Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’impôt à la source confirmé pour 2019 – L’avis d’Olivier Delamarche

Après plusieurs jours de flottement, le Premier ministre Édouard Philippe a finalement confirmé l’entrée en vigueur du prélèvement à la source de l’impôt à compter du 1er janvier 2019. Une mesure qui est loin de faire l’unanimité au sein de l’opposition. L’éconoclaste Olivier Delamarche décrit pour RT France les enjeux de cette réforme fiscale.

 

 

Olivier Delamarche, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

45 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • M. Delamarche n’avait visiblement pas grand’ chose à dire, il aurait mieux fait de rester chez lui... sa présence était "anecdotique".
    Quid des milliers de travailleurs qui ne remplissent pas de feuilles d’impositions chaque année ?
    Quid des secteurs qui paient encore partiellement ou totalement au noir ?
    Quid de la corrélation avec la suppression prochaine des liquidités à plus ou moins long terme ?
    Beaucoup de questions importantes balayées d’un dédaigneux revers de manche...

     

    • J’ai plutôt l’impression qu’il avait envie de parler d’autre chose, d’enjeux plus profonds... Mais certes on a toujours le sentiment que çà le gonfle un peu.


    • Ça fait surtout 9 ans qu’il nous dit qu’il va y avoir un crack boursier majeur, il aura raison environ 10 ans après.

      Il a surtout du ruiner pas mal d’épargnant qui ont peut-être vendu à découvert les marchés.

      Pas surprenant qu’il n’ai pas grand chose à dire.

      Je croyais aussi à ce qu’il racontait mais il faut dire que la peur, le vent, le vide et le rêve sont vendeurs. Nos médias le savent bien aussi.


    • @Julie
      Rien à ajouter sur Delamarche.
      Le fait que vous incliuez RT dans "nos médias" est assez révélateur, et j’approuve, car il semble de plus en plus évident que cette chaîne que j’ai moi-même pensé "en marge" des médias mainstream s’aligne aux chaînes infos hertziennes... Tout fout l’camp, décidément.


    • @ Julie

      La crise survient depuis plus de 10 ans. Delamarche a raison mais le système arrive à camoufler les effets des bulles qui éclatent en gonflant d’autres bulles plus importantes. Va voir sur le site de Jovanovic : il détaille bien toutes les banques qui se cassent la gueule sans arrêt mais qui arrivent à cacher leur déchéance derrière des tours de magie.


    • RT, c’est la voix des maîtres, en version simili-dissidence.


    • "RT, c’est la voix des maîtres, en version simili-dissidence."
      Certes, mais de fait pourquoi donc chercher à la censurer et à l’ostraciser alors ?
      Quelle que soit l’info celui qui la capte est assez grand pour faire la part des choses, et s’il est partisan de base il s’orientera toujours vers les memes sources de toute facon


    • Cà c’est bien vrai...


    • Surtout, la présentatrice ré oriente fermement les déclarations que s’apprêtait à faire M. Delamarche et qui ne semblaient pas des plus amicales, envers Jupiter. Je n’aime pas beaucoup la chaîne RT. Des présentatrices à la voix désagréable, qui INTERROMPENT À TOUT BOUT DE CHAMP l’interviewé (Cela semble être devenu la norme).

      Ma parole, elles se prennent pour Lapix-Sadoun avant qu’elle ne redevienne liseuse de prompteur ! Tu parle d’une originalité...


    • @ reymans

      " Certes, mais de fait pourquoi donc chercher à la censurer et à l’ostraciser alors ? "

      Et comment le système fabrique-t-il du dissident selon vous ? En lui offrant un duplex au sein de la ripoublique ? Arrêtez de faire le sot cinq minutes voulez-vous ?

      Cela ne change strictement rien pour RT. Ils continuent de diffuser sur Youtube en alignant les colored de la Fronzdé Inzoumiche.

      Les postures d’ostracisme ne servent qu’à fabriquer l’image de dissident, rien d’autre. Ils ont fait la même chose avec Adolf pendant qu’il polissait sa pierre ; tout le monde le croyait en prison, alors qu’il était en vacance, loin des regards, à préparer son plan avec ses maîtres.

      Allo quoi ? Y a quelqu’un là-dedans ? Y a encore des naïfs, y a donc encore du blé à se faire.


  • En janvier quand ils vont voir leurs feuilles de paie amputees sans anesthesie les Francais vont pousser des hurlements qu on entendra de la lune . Macron fera 10% dans les sondages !

     

  • Franchement quel est l’intérêt de ce merdier alors que le taux de recouvrement de l’impôt est déjà à plus 98%. Il n’y a jamais assez de problèmes avec ces hurluberlus...

     

    • Parce que la politique à venir va foutre les Français en rogne et qu’ils risquent de retirer tout leur pognon et de cesser de payer l’impôt en guise de représailles, ce qu’ils auraient dû faire depuis longtemps selon moi.

      Avec ça, ils seront certains de voler le pognon, à moindre frais. Mieux que les radars !


    • L’une des raisons du PAS est simple : mettre fin aux services dédiés à l’impôt sur le revenu et l’ensemble de leur personnel, les secteurs d’assiette et SIP. Les impôts sont dans le viseur. Fermeture de toutes les petites trésoreries, fermeture de centres de finances publiques. A terme, il ne restera qu’un centre par département dans les coins peu peuplés et pas plus de trois ou quatre ailleurs. Et si vous avez un souci, bonne chance pour rencontrer qqn, tout se fera par internet ou rdv.


    • Très juste . Mais le PAS c’est un moyen de plus de nous voler . De plus les employeurs vont être mis à contribution pour les déclarations de revenus : dans les entreprises sionistes il va se passer de drôle de choses...


    • @Chuchemimb
      Voila qui me semble bien plus plausible qu’un quelconque autre argument, quand ce sont des arguments...
      Là encore on sabre soit le petit peuple qui travaille, soit la classe moyenne qui se désintègre
      Dont acte.
      J’ajouterais qu’il faut faire au plus vite afin que ce soit irréversible ou très difficilement réversible.
      Ca n’est pas encore echec et mat à tous les niveaux, mais le pouvoir avance autant que l’opinion stagne, c’est désespérant...


    • L’argument économique ne tient pas quand le pognon est fait de monnaie papier, contrôlée par une même mafia.

      Les justifications à base d’économies à réaliser ne sont plus qu’une narrative à destination des bulots. Ces intellectuels officiels en raffolent, c’est certains : ils adorent pédaler dans la semoule avec leur ciboulot.

      Le seul et unique but est la perte de pouvoir et d’autonomie des populations, l’aliénation croissante des populations.

      Le reste n’est que de la flûte.

      Delamarche aurait dû rester au lit. Il raconte n’importe quoi. Bien entendu que cela va changer quelque chose : entre du pognon que tu touches et dont tu reverses une partie en fin de cycle, et celui que tu ne verras jamais de ta vie, il y a une grosse différence.

      Dans un cas, on te vole le fric avant que tu le touches, et dans l’autre, on te le laisse pendant 12 mois.

      Or le temps, c’est de l’argent.

      Donc, cette réforme va faire plus de dégâts que le laisse entendre ce chevelu à dreadlocks invisibles.

      En marche vers la déshumanisation. A coté, la dématérialisation, c’est de la rigolade.

      Ils sont en train d’accroître le pouvoir explosif de la situation qui règne en France. Bravo . . . C’est génial. Vive Science Po ! Chapeau bas les gars.


  • Comme pour l’eau et l’électricité, ils auront de l’avance sur trésorerie et tu attendras leur bon vouloir pour récupérer les trop-payé !!

     

  • Delamarche a raison. L’impôt à la source ne change rien.

    J’ajoute que cela permet de savoir en tant réel ce que l’on a vraiment au lieu de vivre au dessus de ses moyens.
    Je parle en connaissance de cause car en France j’ai vécu l’ancien modèle et en Israel l’impôt à la source.

    Les amoureux des dettes aiment l’ancien modèle. Les cons (pardon pour cet écart de langage)


  • j’ai l’impression que vous avez surtout voulu diffuser les 5 dernières secondes...(Enorrne de pincettes de survie ;)bravo E&R !!!


  • C’est l’absence de braconnage par la répression qui fait du seigneur, un tyran.

    C’est la tolérance du braconnage à la marge et du vol du domestique qui font du seigneur un bon seigneur.

    Partout où la loi est totalitaire, et elle l’est quand elle ne connait ni exception ni faiblesse, elle est injuste.

    Lorsque le droit de tricher devient une théorie par le contrôle, le droit théorique n’est plus que ce qu’il a toujours été, la négation du Droit

    Soit la barbarie totalitaire.

    Signé : Robin des Bois.

    PS : la conséquence de cette loi , c’est qu’avant peu trichaient et moins qu’ils ne le disaient alors que demain, beaucoup tricheront et beaucoup plus qu’ils ne le diront.

    Vous verrez : l’Homme a plus d’imagination que l’Etat, surtout totalitaire.


  • L’impôt sur le revenu du travail ne devrait déjà pas exister dans un 1er temps, nous savons tous ici pourquoi il a été mis en place.
    Ensuite, le prélèvement par mensualité fonctionne très bien, pourquoi ne pas l’imposer à tous. Car de toute façon, il faudra continuer à faire une déclaration.Ajustement de l’impôt en fin d’année. Le système de prélèvement à la source est assez utilisé dans de nombreux pays européens. Comme en Bulgarie, mais les salariés ne font pas de déclarations et tout le monde est imposé à 10%. Même les très bas salaires......Donc, je ne comprends pas l’intérêt de ce changement. Sauf en cas de décès, il n’y aura rien à payer l’année suivante, facilité pour la famille. Nous ne serons plus imposés sur des sommes non perçues.
    La 1ere année vous déclarez 30000€ vous payez 3000€ d’impôts donc l’année suivante si vos revenus sont de 30500 vous payer environs 3050€ et donc surgit le problème vous devriez être imposé sur la somme de 30500-3000= 27500€.
    Chaque année suivante vous auriez droit à un abattement de la somme d’impôt déjà payée.
    Dans mon cas plusieurs organismes me versent ma retraite il va falloir être très vigilant. Les changements de situation vont poser quelques problèmes.

     

    • Le prélèvement la source est un écran de fumé.

      Le principe de l’abattement, comme vous l’avez décrit, est une méthode pour gagner de l’argent.
      En mobilisant plus d’argent et en vous restituant l’argent en fin d’année, l’état fait logiquement une plus-value sur les placements de cet argent s’ils est placé. Et cette plus-value ce n’est pas vous qui l’empochez. Reporter à l’échelle d’un pays cela doit être assez conséquent.

      Ensuite, l’impôt à la source baisse directement le chiffre de votre net sur votre feuille de salaire. On pourrait penser que cela ne change rien mais dans les faits cela veut dire que si les règles d’octroi d’un prêt ne sont pas changer, vous pourrez n’obtenir que des prêts inférieur à avant ou en acceptant plus de risque, ce qui rapporte plus d’argent à la banque. Même combat pour se voir accéder à la location. Disons qu’au lieu d’un 4m² à Paris il faudra ce contenter d’un 3m² ah ah !

      Au final, ce changement amène sans aucun doute plus de risques pour la personne imposée que de gain. S’ils le font, c’est qu’il y a toujours un gain quelque part et dans ce cas il est forcément indirect.

      Et comme dirait Olivier Delamarche : C’est pas en donnant moins que l’on va relancer l’économie.

      Enfin, je serais aussi assez curieux de voir comment fonctionne ce prélèvement avec les parachutes dorés des parasites d’en haut.


    • Désolé, mais je ne veux ni de prélèvement à la source ni de mensualisation obligatoire...
      Je veux garder la main (toujours essayer de garder la main in fine) !
      Si un jour je décide de ne plus payer d’impôts sur les revenus, cela obligera l’administration à enclencher des mesures chronophages et coûteuses.
      Si des centaines de milliers de personnes décident de faire de même, cela deviendra vite ingérable.
      Je pense que c’est cette éventualité qui est visée par la mesure...


  • Tout cela ne semble là que pour faire détourner les gens du réel de la domination. Un enfumage


  • Lorsqu’on voit l’imposition dans certains pays, on comprend pourquoi il y en a qui se tirent de la France .Impositions, prélèvements sur les salaires, taxes à droite , taxes à gauche, à la sortie, il ne reste plus rien, je dirais même qu’il en manque .Mais dans le meilleur des cas, le Français est content, puisqu’il a la meilleure protection du monde au point de vue sociale .Enfin, c’est ce qu’il dit .Mais à y voir de plus près, et il ne faut pas trop se pencher d’ailleurs, c’est que rien n’est gratuit et ça lui coute un maximum, car il paye même pour les autres .Tout ceci est un leurre, car par ces tours de passe passe, le Français se fait baiser jusqu’au trognon..


  • Peut-être que cette mesure évitera à certains dissidents tentés par la désobéissance civile de désobéir justement à payer l’impôt. Une précaution supplémentaire pour museler les gaulois réfractaires.
    Les "entreprises", par ailleurs, serviront de zones tampons en cas de litige.


  • La France ne serait-elle pas gérée depuis Tel Aviv … ??!

     

  • Tout à fait d’accord avec monsieur Delamarche sur ce point : le PAS n’est qu’un moyen de fusionner à terme l’IR avec la CSG, et donc nous ponctionner encore plus !!! P*tain même le Figaro, journal bourgeois pour des bourgeois, ne dit rien : c’est dire !

     

  • Une grosse ficelle qui semble avoir échappé à beaucoup, mais qui transparaît dans les discussions sur le taux de prélèvement applicable : taux de référence (basé sur l’impôt payé précédemment), taux ’standard’ (pour ceux qui veulent cacher l’importance de leurs revenus), taux ’individualisés’ lorsque les revenus des deux membres d’un foyer fiscal sont très différents. C’est dans ce dernier cas que se trouve le gros piège qu’on nous prépare : l’objectif à terme est de faire disparaître la notion de « foyer fiscal » et de vous enfiler une grosse quenelle sans vaseline.
    Explication : actuellement, dans un foyer où un seul époux a un revenu, le taux d’impôt est déterminé sur la base de la moitié de ce revenu (puisqu’il y a 2 parts dans le foyer). Si l’époux qui reçoit le revenu choisit un taux ’individualisé’, son taux sera déterminé sur la base de la totalité de son revenu, et le taux de l’autre époux sera 0.
    Bien sûr, on vous dit que cela sera régularisé et que le trop perçu sera restitué... Ouais, tant que la notion de foyer fiscal subsistera, jusqu’à ce qu’elle soit supprimée « pour des raisons de simplification ».
    A bon entendeur, salut.


  • Ce qu’il faut savoir, c’est que d’une part, moins de la moitié des contribuables paient l’impôt sur le revenu, ce qui est un problème, ensuite, les autres pays ont une fiscalité très différente, plus simple, et moins élevée, chez nous environ 360 niches fiscales !, il eût fallu faire une réforme fiscale avant, à mon avis il va y avoir plein de problèmes, et les gens vont se rendre compte du montant énorme qu’ils paient, les plus aisés vont être avantagés, encore que, il y a en outre une rupture de l’égalité devant l’ impôt , à bien des égards, et sans entrer dans les détails, le patron n’a pas vocation à être un collecteur d’impôts, c’est une nouvelle gigantesque usine à gaz qui va être mise en place, sans grand intérêt donc et qui ne simplifiera rien du tout, bien au contraire, beaucoup de problèmes en vue !

     

  • après les oreillons c’est l’orchite


  • Je constate que certains mettent RT dans le même sac que les médias mainstream...
    Regardez d’une manière objective la nature des articles et vous constaterez qu’un nombre assez important de ceux-ci ne sont pas relayés par les médias à la botte.
    Maintenant, on peut toujours trouver que ça ne va pas assez loin. Cette posture me ferais presque penser que ces "jamais contents" voudraient laisser croire qu’il est vain d’essayer de se débattre.
    La radicalité ne fait pas bouger les lignes (au contraire, elle les fige).
    Ce sont sans doute les mêmes qui trouvent que Salvini ne va pas assez vite et assez loin dans la contestation... mais l’Italie, au moins, fait quelque chose.
    De la part d’un radical qui a l’intelligence de constater que ce n’est pas comme ça que ça marche (le mieux est l’ennemi du bien)...


  • En tout cas pour les libéraux comme moi, on ne paye pas d’impôt sur 2018.
    C’est cela de gagné.
    Je suis donc content.


  • Parallélement aux médias dominants s’est développé un système d’information où s’exprime toute l’hyperfrustration, l’hypermalaise, la dissidence que génère ’’ l’organisation sociale’’ (il manque des mots...), dans les faits ; une ploutocratie gérant l’accaparement et l’hyperaccumulation par la spoliation et l’évincement dans l’hyperviolence. Dans ces réseaux on s’étonne/indigne/questionne en rond des stratégies mises en oeuvre pour dominer/verrouiller, et du manque définitif d’empatie pour ceux qui ne sont ni complices ni larbins dans ce hold-up généralisé, comme si une maffia n’était pas d’abord une entité qui transforme en victime quiconque n’en fait pas parti...Le pervers n’est pas profilé comme cela, il élude d’abord toutes formes d’honnêteté et ses ’’logiques’’ sont spécifiques à ses objectifs. Attendre de sa part des explications et des réponses est illusoire, c’est sur son terrain et avec ses procédés qu’on en vient à bout, et pas en le questionnant, même infatigablement....


Commentaires suivants