Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’avocate Clélie de Lesquen-Jonas est accusée d’accaparer l’argent des chibanis de la SNCF

C’est Mediapart qui a levé ce gros lièvre, qui touche à la grande famille Lesquen pourvoyeuse de polytechniciens à la France. Étant de nature patriote, nous allons reprendre avec parcimonie les pièces de cette affaire sensible. Et elle l’est : après avoir obtenu 170 millions d’euros d’indemnités pour 848 d’entre eux, l’avocate Clélie de Lesquen-Jonas a fait de la rétention de fonds, ce qui n’est pas très déontologique, voire limite illégal.

« Après avoir fait condamner la SNCF pour discrimination, un collectif de retraités marocains vient de déposer plainte pour abus de confiance contre leur avocate. Ayant reçu les indemnités qui leur sont dues sur son compte professionnel, celle-ci met une condition à la remise des fonds : ils doivent signer une convention comportant des honoraires de résultat. Elle a ainsi déjà perçu 7 millions d’euros. »

Ils sont désormais 30 à s’être regroupés pour attaquer leur avocate, une plainte enregistrée le 7 mai 2018 à Paris et l’Ordre des avocats a été saisi.

 

JPEG - 71.9 ko
Le collectif de plaignants contre Clélie de Lesquen-Jonas, le 30 mai à Paris

« Dans un petit local syndical prêté par Sud Rail, près de la Gare de l’est, une vingtaine de chibanis se réunissent une fois de plus, ce 30 mai. Ils ont entre 65 et 75 ans, certains sont venus d’Alsace ou de Normandie. D’autres, décédés, sont représentés par leurs enfants. Beaucoup ont en main une chemise cartonnée remplie de paperasse qui retrace leur long périple judiciaire. La plupart attendent de toucher une indemnisation qui va de 100 000 à 340 000 euros. »

C’est sur ces sommes que la Clélie a retenu en moyenne 5% pour ses honoraires, ce qui fait à l’arrivée plus de 7 millions d’euros. Son calcul ? C’est Ahmed, 72 ans, qui le donne :

« Au début du mois de mai, on a tous reçu en recommandé une note d’honoraires de 21 000 euros de cette dame. Elle dit avoir travaillé 50 heures sur le dossier, pour chacun d’entre nous. Si on multiplie par 848 cheminots, alors elle a dû travailler pendant 5 ans, 7 jours sur 7, et 24 heures sur 24 ! »

Mediapart poursuit (son récit) :

« Vu leurs maigres retraites, aucun des chibanis de la SNCF ne peut régler une telle somme. Depuis, la plupart ont été convoqués individuellement dans un salon d’hôtel, où ils se sont vu proposer, seulement s’ils acceptaient de signer une convention, un chèque, non pas du montant de l’indemnité obtenue en justice, mais d’une somme amputée de 5 % d’honoraires demandés par l’avocate. “Du chantage !” s’indigne le retraité. »

« Une grande partie des 848 familles concernées a accepté le chèque tant attendu, même diminué de 5 %. “Il y a des gens dans des situations difficiles, il faut comprendre. Et puis certains sont illettrés”, confie Narjiss, dont le père est décédé en 2015, après 32 années passées à la SNCF. »

La Lesquen-Jonas rafle le paquet, alors que le vrai maître d’ouvrage dans ce dossier, c’est l’économiste et professeur de droit du contentieux Abdelkader Bendali :

« C’est moi qui ai monté le dossier et effectué tout le travail depuis 2009. J’ai collecté les bulletins de paye, fait scanner 8 mètres cubes de documents, fait faire des consultations juridiques, et rédigé des conclusions. J’ai passé dix années sur ce dossier, dans lequel j’ai fait travailler plusieurs avocats, des professeurs de droit parmi les meilleurs et des actuaires, qui n’ont toujours pas été payés. »

Le Pr Bendali a pris un avocat qui déclare que « c’est la plus grosse escroquerie que j’ai vue en trente-cinq ans de métier ».

Du côté de l’avocate blonde, tout est réglo : 810 anciens cheminots ont réglé ses honoraires, seule une poignée – « manipulée » – posant problème. Elle a même reçu des menaces de mort. L’affaire est donc très sérieuse.

« Me de Lesquen-Jonas assure par ailleurs ne pas avoir perçu l’intégralité des 30 000 euros prévus en 2016, à cause d’irrégularités commises par les associations. Elle reconnaît, en revanche, demander 5 % d’honoraires de résultat, soit la somme totale de 7,65 millions. Les 810 clients ayant accepté cette convention lui ont déjà rapporté quelque 7 millions d’euros d’honoraires… »

Elle s’insurge alors :

« “Oui, je deviens riche, je ne peux pas dire le contraire. Mais c’est de l’argent gagné à la sueur de mon front, répond l’avocate. C’était une prise de risque. J’ai sacrifié 4 ans et demi de ma vie, et si j’avais perdu en appel, j’aurais perdu 4 ans et demi de ma vie. D’ailleurs, je ne l’avais pas fait pour l’argent au départ. Franchement, je ne pensais pas qu’on gagnerait autant.” Me de Lesquen ajoute ceci : “J’aurais pu obtenir plus en demandant 10 ou 15 % d’honoraires de résultat, ce sont des taux habituels en droit du travail.” »

Nous qui commencions à croire que Clélie était au service des opprimés... un rêve s’effondre. Qu’en pense le père Lesquen ?

 

Dans la famille Lesquen, la fille, voir sur E&R :

 

Dans la famille Lesquen, le père, sur E&R :

 

Sur les valeurs et l’idéologie française,
lire chez Kontre Kulture

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

51 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • En effet, elle est riche ! Mais on lui a mâché le boulot dans la mesure où c’était une affaire gagnée d’avance : tout ce qui ça dans le sens de la destruction de l’Etat providence et de ses structures est encouragé... et rémunéré comme il se doit ! Si elle s’etait attaquée à Bouygues ou Sanofi, elle aurait fini en haillons !!!


  • C’est magnifique on pille la France et les économies de la classe moyenne française dans le but d’enrichir des allogènes et des bourgeois véreux... Il est plus que temps d’organiser une purge parce qu’à ce niveau là cela devient franchement insupportable.

     

  • Elle ne s’emmerde pas la Versaillaise . Les "de" Lesquen crêchent à Versailles comme 1000 familles nobles et faussement nobles .


  • Les 5% extorqués étaient-ils prévus dans la Convention Obligatoire signée au préalable entre les plaignants et l’avocate ? Par ailleurs la loi dit que toute fixation d’honoraires qui le serait uniquement en fonction du résultat est interdite .


  • Elle voulait racheter le château de papa ? Ou s’offrir quelques Chippendales pour son prochain anniversaire ? Quoi de mal.

    Deux questions me turluputent :

    1°) Alors, qu’aurait dû-t-elle demandé ? (ce qui n’est pas précisé - Maître Viguier est peut-être déjà parti en vacances)

    2°) Comment occuper un poste aussi sérieux et ne pas être au courant des tarifs à pratiquer ?
    Ignorance crasse ou déni volontaire ?

    Ce qui m’emmerde dans ces histoires, c’est que celui (ou celle) qui a fraudé, même s’il est jugé et qu’il doit à la Justice payer, eh bien il lui restera toujours encore quelques millions derrière.


  • Elle ne peut pas selon les règles déontologiques retenir longtemps les fonds sur la CARPA mais 5 % d’honoraires de résultat demandés, c’est tout à fait normal et même pas très élevé. Elle a eu le tort de ne pas faire signer de convention d’honoraires à ses multiples clients mais cela aurait été un travail supplémentaire. Donc le bâtonnier saisi par les clients ou par elle devrait trancher selon les critères d’usage. Il y a des cas où, oui, les avocats sont gagnant. Tout de même. Il faut aller voir en Amérique comment cela se passe pour constater que les avocats français ne sont en matière d’honoraires que des pousse-mégots.

    II faut qu’elle obtienne en urgence du bâtonnier la taxation de ses honoraires ou l’autorisation de séquestrer au moins les sommes demandées à ce titre et libérer le restant.

    Mais si elle se libère de fonds, elle risque de ne pas recouvrer ses honoraires. Quant à faire exécuter les décisions de taxation française au Maroc .. Bon voyage.

    Contrairement à ce qui est dit là, cette avocate est honnête. Au départ, elle ne devait pas trop y croire, et puis, comme il arrive (souvent en matière sociale), c’est pour elle une l’affaire porteuse. Tant mieux pour elle.


  • Tout semble réglo. Le seul problème est qu’elle fait signer la convention APRES la victoire. D’autre part, il y a une interdiction en France (il me semble) à rémunérer dès le départ l’avocat au résultat. C’est peut-être d’ailleurs pour ça qu’elle tourne ainsi la difficulté. De fait, elle n’était pas payée aux résultats. Elle réclame seulement un "don" bénévole à la fin. Y a-t-il un juriste dans la salle ?
    En tout cas elle semble avoir bien travaillé. Elle pourrait et devrait aussi faire un "don" généreux à ceux qui lui ont mâché le travail.
    Au final, le fisc va piquer la plus grande partie de tout ça, à tout le monde et c’est bien le plus triste.

     

    • Oui. La rémunération aux résultats par convention préalable revient en effet à une sorte de "commissionnement" à esprit commercial. C’est ce qu’on appelle un "pacte de quota litis".
      L’admettre serait changer l’esprit et l’âme de la profession d’avocat français et mettre le profit avant toute chose. L’idée est qu’il est préférable de perdre un procès dans les règles que de le gagner en les violant. ; ..

      Par contre, tous les pactes de quota-litis du monde n’ont jamais fait peur aux avocats amerloques qui peuvent en outre aller démarcher la clientèle même dans les hôpitaux et qui peuvent même faite de la publicité.

      Autrefois, quand on parlait des avocats américains, on se pinçait le nez. Mais maintenant de moins en moins.


    • A quoi sert donc la convention d’honoraire ?

      Cette histoire sent mauvais, comme toute les histoires révélées par les médias.

      Nous attendons encore les suites de l’affaire Fillon.

      Taper sur la fille pour atteindre le père, c’est signé . . .


  • J’avais lu je ne sais plus sur quel site un article étayé arguant que la SNCF n’est pas coupable de discrimination dans cette affaire. Mais les extra-européens ont le vent en poupe depuis quelques années...

     

  • Je ne connais pas le fond du dossier (comme tout le monde). Mais ce que je sais, c’est que ça n’aurait pas posé de problème aux USA. L’argent n’est pas sale. Et si elle a travaillé pour eux, je vois pas en quoi il lui serait interdit de percevoir les honoraires. Après, il y a des détails (pardon "des points") sur lesquels je ne peux pas me prononcer vu qu’on ne connaît pas le dossier... Le principal c’est que tous les cheminots perçoivent leurs indemnités et que cet avocat soit rémunéré sur la base de ce qui était prévu.

     

    • Personne ne dit qu’il n’est pas normal de percevoir des honoraires en contrepartie d’un travail. Par contre, comme vous le dites, la question est de savoir ce qui avait été convenu au préalable. Et là effectivement ça n’a pas l’air d’une grande clarté, à part sur le fait des collaborateurs qui m’ont l’air de s’être fait queneller dans les grandes largeurs. Nul doute que l’avocate en question fera le nécessaire pour calmer tout le monde en songeant à redistribuer un minimum à qui de droit :-)


  • Oui c’est vrai c’est entre 10 et 15% pour un dossier individuel.

    Là on a 800 personnes, un dossier de groupe ce ne peut-être 10 à 15% ni même 5%

    De plus elle aurait dû faire signer une convention à chaque individu avant de les défendre. En postant clairement comment elle serait rémunéré. Au temps passé ou au forfait. Visiblement elle ne l’a pas fait. Elle perdra devant les tribunaux.

    Quand l’avocat qui se plaint , là je ne sais pas. Parce que même si un avocat oublie de s’accorder avec son confrère comment il sera rémunéré, là je ne comprends plus.

    Non en faite comme le dit l’article personne n’y croyait , cette affaire de chibani je crois à plus de 10 ans d’âge, de mémoire elle a commencé à Bordeaux. En ce temps là de jeunes avocats cherchaient à défendre la veuve et l’orphelin puis le temps passant comme un peu tout le monde dans ce système, ce sont devenus des loups.


  • Encore des gueux qui pensaient qu’un seigneur allait se décarcasser pour eux sans rien attendre en retour. Pour finir, a vouloir le beurre et l’argent du beurre ils risquent de perdre encore plus que 5%...


  • contingency fees auraient pu etre de 50%
    5% que dalle

    il est certain que c’est plus cher que par exemple le fils BHL pour Fillon
    combien jean veil pour SG kerviel ?


  • 5% D’honoraires sur résultats, ce n’est nullement exagéré, et l’accord a du etre passé avec les intéressés avant l’engagement de la procédure....Mais ça, ils ne l’ont certainement pas compris, la plupart de ces retraités ne sachant pas lire, ( raison pour laquelle la SNCFne leur a pas accordé de promotion en rapport avec leurs capacités....hélas !)


  • Mises à 2 petites subtilités de taille - partager avec ses collègues juristes et faire signer la convention d’honoraires sur resultat au debut de l’affaire - le principe d’intéresser les avocats au résultat des affaires défendues parait adéquate .
    Les plaignant pauvres - seulement subventionnés par l’aide juridictionnelle - pourront ainsi rémunérer à leur valeur, leurs avocats et juristes, concurençant les parties adverses plus riches. Les nantis abuseront moins des procédures et les prolots seront obligés de porter plainte pour des affaires vraiment légitimes ....


  • On pourrait peut etre éviter de se tirer les cheveux entre tous ceux qu’aiment leur France.
    On a tous le cul plus ou moins sale , mais on aime notre pays , c’est quand meme le principal.


  • Le problème n’est pas les 5%, qui sont plus que raisonnables (évaluez le nombre d’heures que l’agence immobilière a passé sur la vente de votre bien...) , mais le fait qu’elle n’a pas été la seule à travailler sur le dossier, et qu’elle ne veut rien partager.

    Ingrate, pas envers ses clients, mais envers ses confrères.

     

  • La seule vrai question est de savoir si quiconque mérite un salaire de 2 millions par année. La réponse est évidemment non. Cela s’applique aussi au sport et à la finance. C’est tout le système qui est inique.

     

  • En lisant le titre de l’article je m’attendais à pire et je commençais à ruminer des trucs du genre "Ah ! Le belle droite française et ses rejetons décadents... !" Mais après lecture je ne suis pas tant choqué que cela. Elle ne fait que demander un pourcentage correspondant à ses honoraires, et ce pourcentage n’est pas non plus excessif. Il me semble qu’aux USA cela peut monter jusqu’à 25% et plus... Toutefois, là où les choses devront être mises au clair c’est ce qui concerne l’indemnisation de ses collaborateurs comme par exemple ce professeur de droit qui semble avoir turbiné pour pas grand chose...sinon franchement chipoter parce que l’avocat veut prélever 5% d’honoraires sur les indemnités je trouve cela abusif...il faut revenir les pieds sur terre ! Elle n’est pas une sainte travaillant pour l’amour de Dieu, elle n’a fait que prendre ce qui se fait habituellement dans son métier.


  • 300 000 balles pour des analphabètes étrangers non qualifiés à qui la SNCF et la France ont tendue la main ... Ma famille (trop française) de locataires se crève le cul au turbin depuis la Gaule romanisée et j’ai quoi ? Des amendes.

     

    • Je crois que c’est un bon résumé du ressenti qu’ici nous partageons tous... ^^


    • Tu n’as absolument rien compris. Vous vivez vraiment dans un monde de bisounours ! Donc je suppose que tu crois aussi que le décret d’avril 1976 concernant le regroupement familial et ayant permis l’installation définitive sur le territoire français de centaines de milliers de Maghrébins, signé par Giscard, Chirac et Durafour suite au lobbying du Medef de l’époque représenté par Francis Bouygues, avait pour motivation l’amour de l’humain et la charité chrétienne ? Une charitable main tendue, c’est ça ?

      La France ne leur a pas tendu la main mais les a embauché pour faire du dumping social, tirer les salaires à la baisse et tuer les revendications salariales des ouvriers français. Il n’y a aucune main tendue dans cette affaire, aucun bon sentiment.
      Idem pour ceux qui pensent que cette amende infligée serait l’expression d’une justice libre et indépendante afin de réparer un préjudice. Or si superficiellement cela en a l’air, dans les faits ce procès n’a strictement rien à voir avec la réparation d’un préjudice mais s’inscrit dans cette longue et systématique politique d’affaiblissement de la SNCF afin de préparer son démantèlement et sa vente à l’encan à des intérêts privés. Il y a quelques années un tribunal américain avait déjà condamné la SNCF à des centaines de millions d’euros de dédommagement de victimes de la shoah. Mais rassurez-vous, dès que la SNCF sera passée entre des mains privées subitement ses persécutions s’arrêteront...

      Le problème des gauchiasses et des droitards, c’est tous autant que vous êtes, vous raisonnez par le pathos et êtes systématiquement à côté de la plaque ne comprenant pas les enjeux profonds dans ces affaires.


    • Certains n’ ont vraiment aucun scrupules, et ils rechignent quand même pour 5%...
      Et apparemment leurs enfants peuvent aussi toucher les thunes de leur promotion immérité !


    • La Gaule romanisée ... Ça remonte un peu loin pour moi, mais si certains ont pu garder leurs fesses au chaud dans les administrations a boire du café, depuis l’après guerre, c’est bien que certains se sont tapés les boulots dans le froid, la crasse, les métiers dangereux ou pénibles... Le gaulois sur un chantier est minimum "chef de chantier" c’est à dire dans une cabine avec son termos à proximité.

      Et puis tes étrangers analphabètes ont parfois engendré des ingénieurs, avocats, consultants, informaticiens et j’en passe qui réussiront mieux dans la vie que toi, malgré ton illustre descendence, ca s’appelle tout simplement le mérite. Travailler pour les égaler me semble plus vertueux comme démarche que de les dénigrer.

      Sur le le fond du dossier, la cour a tranché sur la base de l’inégalité de traitement, selon une jurisprudence bien établie et sur des faits eux mêmes incontestables. Le droit est le meme pour tous et a été ici respecté, ca s’appelle la justice.


    • @Charlie m’a tuer

      Justice toute relative... Le français moyen n’en bénéficie étrangement pas... Par contre il est certain que vous ignorez que le droit ne dit pas ce qui est juste et bon mais est tout simplement l’expression d’un rapport de force et en l’occurrence celui-ci se fait en faveur des minorités et des étrangers au détriment du gaulois.

      Quant à ce que ces étrangers analphabètes ont engendré et bien désolé de vous dire mais cela n’a aucun rapport, ce que vous faites ici c’est faire appel au sophisme du nirvana ou sophisme de la solution parfaite, en substance ce que vous dites ce que si le gaulois se fait baiser par le gouvernement et par les allogènes alors il devrait devenir ingénieur... d’accord mais que ce que cela changerait fondamentalement à la manière dont fonctionne la société ? Je veux dire même en étant ingénieur ou informaticien le gaulois se fera toujours passer devant par les allogènes car de nos jours tout est fait pour les favoriser, ce n’est pas Macron qui se plaint sans arrêt de voir des mâles blancs partout n’est ce pas ? Et avant lui on eu la fameuse Anne Lauvergeon
      qui s’est vanté de favoriser tout ce qui n’était pas un mâle blanc hétérosexuel au sein de la société d’Etat Areva... Alors qu’allez vous conseiller au gaulois cette fois ci ? De devenir arabe, gay ou de changer de sexe histoire de ne pas être traité comme un citoyen de seconde zone dans son propre pays ? Elle est belle votre solution...

      Mais en même temps il nous importe peu que les descendants de ces gens se soient hissés socialement car pour le gaulois cela n’a rien de bénéfique aussi bien pour lui que pour ses propres enfants, car non seulement cela fait progresser des gens avec lesquels il n’a absolument aucun lien mais en plus cela défavorise les siens alors au final excusez moi mais cette ascension social il aurait été préférable qu’ils la fassent chez eux et non pas chez nous.

      Et puis je remarque que comme toujours on trouve toujours un crétin pour venir nous servir la soupe selon laquelle la France aurait été construite par les allogènes après guerre... La encore désolé de venir vous contredire mais à cette époque l’immigration était à 90%(au moins) européenne, qui plus est il était fréquent même pendant les années 80 de trouver des gaulois travaillant sur les chantiers en tant que maçons par exemple alors dans les années 50 me dirait vous.


  • en France un avocat peut légalement inclure jusqu’à 20% des indemnités dans le calcul de ses honoraires, mais il doit malgré tout y avoir une part fixe quelque soit le résultat. (le pourcentage sur les indémnités n’étant touché qu’en cas de victoire, l’avocat prend donc un risque). ici le risque de frais est assez faible (5%) pour le client s’il gagne, et si ses clients avaient un peu de jugeote, ils auraient dû accepter haut la main (à moins que la partie fixe soit exhorbitante, ce qui ne semble pas être le cas puisque personne n’en parle).

    Donc, les infos données par médiapart sont tronquées comme d’habitude : impossible avec les éléments fournis de savoir qui a baisé l’autre à moins de faire confiance à médiapart (CQFD)

     

    • Henry de Lesquen est un homme vertueux et honnête même du temps de radio Courtoisie. Cependant, sa fille marié avec un parasite communautaire en a pris les vices sans acquérir de vertu ; elle a dû être perverti et initié à leurs nombreuses pratiques dont ils connaissent toutes les ficelles notamment le vol avec un certain talent.

      Sur le fond de cette affaire, je ne me risquerai pas de faire un commentaire mais signer une convention d’honoraires avant d’engager une quelconque procédure devient un acte assez courant. 5% n’est pas exagéré ; si elle a perçu 7.000.000 d’euro, les dommages se montaient, au moins, à 140.000.000 d’euro voire plus avec l’article 700 du NCPC ; ce qui ferait 8254,72 € par famille. Le montant des dommages et intérêts transitent sur un compte CARPA qui lui travaille pendant un bon mois avant restitution de l’argent au(x) destinataire(s). Mais s’il y a enquête il doit avoir un loup quelque part.

      Par contre, que les affaires sortent par des biais détournés sur Médiapart avant instruction me paraît scandaleux à moins de faire du tort à la famille de Lesquen puisque nous pratiquons actuellement l’amalgame de haute volée ; peut-être lui reproche-t-on une opposition trop cosmopolite ?


  • Les Marocains illettrés ont bien profité de la France une fois ; ils essaient de profiter deux fois, c’est logique, tout les y pousse, leurs moindres caprices sont écoutés, et chez eux on marchande tout interminablement. Ce nouveau procès s’appelle crier haro sur le baudet.
    Au Maroc, dans un tel cas (incomparable), ils paieraient 50% à 75% l’avocat, incluant les innombrables pots de vin à toutes sortes de fonctionnaires, et seraient avec lui on ne peut plus obséquieux, lui feraient des cadeaux en nature, le combleraient de petits plats, et seraient payés très tard, le plus tard possible.
    En fait il n’y aurait pas de dossier de ce genre au Maroc. Imaginez-vous un Français illettré, employé dans une grande entreprise d’Etat au Maroc, dûment salarié et retraité, réclamant a posteriori une promotion ? En taule qu’il irait, pour outrecuidance.
    En France, ils ne savaient pas lire et au départ étaient bien contents d’avoir un boulot rémunéré correctement, la sécurité de l’emploi. Ceux qui les ont fait venir continuent de nous coûter très cher ; ce sont eux qui soutiennent ce type de revendication via leur système judiciaro-policier.
    Résultat ? Aujourd’hui bien des Français très lettrés gagnent le smic ou rien, sans aucune des anciennes garanties (emploi à vie) de type SNCF. Aucune promotion possible avec toutes cette discrimination si négative pour eux.
    Quant à fifille, ça lui apprendra à traiter de pareils dossiers. Elle aurait dû écouter papa et respecter son nom. Et en savoir plus sur les différences de mentalités. Tout le monde n’est pas droit comme un I. Ceci étant, le pourcentage qu’elle demande est très correct, et elle offre la possibilité de le déduire.
    Les Marocains devraient lui dire mille fois merci, et nous, lui tourner le dos. A qui laisse-t-elle prendre tout cet argent ?

     

    • tu as écris maroc 6 fois dans ton commentaire contra 3 fois la france.
      c’est le système français qui autorise ce genre de jugements. au maroc effectivement ils n’auraient jamais eus des sommes aussi importantes.
      inversion accusatoire ...


    • Bonjour

      Imaginons que vous signez une convention d’honoraires AVANT le début de cette affaire, vous vous engagez à payer à votre avocat la somme inscrite sur cette convention et l’avocat est tenu de respecter ce contrat quelque soit le résultat du procès. Une fois le verdict rendu les 2 parties sont tenues par cette convention : le client doit s’acquitter de la somme convenue même s’il a perdu le procès et l’avocat ne peut pas réclamer plus s’il gagne. C’est la loi.
      Mais dans cette affaire l’avocate exige un changement de convention APRES que le verdict ait été rendu et le montant des dédommagements connus. Ça C’est scandaleux de sa part. Si un avenant ou une clause l’avait prévu avant le denouement, là rien à dire. Mais il n’y avait rien de prévu, donc c’est la convention qui s’applique. Et la que se passe t’il ? Elle leur demande de signer une nouvelle convention pour rafler une part du gâteau sinon elle ne débloque pas les fonds. C’est totalement illégal. Peu importe qui sont les plaignants et quelles sommes sont en jeu, ce qui est primordial c’est que la loi soit respectée par tous et surtout par celles et ceux qui la connaissent sur le bout des doigts. Dans cette affaire le bâtonnier va donner l’ordre à l’avocate de débloquer l’argent et elle n’aura pas le choix.


    • Parfaitement résumé (et analysé).


  • Dans un endroit du monde sclérosé, où rien ne peut plus se passer sans enlever une des cartes du château ; la prédiction de Warrol se vérifie, qui donne à chacun son quart d’heure de ’’célébrité’’. Une presse subventionnée, soumise à l’injonction qui désigne la Vérité comme poison mortel, utilise tous les moyens à sa disposition afin de survivre. Pour peu qu’il soit insignifiant, un ’’évènement’’ quelconque est au nombre de ceux dont elle va faire ses choux-gras. Sous les titres ronflants le Rien va son petit bonhomme de chemin, un peu comme ce qui grouille dans un cadavre lui donne encore un semblant d’existence en s’agitant. ’’Ils’’ veulent éviter la déchéance et la punition, ’’ils’’ auront les deux.


  • Médiapart n’est pas vierge de tous soupçons.

    N’est-ce pas ce média qui a fait du chantage pour payer moins d’impôts ?

    Encore une affaire qui fera pschitt, comme l’affaire Fillon et tant d’autres auparavant.

    Apparemment, De Lesquen commence à devenir gênant, alors ils s’en prennent à sa fille.

    C’est signé . . .


  • De mesquin à de Lesquen il n’y a qu’un pas...


  • Les employés du privé, les smicards, les temps partiels, les chômeurs, les SDF de souche apprécieront. Leurs vies ne valent rien, ne sont rien que ce dont se nourrit qui les exploite ou qui les parasite. Inscrustés sur place ou venus d’ailleurs pour les vampiriser à outrance, victimes réduites à l’impuissance et au quasi esclavage par l’hypercontrainte et la coercition. Quelle est la personne saine d’esprit qui ne se sent pas envahit par un découragement abyssal en prenant connaissance d’une telle situation qui confine au sadisme pur et simple, à l’acharnement psychotique, à l’hostilité la plus furieuse, à la Violence et la volonté de nuire multiforme !?


  • Aux USA, les honoraires d’avocat sont de 650 dollars de l’heure, donc avec ses 5%, la Clélie reste honnête.... À fondition que ses associés reçoivent également un intéressement sur leur temps de travail dans ce dossier rondement mené.
    Pourquoi conservons-nous en France ce rapport si complexé à l’argent ? Dans une soirée mondaine, les convives parlent de sexe mais évoquer l’argent est d’une vulgarité. Je ne comprends pas.

     

  • Le rédacteur de cet article est malveillant : il ne précise pas que Clélie de Lesquen, elle seule, a plaidé ces procès devant les juges (le dernier, le 15 mars 2018 devant le conseil des prudhommes de Paris) ; elle est méritante.


  • Bien mal acquis ne profite jamais...


  • Ce n’est pas très catholique cette affaire…comme dirait Roland Dumas, elle est peut-être sous l’influence de son mari…Madame de Mesquin Jonas...

    Et c’est compliqué aussi…les honoraires d’un avocat servent à rémunérer le temps consacré globalement à la défense de son client, si son client c’est un collectif, indéniablement elle n’a pas consacré 50 heures de travail pour défendre, individuellement, chaque membre du collectif, donc percevoir, à postériori, sans accord préalable, des honoraires "surprise" de chaque membre du collectif pour 50 heures de travail, c’est une forme d’extorsion…

    Lorsque l’avocat obtient une indemnité pour son client, ce n’est pas l’avocat qui perçoit l’indemnité à la place de son client, c’est la justice qui impose à la partie en cause de verser les indemnités à la partie lésée, ce qui prend du temps…donc le modus operandi qui consiste à vite envoyer une lettre pour convoquer en catimini les victimes, une par une, pour leur imposer de signer une convention, à postériori, ressemble à de l’escroquerie…ou tout au moins à un péché de gourmandise souillée d’envie et d’orgueil…

    Si ces 5% étaient prévu dès le départ, pourquoi faire, quatre ans après le début de l’affaire du chantage au versement d’indemnité en faisant signer des conventions à des chibanis illettrés ?

    30 000 euros pour un dossier prémaché, préparé, organisé, et livré clé en main par des associations, ce sont des honoraires normaux...les 5% de taxe ajoutés après le verdict, c’est une attitude d’avocat marronnoïde, ou d’avocatoïde marron, comme dirait ce bon vieux Henri...

    Confondre le travail et l’usure, c’est mesquin, c’est une escroquerie à la taxe guacamole, qui n’est pas sans rappeler la fraude à la taxe carbone…

     

  • Jonas fut avalé par une baleine. Madame Jonas se prépare à avaler des couleuvres, à cause de son patronyme, du choix de ses dossiers et de ses clients ingrats.


Commentaires suivants