Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’autobiographie hilarante de Najat Vallaud-Belkacem

Sur Jean-Marie Le Pen au second tour en 2002 : "J’en ai pleuré de rage"

L’œuvre intitulée La vie a plus d’imagination que toi va sortir le 1er mars chez Grasset, l’éditeur de BHL, mais Le Figaro a pu chiper un exemplaire. D’abord savoir que madame Belkacem ne voulait pas parler de sa vie privée, ce que l’on respecte, mais qu’elle a toujours refusé l’introspection. C’est raté. Mais comme chaque homme politique qui compte, il faut un livre référence, un livre programme pour l’avenir, un livre tremplin pour la présidence. Car Najat, derrière son humilité de petite pauvrette immigrée – on va y revenir – pense et voit loin. Elle pense mairie de grande ville (Villeurbanne), région, puis, dans un PS en désolation où tous les vieux barbons sont défaits, pays. Elle pense France, ou plutôt présidence.

 

Elle n’oublie pas de rappeler qu’elle a souffert du racisme et qu’elle a été prise pour cible sur les réseaux sociaux. Elle essaye de nous faire croire que ses origines marocaines sont à l’origine des critiques acerbes pendant son ministère. Que nenni : ce n’est ni la femme, charmante, ni la Marocaine, qui a été attaquée, mais bien le ministre aux décisions désolantes. Et si c’est faire offense à madame Belkacem de dire qu’elle n’a rien décidé, mais qu’elle a appliqué le logiciel socialiste présidentiel sous l’influence des lobbies, eh bien on le dit quand même.

 

 

De la même façon que Christiane Taubira, qui pleurniche aujourd’hui de tout ce qu’elle a souffert, Belkacem essage de racistiser sa critique. Pas de bol, ce ne sont pas deux ou trois abrutis véritablement racistes qui ont insulté ces deux femmes qui vont changer la donne : leurs politiques ont été néfastes pour le pays, et elle ont été guidées non par les intérêts du peuple, mais par des intérêts bien particuliers. Ceux des minorités agissantes qui ont mis la main sur les plus hautes juridictions du pays et qui veulent étouffer toute contestation.

« On m’a dit que ma mère était si malheureuse qu’elle a supplié Dieu de ne pas lui faire revivre cela avant au moins sept ans ». Elle vit sans eau et sans électricité. « Chaque matin je partais chercher de l’eau au puits (...). Quand on n’a pas eu l’eau courante, pendant des années, on est un peu différent (...). Je ne suis pas sûre que mes enfants comprennent (...), eux qui vivent dans le beau Paris de pierre claire, ordre, calme et volupté »

Pour en revenir à la bio de la jeune femme de 39 ans, qui fait des fautes d’orthographe dans les livres d’or là où elle passe, Le Figaro raconte qu’elle passe très rapidement sur son arrivée en France et son ascension sociale. Heureusement, car le coup de la petite gardienne de chèvres pieds nus dans les collines, ça ne prend plus. On dirait que le misérabilisme ouvriériste, ça manque au PS... Quant à sa trajectoire « fulgurante », il ne faut pas oublier qu’elle s’est mariée avec un monsieur, l’éditeur Boris Vallaud, qui lui a peut-être servi de tremplin, ou du moins qui a fait la courte échelle à son ambition.

Après l’enfance douloureuse, la jeune déracinée fait Sciences Po, l’école des cadres du régime faussement démocratique français. Une école qui lisse les différences et normalise les spécificités personnelles. Là aussi, Najat souffre, car au lieu de sortir le soir, comme les rejetons de la bourgeoisie, elle travaille dur. Là se forge son caractère, d’autres diraient sa méchanceté. Enfin, dans sa partie politique, madame Vallaud livre ses engagements, que tout le monde connaît : socialisme, féminisme, laïcité, ABCD de l’égalité, genre, fautes d’orthographe...
On en arrive à la qualification de Jean-Marie Le Pen au second tour des présidentielles de 2002 :

« J’en ai pleuré de rage (…). Quelque temps après, je me suis inscrite au Parti socialiste. Et je me suis donnée tout entière au combat politique »

Bon, on ne va pas faire la promo de celle qui traite les nouveaux journalistes de malades, les sites d’information alternative de « complotisme » et autres fadaises. Juste que l’ascension sociale et politique de madame Vallaud, vue sous l’angle parfait du mérite républicain, est quelque peu mensonger. Mais mensonger par omission. Pour qui connaît les coulisses de la politique élyséenne, un autre livre, bien plus croustillant, serait à écrire.

Féminisme sociétal, égalitarisme destructeur et socialisme dévoyé sont
les trois mamelles de Najat Vallaud-Belkacem,
lire sur Kontre Kulture

 

Le belkacemisme et ses conséquences, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

36 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1673205

    On se doute bien que son livre c’est pas elle qui l’a écrit, mais est ce qu’elle l’a lue ?

     

    • #1673547

      Justement, si ce livre comporte des fautes d’orthographe c’est peut-être pour nous faire croire que c’est elle qui l’a écrit. Me faite pas croire que la boite d’édition de BHL ne dispose pas de multiples correcteurs. Quand ces correcteurs parlent de leur travail, je tâcherais de retrouver la source, ils reconnaissent que, sur certains écrits de personnalités, le travail est colossale. Alors qu’ils laissent passer des fautes, j’y crois pas une seconde.


  • #1673222
    le 25/02/2017 par Charles Felix de Sardaigne
    L’autobiographie hilarante de Najat Vallaud-Belkacem

    Elle va sans doute passer dans une émission littéraire.
    Vous savez, ce sont ces émissions, où quelqu’un qui n’a pas lu
    un livre, parle avec celui qui ne l’a pas écrit.

     

  • #1673230

    Hahaha, Causette version monarchie alaouite à la sauce Young Leaders. Mes respects, chapeau bas madame LE ministre ! Allez dire ça aux français dont les grand-parents vivaient encore quasiment dans le tiers-monde. Mais avec la fierté d’élever leurs enfants dans la dignité, avec leur sueur et non leur... biiiiiip...


  • Cette femme est une honte pour l’éducation nationale française


  • Déjà le titre, "La vie a plus d’imagination que toi", a peu de chance de nous donner envie de lire ce livre. Passons à la présentation de l’éditeur : "Je sais bien, je m’étais juré que je ne raconterais pas, jamais. Que je garderais pour moi ce qui n’appartient qu’à moi. Mais je ne m’appartiens plus tout à fait, : pourquoi et comment je suis devenue française semble poser problème, dans un pays traversé par les doutes. Alors, d’autres ont pris le relais, comblent les silences, racontent, imaginent, affabulent. Il faudrait laisser dire, comme toujours. Par conviction intime, et pour éviter les pièges. Mais ma petite histoire est devenue collective, publique, démocratique, républicaine, politique. Une histoire française, de fait, parce que je suis Ministre de la République(...)", et là, on vomit.


  • #1673295

    Et encore, vous auriez lu le "20 minutes" de ce vendredi, l’article était à hurler de rire ! Mme le ministre aurait été attaquée parce que "femme", "féministe", "laïque"... le hic, c’est que personne, à ma connaissance, ne l’aurait attaquée parce que "femme", ou bien sur sa religion ou ses convictions !

    L’article ci-dessus résume les critiques dont elle fait l’objet fort bien, mais on ne peut rien dire car ce serait de la "misogynie", soit la haine des femmes (!), soit si on s’en prend à elle, on s’attaque à toutes les femmes !

    Le féminisme, à l’heure actuelle, ne donne plus l’impression que d’être le pendant masculin de la phallocratie, c’est-à-dire ériger la féminité ou la masculinité en tant qu’absolu, et non en tant qu’idéal !

    Mais plus personne n’est dupe : dire qu’on l’attaque parce que c’est une femme, ou que sais-je, et trouver aussitôt l’épithète relative à la haine en fonction de la nature de l’objet de l’attaque, c’est une ruse qui ne prend plus ! Ne comprennent-ils donc pas que cette ficelle, grosse comme une corde à puits, donne des signes d’usure et qu’elle va bientôt finir par casser ? Et le plus vite possible, car au diable ces ruses grossières, cousues de fil blanc qui veulent empêcher le vrai débat, et qui paralysent la vie politique en France !

     

    • #1673321

      Hahaha, @Pierre : bien évidemment qu’ils ont compris que ce n’est qu’une histoire de temps. Mais les français, si confortablement installés dans leur cocon depuis le plan Marshall (et qui sont devenus des veaux, il faut bien l’avouer), rechignent à enlever leurs œillères avant l’heure fatidique. Dettes, incertitudes, manque de courage, etc...

      C’est pourquoi la caste au pouvoir en profitera au max, et attendra la rupture de la ficelle avant de changer de camp ou s’exiler. Et elle a bien raison, tant qu’elle a sa propre zone de confort ...


    • #1673362

      Bien écrit Pierre, bravo


  • #1673306
    le 25/02/2017 par The Médiavengers
    L’autobiographie hilarante de Najat Vallaud-Belkacem

    Rien que votre résumé est à mourir de rire. Je pense que le livre, c’est "La grande Najat-Vadrouille 2".


  • #1673310

    « J’en ai pleuré de rage (…) »... et si Marine est élue, elle se chope une cystite ?

     

  • #1673346
    le 25/02/2017 par Franco-Marocain
    L’autobiographie hilarante de Najat Vallaud-Belkacem

    Cette sorcière parvient à me faire honte à la fois d’être français mais aussi marocain, chapeau.

     

    • #1673503

      Exactement pour l’avoir constaté dans les transports en commun, j’en ai été le témoin : deux wesh produits de ce métissage, une blonde (véritable ?) à la peau très pâle maquée avec un black, bien noir, attendant l’arrivée du métro ; elle, se comportant de manière très véhémente, sautillant comme une folasse à l’ouverture des portes, peut-être défiante à l’égard de ceux qui ne voient pas particulièrement davantage à ce métissage, en fait qui s’en foutent un peu comme moi sur le plan racial tout particulièrement un vendredi, fin de semaine de boulot. Me concernant c’est le produit de cette acculturation qui me pèse au quotidien, cette laideur réduite à la culture de la sape, cette absence de goût, de raffinement (blouson noir matelassé à poches multiples, jean bleu délavé, troué, et baskets bien entendu de marques, avec quelques colifichets et autres lunettes à dorures pour faire "star")… bref ce non-sens du bling bling érigé comme le modèle réduit au look cheap mais chic … Elle, hyper agressive à son égard, lui fuyant, marmonnant ses réponses, le malaise se perçoit : pauvre fille, pauvre type, sûrement pauvres enfants issus de cette union totalement baroque dictée par la bien pensance. Nos regards se croisent, le mien est neutre, elle cesse pendant un temps sa représentation. Quelques instants après dans ce métro qui redémarre, je vois deux africains se parler dans leur langue que je n’arrive pas à identifier, ce sont sûrement des travailleurs détachés du BTP, le couple multiculti étant assis juste à côté de moi sur le même strapontin. Soudain l’un des ouvriers se met à regarder avec un regard très dur, de haut en bas, ce truc, le mec en particulier : j’ai vu la honte et la colère dans son regard.


  • Faisons en sorte qu’elle soit déprimée comme jamais en mai prochain...


  • Je lis dans l’article : " (…) Mais mensonger par omission. Pour qui connaît les coulisses de la politique élyséenne, un autre livre, bien plus croustillant, serait à écrire." Soit … mais pourrait-on en dire plus parce que ces allégations desservent l’article. Il n’y a pas forcément besoin de chercher très loin les causes de sa montée sociale. Elle est :
    - ambitieuse et bosseuse
    - prête à jouer le jeu de la politique politicienne et donc prête à recevoir et à donner des coups
    - à l’aise pour parler devant le public, les caméras
    - beurrette
    - formatée
    - bien mariée

     

    • #1673497
      le 26/02/2017 par Palm Beach Post : "Cult !"
      L’autobiographie hilarante de Najat Vallaud-Belkacem

      "...un autre livre, bien plus croustillant, serait à écrire."

      Et encore "mieux" : un bouquin qui compilerait en parallèle chronologique le parcours "off" de Rachida Dati avec le sien.
      Une fois le lecteur installé, sans plus préciser qui est qui, simplement "elle".


  • « J’en ai pleuré de rage (…). Quelque temps après, je me suis inscrite au Parti socialiste. Et je me suis donnée tout entière au combat politique »

     ? Pourtant les fascistes de Franco n’était pas si loin de son lieu de naissance... On trouve dans les archives militaires de Melilla, ces mots d’un commandant général - le chef du presidio : quelques semaines ici, c’est bien plus que toute une carrière militaire en Espagne !. Son groupe s’appelle, en traduisant : les « arracheurs », les « destructeurs »...

    Bienvenue dans l’union européenne :

    http://emi-cfd.com/echanges-partena...

    C’est à Melilla (!) [mis en évidence de quelque chose qui n’est innocent] :

    https://hhospitalariossja.files.wor...

    Donc qu’elle arrête sa pleurniche ! Autobiographie bidon...

    https://c1.staticflickr.com/6/5061/...

    Viva Franco ! Viva Regulares !


  • Qu’elle se cantonne à son rôle de ministre de l’éducation de ses enfants.
    Qui va acheter "son" livre, sérieux ?
    La prochaine étape c’est quoi ? Elle va sortir un disque ?
    On s’en fout de ta vie Najat, on est juste impatient que tu dégages.
    Le mal est fait, tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se casse.


  • #1673425

    Raconte-t-elle qu’elle a échoué deux fois au concours de l’ENA ? Enfin un bon point pour elle !!!


  • #1673428

    "Quand on écrit son autobiographie, c’est qu’on n’a plus rien à dire" dit-on !

     

  • Mme Belkacem et Mme Taubira sont deux femmes qui n’ont pas été dans des postes clefs par Hasard .Elles avaient à se venger autant l’une que l’autre .Mme Taubira un poste de ministre de la justice ,pour une indépendantiste ,il n’y a pas mieux pour dézinguer un pays de l’intérieur.Mme Belkasem bi- national ,ministre de l’éducation national , fasciste ,franc maçonne ,toute la panoplie de l’anti-patriote .Son travail ,casser les repaires Français en, se servant de l’Éducation national . Ces deux bonnes femmes auront été un cancer pour la France par une vengeance personnelle ,après leur passage tout resté à reconstruire en matière de justice et d’éducation . Quand on aime pas la France on cherche à la détruire.


  • Pipeau !!! Elle était à Science Po avec ma cousine ! Elles allaient au café de Flore fumer des clopes l’après midi et boire du coca. C’est une petite bourge comme tout le monde. Basta. Et en plus on a des photos !

     

    • #1673582

      Sa structure mentale est perverse, comme dirait le pervers passif Flamby "très bonne en langue de bois" : par le déni qu’elle opère, elle se recrée constamment une “réalité” qu’elle restitue de manière très congruente, totalement convaincante pour l’autre crédule. C’est un pseudo Belkacem, une coquille totalement creuse qui n’existe pas ; sans affect, elle se met scène tout le temps, narcissique elle adore s’écouter parler (regardez-moi ! Admirez moi !), séductrice est projette l’émotion, avec un aplomb incroyable, elle arrive à convaincre le charlie : "la thérie du genre, ça n’existe pas ! ça n’existe pas !". Elle n’est pas en rage mais haineuse, l’autre opposant est totalement dénié dans son être, c’est son moteur, un suc corrosive qui ne se voit pas pour l’instant sur elle mais qui dans quelques années se verra lorsqu’elle sera rattrapée par tous ses mensonges, alors vous verrez son “joli” minois. J’ai pratiqué ce genre de coquette vous pouvez me croire, elle est beaucoup moins jolie désormais car totalement sombre de l’intérieur car dans son tourment, je la plains.


    • elle est beaucoup moins jolie désormais car totalement sombre de l’intérieur car dans son tourment, je la plains.

      Voyons, ce monde est plein de belles femmes, laissez celle-là se dépatouiller avec ses tourments. A mon avis elle fait ce qu’elle peut (mal surement)...


  • #1673489
    le 26/02/2017 par horizons.lumineux
    L’autobiographie hilarante de Najat Vallaud-Belkacem

    Encore des arbres coupés, du papier gaspillé, du fric foutu en l’air, pour un ouvrage qui va finir rapidement au pilon.


  • #1673490

    " interview de Taubira " !!! je ne vois que la camisole ..........


  • #1673502

    Je suis sur qu’ elle aurait été plus heureuse si elle était restée a garder les chèvres dans les collines et nous aussi . Elle a du écouter le bouc maléfique !


  • #1673504

    NVB est une anecdote malheureuse dans l’Histoire de notre pays. Son livre, tout comme son passage importun dans les hautes sphères de notre nation, ne laissera qu’un souvenir amer mais de très courte durée fort heureusement.


  • Juste pathétique.


  • Ignorance quand tu nous tiens.... Mais elle n’est pas la seule ainsi identifiée à ses origines et mélangeant allègrement un côté victime et "la faute des autres", les racistes. Sans avoir le courage d’oser prendre ses responsabilités pour des choix qui ne sont en l’occurrence nullement les siens mais ceux d’un système où on l’a laissée volontiers prendre sa place (besoin de revanche) - pour mieux l’utiliser à son insu.


  • Est-ce que ça veux dire qu’on va se bouffer de la Najat-Belkacem pendant encore 30 ans ?!!!

    Qu’on va la voir apparaître, puis disparaître cycliquement, au grés des opportunités ?

    Qu’elle fera désormais partie du "paysage politique français" ?

    Qu’elle va vivre grassement toute sa vie avec l’argent public ?

    Qu’est-ce qu’on a donc fait de si mal, nous peuple français, pour mériter ça ?

    Mes ancêtres auraient faillis à ce point ?


  • Macron chef de l’Etat, avec Taubirat, Belkassem comme ministres, et Juppé, voire Sarko pour "l’ouverture", je veux voir ça JE VEUX VOIR CA.

    Après c’est plus la peine de s’inscrire à la Fistinière...


  • #1674154
    le 27/02/2017 par Chevalier Lefebvriste
    L’autobiographie hilarante de Najat Vallaud-Belkacem

    L’autobiographie hilarante de Najat Vallaud-Belkacem
    Sur Jean-Marie Le Pen au second tour en 2002 : "J’en ai pleuré de rage"
    Et son film X à Najat Vallaud-Belkacem il sort quand ??
    Sous Rocco Siffredi au second round en 2002 : "J’en ai chialé de mal au fes..."


Commentaires suivants