Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’Yonne républicaine met en demeure E&R de retirer le droit de réponse de Marion Sigaut

L’historienne Marion Sigaut, victime collatérale de l’offensive médiatique contre Dieudonné et Alain Soral de ces derniers mois, a rédigé un article en réponse au papier de très mauvaise foi paru dans L’Yonne républicaine le 3 mars 2014. Nous avons publié cette réponse et venons de recevoir un courrier de l’avocat des « journalistes » mettant en demeure le site Égalité & Réconciliation de retirer le texte.

 

Lettre de Marion Sigaut demandant un droit de réponse
à L’Yonne républicaine

 

Monsieur le directeur de la publication
L’Yonne républicaine
8, avenue Jean-Moulin
89000 Auxerre

Recommandé avec A.R.

 

Le 4 mars 2014

 

Monsieur le directeur de la publication,

Pour faire suite à l’article rédigé à mon sujet et paru à la fois dans l’édition papier du 3 mars 2014 et sur le site Internet du journal à la même date, je souhaite exercer mon droit de réponse et vous prie d’insérer à cet effet le texte suivant, à la même place et dans les mêmes caractères que l’article en cause.

Droit de réponse :

En acceptant, malgré mes réticences, de répondre à une interview de L’Yonne républicaine sur la récente polémique opposant Nicolas Dupont-Aignan à Najat Vallaud-Belkacem et à Frédéric Haziza à mon propos, je n’ai jamais entendu cautionner ce jugement totalement diffamatoire, qu’Égalité & Réconciliation serait un « site d’extrême-droite ».

Qualifier d’« extrême droite » une association qui, comme son nom l’indique, prône l’Égalité et la Réconciliation nationale et offre une tribune à de nombreux Français issus de l’immigration, discrédite plus l’auteur de ce jugement que ceux qu’il croit pouvoir ainsi stigmatiser.

Je ne me suis jamais exprimée dans un site d’extrême droite et je laisse à L’Yonne républicaine la responsabilité de ce jugement que je considère calomnieux à l’égard d’Alain Soral et de moi-même.

Je propose aux lecteurs de L’Yonne républicaine qui disposent d’un accès à Internet de se faire une idée par eux-mêmes en allant sur : http://www.egaliteetreconciliation.fr/

Je vous prie d’agréer, monsieur, mes salutations distinguées.

Marion Sigaut

 

Réponse du rédacteur en chef adjoint de L’Yonne républicaine

 

Le 7 mars 2014

 

Madame,

Nous avons bien reçu votre courrier demandant un droit de réponse suite à un article publié le 3 mars 2014 dans L’Yonne républicaine. Votre demande n’est pas conforme aux règles en la matière. En conséquence, nous regrettons de ne pas pouvoir y donner une suite favorable. Un courrier suivra cette première réponse par mail.

Je vous prie d’agréer, madame, l’expression de mes salutations distinguées.

 

Daniel Guadarrama

L’Yonne républicaine
rédacteur-en-chef adjoint
responsable des correspondants

 

Droit de réponse de Marion Sigaut

Ce droit lui ayant été refusé et aucun courrier justificatif n’ayant été reçu, nous avons publié l’article suivant le 6 avril :

 

 

Lettre de mise en demeure adressée à Égalité & Réconciliation

Le directeur de la publication d’Égalité & Réconciliation a reçu de la part de l’avocat de L’Yonne républicaine et des journalistes Elsa Mongheal et Daniel Guadarrama une lettre de mise en demeure datée du 30 avril 2014.

Retrouvez Marion Sigaut chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

48 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Jamais plus je n’achèterai ni ne lirai cet organe de propagande sioniste !


  • je propose un duel au sabre au petit matin c’est plus chevaleresque !


  • C’est d’un ridicule.. Alors ils s’autorisent à insulter les gens en les qualifiant de « nazis », là pas de problème, mais si on leur répond que ce qu’ils ont publié est un torchon alors là c’est inacceptable, c’est antisémiteeeeuuh !


  • Y’a t-il eu une réponse de E&R à ce courrier du 30 avril ? J’en propose une si ce n’est pas déjà fait :

    "Allez vous faire mettre,

    cordialement."

    Je pense que le cordialement est important afin de rester poli.

     

  • C’est antisémite de mentionner le nom d’un journalope sans talent, prétentieux et naze... ziza ?


  • Un exemple des "valeurs républicaines" ?
    Faudrait qu’ils nous rappellent ce qu’ils entendent par "république", d’après eux !


  • "Vous pouvez vous faire assister par le conseil de votre choix" dit-il, tout en sachant qu’il a tout le conseil d’état derrière lui lol !.. Quelle lâcheté, c’est abject !

    Marion n’a pas insulté les journalopes de la Hyène Républiconne, elle n’a fait que donner une définition précise de leur travail, elles devrait plutôt l’en remercier de leurs avoir ouvert les yeux ! Mais non...

    Dans un monde normal c’est elles qui devraient être traduits en justice pour mensonges & diffamations, etc, mais il semble que la calomnie gratuite et infondée soit devenues la norme et même le modèle à suivre pour toute bonne journalope qui se respecte, ou pas.

     

  • Ce système politico-médiatique cancérisé jusqu’à la moelle franc-maçonnique spéculative n’est plus crédible, y compris leur musique d’ascenseurs dans leurs écoles. Le temps des grandes gueules en rhétorique à la grec ou meneurs est terminé. Place à des gens comme Marion Sigaut, Dieudonné, Soral, et maintenant beaucoup d’autres, timides ou non, qui savent s’exprimer ou non, qui ont des idées ou non, parce que depuis un moment déjà, tout le monde doit exercer sans crainte son droit à la liberté de penser, de s’exprimer, "dans les limites de la courtoisie et des égards dus à autrui" et c’est là qu’est le piège, dans cette société où l’ego la "raison" est monté progressivement en empire depuis l’époque de la Renaissance. La libre pensée s’est tué elle-même, puisqu’il devient impossible à un pouvoir de gouverner en accordant à chacun le droit de ne pas être d’accord.
    Un journal qui se dit "républicain", avec des comportements comme ça, c’est triste et petit-petit, et ça reflète bien le vieux système républicain français moribond !


  • Trop tard : il y a déjà plus de personnes ayant lu le droit de réponse ici que s’il était paru dans ce journal.
    (Faut savoir savourer les petites victoires.)


  • J’ai eu beau chercher...

    Bref, si vous trouvez les commentaires antisémites dont se plaint le Sieur Guadarrama, je vous paye un pot !

     

  • Ils ne manquent pas de culot ces mange-m... !!!
    J’espère que de moins en moins de monde achètera leur canard déplumé
    et qu’ils pointeront tous très vite au chômage !!
    Et attaquez moi aussi en justice si vous voulez..
    Attaquez tout ceux qui disent la vérité ,bande de chouineur !!!
    Courage Marion !! Vous êtes extra ,ne changez pas :-)


  • Comment commenter ça poliment ?

    Je ne vois qu’un chemin. Je suis totalement solidaire avec le site E & R. Dans cette affaire, il se montre simplement exemplaire. Le droit de réponse est fondé. La stigmatisation du site est injuste.

    Je suis conscient qu’écrire cela me mène droit aux ennuis. Ma fiche du service des renseignements intérieurs va en être complétée. Il se peut que je le regrette un jour mais maintenant, je considère que ça en vaut la peine.

    Me taire parce que quelqu’un de stigmatisé et diffamé se voit refuser un droit de réponse est me rendre complice de cette injustice. La réaction du site est tout à fait en ordre. Ce journal avait à réagir. Le site ne pouvait pas se taire. Cela l’aurait rendu complice de ces indélicats personnages.

    Cette mise en demeure est un abus patent du droit de recours. Vu l’impartialité que le système légal français montre ces temps ci, je pense qu’il va aboutir.

    Bravo Madame Sigaut. Bravo Monsieur Soral. Je crois que la place du juste est d’être dans la merde avec vous que dans la soie avec eux. Vous portez un espoir, une foi dans les humains qui doivent vivre et continuer. Sans eux, je ne donne pas cher de la survie de l’humanité. Merci à vous. Je vais m’en prendre plein la gueule mais ça en vaut la peine.

    Bonne soiréee


  • Anti-sémite. Voila, le mot est laché.


  • Ils ne savent vraiment plus quoi inventer pour tenter de réduire le peuple au silence...

    N’empêche que ça doit leur faire tout bizarre que celui-ci puisse désormais leur répondre et ainsi se défendre sans passer par les canaux agréés par le parti.

    Et ouais... C’est moins facile quand d’un seul coup tout le monde se bat à armes égales, pas vrai ? :-)


  • En gros on a le droit de se faire insulter, mais surtout on n’a pas le droit de répondre, juste celui de se taire.


  • ils envoient à une personne ( madame Sigaut ) dont les propos et le sens de ceux-ci semblent manifestement mal interprétés par des journalistes ( sciemment ou pas ), une fin de non recevoir quand celle-ci tente de remettre les choses " à l’endroit " via un droit de réponse tout à fait légitime et qui de plus répond à la simple déontologie en matière de journalisme, et ils s’étonnent du dégout qu’ils inspirent !?


  • la bête média a violé le droit à l’image de Marion Sigault en la présentant publiquement d’extrême droite, en mettant en doute sa vie en Israël, en donnant son lieu d’habitation, etc ..

    Elle l’a ainsi salie publiquement. Loin de présenter des excuses ni vouloir admettre toute rectification, la péronnelle mandate avocat pour faire retirer la totalité du droit de réponse publié sur ER.

    Dans cette demande inacceptable, elle demande également, de manière tout à fait marginale et incidente pour qu’on n’y accorde pas trop d’attention, le retrait de sa photo au nom du droit à l’image et de la vie privée, alors qu’elle a montré être payée pour la dénier aux autres.

    Elle estime que la publication de sa photo lui porte préjudice. Doit-on en déduire qu’elle trouve moche ce reflet de son âme ? Va-t-elle dire au juge "regardez comme je suis moche et combien elle montre ce que je ne veux pas voir chez moi", pour rechercher la condamnation d’ER ?

    Au lieu d’aller voir un psy, elle veut aller demander un petit billet au juge.

    Veut-elle entendre du juge : "ah oui, vous êtes très moche sur cette photo, elle vous porte préjudice, c’est subjectivement incontestable " ?

    Va-t-elle lui dire aussi que la photo porte atteinte à son intimité en révélant la vraie nature de son âme qu’elle aurait voulu cacher ?

    Alors que dira le juge du moyen selon lequel elle n’a pourtant pas voulu cacher cette même nature dans son article polémique, idéologique et engagé dépourvu d’objectivité et de travail journalistique ?

    Et du moyen selon lequel les citoyens ont droit à l’information sur ceux qui prétendent les informer ?

    La réponse est connue d’avance.

    Sûr qu’ ER sera condamné. Il ne faut pas prendre le risque que de bonnes bouilles de francs maçons ne se retrouvent aussi sur internet à côté des bons jugements rendus "au nom du peuple français", alors que les juges n’ont été élus par personne.

    Journaliste et juge impériaux, c’est un peu la même profession à l’heure actuelle, non ?

    Administrateurs d’ER, pour contourner la censure des méchants censeurs qui nous informent, au lieu de photos, un lien pour recevoir les photos dérangeantes en email privé ?


  • L’Yonne républicaine, lol... c’est quel tièque qu’ils représentent ?
    Allez, ça apprendra à Marion de vouloir faire les choses dans les règles avec ces gens-là...
    Pourtant, il y a déjà eu l’épisode Ponpon, non ?

    Lorsque j’avais lu le "droit de réponse" de Marion, je n’avais pas envoyé de commentaire, je m’étais simplement dit : qu’est-ce qu’elle s’embarque à se justifier dans cette galère ?
    Marion ! concentre tes forces à rétablir des réalités historiques qui nous aident à comprendre notre présent, ne t’ennuie pas avec des ersatz de résidus contemporains, qui sont comme des vagues sur le sable, des nuages dans le ciel, qui passent...
    Tu as un taf d’une toute autre envergure à abattre !

     

  • Non seulement il refuse le droit de réponse dans ses pages, mais en plus il veut censurer la réponse dans les autres médias ? Ce n’est plus un rédac’chef, c’est El Duce. Tant qu’il y est il n’a qu’à décréter l’interdiction préventive de toute intervention publique de Marion Sigaut et l’autodafé de ses publications...

    Y a des gens qui n’ont vraiment honte de rien.

    Courage Marion !

     

  • Je remercie cet avocat, je n’avais pas encore vu ni l’"article", ni la réponse de M.Sigaut. Je vais pouvoir "faire passer" à moult personnes pour leur démontrer, s’il y a encore besoin, les nobles manières de ce torchballe, et de la profession en général.
    Et puisque vous épluchez les commentaires :"Je vous emmerde, minables petits kapos de la pensée unique. Cordialement (merci Igor faut rester poli)."


  • Alors la, je tombe. J’ai lu l’article en question qui est plein d’a priori mais on refuse le droit de réponse de Mme Sigaut. Démocratie, quand tu nous tiens....


  • dans un commentaire quelqu’un dit "mange-m....", moi je dirai mange-cailloux pour etre poli...

    c’est des mange-cailloux ces gens la, qui les connait dans le milieu, ou sont leurs articles chocs sur des sujet chauds... ?

    rien ! fait divers et chiens ecrases...et pour faire parler d’eux ils s’attaquent a "l’extreme droite"...sauf que l’extreme droite c’est les sionistes associee a la dictature bancaire...mais ca bien sur pas touche...

    bande de minables


  • Je trouve dommage qu’on ne puisse pas noter les commentaires sur E&R.Des fois j’ai envie de cliquer sur "j’aime"...

     

  • Concernant la mise en demeure , la réponse doit tenir en 4 mots : allez vous faire foutre


  • quelqu’un peut m’expliquer ou est la diffamation ,l’injure(bon hyène républiconne peut être) et l’antisémitisme(la vraiment je ne sais pas.....) dans la réponse de Mme sigaut je suis largué la......


  • Il faut ignorer ceux qui vous ignorent et refusent de vous voir tel que vous êtes, mais tel qu’eux croient que vous êtes ou veulent que vous soyez. Dans un monde malsain, seuls les innocents payent à l’ignominie sa dime, les autres en font leur raison d’être pour rien lui payer. Alors, qu’attendre des personnes sans décence aucune, et qui titrent leurs articles de journaux avec des épithètes pris dans le tout-venant de leur crasse mentale ? Pas grand-chose, à part, peut-être, ne pas leur prêter flanc, car ils aiment les guéguerres qui occupent les petites gens pendant qu’ils préparent de vraies guerres qui assurerons à eux et à leur système de bête géante qui n’enfantent de petits que pour les manger, une certaine continuité.


  • C’est dingue ! Ces gens se croient tout permis ! Il te retirent même le droit ou la simple liberté naturelle de répondre posément à l’insulte et à la diffamation ! Mais de quel côté sont les fachos ?!


  • Je viens d’apprendre en détail les déboires de Marion (lien ci-dessous) après un bon mois de retard... Il y a de quoi rager et nous la comprenons !

    http://www.egaliteetreconciliation....

    Avec ces gens-là, il semble définitivement de bon ton de s’armer d’une petite caméra avec le son qui enregistre tout l’entretien en guise de confiance d’accueil, au cas où. Ou bien de ne plus les recevoir.
    Ou encore de leur vanter durant des heures, en guise de crédibilité, les mérites de la coiffure et d’avoir le plus tip-top des coiffé-décoiffés de Toucy. Coiffé-décoiffé qui, à exécuter pour l’honneur de soi, doit prendre au moins dix fois plus de temps que de salir une feuille de PQ avant d’être "bon à tirer".
    Car après tout, avec cet article "yonnesque", comme on dit chez moi si vous me pardonnez l’expression, nous parlons bien "d’enculage sur le pare-choc", n’est-ce pas ?

    Cela dit, vu la Grandeur des actes "voltairiens et Michelet réunis" qui caractérisent les procédés de cette gazette (gazette par le contenu, pas par le tirage, restons courtois...), je n’ai de cesse de m’interroger sur une question essentielle.
    Pour être journaliste à "L’Hyène républicaine" et "entrer dans la carrière" avec toutes les convictions au placard mais les boutons qui brillent, n’est-il pas plus important, en terme de qualités requises, de se donner un mal de chien afin de prendre corps en une espèce d’hybride entre la désinvolture d’une femen, la mâchoire acérée et la malhonnêteté d’une Fourest enguirlandée, le tout chapeauté par le standing indicible d’un mannequin volontaire qui semble fraîchement sortir tout droit d’un jour d’examen de CAP coiffure ?
    Ca, Marion, ça c’est la question cruciale ! En clair : -------> direct poubelle !

    Comprenne qui pourra mon humour pour détendre l’atmosphère...

    Grosse bise

     

    • Salut Kamarades,

      La bonne méthode est celle de Farida : "je ne parle pas aux journalistes du système"

      Voilà, c’est tout ! fin de non recevoir systématique : quand ils n’auront plus de lecteurs et plus de sujets, ils disparaîtront et on pourra les racheter pour 1 euro symbolique !
      Les journaleux collabos pourront se reconvertir à la culture bio de champs, sous la garde attentive de quelques molosses n’aimant pas du tout la contrariété : là, au moins ils seront utiles au bien commun !

      En tout cas, courage Marion, vous avez du talent, et il y a plein de gens qui vous apprécient, et vous êtes juste parmi les justes, donc vous êtes protégée !

      Adishatz

      H/


  • il n‘y a dans la lettre de M. Sigaut absolument rien de diffamatoire ou d‘injurieux... de plus, ce chantage a l’antisemitisme est particulierement odieux... que l’Yonne Republicaine poursuive, ils se feront debouter.


  • Vous avez eu raison de lui offrir "vos colonnes" . Ainsi sa parole peut être entendue.


  • C’est du flanc.
    l’yonne reépublicaine va devoir casquer. C’est elle qui a diffamé.
    Et les petits aboiements d’avocats ne sont que le signe de leur impuissance.
    il y a rien. L’avocat l’a rédigé dans le métro en allant au boulot avec la mentalité habituelle : balancer une généralité assez large "règles en la matière" qui laisse possible un maximum de procédures. C’est ce qu’ils font quand ils baclent ou que le dossier est vide.

    Sauf renfort, l’yonnerépublicaine va mordre la poussière : ceci sera justice pour Marion.

    Que les personnes averties d’E&R agissent ; j’ai toute confiance.


  • Communauté, comme tu tiens bien tes troupes !
    Ils se prennent pour qui ces journaleux minables. Il y a bien longtemps que nous savons qu’ils ne nous informent plus. Qu’ils disparaissent vite, nuisibles qu’ils sont.
    Place à la vérité !


  • Ils sont vraiment anormaux... Je me suis tapé, pour vérifier, la totalité des commentaires sous l’article du 6 avril. Et ça fait de la lecture. Effectivement, il y a des commentaires diffamatoires et injurieux. Mais de commentaire antisémite point n’ai trouvé. C’est le mot magique qu’on ajoute au paquet cadeau quand on est malhonnête intellectuellement et quand on essaye d’obtenir une quelconque faveur de son adversaire.


  • ER a le devoir de maintenir sur son site le droit de réponse de Mme Sigaut et ce, à plusieurs titres :
    attendu que Egalité & Réconciliation a juridiquement le droit de citer les organes de presse qui le mentionnent (la citation n’est pas à sens unique),
    attendu que le droit d’attaque dont jouit la presse a pour corollaire légal un droit de réponse des intéressés,
    attendu que la publication du droit de réponse de Marion Sigaut sur le site Egalité & Réconciliation fait suite au refus de l’Yonne Républicaine d’octroyer ce droit sur son espace à aux personnes qu’elle met en cause,
    attendu que la tenue d’un débat contradictoire se trouve au fondement de la pensée dialectique à l’origine de nos institutions républicaines,
    ce journal n’est légalement pas fondé à exiger que son article calomniateur s’inscrive dans un monologue où il monopoliserait le discours à sens unique.

    Pour toutes ces raisons, je prescris à l’Yonne Républicaine d’aller se faire foutre.


  • La vérité est tournée vers elle-même, ça semble évident et ceux qui ne se sont pas encore réveillés tant pis pour eux ! Les dégénérés devaient en arriver là, ils sont arrivés là et ils ne vont pas s’arrêter là. Ils vont sans aucun doute chercher à museler Internet pour que les gens n’aient plus les moyens de s’informer librement. Et quand ils y seront parvenus ce sera la fin ! Pour le moment les gens ont encore une petite marge de manœuvre, sera-ce suffisant pour "inverser la tendance" ? Espérons le !


  • On assiste à du n’importe-quoi systématique contre tout opposant au diktat ! Après la séance digue du ’’grand guignol’’ de Mtr François Danglehant il nous semblait avoir touché le fond.
    La preuve est faite, avec cette dernière de l’inépuisable ressource de la connerie !
    Un juge va-t’il se sentir obligé de recevoir... cet ineptie ?


  • Bien qu’habitant l’Yonne je ne lis pas l’Yonne Républicaine. D’abord parce qu’un journal comme celui-ci ne se lit pas, sauf exception, il se parcourt tout au plus à la recherche des informations nécrologiques et des nouvelles villageoises, associatives et sportives. Son grand mérite est ainsi de laisser croire à son lecteur qu’il a atteint le niveau cadre très supérieur en matière de lecture rapide ! Cela Marion Sigaud doit le savoir depuis longtemps. Et elle doit bien se douter qu’une journaliste de l’agence de Toucy ne pète pas très haut. Elle n’est pas censée écrire des articles autres que des brèves locales et de se déplacer pour les photos (en couleur s’il vous plaît) des évènements locaux. Il est probable que son papier, que je n’ai ni lu ni parcouru, ni même aperçu, ait été retouché par son rédacteur en chef, autrement dit, le commissaire politique du canard. Car ce canard n’est pas neutre, loin de là. Il est fort probable que l’apparition de Mme Sigaud dans le champ politique local sous l’étiquette Debout la République soit le seul motif de l’intérêt que lui a soudain porté l’YR. Il ne s’agissait pas de donner un quelconque écho aux travaux de l’historienne mais bien de nuire à une ligne politique qui gène certains élus locaux et qui ne convient pas à l’esprit de l’entreprise de presse, de tradition syndicalo-maçonnique d’un autre siècle. L’Yonne est par certains côté une réserve d’indiens, pour ceux qui ne sauraient pas. C’est joli, verdoyant et l’yonne Républicaine veille à ce que ses habitants s’y sentent bien et ne s’inquiètent pas des bouleversements qui se produisent dans un environnement qu’ils doivent percevoir comme très lointain. Ils ont les meilleurs élus qui soient, qui veillent au grain. Debout la République ! Attention danger. Une nouvelle venue qui veut bousculer ce paisible agencement icaunais. A moins que, comme souvent le crime soit fratricide ; c’est fou ce qu’on se dispute dans ce landernau pour les postes au sein des différentes formations politiques locales. Alors pourquoi pas au sein de DLR où j’ai cru voir qu’il y avait une certaine instabilité, comme à l’UMP et au Modem notamment...

     

  • Merci Yonne répoubellicaine ,je découvre madame Sigaut et son utilisation du terme "dissidant ".
    J’aime le ton , j’aime les arguments ,j’aime l’étiquette de dissidant que je vais désormais arborer sans complexe .Notre prise de conscience à tous n’est fixée ni à gauche ni à droite mais au delà,dans la 3ème dimension ,là où les valeurs humaines survivent vraiment .


  • #825802

    Bonjour. J’aimerai que L’Yonne soit royaliste, ainsi que toute la France. Bravo madame Marion Sigaut, vous êtes géniale, je prie Jésus pour qu’il élimine vos ennemis. Que Dieu Jésus vous bénisse ainsi qu’Alain Soral et tous vos amis. Vive égalité et réconciliation, vive la sainte liberté.Cordialement. Béatrice Berthelage-Hervé à Champigny sur Yonne dans l’Yonne en Bourgogne


Afficher les commentaires suivants