Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

LREM perd la majorité absolue à l’Assemblée après la création d’un 9e groupe parlementaire

[…]

La majorité refuse d’y voir un « cataclysme », mais le symbole est fort : des « marcheurs » et ex-« marcheurs », dont Matthieu Orphelin et Cédric Villani, lancent mardi un nouveau groupe à l’Assemblée, qui fait perdre de justesse à LREM la majorité absolue.

 

À deux ans de la fin du quinquennat et après « beaucoup de pressions » du gouvernement ou de cadres macronistes, ils sont finalement 17 à intégrer cette nouvelle entité baptisée « Écologie démocratie solidarité », en gestation depuis plusieurs mois.

Sept actuels membres du groupe majoritaire sont de la partie, dont les élus de l’aile gauche Aurélien Taché, Guillaume Chiche et encore Cédric Villani (exclu du parti mais toujours membre du groupe LREM). Le nouveau groupe rassemble aussi d’anciens « marcheurs » comme Matthieu Orphelin (proche de Nicolas Hulot) ou des membres du « collectif social démocrate » comme Delphine Bagarry ou Martine Wonner. Tous ont été élus en 2017 sous l’étiquette macroniste à l’exception de l’ex-ministre PS à l’Écologie Delphine Batho.

« Ni dans la majorité, ni dans l’opposition », ce nouveau groupe « indépendant », qui sera coprésidé par Matthieu Orphelin et l’ex-LREM Paula Forteza, entend contribuer à « une ambition forte de transformation sociale et écologique », écrivent dans leur déclaration politique les élus, pour qui « après le Covid-19, plus rien ne doit être comme avant ».

« Nous pousserons et soutiendrons toutes les décisions à la hauteur des enjeux, mais saurons nous opposer dans tous les autres cas », préviennent-ils, se disant dans une « démarche ouverte » et appelant les députés qui s’y retrouvent « à s’y associer ».

Récusant toute « fronde », Cédric Villani a affirmé mardi sur France Inter que « nous sommes à un moment charnière » et que ces élus entendaient mettre « des propositions fortes sur la table au moment où tout va redémarrer ».

Avec cette neuvième entité – un record au palais Bourbon sous la Ve République – le groupe LREM, qui comptait 314 députés en 2017, tombe à 288, juste sous le seuil de la majorité absolue (289 sièges) qu’il détenait jusqu’alors à lui seul. Le groupe majoritaire peut toutefois s’appuyer sur les 46 MoDem et la dizaine d’élus Agir.

Et LREM pourrait récupérer rapidement la majorité absolue si la future suppléante d’Olivier Gaillard (ex-LREM, qui devrait quitter son poste de député pour devenir maire), rejoint les rangs des « marcheurs », comme annoncé par le député.

[…]

Lire l’intégralité de l’article sur ladepeche.fr

 

Rappel : LaREM de Macron est en soi une blague

 






Alerter

32 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Dites-moi qui peut faire confiance à des Ex-LREM .Ces gens-là ne valent pas un clou, ce sont des traitres à la nation et personne ne peut faire confiance à des traitres .Qu’ils fassent leur groupe de merde et qu’ils s’écharpent entre eux, ce qui n’arrivera jamais entre traitres parce qu’ils s’accrochent comme des morpions à un pubis .La merde les a toujours attirée .
    « Écologie démocratie solidarité », en gestation depuis plusieurs mois.
    L’écologie n’est pas un parti, c’est un concept idéologique d’extrême gauche qui ne sert qu’à emmerder le contribuable, et parce que ce sont des mondialistes immigrationnistes de premier ordre .La démocratie, ce n’est certainement pas leur devise, si ce n’est le contraire, et la solidarité est totalement basée sur un concept migratoire .
    « Écologie démocratie solidarité » et LREM, mon cul, ma chemise .La différence on ne sait pas qui est le cul et qui est la chemise .

     

    Répondre à ce message

  • Qu’on se le dise : diviser c’est mieux régner !

     

    Répondre à ce message

  • Bof de la poudre aux yeux et manipulations en cours.
    Il faut retenir un truc. Villani Taché etc, ont mis en place la plateforme "le jour d’apres" . un espèce de "Grand débat " on line, où ils ont remis leurs ’30 propositions" il y a quelques jours qui est un gloubi boulga de pensée LREM qui n’a rien a voir avec ce qu’on peut lire sur cette plateforme...

    Et bizzarement qui voit t’on dans les signataires ? ...Les partisans de ce 9e groupe et y compris...Jacques ATTALI...

    Donc je dis ça, je dis rien...

     

    Répondre à ce message

  • Donc en gros, Macron a dissout l’assemblée sans la dissoudre tout en la dissolvant ? C’est bien ça ? Il a essayé de faire comme Chirac, la branlée des législatives de 97 en moins ?

    Un pur génie, je comprends pourquoi il sera réélu en 2022 !

    Ça me rappelle l’offensive du Têt en 1968 au vietnam : l’armée nord-vietnamienne avait tellement de défection dans ses rangs, de transfuges qui rejoignaient le sud ... qu’elle a pu faire passer chez l’ennemi quantité d’espions et de saboteurs qui, in fine, lui ont permis de gagner sur le long-terme. En gros, transformer une défaite en victoire.

     

    Répondre à ce message

    • L’inverse aurait été compliqué à imaginer... lâcher son coke quotidien et les bars à putes pour une vie de rat de tunnel... Maintenant je n’ai jamais entendu parler de défections massives dans les rangs du Viêt-cong...

       
    • L’offensive du Tet a été une victoire médiatique pour les nord-Vietanmiens, donnant raison aux anti-guerres U.S. et envoyant le message aux médias américains que l’armée U.S. ne tenait rien du tout au Vietnam et que, contrairement à ce que ses représentants disaient : le pays n’était pas calmé.

      Quand on pense que la présence militaire U.S. a été moins longue au VN qu’en Afghanistan, c’est là que l’on comprend que l’on vie, actuellement, à une époque d’anesthésie globale des masses occidentales et que les instances dirigeantes actuelles sont moins respectueuses de l’avis du peuple qu’elles ne pouvaient l’être dans les années 60.

      Mais aujourd’hui on sait en lisant les archives du Front national de libération du Sud Viêt Nam que celui-ci est sorti éreinté de l’offensive du Têt, pas seulement en raison des pertes face aux défenses U.S. (pratiquement 1/4 des forces d’assaut Vietnamiennes ont été neutralisées à l’issue de la 1ère phase de l’offensive), mais aussi parce que les nord-vietnamiens avaient beau se dire communistes, beaucoup étaient aussi des paysans nationalistes et croyant, pétris des traditions mystiques de leurs ancêtres et pour qui militariser un jour saint comme le réveillon du Têt (qui serait un peu un mélange pour nous de Noël, de jour de l’an et de fête nationale) a été une véritable infamie.

      Mais cette faute politique est compréhensible quand on sait que nombre de têtes dirigeantes du parti communiste nord-vietnamiens étaient franc-maçons (à commencer par Hô Chi Minh même si en 1968, il était un peu sur la fin) on peut comprendre le décalage qu’il y ait entre les dirigeants éclairés et les paysans en arme qu’ils avaient sous leurs ordres.

       
    • @ bayinnaung
      Oui, l’amnésie est d’ailleurs entretenue. Divertissement, préoccupations budgétaires et sociales, pression constante, médias.. du pain et des jeux. A cela s’ajoute la peur, magistralement entretenue elle aussi. La mayonnaise a tendance à tourner alors on ajoute des choses comme les lois Avia ou autres anmisties... Et au final ils gagnent car l’écrasante majorité du peuple est couarde, infantile et crédule.

       
  • Ça donne l’illusion qu’ils ne sont plus majoritaires mais ils le sont toujours. On appelle ça l’opposition contrôlée.

     

    Répondre à ce message

  • « Ni dans la majorité, ni dans l’opposition », ce nouveau groupe « indépendant », bla bla bla .....
    Ça ne vous rappelle rien ? "ni de droite, ni de gauche du" en même temps" de E. Macron !
    Sont-ils déjà en train de préparer 2022 ? Quel sera le NOUVEAU PRODUIT (candidat) miracle ?
    Des faits à la place des paroles S. V. P et on jugera sur les faits.

     

    Répondre à ce message

  • Ca change quoi ? Le Modem et les Ecolos sont là pour "peser" dans le bon sens... qui n’est pas celui des intérêts du peuple.

    Au fait, on est où des doléances du Grand Débat ?

     

    Répondre à ce message

  • Énième et ridicule soubresaut de la democrasouille. Circulez ya rien à voir !

     

    Répondre à ce message

    • Je n’aurai pas dit mieux, ni plus court.

      On demeure sidéré, face à l’aveuglement de cette Franc-maçonnerie vaniteuse et enivrée de pouvoir qui gangrène la France depuis plusieurs siècles — "La Franc-maçonnerie, c’est la République à couvert ; la République, c’est la Franc-maçonnerie à découvert" — et tous ces candidats à l’assiette-au-beurre qui n’aperçoivent pas que leurs propositions ont déjà été énoncées mille fois avant eux, dans les mêmes termes, sur le même ton et sur les mêmes bancs. Avec toujours le même résultat : le chaos, la division, et le charnier à la sortie. Les "puppet masters" qui les financent leur soufflent toujours les mêmes sophismes : "Demain on rase gratis."

      Je termine par deux citations qui me semblent de circonstances :

      "La France tombera plus bas que toutes les autres nations à cause de son orgueil."
      - Marthe Robin, 1930.

      "Les Français, il faudrait les mettre pendant dix ans au silence et à l’eau."
      - Céline, 1937.

       
    • Je n’aurai pas dit mieux, ni plus court.

      On demeure sidéré, face à l’aveuglement de cette Franc-maçonnerie vaniteuse et enivrée de pouvoir qui gangrène la France depuis plusieurs siècles — "La Franc-maçonnerie, c’est la République à couvert ; la République, c’est la Franc-maçonnerie à découvert" — et tous ces candidats à l’assiette-au-beurre qui n’aperçoivent pas que leurs propositions ont déjà été énoncées mille fois avant eux, dans les mêmes termes, sur le même ton et sur les mêmes bancs. Avec toujours le même résultat : le chaos, la division, et le charnier à la sortie. Les "puppet masters" qui les financent leur soufflent toujours les mêmes sophismes : "Demain on rase gratis."

      Je termine par deux citations qui me semblent de circonstances :

      "La France tombera plus bas que toutes les autres nations à cause de son orgueil."
      - Marthe Robin, 1930.

      "Les Français, il faudrait les mettre pendant dix ans au silence et à l’eau."
      - Céline, 1937.

       
  • Ils veulent du gâteau, les parties nobles. Rien n’est bon à prendre dans notre gouvernance.

     

    Répondre à ce message

  • tous les has been du PS se bousculent en ce moment pour se refaire une santé en léchant un max Macron pour appartenir à la majorité en danger... Bons à rien et prêts à tout, on les a vus à l’oeuvre... ça pue...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents