Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La Chambre des représentants américaine demande de nouvelles sanctions contre l’Iran et le gel des aides au Pakistan

La Chambre des représentants américaine a adopté mercredi soir un important projet de loi sur la défense demandant l’imposition de sanctions contre la Banque centrale iranienne et le gel des aides accordées au Pakistan.

Le projet de loi, adopté par 283 voix pour et 136 voix contre, devrait être présenté au Sénat dans le courant de la semaine, avant d’être transmis au bureau du président Barack Obama pour qu’il le signe et pour que la loi soit mise en application.

Cette proposition de loi inclut aussi l’élaboration de nouvelles sanctions contre l’Iran, ciblant ses institutions financières à l’étranger qui font des affaires avec la Banque centrale iranienne.

Toutefois, en raison de modifications de la version originale du projet de loi, le président Obama peut renoncer à l’application de ces sanctions en informant le Congrès que son geste est fait dans l’intérêt de la sécurité nationale des Etats-Unis.

Des responsables du gouvernement ont déclaré que les sanctions contre la Banque centrale, principal vecteur des revenus pétroliers de l’Iran, pourraient instabiliser les marchés du pétrole et augmenter ses prix.

Le Conseil de sécurité de l’ONU a imposé quatre séries de sanctions contre l’Iran de 2006 à 2010 en raison du refus du pays de suspendre son programme d’enrichissement nucléaire, dont les pays occidentaux soupçonnent qu’il pourrait être utilisé pour développer des armes nucléaires.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

3 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.