Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La Chine fait face à l’hostilité de sa population à aider l’Europe

Si la Chine, pays émergent, semble disposée à aider l’Europe en achetant une partie de sa dette, sa population, parcimonieuse et confrontée à une forte inflation, ne comprend pas pourquoi elle devrait secourir des Nations appartenant au club des riches et qui vivent au-dessus de leurs moyens.

Premier détenteur mondial de réserves de change avec plus de 3200 milliards de dollars, la Chine a dit à maintes reprises être prête à soutenir l’euro.

La deuxième économie mondiale a les reins solides et de bonnes raisons de se porter au secours du vieux continent, son principal marché d’exportation avec les États-Unis.

Mais le moment est sans doute mal choisi pour le pays qui enregistre un ralentissement de sa croissance et peine à juguler une inflation coûteuse sur le plan social et qui pénalise les plus modestes avec une forte hausse des produits alimentaires.

Les Chinois ont d’ailleurs promptement exprimé leur hostilité sur les weibos, ces microblogues qui comptent plusieurs centaines de millions d’utilisateurs.

« L’Europe est beaucoup plus riche que la Chine. Comment peut-elle manquer d’argent ? C’est une vraie escroquerie », assène un microblogger, Song Hongbing.

« Quand vous consacrerez-vous à aider votre propre population, à nourrir les enfants de la campagne, à donner du travail aux légions d’étudiants diplômés qui sont au chômage, à permettre aux masses modestes de se loger ? », demande un autre internaute identifié sous le pseudonyme Post-90s Voice.

En dépit de la croissance colossale ces 30 dernières années, Pékin doit encore extraire de la pauvreté plusieurs centaines de millions de Chinois et réduire le fossé entre riches et pauvres qui se creuse dangereusement.

Selon Michael Pettis, professeur de finance à l’Université de Pékin, l’opposition de l’opinion publique à ces projets constitue une réelle source d’inquiétude pour les autorités, même dans un pays où le Parti communiste règne sans consulter le peuple.

« Les gens vont penser que la Chine sort de l’ornière une bande de riches étrangers. Politiquement, ça n’est jamais bon », estime-t-il.

La zone euro a décidé de démultiplier la puissance de feu du Fonds européen de stabilité financière (FESF), dont la capacité d’intervention passerait à 1.000 milliards d’euros, contre 440 milliards.

Sollicitée par l’Europe, la Chine pourrait acheter des obligations du FESF supplémentaires.

Mais Pékin, qui est déjà un investisseur important dans le Fonds, n’a donné aucun signe clair d’engagement nouveau dans l’attente de « clarifications ».

Le pays a connu des revers de fortune avec ses investissements étrangers. Il était notamment entré au capital de la banque d’affaires américaine Morgan Stanley et du fonds d’investissement Blackstone, frappés de plein fouet par la crise financière de 2008.

Les dirigeants chinois « ont été très critiqués dans le pays pour cela et je pense qu’ils veulent éviter de recommencer », note Michael Pettis.

Le Global Times, journal en langue anglaise connu pour ses positions nationalistes, estime que Pékin devrait à tout le moins exiger des concessions en échange de sa contribution, en particulier une plus grande ouverture du marché européen à ses produits et investissements.

« Une Europe développée demande de l’argent à la Chine (...). Nombreux sont ceux qui ne comprennent pas pourquoi la Chine devrait accepter », écrivait vendredi le journal dans un éditorial.

Certains pensent également que les Européens doivent mettre en sourdine leurs critiques à l’égard du yuan, jugé artificiellement sous-évalué pour favoriser les exportations chinoises.

Dans tous les cas, prédit Andy Xie, ancien économiste en chef à Morgan Stanley, la contribution chinoise ne pourra être que symbolique.

« On ne peut pas donner de l’argent dans un cas potentiel de faillite sans avoir son mot à dire sur la restructuration (du bénéficiaire). Or la Chine n’a pas le contrôle de l’Europe », relève-t-il.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • La Chine s’est de développée avec le commerce extérieur,une europe atone,des usa atone et l’exportation est atone ,c’est un calcul pragmatique des dirigeants chinois pas une aumône charitable ,l’argent versé c’est l’assurance d’une europe sans restrictions sur les marchandises importées ,c’est le contrôle de l’europe ,ni les européens soucieux de préserver leur emplois et les chinois leur argent ne sont consultés dans cette affaire ,c’est une affaire de capitalistes
    de plus un quasi certitude e garder un yuan sous évalué avec la bénédiction des nouveaux débiteurs qui veulent sauver leur euro quit à ruiner l’europe entière à commencer par la Grece


  • Je crois pas que la chine aidera ni les USA ni l’europe quand ces derniers font une guerre secrete compte la chine , en attaquant les pays qui veulent se rapprocher de la chine comme la cote d’ivoire , qui voulait lacher le franc CFA controlé par la france ou encore la libye et ont essayé contre le zimbabwe.

    La chine va payer pour qu’ils l’isolent plus ?
    D’un autre coté la chine a encore besoin de l’europe et des usa pour marcher mais bientot dans l’avenir , elle sera de moins en moins dependante vu que les cerveaux chinois quittent de moins en moins le pays pour aller aux usa ou en europe

     

    • La Chine est un vieux pays philosophe, l’Occident étant sur la corde raide, elle ne va pas hésiter à préserver ses intérets.

      Elle veux à tout pris qu’on la reconnaisse comme "économie de marché".
      Fabuleux pour des cocos !? et ça vous donne le sens de la marche aussi de ce côté du monde.



  • « La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique. Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort…apparemment. Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde… C’est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort ! »



    François Mitterrand


  • Perso je suis pour l’euro et si la chine veut aider la france et les pays européens a se sortir de la dette ,bienvenue.S’il faut une main secourable chinoise c’est que les chinois sont plus intelligents que tout les experts économiques qui passent dans les médias et qui n’y connaissent rien.Oui je sais rien ne se fera gratuitement avec l’empire du milieu mais que voulez vous chirac nous avaient prévenu il y a de ça 15 ans.Il est allé dire au chinois de laisser à la france le temps de se réformer économiquement avant que la chine puisse passer à la vitesse supérieure là maintenant on y est la chine a tenue promesse.
    Nous verrons bien si le nabo de l’élysée va encore traiter les sumos de gros lard guominés


  • Les juifs sont arrivés en Chine il y a plus ou moins deux mille ans. Par suite des mariages mixtes avec les Chinois, des conditions de climat et d’alimentation, une communauté de juifs chinois s’est constituée au cours des siècles, ont acquis un type racial chinois, de sorte qu’ils se confondent actuellement avec les Chinois authentiques. Ils adoptèrent des patronymes chinois, et beaucoup se convertirent fictivement au bouddhisme et parvinrent à des foncions importantes comme celles de mandarin, masquant leur religon juive tout en l’ayant conservée en secret de génération en génération. Ces juifs marranes chinois furent les organisateurs, d’abord de la Maçonnerie chinoise, puis du parti communiste et de l’armée communiste chinoise. La même chose se produisit en Corée et au Viet-Nam. Ces juifs asiatiques sont connus dans le Judaïsme sous le nom de juifs Tiao-Kiu-Kiaou. Les principaux chefs communistes de Chine sont des juifs Tiao-Kiu-Kiaou.

     

  • J’y resides.
    Toutes les entreprises d’ici ne fourguent qu’à l’Occident. Si l’Occident s’effondre, tout le monde met la clé sous la porte, ça les fait reelement flipper.
    D’un autre cotes, ils veulent pas depenser non plus, donc dans les deux cas, ils sont aussi coincé que nous.