Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’Inde refuse de signer l’accord de libre-échange promu par la Chine

Quinze pays sont tombés d’accord lundi à Bangkok pour signer en 2020 un gigantesque traité de libre-échange Asie-Pacifique promu par Pékin.

 

Lancé en 2012, le projet Partenariat économique intégral régional (RCEP, en langue de Shakespeare) a peiné à se concrétiser. Il doit réunir les dix nations membres de l’Association des nations de l’Asie du sud-est (ASEAN) – l’Indonésie, Singapour, les Philippines, la Malaisie, la Thaïlande, le Vietnam, la Birmanie, le Cambodge, Brunei et le Laos –, ainsi que d’autres géants économiques, comme l’Inde, le Japon, la Corée du Sud, la Nouvelle-Zélande, l’Australie et la Chine.

[…]

Pour autant, le communiqué [commun] souligne les « importantes questions en suspens » de l’Inde, qui ne se joint pour l’instant pas au reste du groupe. […] New Delhi ; qui s’inquiète de voir ses rayons envahis par des produits chinois qui mettraient en danger sa production nationale, devait prendre ensuite sa décision, en fonction des avancées obtenues lors des discussions.

Mais quelques minutes seulement après la publication du communiqué commun, une diplomate indienne, Vijay Thakur Singh, du ministère des Affaires étrangères, a indiqué que l’Inde ne « rejoindra pas » le RCEP, dans « l’intérêt national » du pays.

[…]

Le RCEP représente une manne potentielle considérable : dans une configuration – désormais caduque – rejointe par l’Inde, il formerait le plus important espace de libre-échange de la planète, avec près de la moitié de la population et 30 % du PIB de la planète. […] La Chine, en particulier, défend ardemment cet accord, y voyant à la fois un moyen de limiter ses difficultés économiques, ainsi qu’un moyen d’accentuer son influence sur les pays membres de l’Asean.

[…]

Lire l’intégralité de l’article sur lefigaro.fr

 

Les relations indo-chinoises, sur E&R :

 






Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #2314292

    Nul doute sur l’hypothèse que l ’influence des américains y est pour quelque chose.Mais d’un autre coté si je me met a la place d’un Hindou lambda cela ne me réjouirai pas d’être envahis par tout un tas de merde "Made In China".Et qu’on ne vienne pas me dire que les Chintoc produise désormais uniquement des "produit de qualité"(qui te flique soit dit en passant).Leur route de la soie c’est la mort de nos petit commerces et artisans,que ce soit chez nous ou ailleurs.

     

    Répondre à ce message

    • #2314473
      Le 5 novembre à 00:18 par Les chinois à Paris
      L’Inde refuse de signer l’accord de libre-échange promu par la (...)

      L’USA (plus grande population de l’occident) a fliqué toute la planète avec ses dirigeants. La Chine pays d’un milliard 400 millions d’habitants a fliqué sa population, vu le nombre élevé de sa population : c’est une nécessité. Un exemple il ont 50 villes de plus de 5 millions d’habitants, en France il y a une ville ajouter sa proche agglomération. Autre exemple, le ministre de la fonction public gère 65 millions d’agents.

       
    • #2314489

      Certe les dirigeants Chinois doivent gérer une population nombreuse,mais cela ne justifie pas d’exporter,pour ne pas dire envahir les pays voisin ou lointain d’une chié de produit minable,peu voire pas du tout fiable.Ils furent jadis une grande nation me dit on souvent.Mais aujourd’hui ils ne valent pas mieux que les yankee et leurs clampins anglo-saxon,de par leurs agressivité(espionnage économique,industriel et j’en passe...)et leurs avidité a en faire rougir un youpin.Les pays voisin ce méfient d’eux et cela est très certainement justifié.Ah,et j’oublié,il y a surveillance et flicage/sanctions,noté les citoyen chinois par rapport a leurs opinions politique ou leur comportements en société(selon les critères du parti il en va de soi)pour mieux les privés de leur droits les plus basique,ce n’est en aucun cas de la surveillance visant à leurs sécurité. L’impérialisme chinois est tout aussi nuisible pour tous que peut l’être celui des américain.

       
    • #2314522
      Le 5 novembre à 03:07 par Les chinois à Paris
      L’Inde refuse de signer l’accord de libre-échange promu par la (...)

      Des cerveaux malades américains trouvent que le monde est surpeuplé, ils réfléchissent à réduire à 500 millions. Les chinois face à ce problème ont mis en place la politique de l’enfant unique. Destructeur et abolit, mais pas d’élimination de sa population. Quant aux exportations, rien ne t’empêche d’être un consommateur éclairé (patriote, écologique, etc..). Les pays industriels ont déplacer la fabrication des produits trop contraignant (environnement, etc...) et à faible valeur ajouté en Chine. Depuis, la Chine est interdit de la haute technologie, domaine réservé. Historiquement, la Chine a légué beaucoup d’innovation technologique que les USA et son impérialisme.
      "Made In China" pour un chinois c’est le même effet que “fabriquer en France” pour un français.

       
  • #2314304

    L’oligarchie mondialiste a rattaché à grand coup de sponsoring le wagon Chine au train NWO ceci au clair détriment, par l’entremise de la classe politique traitre européiste, de l’Europe ; y ont été délocalisés de grands pans d’industrie afin que surtout l’Europe n’en bénéficie plus.

    La Chine ne s’est pas faite toute seule, elle n’est que la bénéficiaire, comme l’Allemagne au sein de l’UE, d’un plan clairement établi.

    Le marché entre elle et l’oligarchie a été clair "on vous fait émerger comme grande puissance économique et mondiale, en échange vous suivez notre projet".

    Ainsi en est-il : la Chine tourne à fond pour le rapprochement des blocs continentaux via des "traités de libre échange" qui ne sont que la solidification du projet Mondialiste. Elle est chargée, en ayant pris la tête du bloc asiatique, de rendre la monnaie de la pièce qui lui a été donnée.

     

    Répondre à ce message

    • #2314416

      Narendra Modi essaie de protéger l’Inde de cette Chine visiblement pas capable de sortir de son rôle de producteur low cost. L’indien est-il moins boutiquier que le chinois ?

       
    • Igor Melev : bien vu, car en effet, le but final est toujours l’argent. Ce projet destructeur qui s’annonce ça va faire des dégâts, et c’est pas demain qu’avec une telle puissance économique ( inutile ) on va arrêter cette saloperie de croissance avec pour outil une consommation nuisible à la planète et tout ce qu’il y a dessus.

       
    • #2314639

      @Igor, pour aller dans ton sens, il faut savoir que les pays de l’Asean (le marché commun des dix pays du sud est asiatique, n’ont rien signé non plus hier à Bangkok (en fait personne n’a signé )et cela pourrait durer un moment car déjà deux rendez vous sont pris, un au Cambodge en mars 2020 et un autre en aout 2020 à Jakarta.
      comme quoi rien n’est fait, en effet, certains pays de l’Asean (la Thailande en particulier) commencent à comprendre que le libre marché qu’on leur a vendu avec l’Asean commence déjà à faire des dommages collateraux sur des pans entiers de leurs économies nationales , et la spécialisation mondialiste de l’économie est plutôt mal vécue par les peuples autochtones. de là à accroitre le problème avec la Chine sans parler du Japon de la Corée du sud et de l’Inde, cela commence à grincer de partout et les chinois vont devoir faire des concessions s’ils veulent arriver à un accord.
      En Thailande c’est l’agriculture qui paie le prix fort du marché libre et ça commence à faire des vagues, les subventions proposées n’étant qu’un cautère sur une jambe de bois à long terme (on en sait quelque chose en France avec la PAC).

       
  • #2314310

    Ils auraient Macron en Inde, non seulemement il aurait signé l’accord bien qu’allant dans le sens opposé aux intérets de son propre pays, mais en plus il aurait vendu le Taj Mahal a Vinci pour 5 roupies.

     

    Répondre à ce message

  • La France ressemble déjà un peu à l’Inde, Paris c’est comme Calcutta mais en pire. Au moins l’Inde a quelques bons côtés, la France zéro.

     

    Répondre à ce message

  • Suite et fin de l’article :
    "...Un RCEP sans l’Inde, troisième plus grande économie asiatique malgré un net ralentissement économique, perd toutefois un peu de sa superbe. « Je pense qu’il est important que l’Inde soit présente » dans cet accord, avait déclaré lundi à la presse le premier ministre australien Scott Morrison dont le pays a demandé des garanties en matière de protection du travail et de l’environnement. "

    Ce qu’oublie de préciser M. Morrison c’est que les ministres des affaires étrangères de son pays, des Etats-Unis d’Amérique, du Japon et de l’Inde ont tenu lundi 4 des pourparlers en parallèle du Sommet de l’ASEAN de Bangkok, au cours desquels ils ont affirmé leur engagement en faveur d’une " région indo-pacifique libre, ouverte, transparente et inclusive ". Le concept indo-pacifique est une proposition australo américaine sur les communications, l’armement et la sécurité en complément de l’ASEAN chinois. Là, M. Modi le premier ministre indien ni sa représentante n’ont crié à la défense des intérêts du pays.

     

    Répondre à ce message

  • #2314498

    C’est surtout la fin des "Grands Traités de libre-échange" si appréciés par l’occident et qui essaient vainement d’enfermer les pays signataires dans une logique diplomatique qui ne peut qu’évoluer avec le temps.

    Deux pays peuvent faire du commerce (ou laisser certaines de leurs entreprises faire du commerce) sans avoir besoin de signer des traités sentencieux.

    D’autre part, ce refus de la part de l’Inde doit nous éclairer sur une autre réalité qui va devenir de plus en plus prégnante à mesure que la crise va enfler : le protectionnisme, voir l’isolationnisme, sont des mesures de plus en plus étudiées dans nombre de pays afin d’éviter d’être contaminés par la grande déflagration économique dont on ne voit toujours pas le bout.

    L’Inde est, avec les U.S.A., le seul pays qui puisse vivre en autarcie pour la simple et bonne raison que Inde et U.S.A. sont moins des pays que des continents (ou sous-continents) ayant une palette de ressources (et de dérivés aux ressources manquantes) suffisante pour se passer du commerce international et vivre en circuit fermé.

    L’Europe aurait pu emprunter ce chemin : mais comment faire avec une Allemagne (soit, le cœur de ce continent) qui détruit les industries des pays méridionaux, qui pille leurs ressources et qui n’entend pas négocier avec des "slaves ingrats" ou des "latins paresseux" ... elle qui emploie, pourtant, tellement de Turcs, de Roumains et d’Africains dans ses usines ?

    Le seul refuge pour un "petit pays" comme la France : ce sera le commerce international ... donc avec les pays où il y a de la croissance et des ressources à échanger ... des pays encore en croissance ou en stabilité démographique et non pas en chute libre ... et donc hors de l’Europe qui est un continent mourant. L’Europe est un échec, la preuve : même les roitelets de l’européisme sont pour la venue en masse d’immigrés, la robotisation ou le transhumanisme ... donc, ils admettent in fine qu’un continent qui a besoin de ce genre de méthodes pour maintenir son niveau, c’est un continent en train de mourir et dont le modèle organisationnel en place (l’UE) est un échec total.

     

    Répondre à ce message

  • #2314541

    ah ah ah, le Figaro prend ses désirs pour la réalité. l’Inde pas plus que la Russie n’ a interêt à signer cet accord, ce sont de trop grandes puissances pour se vassaliser à la Chine. L’Inde et la Russie par contre participent pleinement aux projets communs financiers alternatifs car là est le noeud de l’indépendance financière des PIGS.
    Car ce qu’on ne vous dit pas dans les médias occidentaux c’est que Xi Jinping, il y a moins de 15 jours, a passé 2 jours entiers à Mamallapuram, village classé au patrimoine mondial de l’UNESCO (et anecdotiquement le village ou j’habite en Inde) en tête à tête avec Modi. un peu long comme séjour pour se terminer sur un désaccord. Jamais un président étranger n’avait été reçu en Inde avec autant de sincérité : Modi l’a recu en simple veshti tamoul dans un des lieus les plus emblématiques de la culture et de l’histoire indienne. le reportage qui suit (arrivée du président chinois) est assez éloquent : aucun décorum , mais la volonté de faire partager la réalité quotidienne de la spécificité de la culture indienne, . les relations sont donc excellentes et dans un respect mutuel d’empire à empire. (En Asie la symbolique est encore un moyen de communication parfaitement efficace et compris)
    https://www.youtube.com/watch?v=pkX...

     

    Répondre à ce message

  • #2314561

    Bravo à l’Inde, dernier rempart solide en Asie contre cette entité totalitaire orwellienne qu’est la Chine !
    PS non je ne suis pas un anti-Chine primaire, au contraire !

     

    Répondre à ce message

  • #2314939

    Les produits chinois ont envahi même nos sapins de Noel, pour autant qu’on les maisse, on les trouvera dans nos assiettes !
    Cette dernière est entrain de faire ce que les ricains on fait en Europe et particulièrement en France avec le plan Marschall : déverser toute leur m.... ici !

    Entièrement d’accord avec la position de l’Inde : accord oui, chienlit non !

     

    Répondre à ce message