Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’afficheur varois Michel-Ange Flori condamné à verser 32 000 euros à BFM TV

Le publicitaire Michel-Ange Flori a été condamné à verser 32 000 euros à BFM TV pour une affiche sur laquelle était inscrit « La police vous parle tous les jours sur BFM TV ».

 

« La police vous parle tous les jours sur BFM TV ». C’est pour cette phrase que Michel-Ange Flori, un publicitaire varois, a été condamné ce mercredi par le tribunal de grande instance de Marseille à verser 30 000 euros à BFM TV « à titre de provision à valoir sur l’indemnisation de son préjudice ». La phrase était placardée à la vue de tous sur un panneau publicitaire de 4 mètres par 3 à Toulon au début du mois de mai. « Je voulais simplement parodier la phrase de mai 68, "la police vous parle tous les soirs à 20 h" », se défend le chef d’entreprise auprès de 20 Minutes.

Le tribunal lui a également ordonné de supprimer le panneau publicitaire sur lequel se trouvait l’inscription polémique ainsi que les photos du panneau publiées sur sa page Facebook.

« Je le prends comme un coup personnel, on veut salir ma liberté d’expression. Je n’ai pas d’autre choix que d’aller dans la direction qu’on me montre. »

 

Un prix Benalla pour le commandant de police Andrieux

Un crève-cœur pour Michel-Ange Flori, qui est devenu le poil à gratter des pouvoirs en place, à travers les messages qu’ils affichent sur deux de ses 400 panneaux publicitaires répartis entre Bandol et Hyères.

Pendant la crise des Gilets jaunes, il a multiplié les messages « pour les plus pauvres », lui qui se décrit comme un trublion de l’affichage. « J’avais décerné le prix Benalla au commandant de police Andrieux, qui avait assené des coups de poing à des manifestants », rigole Michel-Ange Flori.

Lire la suite de l’article sur 20minutes.fr

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents