Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’explosion de la délinquance en 2019 est-elle inhérente au Système ?

Le bilan 2019 de la délinquance en France est mauvais, très mauvais. Le ministère de l’Intérieur a donc publié en toute discrétion ses chiffres, via son service statistique, le SSMI. Il est loin le temps où les ministres défendaient leur action en toute transparence, au cours d’une grande conférence de presse. Il faut dire que le sujet est devenu sensible, surtout à quelques semaines des élections municipales : quasiment tous les indicateurs sont au rouge, avec une nette dégradation de la situation sur le plan des violences.

En lisant cet article du Figaro sur les violences, qu’il n’est pas question de nier, et en cherchant dans les archives récentes, nous nous sommes aperçus d’une chose : que le Système essayait de superposer sur cette violence endémique la violence faite aux femmes.

 

Il y a dans les médias un nombre d’articles ou de reportages sur les violences faites aux femmes – dont les fameux féminicides – disproportionné par rapport aux violences faites aux citoyens, dont les policiers. Nous parlons des violences des racailles envers les policiers, pas de celle des policiers envers les Gilets jaunes ou les manifestants, c’est un autre sujet, d’ailleurs on pourrait les appeler les violences gouvernementales, puisque c’est l’exécutif qui donne les ordres. De la violence, il y en a donc dans tous les sens, en haut et en bas.

La place Beauvau est bien forcée de le reconnaître : « Comme en 2018, les coups et blessures volontaires sur personnes de 15 ans ou plus enregistrent une forte hausse en 2019 (+8 %). » De même, concernant les violences sexuelles, « après une année 2018 marquée au niveau national par une hausse sensible (+19 %), l’année 2019 affiche également une augmentation très nette de ces violences (+12 %). »

Les stats de 2018

 

Les stats de 2019

 

Médiatiquement, les 121 et quelques « féminicides » (comptabilisés a minima par la police et un journaliste de Libération) prennent une place démesurée par rapport à la montée des violences civiles : les agressions plus ou moins graves, les atteintes aux personnes ou aux biens. Pour info, il y a eu un peu plus de 900 homicides en France en 2019, et dans les homicides on ne fait pas la différence entre féminicides et masculinicides !

Cependant, la violence sociétale prend le pas dans les médias sur la violence sociale, et quand il s’agit de la violence sociale, c’est souvent celle des manifestants ou des contestataires qui est mise en avant. Et ce n’est qu’à l’occasion de la publication des statistiques de janvier qu’on découvre le niveau des violences en France, toutes violences comprises. Cela fait du papier pendant quelques jours, puis on passe à autre chose. Routine.

 

Moins d’État, plus de mafias

Pourtant, c’est le signe non pas d’une société « malade », ce qui ne veut rien dire, mais d’une société en mutation. Tout le monde peut voir que la France change. Il y a bien sûr des zones de non-droit en France, la manière élégante de dire ghettos ou bantoustans, là où les racailles font la loi. La question de l’éradication de cette violence reste posée (si l’on met de côté la violence sociale par « abandon » exercée sur les quartiers par les gouvernements successifs, malgré les subventions massives), mais on a un doute sur la volonté politique : le dérèglement de toute légalité et de la souveraineté nationale dans ces cités ressemble à s’y méprendre à ce que le néolibéralisme prône en haut lieu !
Dérèglement, dérégulation, capitalisme sauvage, quelle différence avec les injonctions du MEDEF aux gouvernements successifs ? Qui leur susurre « moins d’État », plus de privé... On en voit le résultat dans les cités chaudes : moins de sécurité, moins de lois, moins de justice, plus de loi du plus fort, montée des bandes, de l’ethnicisation, de la radicalisation islamiste, des trafics, du crime plus ou moins organisé, du bon gros néolibéralisme mais d’en bas, en casquette et plus en col blanc. C’est le cas des villages pauvres de Sicile ou du sud de l’Italie oubliés par l’État et repris en main par la mafia.

« Ces chiffres sont particulièrement révélateurs. Les violences qui grimpent ne sont pas seulement celles liées au maintien de l’ordre. Tous les types de violence sont concernés, faisant effectivement craindre un retour à presque quarante années en arrière, en tout cas sur le terrain des homicides et des tentatives d’homicides. »

Comme par hasard, c’est le spécialiste de la « sécurité », et donc de la violence (ou du terrorisme) Alain Bauer – le super-franc-mac, l’homme de tous les réseaux – qui commente ces mauvais chiffres : « C’est le pire bilan qu’on ait vu depuis des années ». Étonnant, non ?, comme dirait Jean-Michel Aphatie.

Au fait, quelle est la réponse du pouvoir à ces augmentations tous azimuts ? La Police de sécurité du quotidien, cette resucée de la police de proximité supprimée (en 2003), on a compris pourquoi, par le ministre de l’Intérieur Sarkozy, qui a basé son élection (de 2007) sur le rejet par la population électorale de la violences des cités. Une bonne vieille instrumentalisation qui rappelle l’instrumentalisation « sociale » du Parti socialiste, comme quoi tout le monde a profité du merdier. Les banlieues, repoussoir à voix ou réservoir à voix !

Pour couronner le tout, on doit faire avec une justice qui relâche tranquillement des milliers de délinquants pourtant multirécidivistes, une justice sans moyens, avec un manque de magistrats criant, des magistrats qui pensent « mur des cons », et des prisons trop pleines et trop peu nombreuses. Une couscoussière en état d’ébullition.

Faudra-t-il revenir, pour éviter une déflagration sociale généralisée, au travail forcé et à la relégation ? C’est peut-être la seule solution pour une pleine-sécurité et un plein-emploi...

 

Violences de France, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

70 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Trois fois moins que la métropole étatsunienne, alors qu’ici le budget social est le double (si les chiffres OCDE sont exacts, à voir, il y aurait grand intérêt à les trafiquer). Mais ici l’impôt et les taxes sont le double donc le modèle ouest-européen ne peut plus s’appliquer ici où on en est au record mondial de prélèvements. La criminalité dépend beaucoup du QI et comme ici il est en baisse permanente, ça se comprend (ne pas confondre avec la corruption qui est le système de base capitaliste). Les villes sont particulièrement touchées. Le 91, 93, 13...

     

  • Le 16 janvier à Paris, un journaliste a été mis en examen pour « agressions sexuelles sur mineurs de 15 ans » et pour « détention d’images pédopornographiques ». Le jour même, il a été placé en détention provisoire. Il s’agit d’un quadragénaire employé par France 24 et qui collaborait en outre avec plusieurs autres chaînes de télévision.

    Mardi 14 janvier, la Brigade de protection des mineurs (BPM) de la police judiciaire parisienne a interpellé à son domicile un homme de 40 ans recherché depuis le 4 décembre, relate LCI.

    L’interpellation de ce journaliste qui commentait l’actualité footballistique pour différentes chaînes de télévision est liée à des agressions sexuelles commises sur des jeunes garçons.

    L’homme aurait agressé sexuellement un adolescent de 13 ans le 4 décembre dernier, dans le VII arrondissement de Paris, après l’avoir abordé à vélo et s’être fait passer pour un agent de mannequins à la recherche de nouveaux visages pour de futures campagnes publicitaires.

    Pour convaincre sa jeune victime d’enlever peu à peu ses vêtements, il lui promettait un maillot de football.

    Une plainte a été déposée, selon LCI, qui évoque le mode opératoire presque similaire auquel le journaliste aurait recouru en août dernier, sur un jeune homme du même âge mais dans le XVIIe arrondissement.

    L’intéressé serait passé aux aveux

    Lors de sa garde à vue, l’intéressé aurait avoué les faits. Des fichiers pédopornographiques ont été retrouvés à son domicile lors d’une perquisition menée il y a quelques jours. LCI affirme également que l’homme a effectué des recherches concernant des destinations de tourisme sexuel.

    Mise en examen et incarcération

    Le 16 janvier, il a été mis en examen par un juge d’instruction parisien pour « agressions sexuelles sur mineurs de 15 ans » et « détention d’images pédopornographiques » puis placé en détention provisoire.

    La chaîne France 24, qui employait ce journaliste en CDI, a indiqué au Parisien vendredi soir l’avoir mis à pied à titre conservatoire.

     

  • L’Etat régalien à cédé peu à peu la place à l’Etat social, puis à l’Etat-nounou. Seul le premier est indispensable, (y compris au niveau économique : il doit empêcher que les uns nuisent aux autres). L’Etat social devrait se limiter à lutter contre la pauvreté au lieu de s’acharner sur des inégalités qu’il contribue à créer. Quant à l’Etat-nounou, c’est l’antichambre de la dictature.
    Il est évident que ces priorités sont totalement inversées pour les mondialistes post-nationaux (pléonasme) qui pilotent nos marionnettes de dirigeants.


  • Avec les statistiques, il est utile de rappeler le nombre de vols recensés au Royaume-Uni (Great Britain & Wales) et en France au cours de l’année 2012 (Robberies recorded by the police, 2002-12) : respectivement 113.327 (triste record en Europe, d’autant que les données de la gendarmerie en sont exclues) et 65.156, mais aussi 1014 pour l’Ulster, 14.750 aux Pays-Bas et 9.213 en Suède, et 50 en Islande.
    Comme cela est prévisible, ces chiffes correspondent au comportement sur les routes, et à tout le reste.


  • La racaillisation de la société permet au système de se maintenir en vie sous une autre forme. La seule alternative est d en finir radicalement avec celui-ci et de saisir l opportunité-imminente-de sa prochaine crise cyclique.


  • 40 % des pays dans le monde seront confrontés à des troubles civils en 2020

    https://www.zerohedge.com/geopoliti...

    * * *

    Les gens ordinaires n’en peuvent plus de la petite élite qui se partagent le pouvoir et s’enrichissent !

    https://www.businessbourse.com/2020...


  • "La permissivité de la société incite les criminels à s’épanouir" (Ra’s al Ghul dans Batman Begins)

     

    • Cela s’appelle aussi "le paradoxe de la civilisation" : plus une société est civilisée, plus le sort du déviant est confortable. Au nom des droits de l’homme... Et donc, rien, ou pas grand-chose ne te force à te réformer. Qu’est-ce que tu risques ? Te faire tabasser ? Strictement interdit ! Droits de l’homme ! La mort ? Pas de ça chez nous : on est civilisé... Merci Badinter ( connard ! ) ! La prison ? Nourri, logé, blanchi, respecté. Tu ressors à la moitié de ta peine. Et tu recommences tranquillement tes petites affaires en faisant juste un petit peu plus attention. Donc plus une société est civilisée, plus elle entretient le déviant dans sa condition de déviant... Pourquoi il changerait ?

      C’est aussi la raison pour laquelle tous les déviants du tiers-monde cherchent à venir chez nous : chez eux, le délinquant ou le criminel qui se fait prendre commencent par se faire lyncher par la foule. Puis ils se font péter la gueule par la police qui a pris soin d’arriver suffisamment tard pour que notre héros ait bien la gueule en sang. Avant de lui en remettre une couche au commissariat. Comme ça, par habitude... Et en prison, il faut bien que les gardiens se détendent de temps en temps... Tout ça est réellement de nature à te faire passer l’envie de "dévier"...

      La France et l’Europe sont en train de devenir la poubelle du tiers-monde. Tous leurs tarés viennent chez nous. Si nous voulons préserver notre civilisation, il est urgent de retrouver certains de nos instincts primaires de défense individuels et collectifs. Le rétablissement de la peine de mort serait un bon signal pour commencer la mue nécessaire.


  • Les flics ne sont plus là pour s’occuper de la délinquance, ils sont occupés à taper sur la gueule des sans dents, enfin ce qu’ils leur restent comme dents, parce qu’il faut leur faire entrer dans le crâne la réforme des retraites, c’est plus urgent que les trafiques de drogue ou de savoir qui brule les bagnoles et déglingue les urgences des hôpitaux .
    C’est la république en marche , on vous dit ! Bon ,sait vrai ,elle marche en boitant et en marche arrière .Mais mis à part ça ,tout va bien .

     

    • @Dixi,

      Vous soulevez un point essentiel.

      En effet, par ses excès tous azimuts dans la violence de la répression, entrainant des mutilations et autres blessures très graves, sans parler du racket routier, (et que l’on ne vienne pas nous dire que les dérapages policiers ou gendarmesques sont le fait d’une minorité), les forces dites de sécurité, ou forces dites de l’ordre, ont réussi l’exploit, sans doute espéré par le pouvoir, de se faire détester, voire haïr par les français.
      Dès lors comment voudriez-vous espérer, que les racailles d’en bas, qui ont très bien compris la situation, se mettent subitement à respecter davantage tout ce qui représente l’autorité, émanant de la racaille d’en haut, qui est elle-même, complétement décrédibilisée par ses propres excès ? Et cela sans tenir compte des éventuelles manipulations dont les racailles d’en bas peuvent être l’objet.

      Nous sommes finalement dans un logique implacable. Les excès de ceux d’en haut, reçoivent en retour, les excès de ceux d’en bas, et l’irrespect de ceux d’en haut pour ceux d’en bas, génère la réciprocité, pour le plus grand bonheur du Nouvel Ordre Mondial.


  • Voilà ce qui arrive quand on importe des centaines de milliers de crève la faim à demi civilisés dans un pays opulent . Et comme ils n’ont pas de femmes ils sautent sur les autochtones .


  • Mes lectures ces jours ci :"Uranus" de Marcel AYME, et "un crime sous le Directoire" d’Henry Bordeaux, (oui ce ne sont pas les derniers bouquins sortis :) ) et le même constat les cycles de violence reviennent toujours...et appellent toujours un homme, un pouvoir fort..De Gaulle , Bonaparte pour les périodes et et bouquins cités...Qui sera notre prochain redresseur de société ? Et est-ce encore possible ? Je me sens pessimiste aujourd’hui...


  • "Étonnant, non ?, comme dirait Jean-Michel Aphatie."

    Non, comme dirait Pierre Desproges !!!! apathie n’a rien inventé,même pas la machine à courber les bananes !!!



  • L’explosion de la délinquance en 2019 est-elle inhérente au Système ?



    Oui.

     

  • « le dérèglement de toute légalité et de la souveraineté nationale dans ces cités ressemble à s’y méprendre à ce que le néolibéralisme prône en haut lieu ! Dérèglement, dérégulation, capitalisme sauvage, quelle différence avec les injonctions du MEDEF aux gouvernements successifs ? »

    On se croirait dans certains passages de "la société des affects" de Frédéric Lordon !

    Ce n’est pas une critique, Lordon est un philosophe de très haut niveau, même s’il parait oublier ses concepts philosophiques dès qu’il endosse son costume de militant (contradiction qu’il a pu reconnaître en conférence).


  • pour revenir a un niveau "normal" de délinquance il faut :
    - exécuter sur le champ comme aux philippines tout vendeur de drogues dures et leurs clients (souvent délinquants multirécidivistes)
    - expulsion administrative immédiate sans juge ni avocat (comme en Allemagne) de tout étranger sans titre de séjour régulier
    - moratoire sur le droit d’asile pour les 10 prochaines années
    - suppression de l’AME, seule les maladies contagieuses sont soignées

     

    • Il y a un point qu’il me paraît indispensable de préciser : le trafic de drogue n’engendre pas de violences sur les gens. Au contraire, pour des raisons commerciales évidentes, ce trafic securise les cités (le petit con qui va oser t’emmerder dans un point de vente va prendre cher). D’ailleurs si un jour ils legalisent le cannabis en France, ce sera soumission ou guerre civile.


    • à Antoine

      Le trafic de drogue engendre au contraire énormément de violence et de morts. C’est une mafia qui n’hésite pas à tuer ni à balancer des frigos sur les pompiers du 4e étage. Quant aux junkies, ils usent fréquemment de violence pour voler et se payer leur dose quotidienne.


    • @antoine
      Le meurtre aussi a un effet bénéfique sur :
      - l’emploi,
      - le paiement des retraites...
      Pour mettre fin à une déliquescence sociétale il faut serrer la vis au maximum... puis relâcher doucement la pression tout en contrôlant le débit d’air !
      Comme pour un étranglement au MMA...


  • Je viens de finir le livre de Maurice Berger sur la violence gratuite en France. Impressionnant. Je le conseille vraiment car ce psychiatre a une très grande expérience.
    Ce qu’il dit montre que l’Etat n’a rien compris, n’est pas prêt de comprendre et de toutes façons n’a pas les moyens de faire quelque chose.
    Attali nous incite à faire venir des migrants pour nos retraites, la belle blague !
    C’est plutôt pour supprimer les retraités.
    Interview sur Sud Radio ce 8 janvier
    https://www.youtube.com/watch?v=vb7...

     

    • Lu aussi.
      On apprend dans ce livre qu’un gosse très violent de 14-15 ans coûte à notre système plus de 500 euros par JOUR pour essayer de lui inculquer quelques notions de vivre en société sans assurance du résultat. Trois mois de traitement c’est un minimum.
      Les gilets jaunes apprécieront.


    • L’État a tout compris mais s’en tamponne puisque la sécurité est un autre de ses leviers d’ajustement.
      Par ailleurs, il a les moyens de tout, la donne étant éminemment politique lorsqu’il s’agit d’autorité.
      Pour info, de tout temps les régimes autoritaires ont sonné le glas des mafias.
      Pensez quatre branleurs de cité : vous les envoyez en centre d’entraînement à la forêt équatoriale, pour un an, en treillis rose, avec obligation de réaliser dix paires d’espadrilles par jour s’ils veulent manger leur kebab au serpent entre deux feuilles de palme, il vous revient des agneaux...
      Pour ceux qui resteraient en échec volontaire, l’île du Diable ou celle de Saint Joseph peut leur servir de dernier repaire.
      Quant aux expéditions en mer pour les plus aventuriers, avides de poudre d’escampette, il n’est pas question de plagier les migrants méditerranéens : là-bas, ce sont les requins qui fabriquent les conserves...
      Et puis voyez-vous, à quelques encablures du pas de tir de Kourou, il leur reste de quoi rêver à quelque élévation.


  • Depuis que les autorités s’attèlent principalement à punir financièrement les automobilistes qui roulent à plus de 85 klm/h et à neutraliser par tous moyens la contestation populaire.. Les tensions montent partout ailleurs, et il n’y a plus personne pour les canaliser.


  • C’est rigolo en Allemagne dans les années 30 et en U.R.S.S. personne ne s’en prenait aux Fonctionnaires de polices. Comme quoi dans ces régimes là ils n’y avaient pas que du mauvais, nous pouvions sortir tranquillement jours et nuits sans risquer de se faire piquer son sac. A nostalgie quand tu nous tiens !!!.


  • Mais l’objet du larcin et le mépris sont devenue sociétaux. Avec les statistiques, il est utile de rappeler le nombre de vols recensés au Royaume-Uni (Great Britain & Wales) et en France au cours de l’année 2012 (Robberies recorded by the police, 2002-12) : respectivement 113.327 (triste record en Europe, d’autant que les données de la gendarmerie en sont exclues) et 65.156, mais aussi 1014 pour l’Ulster, 14.750 aux Pays-Bas et 9.213 en Suède, et 50 en Islande.

    Comme cela est prévisible, ces chiffes correspondent au comportement sur les routes, et à tout le reste. Si je passe mes vacances en Grande-Bretagne, c’est surtout pour la courtoisie au volant. Saviez-vous qu’il n’y a jamais de contrôle routier inopiné ? Un ami anglais décédé, juge à Londres, m’expliqua que c’est illégal.

    Observatoire de la société britannique : « Comment expliquer les longs et houleux débats sur la carte d’identité outre-Manche et le refus catégorique d’une grande partie de la population d’en posséder une ? La relation État-individu en Grande-Bretagne ou la question de la privacy britannique peut être une des clefs explicatives. Deux autres éléments éclairent aussi ce débat : la question de la non-reconnaissance – ou du moins de la difficile adhésion en une identité collective de la part des Britannique d’une part, et le fait que la Grande-Bretagne soit un pays de droit non écrit, à caractère jurisprudentiel fort, la Common Law, d’autre part ».

     

    • Pour ce qui me concerne, le plus beau braquage en France c’est le CICE (40 milliards in culo), les deux plus belles esbroufes, celles à la taxe carbone : la première par un détournement de TVA et la seconde par une taxation de tout ce qui respire : esbroufe portées par des chouineurs en puissance qu’ils soient ados comme la great ou adultes comme le gratin (choisi).
      Sans parler du racket permanent qui gave les paradis fiscaux.
      Bref, rien du délinquant de cité qui ne se contente que de refourguer les produits fournis par les élites qui fomentent des guerres pour cela, depuis celles de l’opium...


  • Il n’y a pas d’explosion de violences en Hongrie !
    Il y a déjà eu une politique pour embaucher en masse les magrehbins/noirs de banlieue à raté, sncf, administration etc...
    Au détriment des blancs qui ont du fuir !
    En plus des milliards versés dans les banlieues.
    Le seul résultat est une haine conquérante à l’égard des blancs, les Français historiques.
    Pourquoi les violences explosent envers les Pompiers ? Aucun Français ne hait les pompiers, ça n’existe pas. Sauf des ethnies étrangères qui ont ce ressentiment et cette jalousie raciale.
    Une petite minorité parmi eux se fondra dans le peuple Français. La masse non !


  • Moins d’état, c’est moins d’emmerdes.

    C’est l’état qui a favorisé le lumpenprolétariat et les violences qui l’accompagne.

    C’est l’état qui relâche les criminels et délinquants, c’est l’état qui produit la culture qui incite à la violence, c’est l’état qui est contraint d’utiliser la triangulation faisant intervenir la lie de l’humanité contre les producteurs afin de les racketter, et pour se maintenir au pouvoir .

    C’est l’état en devenir qui a monté les régions les unes contre les autres, qui a fait s’entre-tuer des frères de sang pour s’imposer.

    Moins d’état, c’est plus de sécurité.

    L’état, c’est un nombre réduit d’individus qui profite, qui abuse, qui pille, qui viole. Et un tel nombre ne peut que dominer la masse par le chaos qu’il sème alentours.

    Inutile d’essayer de nous refaire le même coup que dans les années 30, vous n’avez plus les moyens de nous la faire à l’envers.

    Rien de ce qui sera l’état et aucune autorité ne sera désormais tolérée. Fallait pas en abuser . . .

     

    • C’est justement parce que l’état s’est libéralisé que tout fout le camp, l’idéal de dérégulation libéral-libertaire, est à l’origine de cette gangrène.. et il en faudrait encore plus selon toi ?

      Comme dirait le taulier : "Quand un médicament rend malade au lieu de guérir, on en change, on en triple pas la dose"


    • à alderic-dit-le-microbe
      Critiquer l’état c’est comme critiquer la position du roi. Au lieu de le faire aveuglément, il vaudrait mieux individualiser et préciser qui on critique : par exemple, un état sous De Gaulles ou même Pétain n’est pas le même état sous Mitterrand ou Macron.

      C’est le jeu cynique auquel joue la loge depuis des lustres : elle prend le déguisement de son ennemi (la monarchie, la nation, l’état dans son acception la plus positive, l’église) puis fait des actions déplorables pour que le gueux lambda, qui n’est pas suffisamment informé et construit, fasse de lui même les liens entre ces ennemis et les actions négatives, justifiant par leur mise au pas.

      Le résultat est, on le constate chaque jour, plus d’état délétère (dépeçage des secteurs clés du pays, vente au plus offrant, destruction des corps vitaux, violence économique, sociale et policière, prédation fiscale) pour moins d’état bénéfique (protectionnisme, justice, équité, répression et châtiment des vrais délinquants en col blanc ou en casquette, économie orientée vers l’intérieur).

      Avant de dire que l’état c’est le mal, il vaudrait mieux dire de quel état on parle.


  • le problème de la délinquance est le problème de la sécularisation de la violence.
    Le capital n’a pour ennemi idéologique que le christianisme (en occident) car sa morale canalyse les instincts :
    Eros et Tanathos, le sexe (le désir) et la violence ( liée à l’instinct de survie face à un danger de mort.
    La marchandise a besoin du désir pour circuler. Toute morale qui réfreine le désir (instinctif) est nuisible au règne de la marchandise.
    Exemple :
    la psychanalyse est fondée sur une violente critique de la gestion chrétienne des pulsions : contrarier ses pulsions c’est tomber dans la névrose.donc libérons nous des interdits.
    Le sexe est lié à la vie, la violence est liée à la mort.
    Le cinéma (et ses succédanés) a fait rentrer virtuellement dans le quotidien des esprits une violence qui jusqu’alors était exceptionnelle ou ritualisée (la guerre). la violence n’est pas un mal en soi quand il s’agit de survivre ; elle ne le devient que quand elle devient un moyen agressif de se procurer un pouvoir ou une marchandise.
    la violence agressive actuelle n’est qu’ un exemple parmi d’autres des contradictions du capital : si tu libères le désir tu libères obligatoirement la violence légitime ou non.


  • Quelle scoop !La violence a grandit en France ! Sans déconné heureusement qu’ils nous le disent ! Mais au faite pourquoi et bien je vais vous le dire :

    A force de mettre les gens dans la rue, a force de taxer les gens qui n’arrive plus a vivre, a force de laissé les fous (ou dépravé violent) dans la rue ou avec les pauvres en général.

    A cause d’une justice injuste qui préfère persécuté les gens qui dénonce un système corrompu dirigé par une mafia kabbaliste qui privatise tout par de l’usure malhonnête et bidonné au profit des actionnaires.

    A cause d’une justice laxiste envers les criminelles et irrespectueux envers les gens du peuple. Cela engendre l’insécurité qui pousse a faire sa justice soit même ou des personnes qui savent qu’elles ne risque pas grand chose comparé a l’acte criminelle commis.

    A cause de ramené la misère du monde (immigration) dans les pays qui coule.
    A cause des réseaux narco-trafiquant et bande organisé de malfaiteur voir terroriste que la république subventionne et protège.

    A cause des médias qui disent que des mensonges et insultes le peuple.(beaucoup de drames et silence complet ou minimisé quand il s’agit du peuple)

    A cause d’un gouvernement a l’idéologie libéral que le peuple refuse.
    A cause des mauvaise organisations des institutions de l’état et de l’argent public jeté a la poubelle.
    A cause de privatisé les entreprise, des terres, patrimoine ect...

    A cause de l’industrie du divertissement malsain en règle général.
    A cause des lois anti-famille, anti-peuple, anti-nation, anti-humains anti-liberté.

    En gros la politique mené depuis Mai 68 et ses conséquences, qui continue a nous détruire par la violence quelle engendre maintenue coûte que coute par la classe dirigeante(Politiciens, haut fonctionnaires, état majors, multi-actionnaires)

    Nous acceptons la dictatures des oligarques qui nous menace par des crises apocalyptique financière et climatique ou par la guerre civil.(terreur moderne).

    Ou la nation entière se réveille et fais face a l’élite mondiale des kabbalistes et ses organisations communautarisme comme la franc-maçonnerie ou le sionisme et bien d’autre lobby tous soumis au système satanique kabbalistique malgré des privilèges de certaines communauté au détriment d’autres communauté.

    Seul un gouvernement provisoire semi-libéral et qui applique un procès national d’arrestation contre la mafia judéo-franc-maçonnerie est envisageable afin de restauré notre pays.


  • Les délinquants eux ils ont un peu de décence ils n’arrachent pas les yeux les mains la vie des Français gratuitement. Ils font du mal pour de mauvaises raisons, mais honnêtement ils ne me font pas peur.

    Castanere NTM !


  • L’idéologie néolibérale atteint son paroxysme et, en toute logique, atteint toutes les strates de la société pour peu qu’elles soient "dé-moralisées"...

    ça conduit à l’ensauvagement généralisé. La logique de prédation bancaire et sociale contamine jusqu’à la petite délinquance (La racaille d’en bas est ultra-libérale, c’est ce qui lui permet de prospérer et de se péréniser, comme celle d’en haut) repoussant sans cesse ses limites..

    Je promets un sacré bordel à la sauce "Gotham City" dans toutes les agglomérations pour peu qu’elles soient "culturellement enrichies"...


  • Les autorités pourraient envoyer l’armée dans les cités séditieuses. Alors, pourquoi ne le font-elles pas ?

    Et si cette violence était voulue par nos "élites" ? Histoire de maintenir une certaine tension de peur dans la population, pour l’ "occuper" dans un esprit de diversion....

    Qui peut balancer des pavés sur les pompiers ? Pas des gens sains d’esprit, mais peut-être des provocateurs payés pour cela !

     

  • On peut dire ce qu’on veut mais Valls était visionnaire : la France est un Etat d’apartheid.
    il s’est juste planté de point de vue. La France est en effet devenu un Etat d’apartheid avec une sécurité (crs, gendarmes mobiles) blanche et des desperados de couleur. Ca va devenir très compliqué de cacher cet état de fait qui se voit comme le nez au milieu de la figure à chaque nouveau grain.


  • Rien de nouveau sous le soleil.

    C’est le problème de l’immigration. À niveau de vie égal, dans les pays homogènes éthiquement, y’a très peu de délinquance.

    Que ce soit les pays scandinaves y’a vingt ans, l’Australie, la NZ, même l’Espagne et le Portugal ou l’immigration est ( de moins en moins) résiduelle, et où on rencontre moins de problèmes qu’en France.

    Sinon il reste la méthode Cubaine. Pays multiethnique et peut-être un des plus sûrs du monde.
    Personne moufte. Un téléphone volé, et tu peux prendre plusieurs années.


  • Non pas complètement , le but est de fabriquer des idiots et idiotes utiles , avec l’idée de vendre un ou plusieurs pouvoirs répressifs : un totalitarisme . Il suffit de vous poser la question : pourquoi au nom d’une certaine dénonciation , les médiats + états tous confondus y compris l’ONU vous montrent depuis la petite enfance les violences ? pour castrer le phallus symbolique . Rendre totalement inopérant toutes critiques , ceux qui tirent les ficelés ne sont que des escrocs ( hommes ou femmes ) de bas étages qui vont jusqu’à volé le phallus symbolique des autres du fait que le leur n’a jamais grandit .


  • « L’explosion de la délinquance en 2019 est-elle inhérente au Système ? »
    En effet, le degré de corruption de nos pseudo élites actuels atteint des hauteurs stratosphériques et finit par détruire l’œuvre sociale et saine mise en place par le CNR au lendemain de la seconde guerre mondiale. Aujourd’hui, il n’y a plus que perversion en haut et misère en bas, et servitude et désespoir pour le plus grand nombre.
    L’immoralité d’une certaine frange toute-puissante de cette fausse élite en particulier, souvent masquée, est un venin qui empoisonne le monde et qui se propagent par l’entremise de leurs larbins, soumis lâchement ou piègés par leurs vices, et placés à des postes clés, pantins attendant qu’on les sonnent. C’est ainsi que cette « hyper classe » ou influence communautaire pourrait-on dire, devient une des plus importantes plaies du monde. Ainsi est réintroduit, par l’intermédiaire de fous furieux cachés et/ou protégés par des plaques, des cruautés inouïes envers les gens intelligents et bons qui manifestent pour un retour à un bonheur commun, victime également d’arrestations arbitraires.
    C’est ainsi qu’en parallèle se développe de manière exponentielle et par reflet, une délinquance de proximité, composée d’individus sans aveu, perdus et sans plus aucun repère, dont le pouvoir illégitime et brutal en place tolère les délits et les crimes pour accroitre le mal, mais aussi pour faire oublier à cette sous classe les misères auxquelles sa « Société » du néant et de la mort la soumet, et dans laquelle, suivant l’expression d’Henri Martin, « les riches s’étourdissaient dans les orgies, les pauvres s’abrutissaient dans la misère ».


  • Il y a toujours eu de la délinquance , si elle explose , c’est du a la violence du pouvoir , les réformes tout azimut , tout privatiser pour toujours plus de profit , plus d’immigration , la casse sociale engendrée devient énorme et ingérable .
    Alors OUI elle est inhérente au système , mais surtout à la politique choisie qui est celle du profit à court terme pour les dirigeants et d’une mondialisation à long terme pour les banksters .


  • Est ce que certain délinquants au sein des institutions policières, rentrent ils en compte dans les statistiques ?

     

    • @richard,
      C’est une excellente question, que les victimes vous remercient d’avoir posé.

      Quant à la réponse, il faudra aussi tenir compte du fait que nombres d’institutions étatiques sont entre les mains de délinquants notoires, qui s’auto amnistient régulièrement.


  • On attend toujours les statistiques ethniques. C’est dingue cette faculté qu’ont les français, ici et ailleurs, à parler de l’explosion de la délinquance en omettant de parler de l’immigration arabo-africaine.


  • Le plus drôle dans tout ça, c’est que les racailles, au même titre que les Francs-macs, ont des vies de merde et font semblant d’être heureux, leur narcissisme les empêche d’accepter le réel, du coup ils doivent adopter un comportement théâtrale, une image forte d’eux pour combler leur faiblesse spirituelle / idéologique.

    soyez triste pour eux, ces gens sont obligés de créer leur sérotonine individuellement (consommation), ils rentrent dans une pathologie dont ils doivent augmenter toujours plus les doses pour arriver au même niveau de satisfaction.

    Beaucoup finiront mal mais garderont leur faux sourire de faux gens heureux car la société les a conditionnés à ça.

     

    • Elle est pas mal celle la ! Tu vois des dealers braqueurs gars du milieu avec le sourire toute la journée toi !?
      Je ne parle pas des ado de 15 ans qui font des 20 bals pour julien ou antoine de Boulogne ou du 16e !

      N’importe quoi comme d’habitude ici , que des espèces de sans couilles névrosés qui sont malheureux dans la vie même lorsqu’ils ont bien plus que les racailles qu’ils méprisent..inversion accusatoire typique, bien essayé !

      Comme tout ceux qui parlent de propriété de la France !
      Un gros lol...Ce pays deviendra la colonie de ses...Vous connaissez la suite et vu la politique inter dependante survivaliste intrinsèque en Afrique, c’est inéluctable !

      Hé oui soit on retourne tous en Afrique, noir blanc jaune vert peu importe ta tête ! et on coupe le robinet..la France dégringolera au concert des nations, c’est un fait seuls les ignares peuvent soutenir l’inverse.

      Soit on reste comme ça..et on essaye de limiter la casse à titre individuel...parce que le collectif, la réconciliation avec des racistes congénitaux, la fraternité hypocrite, la condescendance méprisante gens qui te sont inférieur, non merci..

      L’intention était louable ER mais c’est peine perdu


  • ER uplaudez cette vidéo ça serait interressant :

    Youtube :délinquance et statistiques ethniques

    dans cette étude peu connue du CNRS il y est dit que ce sont les sub-sahariens les numéro1 dans la délinquance et le milieu carcéral


  • là ou je suis village calme les manouches nous empoisonnent incéssemment la vie,par leur agressivités,vols,cambriolages : j’attends BFM avec leurs caméras pour venir recceuillir mon témoignage mais je sens que je vais attendre longtemps. 40 ans que j’attends

     

  • La racaille, les banlieues, les trafics, la « haine » de la jeunesse des zones de non-droit, etc...
    Et l’agressivité « hors banlieue » au quotidien on en parle ? Cette inadmissible « haine du Français » en Ville « du tous les jours » de la part de types jeunes adultes, bien sapés, de bonne allure...
    (Vécu Mulhouse Ville-Alsace). La guerre de la civilité est déjà là !


  • la violence et la crasse qui éclate au grand jour est principalement issue de l’appareil d’état .

    ils donnent l’exemple mais collent les statistiques sur la gueule des autres.
    c’est toute la laideur de ces crapules en costards.


  • J’aimerais bien savoir à qui j’ai affaire lorsque j’achète un truc à quelqu’un.
    Combien de gauchistes ai je engraissé dans ma vie malgré moi ?

     

  • Et les plantations de drogues et les usines d’armes, et les paradis fiscaux et le business de la justice, tout ça c’est "d’en bas" aussi ?

    Bref, comme si y avait pas de lien entre prohibition et contrôle, nouvelles technologies et trafiques, prison et djihadisme (dans l’ordre)


  • stats d’autant plus catastrophiques
    qu’elles sont systématiquement truquées
    et méthodiquement falsifiées
    par le ministère de l’intérieur !

     

  • Retenez bien le titre : Le gars est spécialiste de la délinquance pour la Police, et il distille les info de la délinqance payé par le Figaro. Merveilleux ! On voit bien que c’est une raquelure de l’oligarchie politico-médiatique. Bravo ! Ca doit être un aparatchique placé par son père le journaliste Gilles Leclerc petit fils du Général raquelure Leclerc. Tous des traitres à la nation. C’est pour cela que beaucoup de rues et avenues sont indentifiées comme Avenue du Général Leclerc. Par contre des rues ou avenues Jeanne D’arc n’excite pas en France, mise à par la place Jeanne Darc à Orléans, parce que les oligarques ne pouvaient pas faire autrement. L’ascensue social fonctionne toujours aussi bien. Tu trahi et on placera tes progenitures dans des boulots bien payés et peux fatiguants


  • ce système mafieux est au bout du rouleau
    la corruption s’est généralisé à un point tel
    qu’un retour à la normale est devenu impossible
    la gangrène mafieuse s’est partout installée
    dans les institutions et les appareils d’état
    et le point de non retour a été atteint !
    les Baphométans ont atteint leurs objectifs
    qui en finalité sont l’extinction de l’identité Française
    et purement et simplement la disparition avec son
    anéantissement de la France et des Français avec !


  • Ooooh pas de panique, ce n’est que des sauvageons , faut bien que jeunesse se passe
    Qu’est-ce qu’un viol, une agression, un vol avec violence ?
    Non padamalgame !!

     

  • et cerise sur le gâteau c’est encore Alain Bauer
    le grand maitre Franc-Maçon du GOdF
    qui dresse un bilan de la criminologie en France !
    cette éminence grise du pouvoir profond
    qui avec ses frères de l’ombre des Loges Maçonniques
    conspirent à longueur d’année en fomentant des cabales
    politico-financières au profit ou au détriment de tel ou tel individu
    selon celui/celle sur qui ils auront jeté leur dévolu ou leur courroux !


Commentaires suivants