Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’Iran abat un drone américain et se dit "prêt à répondre à toute déclaration de guerre"

En plein pic de tensions dans le golfe Persique, où les États-Unis ont dépêché des soldats supplémentaires, Téhéran a abattu un drone espion américain qui aurait violé son espace aérien, expliquant avoir ainsi envoyé « un message clair ».

 

L’Iran a annoncé le 20 juin avoir abattu un drone espion américain qui avait violé son espace aérien. Il s’agirait d’un appareil du modèle Global Hawk (du fabricant américain Northrop Grumman), abattu au dessus de la province côtière d’Hormozgan, dans le sud de l’Iran, selon un communiqué des Gardiens de la Révolution, branche de l’armée chargée de protéger le système de la République islamique d’Iran. La province d’Hormozgan borde le détroit d’Ormuz, point de passage stratégique pour l’approvisionnement mondial de pétrole.

Par la suite, le président américain Donald Trump a tweeté : « L’Iran a fait une énorme erreur ! » Ce même jour, le chef d’État russe Vladimir Poutine a exprimé ses craintes quant à un potentiel recours de la force des États-Unis contre l’Iran.

 

Téhéran met en garde

L’appareil a été touché par un missile de la force aérospatiale des Gardiens de la révolution, au large de la côte face au mont Mobarak, après « avoir violé l’espace aérien iranien », selon la même source. Le Pentagone a confirmé l’incident, mais a ajouté : « Les informations iraniennes selon lesquelles l’engin aérien survolait l’Iran sont fausses. »

« C’est un message clair, net et précis : les défenseurs des frontières [...] ripostent à toutes les agressions étrangères et notre réaction est, et sera, catégorique et absolue », a déclaré le général de division Hossein Salami, commandant en chef des Gardiens de la révolution, cité par l’agence de presse iranienne Tasnim.

« Les frontières représentent notre ligne rouge. Nous déclarons que nous ne cherchons pas la guerre mais nous sommes prêts à répondre à toute déclaration de guerre », a-t-il affirmé.

L’incident survient dans un contexte de tensions exacerbées entre Téhéran et Washington. L’armée américaine a intensifié le 19 juin ses accusations contre l’Iran, qu’elle tient responsable de l’attaque des deux tankers (l’un japonais, l’autre norvégien) touchés par des explosions le 13 juin en mer d’Oman.

Téhéran a nié toute implication dans ces attaques, laissant plutôt entendre qu’il pourrait s’agir d’un coup monté des États-Unis pour justifier le recours à la force contre la République islamique. Les attaques des pétroliers ont eu lieu le jour où le Premier ministre japonais Shinzo Abe rencontrait les autorités iraniennes pour évoquer une potentielle désescalade des tensions avec Washington.

En dépit des affirmations répétées de responsables américains et iraniens selon lesquelles leur pays respectif ne cherche pas la guerre, l’escalade récente des tensions dans le Golfe fait craindre qu’une étincelle ne mette le feu au poudre.

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

97 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Trump,L’Iran,Israël...et Poutine .

    Grand peuple ces Perses auxquels Alexandre
    rendit hommage et punit les assassins du grand roi .
    Les Juifs mirent Esther dans le lit d’un roi perse
    pour éliminer leurs adversaires .
    Trump tempête ,mais n’a pas envie de se lancer
    dans une aventure dangereuse où le pousse
    le pouvoir profond .Son jeu au bord du gouffre
    déterminant pour sa réélection, est observé par
    Poutine qui tend des perches pour sortir du piège .
    Ivanka jouera-t-elle le rôle d’Esther ?Et Jared ?
    Trump est dans une situation délicate et sortira
    difficilement du cul de sac Irano-Israélien,avec
    l’Arabie saoudite qui pousse au crime !
    Le trio US,Israël,Arabie Saoudite est infernal .

     

    Répondre à ce message

    • Tes perses des chiites imamites rien avoir avec l islam, l histoire se repete.. quand l islam est apparut les parses etaient en irak en syrie et c le caliphe omar avec qq poigne des soldats arabes qui fi chasser et ecrouler les perses et leurs civilisation comme il a fait ecrouler la civilisation romaine.. ce que les fils d israel n ont jamais put faire les arabes l ont fait pour le olus grand bien de l humanite. Ne te rejouis pas de trop et jette un coup d oeil a l histoire et r invite a t interesser a la bataille alqadissiya.

       
  • L’empire, inscrit par médiocrité dans la guerre perpétuelle afin de domination, s’est trouvé un nouvel ennemi et déroule le scénario habituel (il ne se renouvelle guère) avec provocations/déclarations/manipulations/menaces et mises en demeure. L’objectif est de maintenir les tensions au moyen-orient pour maintenir la pression sur le continent eurasiatique, tout en s’assurant l’approvisionnement en pétrole bon marché. De plus, pour payer la guerre et compenser sa médiocrité, il imprime une monnaie qui n’en dévalue pas pour autant (ce qui en fait autre chose mais par certains côtés, fait de la ’’monnaie’’ ce qu’elle est vraiment). Le vrai nom de l’amérique est ’’Destruction’’ et rien n’y échappe de ce qui tombe sous sa main. Mais la portée des armes s’est considérablement accrue, qui rendent désormais possible la menace, la riposte, ou l’attaque, et les pays qui les possèdent de plus en plus nombreux et de moins en moins bien disposés.

     

    Répondre à ce message

  • j’ai l’impression que personne n’est capable de mesurer les conséquences d’une guerre contre l’Iran, le détroit d’Ormuz va être bloqué, au point ou en sont les iraniens avec l’embargo pourquoi s’en priveraient ils !

     

    Répondre à ce message

    • Ce qui va faire la fortune des spéculateurs qui ont des pétroliers à l’ancre, des compagnies pétrolières, du pétrole de schiste, des appareils d’états qui le taxent à 80 % ; le malheur des uns (toujours les mêmes) fait le bonheur des autres(toujours les mêmes)

       
    • pourquoi s’en priveraient ils !

      Ils pourraient hésiter à bloquer Ormuz, par exemple,
      - parce que le plus grand bénéficiaire, ce serait l’industrie du pétrole de schiste américain. La remontée des cours lui permettrait enfin de ne plus perdre d’argent, et la sauverait de la faillite qui l’attend sinon à moyen-terme.
      - parce que les ennemis saoudiens et émiratis pourraient toujours exporter, en passant par le terminal de Foujeirah.
      - parce que par contre les exportations de l’allié irakien seraient complètement bloquées.
      - parce que l’allié chinois serait bien embêté par la relative pénurie et cherté du pétrole. Au point que je n’exclus pas totalement l’hypothèse que les US gesticuleraient ainsi afin de déclencher le blocage d’Ormuz pour nuire à la Chine, sans en porter la responsabilité directe.

       
    • . . . rien qu’un sous-marin de poche
      lance-torpilles et poseur de mines
      type Ghadir peut bloquer le détroit d’Ormuz
      et qui plus est ces sous-marins de poche
      du type Ghadir sont fabriqués en Iran !

       
  • Meyssan prétend que l’Iran est "tétanisé". Tu parles ! On le voit avec cette humiliation infligée par la DCA iranienne au drone le plus cher et le plus sophistiqué du monde. Un coup dur porté à l’industrie US de l’armement. Un expert russe a déclaré que l’Iran doit disposé d’un "missile légendaire" pour venir à bout de cet avion prétendument furtif et indestructible. Si on lis cette déclaration russe entre les lignes, les S300 vendu par la Russie à l’Iran sont incapables de réaliser une telle prouesse technologique. C’est plutôt l’axe Washington- Tel-Aviv-Ryad qui doit tétanisé après ce revers.

     

    Répondre à ce message

  • quand Israel abat des drones qui s’approchent de ses frontières, c’est de la légitime defense encouragée par les USA, mais, quand l’ Iran envoie ses missiles sur un drone qui longe sa frontière cela devient une agression belliqueuse de la republique d’ Iran.
    Bien evidemment que les américains ont voulu tester les capacités de réaction de l’ Iran

     

    Répondre à ce message

  • Incorrigibles ces Américains... Depuis (et même avant quand ils n’étaient pas accompagnés) la Corée, ils prennent branlées sur branlées... et ils insistent... !

     

    Répondre à ce message

  • Partie 1/2 :
    Aux dimensions bibliques du"jeu",auquel se prête l’empire états-unien,il est édifiant de rappeler les colossales leçons de la lointaine,très lointaine histoire,telle que l’un de ses épisodes nous est conté pour le divin Hérodote,celui de Cyrus et Crésus. En voici un bref résumé :
    Ainsi les Perses -encore eux -s’emparèrent de Sardes et prirent Crésus prisonnier et vivant,il avait conformément à l’oracle mis fin à un grand empire,le sien. Les Perses qui le prirent l’amenèrent à Cyrus. Celui-ci ordonna d’élever un grand bûcher sur lequel il fit monter Crésus chargé de chaînes. Crésus était debout sur le bûcher lorsqu’il lui vint à l’esprit,malgré l’horreur de sa situation,qu’un dieu avait dicté à Solon ces paroles :
    "Nul vivant n’est heureux." Ainsi parla Crésus, et déjà le bûcher brûlait et les flammes l’encerclaient. Or,quand Cyrus entendit de ses interprètes la réponse de Crésus,par un brusque revirement il réfléchit qu’il n’était qu’un homme,qu’il livrait aux flammes un autre homme dont la fortune avait égalé la sienne ;il craignait d’expier un jour,il songea à l’instabilité de toute chose humaine, et il donna l’ordre d’éteindre au plus vite le bûcher tout en flammes et d’en faire descendre Crésus et ses compagnons.
    Crésus,qui donc t’a conseillé d’envahir mon pays et de te faire mon ennemi plutôt que mon ami ? Seigneur,repondit Crésus,ce que j’ai fait,c’est ton bonheur qui l’a voulu,et mon malheur ;mais la faute en est au dieu des Grecs qui m’a poussé à marcher contre toi ;car personne n’est assez fou pour préférer la guerre à la paix : dans la paix,les fils ensevelissent leur père,dans la guerre,les pères ensevelissent leurs fils. Mais sans doute les dieux ont-ils voulu qu’il en fût ainsi.
    Et Crésus ajouta : puisque les dieux m’ont fait ton esclave,je crois juste de te signaler ce que je puis voir qui t’échappe. Les Perses sont d’un naturel violent et ils sont pauvres. Si tu les laisses ravir et garder pour eux de grandes richesses,voici à quoi tu peux t’attendre : dans l’homme qui en aura gardé le plus,tu trouveras bientôt un rebelle. Pour l’instant,si mes paroles te plaisent,agis ainsi : mets quelques-uns de tes gardes en sentinelles à toutes les portes ;qu’ils enlèvent au passage leur butin aux pillards,en invoquant la dîme qu’il en faut prélever pour Zeus.
    ( à suivre sur la Partie 2/2 )

     

    Répondre à ce message

  • Partie 2/2 ( suite et fin de la Partie 1/2 ) :
    Ainsi,tu n’encourras pas la haine de tes soldats en leur levant de force leur butin. Ils reconnaîtront la justice de tes ordres et s’y conformeront volontiers.Ce conseil enchanta Cyrus, qui le trouva fort bon ;il loua fort Crésus,puis il lui dit :
    Crésus,puisque tu t’appliques,par tes actes et par tes paroles,à te conduire en roi,demande-moi la faveur que tu souhaites obtenir. Maître,repondit Crésus, le plus grand plaisir que tu puisses me faire,c’est me permettre d’envoyer au dieu des Grecs,que j’ai honoré entre tous,les fers que voici,et de lui demander s’il a pour règle de tromper ses bienfaiteurs. Cyrus demanda la raison de ces reproches ; et Crésus lui redit tous ses projets de contre la Perse,et comment la parole divine l’avait poussé contre les Perses.
    Cyrus a répondu favorablement aux vœux de Crésus. Celui-ci, a envoyé quelques Lydiens à Delphes. Aussitôt arrivés,la Pythie leur fit cette réponse : Au sort qu’a fixé le destin,un dieu même ne peut échapper. Crésus a payé la faute de son quatrième ancêtre qui,simple garde d’Héraclides,cédant aux intrigues d’une femme a tué son maître et pris un rang auquel il n’avait aucun droit.
    Que Crésus le sache : il a été fait prisonnier trois ans plus tard que le destin ne l’avait décrété. En second lieu,Loxias l’avait secouru sur le bûcher. De l’oracle qui lui fut rendu, Crésus a tort de se plaindre ; Loxias l’avertissait : s’il marchait contre la Perse,il détruirait un grand empire. Il devait donc,pour décider sagement,faire demander au dieu s’il désignait son propre empire,ou celui de Cyrus ; s’il n’a pas compris l’oracle,s’il n’a pas demandé d’explications,qu’il s’en prenne à lui-même.
    À la fin de ces quelques lignes,répétons cette implacable sentence,rappelée ci-haut :
    "Au sort qu’a fixé le destin,un dieu même ne peut échapper..." ( Fin ).

     

    Répondre à ce message

  • Est-ce qu’on peut vraiment parler des US aujourd’hui ? ou ’des ricains’ comme ecrivent certains
    Quand un BHL ordonne la destruction de la lybie, est-ce qu’on peut encore parler de la France ?
    C’est avant tout Israel qui entre en guerre avec l’Iran et ce qu’il reste de l’administration americaine servant de proxy. A mon humble avis, mais on est bien dans la continuite de ce qu’on ecrit Walt et Mearsheimer

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents