Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’autre avant-guerre (1871-1914) Partie II : "la République des républicains"

"Les dossiers de l’Histoire" de Henri Guillemin

Suite à la démission de Mac Mahon en 1879, les idées républicaines triomphent.

Les différents présidents du Conseil instaurent dans les faits une république laïque, démocratique et parlementaire dont Jules Ferry (photo ci-contre) sera l’une des grandes figures.

Ses lois sur l’enseignement sont destinées à contrer le pouvoir des ecclésiastiques par la formation de citoyens éclairés.

Partie 2 : ’’la République des républicains’’

Demain, partie 3 : ’’Début du colonialisme’’’’

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

6 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • guillemin passionnant ! terriblement actuel... rien n’a changé

     

  • Merci Merci Merci je ne saurais au combien E&R ma émanciper dans bien des domaines mais au travers de ce nouveau lien de Henri Guillemin qui aboutis sur rts.ch auquel je regrette de ne pouvoir télécharger le contenue, toutes les informations et entres autres celle de la vie de Zola
    a été une révélation tant dans la définition qu’on pouvais en faire, de cet écrivain, que de la réalité des épreuves qu’il a traversé et auxquelles nous sommes aujourd’hui confrontes.

    "le rêve" le plus beau des romans de Zola si bien citée et argumentée par Henri Guillemin au travers de la vie de cet auteur (que le seul cadeau que puisse nous offrir l’unique en échange de ce qu’il nous prend pour alourdir le poids de notre croix a fin de mieux le servir) a faire vibrer mon âme comme d’ailleurs a toujours sue si bien le faire Molière, dans son dernier opus du moment "rendez nous jésus"

    http://www.fnacspectacles.com/place...

    surtout continuez ne vous n’arrêtez pas vous êtes ma mine d’or mon RESURDO EADEM MUTAIA
    mon hansaplast de mes virements d’âmes
    des mots sur les sensations inexpliquées.
    MERCI MERCI MERCI


  • Ferry le Falloux laîc, l’instituteur remplace le curé ;détourner la question sociale en s’en prenant aux jésuites , tout cela est d’ une curieuse actualité...judicieuse remarque quand il différencie église et cléricalisme, de Falloux à Ferry d’un cléricalisme à l’autre. Centre droit centre gauche même combat , on se chamaille entre honnêtes gens c’est à dire entre possédants .
    Judicieux rappel de la définition du libéralisme économique par les girondins, Guillemin rejoint Michea sur ces questions fondamentales. Guillemin est tout à fait dans l’esprit de la charte d’E&R
    Cette question du cléricalisme est bien au coeur du système : en mai 68 un autre personnage a relooké les "honnêtes gens" Cohn bendit et cie ... pour un autre cléricalisme : l’antifa... antira... shoananas... Falloux Ferry Cohn Bendit même paradigme


  • Il faut reconnaitre que le peuple Français se fait entuber(comme tous les autres d’ailleurs) depuis belle lurette et que ceux qui mettent la situation désespérée du pays sur le seul compte de la communauté juive florissante depuis la shoah manquent de recul historique.

     

    • Certes, le peuple se fait entuber par les gros bourgeois et la classe aristocratique oligarchique depuis longtemps, mais quand cette classe peut en plus profiter d’une entraide communautaire exacerbée et développer un conflit entre oligarches des super classes ( je crois me souvenir de ce que disait Soral à propos de l’affaire DSK, en parlant de la classe anglo-saxonne protestante souhaitant affaiblir la classe sionisto-maçonnique).
      En attendant, le partage héréditaire des pouvoirs de toutes les institutions (éducation, finance, économie, juridiques, artistiques...) sont aux mains des mêmes clans, qui pour certains, n’ont pas d’intérets à se développer en France, mais joue la carte "apatride", ce qui diffère bien des anciens "honnêtes gens" soucieux de leurs biens dans LEURS pays, la France.