Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La Chine va investir 250 milliards de dollars en Amérique latine

Le président chinois Xi Jinping a promis jeudi que son pays investirait 250 milliards de dollars sur dix ans en Amérique latine et dans les Caraïbes, régions où Pékin veut encore davantage contester les prés carrés de Washington.

En ouvrant une réunion avec la Communauté des États latino-américains et des Caraïbes (Celac), le numéro un chinois a également souhaité que le commerce entre la Chine et le bloc des 33 pays de la Celac atteigne 500 milliards de dollars dans la décennie qui s’ouvre.

"Les discussions sur l’accroissement de la coopération dans ce forum seront déterminantes pour renforcer notre intégration avec l’Amérique latine ces cinq prochaines années, dans des domaines tels que la sécurité, le commerce, la finance, les technologies, les ressources énergétiques, l’industrie et l’agriculture", a ajouté Xi Jinping, dans un discours qui était télévisé.

L’Amérique latine souhaite elle-même poser les bases d’une relation renforcée avec la Chine, son principal partenaire commercial, auquel elle fournit matières premières et énergie.

Car la Chine, qui a trouvé dans l’Amérique latine une source presque inépuisable de matières premières et notamment de ressources énergétiques, lui fournissant parallèlement nombre de produits manufacturés, est devenue au cours de la dernière décennie le principal partenaire commercial du sous-continent.

Elle est aussi l’un des premiers investisseurs en Amérique latine, avec quelque 102 milliards de dollars déjà placés selon le Fonds monétaire international (FMI), et l’un de ses grands bailleurs de fonds, un soutien précieux pour le Venezuela et l’Argentine en particulier.

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

4 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.