Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’hébergement d’urgence au bord de l’asphyxie

C’est complet ! Les clandestins ont tout pris...

Des familles qui se retrouvent à la rue sans solutions, un recours coûteux aux nuits hôtelières, des budgets insuffisants malgré une demande croissante : l’hébergement d’urgence est au bord de l’asphyxie, constate un rapport sénatorial présenté mercredi, qui prône une rationalisation des coûts.

 

La commission des finances regrettait chaque année que les budgets alloués notamment à l’hébergement d’urgence et à la veille sociale soient « inférieurs » à ceux demandés, alors que les besoins ne cessent d’augmenter depuis 2011 sous l’effet de la crise économique et du nombre toujours plus important de demandeurs d’asile, a expliqué le rapporteur spécial, le sénateur LR de Seine-Saint-Denis Philippe Dallier.

[...]

Le plan de résorption des nuitées hôtelières, lancé en février 2015, est un « échec absolu », a fustigé M. Dallier. « En Île-de-France, 15% du parc hôtelier sert à l’hébergement d’urgence, soit la quasi-totalité du parc hôtelier bas de gamme », a-t-il souligné.

[...]

Selon les chiffres du Samu social, « en 2015, 70% des appels au 115 (numéro d’urgence) n’ont pas abouti et sur le 30% des appels traités, un quart est resté sans solution », cite M. Dallier.

La pression migratoire a « accentué » la gestion de l’hébergement « dans l’urgence », indique le rapport :

« Pour la seule région Île-de-France, la dépense engendrée par la gestion des migrants représenterait ainsi 86 millions d’euros sur un budget qui devrait atteindre 746,5 millions d’euros à la fin de l’année. »

Se retrouvent dans les centres d’hébergement d’urgence des demandeurs d’asile, mais aussi des déboutés du droit d’asile et des personnes en situation irrégulière. Ces dernières pourraient « représenter de 20% à 50% des personnes hébergées », selon le sénateur.

Lire l’article complet sur information.tv5monde.com

Pourquoi importer de la misère ? Lire sur Kontre Kulture

 

L’importation de SDF clandestins bat son plein, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1624156

    Et...c’est sensé être autre chose que définitivement insoluble ? Par quel miracle ? Même en mettant ce pays et sa population entièrement au service de ce délire démentiel (ce qui est déjà quasiment le cas) ça ne suffirait pas. Surtout si tout est fait pour que cela perdure...


  • #1624273

    De devenir alcoolique...voila ce que notre société offre comme perspective à l’homme blanc dans la force de l’age, qui ayant subit un accident de vie, se retrouve SDF....


  • #1624304

    "Ce n’est pas le même budget" dixit Juliette Méadel,Secrétaire d’Etat chargée de l’aide aux victimes lors d’une émission TV. (ça vous regarde)
    Pour les accidentés de la vie de France et en France,donc,c’est "circulez".


  • #1624340
    le 15/12/2016 par jojo l’affreux
    L’hébergement d’urgence au bord de l’asphyxie

    Il conseille aussi de soutenir les opérations de rachats d’hôtels, qui permettent de faire baisser les coûts d’hébergement, tout en proposant un meilleur accueil.




    Il y a de l’idée qui va dans le bon sens. En France il y a une mafia parasite qui se gave sur la misère et les fameux hébergements d’urgence payé par l’état.
    On pourrait même carrément aller plus loin : acheter les hôtels insalubres, les raser, reconstruire des HLM neufs et en réserver l’usage à l’hébergement d’urgence. Les associations on pourra ensuite leur filer un petit billet pour venir faire la cuisine et le ménage dedans.


  • Les utopies rencontrent le mur...


  • #1624472

    On peut s’attendre à ce qu’en Février prochain ceux qui mourront de froid dans la rue seront des "desouche" et pas des migrants - "quelle honte ce serait au pays des droits de l’homme" !


  • #1624473

    L’hébergement, l’hébergement, l’hébergement ; C’est un mal de tête pour le pays.


  • #1624488

    Une personne travaillant (contrat aidé en attendant plus de misère) dans un organisme de re-logement m’a témoigné ceci : les ordres donnent la priorité absolue aux migrants. Aidés par des assos, ils squattent et exigent tous les avantages possibles.

    Seconde source : une personne salariée d’un énorme centre social témoigne que les migrants doivent être prioritaires et "invisibilisés" (relogés, payés, circulez y a rien à voir). Récement des migrants ont carrément fait une manifestation devant les locaux pour protester contre la lenteur de l’attribution de logements et d’avantages.

    Troisième témoignage : un gros armurier local a confié qu’il avait eu plusieurs fois la visite de migrants voulant savoir s’ils pouvaient acheter des armes. Information que je rapproche de cette confidence d’une salariée du secteur social : ils sont très solidaires, ne fonctionnent que pour leur communauté, considèrent que les français sont des dégénérés (quelques uns ont été spectateurs de la gay pride et ont été traumatisés).et que eux, migrants, ont droit à leur part du gâteau.

    Dernier témoignage, d’une personne travaillant pour l’’Etat sur les renseignements et les statistiques : en l’état actuel, dans l’hypothèse d’un second tour Fillon - Le Pen : la candidate l’emporte.

    D’où la nécessité de ressérer les rangs. De ne tomber dans aucune dérive identitaire aucune provocation violente. Et de soutenir Soral dans ses analyses et mises au point.


  • #1624499

    La justice bien comprise consiste a aider les Francais et ensuite les autres.
    Ce n’est pas normal ce traitement .
    Je n’ai rien contre les étrangers mais j’estime que mes compatriotes et qu’importe leur origine sont avant tout prioritaire .

    Je dis cela car j’ai rencontré un francais d’origine maghrébine né en France en 1962 et ayant accompli son service militaire dans les annes 80 et qui vis a la rue faute de place dans les établissements sociaux car donner en priorité au migrant.


  • #1624502

    Dans n’importe quelle societe bien construite on n’aide les siens avant les autres.
    Voyez vous un Francais est pudique et pourquoi on ne l’entend pas pleurnicher ? Car il prefere crever en silence que de s’avilir a tendre la main.

    Je suis désolé pour mon post mais je suis en colère quand on neglige son peuple.