Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’homme de Galilée

« À la naissance de Jésus, l’espoir vibrant qu’un être merveilleux était sur le point d’apparaître était généralisé parmi les Judéens.

Ils se languissaient d’avoir la preuve que Jéhovah avait l’intention de maintenir l’Alliance avec son peuple élu, et les scribes, réagissant à la pression de ce désir populaire, avaient progressivement introduit dans les Écritures l’idée de l’Oint, du Messie, qui viendrait remplir son engagement.

Les Targams – les commentaires rabbiniques de la Loi – disaient : “Comme il est beau, le roi Messie qui s’élèvera de la maison de Juda. Il se préparera et s’avancera pour la bataille contre ses ennemis, et de nombreux rois seront tués.”

Ce passage montre que les Judéens avaient été amenés à espérer. Ils attendaient un Messie militant et vengeur (dans la tradition de “tous les premiers-nés d’Égypte” et de la destruction de Babylone) qui briserait les ennemis de Juda “avec une verge de fer” et “les mettrait en pièces comme un vase de potier”, qui leur amènerait l’empire de ce monde et l’accomplissement littéral de la loi tribale ; car c’était ce que des générations de pharisiens et de Lévites avaient prédit.

L’idée d’un Messie humble qui dirait “aime tes ennemis” et serait “méprisé et rejeté des hommes, un homme de douleur” n’était pas du tout présente dans l’opinion publique et aurait été “méprisée et rejetée” si quiconque avait amené l’attention sur ces paroles d’Isaïe (qui ne prirent leur sens qu’après que Jésus eut vécu et fut mort).

Pourtant, l’être qui apparut, même s’il était humble et enseignait l’amour, prétendait apparemment être ce Messie, et fut acclamé comme tel par de nombreuses personnes !

En quelques mots, il balaya la totalité de la politique raciale que la secte dirigeante avait entassée par-dessus l’ancienne loi morale, et tel un archéologue, ramena au grand jour ce qui avait été enterré. Les pharisiens reconnurent immédiatement un “prophète et rêveur de rêves” des plus dangereux. [...]

La Loi, quand Jésus arriva pour l’ « accomplir », était devenue une énorme masse de législations, étouffante et fatale dans son immense complexité. La Torah n’était que le début ; empilés dessus, se trouvaient toutes les interprétations, tous les commentaires et les jugements rabbiniques ; les sages, tels de pieux vers à soie, tissaient le fil toujours plus loin dans l’effort d’y prendre toutes les actions humaines imaginables ; des générations de législateurs avaient peiné pour en arriver à la conclusion qu’un œuf ne doit pas être mangé le jour du Sabbat si la plus grande partie en a été pondue avant qu’une seconde étoile soit visible dans le ciel.

Déjà, la Loi et tous les commentaires nécessitaient une bibliothèque à eux seuls, et un comité de juristes internationaux, à qui on aurait fait appel pour donner leur opinion auraient mis des années à passer au crible les couches accumulées.

Le jeune homme sans instruction venu de Galilée tendit un doigt et balaya la pile entière, révélant en même temps la vérité et l’hérésie. Il réduisit “toute la Loi et les prophètes” à ces deux commandements : Aime Dieu de tout ton cœur et ton prochain comme toi-même. C’était l’exposition et la condamnation de l’hérésie fondamentale que les Lévites et les pharisiens, au cours des siècles, avaient entrelacée dans la Loi.

Le Lévitique contenait l’injonction “Aime ton prochain comme toi-même”, mais elle était régie par la limitation du “prochain” à ses semblables Judéens. Jésus rétablit alors la tradition ancienne et oubliée de l’amour du prochain sans distinction de race ou de croyance ; c’était clairement ce qu’il signifiait par les mots : “Je ne suis pas venu pour détruire la Loi, mais pour l’accomplir.” Il en rendit la signification évidente quand il ajouta : “Vous avez entendu ce qu’il a été dit... Tu haïras ton ennemi. Mais je vous dis : Aimez vos ennemis.” (On fait quelquefois l’objection rusée que le commandement spécifique “Tu haïras ton ennemi” n’apparaît nulle part dans l’Ancien Testament. Ce que Jésus voulait dire était clair : les innombrables injonctions au meurtre et au massacre des voisins qui n’étaient pas des « prochains », dont l’Ancien Testament abonde, requéraient assurément la haine et l’hostilité.)

C’était un défi direct à la Loi telle que les pharisiens la représentaient, et Jésus amena le défi plus loin en refusant délibérément de jouer le rôle du libérateur et du conquérant nationaliste du territoire pour lequel les prophéties avaient lancé l’idée du Messie. Il aurait probablement pu avoir beaucoup plus de disciples, et peut-être le soutien des pharisiens, s’il avait accepté ce rôle.

Son reproche, à nouveau, fut laconique et clair : “Mon royaume n’est pas de ce monde... Le royaume des cieux est en vous... Ne vous amassez pas de trésors sur la terre... mais amassez-vous des trésors dans les cieux, où ni les mites ni la rouille ne détruisent, et où les voleurs ne percent ni ne dérobent.”

Tout ce qu’il disait, avec des mots aussi simples que ceux-là, était un défi calme mais franc aux hommes les plus puissants de son temps et de son lieu, et un coup porté aux fondations de la doctrine que la secte avait élaborée au cours des siècles.

Ce que la totalité de l’Ancien Testament enseignait dans des centaines de pages, le Sermon sur la montagne le réfutait en quelques mots. Il opposait l’amour à la haine, la miséricorde à la vengeance, la charité à la malveillance, l’amitié entre voisins à la ségrégation, la justice à la discrimination, l’affirmation (ou la réaffirmation) au déni, et la vie à la mort. »

Douglas Reed, La Controverse de Sion (1956)

 

Se procurer l’ouvrage chez Kontre Kulture :

Autour du sujet, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

120 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #643107
    le 25/12/2013 par Markovitch
    L’homme de Galilée

    Bonne et Sainte fête de Noël à tous, les petits et les grands !
    Que l’Enfant-Jésus soit le centre de nos vies et nous protège !!!


  • #643123
    le 25/12/2013 par paradoxe de jules
    L’homme de Galilée

    Amen et joyeuses fêtes


  • #643138
    le 25/12/2013 par apostat
    L’homme de Galilée

    Ce que les Chrétiens appellent "l’écriture sainte" est une écriture juive, rabbinique , il n’y a pas un mot de cette écriture qui n’aie été écrite par un rabbi . A quoi se résume le christianisme ? A ceci : c’est un Juif qui est le Sauveur du monde, goyes à vos prières, et n’oubliez pas que les Juifs sont les frères de race de votre Sauveur, et c’est pour cela qu’ils vous sont supérieurs et que vous devez leur obéir . Amen . Et n’oubliez jamais que votre Sauveur vous a bien dit que si vous vouliez etre sauvés, il fallait RENONCER A L’ARGENT et nous laisser nous en occuper ...

     

    • #643604
      le 25/12/2013 par Christophe
      L’homme de Galilée

      Ouais tu as raison , allons prier Odin dans les bois...

      Le Christ a aussi dit : on ne peut servir et Dieu et l’argent.

      Gloire au Christ Roi et sainte fêtes de Noel à tout mes frères catholiques.


    • #643616
      le 25/12/2013 par ole
      L’homme de Galilée

      Commentaire fort amer, ce n’est pas ce que dit le Nouveau Testament, même si effectivement les premiers Chrétiens étaient juifs.

      En fait de renoncement à l’argent, c’est de renoncement à soi et au monde qu’il s’agit.
      L’opposé de cet idéal est parfaitement résumé par le "fais ce qu’il te plait" du sataniste Aleister Crowley.


    • #643710
      le 25/12/2013 par Werner
      L’homme de Galilée

      Bonjour apostat,
      ton pseudo est bien révélateur. Ton analyse vaut d’une certaine manière, car c’est celle d’un chrétien auquel une certaine conception du message de Jésus et de ses apôtres a été enseignée. L’enseignement en question est celui de dire aux chrétiens que la grâce est ailleurs, dans l’au-delà, par la contemplation, l’espérance, la générosité mais jamais par la violence ou la défense physique (tend l’autre joue...). Bien évidemment, cet enseignement amène à un certain pessimisme, car rien ne change si on laisse faire et on se laisse faire. En effet, donner, pardonner systématiquement à nos ennemis n’aboutit à rien, car eux se fichent du message du Christ, l’histoire l’ayant démontré.
      On en vient alors au nœud du problème et à la question : doit-on faire comme le Christ, c’est à dire souffrir en laissant faire le mal et que celui-ci, au vu et au su de tous, s’évanouisse du fait de la honte de ses auteurs ? l’histoire a montré que le mal auquel s’est attaqué Jésus, a résisté et n’a cessé de se développer.
      Doit-on au contraire tenir compte de l’échec de Jésus à changer les scribes en hommes bons et prendre les armes comme il l’avait fait au temple ?
      Le message du Christ peut donc être interprété des deux manières :
      Le Christ a espéré changer les choses en totalité, n’y est pas parvenu, mais nous pouvons toujours espérer...(vision catholique, protestante)
      ou alors, le Christ prône l’amour et la vérité, mais dit finalement que dans certains cas il faut combattre car l’après crucifixion a montré que l’amour seul, parfois, n’aboutit pas. (vision catholique teinté de paganisme)
      Ta vision est celle d’un Evola, qui dans Impérialisme païen, fait le même constat, c’set à dire, que le message du Christ est profondément pessimiste, que le christianisme est un bon facteur de rassemblement, mais que l’appliquer en totalité amène à la perte du peuple qui le pratique.
      Je pense que c’est surtout les protestants et les catholiques conciliaires, qui de nos jours, parlent énormément (que ?) d’espérance et de bisous qui changeraient les choses. A st Nicolas de Chardonnet (Paris), la vérité sonne déjà comme un combat, viens faire un tour à la grand-messe.

      Joyeux Noël à toutes et tous.

      Werner


    • #643763
      le 25/12/2013 par PCC
      L’homme de Galilée

      Tachon, t’as rien compris, et en plus tu te permet de critiquer... Chuttt, tu parles comme un pharisien


    • #643980
      le 25/12/2013 par Igor Meiev
      L’homme de Galilée

      Jésus était juif, justement. Mais il ne l’était plus dès lors qu’il annonçait l’accomplissement de la loi car en vérité par son action le judaïsme est devenu christianisme. Il a été la porte menant du judaïsme au christianisme, la porte ouvrant l’ancienne alliance à tous les Hommes.
      Depuis sa venue celui qui se dit juif n’est juif que par rejet de lui, car qui est juif attend toujours le messie et donc ne le reconnaît pas. Vous ne parviendrez donc pas à me vendre le faux concept de judeo-christianisme, car on ne peut être à la fois de l’acceptation et du rejet de jésus.

      Après son passage sur terre le judaïsme qui a subsisté condamne à être dans l’attente du messie qui est déjà venu, et cela c’est être hélas dans l’errance spirituelle, c’est être en quelque sorte orphelin de Dieu.


  • #643141
    le 25/12/2013 par Salah
    L’homme de Galilée

    Bonnes fêtes de fin d’années à mes amis catholiques ! :)

    Que la France retrouve sa Souveraineté Inchallah

    Vive ER

     

    • #643751
      le 25/12/2013 par PCC
      L’homme de Galilée

      Merci, que le seigneur te protège toi et les tiens.


  • #643149
    le 25/12/2013 par jojo
    L’homme de Galilée

    "Une énorme masse de législations, étouffante. Des interprétations, commentaires, les jugements tissaient le fil toujours plus loin dans l’effort d’y prendre toutes les actions humaines imaginables ; des générations de législateurs avaient peiné pour en arriver à la conclusion qu’un œuf ne doit pas être mangé si la plus grande partie en a été pondue avant qu’une seconde étoile soit visible dans le ciel."

    Ca me fait penser à une autre religion. Mais je ne me souviens plus laquelle...

     

  • #643161
    le 25/12/2013 par PCC
    L’homme de Galilée

    Plus un doute, Jésus est le Machiah.

    Mais, mais, oOooh Merde ! Du coup, le peuple élu ... C’est nous !!!

    Jésus vient de nous glisser une quenelle de 777 !!!


  • #643171
    le 25/12/2013 par Boromir
    L’homme de Galilée

    Meilleure article d’E&R.


  • #643194
    le 25/12/2013 par Terroir2France
    L’homme de Galilée

    Ce que la totalité de l’Ancien Testament enseignait dans des centaines de pages, le Sermon sur la montagne le réfutait en quelques mots. Il opposait l’amour à la haine, la miséricorde à la vengeance, la charité à la malveillance, l’amitié entre voisins à la ségrégation, la justice à la discrimination, l’affirmation (ou la réaffirmation) au déni, et la vie à la mort. »

    Pourquoi cette dernière phrase fait tache dans cet article ? Par ce que le sermon sur la montagne ne réfute rien de tout l’ancien testament . Où l’auteur a t il vu cela ? Il fait la même erreur que Alain Soral . Dieu , le rocher qui suivait les hébreux dans le désert et jusqu’à sa venu sur terre ( C’était d’ailleurs symbolisé dans l’Ancien Testament par ce rocher d’où a coulé l’eau qui a rassasié le peuple Hébreu dans le Désert :« Ils ont tous bu le même breuvage spirituel, car ils buvaient à un rocher spirituel qui les suivait, et CE ROCHER ÉTAIT CHRIST » (1 Corinthiens 10.4).) , Jésus Christ donc , se serait il trompé en écrivant l’ancien et le nouveau en serai la correction ?

    L’ancien testament n’est pas une erreur de Dieu , Il a été voulu dans un but . Pourquoi s’acharner à dire et répéter cela comme une évidence .

    22.18
    Je le déclare à quiconque entend les paroles de la prophétie de ce livre : Si quelqu’un y ajoute quelque chose, Dieu le frappera des fléaux décrits dans ce livre ;
    22.19
    et si quelqu’un retranche quelque chose des paroles du livre de cette prophétie, Dieu retranchera sa part de l’arbre de la vie et de la ville sainte, décrits dans ce livre.

    Ce livre se rapporte t il au nouveau , à l’ancien , ou à la totalité du canon biblique ? Voulez vous finir par supprimer l’ancien testament à force de rabaisser ce livre ?

    Jésus lui même prend de nombreux passage de l’ancien testament , témoignant par la même de la véracité de ces et de ses écrits !

    S’il vous plait , revenez en vous mêmes et cessez de martyriser ce livre . Dites que Dieu , depuis que les hébreux sont sortit d’Egypte n’ont cessé d’obliger Dieu à lui faire faire des concessions toujours plus énorme , mais de grâce , ne corrigez pas l’ancien testament .

    Comment les hébreux force t’il la main de Dieu ? Un exemple :

    Dans Marc chapitre 10 . La lettre de divorce , à cause de la dureté de leur coeur , non pas ce que Dieu voulait .

    cordialement

     

    • #644422
      le 26/12/2013 par Lg23
      L’homme de Galilée

      "Jésus Christ donc , se serait il trompé en écrivant l’ancien et le nouveau en serai la correction ?"
      > JC a rien écrit du tout, qu’est-ce que tu racontes ?


    • #645066
      le 26/12/2013 par Terroir2France
      L’homme de Galilée

      Dieu a souverainement conduit les écrivains sacrés dans leur rédaction pour qu’ils communiquent exactement sa pensée. L’apôtre Paul écrivait : "Toute Ecriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice" ( 2 Timothée 3 : 16 ).

      De son côté l’apôtre Pierre affirmait : "Ce n’est pas par une volonté d’homme qu’une prophétie a jamais été apportée, mais c’est poussé par le Saint-Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu" ( 2 Pierre 1 : 21 ). Dieu a pourvu ensuite à la préservation de sa Parole et à sa transmission à travers les siècles, ce qui est une garantie supplémentaire de l’authenticité du texte sacré.

      certes, tu comprend que ce n’est Dieu qui a prit le stylo j’espère ?
      tu te met a genou et tu prit , et ton Père qui est dans le ciel t entend , Et quelques fois il choisit un homme pour qu il écrive ce que Dieu veut .

      la bible est écrite par , de mémoire , une centaine de personne différente , tous inspiré par le Saint Esprit . Or Jesus a dit que le Père et Lui même et le Saint Esprit sont 3 personnes distinctes mais que les trois sont Un .

      Si la Bible a pour caractéristique l’unité de son inspiration, elle a pour objet essentiel la personne de Jésus-Christ vers qui tout converge. Le message du salut éternel que Jésus-Christ offre à l’homme est un fil conducteur dans toute l’Ecriture.


  • #643201
    le 25/12/2013 par Talion
    L’homme de Galilée

    Et 2000 ans plus tard il y a encore des crétins qui ne comprennent pas et qui continuent à s’acharner à le crucifier...


  • #643225
    le 25/12/2013 par Muhammad
    L’homme de Galilée

    Que La Grâce et La Paix d’Allah soit sur notre maitre et prophète le Messie Jésus fils de la noble Marie. Amin ô Seigneur des mondes.


  • #643252
    le 25/12/2013 par boubloue
    L’homme de Galilée

    Vous y croyez à ces pipeaux de religions révélées, toutes 3 rabbiniques !

     

    • #644081
      le 26/12/2013 par Mehdi
      L’homme de Galilée

      Cela ne veut rien dire cher ami, elles peuvent avoir la même origine (divine) et avoir pris un chemin totalement différent au fil des millénaires.


    • #645471
      le 27/12/2013 par boubou
      L’homme de Galilée

      C’est déjà plus crédible que les fables qu’on nous fait bouffer à l’école de frère Peillon (Gender, évolutionnisme, shoah, etc)


  • #643257
    le 25/12/2013 par Mgk
    L’homme de Galilée

    "Le jeune homme sans instruction" avait reçu une instruction. Et pas n’importe laquelle puisse que celle-ci venait de sa mère la Très Sainte Vierge Marie. Un enseignement d’amour aux antipodes de ceux des docteurs de la Loi remplis de turpitudes.

    "Ce que la totalité de l’Ancien Testament enseignait dans des centaines de pages, le Sermon sur la montagne le réfutait en quelques mots."
    Ce passage est regrettable. Le Fils unique de Dieu, incarnation du Verbe Divin, n’est pas venu abolir la loi mais l’accomplir.
    "Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes ; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu’à ce que tout soit arrivé." (Mt 5,17-18)
    Il nous faut comprendre que dans l’Ancien Testament, L’Eternel s’adressait à des hommes au coeur de pierre. C’est pourquoi le Messie dit, en citant un passage d’Ezechiel, "J’ôterai de leur corps le coeur de pierre, Et je leur donnerai un coeur de chair". (Ez 11,19)
    Comprenons que Dieu ne se dédit jamais. Car "Au commencement était le Verbe, et le Verbe était en Dieu, et le Verbe était Dieu." (Jn 1,1) Dieu est éternel, la parole de Dieu est éternelle. A nous de la comprendre.

    Néanmoins, ce texte est intéressant dans la mesure où il montre que l’Homme a cette faculté d’utiliser la Parole Divine de manière sophistique pour justifier ces turpitudes.
    Après tout, Satan connaît parfaitement les Saintes Ecritures mais les cite de manières pernicieuses.
    Cela est parfaitement illustré lorsque Jesus Christ jeûne dans le désert. L’ange rebel vient devant lui pour le tenter, et lui dit : "Si tu es Fils de Dieu, jette-toi en bas ; car il est écrit : Il donnera des ordres à ses anges à ton sujet ; Et ils te porteront sur les mains, De peur que ton pied ne heurte contre une pierre." (Mt 4,6) Jésus Christ lui répond de la plus belle des manières, en citant les Saintes Ecritures : "Il est aussi écrit : Tu ne tenteras point le Seigneur, ton Dieu." (Mt 4,7)

    N’oublions pas que tout ce que le peuple juif à vécu en qualité de peuple prophète (St Paul), l’Humanité le vivra. Une partie du peuple Juif a renié Jésus Christ, une partie de l’Humanité en fera de même. Une grande partie du peuple Juif reconnaitra Jésus Christ comme le Messie et se convertira, de même une grande partie de l’Humanité se convertira à Jésus Christ.

    Joyeux Noel à tous :D

     

    • #643840
      le 25/12/2013 par no name
      L’homme de Galilée

      c’était pas "un jeune homme sans instruction" puisque dans le nouveau testament il est écrit qu’il passait son temps au temple avec les savants , d’ailleur au moment de partir de Nazareth tout le monde cherchait jésus... il était au temple avec les savants , donc on peut en déduire qu’il était particulièrement instruit en médecine notament . Ensuite ne nous détournons pas du message de jésus , tout son travail était de judaiser les non juifs , c’était la convertion par le bathême , ce qui fût une offense aux juifs intégristes pour qui la religion juive était réservé uniquement aux juifs de race . Jésus voulait universaliser le judaisme , c’est une forme de mondialisation de la religion si on va chercher donc je comprend que des juifs se soient opposé à lui . Maintenant poussons l’analyse encore plus loin , marie fût obligé de quitter Bethléem , elle réussit à cacher sa grossesse jusqu’au dernier moment aprés quoi joseph qui n’était pas son mari ni son fiancé , probablement un cousin proche l’exfiltra de Bethléem de nuit pour lui éviter la mort par lapidation car concevoir un enfant hors mariage était un délit punit de la peine de mort par lapidation , une forme de charia juive de cette époque , alors une fois adulte jésus fils d’une mère juive et d’un père non juif aurait-il voulu sauver l’honneur de son père non juif (un Romain ?) qu’il ne s’y serait pas pris autrement , en convertisant les non juifs au judaisme ...


  • #643265
    le 25/12/2013 par jeanfrancois13
    L’homme de Galilée

    tout est dit
    le judaisme repose sur la loi,
    les paroles du christ nous incitent a l’esperance, a la ferme assurance en l’esperance des choses..
    ca s’apelle "la Foi", et si elle est en nous, point n’est besoin de la demontrer.

     

    • #643572
      le 25/12/2013 par samra
      L’homme de Galilée

      Le Messie se référait à la Loi ,la Torah,il ne peut y avoir de foi sans loi, les deux sont liées ! la croyance se raffermit par la pratique et vice et versa !


  • #643285
    le 25/12/2013 par Vincent
    L’homme de Galilée

    chacun voit le Jésus qu’il veut voir

    Le christ serait non racialiste ? Et ça c’est quoi :

    "Je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdus de la maison d’Israël"

    A la cananéenne qui lui demande de guérir sa fille il répond :

    "Il n’est pas bon de donner aux CHIENS (les goys) la nourriture des petits enfants (les juifs)"

    Puisque le thème de la résurrection nous a tant occupé pendant de long siècles, personnellement j’opte pour la résurrection de Cernunnos, Epona, Lug, Taranis, Bellenos et les divinités tutélaires de nos peuples, celles qui ne nous appelleront pas "chiens"

    Bon anniversaire Jésus ... mais avec les tiens ; s’ils t’ont déçu j’en suis désolé mais il serait inconvenant de se rabattre sur les goys comme peuple de second choix

     

    • #645178
      le 27/12/2013 par esperanza
      L’homme de Galilée

      Vous omettez la fin de l’histoire :

      "Oui, Seigneur, dit-elle, mais les petits chiens mangent les miettes qui tombent de la table de leurs maîtres. Alors Jésus lui dit : Femme, ta foi est grande ; qu’il te soit fait comme tu veux. Et, à l’heure même, sa fille fut guérie. »


  • #643308
    le 25/12/2013 par walislam9394
    L’homme de Galilée

    une question à poser a tous nos compatriotes français et catholique. Sommes-nous sûr que le jour de le naissance du christ est bien le 25 décemdre ?

     

    • #643744
      le 25/12/2013 par Cyril
      L’homme de Galilée

      @ walislam9394 : il s’agit d’un date conventionnelle définie au VIème siècle on ne connait pas la vraie date, apparemment il y a même une erreur sur l’année, et l’Eglise admet un décalage de 6-7 ans avant J-C donc on serait en 2020.

      Il faut savoir que chez les catholiques il y a ce qu’on appelle les révélations privées comme celle de Catherine Emmerich et Maria Valtorta qui donnent des précisions mais ça n’a rien de dogmatique, c’est laissé à l’appréciation de chacun.


    • #643759
      le 25/12/2013 par PCC
      L’homme de Galilée

      Il y a 2000 ans pense tu que l’ont noté la date et l’heure exact de naissance ... Non, a la limite on s’en tape.
      2 millénaire après celui qui dit savoir est le plus gros mytho-man de la planète.

      Faut savoir faire la différence entre une question de fond et de forme c’est important cela évite de se prendre la tête sur des conneries.

      Question de fond : l’usure est-elle interdite par la religion Catholique Romaine ? Oui, car l’usure enrichie les riches et appauvrie les pauvres cela crée une injustice puis des révoltes et des morts.
      Question de forme : Jésus est-il n’est en Février ou en Janvier ? réponse, on s’en tape aucune importance, car cela ne change rien dans le fond


    • #644103
      le 26/12/2013 par Popopodi
      L’homme de Galilée

      Des études indiquent qu’il serait né en mars -7 av. Lui-même.
      C’est Constantin au IVème s. qui a fait modifier sa date de naissance.


  • #643345
    le 25/12/2013 par Grty
    L’homme de Galilée

    En quelques mots, il balaya la totalité de la politique raciale que la secte dirigeante avait entassée par-dessus l’ancienne loi morale



    Bof... relisez l’histoire avec la cananéenne.

     

    • #644607
      le 26/12/2013 par Brice Willous
      L’homme de Galilée

      La cananéenne est polythéiste. Par conséquent, il ne s’agit pas d’une discrimination raciale mais religieuse.
      Le Christ sauve ceux qui croient en lui, pas les autres. D’ailleurs, à la fin de l’histoire elle obtient gain de cause pour avoir prouvé sa foi en lui.

      De plus, si le Christ n’est venu que pour les débris d’Israël, le Saint Esprit de la Pentecôte et les apôtres eux viendront plus tard pour évangéliser les autres peuples. A l’époque de la cananéenne, leur tour n’est pas encore venu.


  • #643352
    le 25/12/2013 par Claude33
    L’homme de Galilée

    Très bon passage du livre de Douglas Reed.
    Il y a deux mille ans le Logos emplit totalement l’être Jésus et malgré son message d’Amour le peuple révolté par l’ingérence romaine finit par libérer la figure libératrice : Barabbas !
    Entre les Saducéens et les Pharisiens, et les quelques disciples de l’entourage du Messie, seuls les Esséniens respectèrent la Tradition Mosaïque et Prophétique mais enclos au sein de leur communauté ils ne pouvaient être compris par le monde extérieur.
    Malgré le sacrifice de la croix, le Christ est , et demeurera ,toujours vivant pour tout être qui au sein de sa conscience s’est l’accueillir !


  • #643357
    le 25/12/2013 par Matthieu Hague
    L’homme de Galilée

    À cet égard, je vous signale la parution d’une BD de la série "JOUR J", qui prend pour base uchronique que Barrabas est crucifié en lieu et place de Jésus. Jésus, vivant plus longtemps se lance dans le terrorisme, agresse les "juifs-restés-fidèles" à leur ancienne loi...
    Bref l’inverse total du portrait donné par M. REED.Un acte bien militant pour dire : le paganisme romain s’est bien, le judaïsme c’est mieux, le christianisme c’est mal, et ça fini même sur un début de shoah (parce que tout le monde est méchant)


  • #643384
    le 25/12/2013 par Henri XI un peu
    L’homme de Galilée

    Le Messi d’Isaïe n’est pas le "Jésus Christ", c’est là le point fondamental de la discorde. Les exégètes disent même qu’il s’agit d’un prophète de "l’avenir", mais de quel "futur" parlent-ils ?
    Quand, par exemple, Jésus entre dans Jérusalem assis sur un ânon (tout 9 !) pour faire coïncider le moment avec les écrits d’Isaïe, il ne s’agit ici que d’une représentation symbolique tendant à prouver qu’il a vaincu ses "démons", ses propres fautes et erreurs, car l’ânon signifie l’HUMILIATION, la paix, la patience, la pauvreté et le COURAGE...

     

    • #643768
      le 25/12/2013 par PCC
      L’homme de Galilée

      Question de fond et question de forme, tu te prend la tête sur une question de forme, c’est a dire sur une broutille, relis...

      "Le jeune homme sans instruction venu de Galilée tendit un doigt et balaya la pile entière, révélant en même temps la vérité et l’hérésie. Il réduisit “toute la Loi et les prophètes” à ces deux commandements : Aime Dieu de tout ton cœur et ton prochain comme toi-même. C’était l’exposition et la condamnation de l’hérésie fondamentale que les Lévites et les pharisiens, au cours des siècles, avaient entrelacée dans la Loi."


    • #643864
      le 25/12/2013 par Draco
      L’homme de Galilée

      Normal cette confusion, car Celui qui est attendu après de grandes tribulations est le même « personnage » ( Christ chez les Chrétiens, Imam Mahdi chez les Musulmans ou Maitreya chez les Boudhistes ) alors que le retour de Jésus (Messie, Al Massiah ou Sananda chez les boudhistes ) doit précéder le retour de ce grand Être qu’est le Christ. D’ailleurs certains textes disent que Jésus est dans un corps syrien et qu’il œuvre déjà au Moyen Orient.
      Toutes les tensions religieuses viennent de cette (ces) incompréhension (s)

      Concernant Jésus Christ, la confusion naît simplement du fait que Jésus-Christ a été assimilé à un seul personnage alors qu’il s’agit d’un adombrement, en l’occurence de Jésus par le Christ. Concernant l’adombrement, on dit aussi que Muhammad aurait été adombré en son temps par Jésus.
      A ce sujet, les Boudhistes font clairement la distinction entre Sananda (Jésus) et Maitreya (le Christ) comme quoi, nul n’est prophète en son pays. Attention aussi aux noms d’emprunt tel Térence Trent D’arby qui se fait appeler Sananda Maitreya ...toute ressemblance avec etc...

      Affaire à suivre religieusement ou mystiquement c’est selon !


    • #643900
      le 25/12/2013 par nwocontrepeuple
      L’homme de Galilée

      « Méprisé et abandonné des hommes, Homme de douleur et habitué à la souffrance, Semblable à celui dont on détourne le visage, Nous l’avons dédaigné, nous n’avons fait de lui aucun cas. Cependant, ce sont nos souffrances qu’il a portées, C’est de nos douleurs qu’il s’est chargé ; Et nous l’avons considéré comme puni, Frappé de Dieu, et humilié. Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités ; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris. Nous étions tous errants comme des brebis, Chacun suivait sa propre voie ; Et l’Éternel a fait retomber sur lui l’iniquité de nous tous. Il a été maltraité et opprimé, Et il n’a point ouvert la bouche, Semblable à un agneau qu’on mène à la boucherie, A une brebis muette devant ceux qui la tondent ; Il n’a point ouvert la bouche." ESAÏE 53:3-7

      Pas Jésus du tout ... arf


  • #643409
    le 25/12/2013 par Ombre
    L’homme de Galilée

    Il faut absolument lire Douglas Reed, La Controverse de Sion.
    C’est un travail historique extraordinaire, sans haine, ni insulte, ni mépris mais diaboliquement précis et clair. C’est une vraie révélation sur comment a tourné et comment tourne le monde. A présent, chaque jour, vraiment chaque jour m’apporte la preuve des propos de Reed, je vois clair, je comprends ce qui se passe : les errements feints d’Obama, la soumission d’un Hollande, etc... Tout s’explique, les pièces du puzzle s’emboîtent à merveille.


  • #643442
    le 25/12/2013 par From Lignon
    L’homme de Galilée

    J’aimerai vous faire connaitre un texte, qui me semble, reflète bien l’esprit christique. Ce texte fait partie du "véda"..

    - Absence de crainte, purification de l’existence, développement du savoir spirituel, charité, maîtrise de soi, accomplissement des sacrifices, étude des écrits révélés ;

    austérité et simplicité, non-violence, véracité, absence de colère, renoncement, sérénité, aversion pour la critique, compassion, absence de convoitise, douceur, modestie et ferme détermination ;

    vigueur, pardon, force morale, pureté, absence d’envie et de soif des honneurs,-telles sont, ô descendant des hommes, les qualités spirituelles des hommes de vertu, des hommes nés de la nature divine.

    Arrogance, orgueil, colère, suffisance, âpreté, ignorance,-tels sont, les traits marquants des hommes issus de la nature démoniaque.

    Les qualités divines servent la libération de l’être, les attributs démoniaques poussent à l’asservir. Mais n’aie crainte, mon ami, car avec les qualités divines tu naquis.

    En ce monde existent deux ordres d’êtres créés, les uns divins, les autres démoniaques. Je t’ai déjà longuement parlé des attributs divins.

    De mes lèvres, ô fils, entends maintenant les attributs démoniaques. Ce qu’il faut ou ne faut pas faire, les êtres démoniaques l’ignorent. En eux, ni pureté, ni juste conduite, ni véracité.

    Ils prétendent que ce monde est irréel et sans fondement, qu’aucun Dieu ne le dirige ; qu’il résulte du désir sexuel et n’a d’autre cause que la concupiscence.

    Partant de telles conclusions, les démoniaques, égarés, dénués d’intelligence, se livrent à des œuvres nuisibles, infâmes, qui visent à détruire le monde.

    Les êtres démoniaques, qui se réfugient dans la vanité de soi, l’orgueil et l’insatiable concupiscence, deviennent la proie de l’illusion. Fascinés par l’éphémère, ils consacrent leur vie à des actes malsains.

    Jouir des sens jusqu’au dernier moment, tel est, croient-ils, l’impératif majeur pour l’homme. Aussi leur angoisse ne connaît-elle pas de fin.

    Enchaînés par des centaines, par des milliers de désirs, par la concupiscence et la colère, ils entassent des richesses par voies illicites, pour satisfaire l’appétit de leurs sens.

    Telle est la pensée de l’homme démoniaque : "Tant de richesses sont aujourd’hui miennes, et par mes plans, davantage encore viendront.

    (suite>


  • #643457
    le 25/12/2013 par zéklon B
    L’homme de Galilée

    @Zéklon B.

    Je suis surpris que E&R parle de religion chrétienne quand elle interdit clairement aux catholiques de parler ouvertement de leur religion par la non diffusion de message tel que celui-ci :
    Oui, passez de Saintes Fêtes de Noël. Priez beaucoup. 
Manger et buver modérément car aujourd’hui, est un jour d’abstinence. 
N’oublions pas le Christ est né pauvre dans une mangeoire. 
Lui, descendant du Roi David. La créature ne peut être au dessus de son créateur.
 Accueillez l’Enfant Jésus dans votre coeur par la communion eucharistique. 
Vous recevrez force, joie et consolation.
Il n’est pas né non plus avec un bonnet rouge et une barbe... Que le christ est vivant et ressuscité. 
Et que le père Noël n’existe qu’économiquement parlant. 
Et que c’est la plus belle escroquerie de Satan pour ravir les âmes.
    Serait que E&R fait également le jeu de la Laicité...


  • #643558
    le 25/12/2013 par ZYX
    L’homme de Galilée

    Jésus et Marie (que la paix soit sur eux) étaient ils des Européens blonds aux yeux bleus à la peau laiteuse ?

    Les icones orthodoxes sont déjà un peu plus proches de la réalité.

     

    • #643691
      le 25/12/2013 par Solstice
      L’homme de Galilée

      Voici le visage le plus réaliste de Marie , Marie de Nazareth s’est confié à Giuliana Buttini ! sa vie à Nazareth ( j’ai le livre) , celle avec les apôtres et celle qui est la sienne aujourd’hui dans le Ciel. Le portrait a été réalisé par le mari de Giuliana Buttini sur les indications de Marie elle même. Oui Marie, notre maman à tous, a les yeux bleus !
      Le Livre est une douceur à lire, il apaise, il décrit une maman simple et touchante de cœur. Merci Maman Immaculé pour ce beau témoignage .

      Portrait de la Vierge Marie ( Marie dit dans le livre qu’il s’agit du portrait le plus proche d’elle qui a été réalisé )
      http://www.resiac.fr/img/p/4183-444...


    • #643762
      le 25/12/2013 par Cyril
      L’homme de Galilée

      Si vous voulez voir à quoi ressemble Marie il faut faire une recherche sur Zeitoun en Egypte :

      http://www.youtube.com/watch?v=72CV...


    • #647425
      le 28/12/2013 par ouhm
      L’homme de Galilée

      Jésus était bantou c’est bien connu...
      En fait, le simple fait de poser cette question prouve que tu es plus proche du judaïsme racial que du christianisme universel,
      mais tu as le droit,
      Il y a des Jesus blonds en Europe, châtains, bruns, basanés à l’est ,noirs aussi à plusieurs endroits aux Antilles et Afrique etc...


  • #643569
    le 25/12/2013 par Bé Hache Elle
    L’homme de Galilée

    Un petit passage du Coran pour rendre hommage à Jésus :

    47. - Elle dit : “Seigneur ! Comment aurais-je un enfant, alors qu’aucun homme ne m’a touchée ? ” - “C’est ainsi ! ” dit-Il. Allah crée ce qu’Il veut. Quand Il décide d’une chose, Il lui dit seulement : “Sois” ; et elle est aussitôt.
    48. “Et (Allah) lui enseignera l’écriture, la sagesse , la Thora et l’évangile,
    49. et Il sera le messager aux enfants d’Israël, [et leur dira] : “En vérité, je viens à vous avec un signe de la part de votre Seigneur. Pour vous, je forme de la glaise comme la figure d’un oiseau, puis je souffle dedans : et, par la permission d’Allah, cela devient un oiseau. Et je guéris l’aveugle-né et le lépreux, et je ressuscite les morts, par la permission d’Allah. Et je vous apprends ce que vous mangez et ce que vous amassez dans vos maisons. Voilà bien là un signe, pour vous, si vous êtes croyants !
    50. Et je confirme ce qu’il y a dans la Thora révélée avant moi, et je vous rends licite une partie de ce qui était interdit. Et j’ai certes apporté un signe de votre Seigneur. Craignez Allah donc, et obéissez-moi.
    51. Allah est mon Seigneur et votre Seigneur. Adorez-Le donc : voilà le chemin droit.”
    52. Puis, quand Jésus ressentit de l’incrédulité de leur part, il dit : “Qui sont mes alliés dans la voie d’Allah ? ” Les apôtres dirent : “Nous sommes les alliés d’Allah. Nous croyons en Allah. Et sois témoin que nous Lui sommes soumis.
    53. Seigneur ! Nous avons cru à ce que Tu as fait descendre et suivi le messager. Inscris-nous donc parmi ceux qui témoignent” .


  • #643676
    le 25/12/2013 par lazard
    L’homme de Galilée

    le dîner du f- r- i c quand aurait-il penser .PAUVRES D EUX


  • #643707
    le 25/12/2013 par jeanne
    L’homme de Galilée

    Bonne Fête de Noël à tous ...

    Sans oublier Alain Soral et toute l’équipe E&R....


  • #643728
    le 25/12/2013 par pex
    L’homme de Galilée

    1ERE PARTIE
    Lisez les textes anciens et faites des recherches historiques et vous y trouverez :
    Horus naquit le 25 décembre, fils de la vierge Isis (Marie).
    Sa naissance fut accompagnée par une étoile à l’est,
    et à sa naissance, il fut adoré par 3 rois.
    À l’âge de 12 ans, il était un enfant prodige et enseignant.
    À l’âge de 30 ans, il fut baptisé par un personnage nommé Anup
    et commença alors son ministère. Horus voyageait avec 12 disciples,
    accomplissant des miracles tels que guérir les malades et marcher sur l’eau.
    Horus était connu sous de nombreux noms symboliques comme ’La Vérité’,
    ’La Lumière’, ’Le Fils oint de Dieu’, ’Le Bon Berger’,
    ’L’Agneau de Dieu’ et bien d’autres encore.
    Après avoir été trahi par Typhon, Horus fut crucifié,
    enterré durant 3 jours, puis il ressuscita.
    Attis, de Phrygie, né de la vierge Nana un 25 décembre,
    fut crucifié, placé dans une tombe et après 3 jours, fut ressuscité.
    Krishna, d’Inde, né de la vierge Devaki
    avec une étoile à l’est annonçant son arrivée,
    accomplit des miracles avec ses disciples, et après sa mort,
    fut ressuscité.
    Dionysos, de Grèce, né d’une vierge un 25 décembre,
    fut un enseignant itinérant accomplissant des miracles tels que changer l’eau en vin.
    On l’appelait ’Le Roi des Rois’, ’L’Unique Fils de Dieu’,
    ’L’Alpha et l’Oméga’ et par de nombreux autres noms.
    Après sa mort, il fut ressuscité.
    Mithra, de Perse, né d’une vierge un 25 décembre,
    avait 12 disciples, accomplissait des miracles
    et fut enterré après sa mort durant 3 jours, avant de ressusciter.
    On l’appelait également ’La Vérité’, ’La Lumière’, entre autres.
    Il est intéressant de noter que le jour sacré de Mithra était le dimanche.
    Le fait est que de nombreux sauveurs, originaires de périodes historiques et de régions diverses, correspondent à ces caractéristiques générales.
    La question demeure : pourquoi ces attributs, pourquoi la naissance virginale un 25 décembre, pourquoi la mort de 3 jours avant l’inévitable résurrection, pourquoi 12 disciples ou adeptes ?
    Pour y répondre, étudions le messie solaire le plus récent.

     

    • #644015
      le 25/12/2013 par norbert
      L’homme de Galilée

      Bonjour,

      le 25 decembre n’existe que depuis le 16eme siecle (calendrier gregorien) ...


    • #644193
      le 26/12/2013 par pex
      L’homme de Galilée

      @ norbert,
      Ne faite pas semblant de ne pas comprendre, c’est l’equivalent du 25 décembre à l’époque on peu ressitué n’importe quel jour de l’année en observent le mouvement de la terre par rapport à l’environement céleste, par les équinoxes du 21 mars ou du 21 septembre etc se produise toujours de manières régulières, après vous appelez ce jour comme vous voulez, et bien c’est pareil pour le 25 décembre moment de l’année ou le Novo ELios "remonte" après 3 jours de stagnation à l’horizon, tout ça ce sont des mesures astronomique indiscutables.


  • #643730
    le 25/12/2013 par pex
    L’homme de Galilée

    2EME PARTIE
    Jésus-Christ naquit de la vierge Marie le 25 décembre à Bethléem.
    Sa naissance fut annoncée par une étoile à l’est que 3 rois suivirent
    pour trouver et adorer le nouveau sauveur.
    Il enseignait déjà à l’âge de 12 ans. À l’âge de 30 ans,
    il fut baptisé par Jean-Baptiste et commença alors son ministère.
    Jésus voyageait avec 12 disciples, accomplissant des miracles
    tels que guérir les malades, marcher sur l’eau ou ressusciter les morts.
    Il était connu comme ’Le Roi des Rois’, ’Le Fils de Dieu’, ’La Lumière du Monde’,
    ’L’Alpha et l’Omega’, ’L’Agneau de Dieu’, etc.
    Après avoir été trahi par son disciple Judas et vendu
    pour 30 pièces d’argent, il fut crucifié et placé dans une tombe.
    Après 3 jours, il fut ressuscité et monta au ciel.

    Tout d’abord, la séquence natale est entièrement astrologique.
    L’étoile à l’est est Sirius, l’étoile la plus brillante du ciel, qui, le 24 décembre, s’aligne avec les 3 étoiles les plus brillantes de la ceinture d’Orion.
    Ces 3 étoiles brillantes sont appelées de nos jours de la même façon que dans les temps anciens : ’les Trois Rois’
    Les Trois Rois et l’étoile la plus brillante, Sirius, pointent toutes dans la direction du lever de soleil le 25 décembre.
    C’est pourquoi les Trois Rois suivent l’étoile à l’est, pour localiser le lever du soleil : la naissance du Soleil.
    La Vierge Marie est la constellation de la Vierge, connue sous le nom de Virgo. Virgo en latin signifie vierge.
    Virgo était également appelée la Maison du Pain, et sa représentation est une vierge portant une gerbe de blé.
    Cette Maison du Pain et son symbole du blé représentent août et septembre, la saison des récoltes.
    À son tour, Bethléem se traduit littéralement par ’maison du pain’.

    Bethléem fait donc référence à la constellation de la Vierge, un endroit dans le ciel, et non sur terre.
    Il existe un autre phénomène intéressant se déroulant autour du 25 décembre, ou du solstice d’hiver.
    À partir du solstice d’été jusqu’au solstice d’hiver, les jours s’écourtent et se refroidissent.
    Vu de l’hémisphère nord, le soleil semble s’éloigner vers le sud et devenir plus petit et faible.
    Le raccourcissement des jours et l’expiration des récoltes à l’approche du solstice d’hiver symbolisaient pour les anciens le processus de mort. C’était la mort du soleil.
    Au 22 décembre, le déclin du soleil était complet, car le soleil, ayant voyagé vers le sud continuellement pendant 6 mois, arrive à son point le plus bas dans le ciel. (à suivre)

     

    • #644350
      le 26/12/2013 par Jazul
      L’homme de Galilée

      Avec le décalage du calendrier au passage du calendrier Grégorien, tout ce qui s’est passé avant est décalé de 10 jours donc en vérité le 25 n’est pas le jour de la nativité mais c’est le 15 décembre... et le solstice d’hiver est le 21 décembre


    • #647551
      le 28/12/2013 par phild-j
      L’homme de Galilée

      Félicitation pex pour vos quatres parties utiles surtout les trois premières pour celui qui sait apprécier l’importance du symbolisme en liaison avec l’Ordre Divin et qui considère que cette compréhension, loin d’être un détail comme j’ai pu malheureusement le lire, apporte des éclairages métaphysiques puisque la démonstration est faite de « ce qui est en haut est comme ce qui est en bas » de la table d’Emeraude et la devise socratique « connais-toi toi-même et tu connaitras l’univers et les Dieux »

      A propos de vos exposés j’avais quelques connaissances en la matière en lisant Allan Duke, chercheur autodidacte (ce sont les meilleurs) dans une matière qu’il a baptisé l’astrothéologie. . . soit dit en passant.


  • #643735
    le 25/12/2013 par C...
    L’homme de Galilée

    Magnifique, merci :) !!!


  • #643737
    le 25/12/2013 par solaine
    L’homme de Galilée

    Moi je sirote "La Controverse de Sion" de Douglas Reed depuis que j’ai commencé la lecture de cet exceptionnel ouvrage qui mériterait d’être lu par le plus grand nombre.
    Merci pour le passage choisi...
    En résumé, aimons-nous les uns les autres !
    Bien à vous !

     

    • #643871
      le 25/12/2013 par Louve de France
      L’homme de Galilée

      Bonsoir de l’Angleterre Solaine,

      Monsieur Reed pouvait pas rester silencieux, sa mission est achevee et accomplie. Il revele les coulisses de ce monde et du sang de l’Humanite. Qui fait les guerres et qui gagn vraiment a la fin. Douglas Reed ecrivait ce livre dans un esprit " gentile", un veritable Gentleman empli des meilleures intentions pour sauver les gentiles pris dans cette toile de laraignee que tisse ce peuple violent dans le secret. La Controverse est traduit dans le monde entier. Il ecrivait des livres peu connus mais tres utiles et tres beau sur la Vie du peuple Anglais dans le Royaume pendant la Deuxieme Guerre Mondiale. La Controverse est son principal oeuvre majeur, mais ses autres livres meritent la lecture aussi. Insanity Fair par exemple, vous realiserez vraiment la vie des Anglais. Son ecriture est tres belle.


    • #643912
      le 25/12/2013 par olivier
      L’homme de Galilée

      A propos de la Loi, je trouve que le code canonique est antichrétienne par nature.
      Pour nos frères païens, je conseille "les celtes dans la Bible" de Jean Paul Bourre.


  • #643738
    le 25/12/2013 par pex
    L’homme de Galilée

    3eme partie
    Un phénomène étrange se produit alors :
    e soleil semble cesser sa descente vers le sud pendant 3 jours.
    Durant cette pause de 3 jours, le soleil se situe à proximité de la constellation de la Croix du Sud, ou constellation de la Croix.
    Ensuite, le 25 décembre, le soleil se décale d’un degré, cette fois-ci vers le nord, présageant les jours plus longs, la chaleur, et le printemps.
    Ainsi fut-il dit : le Fils mourut sur la croix. Mort durant 3 jours, il ressuscita ou renaquit. C’est pourquoi Jésus et de nombreux autres dieux du Soleil partagent le concept de la crucifixion, des 3 jours de mort et de la résurrection. C’est la transition du soleil juste avant son changement de direction pour retourner dans l’hémisphère nord et amener le printemps, donc le salut. Cependant, ils ne célébraient pas la résurrection du soleil avant l’équinoxe de printemps, soit Pâques, parce qu’au moment de l’équinoxe de printemps, le soleil vainc officiellement les ténèbres maléfiques, puisqu’alors les journées deviennent plus longues que les nuits, et les conditions revitalisantes du printemps émergent.
    Parmi tous les symboles astrologiques concernant Jésus, le plus évident de tous est celui des 12 disciples.
    Ils représentent simplement les 12 constellations du Zodiaque, avec qui Jésus, étant le Soleil, voyage.
    En fait, le nombre 12 est omniprésent dans la Bible.


  • #643742
    le 25/12/2013 par pex
    L’homme de Galilée

    4eme partie Pour en revenir à la croix du Zodiaque, la vie figurative du soleil, celle-ci n’était pas seulement une expression artistique, ou un outil pour suivre les mouvements du soleil.
    la croix est aussi un symbole spirituel païen, ce n’est pas un symbole du Christianisme. C’est une adaptation païenne de la croix du Zodiaque.
    C’est pourquoi Jésus est toujours dépeint dans l’art occulte primitif avec la tête sur la croix, car Jésus est le Soleil.
    ’Le Fils de Dieu’, ’La Lumière du Monde’, ’Le Sauveur Ressuscité’ qui va revenir, ainsi qu’il le fait chaque matin ;
    ’La Gloire de Dieu’, le rempart contre les méfaits des ténèbres, car il va renaître chaque matin.
    Il peut être vu venant des nuages, du haut des cieux, avec sa couronne d’épines, ou rayons de soleil.
    Parmi les nombreuses métaphores astrologico-astronomiques de la Bible, l’une des plus importantes d’entre elles concerne les ères.
    À travers les écritures, il y a une multitude de références à l’Ère. Afin de comprendre cela, il est nécessaire de se familiariser avec le phénomène appelé précession des équinoxes.

     

    • #644080
      le 26/12/2013 par PCC
      L’homme de Galilée

      Voila comment se prendre la tête sur des question sans importance qui n’ont aucun effet sur la vie des gens.

      Intéresse toi a l’interdiction de pratiquer l’usure financière qui est une question de fond et qui a de véritable conséquence sur la vie des gens. Car par l’usure s’enrichissent les riches et s’appauvrissent les pauvres.
      Merci.

      A vous lire nous souler sur des détailles qui n’ont aucune importance j’ai l’impression de lire un protestant ou un salafiste qui s’est fait enrhumer par son élite bourgeoise et qui défend leurs intérêts sans le savoir.


    • #644084
      le 26/12/2013 par PCC
      L’homme de Galilée

      Il ne suffit pas de lire, il faut comprendre ce que vous lisez...

      Relisez donc : Le jeune homme sans instruction venu de Galilée tendit un doigt et balaya la pile entière, révélant en même temps la vérité et l’hérésie. Il réduisit “toute la Loi et les prophètes” à ces deux commandements : Aime Dieu de tout ton cœur et ton prochain comme toi-même. C’était l’exposition et la condamnation de l’hérésie fondamentale que les Lévites et les pharisiens, au cours des siècles, avaient entrelacée dans la Loi.

      Arrêtez donc de vous prendre la tête avec des détailles sans importance.


    • #644148
      le 26/12/2013 par gbqcca
      L’homme de Galilée

      « ..symbole spirituel païen... »
      ce pourrait-il être q’un oxymore ? si la moitié des païens on une spiritualité, qui est leur clergé ?
      selon wiki : Païen est un nom formé à partir du terme latin « paganus » lequel signifie « paysan, du village ou civil » ...
      le croyant se rendaient à la cité où se trouvait son temple, le païen restait dans son village avec -optionnellement- sa spiritualité (différente de celle de la cité - et personne pour la lui imposer)
      c’est ce qui me fait dire que « ..symbole spirituel païen... » est un oxymore ou tout au moins une généralité sans fondement !
      Or mis ce détail, félicitation et merci pour vos 4 parties, c’est très instructif.


    • #644285
      le 26/12/2013 par Theurgie.com
      L’homme de Galilée

      Ce que tu dis n’est pas totalement faux (encore que je ne sois pas certain que beaucoup l’acceptent) et on pourrait même rajouter d’autres faits. Ceci étant, l’importance ne se trouve pas dans les détails, mais au niveau du Message et de ce qu’il peut déclencher dans l’existence humaine ;)


  • #643796
    le 25/12/2013 par Eric
    L’homme de Galilée

    Lorsque Jésus reviendra, il ne critiquera ni l’Islam, ni le Judaïsme, ni l’Hindouisme, ni le Bouddhisme, ni le Taoïsme, ni la tradition peau-rouge, n’en déplaise à certains catholiques dont le suprémacisme religieux n’a rien à envier au suprémacisme que professent les sionistes religieux.

     

    • #644017
      le 25/12/2013 par norbert
      L’homme de Galilée

      Franchement on n’est sait rien du tout de ce qu’il fera quand il reviendra !!!


    • #644126
      le 26/12/2013 par Mika
      L’homme de Galilée

      Soyez plus précis, quels sont vous sous-entendus ?
      De toute façon je pose une question dont la réponse ne m’intéresse pas car le "suprémacisme religieux" existe en parti dans toute les religions monothéistes, et c’est bien dommage.


    • #644183
      le 26/12/2013 par gunsbourg
      L’homme de Galilée

      Bonjour Eric,
      ne confondez pas catholique et chrétien !117


  • #643818
    le 25/12/2013 par Djé
    L’homme de Galilée

    La révélation du Christ a été confirmée par la science.

    Jésus était de sang AB+.
    Le sang O n’a pas de sens moral. Égocentrique, il agit sans scrupule et n’a aucun sens de la justice. Il provoque la haine et le désir de vengeance dans le coeur des sangs A, B et AB.
    Les rhésus négatifs ne possèdent pas non plus une génétique parfaitement divine. Ils n’ont pas l’intégralité des gènes éthiques comme la race aryenne si chère à Hitler, la race AB+ (A, B et AB de rhésus positif).

    Les gênes O et rhésus négatif sont des gènes récessifs...
    La révélation de Jésus c’était ça !

    Inutile de haïr tes ennemis, aime-les... Ainsi s’appliquera la loi divine...
    Faîtes l’amour pas la guerre... Nique la race de ton ennemi !
    Baise-le ! Mélange tes gènes et il disparaîtra avec le temps...
    Le temps... Le temple...
    Le temple c’est le corps.

    Les sangs O et les rhésus négatifs vont disparaître de la planète, c’est une question de temps...
    La Nature en a décidé ainsi... C’est bio ! C’est AB !

    Hitler c’est un bisounours à côté de l’eugénisme génétique naturel.
    Jésus c’est la violence darwinienne de l’amour incarné ...

    Le rhésus négatif a 7 millions d’années : australopithèque.
    Le sang O a 2 millions : homo érectus.
    Le sang B a 300 000 ans : néandertalien.
    Le sang A a 30 000 ans : cro-magnon.
    Et le sang AB 3000 ans : juif.

    Les sionistes ce sont les khazars qui étaient de sang O et non les juifs...
    Si les sangs A B et les rhésus positifs ne sont pas exterminés, la génétique des sangs O et des rhésus négatifs disparaîtra par le métissage, la voilà la vérité !...
    Et Hitler était de sang A. On nous raconte n’importe quoi !

    Israël est en réalité un foyer pour sang O comme la Norvège est le grenier des semences du monde.

    Je suis AO+- et mon sang a muté en B semble-t-il.
    Je ne sais pas quoi vous dire...
    À vouloir lutter contre la Nature, les sangs O ne feront que précipiter leur destin tragique.
    Maintenant faut-il imposer le métissage aux sangs O et aux rhésus négatifs ?
    Le diable se cache dans les détails et les sangs O n’ont pas le sens du détail c’est surtout ça leur problème... Et un détail ça existe, c’est pas comme les chambres à gaz !

    Compliqué tout ça.
    Le sommeil et le sang...
    L’acquis et l’inné...
    Dormir et aimer...
    L’ivresse.
    Ivre.
    Vivre.

    Le reste ?
    C’est de la métaphysique quantique pour les immortels.
    Moi je ne suis qu’un simple mortel.
    Je renonce.

    S’en battre les couilles, telle sera ma sagesse !

     

    • #644076
      le 26/12/2013 par From Lignon
      L’homme de Galilée

      Intéressant ! Aurais-tu la source de cet exposé ? Cela me donne envie d’approfondir ce sujet..


    • #644091
      le 26/12/2013 par solaine
      L’homme de Galilée

      @Djé,

      Waou ! Très bon commentaire qui a de la gueule comme on dit.
      Mais à vrai dire je n’ai rien compris, malgré plusieurs lectures.
      Pourriez-vous être plus clair ?
      Merci.


    • #644146
      le 26/12/2013 par mattbell
      L’homme de Galilée

      Je suis o- et tout ce que tu dis n’a aucun fondement scientifique ou même logique.C’est tout à fait subjectif ,ton absolutisme le démontre.Il faut être assez "égocentrique, pour énoncer qu’on est dans la classe des élus de la nature ou de l’évolution.Sa va dans le sens de diviser pour mieux régner à mon avis.


    • #644151
      le 26/12/2013 par gbqcca
      L’homme de Galilée

      Bon sang, d’bon sang,
      Un coups d’œil sur le googlemap et on voie bien que la Turquie est juste à coté de la zone khazars. Ma proposition pour l’Europe des -bientôt- 69 ce serait de s’assurer qu’il n’y ai pas de trop de sang O en Turquie, disons moins de 6.9%, ça vas ?


    • #644185
      le 26/12/2013 par gunsbourg
      L’homme de Galilée

      Fameuse démonstration !


    • #644274
      le 26/12/2013 par Miracle Eucharistique de Lanciano
      L’homme de Galilée

      Je vous conseille de vous renseigner sur le Miracle Eucharistique de Lanciano
      cdt


    • #644386
      le 26/12/2013 par L’australopithèque
      L’homme de Galilée

      Bonjour djé,

      Vous écrivez :
      Jésus était de sang AB+.
      Le sang O n’a pas de sens moral. Égocentrique, il agit sans scrupule et n’a aucun sens de la justice. Il provoque la haine et le désir de vengeance dans le coeur des sangs A, B et AB.
      Les rhésus négatifs ne possèdent pas non plus une génétique parfaitement divine. Ils n’ont pas l’intégralité des gènes éthiques comme la race aryenne si chère à Hitler, la race AB+ (A, B et AB de rhésus positif).

      Je ne sais pas si vous avez recopié ces lignes d’un livre ou si c’est le résultat de votre analyse ou encore si l’on doit prendre ça au deuxième degré, voire plus...

      Etant O négatif, je devrais en conclure que je suis égocentrique, n’ai pas de sens moral, j’agis sans scrupules etc etc....

      Les gênes O et rhésus négatif sont des gènes récessifs...
      La révélation de Jésus c’était ça !
      => mieux vaut lire ça que d’être aveugle. Quelle révélation ! C’est pas sympa pour Jésus !

      Le sang O- est universel, dans le sens donneur universel (je peux donner à tous mais ne recevoir que O-)
      Il me semble, sans être du milieu médical, qu’il est bien plus "précieux" que de tout les autres groupes, pour les transfusion sanguines et donc pour sauver des vies. C’est juste une parenthèse, comme vous entendez classer les groupes sanguins par ordre d’importance ou de pureté ou de je ne sais quel critère "d’évolution".

      Je précise aussi que je ne vis pas en Israël mais que je suis français de souche. Plein de gentillesse, d’empathie, un grand sens moral et de justice ETC.... tout le contraire de ce que vous affirmez à propos du group O- (vous ou l’auteur que vous avez recopié : je vous accorde la crédibilité que ces lignes ne sortent pas de votre cerveau)

      Déduire le sens moral de personnes selon leur groupe sanguin est complètement dément et mérite l’hospitalisation d’office en service psychiatrique surveillé.

      Cependant, je vous souhaite quand même de bonnes fêtes car contrairement à ce qu’affirme l’auteur de cet "étude" (mouarff !), les australopithèque O- savent aussi pardonner.

      C’est certainement le texte le plus débile qu’il m’ait été donné de lire sur E&R.

      Si vous tirez ces lignes d’un quelconque ouvrage, vous devriez le préciser afin que l’on ne vous prenne pas pour fou.

      Joyeuses fêtes à vous et à E&R


    • #644484
      le 26/12/2013 par lafrousse
      L’homme de Galilée

      t’as pris tes médicaments ?


    • #644830
      le 26/12/2013 par Bé Hache Elle
      L’homme de Galilée

      Salut Djé,



      Les sangs O et les rhésus négatifs vont disparaître de la planète, c’est une question de temps...



      Le gène O est récessif cela veut dire qu’il ne s’exprime pas s’il est associé à un gène dominant. Mais il ne disparait pas pour autant, il est transmit aux générations suivantes comme le gène dominant. Sinon il aurait disparu depuis longtemps.


    • #645024
      le 26/12/2013 par Louve de France
      L’homme de Galilée

      Bonsoir Dje,

      Quelles sont vos sources sur le sang de Jesus ? Comment vous savez cela ?


    • #645280
      le 27/12/2013 par PCC
      L’homme de Galilée

      Ca sens le témoin de jéjé av plein nez !


    • #645506
      le 27/12/2013 par pourtefairerire
      L’homme de Galilée

      Peu importe le messager...


  • #643862
    le 25/12/2013 par antinwo
    L’homme de Galilée

    Dieu par Jésus-Christ ne s’adresse plus seulement qu’aux élus juifs, mais à toute l’humanité quelque soit sa race (ce qui selon moi ont enflammés les juifs sionistes d’orgueil d’où leur haine incessante vis-à-vis de Jésus qui a mit fin à leur supériorité raciale). Jésus à fait tombé tout un système des riches qui écrasaient le petit peuple par des lois étouffantes, des richesses et une autorité écrasantes, un système basé sur la corruption et le mensonge, ce même système que l’on retrouve aujourd’hui, les pharisiens d’aujourd’hui n’étant qu’autres que les Bernard henry levy, sarkozy, valls, le crif, koucher, attali, cohn bendit, finkielkraut, strauss khan, lloyd blankfein, julien dray, goldman sachs, rothschild, rockefeller, Moscovici, fabius, bergé…Ces personnages qui ne sont qu’un concentré de vice, qui tiennent les médias, les finances, la politique méprisant le peuple noyé par les impôts, corrompu par le mensonge permanent, persécuté pour quiconque les dénonces (Soral, Dieudonné, Laïbi, Farida Belghoul..).
    Dieu à visiter son peuple et s’est fait chair par Jésus-Christ et l’esprit saint. Nous tous si nous croyons en Jésus-Christ pouvons obtenir gratuitement cet esprit, esprit de paix, de sagesse, de connaissance, de vérité, de tranquillité quelque soit les circonstances de la vie. Nous sommes tous inviter à devenir fils de Dieu, fils de la lumière, homme et femme de paix, de justice et de vérité.


  • #643879
    le 25/12/2013 par benj
    L’homme de Galilée

    Il y a DIX faits historiques :

    1) Pendant près d’un millénaire, en Judée, un petit peuple est resté farouchement monothéiste au milieu de l’idolâtrie générale

    2) Ce peuple avait ses prêtres (institués par Moïse), son grand prêtre (successeur d’Aaron), ses rites religieux (sacrifices sanglants et non sanglants), son Temple (où devaient être offerts les sacrifices).

    3) Ce peuple fut souvent entraîné au culte des idoles. Mais il fut toujours ramené à l’adoration du Dieu unique par l’action des hommes appelés prophètes : Isaïe, Jérémie, Ezéchiel, Daniel…

    4) Ces prophètes promettaient aux juifs la bénédiction de Dieu tant qu’ils lui seraient fidèles, mais de terribles châtiments (allant jusqu’à la dispersion) s’ils désobéissaient.

    5) Ces prophètes prêchaient aussi l’attente d’un Messie qui répandrait dans le monde entier la foi au Dieu unique.

    6) Ces prophéties, mises par écrit bien avant l’ère chrétienne, sont conservées dans la bible des Juifs.

    7) Jésus s’est présenté comme ce MESSIE annoncé par les prophètes. Des juifs l’ont reconnu et sont devenus chrétiens. D’autres l’ont refusé.

    8) Les apôtres du Christ ont étendu au monde entier la foi au Dieu unique, soumettant Grecs et Romains à un Juif crucifié.

    9) La génération juive qui avait refusé de reconnaître Jésus a subi en l’an 70 la destruction de Jérusalem par Titus. Les survivants, dispersés, n’eurent plus ni Temple, ni Prêtres, ni sacrifices.

    10) Privés des éléments essentiels de leur religion, les Juifs la rebâtirent sur de nouvelles bases (les rabbins ne sont pas prêtres de l’ordre d’Aaron, mais simples commentateurs de la Loi.)

    Donc :

    - La Bible des Juifs actuels (refusant le Christ) garantit l’authenticité des prophéties annonçant le Christ. (Les chrétiens n’ont pu les trafiquer)

    - L’histoire ancienne des Juifs (monothéisme humainement inexplicable) manifeste l’origine divine de ces prophéties – NB : l’influence inouïe de ce petit peuple mène à la même conclusion.

    - La caducité actuelle de la religion juive (sans temple, prêtres, ni sacrifices depuis l’an 70) suggère la réalisation de ces prophéties (si cette religion de l’attente perd subitement sa substance, c’est que l’attente est réalisée). NB : L’histoire moderne des Juifs – depuis le 1er siècle après Jésus Christ – mène à la même conclusion en montrant qu’ils ont perdu la bénédiction divine.


  • #644119
    le 26/12/2013 par Lindia-song
    L’homme de Galilée

    De culture catholique mais non croyant, j’en apprends beaucoup sur ce fil, grâce au texte introductif de Douglas Reed, et à vos commentaires à tous et à toutes (Bonjour Virginia !). J’ai bien entendu une immense admiration pour Jésus mais êtes-vous bien tous d’accord sur la question de son existence historique attestée. Il semble bien qu’elle ne fasse aucun doute, non ?

     

    • #644202
      le 26/12/2013 par Cyril
      L’homme de Galilée

      @ Lindia-song : si par existence historique incontestable vous demandez une preuve archéologique irréfutable ça peut être difficile d’autant même si cette preuve existait elle serait l’objet d’un débat scientifique pas forcément objectif.

      Vercingétorix a-t-il vraiment existé ?, César dans la guerre des Gaules nous aurait menti ?
      On a un moment donné faut arrêter. Je n’ai pas de preuve physique de l’existence physique de Vercingétorix mais le retirer de cette séquence historique rend sa compréhension impossible.

      Je signale quand même pour les gens que ça intéresse que la France possède les plus insignes reliques de la Passion (à l’exception du Saint-Suaire) et de la Vierge et que vous pouvez aller les voir

      - La Courronne d’épine est à N-D de Paris (visible uniquement le 1er vendredi du mois à partir de 15H00)
      - Le voile de l’Annonciation Vierge est à ND de Chartres


    • #645026
      le 26/12/2013 par Louve de France
      L’homme de Galilée

      Bonsoir Lindia Song,

      je voulais vous souhaiter des tres bonnes fetes, avec le vrai esprit de Noel. J’espere que vos Eglises en France etait emplies.

      Cordialement de l’Angleterre


    • #645036
      le 26/12/2013 par benj
      L’homme de Galilée

      On est content que nos commentaires soient utiles à quelqu’un. :))

      Concernant l’existence du Chirst, pour te donner une idée, on a des preuves beaucoup plus solides son existence que de celle de Cicéron ou de Jules-César, dont pourtant personne ne doute.

      Je te conseille d’aller faire un tour sur http://www.clairval.com/lettres/fr/... , ça répertorie tous les auteurs juifs, païens et chrétiens contemporains de Jésus-Christ qui parlent de lui en bien comme en mal. (Pline, Tacite, Suétone, Tertullien, Flavius Josèphe, etc..)


    • #645430
      le 27/12/2013 par Lindia-song
      L’homme de Galilée

      Merci beaucoup Louve (à 23h17), vos bons voeux me vont droit au coeur, et je formule également les mêmes à votre intention.


  • #644237
    le 26/12/2013 par Julien l’Apostat
    L’homme de Galilée

    Le christianisme c’est fini . Qu’est-ce que c’était un chrétien ? C’était quelqu’un qui, lorsqu’il était malade, faisait une prière à "Jésus", le "Sauveur", le "guérisseur" universel, celui qui était capable (sans rire) de ressusciter les morts et meme de s’auto-ressusciter ! Aujourd’hui quand un soi-disant "chrétien" est malade, il ne pense meme plus à "Jésus" pour guérir, il fait venir l’homme de science, le Médecin : il a confiance en la Science, il a (heureusement pour sa santé !) perdu la foi, il n’a plus confiance dans le prétendu "Sauveur" , qui n’a jamais sauvé personne, sauf dans l’imagination des rabbis qui ont écrit son histoire, pour faire croire aux goyes crédules que le Salut ne peut venir que du Juif .

     

    • #645057
      le 26/12/2013 par Byblos
      L’homme de Galilée

      Le christianisme est peut-être mort chez vous en Occident. Il a été asphyxié par vos relents putrides de matérialisme, d’hédonisme, d’individualisme et de confusion des sens et des esprits. Il est plus vivant que jamais en Afrique, en Amérique latine, au Moyen Orient comme dans le reste de l’Orient sans oublier sa renaissance en Russie.

      Une fois de plus, je constate l’égocentrisme, le nombrilisme occidental : ce qui a disparu chez vous a nécessairement disparu partout et à jamais. Quand on est c..., c’est pour l’éternité.


    • #645078
      le 27/12/2013 par boubou
      L’homme de Galilée

      Le Christ n’est pas venu seulement pour guérir les malades, même s’il y a eu des résurrections et d’inexplicables guérisons lors de si vie publique et lors des apparitions mariales (Fatima, Lourdes, Ile Bouchard, etc)

      Dans les faits, il est venu nous chercher ici-bas pour nous libérer de l’esclavage du mal (haine, cupidité, jalousie, masturbation, fistfucking,…) en instaurant son église et par là sauver notre âme, et non notre corps, de la perdition.

      Il faut avoir ce schéma grossier en tête :

      Dieu est amour et est infiniment bon -> il veut faire partager son amour infini à des créatures à son image (l’Homme) -> Mais, abusant de sa liberté qui est faite pour aimer Dieu, l’homme l’utilise pour faire le mal et donc se détourne de Dieu -> pécher contre un être infiniment bon est un crime infini -> nécessite une réparation ou un sacrifice d’une personne de mérite infini -> Jésus, le Fils de Dieu, personne de mérite infini car Dieu lui-même (cf Trinité), s’y colle en prenant chaire sur terre pour aller expier tout le mal commis et même faire du rabe...-> La justice est rétabli dans le cosmos - > Chaque homme peut désormais, en suivant le Christ (son Eglise) et par ses mérites, obtenir la joie éternelle !! :)))

      C’est vraiment torché mais ceux qui chercheront trouveront.


  • #644243
    le 26/12/2013 par popaul
    L’homme de Galilée

    Un des arguments des chrétiens en faveur de leur religion c’est de dire : regardez ces merveilleux tableaux, les peintres ne pouvaient qu’etre animés par une foi profonde pour peindre de telles toiles ! Erreur, ces malheureux peintres travaillaient à la commande, pour bouffer ils peignaient une vierge ravissante ou la gueule d’un archevèque, indifféremment . L’ordure papale Alexandre VI Borgia commanda à un artiste, lui qui avait 60 berges, le portrait de sa jeune maitresse de 16 ans sous les traits de la Sainte Vierge afin qu’il puisse l’accrocher dans sa chambre à coucher ! Authentique !

     

    • #644430
      le 26/12/2013 par Lindia-song
      L’homme de Galilée

      Ce qui est "authentique", c’est votre grossièreté inappropriée, chère collègue soralien. Il nous faudra bien apprendre à nous respecter mutuellement, croyants et non-croyants, et quelle que soit notre tradition d’origine. Personnellement catholique, il ne me vient même pas à l’idée d’insulter les "divinités" et autres prophètes des autres religions que celle de ma lignée ethno-culturelle.

      Savez-vous, vous avez Charlie-hebdo ou Hara-kiri - qui ont certainement des forums de lecteurs - pour vous défouler sur le catholicisme.


  • #644291
    le 26/12/2013 par Mojo Risin
    L’homme de Galilée

    Très beau texte. En le lisant, je pensais déjà à la signature... Qui a écrit ? Ah ! Douglas Reed (il ne doit pas être un oncle de Lou, du même nom). Mais ce ne serait pas un des livres incriminés ? Je comprends mieux.
    Sur le sujet du passage de la tradition "judéenne" à la révolution christique, je reste impressionné par la thèse de Nietzsche dans La Généalogie de la Morale. Celui-là, aujourd’hui, il serait persécuté à l’égal de Dieudonné. N’empêche, bien qu’ignoré de son vivant il savait très bien qu’il était en passe d’être reconnu comme un immense et que son œuvre continuerait le combat après sa mort.


  • #644487
    le 26/12/2013 par Nepoznat
    L’homme de Galilée

    le vrai christianisme n’est malheureusement pas celui façonné par l’empire romain, il est à rechercher dans le judéo-nazaréisme, dans la secte des nazoréens, qui ont su conserver et perpétuer le message de jésus, tout en gardant le "glaive", Jésus lui-meme nous enseignant à lutter pour la justice. Comme chacun sait, cette secte nazoréenne a donné naissance à l’Islam, le véritable continuateur du christianisme primitif d’avant qu’il fut appelé "christianisme". Mais l’islam lui-meme a déformé le christianisme authentique, gardant la portée universelle du message, mais en renouant d’une façon avec le ritualisme sémitique. Non, les vrais continuateurs du christianisme authentique sont à chercher du coté des Ghulats, des hérétiques musulmans que l’on appelle batinistes (attachés à l’esprit plutot qu’à la lettre), ce sont notamment les alévis, les alaouites et les ismaéliens. Comprenez bien pourquoi l’on cherche à détruire Assad, il est un des représentants de ce christianisme authentique, qui a su conservé à travers les ages et le message de Jésus et le Glaive de la Justice. Cet Islam là est le véritable continuateur des nazaréens, qu’on a tout lieu de penser comme étant le plus proche de ce qu’enseignait Jésus. Ce n’est pas un hasard si les alaouites syriens fetent par exemple l’Epiphanie. Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.

     

    • #645087
      le 27/12/2013 par boubou
      L’homme de Galilée

      Jésus a fondé son Eglise sur Pierre, le premier pape.
      "Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise" Mt 16:17.
      Il a encore précisé que Satan ne pourra jamais détruire l’Eglise et que donc elle ira jusqu’à la fin du monde.
      "Les portes de l’enfer ne prévaudront pas contre elle" Mt 16:18

      La seule église qui a été fondée sur Pierre à Rome et qui a survécu à l’empire Romain, à l’empire de Charlemagne, à l’empire ottoman, au Saint empire germanique, au royaume de France, aux empires coloniaux, à l’URSS, aux deux guerres mondiales et même à la shoah, c’est l’Eglise catholique et pas les nazoréens.


    • #645886
      le 27/12/2013 par Asphodèle
      L’homme de Galilée

      Très intéressant !


    • #650014
      le 30/12/2013 par Kdiz
      L’homme de Galilée

      Bien lu l’Islam comprend la nature supérieure de Yissa comme messie mais pallie à la vente à vil prix par le scribe Saul du rôle législateur du prophète à l’église comme en témoigne le commentaire suivant (méfiez vous de Saul, n’est il pas la voie de l’égarement). En fait je suis d’accord sur l’idée de l’esprit de l’islam dans le sens où, comme le disait Yissa, les commandements divins ont un ordre de priorité ( et l’islam nous répète que la guerre contre ribaa culmine au delà même des moeurs), et d’ailleurs j’y retrouve le doute primordiale des chiites (eux mêmes égarés dans l’église) à l’égard d’un Coran rédigé par les successeurs, pour leur besoin. Il reste que dans une vision de l’histoire, de la société, de l’individu, l’Unique a donné par Muhammad un guide et des lois dont l’arbitraire prouvera avec le temps qu’il aura permis d’éviter les écueils. C’est vrai, les yeux doivent voir, les oreils entendre, Salam nazaréens, le "Christ" priait "Allahi" en Araméen.


    • #650447
      le 30/12/2013 par Sophie
      L’homme de Galilée

      N’oubliez pas Saint Augustin, qui surgit en Afrique du Nord, alors partie de l’empire romain, au 4ème et 5ème siècle. Les hérésies de toute sorte pullulaient. Arianisme, manichéisme, etc.. Lui veut revenir à l’orthodoxie du christianisme originel, qu’il voit comme une solution à la décadence de Rome.


  • #644538
    le 26/12/2013 par Apostat
    L’homme de Galilée

    Réponse à Lindia Song : je respecte dans le catholicisme la morale universelle et anti raciste, morale qui est à mon avis insurpassable ; j’ai horreur de "l’éthique" juive qui est un racisme criminel , voir leur Talmud de cauchemar ; mais l’histoire du Rabbi Yéshuah, du Rabbin Sauveur, du "Jésus", non franchement ça ne passe pas .


  • #644550
    le 26/12/2013 par popaul
    L’homme de Galilée

    Réponse à Lindia Song : je respecte dans le catholicisme la morale universelle et anti raciste, morale qui est à mon avis insurpassable ; j’ai horreur de "l’éthique" juive qui est un racisme criminel , voir leur Talmud de cauchemar ; mais l’histoire du Rabbi Yéshuah, du Rabbin Sauveur, du "Jésus", non franchement ça ne passe pas . Soralement votre .

     

    • #644602
      le 26/12/2013 par Lindia-song
      L’homme de Galilée

      Merci de votre précision, popaul, bien reçue. A mon tour, je précise que je trouve moi aussi des montagnes de choses totalement débilitantes, dans d’autres religions que "la mienne"....dont j’ai d’ailleurs abandonné toute pratique rituelle ! mais j’ai bien compris une chose, en partie grâce à E&R : si nous voulons avancer, pas la peîne de nous piquer sans cesse, sur tel ou tel aspect de nos traditions religieuses respectives, vu qu’aucune n’est la Vérité, même si elles y prétendent toutes.

      Là réside justement le piège infernal qu’il nous appartient de déjouer, ce qui ne nous empêche nullement d’être atteînt par une agression à notre identité. Pour ne prendre qu’un exemple concret : la fameuse affaire du "Piss Christ", l’année dernière, qui m’avait profondément choqué, même si finalement, pisser sur une photo n’est strictement rien d’autre qu’un acte grotesque, sans la moîndre conséquence, sinon montrer la bêtise de l’auteur, fût-ce sur une photo qui figure un homme barbu.


  • #644746
    le 26/12/2013 par nepoznat
    L’homme de Galilée

    le "christianisme" n’est déjà plus vraiment le message tel qu’a voulu le délivrer Jésus, c’est une construction d’occidentaux, avec pas mal de sous-couches grecquess, voire persanes (mithra etc), pas mauvaises en soi ceci-dit, mais qui a trop insisté sur "la religion de l’Amour", au détriment du Glaive (de Justice).

    En vérité, le courant authentiquement "chrétien" est ce judéo-nazaréisme, prêché par les nazoréens, desquels était issu Jésus. C’est ce courant qui, plus tard, donna naissance à l’Islam, mais l’Islam à son tour a déformé le message qui, s’il a su conservé le message universaliste de Jésus, a fini par retomber dans le ritualisme sémitique.
    Quels courants aujourd’hui représentent l’Esprit plutôt que la Lettre ? Quels courant n’ont pas eu peur de reprendre cette lutte contre le Mal, mais qui a su associé l’Amour à la Puissance du Glaive ? Il s’agit des mouvements que l’on nomme en arabe les ghulats, ces mouvements en marge de l’Islam, mais qui reprennent la droite ligne du nazaréisme. Plus chrétiens que les chrétiens, plus musulmans que les musulmans, ce sont eux qui aujourd’hui souffrent le plus (Alaouites de Syrie, alévis de Turquie, ismaéliens etc.).

    Ce n’est à mon sens pas à un hasard si les néo Croisés d’aujourd’hui (pas plus chrétiens que les chrétiens d’hier, mais certainement plus sionistes), favorisent les fondamentalistes sunnites face à ces authentiques croyances batinistes ("batin", le caché", l’ésotérisme de l’Islam).
    Aujourd’hui, Assad plus que jamais doit gagner son combat ! (saviez-vous que les Alaouites fêtaient l’Epiphanie ?)


  • #644823
    le 26/12/2013 par gabriel ange
    L’homme de Galilée

    L’article fait une erreur majeur ! On nomme "Judéens" ceux qui sont originaires ou habitants de la judée, terre qui fut attribuée à la tribu de Juda lors du partage de la terre promise entre les douze tribus représentant dix des fils de Jacob (alias Israël) plus les deux fils de joseph (Ephraïm et Manassé). les tribus de Levi et Joseph n’ayant pas de région à leur nom.

    Donc, les descendant issus de la maison ou tribu de Juda, sont les "juifs". Par exemple, le prophète Moïse est issu de la maison ou tribu de Lévi, ce qui fait de lui un "lévite", non un Juif. Idem pour le Héros Samson, issu de la maison ou tribu de Dan, ce qui fait de lui un danite etc...

    Ni Abraham et Sarah, ni Isaac et Rebecca, ni Jacob ses femmes et ses fils ne sont Juifs. Le premier Juif de l’Histoire, est le premier descendant de juda, c’est à dire : Ruben son ainé.

    Juda, le quatrième fils de Jacob, est un patriarche mais en aucun cas un prophète ! Le message sacré qui érige la religion, étant toujours apporté aux Hommes par des émissaires que l’on nomme "prophètes", que celui qui a l’intelligence de comprendre, fasse la déduction qui s’impose !

    Salutations.

     

    • #645322
      le 27/12/2013 par gabriel ange
      L’homme de Galilée

      Petite précision et rectification.

      Le premier Israëlite apparaissant dans l’histoire est : "Ruben" le premier-né de jacob-israël.

      Le premier juif apparaissant dans l’histoire est : "Er" le premier-né de Juda, qui mourut sans laisser de descendance, car il était dépravé aux yeux de l’Eternel.
      Juda eut deux autres fils : Onan le cadet et Shelah le benjamin.

      Si tous les descendants de la maison tribu de Juda (les juifs) sont des israëlites, en revanche tous les israëlites ne sont pas juifs. Par exemple : Moïse est Lévite, car il est issu de la maison tribu de Lévi et il se maria avec Séphora une Madianite qu’il rencontra sous la tente de Jethro l’ismaëlite grand prêtre de Yahweh et sheikh de Madian.
      Autre exemple : Samson est Danite, car il est issu de la maison tribu de Dan, etc...

      D’ailleurs, lisez le passage de l’évangile de Jean chapitre 4 versets 1 à 26. Ce passage très intéressant relate la rencontre et le dialogue entre Yeshoua et une israëlite samaritaine. Vous y verrez que les israëlites ne se considèrent pas tous juifs.


  • #644939
    le 26/12/2013 par prodies
    L’homme de Galilée

    Lisez " la divinité" et "le symbolisme dans la bible" de Paul Diel et vous aurez une réponse par la traduction psycho-symbolique du mythe chrétien (Genèse,prologue de Jean,épîtres de Paul). Cette réponse peut résonner en vous et vous harmoniser. La seule loi valable à laquelle nous sommes tous soumis c’est la loi d’harmonie incluant la morale de l’Amour. L’Amour est l’ Harmonie.

     

    • #645449
      le 27/12/2013 par Lindia-song
      L’homme de Galilée

      Je suis stupéfait de trouver ici mention de Paul Diel, dont personne ne parle jamais (en dehors des microscopiques cercles de ses "exégètes", en désaccord entre eux, d’ailleurs !). Merci prodies. Paul Diel a également écrit son analyse tout à fait passionnante de la mythologie grecque. Un auteur qui a peut-être délivré des clefs, pour permettre à l’Humanité de survivre, une fois "épuisé" (à tous les sens du mot) le recours à ce que l’on appelle "les religions"....

      P.S. et merci, benj (à 23h20), du site que tu m’as indiqué, qui a l’air très riche.


    • #646871
      le 28/12/2013 par prodies
      L’homme de Galilée

      Oui , Diel a sans doute trouver certaines clefs , il faut les diffuser et les faire connaître bien que que sa pensée et ses écrits soient parfois difficiles d’accès. Pour un croyant catholique cela peut être soit déstabilisant soit vivifiant, pour les autres c’est une porte ouverte sur le Mystère, que l’on expliquera jamais, mais qui est en nous(plus intime en nous mêmes que nous-St Augustin) , hors de nous et dont il faut saisir la force motivante et apaisante pour continuer l’évolution humaine dans l’amour (de soi, des autres et du Mystère). Il faudrait des heures pour développer cette oeuvre d’une immense portée éthique comme le disait A. Einstein. Lisez et méditez. Diel c’est Dieu + EL ou Dieu+ Ciel..it’s joke !
      De la Galilée des nations , il ne sort rien de bon (Nathanaël) et pourtant cet homme, Jésus, semble-t-il , vient de cette région hellénisée , il apporte un message nouveau une spiritualité juive à la marge très teintée d’éléments helléniques.


    • #647292
      le 28/12/2013 par Lindia-song
      L’homme de Galilée

      @ Oui, cher prodies (à 10h08), comme vous l’écrivez si bien : "cette oeuvre d’une immense portée éthique", et je suis particulièrement heureux que nous ayons ici l’occasion d’en parler, grâce à votre initiative. Cela pourrait même constituer un chapître entier, sur E&R, tant cette oeuvre est originale, et délivre de fécondes réponses à bien des sujets, qui sont abordés, sur ce site/forum foisonnant. Pour ceux que cela intéresse, voici quelques élèments de Wikipedia :

      Paul Diel (Vienne, 11 juillet 1893 – Paris, 5 janvier 1972) est un psychothérapeute français d’origine autrichienne, philosophe de formation.

      Notamment connu pour avoir fondé la psychologie de la motivation, qui est une théorie psychologique complète, il travailla beaucoup sur le symbolisme dans la mythologie grecque et les textes bibliques mais aussi sur l’éducation. Allant à contre-courant de la psychologie officielle de son époque, Diel réhabilitera l’introspection en montrant qu’elle est une fonction naturelle dont la maturation donne son sens à l’évolution humaine (La peur et l’angoisse).

      Source :
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Diel

      Bien cordialement, et avec tous mes voeux de bonne et heureuse Nouvelle Année, à tous et à toutes, ainsi que mes remerciements particuliers à toute l’Équipe si valeureuse d’E&R, grâce à laquelle nous avons tant d’échanges passionnants ici, sans parler des découvertes.


  • #645217
    le 27/12/2013 par gabriel ange
    L’homme de Galilée

    Petite précision et rectification.

    Le premier israelite apparaissant dans l’histoire, est : "Ruben" le premier-né de Jacob-Israël.

    Le premier juif apparaissant dans l’histoire est : "Er" le premier-né de Juda qui mourrut sans laisser de descendance, car il était dépravé aux yeux de l’Eternel.
    Juda eut deux autre fils : Onan le cadet, et shelah le benjamin.

    Les descendants de la maison tribu de Juda, ne se nomment pas les "judéens", mais les "juifs". Les judéens étant ceux qui habitent où sont originaires de la région nommée "Judée".

    Si tous les descendants de la maison tribu de Juda (les juifs) sont des israëlites, en revanche tous les Israëlites ne sont pas juifs. Par exemple : Moïse est Lévite, car il est issu de la maison tribu de Lévi et il se maria avec Séphora une madianite qu’il rencontra sous la tente de Jethro l’ismaëlite grand prêtre de Yahweh.
    Autre exemple : Samson est Danite, car il est issu de la maison tribu de Dan. etc...

    D’ailleurs, lisez le passage de l’évangile de Jean chapitre 4 versets 1 à 26. Ce passage relate la rencontre et le dialogue entre Yéshoua et une israëlite Samaritaine. Vous y verrez que tous les israëlites ne se considèrent pas juifs.

     

    • #645734
      le 27/12/2013 par brice willous
      L’homme de Galilée

      Les israëlites se sont fondus dans la tribu de Juda car il ne restait plus que celle-là.

      Les autres tribus avaient été dispersées après la destruction du royaume d’Israël puis sont revenus en Judée après le retour de le tribu de Juda de son exil à Babylone. Ils se sont intégrés comme on dit aujourd’hui.
      Pour cette raison, les filiations tribales se sont perdues et tous sont appelé juifs depuis cette époque.


  • #645415
    le 27/12/2013 par aristide
    L’homme de Galilée

    nepoznat> C’est sympa de citer le livre de GALLEZ, "Le messie et son prophète", mais j’ai l’impression que vous vous trompez sur ce qui concerne les "judéo-nazaréens".
    Qu’il y est une continuité entre le christianisme de l’Antiquité et les débuts de l’Islam, à travers les traces des pratiques des judéo-nazaréens et des Esséniens, c’est d’accord. Mais de faire du message "judéo-nazaréens", celui qui serait le plus proche des enseignements de Jésus, c’est gonflé.
    D’ailleurs vous jonglez avec "nazoréen" et "nazaréen", comme si c’est deux mots voulaient dire la même chose.
    Pour rappel, à l’époque du Jésus public, les tendances socios politiques juives sont très variées. On peut citer les "politiques" (type Hérodiens et Zélotes), les gens du temple (Sadducéens et Esséniens), les partisans de la Loi (Scribes et Pharisiens) et les Apocalypticiens marginaux dont faisaient partie les Baptistes (dont est issu "Jean le Baptiste"), les gens de Qûm’ram, et les Nazöréens (de "Nazir", consacré à Dieu depuis sa naissance). Ces derniers étaient un groupe de gens qui sont tous plus ou moins liés par des liens de famille et qui pensent que le descendant de David sera le Messie, et qu’il naîtra parmi eux – toutes les filles de ce groupe espère devenir la mère du Messie ; on les trouve plutôt dans la banlieue de Jérusalem, vers le coin de Bethleem peut être – INRI , Jésus le Nazôréen (il y a toujours l’idée du putsch politique dans le coin à ce moment-là) – un Nazaréen = quelqu’un né à Nazareth // Nazôréen, né à Bethleem)).

     

    • #646495
      le 27/12/2013 par nepoznat
      L’homme de Galilée

      bonjour Arisitide,
      je n’ai pas lu le livre de Gallez, mais Simon Claude Mimouni a très bien traité cette question. C’est à dessein que je confonds "nazaréen" et "nazoréen", les langues sémitiques ignorant la vocalisation, j’emploie ces termes dans le seul sens de NZR (le nazir), sans faire référence à Nazareth, le seul sens qui a longtemps prévalu dans les langues occidentales.
      On sait que les premiers "chrétiens" (qui ne se disaient pas chrétiens) s’appelaient eux-mêmes les nazoréens, sans que cela ait un lien quelconque avec la toponymie "Nazareth". Que l’on songe à l’hébreu Notzrim, ou encore à l’arabe Nassara. Il s’agit bien d’une filiation avec le nazirat, dont Jésus était en effet issu, mais, puisque vous parlez de lui, dont était issu également Jean Baptiste ! Les Mandéens (qui s’appellent eux-mêmes .. nasôrayya) reconnaissent d’ailleurs en Jean Baptise leur prophète, tout en excluant Jésus (que l’on songe aux paroles de jean baptiste, "Es-Tu Celui qui viens ou devons-nous en atten­dre un autre ?").
      Il y a bien une filiation entre les nazoréens et ces premiers chrétiens "pré-romains-d’avant-qu’ils-se-disent-chrétiens", puisque ces premiers chrétiens étaient bel et bien issus de ce monde juif-chrétien.
      Il n’est qu’à voir avec quelle énergie les premiers Pères de l’Eglise latine ont voulu purger l’église de cette dimension nazoréenne, à commencer par la constitution du Canon (ce fut là l’oeuvre d’Irénée de Lyon). Le choix fut d’emblée celui de Paul et de Pierre contre Jacques. Il s’en est suivi un "christianisme" complètement hellenisé, et centré complètement sur l’Amour, en abandonnant cette idée d’un Jésus (humain) venu apporter le Glaive. On sait par ailleurs tout l’attachement des nazoréens dans leur vision eschatologique du Bien contre le Mal et leur projet de conquête universelle, vision pleinement reprise par l’Islam issu de ce judéo-nazaréisme, et particulièrement par ces mouvements dits "ghulat" (=hérétiques) en Islam, fortement teintés par le chiisme (les ismaéliens, les alaouites, alévis etc.). Les alaouites qui eux-mêmes se désignent en arabe...nosseiris.
      Pour davantage de précisions, je renverrai aux travaux de Simon Claude Mimouni qui a bien étudié l’histoire du christianisme et du judaisme dans l’Antiquité.


    • #647308
      le 28/12/2013 par aristide
      L’homme de Galilée

      Nepoznat > Merci pour tes explications. Je botte en touche après l’approfondissement que tu as fait des termes nazaréen et nazoréen, je n’étais pas parti aussi loin que toi, étant resté uniquement sur la secte judéo-nazaréenne qui fait transition avec l’islam.

      Je possède également l’ouvrage de Simon Claude Mimouni et de Pierre Maraval, et j’en recommande aussi la lecture. Notamment pour avoir les sources de l’existence d’un Jésus historique (dont certain ici doute encore).
      Je te conseille, en référence à mon premier renvoi, la lecture des deux tomes de la thèse d’Edouard Marie Gallez, très lumineuse sur les origines judéo-chrétienne de l’islam.

      Concernant ce que tu dis sur la dimension grecque du christianisme, c’est un long et complexe débat.
      Je lisais dernièrement une petite synthèse de G. Thibon sur Kierkegaard justement, où il expliquait bien que le « drame » de cet auteur protestant était justement de rester prisonnier du conflit entre le Dieu d’Abraham et le Dieu de Platon (conflit entre la grâce et la raison). Ce qui est étonnant de la part d’un protestant pour qui la ‘sola scriptura’ est sensée être la seule Vérité écrite.


  • #645618
    le 27/12/2013 par praetorius
    L’homme de Galilée

    Excellent ouvrage, que j’ai d’ailleurs lu deux fois, écrit avec honnêteté. Il permet, en outre, de faire les liens entre les différentes révolutions (révolution anglaise, 1789, 1830, 1914, révolution d’octobre, 1939/1945)…..) qui n’en font qu’une. On est à mille lieues de l’Histoire de Fernand Nathan enseignée à nos chères têtes blondes (ou brunes). Un énorme pavé de plus de 700 pages, qui permet à lui seul, d’y voir plus clair :)


  • #645724
    le 27/12/2013 par Maxime
    L’homme de Galilée

    oh la la... va-t-on trouver la morale absolue aujourd’hui ? J’ai bien cherché, je n’ai pas trouvé. En tant que vilain petit canard très mal éduqué, je vais me contenter de ne pas violer de gosses, de dénoncer à mon humble niveau les fauteurs de guerre et les usuriers qui sont en train de détruire le monde et essayer de travailler honnêtement. Pour le reste... que ceux qui sont meilleurs fassent mieux ! Je m’en remets à eux.


  • #653360
    le 01/01/2014 par Le Droit Chemin
    L’homme de Galilée

    Au Nom d’Allah le Très Miséricordieux

    Le Coran, Sourate "La Table Servie"

    Verset 72 :" Ce sont, certes, des mécréants ceux qui disent :" En vérité Allah c’est le Messie, fils de Marie" Alors que le Messie a dit :" Ô enfants d’Israël, adorez Allah, mon Seigneur et votre Seigneur" Quiconque associe à Allah, Allah lui interdit le Paradis ; et son refuge sera le Feu. Et pour les injustes pas de secoureurs !
    V73 :" Ce sont certes des mécréants, ceux qui disent :" En vérité Allah est le troisième de trois" Alors qu’il n’y a de divinité qu’une Divinité Unique ! Et s’ ils ne cessent de le dire, certes, un châtiment douloureux touchera les mécréants d’entre eux.
    V74 :" Ne vont ils pas donc se repentir à Allah et implorer Son pardon ? Car Allah est Pardonneur et Miséricordieux.
    V75 :" Le Messie, fils de Marie, n’était qu’un Messager. Des messagers sont passés avant lui. Et sa mère était une véridique. Et tous deux consommaient des nourritures. Vois comme Nous leur expliquons les preuves et puis vois comment ils se detournent.
    V76 :" Dis :" Adorez vous, au lieu d’Allah, ce qui n’a le pouvoir de vous faire ni le mal ni le bien ? " Or c’est Allah qui est l’Audient et l’Omniscient.
    V77 :" Dis :" Ô gens du Livrr, n’exagerez pas en votre religion, s’ opposant à la vérité. Ne suivez pas les passions des gens qui se sont égarés avant cela, quiont eégarés beaucoup de monde et qui se sont égarés du chemin droit.
    V78 :"Ceux des Enfants d’Israël qui n’avaient pas cru ont été maudits par la bouche de David et de Jésus fils de Marie, parce qu’ils desobeissaient et transgressaient.
    V79 :"Ils ne s’ interdisaient pas les uns aux autres ce qu’ils faisaient de blamables. Comme est mauvais certes ce qu’ils faisaient !
    V80 :"Tu vois beaucoup d’entre eux s’ allier aux mécréants. Comme est mauvais certes ce que leurs âmes ont préparés, pour eux-mêmes, de sorte qu’ils ont encouru le courroux d’Allah, et c’est dans le supplice qu’ils eterniseront.
    V81 :"S’ ils croyaient en Allah, au Prophète et à ce qui lui a été descendu, ils ne prendraient pas ces mécréants pour alliés. Mais beaucoup d’entres eux sont pervers.
    V82 :"Tu trouveras certainement que les Juifs et les associateurs sont les ennemis les plus acharnés des croyants. Et tu trouveras certes que les plus disposés à aimer les croyants sont ceux qui disent :"Nous sommes chrétiens". C’est qu’il y a parmi eux des prêtres et des moines, et qu’ils ne s’ enflent pas d’orgueil.


  • #653366
    le 01/01/2014 par Le Droit Chemin
    L’homme de Galilée

    V83 :"Et quand ils entendent ce qui a été descendu sur Mohammad, tu vois leurs yeux déborder de larmes, parce qu’ils ont reconnu la vérité. Ils disent :"Ô notre Seigneur ! Nous croyons : inscris nous donc parmis ceux qui temoignent de la véracité du Coran.
    V84 :"Pourquoi ne croirions nous pas en Allah et à ce qui nous est parvenu de la vérité. Pourquoi ne convoitions nous pas que notre Seigneur nous fasse entrer en la compagnie des gens vertueux ? "
    ....


Afficher les commentaires suivants