Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’OTAN derrière un site Internet de dénonciation d’opposants en Ukraine

Un site internet ukrainien controversé disséminant des informations personnelles relatives aux « ennemis de l’État » serait géré depuis Tallinn par l’unité de cyberdéfense de l’OTAN. Face au scandale, le site est passé hors ligne ce samedi.

Il a été révélé que le Centre conjoint d’excellence de cyberdéfense de l’OTAN [СCD-COE] fournissait un soutien à Mirotvorec, un site Internet opéré par des nationalistes ukrainiens avec une base de données sur « les ennemis de l’État ».

L’information qui est disponible sur DomainTools, « leader du nom de domaine, DNS, du renseignement open source sur les cyber menaces et des produits et données à l’attention des experts en cybercriminalité » est décisive : le déclarant du site Mirotvotec s’avère être « OTAN СCD-COE » et son employé, Oksana Tinko, réside apparemment à Tallinn, capitale de l’Estonie. L’adresse du déclarant coïncide avec l’adresse du СCD-COE : Filtri tee 12, Tallinn 10132, Estonie.

 

JPEG - 185.7 ko
Capture d’écran, http://whois.domaintools.com

 

En mars 2014, on a rapporté dans les médias que 16 employés de CCD-COE ont été détachés à Kiev pour fournir un soutien à l’Ukraine en matière de cyber-sécurité.

Le groupe hacktiviste CyberBerkut, opposé aux autorités ukrainiennes dès le début du mouvement Euromaïdan en 2013, a revendiqué la neutralisation de trois sites de l’OTAN dans une série d’attaques DDoS il y a un an. CyberBerkut dit également avoir mis hors service le site principal de l’OTAN (nato.int) ainsi que les sites du СCD-COE et de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN.

Les hacktivistes déclarent qu’ils répondent aux actions du « cyber-centre de Tallinn » (c’est-à-dire du CCD-COE), débauché par « la junte de Kiev » pour répandre « une propagande parmi la population ukrainienne à travers les médias et les réseaux sociaux ».

 

JPEG - 76.2 ko
Centre conjoint d’excellence de cyberdéfense de l’OTAN à Tallinn

 

L’adresse figurant sur le formulaire d’inscription de DomainTools concorde parfaitement avec les coordonnées fournies sur le site internet du СCD-COE.

 

JPEG - 46.6 ko
Capture d’écran, https://ccdcoe.org

 

Le scandale a fait surface la semaine dernière lorsque le site Mirotvorec a diffusé des informations exactes et détaillés sur tous les individus impliqués dans l’opposition aux politiques des autorités actuelles à Kiev, que ce soit des partisans des forces antigouvernementales du Donbass, des journalistes, des activistes, des députés et même des citoyens ukrainiens ordinaires, y compris des mineurs. L’information diffusée comprend les adresses, numéros de téléphone et autres informations personnelles.

Les données personnelles de l’homme politique Oleg Kalachnikov et du journaliste Oleg Bouzina, récemment tués, ont été publiées sur le site pas plus de 48 heures avant leur assassinat.

La révélation de la semaine et le tollé public qui en a suivi n’a eu aucun effet sur l’opérabilité du Mirotvorec, qui jouit du soutien explicite d’au moins un haut responsable ukrainien, du conseiller au ministre de l’Intérieur Arsène Avakov et du membre du parlement ukrainien Anton Gerashchenko.

Gerashchenko assurait calmement que Mirotvorec poursuivrait ses activités malgré la critique, jusqu’à ce que le blogueur et analyste Anatoliï Tchariï publie une présentation sur YouTube au sujet de Gueorguiï, citoyen ukrainien qui s’est présenté comme le propriétaire du site Mirotvorec et de deux de ses acolytes.

Après avoir reçu plusieurs menaces, y compris celle d’être ajouté à la base de données de Mirotvorec comme « sponsor de la terreur », Chariï, qui a obtenu l’asile politique dans un pays européen non-identifié, s’en est finalement tiré sans problème.

Plus tard dans la journée de samedi, la base de données de Mirotvorec s’est effondrée sans explications.

Voir aussi, sur E&R :

Sur les méthodes de l’OTAN, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • C’est l’empire qu’il nous faudra combattre, de toutes nos forces, pour nous libérer et espérer un avenir pour nos enfants.

     

    • Et comment comptes-tu combattre l’Em-PIRE ? En restant à la piaule et dire on doit combattre l’Em-PIRE ? En venant sur E&R et dire on doit combattre l’Em-PIRE ? Es-tu prêt pour payer le prix pour ta liberté ?


    • « Il n’y a que deux puissances au monde, le sabre et l’esprit : à la longue, le sabre est toujours vaincu par l’esprit. »
      Napoléon Bonaparte

      Mais n’est pas Bonaparte qui veut.....


    • Que faites vous de plus ?
      Faire tourner l’info permet de faire prendre conscience aux gens ce que se passe là-bas. Ce sont des méthodes dignes de la SA (avis au nostalgique du Reich), même le KGB n’était pas aussi brutal. Et ce qu’il y a de bien c’est que l’OTAN est incontestablement complice de cette ignominie, donc oui, faire tourner l’info est un bon plan.
      Si vous voulez renverser notre gouvernement collabo par l’insurrection, vous aurez besoin d’une masse critique pour que les corps constitués acceptent la volonté populaire. Si vous voulez vous contenter de changer le pouvoir par les élections vous aurez aussi besoin d’une masse critique informée et sur qui les médias de propagande gobbelienne n’ont plus prise.
      Donc faire tourner l’info est un bon plan ! Il n’y a même rien de mieux à faire dans l’immédiat, mais je crois que c’est précisément le but de E&R.


    • @DEN
      DEN ,désolé ,mais on est pas dans star wars .
      Nous sommes dans une "guèrre" de l’information dont l’objectif est de faire croire au plus grand nombre que ceux qui façonnent le monde dans lequel nous vivons est le meilleur qui soit. Nous sommes dans une phase la plus importante selon moi,celle qui consiste a diffuser de l’information sur les réalités de ce bas monde , sensibiliser des gens , qui à la base ne veulent pas voir plus loin que le bout de leur nez .
      Souviens- toi que lorsque qu’un gouvernement décide par exemple d’envahir un autre état , sous un prétexte falacieux,il lui faut l’aval de son peuple ,et pour cela , ce gouvernement va rentrer dans une phase de désinformation , avec l’aide bien sur des médias , et diaboliser pendant des mois le pays visé.


    • Jojo a raison. De plus, c’est fort bien dit.


  • Je pense qu’il faudrait que nous prenions tous des cours de hackage : il faut chercher et "détruire" tous les sites sionistes et ceux de l’Empire du mal .
    Ils se sentent forts uniquement parceque nous les laissons faire
    S’il y des profs. de la question sur ce forum, leur idées seront les bienvenues


  • informer, faire tourner, diffuser un max les articles
    on peut aussi s’impliquer dans certains mouvements, commencer nous à structurer
    c’est tout ce que nous puissions faire pour l’instant, hélas !


  • ce n’est plus un secret pour personne mais j’ai l’impression que tout le monde s’en fiche.