Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’écolo-centriste François de Rugy devient président de l’Assemblée nationale

Le député, qui ne s’est jamais caché d’avoir des ambitions, parvient à 43 ans à décrocher l’un des plus hauts postes de la République : la présidence de l’Assemblée nationale.

 

Le député François de Rugy, écologiste rallié depuis plusieurs mois à Emmanuel Macron, a été désigné ce mardi 27 juin par les députés pour présider l’Assemblée nationale avec 353 voix sur 543 bulletins exprimés.

[...]

Comme Manuel Valls, François de Rugy, candidat à la primaire de la gauche, avait pris l’engagement lors des débats de soutenir le vainqueur. Mais l’ex anti-gauchiste d’EELV, opposé au revenu universel et favorable à la loi renseignement, a préféré dit-il « la cohérence à l’obéissance ».

Une blague circule depuis que les députés LREM l’ont choisi ce mardi matin pour présider l’Assemblée :

« Il est assez logique d’avoir mis une girouette en haut du perchoir ! »

[...]

À ceux qui l’accusent d’opportunisme après son ralliement à Macron, Rugy répond qu’il plaide depuis longtemps pour un rapprochement avec le centre. Pas faux. Au sein d’EELV, il fait grincer des dents en 2008 en allant aux journées d’été du MoDem.

À l’université de rentrée de la Grande Motte, en 2009, il ironise devant les amis de François Bayrou :

« Dans mon parti, on me traite de centriste, au moins ici ce ne sera pas une insulte ! »

L’année suivante, il participe avec Marielle de Sarnez, Daniel Cohn-Bendit et Robert Hue aux journées de Dijon, où il est question de rassemblement des socialistes, écologistes et démocrates… Tous sont à En Marche ! aujourd’hui.

[...]

Rugy commence sa carrière politique auprès d’un autre Nantais qui a compté à l’Assemblée, Jean-Marc Ayrault. L’écologiste a été son adjoint aux Transports à la maire de Nantes. Il faut dire qu’avec ses costumes et ses tempes grisonnantes, l’ex-étudiant à Sciences-Po avait tout du Vert bon teint et socialo-compatible et a fait partie de la génération d’élus Verts qui ont géré avec le PS de grandes municipalités depuis 2001. Rugy revendique sa « culture du compromis ».

« C’est un pragmatique, pas un dogmatique », dit de lui Ayrault qui soutient en 2007 sa première candidature à l’Assemblée. Certains vont alors jusqu’à comparer les deux élus : même style, même débuts précoces (Ayrault était maire de Saint-Herblain à 27 ans, député à 36). « Il paraît qu’il regarde ma manière de faire », s’amuse alors le maire de Nantes.

Lire l’intégralité de l’article sur tempsreel.nouvelobs.com

Pour en savoir plus sur François de Rugy :

Sur la démocratie bourgeoise et ses impasses,
lire chez Kontre Kulture :

 






Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents