Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’école de la République...

Un élève de l’école de la « République » a envoyé ça le 10 octobre 2017 sur Twitter. Le triste résumé de 40 ans de socialisme dans l’Éducation nationale...

 

 

Le libéralisme détruit la société, lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

L’école « française », sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

123 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1817021
    le 11/10/2017 par Pépé le Moko
    L’école de la République...

    En ce qui les concernent , si vous n’appréciez guère les " Ateliers du goût " , c’est une ... faute de goût de vôtre part ... tout simplement ...

    Et le remède pour vôtre ( grave ) manquement , c’est plus " d" Atelier du goût " , comme si vous trouvez que ces histoires " d’Europe " ne marchent pas ( bien que vous n’ayez jamais voté pour cette " chose " ) , c’est parce qu’il n’y en a tout simplement pas encore ... assez !!!


  • #1817026
    le 11/10/2017 par Un souchien
    L’école de la République...

    Que sont devenus les " hussards " de cette republique ? ... ils ne peuvent geindre puisqu’ils sont devenus des " kapos " de l’empire , ou gardiens fidèles d’une décomposition sociétale voulue pour laquelle ils sont payés .
    Nul doute que dans chacune des écoles confessionnelles présentes sur le territoire francais , les élèves n’ont même pas l’idée d’un tel comportement ! C’est vrai que leur Dieu respectif est associé intimement à l’éducation qu’on leur procure . ( peut être à réfléchir pour les athées ? )


  • #1817027
    le 11/10/2017 par gloopy
    L’école de la République...

    cela me met mal à l aise. mais comme ces chances pour la france ne respectent rien... rien d anormal. par ailleurs rappelez moi le positionnement idélogique du corps des enseignants ?


  • #1817029
    le 11/10/2017 par spiritof76
    L’école de la République...

    Dommage que Monsieur Lussault ne soit pas à la place de cette pauvre dame. Ca lui aurait remis les idées en place à cette sociali... Le programme de destruction de la France devait commencer par l’école, on peut constater que les choses avancent bien !


  • #1817033
    le 11/10/2017 par Loris Nelhmaun
    L’école de la République...

    Je plains les profs , les policiers , les assistants sociaux , les gardiens de prison , les magistrats qui sont confrontés à cette misère humaine au quotidien. Moi je ne tiendrais pas le coup longtemps . La bêtise me plombe le moral assez vite.

     

    • #1817142
      le 11/10/2017 par VORONINE
      L’école de la République...

      Ce n’est pas de la misere humaine , c’est tout ce que l’on peut attendre de cette humanité "racisée " comme ils disent .


    • #1817144
      le 11/10/2017 par lolo
      L’école de la République...

      Pas moi. Ils sont la république et la défendent. Qu’ils assument leur position de serviteurs.
      Ils ont voté pour ce merdier depuis 40 ans, ils ont la monnaie de leur pièce.


    • #1817279
      le 11/10/2017 par The Médiavengers
      L’école de la République...

      Les plaindre ? Vous rigolez j’espère ? Et vous pensez aux gens comme nous qui voient ça et que ça rend malade ? Mais comment vivre comme çà ? Comment accepter des comportements pareils ?
      C’est un miracle absolu qu’on ne soit pas encore en état de guerre civile réelle. On a dépassé toutes les bornes depuis longtemps. L’heure n’est plus aux pleurnicheries ou à se plaindre les uns les autres.


    • #1817660
      le 12/10/2017 par Dansez Maintenant
      L’école de la République...

      @lolo
      Bien dit.


    • #1818149
      le 13/10/2017 par pitchou
      L’école de la République...

      @The Médiavengers
      Je n’aime pas les va t’en guerre, en général ils y vont à reculant, en prenant soin de laisser l’autre direction aux autres.


  • #1817034
    le 11/10/2017 par réGénération
    L’école de la République...

    Va-t-on continuer à se laisser chier dessus encore longtemps ?

     

    • #1817062
      le 11/10/2017 par Un souchien
      L’école de la République...

      Vu les dernières consultations électorales en date , j’en ai bien peur ! Et avec le consentement de la majorité qui doit certainement s’en accommoder ! ...ou comme pour le reste , commencer à aimer !...


    • #1817359
      le 11/10/2017 par Peter
      L’école de la République...

      ...se laisser chier dessus..



      Je ne voudrais pas faire le malin.. mais je dis ça pour les admirateurs de Zemmour (si il en reste) qui voudraient une solution à l’Israelienne : pour contrôler la situation... les soldats de l’armée la morale du monde portent des couches culottes... ^^

      Sans deconner.. il y a effectivement des problèmes.. mais le plus important c’est qu’on nous interdisent d’apporter des solutions ?


  • #1817047
    le 11/10/2017 par Mister Mayo
    L’école de la République...

    Pas d’amalgame : c’est un jeune en difficulté, notre pays a colonisé son pays d’origine, ses parents sont au chômage, il faut lui donner une seconde chance, blablabli blablabla...

    Plus sérieusement, dans une société normale, ce comportement n’existerait même pas. Ce qui me choque aussi, c’est la réaction des autres mongoliens qui rient comme des hyènes !

     

    • #1817145
      le 11/10/2017 par Erkaa
      L’école de la République...

      Oui tout à fait Mister Mayo et comme le disait si bien le fils de l’immense philosophe Bruckner : "ce sont les Voltaire, les rousseau de demain qui viennent demander l’asile chez nous ! On ne peut pas se permettre de leur refuser ça !" (à peu de choses pret et de mémoire ...) Ce petit con, comme tous ces types qui nous répètent chaque jour que nous devons accueillir toutes les "chances pour la France" parce que c’est le pays des droits de l’homme bla bla bla bla bla bla bli ...
      Mais "étrangement" chez "eux" (enfin en Palestine qu’ils occupent pas question d’appliquer ce genres de choses !
      C’est comme les toubibs "faites ce que je vous dit mais ne faites pas ce que je fais !"


    • #1817415
      le 11/10/2017 par Pierre
      L’école de la République...

      @Mister Mayo

      Entièrement de votre avis ! Je n’ai pas de mots assez durs pour exprimer le mépris que m’inspire cette bande de petits cons (je suis désolé, je n’ai pas d’autres mots), tout juste bons à jouer les caïds... parmi les adolescents ! Et ces rires de hyènes (je ne voudrais pas être insultant envers les hyènes, elles ne tuent que pour se nourrir !) font que je me désolidarise complètement de leur cas le jour où, immanquablement, à force de s’être crus invincibles et tout-puissants à terroriser une professeur de collège, ils vont se retrouver face à de vrais salopards qui eux, ne leur feront aucun cadeau ! Et alors, les actions Pampers vont grimper en flèche, je vous le garantis ! Prévisible et méprisable !


  • #1817053
    le 11/10/2017 par blanc cassé
    L’école de la République...

    40 ans de socialisme ou 40 ans d’immigration africaine ? Les deux ?

     

    • #1817066
      le 11/10/2017 par Memo
      L’école de la République...

      Les deux mon capitaine. La lâcheté en plus. Des chonces pour la fronce madame !


    • #1817121
      le 11/10/2017 par lapis lazuli
      L’école de la République...

      ah donc les grands patrons français qui étaient pour l’immigration pour des raisons de main d’oeuvre pas chère étaient tous socialistes, ainsi que les politiques qui ont permis cela, histoire de donner un coup de pouce a leur amis entrepreneurs socialiste, toi je crois que tu est prêt a voter wauquiez aux prochaine élections, je suis de moins en moins étonné quand a la prise de pouvoir de macron, grand socialiste devant l’éternel, mais d’un autre côté je suis pas mécontent qu’il ai bien réussi a enculer une grande partie des français, dont tu dois faire partie.


  • #1817058
    le 11/10/2017 par Azt
    L’école de la République...

    Le pire étant que, ces racailles de 50 kg, dès que les maîtrisez un peu physiquement, ils pleurnichent, crient au respect, aux droits de l’homme, au racisme.
    C’est-à-dire que ce clown au qi de loutre s’estime dans son bon droit de taper son prof mais lui ne trouve pas normal d’avoir une réprimande pour son geste. De vraies petites frappes.
    Le pire, c’est que si un prof balaise lui fout une baffe, le prof sera viré.

    D’un autre côté, DES profs ont beaucoup semé... ils récoltent désormais. Et elle n’a pas su se faire respecter dès le premier jour cette prof peut-être.
    J’ai à peine 20 ans, et ça c’est dégradé à une vitesse depuis mon passage au collège et au lycée...
    On a baissé autant entre 1975 et 2005 qu’entre 2005 et 2015... tant au niveau d’exigence scolaire que du comportement. En prépa, ’’l’élite de la nation’’, plus personne ne sait parler correctement, plus personne ne sait ’’accordé’’ (comme ils écrivent...) un participe passé...

    Allez hop, si c’était moi le prof, c’est attaché à la chaise et la chaise retournée par terre qu’il finit, avec son téléphone là ou je pense.

     

    • #1817112
      le 11/10/2017 par magic
      L’école de la République...

      C’est sûr que vous êtes un vrai guerrier, tant mieux pour vous. Moi aussi personne ne me cherche, ils savent qui il vaut mieux ne pas emmerder.

      Mais vous avez vu le gabarit de cette prof ? Ce serait de sa faute si elle n’a pas su se faire respecter le 1er jour ? Vous avez trop vu de productions Hollywoodienne, où tous les élèves ont un bon fond, et qu’au bout du compte le prof arrive a réveillé l’âme de ses élèves avec une fin en comédie musicale. La vérité est que certaines personnes sont complètement pourries de l’intérieure. Il n’y a qu’à voir les réactions de la majorité des élèves de cette classe, ça les fait marrer que leur prof se prenne une claque. Vous pouvez faire tous ce que vous voudrez, vous ne vous ferez pas respecter par une bande de hyènes comme ça si vous êtes un tout petit bout de femme.


    • #1817181
      le 11/10/2017 par agar
      L’école de la République...

      Comment fait-on pour se faire "respecter dès le 1er jour" ?
      Elle n’a pourtant pas l’air d’être très laxiste...


  • #1817065
    le 11/10/2017 par Memo
    L’école de la République...

    1) exclusion, 2) au pénal pour agression sur personne dépositaire de l’état, 3) amende, 4) retour au pays si étranger.

     

    • #1817107
      le 11/10/2017 par Pretty woman
      L’école de la République...

      Ah dépositaire de l’état ! Mais quel état en fait ? Lequel ? !


    • #1817325
      le 11/10/2017 par ici la monnaie
      L’école de la République...

      Le minimum, de toute évidence... sauf que le bon sens et la logique se sont perdus depuis longtemps en chemin.
      Depuis 68, l’éducation nationale est au main d’un PS très "terra nova" gauchisant, à savoir libéralisme et culture de l’excuse à tout les étages...
      Ce métier de prof, si important naguère puisqu’il faisait de vous un notable, n’est rien d’autre maintenant qu’une voiture-balai pour encadrer des psychopathes au cerveau reptilien ; l’état les abandonne, ni plus ni moins : la "chienlit" de De Gaulle a de beaux jours devant elle...


  • #1817073
    le 11/10/2017 par nico
    L’école de la République...

    Il y a de forte chance que cette dame ait ressenti une immense joie et une grande fierté d’avoir contribué a ce que "la haine" ne passe pas en mai dernier .
    Je la laisse donc profiter de sa joie dans un monde sans haine.

     

    • #1817518
      le 11/10/2017 par Juju
      L’école de la République...

      ah ah ah, effectivement le professorat, pilier de l’électorat de gauche risque de voir à la longue ses convictions ébranlées.


  • #1817089
    le 11/10/2017 par noel
    L’école de la République...

    Quand le mammouth tombera, la chute finale du reste également !

    Ne tentons pas de sauver un système dit « éducatif » mort depuis longtemps et bien avant 1968 d’ailleurs ....

    Nos rejetons (j’utilise ce terme volontairement) sont prisonniers de la maternelle à l’université, d’une prison qui ne dit pas son nom avec depuis quelques années des barrières de plus en plus hautes et très solides ainsi que des dispositifs de sécurité dont la vidéo !

    Est-ce ainsi qu’on accueille de jeunes âmes ? Car c’est bien de cela qu’il s’agit dans l’éducation de soi vers le Soi : les apprentissages sont un moyen et non le but !

    L’école fut jadis un lieu de paix et d’apprentissages ! L’entropie est à l’oeuvre dans tous les systèmes !

    Cette jeune génération telle des criquets-pèlerins va tout ravager ! Elle est dotée d’une réactivité à laquelle les adultes sont complètement désarmée, la vidéo en dit long !

    Cette génération d’après l’an 2000 en gros, sonnera le glas de cette fausse école de la ripouxclique où plus rien d’éducation, ni de national n’y est enseigné sauf à la marge bien sûr, car ce système est une garderie idéologique comme le reste d’ailleurs des institutions (hôpital, administration infantilisante, etc.)

    On administre, voilà tout un emploi du temps où profs et élèves s’ennuient .... C’est pas la Vie tout ça !

    D’autant que les LBGT commencent à faire leur entrée dans ces établissements. Je vous dis pas le bordel en classe !!!!! qui va s’ensuivre d’autant que les familles musulmanes vont réagir un max lorsque les gamins reviendront avec des termes ou des gestes ! ...là ça craint vraiment !

    Iront-ils jusqu’à appeler les forces de l’ordre dans les établissements scolaires pour rétablir leurre paix de maisons de retraites à l’agonie alors que nous avons des jeunes pleins de vie et d’énergie ???? éduqués par Skyrock ?.Twitter ou autre facedebouc ! ça va pas l’faire, les cocos insoumis :)

    Il n’est pas anodin que ce soit une jeune femme qui ait pris une claque ! Je croyais qu’elles étaient égales des hommes. à savoir répondre aux coups y compris sur un élève !

    Un prof mec ne se serait pas laissé giflé, quitte à subir des représailles ! Plus on craint, moins on a de répondant, c’est ce que les nanas profs n’ont pas compris d’autant qu’elles doivent se heurter à des ados mâles qui ont besoin de se heurter à des limites que seule l’autorité masculine impose, Mgr Williamson le rappelait lors de l’une de ses conférences.


  • #1817098
    le 11/10/2017 par Annie
    L’école de la République...

    On sait bien gifler...quant à l’orthographe, Il y a des progrès à faire, Mims !

     

    • #1818376
      le 13/10/2017 par noel
      L’école de la République...

      Eh ho ! Annie la Constance qu’avez-vous à proposer comme commentaire en vue d’apporter du contenu au débat ?

      Au lieu de scruter et de jouer les administratrices-institutrices ? D’abord savez-vous si je suis un mims ? ça semble être votre type, on dirait :)

      le Mims il vous merde avec une claque dans la gueule en + pour la progression !

      J’attends des excuses et une éventuelle réponse argumentée sur mon commentaire.

      J’espère que cette réponse sera publiée ! Merci d’avance (2e essai)


  • #1817113
    le 11/10/2017 par pin-parasol
    L’école de la République...

    Ci-joint une citation de Platon, à priori plutôt dégourdi du cerveau :

    Lorsque les pères s’habituent à laisser faire les enfants,
    Lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles,
    Lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter,
    Lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu’ils ne reconnaissent plus au dessus d’eux l’autorité de rien ni de personne,
    Alors c’est là, en toute beauté et en toute jeunesse, le début de la tyrannie.


  • #1817124
    le 11/10/2017 par zuleya
    L’école de la République...

    on dirait une séquence d’un sketch des inconnus. : "bien Christophe bien !".
    https://youtu.be/GEwLnxOmW7M

    Mais c’est tristement mérité par le système dans son ensemble. Et qui a été prévenu, ne serait ce que par les inconnus en 1991 déjà...

    Quand l’ex président de la République se déplace au chevet d’une racaille et pas à celui de policiers brûlés vifs...
    Entre les séquences de "vie de classe" ou les nouveaux programmes qui insistent sur le "vivre ensemble"...Y compris dans des matières comme l anglais, où le programme officiel est devenu un programme politique du mondialisme...Et bien dégustez maintenant...

    Évidemment cela n’aurait pas pu arriver comme cela il y a 30 ans. Et si c’était arrivé, l élève était immédiatement viré, emmené au poste de police. Ses parents étant responsables légaux avaient des problèmes. Tous les collègues qui ont rigolé auraient été virés au moins temporairement et tous les collégiens et lycéens de france avaient un sermon le lendemain matin par leur proviseur. Mais ça c’était avant. Avant que la france se " diversifie" et bénéficie de telles "chances"...

    Au cas où cette dame n’ait pas voté macron ou regrette des anciennes positions laxistes, on lui envoit tout de même nos hommages.Dans le cas contraire, bien fait pour vous madame. Aucune compassion.


  • #1817131
    le 11/10/2017 par VIVACHAVEZ
    L’école de la République...

    Vu la couleur du bulletin qu’elle et ses collègues mettent en général dans l’urne, dans le monde des affaires on appelle cela un "retour sur investissement".....

     

  • #1817133
    le 11/10/2017 par l’émile
    L’école de la République...

    Cette prof n’ira pas se plaindre, car elle sait que cela ne sert strictement à rien et puis peut-être qu’elle cautionne.
    Le proviseur étouffera l’affaire. Attention il ne faut pas faire de vagues, il risque sa carrière si ça se savait plus haut. En plus cet élève (si on peut appeler cette chose ainsi) est une victime de la haine, du colonialisme, du racisme etc.... Réclamer c’est se faire appeler de raciste vu l’origine manifeste de cette petite frappe. Cela veut dire ostracisme des collègues et de la hiérarchie.
    Comment va-t-elle pouvoir continuer avec sa classe dans ces conditions.
    Très simple alors que ce petit lâche devrait être viré, c’est la prof qui va être mutée.


  • #1817136
    le 11/10/2017 par Caro
    L’école de la République...

    Une chance pour la France, encore, et ça ne surprend personne. J’habite en banlieue parisienne, mon fils est dans un collège à forte mixité sociale comme on dit en novlangue (plus de 50% d’élèves d’origine immigrée, africaine essentiellement). Il suffit de regarder la liste des parents qui se présentent aux élections de parents d’élèves... Que des français de souche, un ou deux portugais... Aucun arabe, aucun noir. Pour résumer rapidement le fond de ma pensée : une grosse majorité n’en a visiblement strictement rien à battre de l’éducation de ses/ces mômes... Alors après, il ne faut pas s’étonner que ça dérape...

     

    • #1817381
      le 11/10/2017 par louis
      L’école de la République...

      Ca dérape parceque de larges pans de la société sont traités comme des citoyens de seconde zone...A tous les niveaux, culture,education,alimentation,logement,etc.
      A tel point que ca devient anormal que se comporter autrement. (ca contamine même les gens qui ont pourtant une structure familliale qui pourrait leur permettre d’evoluer)

      Qu’est ce que vous voulez qui sorte en bout de chaine ?
      Après on trouve toujours des bonnes raisons de justifier cette histoire... mais il y a pas de surprise dans la situation, ni d imprévus, c’était prévu, pour ne pas dire voulu.


  • #1817141
    le 11/10/2017 par Nina
    L’école de la République...

    Ça n’a rien à voir avec le socialisme ou l’immigration c’est une question d’éducation les parents ne transmettent rien à leur enfant ils se parlent à peine. Les parents laissent leurs gosses dans les rues histoire de s’en débarrasser parce qu’ils n’en on rien à faire d’eux ils deviennent des sauvageons. Ces gosses s’ils étaient dans leurs pays d’origines seraient de la mauvaise graine. Les parents sont 100% responsables personne d’autre n’est à blâmer selon moi.

     

    • #1817265
      le 11/10/2017 par Fernand
      L’école de la République...

      Contradiction relevée
      1 l’immigration n’a rien à voir la dedans....
      2 ce comporteraient ils de la sorte dans leur pays d’origine. .. !

      Il y a un enchevêtrement de facteurs ; le déracinement , l’immigration en font partie comme l’éducation. ...


    • #1817268
      le 11/10/2017 par Fernand
      L’école de la République...

      J’ai peut être mal saisi , mal lu votre commentaire si c’est le cas ; je m’en excuse par avance .
      Bien à vous


    • #1817311
      le 11/10/2017 par Auri
      L’école de la République...

      C’est pas la faute des gauchistes, c’est vous qui le dites... Comme dirait Voltaire (et oui je cite Voltaire sur le site ER !), "il faut être 2 pour mentir, un pour mentir et un autre pour écouter". La faute est partagée entre les idéologues et ceux qui se laissent bercer par leur idéologie nauséabonde.


  • #1817148
    le 11/10/2017 par Paix et paix
    L’école de la République...

    Oui mais elle a reçu cette gifle avec exemple et civilité , n’oubliez pas que ce jeune garçon est une chance pour la France. Il ne faudrait pas inverser les rôles , c’est lui la victime de nous les blancs fascistes et colonialistes. S’il s’emporte un tantinet c’est parce que nous ne lui donnons pas assez à lui et à sa famille. Pourquoi cette dame ne se contente t-elle pas de lui mettre un 25/20. En plus, elle devrait l’inviter à déjeuner plus souvent et lui acheter un scooter pour qu il ne soit pas en retard. Et surtout , il faut qu’elle s’oblige à voter Mélenchon et à tracter pour lui le dimanche.


  • #1817152
    le 11/10/2017 par geoffrey
    L’école de la République...

    J’ai jamais vu ça dans mon école privée de l’immaculé conception ,
    comme dirait De lesquen : ré émigration !

     

  • #1817158
    le 11/10/2017 par NoHope
    L’école de la République...

    J’ai vécu cela en classe en 1980, il y a 37 ans, déjà dans l’école publique.

    Un imbécile s’est senti autorisé à emmerder la remplaçante du prof de musique car elle était jeune et sympa. Menacé d’aller en heures de colle, il avait même demandé d’en avoir quatre au lieu des deux habituelles, disant que cela ne le dérangeait pas, bien au contraire, car il savait que c’était elle qui surveillait les collés ! Il n’y a pas eu de suites dans l’immédiat.

    Quand le professeur titulaire est revenu, apprenant ce qui s’était passé, il a simplement trouvé inadmissible qu’on envoie des jeunes professeurs sans expérience pour le remplacer.

    On pourrait se dire que c’est un peu court vis-à-vis de l’emmerdeur, que ça manque de solidarité entre profs, mais le truc c’est que, quand ce dernier a tenté de faire la même chose avec le prof titulaire, il s’est pris une beigne dans la tronche tellement monumentale qu’on a d’abord cru que le crâne avait cassé, mais il s’agissait en réalité de la branche des lunettes qu’il avait sur le pif.

    Et malgré cela, le prof n’a pas non plus eu de problèmes avec la hiérarchie, le fouteur de merde comprenant très bien qu’il l’avait cherché et donc mérité. L’idée d’aller se plaindre dans un commissariat à cause du comportement d’un professeur qui ne se laisse pas faire n’était pas non plus dans les mœurs à l’époque.

    Quelques années plus tard, en 1983 dans une école privée, c’est le prof de latin qui se faisait malmener par un élève. L’élève a été viré de l’établissement, ce qu’il cherchait d’ailleurs à obtenir.

    Comme quoi ces comportements d’élèves mal routés, qui n’ont rien à faire dans le cursus scolaire normal, ne sont pas nouveaux.

    Il suffit pour s’en convaincre de voir la taille du couillon de la vidéo par rapport à la prof... un peu comme si un Doberman foutait le dawa dans une classe pour chiwawa !

    Il s’agit probablement d’un majeur qui veut prouver sa domination de dos argenté dans une classe de mineurs duveteux qui rient en espérant que la manifestation de leur collaboration les épargne. Car ceux qui emmerdent les profs le font dans le cadre d’une démonstration de force pour asseoir leur pouvoir et emmerder encore bien plus les autres élèves (raquette, ...).


  • #1817159
    le 11/10/2017 par oklez
    L’école de la République...

    En même temps la génétique du "gifleur" explique tout.

     

    • #1817175
      le 11/10/2017 par reymans
      L’école de la République...

      Vous savez, il y en a qui n’emmerdent personne, et qui sont meme bon élèves, alors vos préjugés hein...


    • #1817197
      le 11/10/2017 par Rivarol
      L’école de la République...

      Ça s’appelle l’exception qui confirme la règle en français.


    • #1817251
      le 11/10/2017 par David Baggio
      L’école de la République...

      L’exception qui confirme la règle ? Sur un quartier de 10 000 habitants, 300 maximum mais vraiment maximum dans les pires cas, foutent la merde, et une cinquantaine au maximum encore sont irrécupérables, les autres se calment avec le temps. La minorité agissante fait toujours plus de bruit que la majorité silencieuse. Qui est l’exception ?? les 9700 ou les 300 ? Je sais que cela ne changera pas votre opinion avec une poutre dans chaque oeil, comment avoir une bonne vue ?


    • #1817289
      le 11/10/2017 par Achille Talon
      L’école de la République...

      Préjugés ?
      c est toi qui en a me semble t il...
      tu penses que pour le peu de gens bien que l’on accueille, on devrait excuser et ne pas voir ce qui dérange ?
      les communautés qui nous envahissent sont responsables des agissements de leur population. Les asiatiques l’ont bien compris et nous les apprécions.


    • #1817326
      le 11/10/2017 par Ueuyrii76ieiu
      L’école de la République...

      @reymans

      Vous n’avez toujours pas compris, nous revivons la chute de Rome en accéléré et financé par l’ennemi.

      Dedans il y a la décadence financée, les barbares importés, protégés et financés et également le système économique bloqué par l’euro.

      Devinez dans quelle case se situe le barbare dans la vidéo ?

      Pourquoi pensez-vous que depuis 30 ans le système importe et laisse libre les barbares ? Alors que si vous êtes Éric ou Jean, c’est la prison de ferme sans appel ?

      L’ordre mondial a besoin de détruire les Nations.

      Si vous défendez une communauté en voyant cette vidéo alors vous figurez parmi ceux qui sont cités.

      C’est de la logique et du bon sens. Soit vous acceptez les faits soit vous sombrez dans les pièges du système.


    • #1817347
      le 11/10/2017 par Peter
      L’école de la République...

      Roulement de tambour... La génétique allemande explique peut-être le carpet-bombing de la ville de Dresde ? Des bombes à fragmentation et incendiaires... sans même évoquer Hiroshima et Yamaha-kawa-néga-saki.. Coup d’accélérateur... burn out..

      Les européens question violence ces derniers siècles ont vraiment pris de l’avance... Je crois qu’on n’est pas vraiment bien placé pour faire la leçon... surtout pour colporter des conneries en faites...

      Quant à l’Afrique, lorsque ses présidents ne seront plus des franc-maçons initiés dans des loges occidentales... on reparlera de la violence en Afrique (et des changements de régimes).. D’ailleurs d’où vient cette réputation que l’africain aurait un caractère joviale ?

      Ps : l’élève qui dépasse les bornes est certes coupable et perpétu le cliché du banlieusard contre l’autorité qui (soit disant) s’en bat les couilles. mais nous nous questionnons surtout sur l’absence de bornes de balisages... dans ce qui semble être une garderie ; ou un garage à vélos peut-être ?


    • #1817418
      le 11/10/2017 par reymans
      L’école de la République...

      Préjugés oui complètement, quel rapport avec la génétique au juste ? Expliquez moi parce que je ne pige pas
      Il y a des noirs bien mieux éduqués que nous tous réunis
      Donc oui, la génétique je ne vois pas le rapport
      Comme déjà dit ailleurs, d’après vous bon sang ne saurait mentir ?
      Les politiques qui détruisent le pays sont majoritairement appliqués par des francais, des blancs bien éduqués.
      Génétique vraiment ?
      Un abruti reste un abruti je ne dirais jamais le contraire.
      Dire que c’est un abruti parce qu’il est noir, c’est dans ses gènes, ben non, je ne serais jamais d’accords avec ca.


    • #1817544
      le 11/10/2017 par azt
      L’école de la République...

      @David Baggio

      Bien sûr qu’il y en a beaucoup qui sont dans les clous, se comportent bien, ont de bonnes notes...
      Mais sur un quartier de 10 000, 300 qui se comportent mal, c’est une blague...
      Prenons les jeunes, et supposons qu’il y a 10 000 jeunes dans le quartier. Il y en a au moins 5000 qui foutent la merde. Il y a une effet de bande, de groupe, de mimétisme, le type pas en survet’ et qui veut être normal se fait martyriser.
      Venez voir un soir à 17h à la sortie des cours dans certaines villes du sud de la France en plein centre-ville, il n’y a que des gens d’origine maghrébine. Et je dirais que, grossomodo, 60% se comportent mal sont grossiers, crient, courent partout, se bagarrent entre eux (vu une bagarre entre 2 "beurettes" il y a 2 semaines... pire que des mecs... et 60 mecs les encerclaient, les encourageaient et n’attendaient que la bagarre : à côté, des contrôleurs de bus, une dizaine, tous des goys catholiques de la région avec l’accent, regardaient, voire baissaient les yeux... une voiture de police municipale est passée, à ralenti, et est repartie, ce qui n’a pas empêché les 2 filles de continuer à s’envoyer des insultes et à se griffer. Et les policiers n’ont pas jugé bon d’intervenir pour dissoudre le groupe...), s’insultent, se lancent des mots en arabe, courent d’un arrêt de bus à l’autre en face, l’un à d’ailleurs manqué de se faire écraser par un minibus en traversant la route ce même jour que la bagarre des filles, il a failli mourir et au lieu d’écraser et de se taire, il a insulté le conducteur et à continué à courir vers l’autre côté comme si de rien n’était : évidemment, il a traversé la première partie de la route entre 2 bus, si bien que les véhicules arrivant en sens contraire de l’autre côté de la route n’ont rien vu.
      Ah, et malgré leurs Nike à 200€ ils n’ont pas assez d’argent pour des écouteurs à 10€ ; résultat : du rap à fond dans le bus.

      Les Africains que j’ai côtoyés et qui se comportaient le mieux étaient des étudiants originaires de pays d’Afrique fraîchement arrivés ici pour leurs études.
      Les autres, ... il n’y en avaient pas vraiment qui tiennent la route...
      C’est à dire que ceux-là étaient "instinctivement plus français" que les racailles, et le courant passait mieux entre eux et nous qu’entre le débile du quartier qui nous à fait chier pendant 10 ans avec son scooter de merde, dont la langue maternelle est le français (vite dit en fait... car quelle variété de français parlent-ils !) et qui est né là...


    • #1817667
      le 12/10/2017 par Peter
      L’école de la République...

      @azt,
      malheuresement, vous décrivez des scènes qui existent tout aussi bien à Naples, Liverpool, Glasgow, Manchester ou la population peut-être à 100% de-souches...

      Alors comme les contrôleurs de bus à proximité, comme vous à proximité, personne ne semble être concerné par ces débordements car ce sont après tout des « étrangers » et qu’on n’appartient pas à cette « faune »... Ce qui vous aurait à la rigueur paru normale c’est qu’un soit disant « grand-frère » vienne faire la « police » dans tout ce bordel... Voilà la culture de la ville...

      Notez que je suis plutôt de droite question valeur familiales.. du sens « aide-toi-et-le-ciel-t’aidera ».. alors même si j’ai la solidarité en haute estime, je ne vous la ferais pas à la sauce éducateur trotskiste... mais je crois que votre analyse de la délinquance à pris une certaines tangeante bien accommodementes...

      C’est assez marrant.. j’ai vu récemment sur youtube une caméra « candide » sur les NTM dans leur quartier de Saint-Denis, fin des années 80 avant leur succès... toute une bande réunis sur un banc de la méchante cité.. 80% sont blancs européens.. et aimable avec les vieux du quartier..

      À vous de voire... tout le cinéma qu’on nous fait.. Pour l’instant la culture du nihilisme progresse...


    • #1817728
      le 12/10/2017 par Jean
      L’école de la République...

      Les lâches préfèrerons toujours expliquer leurs malheurs par la faute des autres mais jamais ils ne regarderons leurs propres fautes car par définition, justement ils sont lâches ...
      D’ailleurs on ne les croisent jamais dans le monde réel, juste sur des forums où ils peuvent exprimer leurs lâchetés l’habillant d’un voile ( si fin ) de lucidité courageuse, qu’ils n’en paraissent que plus pathétique.
      Allez un peut de courage les veaux ... La France ce meurt autant des immigrés irrespectueux et manipulés que des soit disant français " de souche " ( qui n’existe pas à proprement parler ) qui n’ont fait que ce soumettre pour une idée de supériorité civilisationnel, qui n’est qu’un leurre mais qui rassurent les lâches et bien sûr le confort matériel car le lâche travailleras toujours plus pour son confort personnel que celui de sa nation.


    • #1817795
      le 12/10/2017 par zuleya
      L’école de la République...

      Jean, "les francais de souches n existent pas à proprement parler"...oui oui tu as raison
      Les " francais d origine" sont bien sûr une construction de cerveaux malades, qui n’ont pas encore admis le multiculturalisme et le métissage pour tous...




      fin du commentaire ironique---------

      Qu’il y ai un continuum, que beaucoup de français aient quelques ascendances espagnoles italiennes et polonaises, oui évidemment. Dans un pays continental au carrefour de tant d autres pays c’est inévitable.
      Mais il faudrait arrêter de nier la réalité. La prof en question elle est quoi ?
      La france existe. Son ethnicité aussi. Et c’est pour cela que ses ennemis y organisent une immigration de masse.
      Car ce n’est pas le gadjo qui frappe sa prof devant sa classe qui défendra l honneur d être français et les valeurs de chevalerie...c’est mal barré. Pour l’instant il est un bon soldat de la destruction de la francitude.


    • #1817833
      le 12/10/2017 par Peter
      L’école de la République...

      Honnêtement, j’ai donné question faire de l’ordre quand il y a du désordre..

      J’ai d’ailleurs souvent apprécié agir avec tact et psychologie.. souvent la confiance aidant avec beaucoup de résultats et de respect. Mais j’aimerais me convaincre que je suis mon chaud.. Je me sens toujours motivé pour agir pourtant... mais j’ai l’impression d’être moins capable de contrôler les débordements par la parole et bien plus par la simple présence dissuasion...

      Bref, j’ai envi de m’en foutre un petit peu.. et je ne crois pas que c’est par lâcheté. Parfois, trop souvent, une remarque ne pourra être que désobligeante... le mec ne sera même pas capable d’apprécier l’attention qu’on porte aux autres et notre volonté du bien-vivre ensemble par la promotion de la paix civil et du respect. C’est peut-être lié à l’âge et aux différences générationnelles mais je suis moins patient.


  • #1817169
    le 11/10/2017 par Palm Beach Post : "Cult !"
    L’école de la République...

    La plupart de ces jeunes ne souhaitent pourtant qu’une chose, en vérité : être face à des adultes.

    Ils ne demandent qu’à respecter une autorité légitime, afin de se construire eux-mêmes.

    Il y a très peu d’individus qui sont pour la loi du plus fort, parce que c’est invivable.
    On peut le faire, mais on aura sacrifié notre humanité.

    Je peux te torturer, t’avilir, te tuer : ma propre vie n’aurait aucun sens.


  • #1817172
    le 11/10/2017 par Palm Beach Post : "Cult !"
    L’école de la République...

    La jeune fille qui a publié le touite appelle à l’aide.

    Elle témoigne de ce qu’elle vit à l’école.

    Et elle le vit mal.
    C’est un quotidien de merde, sans avenir.

     

  • #1817190
    le 11/10/2017 par Ricardo
    L’école de la République...

    L’immigration massive et la ghettoïsation ont fait beaucoup de mal a la France.


  • #1817198
    le 11/10/2017 par Karim
    L’école de la République...

    Des chances pour la France qu’ils disaient !

     

  • #1817209
    le 11/10/2017 par Francois Desvignes
    L’école de la République...

    1 voix de plus pour l’extrême droaaaaaaaaate

    Ils sont biens ces petits quand même....

     

    • #1817527
      le 11/10/2017 par JC
      L’école de la République...

      Et voilà, inversion fin/moyen, un peu comme ces militants FN ou satellites qui soufflent sur les cendres et créent de faux faits de délinquance.
      Relire Simone Weil sur les partis politiques...


  • #1817217
    le 11/10/2017 par raton rappeur
    L’école de la République...

    toujours les mêmes avec le comportement agressif qui va avec.....


  • #1817242
    le 11/10/2017 par Bank Kartel
    L’école de la République...

    Désordre, chaos et prémices de l’enfer sur terre.


  • #1817247
    le 11/10/2017 par kantor
    L’école de la République...

    C’est tout simplement du au fait que cet adolescent, doit rencontrer de grandes difficultés dans son quotidien... Voila sans doutes, l’analyse, que rendra la hiérarchie...donc compréhension... C’est à vomir...


  • #1817260
    le 11/10/2017 par prout
    L’école de la République...

    Au Japon, on a passé en boucle à la télé, un extrait d’un élève qui donne un coup de pied à son professeur (dans le dos, en plus !)
    Cela existe malheureusement partout, même quand on est tous de la même ethnie.
    Ce qui est grave, c’est qu’en France, il existe une diffusion permanente d’une idéologie rebelle "anti"conformiste (idéologiquement, mais avant tout ethniquement) qui encourage les jeunes à se penser meilleurs que leurs ainés par une transgression bête et méchante systématique.
    Que font les parents ?

     

    • #1817365
      le 11/10/2017 par pastounak
      L’école de la République...

      Ils bossent chez LIDL ?


    • #1817591
      le 12/10/2017 par Royaliste
      L’école de la République...

      N’exagérons rien. Au japon le respect est de rigueur un professeur qui bât un élève verra ses parents dès le lendemain... pour qu’il s’excusent de l’impertinence du rejeton. Il y a des cas partout mais ne cédons pas à l’argument gauchiste de prendre l’exception pour faire croire à la règle. Dans ces endroits de sous-France (écrivez-le comme bon vous semblera) la norme est la peur d’une majorité de vermine contre quelques professeurs victimes. Souvent gauchistes et crétins d’ailleurs. Une mauvaise manie des Français de ne jamais pointer du doigt la victime... Si on réfléchissait à qu’est-ce qu’ils ont fait pour susciter tant de haine on pleurerait moins sur la demi-douzaine de millions. Moi, je n’oublie pas la responsabilité des "victimes". Bien entendu, je parle des prof...


    • #1817875
      le 12/10/2017 par prout
      L’école de la République...

      Monsieur le "Royaliste", je vous rejoins entièrement.
      Je n’exagère rien et ne développe pas d’argumentation gauchiste, si vous relisez bien.
      L’exception et la règle sont parfaitement différenciées dans mon commentaire.
      Justement, au Japon, un séquence comme celle-ci choquera et sera diffusée en boucle à la télé (avec débat, réactions...) tandis qu’en France, elle restera cloitrée sur le net ; car en France est diffusée une propagande incitant à la transgression, et focaliser sur ses conséquences dévie la discussion sur des questions sociétales complètement hors sujet. Tout cela est, bien évidement, voulu et savamment étudié.
      Je voulais simplement dire que le mal n’est pas ethnique mais, "culturel" (sic)


  • #1817271
    le 11/10/2017 par Bridou
    L’école de la République...

    Internet et les réseaux sociaux amplifient vraiment les choses.

    Je veux pas faire le bisounours relou mais ce genre d’attitude (plutôt rare) à toujours existé, même avec des "blancs".

    Tout le problème consiste à faire en sorte que ce genre d’agissement reste très marginal (voir nul idéalement). Et cela commence dans un premier temps par le renvoi définitif du petit merdeux de l’établissement.

    Sans ça c’est donner le signal aux autres que c’est "open bar".

     

    • #1817424
      le 11/10/2017 par reymans
      L’école de la République...

      Entièrement d’accords
      J’ai souvenir d’un lascar dans mon collège, tout ce qu’il y a de francais, qui par sa carrure en imposait
      Il se permettait des saloperies de cet ordre de ce fait, et a plus que rarement été sanctionné sachant que les parents (mère célibataire) ne pouvait pas franchement s’imposer.
      Si déjà il y avait sanction lourde d’office et systématique on pourrait peut etre canaliser ce genre de phénomène.
      Avec une politique en la matière laxiste au possible, c’est couru d’avance...


    • #1817511
      le 11/10/2017 par Juju
      L’école de la République...

      Certes de nos jours les gifles sont rares (encore heureux) mais les attitudes insolentes sont légions dans les écoles en Zone d’Education prioritaires. Avez vous trouvé que les autres élèves de la classe s’indignaient face au comportement du forcené ? A en juger la vidéo ils me semblaient plutôt l’acclamer.
      Ce genre de scène aurait-elle pu se produire France dans les années 50 ? Il n’y a selon moi qu’avec mauvaise fois ou aveuglement idéologique que l’on peut répondre oui à cette question.
      Et quel rapport avec les "blancs" ? Dés qu’un enfant issu de la diversité commet une bêtise il y a toujours quelqu’un qui argue : "oui mais les blancs aussi ils en font", c’est lassant. Le sujet ici n’est pas la prétendue supériorité d’une race, mais bien la faillite d’un modèle de société.
      Pour le reste je suis d’accord avec vous.


    • #1817621
      le 12/10/2017 par Jones
      L’école de la République...

      Oép, mon père aussi me racontait ses histoires au collège dans les années 60, où ils se bagarraient avec les surveillant, avec les gendarmes.... Et tout ce qu’il y a de plus français.... A mon avis, la rébellion fait partie de l’art français, et malheureusement on leur a appris ça aussi à ces jeunes, qui n’en restent pas moins des idiots


    • #1817725
      le 12/10/2017 par Juju
      L’école de la République...

      "mon père aussi me racontait ses histoires au collège dans les années 60, où ils se bagarraient avec les surveillant, avec les gendarmes....

      Il n’a pas eu de chance votre père, car moi personne dans ma famille ne m’a raconté quelque chose comme cela. De plus se battre avec des gendarmes et des surveillants est une chose, un élève de 1m80 qui frappe une prof sans défense de 1m60 sous les acclamations de ses camarades en est une autre.

      Et tout ce qu’il y a de plus français...".

      Hors sujet

      "A mon avis, la rébellion fait partie de l’art français"

      Protestation contre les impôts, les radars routiers, le salaire des députés, là je vous suis. Frapper une prof sans défense n’a rien à voir avec "l’art français".
      En gros selon vous, c’est un peu la faute de la société si le jeune est violent.


    • #1818135
      le 12/10/2017 par Peter
      L’école de la République...

      @juju,
      Il y a les premières études sociologiques sur la jeunesse.. elle s’appelait « les apaches » c’est la génération qui précéda les « blousons noirs »... Il suffit de faire des recherches sur les archives de l’INA...

      La télévision à ses balbutiements à bien documenté le phénomène et a largement donné la parole aux protagonistes. Le taux de délinquance était très élevé.. les statistiques existent également..

      Chercher les maisons de correction et la jeunesse qu’on y envoyait. Le niveau d’éducation à l’époque c’était pour la majorité des gens, le primaire.. pas encore le secondaire.. ceci expliquant cela..

      Les progrès depuis furent phénomènaux.. la quasi disparition de la délinquance, l’éducation y est pour beaucoup.. Car comparer à avant il y a moins de délinquance !!! Enfin, elle est surtout lié a des territoires bien spécifiques et pas diffuse comme avant.


    • #1818548
      le 13/10/2017 par Juju
      L’école de la République...

      @Peter



      "Les progrès depuis furent phénomènaux.. la quasi disparition de la délinquance, l’éducation y est pour beaucoup"



      Sous le mandat de monsieur Hollande nous avons entendu des inepties mémorables, mais pour moi celle-ci bat tous les records.


  • #1817287
    le 11/10/2017 par Chris
    L’école de la République...

    Il mérite juste d’être renvoyé définitivement de son collège ou de son lycée. Ces choses-là existaient déjà dans les années 90 et n’étaient pas plus réprimandées. C’est ce laxisme qui fait que tout part à vau-l’eau. L’école est le premier lieu où doit se transmettre la notion de respect envers l’autorité des institutions. Si ça n’est pas fait, on se retrouve avec une société où l’incivisme est roi. Il est loin le temps de la petite règle en fer qui venait nous tapait les doigts au moindre écart de conduite.

     

    • #1817529
      le 11/10/2017 par Palm Beach Post : "Cult !"
      L’école de la République...

      "Il mérite juste d’être renvoyé définitivement de son collège ou de son lycée."

      Dans le 93, t’as des gamins qui sont tellement renvoyés des établissements scolaires de leur quartier, qu’ils ont fait toutes les villes plus ou moins proches, et atterrissent dans d’autres départements, jusqu’à l’âge légal, où ils feront cette fois le tour des maisons d’arrêt.

      C’est un sujet de plaisanterie, entre proviseurs, "chefs" d’établissements.


  • #1817295
    le 11/10/2017 par nana
    L’école de la République...

    L’école de la république ,c’est la méthode globale, l’abrutissement des élèves par la théorie de Darwin, l’endoctrinement des déviances LGBT,la théorie du genre,la vénération forcée pour toutes sortes de saloperies ,les lumières,pasteur,freud,voltaire,satan !On a marché sur la zone 51 ,j’ai connu l’école des filles et des garçons ,les religieux comme enseignants en soutane ou en voile pour les sœurs,et oui il y avait du respect à cette époque !La priorité était de bien écrire,nos buvards étaient la preuve d’une écriture appliquée ! ,bien lire ,de bien se tenir !C’est le retour du bâton !Cherchez les profs qui se rebellent contre la théorie du genre ?De l’enseignement pervers de la sexualisation chez les jeunes enfants ?On a la société qu’on mérite !La libération des mœurs ,la chasse aux croix et aux foulards et autres signes religieux !Voila le modèle voulu par l’élite satanique !DES DAMNÉS SANS AUCUNE VALEUR CÉLESTE

     

    • #1817513
      le 11/10/2017 par taratata
      L’école de la République...

      Je suis désolé de vous le dire mais un tel déballage d’imbécillités (certes mélangées avec quelques vérités) prouve largement que cotre "valeur céleste" laisse sérieusement à désirer. Qu’est-ce que Pasteur ou la théorie de l’évolution (que seuls des imbéciles remettent totalement en cause) viennent foutre là-dedans ? Dieu a pensé l’évolution et dans sa grande miséricorde, il permet à des imbéciles de se servir de Lui pour dire tout et n’importe quoi.


    • #1817523
      le 11/10/2017 par Juju
      L’école de la République...

      J’approuve à 100 %
      Malheureusement la direction de l’école va mettre ce geste sur le compte d’un manque de moyens pédagogiques pour l’école.


    • #1818245
      le 13/10/2017 par Jean
      L’école de la République...

      @Taratata
      L’imbécile c’est souvent celui qui ne comprend pas ... Car dans une vision étroite, il est difficile d’apprécier les alentours.


  • #1817305
    le 11/10/2017 par Eric
    L’école de la République...

    Vous allez me traiter de raciste mais c’est encore une fois un noir, moi j’ai fais mon bts dans un lycée populaire et je peux vous dire que les fouteurs de merde étaient bien noirs c’est une réalité et je rajouterai même qu’ils étaient antillais. Donc moi mon souhait le plus cher serait de voir les antilles indépendantes qu’on soit débarrassé de cette racaille une bonne fois pour toute, qui plus est nous coute une fortune en aide sociale. J’espère que mon commentaire passera, c’est une réalité pas un trollage, merci et je suis sur que la majorité des adhérents e&r seront d’accord avec moi sur ce point.

     

  • #1817306
    le 11/10/2017 par STEF de MARS
    L’école de la République...

    Un an de prison ferme.
    Ça ne mérite pas moins.

     

    • #1817333
      le 11/10/2017 par zuleya
      L’école de la République...

      Ou un an de maison de redressement, qui était la facon honnie aujourdhui mais intelligente de punir et éduquer les racailles sans risquer de les radicaliser par de la prison.

      Cela montre quand même que la violence existe toujours dans une société humaine. Et qu il faut la canaliser en étant sévère des le jeune âge. Après quoi personne n a plus jamais a faire à de la violence dans toute sa vie.

      Alors que le laxisme, pour ne pas gifler ou fesser les enfants , produit une société beaucoup plus violente, où même les personnes d autorité se font frapper et humilier...

      Les gifles et l autorité dès l école est en fait une protection des enfants contre eux memes. Mais pour faire comprendre cela a l’époque actuelle il y a du boulot. Il me semble que les gens les plus cons que j ai pu rencontré dans la vie sont ces bobos qui s exclament fièrement que leur parents ne leur ont jamais foutu de baffes...les phalanges me démangent toujours quand j entends cela.car non seulement les fessée empêchent les comportement tels que celui de la vidéo ci dessus, mais elles rendent les gens moins bêtes et plus terre à terre apparemment. ..


    • #1817344
      le 11/10/2017 par toto
      L’école de la République...

      Pour la prof ?


    • #1817575
      le 12/10/2017 par Peter
      L’école de la République...

      Les apaches c’était avant même les blousons noirs... Faut voire le taux de délinquance sur Paris alors qu’il n’y avait aucun africain..
      Allez chiche.. allons voire le pourcentage de délinquance pour une tranche d’âge !!! J’ai vu les chiffres, j’ai faillis tomber de ma chaise.. Certes, la délinquance n’était pas pareille. Certes, mais la notion d’être à la marge et d’agir à la marge c’est ça qui importe car à chaque époque ses mœurs.. La maison de correction, permettait effectivement de séparer l’anormalité de la norme...


  • #1817350
    le 11/10/2017 par sacré-coeur de jésus
    L’école de la République...

    Culture de frapper une femme ou éducation ?


  • #1817380
    le 11/10/2017 par conservateur
    L’école de la République...

    Je me souviens d’une époque ou les élève a l’école marchaient droit mais ca c’était avant .


  • #1817395
    le 11/10/2017 par wx
    L’école de la République...

    Le livre "Aubervilliers" écrit par un homme qui mourut jeune, avec son frère, dans la désastreuse première guerre mondiale, est une sorte de documentaire sur le quotidien des ouvriers d’Aubervilliers de son temps, début du 20e siècle donc.
    Il y évoque les enfants dits "adultes" recueillis dans une sorte de maison sociale à Nanterre et mis sous la protection de l’Etat parce qu’ils venaient de familles dangereuses pour leur moralité. Des enfants de prostituées occasionnelles, à cause du départ du père, en général. Ces enfants qui avaient tout vu et tout entendu étaient pourtant particulièrement respectueux et silencieux à Nanterre. Les garçons se levaient dés qu’une autorité entrait dans la salle de classe, les filles s’inclinaient.
    C’étaient des enfants pauvres, de vrais pauvres. Leurs mères avait un métier (brodeuse, matelassière...) et racolait seulement pour mettre du beurre dans la soupe.
    A comparer avec ce sinistre individu gifleur, gavé de démagogie complice, et son public bête et méchant. Il ne faut pas le virer de l’école mais de France, avec ses parents. S’il est antillais, le renvoyer aux Antilles, sans aucun droit scolaire. Obliger les parents des délinquants comme lui à payer une école professionnelle privée pour leur rejeton, ou l’enfermer dans des écoles-ateliers de production fonctionnant sur le mode militaire.
    Parents, sortez vos adolescents d’écoles publiques de ce type. Ils peuvent étudier sur Internet où il y a d’excellents cours.


  • #1817449
    le 11/10/2017 par Ueuyrii76ieiuI
    L’école de la République...

    Face à quoi sommes-nous ?

    1) il n’est pas français.
    2) il n’est pas chrétien.

    Donc qu’est-ce que c’est ?

    1) Un clandestin, migrant ?
    2) L’enfant d’un clandestin, migrant ?

    Donc quand on a un étranger qui est logit, nourrit, instruit, protégé gratuitement comme dans un hôtel attalien ... Et qui se montre hostile face à une vieille personne française, une femme en plus. On appelle cela comment ?

    Un colon.

    Car évidemment si elle était arabo-musulmane avec le voile, il n’aurait jamais fait ça. Et d’ailleurs en 40 ans ce n’est jamais arrivé.

    Donc soit ils s’intègrent et deviennent français soit ils deviennent des colons. Ils ont le choix mais les colons doivent être traités comme tels. Et c’est le devoir de tous les français de stopper les colons. Tous les français de souches et de branches devront ensemble remettre de l’ordre face à ces colons de toutes parts, et ces colons sont bien le balai d’Israël. Navré Youssouf mais tu t’es planté sur le test psycho-social et historique. Ils servent la cause ennemi depuis 40 ans. Je peux pas rejoindre une seule seconde ta thèse car celle de mes aïeux est plus proche de la réalité. Et elle est partagée par de nombreux théologiens et universitaires d’Orient. Il y a des judéo-musulmans qui va des racailles de cité française à daesh dans la largeur du spectre. Nous sommes bien à l’époque où Rome d’Orient se trouvait envahit par les judéo-musulmans. Et à mon avis le Cheik Imam Hossein partage cet avis sous le silence aussi. Je peux te rejoindre sur la question de la lettre ouverte du prophète qui a bien écrit de ne toucher aucuns chrétiens sous le dhimmi. Il y a deux catégories de musulmans, les musulmans proches des chrétiens et ceux proches de l’autre camp.

     

    • #1817909
      le 12/10/2017 par Shofny
      L’école de la République...

      Qu’est ce que tu racontes. Déjà le mec est un Africain noir, il se peut qu’il soit musulman de même qu’il se peut qu’il soit chrétien. Vu le style de ses cheveux, et ses vêtements, rien ne montre qu’il est particulièrement musulman.
      Une scène comme ça, ça arrive souvent dans les lycées américains, pourtant ils sont tous des chrétiens.
      Pour ce qui est du voile, désolé, mais des scènes comme ça arrive aussi dans les lycées difficiles au Maroc ou autres pays du Maghreb, et le même discours concernant la perte de discipline chez les jeunes se tient aussi dans les pages facebook du marocaines par exemple.
      Après ta thèse concernant le colonisation, désolé de te le dire, mais c’est de la paranoïa délirante. Ce mec la, il est né en France, et c’est son père voir son grand père qui est un immigré "importé" par des Français. C’est eux qui sont parti le chercher dans son village au Sénégal ou au Mali. Ils ont choisi de ramener un villageois illitre justement pour être le plus docile et le plus exploitable possible et être payer deux francs sans qu’il conteste car il ne sait pas ce que c’est la contestation. Et parce qu’ils vivent dans le misère, le chômage de masses et la délinquance, ça fait d’eux des colonisateurs. Quelle logique ! Un colonisateur qui vit avec le RSA quoi.
      Mec, il faut plutôt que les Français adulte assument les choix qu’ils ont fait. Ils ont choisi, après la guerre, de rentrer dans le capitalisme, de laisser tomber leurs bagage historiques, leurs valeur, leur culture, leur religion, leur identité pour être plus légers dans la course vers le consumérisme et être les meilleurs vassales pour les Américains : Ils écoute de la pop, regardent Hollywood, mangent du MacDo, mettent des blueJean Levi’s, s’amusent à Disneyland, communiquent grâce à Google, facebook ......etc. ça c’est de la vrai colonisation, mais le problème c’est que c’est une colonisation choisi et bon subit, du coup ça fait d’elle une colonisation difficile à assumer.
      Maintenant avec la crise économique et que le français a perdu à la fois son identité, et aussi son pouvoir de consommer pour lequel il l’a sacrifié, maintenant qu’il n’a plus ni le beurre ni l’argent du beurre, ben il met la faute sur le cul du musulman, comme l faut bien trouver un bouc émissaire pour se dédouaner de porter la responsabilité de ses propres choix (c’est toujours la faute à l’autre)


    • #1818095
      le 12/10/2017 par Ueuyrii76ieiu
      L’école de la République...

      Trouve moi un seul cas en 40 ans où un élève musulman agresse avec la complicité des autres une femme musulmane qui porte le voile ?

      Zéro cas observé.

      Ensuite, concernant les colons pauvres, ça existe depuis des millénaires et surtout en Asie et au proche Orient.

      Et d’autant plus que Google, fb, les fast foods nous colonisent d’une manière, les autres aussi. L’un tire les ficelles, l’autre est la main d’oeuvre qui achève le travail.

      Tu observes un jeune sans repère, j’observe un colon manipulé mais qui reste un colon. Il sert la cause d’Israël.

      Et c’était la même situation dans la Grèce antique.
      Ce sont les armes des colons et cette méthode est appliquée de nouveau et c’est avec effroi que je le constate. Ils se comportent comme des colons.


  • #1817510
    le 11/10/2017 par 0thon
    L’école de la République...

    Dans les années 90, les 2/3 des programmes d’ histoire/géographie se résumaient à la colonisation française, et au collaborationnisme pendant la seconde guerre mondiale ... on y apprenait la détestation de son pays, et de son histoire, point barre . Alors dans les années 2010, je n’ ose même pas y songer .

     

    • #1817769
      le 12/10/2017 par dudul
      L’école de la République...

      Faux. Ma soeur est prof dans un quartier "difficile" (plein de racailles, on peut le dire). Elle a un nom qui sonne clairement arabe, et elle se faire emmerder pas des petites racailles de 14 ans (genre elle se faire pousser viollement contre les poubelles). Crois-moi, ces couillons ne font pas de differences.
      Ma soeur n’est pas voilée, mais le voile ne les empeche pas de cogner, crois-moi.

      L’école publique, c’est devenu n’importe quoi.


  • #1817551
    le 11/10/2017 par KK20
    L’école de la République...

    Teddijo t’es un visionnaire ! (cf : les dessins de la semaine)


  • #1817552
    le 11/10/2017 par hahaha
    L’école de la République...

    Hahaha, la masse de gwers/babtous fragiles s’exprimant Ici comme sur FdS devraient plutôt reprendre un shoot de testostérone au lieu de pleurnicher. Prenez-vous en à l’EN et aux zélus, eux seuls sont responsables, pas ces petites racailles ! Les décennies de gôcho-drôatisme ont fait des ravages...

     

    • #1818690
      le 13/10/2017 par Ioooekutt)26
      L’école de la République...

      Justement, il faut éviter les confrontations et analyser ce que l’on observe pour trouver des solutions. Là, mon analyse me dicte que c’est un colon manipulé. Donc il faut trouver la matrice de ces colons et se charger de trouver une défense face à ces structures. Bien sûr sue ce jeune, s’il discute avec nous, il est possible que plus tard, il regrette son geste et aille se faire pardonner. En attendant, il sert le pouvoir occulte en place. Et comme dit plus haut, nous devons le constater avec me effroi et surtout garder son sang-froid !


  • #1817557
    le 12/10/2017 par Seconde classe
    L’école de la République...

    Renvoyer définitivement l’escogriffe hydrocéphale est un préalable - mais qui ne coule pas nécessairement de source.

    Car la seule question est : la prof sera-t-elle soutenue par sa hiérarchie, même avec vidéo à l’appui ?

    Si vous aussi côtoyez de près des enseignants du secondaire (et je vous le dis : je ne suis pas prof, ni fonctionnaire), vous aurez compris en trois semaines que le principal, souvent aidé du conseiller d’éducation et de la gestionnaire jouent 9 fois (mettons 8) sur 10 les élèves contre les profs qui ont pourtant à coeur leur métier et l’élevation des enfants qui leur sont confiés. Ceci, simplement pour se faire bien voir de l’Inspecteur d’Académie, qui ne veut pas de problèmes, mais des stats valorisantes à faire remonter au Ministère.

    C’est une plaie réelle. Les profs sont pris entre trois feux : les élèves en free style (mais qui sont le coeur du métier et qu’il faut aider du mieux que l’on peut - et il y a encore des élèves "normaux"), les parents déstructurés qui viennent consommer de l’Éducation et chougnent quand on punit leur Enfant-Roi (parents parfois physiquement violents eux aussi), et, le plus important les administratifs complaisants, qui sabotent le travail accompli en salle de classe (avec une juste proportion de pervers et de tordus dans le lot, comme les attirent tous poste à responsabilités).

     

    • #1817661
      le 12/10/2017 par Xuxu
      L’école de la République...

      Ouah un post intelligent de quelqu’un qui sait de quoi il parle, merci ça fait du bien


    • #1817753
      le 12/10/2017 par vélo
      L’école de la République...

      Les effets immédiats de cette fameuse "bienveillance" que les profs doivent témoigner aux élèves - cet "escogriffe" est en outre un lâche : profiter de sa force, d’une, pour s’en prendre à une femme, de deux, beaucoup plus âgée que lui, et de trois, c’est en-dessous de tout. En bref, ce type est une sous-merde.


  • #1817573
    le 12/10/2017 par Dansleségouts
    L’école de la République...

    Une jeunesse sans foi est foutue. Pas un pour rattraper l’autre. Foutu cinéma !


  • #1817617
    le 12/10/2017 par Beligue
    L’école de la République...

    Le plus grave étant certainement la baisse de niveau, mais tout cela ne se tient-il pas ? Recevant une classe d’ingénieur agro , lors du debriefing avec les intervenant ’un prof des grandes écoles (normale sup, X..)en retraite depuis un an nous annonça 4 an de retard sur notre époque. Un ingénieur maintenant c’est un bts 1ère année il y a 40 ans....


  • #1817662
    le 12/10/2017 par bagatelle...
    L’école de la République...

    Le plus choquant dans cette vidéo, c’est le reste de la classe qui s’extasie de joie lorsque l’autre neuneu gifle la prof. Le mal est vraiment profond...Car on est pas à l’abri d’un in individu sans éducation, violant et abruti, mais que le reste de la classe se bidonne en voyant ça, c’est révélateur de l’état d’esprit général de ces jeunes de quartier.
    Quand j’étais au lycée (début des années 2000), une chance pour la France avait frappé un prof et je me souviens que profs et élèves c’était tous réunis dans la cours pour marquer le coup, pour faire comprendre que c’était inacceptable.


  • #1817860
    le 12/10/2017 par Brebis_garée
    L’école de la République...

    Je suis outré par vos commentaires ! Vous jalousez tous ce futur Baudelaire ma parole ! N’est ce pas ...


  • #1817879
    le 12/10/2017 par Extrême Onction
    L’école de la République...

    Si un petit breton avait frappé une professeur noire ou arabe, ce serait passé aux infos.
    Si un petit breton avait frappé un être humain selon le Grand Prophète Attali, on en aurait fait un long métrage...

     

    • #1818417
      le 13/10/2017 par Peter
      L’école de la République...

      Permettez moi de douter de votre bon compréhension de ce qui fait l’info... Sachez d’une part que nous sommes en France plus de 66 millions... Autrement dit, si on cherche bien... n’importe quel genre d’infos peut être monté en épingle..

      Alors je vous suis sur le fait qu’il peut y avoir une sélection des faits divers plutôt que d’autres...

      Pour illustrer cette vérité, n’oubliez jamais qu’il y a plus de trois femmes en moyen par semaine qui meurent sous les coups de leurs conjoints (des hommes meurent aussi..). Le plus souvent l’alcool est déterminant dans le passage à l’acte...

      Si c’est bien fait... deux trois faits divers d’hommes alcooliques qui jettent leur femmes par la fenêtre de l’immeuble pourrait mettre un terme à l’industrie vinicole... Je dit ça sans partie pris... Une illustration de ce qu’ils pourraient faire...
      Autant bien comprendre la manipulation quand on veux l’évoquer..


  • #1818055
    le 12/10/2017 par Lucien
    L’école de la République...

    Si je disais : " Islam go home ."... Serais - je susceptible , de poursuites judiciaires ?

     

    • #1818403
      le 13/10/2017 par Peter
      L’école de la République...

      Vous êtes susceptible aux poussées d’urticaire ? Ça se comprend, mais pourquoi se focaliser sur la dermatologie ?

      Ne restez pas à la surface des choses.. en plus cet africain sub-saharien, de couleur noir de peau, peut être chrétien comme la majorité des subsahariens...

      Quant à la difficulté, juridique ou pas de classer l’Islam religion universelle comme n’appartenant pas à un territoire... c’est tout aussi délicat qu’un païen européen vous affirmant que le christianisme est une religion bédouine du moyen orient, n’appartenant pas à l’origine au territoire européen.. et que ça légitimité peut être remise en cause... Plusieurs siècles de communautés musulmanes en Europe ou millénaires de christianisme n’y changerait rien...


  • #1818097
    le 12/10/2017 par Iskandaar
    L’école de la République...

    Nina



    Ça n’a rien à voir avec le socialisme ou l’immigration



    Bien sûr que cela a à voir, qu’est ce que vous croyez ? Le gauchisme et l’idéologie libérale on fait en sorte d’étouffer les problèmes gravissimes qui existent depuis des décennies dans ces banlieues. Je suis désolé mais j’ai vu ce type de scène dans mon adolescence, ça fait juste 20 ans que ça existe... Et cette vidéos n’est que la face visible de l’Iceberg, là on ne parle que de violences juvéniles, vous pouvez ajouter les affaires de viols, incestes familiaux, harcèlement sexuels (au sein des institutions de la prestigieuse EN...), omerta du milieu "éducatif" (tous de gôche) etc... j’ai les infos de professionnels qui le vivent de l’intérieur depuis des décennies. Le pire c’est qu’il faut qu’une vidéo filtre de temps en temps de cette nébuleuse sociétale, pour que l’on en parle : Mais ça fait plus de 20 ans les gens !

    Il faut admettre que la plupart des citoyens français ne considèrent pas ces ghettos comme étant véritablement la France, qu’on ne s’étonne pas que la situation se soit dégradée à un tel point. Aujourd’hui (les "responsables" politiques ajoutent de nouvelles vagues de migrations sur une plaie déjà infectée, ce qui illustre la folie de ces tristes individus) c’est juste impossible de rétablir la situation sans en passer par des moyens radicaux.

     

    • #1818144
      le 12/10/2017 par Peter
      L’école de la République...

      Les moyens radicaux par bienveillance peuvent être très bien acceptés... Les élèves sont parfois demandeurs de discipline.... Il ne faudrait pas avoir peur d’avoir recours à un certains élitisme (enfin, tout est relatif) et extraire un tiers des meilleurs éléments..

      Ça me paraît tellement évident dans un groupe qui a des difficultés de ne pas justement diffuser les difficultés mais les contenir pour y répondre au mieux. L’égalitarisme pose un sacré problème quand il y a des difficultés d’enseignement du savoir... C’est un modèle qui pourrait être appliqué dans tous les collèges.. L’idée pourrait être de réunir les meilleurs élèves dans chaque discipline et de leur donner plus d’autonomie et un savoir personnalisé qui pourrait en définitive nécessiter moins de présence de professeurs..

      Le gros problème c’est qu’on s’interdit de trouver des solutions..


  • #1818184
    le 13/10/2017 par Sedetiam
    L’école de la République...

    Comme dirait l’autre, ce pourrait être ma grand-mère, ma mère, ma femme, ma soeur, ma fille : dans ce cas, pour faire de l’inclusive du genre, l’« encuIé » se prend une traque : la même chose que le contrat mais avec un brin de terreur complémentaire ; sans haine, juste de la détermination.


  • #1818559
    le 13/10/2017 par Abdu
    L’école de la République...

    On ne s’indigne guère lorsqu’une institutrice donne une bonne baffe à un enfant de 6 - 7 ans... Bon, c’est vrai qu’il faut attendre l’autorisation des médias pour s’indigner.

    Violence, indiscipline, paranoïa, comportements odieux, abêtissement,... l’école de Jules Ferry.

     

    • #1818716
      le 13/10/2017 par No Passaran-Tamplan
      L’école de la République...

      @Abdu
      Moi je le dérouille, comme il n’a jamais reçu de trempe, un petit con comme ça et avec le sourire !
      Un jeune qui fait le con c’est un appel à l’aide il attend une réaction (c’est d’ailleurs pour ça que les conneries vont crescendo) si tu le dérouilles, ça le rassure, il se sent surveillé et il peut vivre tranquille , on a tous besoin de loi, de barrières, d’autorité tu marches pas droit bing, tu fais le con bing, tu réponds à ta mère bing , l’autorité est posé on sait qu’on ne risque rien que tout file droit , tout est cadré, aucune surprise (à part si le chef ,le père donc, le décide ) on aprehende mieux la vie si rien ne nous surprend !
      Là, il attend une rouste et personne ne lui donne, intérieurement, il panique, manque d’ordre et de discipline, plus un père est dur (mais juste) plus on l’aime, plus il essaye d’être un copain, un pote (ou même absent) plus on fait des conneries (donc on le défit lui et l’autorité) , la peur de ne plus avoir de référent, d’autorité, donc de sécurité (patriarcat père tout puissant, mais juste droit et protecteur et aimant ) tout le reste c’est du flan et j’ai plusieurs enfants
      Comme quand Soral dit une main tendu, mais ferme (qui partage, puni, ordonne, mais aussi aime et protège c’est le rôle du père, de l’époux, du chef )


    • #1818952
      le 14/10/2017 par Peter
      L’école de la République...

      J’ai reçu une baffe magistrale enfant alors que je n’étais que le témoin d’une petite bêtise et non pas l’auteur..

      L’humiliation, l’injustice, l’incompréhension, l’incapacité de défendre sa cause (LOL..) face à l’autodétermination de l’adulte... bien que révoltant.. à un côté formateur. Merci Dieu, je n’ai heureusement jamais été brutalisé de la sorte par mes parents.

      L’apparition de la violence à l’école n’a rien de surprenant...

      Tout événement devrait être un prétexte... pour permettre l’avancé de l’apprentissage. Un conseil de discipline, par exemple devrait non pas se faire entre adulte mais inclure l’accusé et les témoins. Les élèves bien que très cons et excités par le côté divertissant de l’humiliation d’une prof peuvent très souvent s’identifier à la victime.

      L’agresseur peut également prendre conscience que son acte n’est pas du tout valorisé par ses camardes.. mais succite plutôt de la crainte et pas du tout du respect.

      Last but not least, si il était demandé à l’agresseur de participer à l’élaboration d’une sanction adéquate par rapport à la gravité de ses actes, il y a de grande chance qu’il soit très lucide sur ce que cela mérite...

      Les solutions existent.. elles ne peuvent être appliquées car ni les intérêts des élèves sont défendus, ni ceux des professeurs.. Il faut prendre conscience de cette incohérence « systémique ».. À côté de ça les équipes enseignantes font aussi du bon boulot lorsqu’ils en ont les moyens.


    • #1819089
      le 14/10/2017 par No Passaran-Tamplan
      L’école de la République...

      @Peter & Abdu
      Et il va de soi ,qu’au bout de peu de temps, tu n’as plus besoin de mettre de roustes (corrections) très vite une parole, un regard ,une intonation, et tout est compris , de temps en temps tu hausses le ton et ça suffit (ça s’appelle l’ordre et l’autorité et si dans notre société on faisait ainsi, tout irait 100 fois mieux) et c’est bien pour cela qu’ils font tout le contraire ça s’appelle gouverner par le chaos (Ordo ab Chao,) avant on prenait des coups de pieds au cul personne n’en est mort et tout allait bien mieux
      Il ne s’agit bien-entendu pas de maltraiter mais d’éduquer , de discipliner , l’enfant très vite plus besoin de réprimande juste un rappel à la loi , ainsi on devient un homme responsable et juste , le but étant de démontrer que c’est l’injustice qui est réprimander l’acte et non l’enfant en tant que personne (et que l’enfant fait parti du groupe, de la famille, du corps, de la société, et qu’il doit être responsable et juste, droit lui aussi qu’il en va du bien commun et quand aucun cas on prend plaisir à être dur)
      Bien à vous les kamarades


    • #1819210
      le 14/10/2017 par Peter
      L’école de la République...

      Merci, l’ami. Bonne continuation dans tes efforts, il faut certainement s’adapter à toutes les situations et chercher constamment les meilleurs solutions. En ce qui me concerne je suis assez impulsif mais je me surveille. Je suggérais une petite idée quant à l’éducation des enfants qui doit bien être différente lorsqu’il s’agit de ses propres enfants...

      Le prophète Mohammed (psl) n’a jamais levé la main sur personne et encore moins sur des enfants.. Sa méthodologie peut être illustré dans un hadith où il s’adresse à un de ses enfants (ou neveux) et l’enfant ne semble pas écouter les indications qu’il lui donne.. Que fait-il ? Après avoir communiqué sur les tenants et les aboutissants, il le laisse... pour revenir plus tard et reproposer sa requête... Laissant à l’enfant suffisement de recule et de temps pour prendre en compte tous les éléments et ne pas réagir dans la précipitation..

      Je crois que vous avez tout à fait raison lorsque vous dites qu’une colère (légitime) peut être perçu d’un simple regard ; la beauté, c’est qu’il n’est pas nécessaire d’avoir reçu une brutalité physique pour être convaincu de l’anormalité de la situation et le danger de rompre un équilibre...

      Je crois que les contraintes et les suppressions de liberté sans manipulation physique, c’est amplement suffisant pour obtenir des résultats.

      La seule violence qui a mon avis peut avoir une valeur pédagogique, c’est lorsque un môme se défend dans la cour de récréation afin de se protège ou protéger les autres... tout simplement car c’est le seul cadre où il n’y a pas de règles et en conséquence la loi du talion (des rois du bac à sable) peux s’appliquer.

      Il arrive parfois que des maîtres frappent un chien désobéissance avec la laisse de celui-ci... La méthode est particulièrement dangereuse car la laisse équivaut habituellement à une récompense (faire une sortie) alors que là, le châtiment doit être subit avec ce même outil (de guidé).

      Particulièrement contre-productif car la laisse qui correspond à de « l’encadrement » (une soumission volontaire à l’autorité, se laissez attacher une laisse) à justement le bénéfice de pouvoir apprécier collectivement un bon moment en s’en remettant à l’autorité qui gère justement les plaisirs... C’est comme caresser et frapper son chien avec sa main.. Une contradiction en soi. La colère est légitime et nécessaire son expression doit également être moralement exemplaire.
      Voila, un petit peu ce qu’il faut faire et ne pas faire...IMO


    • #1819310
      le 14/10/2017 par No Passaran-Tamplan
      L’école de la République...

      @Peter
      Je ne suis pas d’accord sur tout mais comprends le fond
      Quand on parle de correction, il n’est nullement question de violence physique, mais de correction
      Ne pas confondre punition et maltraitance
      Et comme disaient nos anciens : qui aime bien, châtie bien
      Mais lis Saint Thomas d’Aquin , et je peux saisir ton expression et la retrouve dans l’éducation selon Don Bosco ( Ce qui compte, c’est de savoir placer ton fardeau. S’il est bien d’aplomb sur ton épaule, il ne bouge plus et tu peux presque l’oublier.)
      Toucher le cœur pour toucher l’esprit , mais ça c’était valable avant, aujourd’hui on a changer de paradigme, y compris nous parents , nous avons été élevé dans la société marchande , la mode, la pub, la télé, le confort matériel, la philosophie d’avant n’est plus la même
      La ou une enfant jouait docilement tel sainte Thérèse de Lisieux (famille Martin) , on a aujourd’hui des lolitas tel des Vanessa Paradis (fille du spectacle et du consumérisme) , on ne peut comparer ce qui n’est pas comparable.
      Quand on chantait Se canto de Gaston III de Foix-Béarn dit Gaston Fébus seigneur féodal de la Gascogne , on chante aujourd’hui M Pokora ou Julien Doré une casquette sur la tronche des tennis nike aux pieds et des piercings dans le nez (je ne dis pas cela pour toi ou tes enfants, je me permettrais pas, mais tu ne peux nier le réel ni l’absurdité de ce monde ou tu vis sur la lune !!)
      Que Dieu te bénisse kamarade (comme quoi tu vois)
      La rudesse et la rigueur, dur mais juste , dans un monde froid, je donne autorité et amour aux miens


Commentaires suivants