Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’assassin des deux jeunes filles à Marseille avait été arrêté à Lyon l’avant-veille pour vol puis relâché

Note de la rédaction

Selon les dernières informations, l’assaillant serait un « SDF toxicomane en situation irrégulière ».

 

 

Au lendemain de l’attaque au couteau qui a fait deux morts à la gare Saint-Charles de Marseille, de nombreuses questions restent en suspend mais de nouveaux éléments apparaissent progressivement. Un homme a tué deux femmes d’une même famille avant d’être abattu par des militaires de l’Opération Sentinelle. Le point sur les éléments de l’enquête.

 

Le déroulé des faits

Les faits ont eu lieu dans la gare peu après 13 heures dimanche. Comme l’ont montré les images de vidéosurveillance et l’a évoqué ensuite Gérard Collomb, l’assaillant a d’abord fait une première victime, puis s’est mis à courir, avant de revenir sur ses pas et de s’en prendre à une deuxième personne. Un passant a alors tenté de s’interposer, en vain.

Il « commence par commettre (son) crime sur une première personne, s’enfuit, puis revient sur ses pas pour tuer la seconde personne ». « C’est un élément d’interrogation », a souligné le ministre de l’Intérieur. Après avoir poignardé la deuxième personne, l’homme s’est mis à courir vers les militaires qui se dirigeaient vers lui. Il a été abattu après des sommations.

 

Le caractère terroriste reste à confirmer

Les faits « pourraient être de nature terroriste », comme l’a précisé le ministre de l’Intérieur, mais cet élément reste pour l’heure à confirmer. Dimanche, l’attaque a été revendiquée par Daech via son agence de propagande.

[...]

Arrêté le 29 septembre puis relâché

D’après nos informations, l’assaillant a été arrêté à Lyon ce vendredi, le 29 septembre, pour un vol à l’étalage. Il a ensuite été relâché.

 

Huit pseudos pour un même assaillant

L’homme abattu était connu des services de police pour des délits de droit commun commis entre 2005 et 2014. Il n’était en revanche pas fiché par les services de renseignement. Huit pseudos différents sont associés à ses empreintes digitales, puisqu’à chaque fois qu’il a été arrêté par la police il a donné une identité différente. Certains des pseudos font ressortir le profil d’un Algérien en situation irrégulière.

Lire l’article entier sur bfmtv.com

Sur le « terrorisme islamique », lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

69 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1811927

    Toujours le même scénario. "L’homme a été abattu".
    Pourquoi ne pas le laisser en vie et lui poser quelques questions ?
    Mais non, les militaires ont des consignes.
    Ce tueur a été relâché deux jours plus tôt alors qu’il était en situation irrégulière.
    La police a également des consignes ?
    Je ne comprends pas que militaires et policiers puissent autant se soumettre et jouer les caïds lorsque vous les croisez dans les rues, ils en sont ridicules.
    Malheureusement ces deux jeunes filles ne sont plus.

     

    Répondre à ce message


    • Toujours le même scénario. "L’homme a été abattu".
      Pourquoi ne pas le laisser en vie et lui poser quelques questions ?
      Mais non, les militaires ont des consignes.



      Bonsoir, Sylvie.

      Je vous réponds mais à travers vous, je m’adresse à tous ceux qui, avec la même légèreté en guise de certitude, accusent militaires et policiers d’être des incapables ou des salauds.

      Tout ça a déjà été rabâché cent mille fois - en pure perte, puisque cent mille fois encore, il faudra lire et entendre ces mêmes bêtises.

      Notez que je ne vous agresse pas, hum, je suis certain que vous êtes sincère lorsque vous déplorez que cet homme ait été abattu alors qu’il aurait tout simplement suffi de lui loger une balle dans chaque rotule pour l’apaiser et pouvoir ensuite s’enrichir de toutes les informations qu’il n’aurait pas manqué de livrer (faute de quoi nous sommes incapables de comprendre quoi que ce soit).

      - Maîtriser un agresseur déterminé et armé d’un couteau est extrêmement délicat et dangereux.
      - Dangereux pour l’agent (cas documentés de policiers tués par des individus parfois non armés et quelquefois même blessés par balle à plusieurs reprises pendant l’assaut).
      - Dangereux pour les innocents présents sur les lieux (souvenir d’un cas d’école : un policier avait tiré sur un individu, la balle l’avait traversé sans le tuer, avait ricoché sur un mur pour finir dans la tête d’une femme - morte sur le coup). Plus probabilité non nulle de dispositif explosif...

      Vous n’avez jamais eu une arme à feu en main et le sujet ne vous intéresse probablement que de manière saisonnière, mais faites le deuil de vos certitudes sur la question (sans renoncer à Terence Hill, hein), renseignez-vous et acceptez comme un fait scientifique qu’il est hautement hasardeux pour un policier (surtout quand on connaît l’entraînement auquel ils ont droit) ou un militaire (dont ce n’est pas le métier) de maîtriser un homme jeune et ardent, porté par une foi que vous n’avez pas et résolu à aller jusqu’au bout.

      Quand à la mine d’informations dont vous déplorez la perte avec la mort de cet égorgeur de jeunes filles... Pouvez-me me dire, par exemple, quelles lumières vous ont apporté l’année et demie d’incarcération muette (à vos frais) de Salah Abdeslam ?

      Repensez-y avant d’accuser un jeune militaire courageux et efficace d’être une demi-ordure au service des Hommes en Noir.

      Ce réserviste de 24 ans mérite le respect et les honneurs.
      Je le salue fraternellement.

       
    • « (...) quelles lumières vous [ a ] apporté l’année et demie d’incarcération (...) »

       
    • Petit Louis, pas besoin de nous pondre un long discours avec des "si" qui iraient bien a ma tante.
      N’as-tu pas remarquer qu’ils sont tous systématiquement abattus ?
      Et quand a ton filme du gars avec un couteau qui attaque un Famas sa tient pas une seconde, a moins de 300m les militaires te la logent dans une pièce de 2€..

      Polo ancien pointeur/tireur Roland

       
    • Je ne comprends pas. Le cas Salah Abdelslam démontre justement que pour les forces de l’ordre belges il est parfaitement possible de capturer un terroriste vivant.

      Pourquoi ça n’est jamais possible pour les forces de l’ordre françaises ?

       
    • Bonsoir, Polo.

      Je ne retire rien à ce que j’ai écrit et je passe bien entendu le bonjour à votre tatie.

      En ce qui concerne le filme du gars qui... et la farsse du biffin et des deux euros (je la connaissais mais avec un rabbin), vous semblez convaincu et parfaitement satisfait, ne bouleversons pas ce bel équilibre.



      N’as-tu pas remarquer qu’ils sont tous systématiquement abattus ?



      (Cette simple règle devrait être acquise mais en cas de doute sur la terminaison, remplacez votre verbe par un autre du troisième groupe pour savoir si vous avez affaire à l’infinitif ou au participe passé. Prendre fonctionne bien : N’as-tu pas prendre ? / N’as-tu pas pris ? Et voilà ! Aussi facile que de trouer une rotule de p’tit rat de l’opéra à 300 mètres ! Hé, hé... Pardon...)

      N’ai-je pas remarqué ce qu’il y avait à remarquer ?
      Si.
      Mais je ne confonds pas les très curieuses exécutions de Mohamed Merah ou d’Abdelhamid Abaaoud et le sort d’Ahmed le clando, plus proche du suicide by cop.

      Je partage certainement vos doutes et vos colères, Polo. Mais nous nous exprimons ici dans un espace public : l’entreprise massive de torpillage du travail d’E&R et d’Alain Soral implique de notre part un devoir minimum de sérieux (parfois). Les précipitations et les postures pavloviennes sauce « Mais bien sûr... » et « Tiens, tiens, comme par hasard... » ne rendent pas service à la Cause.

      Cordialement.

       
    • Je remercie Louis pour sa justesse. Et j’offre ma main à celui qui arrive à toucher une pièce de 2 euros à 300m ! L’auteur d’une telle affirmation ne s’est probablement jamais servi d’une arme à feu.
      De plus, arrêtons un peu : au Bataclan, les militaires présents n’ont rien fait...complices, ils sont soumis au système !
      Mais quand ils interviennent...complices, ils sont soumis au système !
      C’est faire preuve de bien peu de patriotisme que de montrer un tel mépris pour qui nous defendent.
      Je salue le sang froid du réserviste qui a fait son devoir (pour rappel, la mission Sentinelle à pour but la défense des Français contre les attaques terroristes).

       
    • - Revisionnez l’exécution de khaled kelkal par l’escadron de gendarmerie, et la "finition" alors que le terroriste en cavale était déjà tel une bête blessée dans le caniveau.

      - On attend de professionnels qu’ils agissent en professionnels. Pourquoi sont ils formés si ce n’est pour faire face à ce type de situation, et qu’ils ont 10 mois par an pour cela ?

      - Tous les terroristes sont systématiquement abattus quand dans le même temps les gradés déclarent officiellement qu’ils feront tout pour les capturer vivants. Quelle hypocrisie.

      - La république maçonnique française maintient la population désarmé parce qu’elle craint que les armes se retournent contre elle, et l’on s’étonne du carnage à chaque attentat (Du moment que les pauvres se contentent de tuer d’autres pauvres tout va bien pour les oligarques). Un homme armé et entrainé au sang froid aurait pu sauver du monde le soir du bataclan, d’autres désarmés y sont bien parvenus selon les témoignages de ce soir là.

      - Pour maitriser un homme armé d’un couteau il suffit d’une arme de corps à corps avec une plus grande allonge (Un couteau est efficace comme« arme dissimulé » ou en état de confinement, sans plus). Ici on parle d’arme à feu, de tasers et flashball, gilets par balle...

      - On a jamais de détails sur la façon dont les terroristes sont abattus.

       
    • Bonsoir, Iskandaar,
      Bonsoir, JP.

      Je vous réponds de manière groupée puisque vous pointez tous les deux, de même que Polo, le fait que les assassins au nom d’allah-qui-est-le-plus-grand soient mis à mort de façon curieusement systématique ; et vous semblez suggérer tous les trois que je discute, conteste ou occulte ce point-là.

      Puisque vous êtes trois à réagir de la même façon, postulons que je ne me suis pas exprimé clairement. Permettez que je corrige le tir.

      - En peu de mots, en termes simples, je m’étonne comme vous que ces specimens des âges obscurs ne soient pas capturés vivants à chaque fois que c’est possible et je m’interroge devant des procédures (cf. la fin de M. Merah ou celle d’A. Abaaoud) qui ressemblent plus à des opérations d’élimination que de neutralisation.
      Suis-je bien clair ?

      Mais puisque je suis là, je vais en profiter pour préciser ma pensée sur le sujet : en ce qui me concerne, au point de l’Histoire où nous sommes parvenus (tombés...), je vous avoue que ma curiosité n’est peut-être pas aussi vive que la vôtre sur ce que pourraient bien avoir à raconter ces merdes (en échange, naturellement, des millions d’euros dont les Français seraient obligés de se délester pour les maintenir en vie et au chaud pour le reste de leur existence, sous l’oeil vigilant de la Ligue des Droits de l’Homme).

      Aujourd’hui, je suis moins avide d’entendre le détail des historiettes d’Ahmed que de voir quelqu’un se lever pour sauver ce qui pourrait encore l’être de mon pays. La compréhension de la séquence historique en cours est accessible à toute intelligence en état moyen de fonctionnement : que l’égorgeur soit abattu ne nous prive pas de l’essentiel. Ne nous crevons pas d’un manque d’information.

      L’immense majorité du personnel politique et médiatique de haut rang a fait défection ; la France et les insectes de mon espèce qui y vivent et qui l’aiment ont été livrés au chaos.

      (Je m’abstiens de répondre à ça, hein : « Pour maitriser un homme armé d’un couteau il suffit d’une arme de corps à corps avec une plus grande allonge (...). »

      Salutations amicales à Adhemar.

       

    • Je m’abstiens de répondre à ça, hein : « Pour maitriser un homme armé d’un couteau il suffit d’une arme de corps à corps avec une plus grande allonge (...). »



      Juste une donnée objective.De toutes façons je doute de votre expertise dans ce domaine, et je souligne en même temps que la formation des "forces de l’ordre" ne leur permet pas d’acquérir une réelle maitrise sur le sujet. Serais ravi d’en débattre ailleurs avec les principaux concernés. Libre à vous de considérer le « couteau » comme l’arme ultime non-maitrisable, je vous ai déjà donné la fonction réelle de ce type de lames (que vous avez préféré ignorer) laquelle se vérifie historiquement (toutes époques et cultures confondues). Au delà de cette fonction un couteau devient rapidement obsolète, sauf face à un individu ne maitrisant pas les armes en question ou désarmé (ce qui relève d’une autre problématique, on est bien d’accord).

       
    • @L o u i s :

      Merci pour l’intelligence de vos commentaires, c’est rafraichissant !

       
    • Bonsoir, Iskandaar.

      Cette causerie prend la tournure inévitable dès qu’on aborde la question martiale (a fortiori sur Internet) : expert, pas expert, le dojo, la rue, objectivité subjective, testostérone, bite sur la table et temps perdu.

      Vous semblez intéressé par le sujet, bien. Mais je n’ai plus l’âge ni le goût pour ces bavardages adolescents stériles et sans fin et encore moins dans ce domaine qui mérite mieux.

      Je ne suis venu poser quelques mots ici que pour (re)dire cette simple chose : maîtriser un agresseur armé d’une lame et déterminé, ça n’est pas un geste anodin. Rien de plus.

      La précision du Famas à moins de 300 mètres ou « le « couteau » comme l’arme ultime non-maitrisable », ce n’est pas du tout mon propos.

      Quand on parle d’une situation de vie ou de mort, qui plus est quand d’autres vies que celle de l’agent son impliquées, les formules définitives ponctuées d’il suffit de, c’est pas sérieux.

      « Pour maitriser un homme armé d’un couteau il suffit d’une (...). »

      Ceci dit, si ça vous convient, ça me va aussi.
      Formidablement.

      Fin du hors sujet.

       
  • ’’Dimanche, l’attaque a été revendiquée par Daech via son agence de propagande.’’

    LOL peu pas m’empêcher de me marrer à chaque fois que je vois cela.

     

    Répondre à ce message

  • La décadence de la France s’explique aussi par ce fait que les Français ne veulent plus rien foutre . Les flics de Lyon ont fait leur travail, mais le décisionnaire de la préfecture, indispensable pour décider du sort du voyou, était injoignable . Les flics, en attendant d’obtenir une réponse, auraient pu cependant garder le délinquant en cellule une journée de plus .

     

    Répondre à ce message

  • Punaise, deux gamines de 20 et 21 ans. Mauranne et Laura. Que les muz evitent de la ramener avec leurs excuses a deux balles. L’islam c’est l’ouma et l’ouma c’est l’international communiste pilote par qui vous savez.

     

    Répondre à ce message

    • #1812079

      Allumez votre télé, vous serez rassuré. Ce sont des nombreux experts en tout genre, surtout expert en bavardage, qui vont la ramener. Ça fait longtemps que la merdialoperie n’a pas adressé aux musulmans d’injonctions de condamner les crimes commis au nom de l’islam. Pourquoi ne le demande t-elle plus ? Et puis il faudrait leur fournir un slogan « not in my name ».
      C’est qui le pilote ?

       
  • #1812045

    Il y a quand même beaucoup de déséquilibrés musulmans en ce moment... mais c’est sûrement le hasard...comme d’habitude, personne ne pose les bonnes questions, ni ne se remet en cause, à commencer par l’Etat, les imams et toute la smala...Continuez la politique de l’autruche, on n’en est qu’au début. Souvenez vous qu’en Algérie cela a duré plusieurs années avec d’innombrables victimes dont beaucoup de femmes et enfants...

     

    Répondre à ce message

  • Ils ont dû lui filer la pilule du bonheur et deux couteaux pour le trancher.
    Quand publieront-ils les examens toxicologiques ?

     

    Répondre à ce message

  • Les deux jeunes femmes assassinées étaient belles et brillantes, le tueur était moche et taré...

     

    Répondre à ce message

  • Encore une fois Panhamza a fait le boulot :

    https://www.facebook.com/panhamza/p...

    Pendant que les agences juives prétendent que Daech a revendiqué l’attentat, les policiers disent le contraire :

    http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Mon...

     

    Répondre à ce message

  • C’est les sionistes !

    J’ai bon ?

     

    Répondre à ce message

  • Combien de temps exactement est passee entre le premier et le second meutre ? Pourquoi n’y avait ul aucun agent de la sncf apres le premier meutre ? Ce n’est tout de meme pas de la terreur revolutionnaire pour inciter les gens a aller manifester deux jours apres ses crimes ? La deuxieme jeune fille aurait elle pu etre sauvee ?

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents