Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’OTAN « s’écrase », Erdogan plastronne

À Bruxelles, la réunion extraordinaire de l’OTAN a accouché, comme prévisible, de déclarations solennelles de condamnation de la Syrie et de soutien à la Turquie Erdogan.

Le patron – ou plutôt le secrétaire général en titre – de l’Alliance atlantique, le Danois Anders Fogh Rasmussen a exprimé sa « très forte solidarité » à son pion turc et assuré que la grande famille de l’OTAN suivrait « de très près » les développements de la situation « à la frontière sud-est de l’OTAN ».

Reste que cette réunion convoquée sous l’égide du désormais fameux article 4 de la charte de L’OTAN - c’est la deuxième fois en 60 ans d’existence – n’a décidé d’aucune mesure coercitive particulière, Rasmussen n’évoquant notamment aucune réaction militaire, et se contentant d’appeler les autorités syriennes à tout mettre en oeuvre pour éviter de nouveaux incidents du type de celui ayant entraîné la destruction d’un chasseur-bombardier turc vendredi au large des côtes syriennes.

Bref cette montagne de 28 nations n’a accouché que d’une petite souris, un communiqué convenu de soutien à la Turquie. Erdogan va devoir apparemment s’en contenter. À moins bien sûr qu’aient été prises des décisions secrètes, portant sur aide affective mais discrète à l’allié dévoué des États-Unis – et d’Israël quoi qu’il en dise à son opinion – dans la région.

Mais nous répétons que l’engagement de l’OTAN sur le « front syrien » sera toujours a minima – pour ne pas dire nul – pour des raisons qui tiennent à la fois à la diplomatie – opposition des russes et des Chinois, engagement possible de l’Iran, instabilité en Libye, en Égypte, au Yémen – et à la politique intérieure – méfiance, réticence ou franche hostilité des opinions publiques.

Ergogan fait déjà la guerre aux Syriens via l’ASL

Réduit à ses seules forces, Recep Tayyep Erdogan - qui à notre connaissance, n’a pas demandé le secours de l’OTAN quand les commandos israéliens ont tué, au printemps 2009, plusieurs Turcs participant à une flotille anti-blocus de Gaza – bombe le torse et hausse (encore) le ton : mardi, il a annoncé que l’armée turque était en train de « changer ses règles d’engagement » et répondrait désormais à toute violation de frontière terrestre, aérienne ou maritime de la part de son voisin, qualifiant au passage la destruction du F4 turc d’ »attaque lâche du régime al-Assad ».

Un régime dont le Premier ministre turc assure qu’il est devenu « une menace claire et proche pour la sécurité de la Turquie comme pour son propre peuple« . Un peuple syrien qu’Erdogan considère, qu’on se rassure dans les chaumières de Deraa à Idleb, comme un « frère« , opprimé par un « dictateur sanguinaire et sa clique« , pour reprendre sa formulation plus digne d’un fanatique barbu que d’un dirigeant « islamiste modéré » exemplaire.

Certes, tout ceci sonne très « avant-guerre ». Sauf que la mobilisation n’est pas la guerre, et qu’Erdogan, en dépit de toutes ses poses et menaces, n’en est même pas à la mobilisation. La guerre, il en mène déjà une du reste contre les Kurdes à la frontière irakienne, son aviation ne s’étant pas gênée pour violer l’espace aérien irakien, certes démantelé par les Américains, à des fins de bombardements de camps du PKK.

Et puis, c’est vrai et on ne le souligne pas assez, il sous-traite depuis un an une guerre contre les Syriens et leur gouvernement légitime à des bandes armés islamistes, celles de l’ASL qui se servent du territoire turc comme d’une base et d’un refuge gigantesque. De toute façon, le chef de l’AKP sait bien que sa marge de manoeuvre es réduite par l’Iran – qui a déjà proposé un mission de conciliation – et la Russie.

Cette guerre sous traitée à l’ASL est manifestement la seule intervention armée qui soit à la portée de M. Erdogan pour l’heure, mais elle est incontestablement meurtrière. C’est donc bien Erdogan « et sa clique » qui sont les agresseurs de la Syrie et donc constituent « une menace claire et proche » pour toute la région.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #176284

    Ce n’est que des gesticulations ,manipulations ,Mais tout est planifié ,ils écrasent avant d’achever

     

  • #176659

    Erdogan j’espère que tu réalises que tu n’es qu’une marionnette à un fil , de quoi de tailler un joli string saveur loukoum . Ton armé en carton patte composée de veille relique militaire de l’époque de la prohibition comme cette F4 fantomatique fait de toi un laquais pathétique et isolé quand le temps des conséquences approches .


  • "La guerre, il en mène déjà une du reste contre les Kurdes à la frontière irakienne, son aviation ne s’étant pas gênée pour violer l’espace aérien irakien, certes démantelé par les Américains, à des fins de bombardements de camps du PKK."
    Ce qu’il ne faut pas lire défois... mais on le comprend tout de suite quand on lit la source : infosyrie... et on sait que le gouvernement syrien soutien discretement le PKK. Doit-on rappeler que la Turquie ne mène aucune guerre contre les kurdes mais contre les terroristes PKK, deux choses différentes. Et l’armée turque a largement la légitimité pour aller dans l’espace aérien de la région autonome du kurdistan par ce que c’est là que le PKK campe !!!!

     

    • #176886

      « Doit-on rappeler que la Turquie ne mène aucune guerre contre les kurdes mais contre les terroristes PKK, deux choses différentes. »
      Vous vous méprenez totalement sur les relations entre les Kurdes et le PKK (ou alors vous êtes Turc...). La majorité des Kurdes de Turquie, d’Iraq et d’ailleurs soutiennent le PKK. Traiter encore les gens du PKK de "terroristes" est une autre grossière erreur due à une overdose de propagande. Le PKK est un mouvement "terroriste" si en effet, vous suivez le point de vue des USA, de la Turquie, et de leurs alliés occidentaux (l’Europe, l’OTAN), point barre. Attention à ne pas avaler la parole de TF1 trop vite...

      Les Turcs cherchent à anéantir les Kurdes et leur culture depuis des décennies, ce qui se traduit dans les faits par l’interdiction, pour les enfants kurdes, de parler leur langue (ce ne sont pas des rumeurs), jusqu’à des raids aériens et des expéditions militaires contre des villages civils kurdes en Turquie même (puisque tous les Kurdes sont soupçonnés de soutenir le PKK). La Turquie mène une véritable politique de la terreur. En outre, un Kurde n’a pratiquement aucune chance d’accéder à un poste de professeur d’université en Turquie. Pendant longtemps le PKK s’est opposé au régime turc de façon non violente, certains (notamment des femmes) sont allés jusqu’à s’immoler par le feu pour seulement attirer l’attention du monde et des médias (NB : lors de la fameuse prise d’otages d’un consulat de Turquie en Allemagne à Munich, en 1993 je crois, les Kurdes avaient, je cite, "exigé un moment que le chancelier Kohl s’adresse, via la télévision, au gouvernement d’Ankara pour lui demander de mettre fin à la guerre contre le peuple kurde"... cette prise d’otages n’a pas fait de victime, et pour cause : les "terroristes" kurdes s’étaient munis de fausses armes). Il existe toutefois une guerre (de guérilla) sur le terrain, dans le Kurdistan, entre le PKK et l’armée turque, mais ces actions visent essentiellement des postes militaires et les patrouilles de l’armée turque. Les actions du PKK à l’encontre du régime d’Ankara ne se sont radicalisées que ces dernières années, par désespoir de cause.

      Et il fallait oser écrire une énormité pareille :
      « Et l’armée turque a largement la légitimité pour aller dans l’espace aérien de la région autonome du kurdistan par ce que c’est là que le PKK campe !!!! »
      En effet, les Kurdes vivent dans la région du Kurdistan ! Autant reprocher aux Palestiniens et au Hamas de se planquer à Gaza !


    • #177081

      Merci à toi Ernest pour cette belle leçon de morale politique.
      Par cette analyse, vous touchez le point central de cette posture colonialiste basée sur le mensonge qui est devenue la pensée unique. Il est toujours très facile de vouloir porter la contradiction à son ennemi et passer sous silence, dans le même temps, sa mauvaise qui, si toutes les données étaient portées au jour, disqualifieraient les fauteurs de guerres, des verseurs de sang, des sanguinaires sans âme qui passe le temps à impostuler.
      Cem est un véritable imposteur qu’il faut mettre hors d’état de nuire. Non pas que nous prônons la violence ; mais, face à la volonté de faire du mal juste pour de la vanité, il faut sévir. Nous ne sommes pas adepte de la violence ; mais, face à elle, il faut se défendre. Car, il est immoral de laisser régner l’immoralité que Cem représente.


    • "La majorité des Kurdes de Turquie, d’Iraq et d’ailleurs soutiennent le PKK"
      - > Faux !!!! Les kurdes qui soutiennent le PKK sont ceux-là même qui sont privés de tout accès à l’enseignement au développement du Sud-Est et celà organisé par le PKK. Par ce que garder un peuple dans l’ignorance c’est accéder plus facilement à son soutien. Des kurdes qui ne soutiennent pas le PKK il y en beaucoup contrairement à ce que vous pensez par ce que les kurdes se rendent de plus en plus compte de la supercherie du PKK de sa violence et du fait qu’il force les jeunes souvent mineurs à aller rejoindre les camps. Il y a des preuves, régulièrement des défections parmi les rangs du PKK le prouvent, des enfants de 14 15 ans ont été controlés dans un bus en partance pour le sud-est, ils ont avoué qu’ils avaient été envoyés d’Istanbul par des membres du PKK sous la menace de s’en prendre à leurs parents. Alors votre bonhomie vous pouvez la garder pour vous.

      "Les Turcs cherchent à anéantir les Kurdes et leur culture depuis des décennies"
      - > Ca c’était la politique des anciens gouvernements et je ne l’ai jamais cautionné. L’actuel gouvernement donne plus de droits aux kurdes mais bien sûr reste ferme face aux terroristes du PKK.

      "jusqu’à des raids aériens et des expéditions militaires contre des villages civils kurdes en Turquie"
      - > Arrêtez d’inventer svp... vraiment.

      "un Kurde n’a pratiquement aucune chance d’accéder à un poste de professeur d’université en Turquie"
      - > ENCORE FAUX, les kurdes ont les mêmes droits que tout autre citoyen. Ils peuvent ouvrir des commerces, accéder à des postes important même au sein de l’Etat, ils siègent au parlement, Turgut Özal ancien président était un kurde. Vous êtes à des années de la réalité que vous déformez peut être meme surement volontairement.

      "Pendant longtemps le PKK s’est opposé au régime turc de façon non violente"
      - > Alors là c’est le ponpon !!!!! 45000 morts depuis la prise des armes du PKK. Des attentats à la bombe en plein Istanbul, des enlèvements d’instituteurs de médecins de préfêts de policiers d’ingénieurs, trafic de drogue et j’en passe...

      "radicalisées que ces dernières années, par désespoir de cause"
      - > Oui désespoir de cause par ce que ces terroristes se rendent compte qu’ils ont de moins en moins le soutien des kurdes et que le gouvernement actuel est une véritable épine dans leur pieds dans leurs buts.

      Et à ce que je sache il n’y a aucune région ou pays qui s’appelle le Kurdisan.


  • #176805

    Pillages d’églises en Syrie ?

    http://www.infowars.com/syrian-rebels-ransack-christian-churches/

    On dirait que l’ours russe a calmé les ardeurs turco-américaines.

    Dès le mois de novembre 2011 (! !) la Turquie menaçait de couper l’électricité à la Syrie.

    Rappel : la Turquie avec les barrages a aussi la mainmise sur l’eau syrienne.

     

    • #177087

      oui les porcs payés par la cia et autres organes de désatbilisation frappent les chrétiens, comme toujours dans ces cas là !

      une honte, Bachar comme Saddam ou Kdhaff en leur temps, protège autant qu’il le peut les minorités...mais il ne peut pas tout faire !


  • #177039

    le gouvernement Turc a vraiment tout faux !

    L europe les trimballes depuis plusieurs années... et finalement ,ils vont se faire lacher en rase campagne !!
    L’Otan perd chaque jour en credibilité !!
    Et la Turquie est majoritairement musulmane .. Alors pourquoi insitent ils tant pour se tourner vers l’ouest qui a de moins en moins de choses a leurs offrir ?