Émission du 7 décembre 2015

      @Laurence

      Une minute ou un siècle, l’arnaque, c’est toujours de l’arnaque.

      D’ailleurs, Christophe "Rockfeller" Rocancourt : "l’arnaque est permanente."

      Dans le marbre !


    • #1340912

      @ Laurence
      Pardon d’avoir été un peu vive et merci de vos explications.
      Le problème que je posais reste malgré tout entier. Il concerne le fait de demander à une camarade de s’exprimer sur un sujet qui peut mener en prison celui qui y répond d’une part ; et de prétendre mettre sur un même pied le fait de réviser l’Histoire, ce qui est la base du travail historique, et prétendre, sans avoir rien étudié des faits, qu’une période historique n’a pas eu lieu, ce qui est la bouillie récentiste.
      Vous voyez que nous ne parlions ni l’une ni l’autre de la même chose.
      Passez une belle journée.


    • @Gerard John Schaefer

      Oui "une minute ou un siècle, l’arnaque, c’est toujours de l’arnaque" ;
      C’est pas sorcier... à comprendre !

      Dieudonné fait bien d’en faire des parodies, comme d’autres des clins d’œil.. Dédramatiser c’est comme désinfecter ! Une fois cicatrisé on est plus en forme :)

      Seriez-vous admirateur de M. Rocancourt que vous le citiez comme référence ?


    • #1341150
      le 09/12/2015 par Gerard John Schaefer
      L’Heure la plus sombre – Émission du 7 décembre 2015

      @ Laurence

      Oui, je considère positivement Christophe Rocancourt.

      Il a dit aussi "on ne peut pas arnaquer n’importe qui".

      Il témoigne de quelque chose qui le dépasse.
      Il a démontré des failles.
      Il a chié dans "le rêve" en y participant, du coup, c’est autant amusant que révélateur.
      Il n’est pas non plus engagé dans un parti politique, là où sont la plupart des escrocs (entre autres).

      Sans aucun réseau, il a de suite vue l’escroquerie, et il y est allé.
      L’escroquerie existait avant Rocancourt, et elle existe toujours.


    • Je pense que si votre collègue avait dit quelque chose de hors-la-loi, cela aurait été coupé au montage, non ?

      Et puis, posée telle qu’elle, la question "Et Faurisson ?" n’a rien de répréhensible, si ?

      Dans tous les cas, je pense que le journaliste souhaitait simplement détendre l’atmosphère (chose qui semble avoir porté ses fruits, vu les rires que l’on entend).


    • @Laurence
      Citer Krishnamurti, excellente chose, mais on touche à une subtilité telle qu’il est difficile de répondre à la question de Marion par sa thématique. Et je lui serai éternellement reconnaissant car mon "éveil" a commencé en le lisant. Quand au commentaire déplaisant à son sujet, je ne l’ai pas lu, mais avec ce don de déconstruire pièce par pièce tous les mythes de la pensée formatée, et à repenser la notion de liberté comme personne, je ne suis pas étonné que certains y réagissent par l’hostilité. François Jullien d’ailleurs, va dans ce sens, en expliquant que notre langue natale crée dès notre naissance un conditionnement de pensée. Vaste sujet passionnant.


    • @ S.Z.
      Si vous m’appâtez permettez que je morde à l’hameçon...

      On pourrait y répondre avec simplicité par la distinction entre ce qui est (un fait) et ce qui n’a pas eu lieu (une pensée - qui aussi est matière). La pensée ne sachant se référer qu’au connu, en s’appuyant sur la mémoire > donc le passé.

      Ainsi, on pourrait regarder la manière dont on projette le passé dans l’avenir en le faisant transiter par le présent (qui en l’occurrence est très peu investi de lui-même, mais de l’énergie d’un fait(s) passé(s)... interrompu(s) ).

      S’intéresser à l’histoire est un beau mouvement dans le sens du réel élargi à l’aspect inconscient de l’être ;
      Que la pensée analytique ne peut pas résoudre.

      Il est naturel d’être en lien avec ce qui n’a pas eu lieu de factuel dans notre présent, en résonance avec ce qui a été qui demande à aboutir pour se constituer entier dans le respect des cycles de début et de fin.

      Nous pourrions dire qu’un message interrogatif contient en lui-même la solution à voir - à condition qu’il soit sincère - au sujet de ce qui a été (qui est contenu en mémoire individuelle, familiale, culturelle, collective...). D’ailleurs, M. Soral l’illustre bien avec son costume de bagnard affiché sur le site ce qui "peut mener en prison" selon Marion.

      Vous savez bien que le fait de VOIR (hors mécanisme de distorsion de la taquine pensée) est une ACTION d’une infinie beauté qui "vide" l’être de la répétition en bouclant un cycle. Et lorsqu’il n’y a plus de matière à répétition, l’on s’aiment de nouvelles graines... dans notre langue maternelle qui véhicule notre culture... et pas nécessairement :)


    • @ Gerard John Schaefer

      L’escroquerie existe tant que l’escroc est dissocié de l’escroquerie, on pourrait dire le "complotiste" du complot. Et tant que la médiocrité (en tant que qualité ou environnement) tentera de la justifier selon des raisons moralisatrices et que la loi interviendra pour la condamner.

      Pas "people", je connais peu son histoire. Il me rappelle Arsène Lupin, un autre infiltré dans le système... qui un jour sera tant grignoté qu’il n’en restera rien... de la médiocrité qui aura donné l’impulsion.

      Quelle classe cet Arsène Lupin ! Qui de mémoire ne s’est jamais fait prendre. Sans doute surfait-il au-dessus des sentiments de culpabilité et d’innocence et pour celui de l’appartenance, oeuvrant en France, l’Art-scène n’y était pas confronté. M. Rocancourt des USA, peut-être... C’est pas croyable parfois comme la Terre de nos racines nous dépasse et nous (r)appelle ! Comme la croyance d’un prix à payer d’une homéostasie.
      A une époque nous disions la Mère Patrie.

      La devise des gens (bien) élevés ayant intégré la relation à l’autre dans le partage du respect devrait être : Hors la morale le salut !

      Bien à vous.


    • @Laurence
      Vous prêchez un convaincu !
      Ceci dit, il n’y avait aucun rapport de prédation à déceler (pour réagir à votre phrase d’introduction).
      Gustave Parking a dit, dans un sketch :"ce n’est pas parce qu’on est sincère qu’on dit la vérité !".
      Votre réponse, à laquelle j’adhère, amène ainsi la question du temps... Je recommande Etienne Klein sur ce sujet !
      Bien à vous.


    • @Marion

      Merci de votre réponse.

      Dommage que vous ne soyez pas au Théâtre ce week-end, j’aurai aimé vous y rencontrer.

      Belle journée à vous aussi.


    • #1342562

      @Laurence
      Sheldrake, Krishnamurti.... Voir de telles références ici fait véritablement plaisir. :)


    • @ Anti Termites

      Heureuse du plaisir qu’ils vous procurent... M. Termites :)


  • #1340628
    le 08/12/2015 par Gerard John Schaefer
    L’Heure la plus sombre – Émission du 7 décembre 2015

    Salut, LaMottA !

    C’est quoi, "des groupes plus durs" ?
    Ça nécessite un article dédié.

    Je suis auditeur, pas musicien, et y’a Roy Budd Get Carter, aussi, dans la musique de films, Adrian Younge, Black Dynamite, énorme.

     

    • Salut Gérard,
      Par "plus durs" j’entendais "plus extrêmes dans leurs démarches" (que Metallica dont je n’écoute rien depuis Master of Puppets)
      gros coup de cœur pour Cult of Luna par exemple ( " Vertikal " ) mais j’aime aussi Converge et bien sûr Slayer.
      Citer Metallica est un raccourci pratique pour se faire comprendre, alors que dire "de Bach à Rammstein", c’est risquer la descente de police pour apologie de crime musical...

      Merci pour tes conseils, m’en vais écouter ça pour voir...


    • #1341489
      le 09/12/2015 par Gerard John Schaefer
      L’Heure la plus sombre – Émission du 7 décembre 2015

      Je suis allé écouter Cult of Luna et Converge, et j’ai l’impression que ces mecs-là ne font pas la musique qu’ils font.
      J’ai la mauvaise impression que c’est réuni dans un "tout" fallacieux.
      Un collage.

      Reprenons depuis le début : Metallica, c’était bien quand ils avaient de l’acnée sur la tronche, ils voulaient faire comme ce qu’ils découvraient alors.
      Ils se sont rapidement embourgeoisés.
      Slayer, ils ont résisté un peu plus longtemps, mais on a 20 ans qu’une fois : à 40, t’en as pas 16.
      Je persiste à penser que c’est Jeff Hanneman qui tenait le bateau.
      J’éprouve de la peine pour Tom Araya.
      Kerry King, c’est du bétail, essentiel pour faire marcher le tracteur, mais du bétail.
      Dave Lombardo est un génie.
      Ils ont viré Dave Lombardo.


  • #1340914
    le 09/12/2015 par Gerard John Schaefer
    L’Heure la plus sombre – Émission du 7 décembre 2015

    Y’a un truc avec la musique classique -le morceau de Chopin proposé- c’est que j’ai l’impression que c’est embourbé dans tout un tas de conventions, que ça tortille vachement du cul, qu’il y a tout un tas de trucs inutiles en décoration.

    Je sors de la Musique, et j’explique mon propos en prenant l’exemple de la Peinture : Charles Le Brun, sorti des conventions classiques, il reste quoi ?
    Goya était extrêmement doué, il savait faire du "Charles Le Brun" aussi, plafonds, murs, moquettes, jambon-oeuf-salade, il pouvait t’en sortir, du décor !
    Mais à la fin, il tape direct à l’essentiel. Il "oublie" les conventions.

    Et puis, y’a l’Art utilisé pour faire "bien" socialement. Cette impasse. "Télérama" lol
    La musique classique, je trouve ça un brin hypocrite.

    J’ai écouté le morceau de Chopin et je me suis dit : ouais, on peut vivre comme ça, mais qu’est-ce qu’on s’emmerde...
    Je préfère largement écouter du brutal death, ou sur un rythme plus lent, du doom, bien lourd. Ces styles musicaux ont aussi leurs artifices, mais ça rentre plus dans le lard, et je ne suis qu’un tas de viande...

    L’Art, c’est un mode d’expression.
    Une fois que tu a acquis les modes d’expression de chaque forme d’Art, tu les démoules, tu tires la chasse. Merci.
    Comme le samouraï dont le sabre fait partie de son corps, digéré.

    L’acte sexuel, la pratique, est une toute autre dimension.
    Marilyn Monroe chantait ridiculement.

     

    • Je ne saisi pas si tu causes de toute la musique classique ou que d’un morceau ?
      La Toccata de Bach te fait le même effet ?
      Ou Carmina Burana (Karl Orff)
      ou un peu moins connu Doménico Scarlatti
      (tente la sonate en fa majeur K525 ou celle en ré mineur K141)


    • #1342295
      le 10/12/2015 par Palm Beach Post : "Cult !"
      L’Heure la plus sombre – Émission du 7 décembre 2015

      @ Bruno

      Le classique, le terme lui-même est une convention.

      Céline, il a inventé son expression, il n’a d’ailleurs eu de cesse de la renouveler, et c’est ce souffle vital qu’on peut accompagner, à sa lecture.

      Dans le flamenco, Manuel Agujetas est retourné à la base.
      C’est primitif, mais c’est profond dans le viscéral, c’est élaboré à la marge de l’essentiel.
      Ça charcle.
      Le classique, j’ai l’impression que c’est une lame émoussée dès l’origine.

      Pour moi, la Musique, c’est une composition de sons, qu’importe l’origine.
      Je dis ça pour les "puristes", qui parlent "d’instruments autenthiques", lol

      J’aime bien écouter Atrium Carceri, Raison d’Être, ça traverse les époques.
      Après, les goûts et les couleurs...


  • Merci infiniment Stéphane B. de nous faire redécouvrir si admirablement la 7ème du cycle de la valse n°2 de Chopin. Au petit déjeuner, avec un rayon de soleil, c’est le bonheur. Et merci E&R !
    il faut que je remette à jour ma cotisation !

     

  • #1342370

    Que dire,…
    J’ai eu beaucoup de plaisir.
    Beaucoup de plaisir à écouter, sur mes petites enceintes d’ordi, un son de bonne qualité, le tout au zoom de Vincent,… Mieux que dans le studio radio.
    Je me suis baladé avec joie dans cette assemblée générale, à écouter des collaborateurs d’E&R tous aussi intelligents les uns que les autres.

    La Motta et Stéphane Blet m’ont plu dans leurs visions de la musique et de son commerce. Et finir par du Chopin,… et bien on ne peut pas faire mieux.

    Sinon,… j’ajouterais ma petite pincée de conspirationisme. Par principe, revenons à l’antiquité.
    Platon disait : « Si tu veux contrôler un peuple, contrôle d’abord sa musique. ».
    Je pense qu’il en a été ainsi dans toute l’histoire de la musique. Avec quelques exceptions qui ne confirment que la règle. Et en 2015,… et bien, en dehors de l’internet libre, ben,… y’a plus rien… Même la Roumanie de Ceausescu, alors sous le joug de l’URSS, n’a pas connu notre actuelle civilisation d’abrutissement imposé par le haut dans les oreilles...


  • #1344302

    Bravo pour les chanteurs que j’ai trouvé très excellents !


  • #1344634

    Que de talent...et d’humilité.

    Bravo à vous tous, sans exception.


  • Très bonnes musiques, merci ;)


  • Pétard, que ça fait du bien !
    Entendre des gens sensés et intelligents et autant à la suite, c’est l’exploit que seul E&R peut accomplir.
    Rafraîchissant, bien construit, talentueux, musical à capella et en choeur (magnifique !), si je dois en retenir qu’un c’est le jeune graphiste Nicolas dont la maturité m’épate pour son jeune âge. On peut dire que la relève est assurée.
    A des moments comme ça, je redeviens croyant... c’est dire !


Commentaires suivants