Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’obésité continue de progresser

Urbain, consommateur et "connecté", l’homme toujours un peu plus loin de sa nature

Le nombre d’obèses a plus que doublé dans 73 pays depuis 1980 et a continué à augmenter dans les autres nations, entraînant un fort accroissement de maladies liées au surpoids, selon une vaste étude publiée lundi.

En 2015, 107,7 millions d’enfants et 603,7 millions d’adultes souffraient d’obésité dans le monde, ont déterminé les auteurs de ces travaux parus dans la revue médicale américaine New England Journal of Medicine et présentés à une conférence à Stockholm. Bien que la fréquence de l’obésité pédiatrique soit moindre que chez les adultes, son accroissement a été plus rapide pendant cette période de 35 ans, précisent les auteurs du rapport.

 

Indice de masse corporelle

Un indice de masse corporelle (IMC) élevé (le poids divisé par la taille au carré), supérieur à 24,5, signale un surpoids. A partir de 30 on parle d’obésité. Le surpoids a été lié à quatre millions de décès dans le monde en 2015, dont près de 40% chez des personnes non obèses. Plus des deux-tiers de ces décès ont résulté d’un IMC élevé, responsable de maladies cardiovasculaires dont l’augmentation est très notable depuis 1990.

 

Crise grandissante

Les résultats de cette étude, qui englobe 195 pays et territoires, montrent « une crise grandissante et troublante de santé publique au niveau mondial », soulignent les auteurs. « Les personnes qui ne font pas attention à un gain de poids le font à leurs risques et périls : ils risquent d’avoir une maladie cardio-vasculaire, du diabète, un cancer et d’autres pathologies mettant la vie en danger », met en garde le Dr Christopher Murray, directeur de l’Institute for Health Metrics and Evaluation (IHME) à l’Université de Washington à Seattle, un des co-auteurs de l’étude.

En Belgique, 18,6% de la population âgée de plus de 15 ans était en surcharge pondérale en 2015, a rappelé un récent rapport de l’OCDE.

Pour une alimentation et un mode de vie sains,
chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

26 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1744667
    le 13/06/2017 par Domino
    L’obésité continue de progresser

    Aujourd’hui beaucoup de "scientifiques" pondent des études pour faire parler d’eux et se faire financer. Ça marche particulièrement bien avec les organismes internationaux.
    Cela ne veut pas dire que les études soient fausses ou que le problème soulevé n’existe pas, mais il faut à chaque fois vérifier la méthodologie et les chiffres.


  • #1744676
    le 13/06/2017 par Gargan
    L’obésité continue de progresser

    Y’a deux problèmes. Les gens, et les politiques. Les gens, en premier, je voyais encore une grosse (un chat est un chat) à la caisse du temple supermarché hier, alignant sodas et piles de barres chocolatées glacées (entre yaourts allégés, précision importante) sans imaginer un seul instant le lien entre son surpoids et ces habitudes de consommation (de merde). Zéro soda et glaces, zéro sucre blanc et tu vas fondre, cocote. Les politiques, en second, qui devraient assimiler ce problème de production de produits néfastes et sournois (sucre et exhausteurs de goûts, la sensation de revenez-y !) et les surtaxer, interdire des pubs à certains horaires, et ne pas se soumettre aux agences et lobbys du secteur agro-alimentaire, ce qui est un doux rêve avec Macron et Cie.


  • #1744685
    le 13/06/2017 par Juju
    L’obésité continue de progresser

    Les enfants sont de plus obèses... et de plus en plus myopes. De mon temps, un enfant qui portait des lunettes se faisait railler. De nos jours ce type de moquerie est désuet car je dirais qu’un enfant sur 4 doit en porter dans les quartiers populaires. Les coupables, évidemment les tablettes et smartphones.


  • #1744690
    le 13/06/2017 par Dick
    L’obésité continue de progresser

    Honnêtement, les endroits où l’on voit le plus d’obèses en France c’est pas vraiment dans les grandes villes "connectées" mais plutôt dans les bleds de province où se trouvent des troupeaux entiers de babyboomers aux bides gargantuesques, hommes comme femmes, d’ailleurs...si, vous savez, ces mêmes vieux qui votent en masse LR et Macron...

     

    • #1744737
      le 13/06/2017 par Aoriel
      L’obésité continue de progresser

      Dans mon bled des Cévennes, les gens en surpoids sont , soit des gens à très faibles revenus, soit des citadins venus se mettre au vert ......


  • #1744701
    le 13/06/2017 par sa majesté
    L’obésité continue de progresser

    Ce n’est pas plus mal. Tant que ça met bien les rondeurs des femmes en évidence moi j’suis partant. Qui n’aime pas une bonne paire de fesses bien ronde ? Il suffit de regarder les statuettes de fécondité comme la Venus de Willendorf. En tout cas, si j’aurais vécu à cette époque je ne l’aurais pas ratée.

     

    • #1744738
      le 13/06/2017 par Padrepio
      L’obésité continue de progresser

      Il est question d’obésité, pas de rondeurs... si j’AVAIS été ton prof de français...


    • #1744762
      le 13/06/2017 par Bl4st
      L’obésité continue de progresser

      On parle d’obésité là, pas de rondeurs.


    • #1744767
      le 13/06/2017 par Heimat
      L’obésité continue de progresser

      @ Sa majesté ,en tout cas t’es pas obèse de la grammaire ..
      Quand aux" Venus" Othentotototesques ce n’étaient que des représentations de la fertilité, je doute qu’elles aient pu étre nomades au temps des chasseurs- cueilleurs , ni survivre dans cet état ,surtout celles qui ne pouvaient plus se laver les pieds et le cul à cause de leurs "rondeurs "Serfatiennes éléphantesques !


  • #1744705
    le 13/06/2017 par amejidonc
    L’obésité continue de progresser

    Les joies de la Standard American Diet, qui repose sur du vent scientifique et que la FAO, organe de l’ONU s’occupant de bouffe (ou de malbouffe, c’est selon), s’evertue à exporter dans le monde comme Hollywood exporte ses navets.

     

    • #1744769
      le 13/06/2017 par Thrive
      L’obésité continue de progresser

      Oui, mais l’avantage des navets, c’est qu’on n’est pas obligé de se les farcir, et quand bien même, ils ne font pas grossir !


  • #1744708
    le 13/06/2017 par Ray Donovan
    L’obésité continue de progresser

    Quand je vois des parents obèses sur la plage en train de filer du coca à leur gamin de 6 ans qui fait déjà 50 kilos, j’ai juste envie de les gifler et de rouvrir les goulags...
    Sinon, le calcul de l’IMC n’est pas une valeur sûre. Il ne prend notamment pas en compte la masse musculaire.
    Par exemple des mecs comme Delavier sont sûrement en surpoids d’après leur IMC, alors qu’ils sont juste musclés et ont généralement que très peu de masse graisseuse.

     

    • #1744743
      le 13/06/2017 par The Médiavengers
      L’obésité continue de progresser

      On dirait que les seuls efforts dont sont capables les Français sont dirigés pour se donner une vrai image de gros cons.
      Car effectivement, je vois peu d’obèses parmi les populations d’origine immigrées. Caramba !


    • #1744759
      le 13/06/2017 par Dr Fire
      L’obésité continue de progresser

      La mesure du périmètre abdominal (au mètre de couturière) est beaucoup plus fiable et plus simple à mettre en oeuvre que le calcul de l’IMC. Cela reflète aussi beaucoup plus la dangerosité (ou la morbidité) liée l’accumulation de la graisse viscérale intra-abdominale... Les valeurs normales sont inférieures à 102 cm chez l’homme et à 88 cm chez la femme. A bon entendeur, salut !


    • #1744908
      le 13/06/2017 par Francette
      L’obésité continue de progresser

      @ The Médiavengers

      c’est une blague ?! Sociologiquement, ce sont surtout les classes populaires surtout dans les grandes villes et notamment les classes d’origines immigrés qui sont touchées par l’obésité.
      Et des Nabila obèses qui se prennent pour Kim Kardashian boudinnées dans leurs jean slim laissant apparaître les irrégularités causées par la cellulite de leur gros cul, j’en vois tous les jours !


  • #1744710
    le 13/06/2017 par matador
    L’obésité continue de progresser

    Se référer aux "symptômes" de la dégénérescence selon Konrad Lorenz co-prix Nobel 1973 de médecine : obésité ; ludisme, hyper-sexualité, entre autres...un auteur bien trop méconnu.

     

    • #1744808
      le 13/06/2017 par DUMAS
      L’obésité continue de progresser

      J’ai étudié Konrad Lorenz à la l’UER des Techniques de réadaptation en 1973 à Toulouse sous la férule du Professeur Jacques Corraze. Konrad Lorenz fut le promoteur de l’éthologie étude des comportements et il a utilisé pour ses théories ses observations stupéfiantes sur les oies.


  • #1744733
    le 13/06/2017 par Max
    L’obésité continue de progresser

    L’homme n’a pas de nature. Le vivant est en perpétuelle évolution/adaptation...


  • #1744805
    le 13/06/2017 par DUMAS
    L’obésité continue de progresser

    Etant prof et propriétaire d’une salle de sport ,je suis confronté quotidiennement à la question comment faire pour perdre du poids ? Invariablement je réponds "commencez par faire attention à votre alimentation et marchez(pas courir !) le plus possible."Je lis toujours une légère expression de déception à ce moment là car je m’adresse en premier à la capacité de motivation face à la frustration à venir. On vit dans une société féminine et infantile qui tourne autour de l’oralité (Freud) et de satisfaction du besoin immédiat .Regardez le nombre de blogs, les émissions sur la bouffe et le comportement autour d’un buffet à l’hôtel au petit déjeuner ! Non pour moi l’obésité est l’expression de la décadence comme dans l’excellent dessin animé Wall-e

     

    • #1744856
      le 13/06/2017 par Ray Donovan
      L’obésité continue de progresser

      Y’en a même qui croient qu’en se foutant des électrodes sur le bide devant Hanouna, ils vont avoir le six pack !
      Bah nan mec, pour ça c’est une bonne diet, des abdos et du gainage pendant plusieurs années !


  • #1744900
    le 13/06/2017 par draghos
    L’obésité continue de progresser

    Pour ceux qui sont intéressé par la questions, lire "Toxic" de William reymond ... édifiant ;)


  • #1744978
    le 13/06/2017 par VIVACHAVEZ
    L’obésité continue de progresser

    "L’obésité continue de progresser".

    C’est sûr qu’elle "pro-graisse", bientôt, l’européen ressemblera à l’américain moyen......


  • #1744980
    le 13/06/2017 par J’ai vaincu les kilos
    L’obésité continue de progresser

    Ce qui me choque dans les commentaires, c’est ce manque d’empathie, de compassion envers ce que vous appelez les "gros", lesquels faut-il vous le rappeler ne vous ont rien fait du tout, alors pourquoi cette fixette, ces jugements ? Vous oubliez une chose essentielle : derrière les kilos, sous l’enveloppe corporelle, il y a une SOUFFRANCE... ENORME. Les obèses ont souvent une vie de merde, un passé et un présent de merde. Ils n’ont pas eu d’affection ou trop peu, on été maltraités, abusés, harcelés, trahis, malmenés, ont des jobs de merdes, des conjoints de merde, des enfants de merde, des collègues de merde, des conditions de vie de merde, une vie de merde intégrale, ce qui les conduit à trouver une satisfaction dans le refuge facile de la bouffe. Et ne venez pas m’objecter des "comme tout le monde " ou des "y’a pas qu’eux", parce que non justement, leur souffrance n’a rien d’ordinaire, elle est de taille XXL et très ancienne. Les "gros" ne sont pas obèses par paresse, laisser-aller, ou parce qu’ils préfèrent se goinfrer, ils sont gros parce que leurs souffrances psychologiques sont énormissimes et qu’ils sont pris dans un carcan duquel ils n’arrivent pas à sortir. Plus votre IMC est élevé, moins vous pouvez bouger sans vous fatiguer, sans vous blesser. Il est facile pour certains kékos de dire "ils nont qu’à moins bouffer" ou "ils n’ont qu’à plus bouger", parce que eux, n’ont jamais eu de problèmes de poids, et qu’ils n’ont jamais été contraints de se restreindre au niveau de la bouffe et n’ont jamais eu à faire des efforts colossaux pour bouger et brûler par conséquent des calories. Il est facile quand on a jamais été gros, qu’on a des abdos en tablettes de chocolat de faire 500 pompes à la suite, 3 fois par semaines ou tous les jours, mais pour quelqu’un qui est en surpoids, c’est impossible ou extrêmement difficile et de toute façon déconseillé pour eux. Et j’aimerais aussi que certains réfléchissent sur le fait que les "gros" ne sont pas du tout dans la complaisance et la satisfaction de ce que leur miroir leur montre, souvent ils sont dans le dégoût profond d’eux-mêmes, ils sont dépressifs et sont souvent assaillis de pensées suicidaires, bien plus que la frange plus mince de la population, cette souffrance n’est pas forcément visible de l’extérieur. Je sais de quoi je parle, je pesais 140,5 kilos en décembre 2015 et je suis passé à 83 kilos ce mois-ci. Toute ma vie, j’ai eu des problèmes de poids.

     

    • #1745043
      le 13/06/2017 par Ray Donovan
      L’obésité continue de progresser

      Primo, félicitation pour vos résultats.
      Secondo, bien sûr que tout les "gros" ne sont pas à mettre dans le même sac. On ne va pas nier le caractère maladif chez certains. Cela ne les empêche pas pour autant de ce prendre en main. (comme vous l’avez fait)
      Par contre quand je vois des familles d’obèses bouffer et boire du soda comme des porcs (y’a pas d’autres mots désolé), un sentiment de haine m’envahie. Un peu comme quand je vois une mère fumer avec son bébé dans les bras... Désolé c’est pas très populo !


    • #1746504
      le 15/06/2017 par DUMAS
      L’obésité continue de progresser

      Bonjour,juste une remarque amicale, comparez à l’aide de vidéos de l’époque ,la population Française dans les rues des années soixante et ceux de nos jours. La différence est flagrante !
      Cela confirme ce que je dis : la décadence d’une société se voit bel et bien dans l’aspect physique de ses membres sans parler du relâchements des moeurs. Cela n’enlève rien à vos efforts personnels dont je vous félicite .


  • #1744999
    le 13/06/2017 par Jambonneau
    L’obésité continue de progresser

    On fait croîtrent les ventres ou on en fait venir des nouveaux dans les 2 cas , il faut bien trouver des débouchés pour la surproduction .
    Il y eu le temps ou la masse des hommes étaient mutilés par la production , il le sont maintenant aussi par la consommation .


Commentaires suivants