Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’européiste allemand Martin Schulz contre le souverainisme de Vladimir Poutine et Marine Le Pen

Il tirera mardi sa révérence, après vingt-deux ans passé au Parlement européen en tant que député puis cinq en tant que président de l’institution. Le socialiste allemand Martin Schulz, 60 ans, a longuement reçu jeudi à Bruxelles plusieurs journaux européens – La Repubblica, El Pais, Die Welt, La Libre Belgique et le Journal du Dimanche – pour dresser un bilan de son mandat et évoquer les défis qui attendent l’Union européenne, sur le plan intérieur comme dans ses relations avec la Russie et les États-Unis.

[...]

Comment les élections présidentielles ou législatives à venir en 2017 dans les différents pays membres affecteront l’Union européenne ?
L’élection présidentielle en France et les élections générales en Allemagne auront un impact sur la scène politique européenne. La paralyseront-elles ? Dire cela est excessif. Mais en 2017, l’avenir de la coopération franco-allemande sera fortement influencé par le résultat de ces deux élections. Si Marine le Pen devient présidente de la France et demande un référendum pour sortir de l’euro, cela pourrait conduire l’UE – et spécialement la France – au désastre. Mais je suis très optimiste sur le fait que Marine Le Pen ne gagnera pas l’élection présidentielle.

 

Comment contrer les populistes en Europe ?
Nous ne relèverons jamais le défi du populisme si nous n’offrons pas des solutions aux citoyens ordinaires pour l’éducation, pour les transports et les infrastructures, pour les familles dont les personnes âgées doivent être accompagnées à la maison. Il faut des investissements qui créent de la croissance et des emplois. Les gens qui respectent les règles de la démocratie et qui travaillent pour le bon fonctionnement de la société ont souvent le sentiment qu’ils ne sont pas respectés. Que cette société s’intéresse à tout, sauf à leur destin individuel, qu’elle ne les implique pas. Cela peut être faux, mais le sentiment est là. [...] Notre génération de responsables politiques en Europe demande aux parents de travailler plus longtemps en acceptant des salaires et des retraites moins élevés, avec moins de services publics. Pourquoi ? Pour sauver les banques, alors que leurs enfants sont au chômage ? C’est cela qui conduit à la déception. Ces personnes voient que chaque jour, nous discutons de milliards d’euros, un milliard ici, cinquante milliards là. Or, pour beaucoup de citoyens, cent euros est une somme cruciale pour survivre.

 

Qu’est-ce que l’Union européenne a raté ?
Cela a commencé en 2005, avec l’échec des référendums en France et aux Pays-Bas. Peut-être même avant. Une intégration profonde, pour rendre l‘Europe plus forte au 20e siècle dans la compétition mondiale, n’était pas le bon projet. Nous l’avons sous-estimé. Pour beaucoup de citoyens, c’était lié à une sorte d’amalgame : « Mon identité va disparaître ». La crise financière a creusé cette défiance, cette peur d’ouvrir les frontières et le marché aux autres – la fameuse peur du « plombier polonais ».

[...]

Deux super puissances, la Russie et les États-Unis, semblent aujourd’hui hostiles au projet européen. Cela aura-t-il des conséquences politiques ?
J’ai écouté avec attention les débats au Congrès américain. Donald Trump a son point de vue, mais les interlocuteurs à la Chambre des Représentants et au Sénat ne sont pas préparés à abandonner notre traditionnelle coopération transatlantique. En recevant Nigel Farage, Trump a montré qu’il n’était pas un supporter enthousiaste de l’intégration européenne. Mais je pense qu’il découvrira assez rapidement qu’une coopération fructueuse entre l’Europe et les États-Unis est dans l’intérêt de tous.

 

Quelle attitude l’UE doit-elle adopter envers lui ?
Le respecter, et exiger le même respect en retour. Si la Russie a vraiment influencé cette élection, cela créé un gros problème. Cela doit nous alerter pour les élections à venir en Europe. Mais nous devons vivre avec lui. Il est le président élu.

 

Vladimir Poutine est la référence de tous les mouvements populistes en Europe. Avons-nous fait une erreur en négociant avec lui ?
S’il soutient des mouvements ici en Europe, je trouve cela inacceptable. Mais il est le président de la Russie. Nous devons réfléchir aux allégations de certains représentants russes, pour qui les Européens ne respectent pas assez la Russie. D’où vient ce sentiment ? Je respecte beaucoup ce pays. Dans les relations internationales, il faut respecter ses partenaires souverains. La Russie siège au Conseil de sécurité de l’ONU, c’est un de nos plus gros voisins, notre interlocuteur dans toutes les crises mondiales. Nous aurons peut-être encore plus à négocier avec elle dans les prochains mois. L’annexion en Crimée a brisé l’intégrité territoriale d’un pays : l’UE a réagi de manière logique. Aujourd’hui, il ne s’agit pas seulement d’un débat sur les sanctions envers la Russie, mais sur les moyens de sortir de la crise. La force de l’UE, dans les moments de confrontation, est de trouver une stratégie de sortie. J’espère que des deux côtés, les interlocuteurs y réfléchiront.

Lire l’article entier sur lejdd.fr

L’Union européenne contre les peuples
lire chez Kontre Kulture

 

Les limites de l’Union européenne, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • "Qu’est-ce que l’Union européenne a raté ?
    Cela a commencé en 2005, avec l’échec des référendums en France et aux Pays-Bas." Confusion entre les causes et les effets...
    La réponse aurait dû être : " à peu près tout" et cet échec est dû au fait que des buts ont été présentés aux Européens (la paix, la prospérité etc... ) qui n’étaient pas la véritable finalité (l’intégration politique)

     

    • L’échec des référendum ? ... Echec !?...Quand deux peuples choisissent par le vote où est l’echec ? N’est-ce pas ça la démocratie ? Par cette seule phrase M. Schultz illustre à merveille la conception que ce genre de "démocrates" ont de la démocratie. Pour eux, la réussite de la démocratie c’est lorsque les citoyens votent comme on leur dit de voter. Dans le cas contraire, on leur claque un traité de Lisbonne, histoire d’assurer la "Réussite" que eux veulent !


  • Et oui , tous ces technocrates de Bruxelles sont farouchement
    contre Marine le Pen , contre Poutine et contre Trump , c’est
    vraiment le trio qui déplait au plus haut point à ces Européiste .

    C’est pour cela qu’il essaie de faire taire le FN par tous les moyens ,
    en leur faisant des procès bidon à leur encontre , même si cela
    n’abouti pas , leur nuire est toujours bon ...

    Le combat est permanent au parlement....

    https://www.youtube.com/watch?v=ekv...

     

    • Comme le dit si finement Dieudonné dans un de ses spectacles à propos d’Amadinedjab, si toute la mafia mondialiste crache sur Poutine, Trump et Marine le Pen, c’est que ce sont eux qu’il faut suivre et soutenir, quelques soient les détails secondaires.
      Merci donc à la chaussette molle faisant suite à la serpillière humide décrite par Nigel Farage, et faisons l’inverse de ce que le porte flingue mafieux schultz nous demande.
      Il a quel grade le martin dans sa loge ?


  • Bref, Il s’en va, mais, donc, ce type aura mis un point d’horreur à nous emmerder jusqu’au bout avec ses fadaises...


  • Cet homme a quelque chose de profondément pervers et de diabolique dont le regard.

     

  • Schultz...Tusk...Junker...Merkel...Etre gouverné par ces germains me rappelle des souvenirs douloureux , je ne peux m’empècher de penser à leurs papas, sous le Stahlhelm .


  • Qui c’est ce mec , et pourquoi on l’a sur le paletot depuis maintenant belle lurette ?!?

    That is the question !!!

     

  • Ah ah ah ah !

    Donald Trump va entrer en fonction, Martin Schulz se carapate en vitesse.

    Pour les autres (Juncker etc...) , j’ouvre les paris :
    a) ils vont se faire botter le derrière et ils vont aussi démissionner
    b) ils vont lécher le sol sur plusieurs kilomètres devant leur nouveau maître, ils vont se renier complètement et adopter la nouvelle doctrine américaine à 100%.

    C’est sûr que Donald Trump va (se faire) respecter (de) l’Union européenne.

    Trop drôle.


  • Ha ha ha ha ha !!!!!! Papa Schulz, tu devrais prendre tes jambes à ton cou. Les russes avancent inexorablement et vont bientôt se payer le Stalag 13 appelé "UE". Le Colonel Klink a déjà filé à l’anglaise et tu devrais faire de même si tu avais un peu de jugeote. Mais être intelligent, là, c’est sûrement trop demander.........


  • 22 ans,on peut dire que cet individu a bien vécu...sur le dos des peuples d’europe.


  • Schulz est sans doute bien payé pour sa forfaiture, donc il est pas près de changer d’avis...


  • Qu’il s’en aille et vite, il a fait assez de mal comme cela aux peuples européens, et son bla bla nous passe au dessus de la tête. De l’air et vite !


  • " la fameuse peur du « plombier polonais ".

    Réponse : on avait raison d’avoir peur, car ils existent bien des travailleurs détachés.

    " il découvrira assez rapidement qu’une coopération fructueuse entre l’Europe et les États-Unis est dans l’intérêt de tous. "

    Réponse : qui sont ces tous ? ne serait-ce pas toute la mafia oligarchique de l’UE prête à sucer l’AIPAC ? ; mais certainement pas les sans dents des peuples.

    " L’annexion en Crimée "

    Faux, il y a eu un référendum et donc un vote démocratique du peuple.

    Et voilà, comment en 3 réponses critiques on fait tomber le masque de ce débile de Schulz et avec elles toute la malfaisance mafieuse de lUE.

    Le populisme n’est pas un gros mot, il est le seul contre pouvoir au libéralisme économique mondial carnivore en vie humaine.

    Maintenant, si cette mafia et ses enfants ne s’arrête pas, les peuples la stopperont dans le sang, car acculé dans la pauvreté et l’indigence, ils n’auront plus d’autre choix.


  • Tout ce que j’espère, c’est que tous ces traitres seront rattrapés et jugés par les peuples. Vous savez comme à la révolution !!!! Ils méritent qu’on les dépouilles de tout leurs biens et qu’ils finissent au travaux forcés. Je ne peux décrire ce dégoût qui me ronge chaque jour !! J’espère être encore vivant pour voir ce retour de médaille !!!

     

    • Bonjour
      Je me rejouis de voir les langues ce deliees, c’est un exercice que je pratique volontairement depuis 10 ans environ (qui ma value pas mal de problemes....fichage et autres menaces tres clair).
      Il me semble evident que ces gens doivent etre punis. (Je n’epiloguerais pas, mais certaines de nos ’’elites’’ sont deja avertis par recommander sur ce sujet, ils ne pourront pas nier si le jour du jugement doit arriver)
      Merci


Commentaires suivants