Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’antiterrorisme : le prétexte de l’Empire pour contrôler les Philippines

Si, officiellement, elles n’ouvrent pas le feu pour attaquer, les forces spéciales américaines sont bien sur le terrain aux Philippines, en lutte contre l’État islamique (EI), prodiguant conseils avisés et assurant des opérations militaires… Pourtant, depuis l’élection de son dernier président, Rodrigo Duterte, l’ancienne colonie britannique s’est mise à faire de l’œil à la Russie et la Chine. Les États-Unis passent outre, au nom du sacro-saint « anti-terrorisme ».

 

Une manœuvre, encore une fois, anti-constitutionnelle et apparemment effectuée en dépit du Président, pour ne pas perdre la main en Asie du Sud-Est. Quel motif constant que l’EI que l’on soutient ou que l’on combat selon l’endroit et l’heure...

 

Les États-Unis contre l’EI

En dépit des déclarations officielles antérieures, les forces spéciales américaines ont bien débarqué sur le sol philippin pour aider à combattre les rebelles islamistes, en particulier dans la ville de Marawi, sur l’île de Mindanao où vivent la majeure partie des musulmans de l’archipel : elles forment les troupes locales et travaillent à la collecte de renseignements.

Confronté aux images d’une caméra qui avait filmé des hommes en civil, apparemment non philippins, en train d’opérer des drones depuis un pick-up, le général Restituto Padilla a fini par avouer que c’étaient des militaires américains… « Il faut être en mesure de déterminer ce qui se passe (…), c’est le type d’aide qui est donnée ».

L’ambassade américaine à Manille a renchéri. Il s’agit officiellement d’une « assistance à la sécurité et à la formation » – des centaines d’armes ont également été fournies le 5 juin dernier. Mais le Pentagone n’a pas voulu donner de détails supplémentaires.

 

L’anti-terrorisme : le prétexte à tout

La guérilla a commencé en mai, quand les islamistes sont entrés dans Marawi en brandissant le drapeau noir de l’État islamique, avec pour objectif de créer un califat dans ce pays majoritairement catholique. Depuis, Marawi est, selon la presse, une « ville fantôme » et l’île entière a été déclarée sous la loi martiale par le Président – on approche des 200 morts, rebelles et civils.

Arrivé au pouvoir il y a un an, C’est à ses propres forces armées que Rodrigo Duterte avait demandé de liquider ces groupes criminels islamistes qui se succèdent sur l’île depuis les années 1990 – parmi eux le groupe djihadiste Abu Sayyaf mais aussi le groupe dirigé par Isnilon Totoni Hapilon (des combattants étrangers pour beaucoup) et le groupe philippin Maute.

La réaction américaine a été pour le moins rapide. Et surtout, comme le souligne un article du New American, elle est encore une nouvelle fois anti-constitutionnelle.

Lire la suite de l’article sur reinformation.tv

Daech au service de l’Empire, à lire chez Kontre Kulture :

En lien, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

7 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • colonie britannique ??? Espagnole japonaise et américaine mais pas britannique


  • Est-ce que vous imaginez, un million d’Européens armés jusqu’aux dents

    - débarquer aux États-Unis d’Amérique au nom de la "lutte contre le terrorisme monétaire, financier, économique et bancaire" ;

    - qui butent des terroristes ;

    - qui diffusent les vidéos des opérations spéciales ;

    - qui créent des bases militaires dans tous les États américains pour pouvoir sauver les américains dans le cas où les terroristes reviennent ?

    Ils ne prennent vraiment pour des cons ces bouffeurs de chwing gums.


  • Merci pour cet article.
    Petite coquille au début : les Philippines était une colonie espagnole avant d’être cédées aux USA suite à la guerre hispano-américaine en 1898 AD.
    Cette dernière a été provoquée par l’étrange explosion du navire de guerre américain USS Maine, attribuée à l’époque aux Espagnols mais s’étant avérée plus que probablement un faux étendard.
    Nihil novi sub sole !


  • Si les USA aide les Philippins à combattre les terroristes, alors les terroristes vont s’installer dans le pays pour des décennies !!

     

  • Quand Ricains sont chez toi et mettent les pieds sur la table du salon, fouille dans ton frigo pour voir ce qu’il y a becqueter...tu peux toujours t’accrocher pour les virer !


  • Ils connaissent leurs classiques.
    .
    N’est-ce pas ainsi qu’Aetius le Bulgare s’est imposé en Gaule, aidé pour cela par Attila, aux cotés duquel il avait grandi, et qui pratiqua une vaste épuration ethnique en Europe, aux profits des orientaux ?
    .
    Le terrorisme est depuis la nuit des temps l’arme de ceux qui se présentent sous les aspects du bien, contre les peuples.
    .
    La seule réponse valable face à ces phénomènes, c’est C.Pasqua qui nous l’indique : il faut terroriser les terroristes.