Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’US Air Force compte utiliser des drones Global Hawk pour surveiller la Corée du Nord

D’après des infomations publiées par le journal Stars and Stripes, les Etats-Unis négocient actuellement avec Séoul l’autorisation de déployer dans la péninsule coréenne, et plus précisément près de la ligne démilitarisée qui la coupe en deux, des drones de surveillance de type RQ-4 Global Hawk.

Il s’agit bien évidemment de pouvoir continuer à surveiller les activités militaires de la Corée du Nord, et plus particulièrement son programme nucléaire, ainsi que les mouvements de ses troupes, histoire de ne pas se faire surprendre comme en novembre 2010, lors du bombardement de l’île sud-coréenne de Yeonpyeong. Pour cela, le renseignement américain utilise actuellement des satellites et des avions espions U2, basés à Osan, en Corée du Sud.

Le RQ-4 Global Hawk est développé par Northrop Grumman. De type HALE (High Altitude Longue Endurance), cet appareil peut voler à une altitude d’au moins 18.600 mètres pour une vitesse maximale de 650 km/h grâce à son turboréacteur Rolls Royce. D’une envergure de 39,9 mètres pour 14,5 m de long et une masse de 14,6 tonnes au décollage, il est en mesure de rester en l’air pendant 36 heures. Et, grâce à son radar, ses capteurs et ses caméras, ses capacités de détection dépasseront largement le seul périmètre nord-coréen. En clair, il pourra capter des signaux chinois.

Par ailleurs, la Corée du Sud est également intéressée par le RQ-4 Global Hawk. La Defense Acquisition Program Administration (DAPA) sud-coréenne a d’ailleurs recommandé l’achat de 4 exemplaire. Un contrat est attendu avant la fin de cette année.

Quoi qu’il en soit, le déploiement de drones RQ-4 Global Hawk est inéluctable, étant donné que l’avion espion U2 sera retiré du service en 2015, d’après des déclarations faites en août dernier par un responsable de l’US Air Force.

Pour autant, ce vétéran de la guerre froide qu’est le U2 possède encore des capacités que le Global Hawk n’a pas encore, notamment sa caméra haute-résolution (OBC, Optical Bar Camera) qui permet d’avoir une vision synoptique, c’est à dire une vue générale d’une situation. D’où la nécessité de modifier ces appareils en conséquence.