Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

L’association Osez le féminisme ! attaque le concours Miss France aux prud’hommes

L’association Osez le féminisme !, vent debout contre le concours Miss France depuis des années, a décidé de frapper un grand coup en saisissant les prud’hommes, estimant que ce concours « sexiste » violait le droit du travail. Les critères de recrutement des candidates – la taille, la situation maritale, la silhouette – à l’élection de Miss France sont « discriminatoires », affirme Osez le féminisme !. Trois femmes, qui affirment avoir dû renoncer à se présenter au concours car elles ne satisfaisaient pas aux critères exigés par les organisateurs, ont aussi décidé « d’attaquer en justice » la célèbre émission.

 

[…]

Les candidates à la couronne de beauté ne signent certes aucun contrat de travail avec les organisateurs du concours. Mais leur relation avec Endemol doit bien s’analyser comme celle liant un salarié à son employeur, affirme l’association, qui s’appuie sur une jurisprudence de 2013 concernant le concours Mister France. Or, le Code du travail interdit, dans un recrutement, tout critère lié « aux mœurs, à l’âge, à la situation de famille ou à l’apparence physique », a expliqué […] l’avocate d’Osez le féminisme !

En conséquence, les requérantes demandent aux prud’hommes de condamner les organisateurs du concours à supprimer de leur règlement ces clauses discriminatoires, comme celles interdisant de fumer en public, ou de porter des tatouages visibles ou des piercings. […]

Lire la suite de l’article sur lepoint.fr

 

Bientôt sur vos écrans, le concours Miss France inclusif ! Ça manque d’hommes…

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

63 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • La lutte anti-discrimination tourne à l’absurde... bientôt il faudra casser les critères de sélection des jeux olympiques , ou même pour le choix de votre chirurgien... imaginez de proposer à ces donneurs de leçons : "mon chirurgien est nul mais il est noir et transgenre, donc je te le conseille pour ton opération du coeur !"...

    Après avoir été libéral-libertaire, le capitalisme mute socialo-inclusif...

    Je propose de postuler comme Président à Osez le féminisme... en tant qu’homme blanc hétérosexuel et patriarcal... puis de leur faire un procès en discrimination systémique, parce-qu’elles auront rejeté ma candidature sur des motifs de genre, race, orientation sexuelle, et opinion politique...

     

    Répondre à ce message

  • Tout en étant moi-même farouchement anti féministe et ce depuis toujours, il faut bien avouer que ces concours de beauté n’ont pas grand intérêt, sinon pour des personnes âgées ou des midinettes devant la télé un peu comme l’Eurovision, et puis la beauté est une notion tellement relative et fluctuante, la preuve, les modèles des siècles passés etaient des femmes plutôt très rondes et très blanches, la beauté est une question de goût et de mode, les Miss France, c’est plutôt un divertissement, sauf qu’il n’y a plus de genre, plus de Miss, c’est-à-dire de demoiselle, ni ...de France ! Et là où c’est plus dangereux pour moi, c’est le modèle précisément imposé aux adolescentes, et surtout les Miss version petites filles aux États-Unis !

     

    Répondre à ce message

  • Ohé les jalouses d’ osez ... vous avez oublié les beautés du Crazy horse saloon

     

    Répondre à ce message

  • La décadence et l’aliénation d’une grande partie de la société est résumé en une phrase :L’association Osez le féminisme  ! attaque le concours Miss France aux prud’ hommes

     

    Répondre à ce message

  • #2829873

    Et il faudra bientôt s’assurer que des QI à deux chiffres puissent enseigner les mathématiques à Polytechnique.

     

    Répondre à ce message

  • C’est drôle comme le monde entier doit s’adapter à leur délire ! C’est comme si j’allais dans une pizzeria et que j’étais outré du fait que je ne puisse pas commander une choucroute, et que je leur ferais un procès pour avoir ma choucroute ! Et mieux, que j’en fasse une affaire d’état pour que toutes les pizzerias proposent des choucroute, égalité oblige.

     

    Répondre à ce message

  • Comment passer de Miss France à miss Trans ...
    Un trans avec une barbe ou un thon dans un concours de beauté doit pouvoir gagner sa place, merde, quand même ! Même un animal ne devrait pas être exclu de ce concours.

    Si les Prud’hommes donnent suite à ça ..

     

    Répondre à ce message

  • Osez le féminisme devrait aller au bout de sa logique et attaquer en justice toute municipalité qui n’embauchent que des hommes pour entretenir les égouts, discriminant ainsi les femmes, et leur barrant la route, le fameux "plafond de verre" (en l’occurrence matérialisée ici par une "plaque d’égout")... Donc là on parle de la totalité des communes de France, n’est-ce-pas...

     

    Répondre à ce message

  • Les mots « concours » et « élection » étant sémantiquement discriminatoire pour l’un et tyrannique pour l’autre, je ne vois pas pourquoi ces associations ne souhaitent pas tout simplement les supprimer.

    Chaos pour chaos et foutu pour foutu, pourquoi ne pas directement passer à une espèce de « Hunger Games » édulcoré d’où émergerait un humain portant les valeurs à la mode ?

    Inutile de préciser qu’il s’agirait de faire participer n’importe quel humain et qu’il ne s’agirait pas d’épreuves physiques évidemment !

     

    Répondre à ce message

  • Ces harpies ne servent pas le féminisme, elles s’en servent.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents