Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’astrophysicien Hawking va boycotter une conférence en Israël

Le célèbre astrophysicien britannique Stephen Hawking ne participera pas en juin à une conférence en Israël, rejoignant un groupe d’universitaires boycottant l’État hébreu, ont indiqué mercredi les organisateurs de l’événement.

L’université britannique de Cambridge, où M. Hawking travaille depuis 1962, a confirmé que l’astrophysicien ne participerait pas à la conférence, mais a évoqué des raisons de santé, les médecins ayant déconseillé au scientifique malade depuis des dizaines d’années de prendre l’avion.

Hawking prend part au boycott universitaire d’Israël et s’est retiré de la conférence présidentielle israélienne : Faire face à demain 2013, sous l’égide du président (Shimon) Peres, ont indiqué les organisateurs dans un communiqué.

Le Comité britannique pour les universités palestiniennes (CBUP), qui soutient ce boycott et s’oppose à l’occupation des territoires palestiniens, a confirmé que M. Hawking avait décidé d’observer ce boycott et qu’il avait donc décliné l’invitation.

Sa décision se base sur sa connaissance de la Palestine, et sur les conseils unanimes de ses propres contacts universitaires là-bas, indique le comité sur son site.

Ce communiqué a été diffusé avec l’aval du bureau du professeur Hawking, a assuré le CBUP dans une déclaration ajoutée sur son site.

Le directeur de la conférence, Israel Maimon, a qualifié le boycott universitaire contre Israël de scandaleux et inapproprié, surtout pour une personne pour laquelle l’esprit de liberté réside à la base de sa mission humaine et universitaire.

Cette conférence, qui se tiendra du 18 au 20 juin, accueille diplomates, politiciens et universitaires. Parmi les intervenants figurent l’ancien Premier ministre britannique Tony Blair, l’ancien président américain Bill Clinton et la chanteuse et actrice américaine Barbara Streisand.

Autour du sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

59 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Le mossad va pirater son voocoder pour lui faire dire des trucs antisémites :D

     

  • Cet astrophysicien connait son sujet et l’étoile de David est un astre mort et mortifère.


  • Israel a perdu la guerre du coeur.


  • Admirez son suicide médiatique. Il n’est pas prêt d’être cité à nouveau.


  • Si Israel Mamon trouve ça scandaleux...

    Tony Blair et Bill Clinton présents, c’est une conférence de criminels de guerre en fait.

    C’est bien que cette figure fasse cela (même si cela n’empêchera pas les culs béni de le diffamer), les scientifiques ayant en général tendance à collaborer car ils estiment qu’ils n’ont pas à prendre parti (et sont trop focalisés sur ce qu’ils font pour s’intéresser à la politique).

     

  • Cet Israël machin qui parle d’esprit de liberté, en voulant défendre un pays qui s’entoure d’un mur gigantesque et qui applique un blocus criminel à Gaza, qui pratique l’apartheid et la stérilisation de femmes, c’est vraiment risible.
    Mes respects M. Hawking.

     

  • Stephen Hawking est un des plus gros modernistes mondialistes. Il avait fait une mini série de documentaires appelée "Brave New World with Stephen Hawking", en référence au livre de Huxley et où il parlait des avancées technologiques et de ce dont elles auront l’air dans le futur.

    Brillant en calcul, la désillusion s’en vient quand il parle de philosophie. Maté sur une des plus grosses controverses de la physique par un esprit plus scientifique, il écrivait récemment quelques lignes sur le libre arbitre (Reynouard les a citées dans une vidéo) qui laissent supposer qu’il prend les modèles physiques pour la réalité des choses, une perte de tout repère qui fait penser à la description de Soral du handisport.

    Et maintenant, il voudrait boycotter Israel ? La raison l’aurait rattrapé ou l’âge le rend-il gâteux ?

     

    • Oui je suis assez d’accord. Ses pensees phylosophiques ne m’ont pas vraiment impressiones.

      Mais bon j’apprecie ce desir de protester contre Israel meme si il choisit de le faire a un moment ou il n’a carrement plus rien a perdre.


  • Une attitude qui a autrement de dignité, de noblesse que celle d’Onfray déclarant qu’il est chez lui en Israël... Comme si la France était un pays de voleurs, théocratiques, racialiste. Etre prêt à une telle imposture pour juste retrouver le chemin des mérdias et des éditeurs communautaires... Franchement à gerber. Le courage d’Hawking est en dit long... Plus long que la production médiocre d’un speudo philosophe narcissique et prétentieux...

     

    • Entièrement d’accord avec vous concernant Onfray, qui, après avoir renoncé au débat avec Michael Paraire à Toulouse, va se prosterner en Israël. Mais c’est vrai qu’il avait déjà fait allégeance en se disant sioniste... Philosophie à coup de marteau ?


    • Onfray comme il se le revendique lui même est juste un jouisseur et un anti chrétien rabique, or son petit péché de lèse-majesté sur Freud et sa sortie publique "Je ne suis qu’un goy" a bien failli mettre en péril ses aspirations de jouissance infinie en le reléguant au statut de médiocre petit philosophe banni des médias et du milieu universitaire. Après tout il n’est pas si difficile pour quelqu’un dont les préoccupations les plus profondes ne tournent qu’autour de concepts complexes comme "orgasme", "petites salopes d’étudiantes", "éjaculation faciale", "nibards", "levrette"...de se prosterner devant nos maîtres afin de pouvoir garantir ses petits intérêts.


    • Onfray a eu le mérite depuis plusieurs années d’exhumer des auteurs peu connus. Il est vrai qu’on l’a entendu parfois brandir Bentham comme une découverte en oubliant de citer les travaux de Foucault qui l’avait de longtemps précédé. Néanmoins ses cours témoignent d’un véritable travail d’érudition. C’est l’homme à engager pour préparer des fiches originales dans l’optique — le panoptique de Surveiller et Punir, ouvrage que tu as oublié de mentionner, n’est-ce-pas, Michel ? — de briller dans les salons de la médiocre bourgeoisie d’argent avide d’une patine de culture.

      Il a même eu, à sa façon, un peu de courage en quittant le giron confortable de l’Éducation nationale. Il faudrait d’ailleurs vérifier quelle est sa position exacte vis-à-vis de l’Administration. Il y a loin de démissionner par convictions à mettre entre parenthèse sa carrière, tout en sachant qu’un poste vous attend en cas d’échec.

      Pour le reste on n’avait guère d’illusions à se faire. Il se revendique hédoniste. Son plaisir de chien au cou pelé, satisfait d’une gamelle de restes et de la vanité de s’entendre diffusé par France-Culture, primera toujours sur la liberté grande d’une vie de loup. C’est là son fond le plus sûr. Aussi quiconque a écouté l’ensemble de ses cours sur l’affabulation freudienne, et sa réhabilitation du freudo-marxisme, a bien compris que ce faux contre-philosophe, qui par ailleurs n’a jamais produit un concept, est un véritable soumis. De combien de serments de boy-scout en lutte contre le NSDAP et d’intérêt pour la prétendue question juive a-t-il déjà gratifié son public ? J’en ai perdu le compte.

      Il se plaît à égratigner Sartre, Beauvoir ou Anouilh, à juger leurs vies durant l’Occupation, mais dans le fond on le voit surtout faire la roue sur les plateaux de la télévision, lénifiant avec le pouvoir, entre une blague carambar du gentil Ruquier et des questions de chroniqueurs sans talent ni savoir. Peut-on lui en vouloir ?

      Michel nous a déjà tellement de fois rappelé ses origines modestes, sa passion pour ses élèves de l’enseignement technique — qu’il ne fréquente plus guère depuis quelques décennies — qu’on saisit fort bien par quels mécanismes il en est venu à se dandiner sur ses pattes arrière de caniche affublé d’un tutu et d’un chapeau pointu. Notre petit chien blanc arborant un faux-col se cantonnera toujours, soyez en sûr, à exercer sa critique sur l’enseignement de la philosophie.

      Sa contre-histoire de l’histoire n’est pas pour demain.


  • http://youtu.be/SGki8ZyFI1U faudrait peut être une prise de parole comme celle ci a cette conférence ^^


  • y avait celle de 75, l’épaulée, la stratosphérique, désormais on peut parler de Quenelle Quantique !


  • Barbra Streisand elle avait le beau rôle en tant que militante politique communiste et JUIVE dans "nos plus belles années" ,c’est hollywood quoi !La réalité est tout autre dans la réalité du monde !


  • C’est une victoire non négligeable qu’un astrophysicien de renom et connu du grand public comme Stephen Hawking boycotte l’état hébreu en Palestine occupée, souhaitons qu’il boycotte également sa colonie en France occupée.


  • Ils sont "beaux" les "intervenants" : Tony Blair la hyène sionisto-"travailliste", Bill Clinton , un DSK en plus timide avec son cigarillo à moustache, Barbara Streisand l’horreur ambulante qui doit passer inaperçue dans ce pays de hideurs ! Il a bien raison Hawkins de s’abstenir, et puis pourquoi aider Israel ? Ils seraient bien capables de lui piquer ses idées ! Il ne sera pas fait Docteur Honoris Causa comme le nabot à talonnettes, tant pis, et c’est plutot honorable !


  • Oulala antécédent avec le sheik Yacine, attention le fauteuil ...

     

  • Israel Mamon, avec un prénom comme ça, lui au moins il sait pourquoi il est venu sur Terre.


  • Au derniere nouvelles, ils l’ont officielement declaré... ANTISÉMIIIIITE !!!!


  • Monsieur Hawking verserait il dans "l’handisémitisme" ?

     

  • Raté, c’est un hoax

     

  • Semi-Fake !


  • le sionisme est le premier producteur de haine dans le monde


  • C’est un gros cerveau mathématique c’est sur mais il est "foireusement" évolutionniste ou au moins il ne croit pas a une puissance créatrice, il pense que l’univers est né d’un hasard donc pas terrible au final sur le fond... toutes choses a évidemment un créateur que ca soit un vélo ou l’univers.

     

    • oui tu as raison il ne croit pas aux bondieuseries moyen âgeuses comme le Physicien Laplace à qui Napoléon demandant où se trouvait Dieu dans sa théorie a répondu qu il n avait pas besoin cette hypothèse et bang ! Quant à Hawkings rectification c est avant tout un physicien qui comme la quasi totalité des Nobels ne croit pas à tout ce fatras de croyances anté diliviennes . cf le livre "pour en finir avec Dieu" notamment ! Mais chacun est libre de croire à tout ce qu on veut : JC mohammed Yavé Boudha etc ou à ne pas s encombrer de croyances pour laisser la place à la science qui est tout de même un petit peu plus utile pour ses applications technologiques et pour le simple plaisir de connaître ! Depuis l antiquité grecque il existe des philosophes dits matérialistes pour lesquels la création au sens ex nihilo n est qu un vulgaire préjugé ! Tous ces philosophes ont été en butte la dictature de l’Eglise qui avait une fâcheuse tendance à les jeter au bûcher comme Giordano Bruno par exemple. Galilée y a échappé grâce à son reniement. Désolé mais l’univers infini dans espace l est dans le temps . Et ça c est une donnée exclusivement scientifique que partageait également l’immense philosophe chrétien Pascal ( grand religieux mais aussi homme de science ).Evidemment ça ne satisfait guère les esprits paresseux ou simplistes !



    • oui tu as raison il ne croit pas aux bondieuseries moyen âgeuses



      Euh, entre l’évolutionnisme et les bondieuseries moyen âgeuses ya quand même tout un éventail de possibilité hein =_="

      Si on part par exemple du principe nuancé que les sciences expérimentales n’expliqueront jamais plus que les phénomènes manifestés et que pour qualifier les choses il faut forcément remonter à une certaine acceptation de l’infinie (donc... Dieu...), on peut tout à fait reprocher aux évolutionnistes de faire de la négation de leur propre existence en tant qu’être, et ce, en dehors de tout clivage religieux =/


    • Je rajouterai même que la compréhension de l’Univers de Hawking est comme un trou noir d’où il tirerait toute une chiée de concepts inconnus explicables très facilement par des miracles.

      Et, pour faire bon poids, disons aussi que les seuls trous noirs qui existent sont celui qui lui sert de cerveau et ceux qui sont dans l’esprit des astrophysiciens et dans ceux qui croient les contes de fées que racontent ces religieux.

      Pour montrer l’idiotie de ce type, sachez que Hawking croit même à saint Big Bang, alors que l’astronome Halton Arp a démontré il y a des lustres qu’il s’agit d’une ânerie (pardon aux ânes) d’un calibre astronomique.

      Evidemment, ceux qui aiment les contes de fées ne sont jamais déçus par ce que racontent les savants de Marseille endormeurs d’âmes du genre Hawking ou Hubert Reeves.


    • Question de point de vue, pour moi la science fiction c’est de croire que toute cette création incroyablement complexe s’est faite et est arrivé la par hasard aléatoirement et les matérialistes qui ne croient pas a une puissance créatrice ironiquement devrait être les premiers a admettre qu’il y a un créateur pour toutes choses, que ca ne peut pas être la comme par magie comme un vélo ou n’importe quel autre objet a un fabricant. Sinon pour être cohérent il faut pousser le raisonnement jusqu’au bout et croire qu’une voiture ou n’importe quoi d’autre fait de main d’homme n’a pas de créateur et est la par hasard .

       

      • Julot il est tout à fait possible qu’il existe une infinité d’univers et que seulement 1/1000000000 d’entre eux soient "viables". Donc oui le fait que notre univers soit ""parfait"" n’est nullement incompatible avec le hasard et en tout cas certainement pas une proposition délirante.


    • @ bobforrester

      Encore un esprit formaté par le matérialisme universitaire. Comme je le dis plus haut, hawking finissait par croire que de vulgaires modèles physiques - oui, toute "loi de la physique" est en fait un modèle pour travailler et tenter de comprendre - finissaient par devenir réalité. Tout physicien ou scientifique sérieux vous dira que c’est absurde, mais Dieu sait qu’ils sont peu, de nos jours, les scientifiques qui ont une démarche logiquement impeccable.

      Je suis moi-même diplômé en physique, je sais de quoi je parle, au cas où.

      Ensuite, il y a la démarche philosophique qui va toujours dans le sens opposé de l’absurde. Or, à partir de vulgaires modèles chimiques - oui, des modèles - Hawking déduit qu’il n’y a pas de libre arbitre possible. On est incapables de voir ce qu’il y a dans une cellule vivante au-delà d’un certain point, et on prétend que des éléments isolés seraient, de par quelques manipulations qui fonctionnent dans un cadre non vivant, que le vivant serait simplement une machine chimique qui fonctionne selon les mêmes lois ex vivo ! Tout ça relève bien de la croyance, mais pas de la logique scientifique. D’ailleurs les inepties qu’on entend sur le SIDA, les vaccins et le fait que nous sommes incapables de reproduire une telle "machine chimique", montre notre niveau de compréhension réel.

      Les métaphores et personnifications, transpositions du Divin (soit de l’aspect externe à nos sens directs ou indirects de l’univers), dont on peu démontrer qu’il existe - même si l’on admet que tout est créé à partir de fluctuations quantiques comme certains, cela ne fait que déplacer le problème : d’où proviennent-elles ? C’est pourquoi, il y a forcément un aspect immatériel, au-delà de nos sens et de notre compréhension, qui totalise le temps (ou atemporel) et dans lequel ces paradoxes n’existent pas. Ou, si vous préférez, où ça n’est plus un paradoxe, mais où cela parvient tout de même à se produire, où c’est réel. Pas sûr que vous ayez le niveau pour comprendre, mais je vous explique volontiers, bobforrester !- ne perdent en aucun cas de l’intérêt avec l’avancée de la science. Ce sont des modèles philosophique, dans un sens intellectuel, et c’est dommage que M. Hawking ne s’y soit jamais intéressé, qu’il n’ait jamais compris ce qu’était un modèle, apparemment.

       

      • Rassurez moi... vous voulez dire que vous êtes diplômé en éducation physique n’est ce pas ?

         

        • Oui c’est ce que je pense aussi. A moins qu’il ne soit de la même promotion que les frères Bogdanoff ?

          Quand je lis tout ce qui est au-dessus et en dessous, j’ai peur !
          Restez dans vos domaines de compétences les mecs, la physique théorique c’est un métier. Et visiblement pas le votre.
          Et continuez de croire en Dieu ou tout autre croyance, mais de grâce, évitez les théories en ce qui concerne la foi qui par définition n’est pas de l’ordre de la raison, et laissez les raisonnements sérieux pour les sciences.


      • D’ailleurs les frères Bogdanov pensent qu’il y a bien une puissance créatrice a l’origine du soit disant Big Bang ! C’est probablement pour cela qu’ils gênent et sont très souvent critiqués ou salis par le monde scientifique principalement français, on attend toujours la diffusion de leurs entretien sur NONAMETV !


      • @pseudonyme



        #400649
        Le 9 mai à 13:28 par pseudonyme
        L’astrophysicien Hawking va boycotter une conférence en Israël

        Julot il est tout à fait possible qu’il existe une infinité d’univers et que seulement 1/1000000000 d’entre eux soient "viables". Donc oui le fait que notre univers soit ""parfait"" n’est nullement incompatible avec le hasard et en tout cas certainement pas une proposition délirante.



        Ceci prouve que vous n’avez pas le niveau. Vous lisez "Sciences et Vie" et vous venez donner des leçons. Vous confondez modèle et réalité, vous aussi. Même l’hypothèse (totalement invérifiable) d’une infinité d’univers est un modèle. C’est justement en tentant de créer des modèles où les paradoxes s’effacent (par exemple : quand on considère que le temps semble ne pas exister dans les expériences quantiques, mais qu’il semble exister à grande échelle) qu’on arrive aux théories des cordes et autres fantaisies, qui restent des modèles, elles aussi. Aucune théorie n’est ridicule. Seulement, quand le cheminement logique de A à B est impossible, alors le modèle n’est jamais la vérité avérée.

        Et pour cause, assemblez une cellule sur un simulateur et donnez à chacun de ses composants toutes les "lois de la physique", votre cellule ne fonctionnera pas. Pourquoi ? parce qu’une loi qui fonctionne dans un système isolé ou particulier ne fonctionne pas forcément dans un système plus complexe. Certaines interactions semblent ne pas exister dans certains systèmes (que définissent certains modèles), alors que la réalité les implique ; c’est pour ça que la fameuse "unification" continue à tourmenter les physiciens sans esprit de synthèse.


      • @Stéphane

        Oui, c’est bien continuez de croire en la Sainte Science. Il me semble que vous avez de la peine à comprendre. La science ne recherche plus la vérité. Elle cherche à s’auto-justifier dans un matérialisme auto-engendré. La recherche en physique, aujourd’hui, c’est interagir de façon particulière avec la matière, afin d’en extraire des lois. Ces lois sont toujours relatives à des constantes. Ces constantes sont définies avec une marge d’erreur. Cette marge d’erreur est réduite si les mesures s’améliorent ou si le modèle change.

        Un modèle, c’est une base scientifique permettant de décrire de façon synthétique des phénomènes observés. Le modèle reste le modèle, le phénomène reste le phénomène. Si un modèle a une faible capacité de prédiction (donc difficile à appliquer technologiquement ou comme base d’observation), il n’intéresse pas les physiciens. C’est pourquoi, une théorie comme celle des cordes est purement métaphysique. Parfois, on en oublie même la base logique qui permet d’arriver à cela. Elle est simple : expliquer les paradoxe, remonter la chaine d’un échelon, et pour finir, espérer trouver un moyen de faire de meilleures prédictions.

        Dire que le modèle c’est la réalité, c’est, par exemple, dire que, selon les lois de Newton, des corps, définis par leur masse, s’attirent par force de gravitation. Cette force est définie selon l’inverse du carré de la distance et s’applique au mouvement par F=m*a. Bien mais qui nous dit que les corps ne sont, en fait, pas répulsés par une autre force ? Le modèle fonctionne selon l’attraction, mais la réalité n’est pas forcément le modèle. La force d’attraction étant un concept théorique inobservable directement, on ne peut pas savoir d’où elle provient, si c’est Dieu qui bouge les objets, etc. Si on est rigoureux avec la logique, on ne peut pas prouver de A à B qu’il y a une force de gravitation, mais on peut utiliser efficacement un modèle qui le suppose et la nuance est de taille. Même de dire que la Terre tourne autour du Soleil est absurde. Tout est une question de référentiel et de système, de modèle utilisé. Quand on n’avait pas les satellites et les outils mathématiques nécessaires, il était plus efficace de penser le contraire. Il n’y a qu’à voir le mécanisme d’Anticythère pour s’en convaincre. Visiblement, Hawking n’a pas trop réfléchi à cet aspect des choses, qu’on n’enseigne plus.

        Voilà, maintenant, au lieu de répondre par des inepties et sans argument, prouvez-moi que ce que je dis est faux.


    • Il est handi sémite

      Elle est bonne celle là :)


    • C’est vrai qu’Hawking a beaucoup fait pour la diffusion de l’idéologie de mort luciférienne, un vrai agent de l’Empire, et pourtant il reste humain et doué de compassion.


    • antisémitisme par Sclérose latérale amyotrophique, ça se complique pour les sionars.


    • Avant les politiques et leurs corrupteurs étaient bêtes : ils se passaient des valises au 3ème sous-sol à minuit...

      Depuis qq années, ils ont juste différé le moment du paiement : ça s’appelle les conférences.

      Les avantages ne sont pas anodins :
      - cela se fait en plein jour, officiellement
      - les corrompus doivent assurer le SAV de leurs décisions et se tenir bien pendant des années
      - les peuples sont tellement abrutis que ces conférences légitiment la "grande expertise" de leur dirigeants, et donc le système...

      Il fallait y penser, c’est tellement gros que nos restes de cerveaux lobotomisés endormis par la télé et drogués par le toujours plus du confort consumériste n’y voient RIEN, désespérément RIEN.


    • Et après ça, on continuera à nous soutenir que les gens critiques envers Israël sont des loosers abrutis, arriérés et sous-cultivés. Je crois enfoncer une porte ouverte en disant que Hawking a une"intelligence" supérieure à la moyenne.


    • Les déistes confondent foi et raison alors que bien des philosophes autrement carrénés ont démontré, Kant par exemple, qu on ne saurait prouver l’existence de Dieu qui relève de la foi. J ajouterai que ce n est que le résultat d’un bourrage de crâne des enfants .Quant à l’infini ce concept scientifique est manifestement hors de portée de ces jobards tant leur manque de culture philosophique scientifique historique et épistémologique est évident . Ils confondent vérité relative et absolue , phénomène et "noumènes", vérité empirique et vérité théorique, preuve scientifique et hypothèse , etc. Ils ne comprennent pas que lesdits modèles sont des constructions qui reflètent de façon de plus en plus précise la réalité profonde des choses. La plupart vous étalent avec une suffisance grotesque un fatras de lieux communs qu on croyaient obsolètes.Ils les préfèrent à une vérité qui bousculerait leur existence de robots formatés par la prêtraille. Sur 50 prix Nobels on n en a trouvé qu un seul qui croit et encore en un Dieu impersonnel ! Comme le disait Engels :" la vérité du pudding c est qu on le mange !". La vérité de la science c est que si on peut atteindre la lune ou satelliser des engins ce n est pas grâce à la théorie (fausse) géocentrique mais à celle déjà pressentie de l’éliocentrisme par Aristarque de Samos dans l’antiquité contre Ptolémée. Ce n est pas la Bible et ses histoires à dormir debout ( la terre aurait selon elle 6000 ans ! sic) mais le grand livre de la science universelle qui dit la vérité ( la terre a plus de 4 milliards d année) ! La découverte de l’atome , de la radio-activité, de la plus value, du transistor -et donc du développement de l’informatique- de la pénicilline, de la vaccination , etc sont le résultat de millénaires d’effort soutenus de toute la communauté scientifique pour comme le dit Descartes :" (nous) rendre maîtres et possesseurs de la Nature". Et c est bien l enjeu : la conquête de la liberté contre les contraintes de la nature. Se focaliser sur l’utilisation des résultats scientifiques pour la guerre ou autres entreprises malfaisantes c est aussi intelligent que de confondre dans une même opprobre une ambulance et un char d assaut ! Je conseille la lecture de « matérialisme et empiriocriticisme » aux esprits vigoureux , ils y apprendront ce qu’est l’épistémologie en acte , la définition scientifique du matérialisme philosophique et l’enjeu des controverses entre les sciences et la philosophie.

       

      • Belle tentative, mais…



        Et c est bien l enjeu : la conquête de la liberté contre les contraintes de la nature



        C’est typiquement maçonnique. Refuser le réel pour s’en émanciper par la technique. C’est idéologie est mortifère et mène au suicide (collectif). Le but de l’Homme dans l’univers c’est de se transcender par la technique ? Bien sûr que vous ayez compris quelque chose à la ligne directrice d’E&R et la Franc-Maçonnerie. Là, il vous faudrait tout un cours de philosophie.

        On n’a pas besoin de penser que Dieu existe pour dire le contraire. En fait, je pense que l’aspect Divin (ou ce qu’on conjecture et qui donne un sens aux choses) est nécessaire à l’Homme, sans pour autant qu’il corresponde à la description qu’en fait l’Ancien Testament (livre antichrétien). A quoi bon se défaire de ces "limitesprouvées par la science", si cette même science, par empyrisme nous dit que, de toute façon, notre Soleil n’en a que pour environ 5 milliards d’années, et que la Terre, propice comme elle est, ça pourrait bientôt finir. A quoi bon se surpasser pour, de toute façon, ne pas être en mesure de transcender ces limites ? N’est-ce pas absurde : "vivre plus longtemps, plus <> pour la seule gloire de cette idée". C’est ce que vous décrivez comme bousculant notre quotidien ?

        Il faut être sacrément ahuri pour vivre dans ce paradigme. Je vous attends à la crise de la quarantaine. Il me semble que vous n’avez pas compris, non plus, le modèle. Vous pensez que parce que le modèle est de plus en plus précis et permet de faire de plus en plus de machines perfectionnées, il est de plus en plus proche de la réalité ? Mais c’est totalement absurde. Le modèle quantique utilise des lois statistiques. Déjà là rien ne nous prouve qu’il n’y a pas de libre arbitre à ce point, puisque nous sommes seulement capable de prédire par la statistique, soit, d’anticiper un état très sommaire, sans savoir ce qui se passe entre deux. On sonde l’univers et on prétend le connaitre, mais même si ces lois étaient absolument exactes et intangibles, qu’en aurait-on de plus ? C’est une façon dont la science nous poserait son propre mythe de babel : il ne sert à rien d’aller plus loin, ça ne peut pas marcher. Bon, et alors, on fait quoi maintenant ?

        Même si cette conception peut finir par s’avérer exacte, elle n’a pas d’intérêt. D’ailleurs tous ceux qui prétendent que c’est leur paradigme vous mentent, la plupart du temps. Il n’y a qu’à voir les sociétés auxquels ils appartiennent, leurs


      • … fréquentations, les clubs, les universités qu’ils ont visité et, tantôt, leur appartenance tribale. Bien évidemment qu’ils croient à autre chose pour aller de l’avant. Outre la mascarade qu’est l’attribution du Nobel en sciences : à un tel plutôt qu’à un tel pour priser une même découverte, pas à une découverte subversive, ou pour faire la promotion d’une certaine industrie… Outre ceci, il y a aussi le principe du mensonge maçonnique. On répend une idéologie pour les non-initiés et on s’adonne à une autre. Même l’usurpateur Einstein fréquentait un gourou indien. Tous les technocrates font partie de loges sataniques ou d’obédiences occultes. Mais dans quel monde vivez-vous ? Pourquoi croyez-vous qu’ils tentent d’écrire des livres de philosophie ?

        Passons cela et revenons aux modèles. Même s’ils s’avéraient exacts et finalement théorisés, bien évidemment qu’ils peuvent représenter autre chose que ce que nous voyons. Nos yeux nous permettent de différencier un spectre très limité de la lumière. Tout l’univers est noir et blanc. Tout ce que nous observons dans le ciel, nous sommes obligés d’imaginer de fausses couleurs tant ce serait monotone et tant cela rendrait un chercheur fou. L’imagination même le mène à des conceptions totalement subjectives. Pourtant, après toute expérience nouvelle, on se retrouve toujours à faire de la métaphysique : l’inversion du temps, le dépassement de la vitesse de la lumière, la téléportation, l’antigravité. Pourquoi tout tourne, d’ailleurs, autour de concepts qui sortent originellement de choses qu’on peut facilement imaginer et dont on a eu beaucoup de récits fantaisistes ? Qu’en est-il quand on observe quelque chose de totalement inattendu. Le comprend-on réellement ? Il y aurait plusieurs exemples.

        La "résonance" des ondes électromagnétique en est une. Il est logique que tout champ qui se modifie génère une onde et que toute onde qui rencontre un corps, une protéine, par exemple, produit un certain effet. Il est logique qu’une onde sonore génère aussi une onde électromagnétique (car il y a des déplacements d’électrons). Pourtant, la bien-pensance scientifique refuse tout travail à ce sujet, sous prétexte que "l’on ne sait pas" ou plutôt que la partie "imprévisible" est plus grande que dans les expériences quantiques, lesquelles n’y donnent pas de réponse. Pourtant, empiriquement, on a des résultats intéressants.

        Oui,ce que je dis est banal et à partir de ça, je démontre quelque chose que tous peuvent comprendre.


      • Quant à l’infini, j’ai fait de la recherche en théorie des nombres, je crois que je conçois assez clairement le concept, petit malin. D’ailleurs, tout étudiant en physique a son lot d’analyse en première année de fac, même si comprendre le concept demande un peu plus que de savoir démontrer que R est un infini "plus grand" que Q, puisque Q est dénombrable.

        La science a ses modèles et ils ne sont pas remplaçables par Dieu et certainement beaucoup plus efficaces quand on parle de technique. En cela, la confusion est une erreur. Mais quand on parle de la nature même des choses, on ne peut pas faire autrement que de démontrer, conjecturer et étudier le Divin en terme de logique, qui, je le rappelle, est la discipline la plus rigoureuse. Si telle machine fonctionne, la logique dit néanmoins que son fonctionnement n’est pas compris en termes strictes. Si tel axiome est vrai, alors ceci est aussi vrai. Si, effectivement, l’on considère que plus un modèle offre de précision, plus il est proche de la réalité, alors oui, vous avez raison. Mais on peut aussi le réfuter. Il vous faut donc produire une démonstration, car cette conjecture, vous n’avez fait que l’énoncer.


      • @ bobforester : seriez-vous celui qui a posé une question sur Laborit à Soral lors de la conférence à Nice ?


      • Il semblerait que Thomas M a bien digéré les sophismes pas très scientifiques d’un certain Berkeley. Et s’il ne le connait pas il se fera un plaisir de le découvrir.


      • @pseudonyme

        Sophisme ? Quand il y a un cheminement dans le raisonnement, on ne peut pas parler de sophisme. J’attends des arguemnts. Je me fiche de Berkeley, j’ai mes propres idées. Je parlais de ça récemment avec quelques physiciens, des sommités dans le monde de la physique, et ils étaient d’accord avec moi. Ils ont même ajouté qu’Hawking, bien qu’esprit mathématique brillant (ce que je n’ai pas nié), semblait bénéficier d’une attention particulière du fait de son handicap, mais que si on cherchait à évaluer sa contribution réelle, il n’était pas particulièrement impressionnant. Le défunt Pr. Cocconi aurait même dit : "cela ne m’étonnerait pas qu’il finisse par se lever de sa chaise", tant l’histoire a un air de mascarade. C’est un peu cruel, mais il n’y a pas de fumée sans feu.

        Puisque vous n’avez pas d’argument, je continue sur Hawking, dont mon propos entier a simplement été de démonter la pensée. Un éminent professeur et chercheur au CERN m’a également confié avoir lu le livre d’Hawking, "Une brève histoire du temps", un livre qu’on offre facilement pour Noël, un grand classique. Elle m’a dit que le livre ne parle même pas du temps et que c’est un long récit pour ne rien dire.

        Hawking est bien évidemment un mec qui fait dans la métaphysique depuis longtemps. Savoir si par un trou noir, on efface toute trace de ce qu’il y avait avant, c’est bien évidemment une façon de se demander s’il y a un sens à notre existence, si on peut retrouver une trace de notre vie à un temps suffisamment éloigné. Il avait fini par concéder que oui dans son débat contre Susskind, mais la discussion n’a ni queue ni tête pour la majorité des physiciens.

        En fait, tout est évidemment lié. La physique et la métaphysique, la pensée humaine et le monde du prédictible. Comment elle nait, y a-t-il un libre arbitre, la question reste entière. D’ailleurs, elle n’a pas de réponse dans l’absolu. Comme le temps qui semble ne pas exister à l’échelle quantique, le libre arbitre peut ne pas exister dans l’absolu, mais peut avoir avoir des assises dans le relatif, un autre paradoxe possible de la science, bien qu’aucune preuve n’existe.

        Quand on étudie la physique, on arrive très vite au calcul d’erreur. On dit que chaque expérience a une marge d’erreur. Que le réel n’est pas parfait. En fait, c’est une inversion. Le réel est ce qu’il est. La mesure et le modèle humains sont imparfaits, mais il vaut mieux, par hypothèse de départ, partir du postulat inverse pour faciliter l’expérimentatio


      • Quand on étudie la physique, on assimile un certain nombre de conceptions fausses, tout en effleurant le vrai. A qui la faute ? Y a-t-il une volonté de perversion ? Difficile de trancher, mais il devient bien convenable que le physicien, qui souvent a une forte capacité logique (ce que vous n’avez pas) et un bon esprit de synthèse ne soit pas capable de transposer sa maitrise dans le réel. Combien y a-t-il de chercheurs en physique qui se sont intéressés au 11 septembre. Pas assez !

        Il ne faut pas mélanger la science et la religion, oui, mais quand on fait de la physique, quand on monte une expérience de recherche, qu’on établit un calcul théorique, ou qu’on construit une machine. Mais au-delà de ça, bien entendu que c’est lié. La complexité de ce qu’on voit nous mêne à rejeter la Genèse, livre juif. Oui, la rejeter. Pas besoin de dire "le religieux c’est d’ordre privé, question de foi", tout en pensant hypocritement que c’est de la merde. Il faut penser le religieux, réfléchir aux paradoxes impliqués, les résoudre, aller plus loin, les confronter à ce qu’on observe, à d’autres modèles. Sinon, c’est de la pensée de caniveau que l’on produit.

        Vous étudiez je ne sais quoi en science et vous refusez d’y dévaloriser. Vous admirez les grands esprits mathématiques. J’ai gagné un concours de logique et de mathématique (au niveau Suisse), je parie que c’est le genre de trucs qui vous impressionne. Il faut faire fi de toute cette merde. C’est prendre la science comme un profane, decortiquer la matière en pièces détachées de plus en plus petites sans y percevoir une fin, c’est croire que la poule d’Esope était remplie d’or. Valorisez-y en utilisant votre sens logique le plus critique dans vos propres raisonnements suffisants.

        Oui, je parle de façon un peu décousue, car j’attaque le problème par différents angles, sans faire de plan. J’aurais pu écrire quelque chose de complètement différent donnant une autre image de cette conception globale qu’il faut avoir. C’est à vous de faire un effort pour voir quel est la globalité que je tente d’exprimer, qu’est-ce qui est possible et qu’est-ce qui n’est pas cohérent. Partout, il y a des chainons manquants. Si vous voulez discuter de quelque chose de plus précis, pas de problème.

        Je me demande simplement ce que vous faites ici, sympathisant de Soral, alors que votre pensée est totalement incompatible. L’antisionisme primaire, c’est chez M. Collon. Tout séparer a rendu possible une université de bas niveau, mais popularisée.


    • Afficher les commentaires suivants