Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La Commission européenne engage une procédure d’infraction contre la Pologne

En milieu de semaine, la Commission européenne présidée par Jean-Claude Juncker avait menacé la Pologne de sanctions si cette dernière persistait à vouloir mettre en place son projet de réforme de son système judiciaire. Devant la dérive autoritaire du régime de Varsovie, elle évoquait même la possibilité de déclencher l’article 7 du traité de l’Union européenne afin de priver l’État-membre de ses droits de vote au sein du Conseil de l’Union.

[...]

Le 19 juillet dernier, la Commission avait menacé Varsovie d’une telle mesure, considérant les agissements du gouvernement en place comme une violation du droit de l’Union européenne. Quatre lois comprises dans la réforme judiciaire, très contestée dans le pays, sont visées par Bruxelles dont celle portant sur le choix des membres du Conseil national de la magistrature par le Parlement, ou encore celle qui prévoit de remplacer tous les juges de la Cour suprême à l’exception de ceux nommés par le ministre de la Justice.

[...]

Le gouvernement polonais dispose dorénavant d’un mois pour répondre à la notification officielle qui lui a été adressée par l’exécutif européen. Samedi, il a cependant dénoncé un « chantage » pratiqué par Bruxelles, et a affirmé qu’il ne renoncerait pas à ses réformes, estimant que le système judiciaire en place en Pologne est vicié et que les changements engagés permettront d’obliger les juges à devenir responsable devant les citoyens.

Lire l’article entier sur lopinion.fr

 


 

Faut-il voir un rapport entre la procédure européenne contre la Pologne et la réclamation par la Pologne de réparations de guerre à l’Allemagne ?

De la même façon, étranglée de dettes par l’Union européenne et ses banquiers, la Grèce avait réclamé le paiement par l’Allemagne de réparations pour ses destructions matérielles et humaines de la Seconde Guerre mondiale, en insistant sur l’annulation de la dette globale allemande en 1953...

- La rédaction d’E&R -

 


 

Kaczynski accuse l’Allemagne de nier sa responsabilité
pour la 2e Guerre mondiale

Le chef du parti conservateur au pouvoir en Pologne Jaroslaw Kaczynski a accusé l’Allemagne de rejeter sa responsabilité pour la 2e Guerre mondiale et reproché à certains « savants » polonais « d’aller, avec insolence, dans la même direction ».

 

JPEG - 42.2 ko
Le chef du parti conservateur au pouvoir en Pologne Jaroslaw Kaczynski

 

Il a cité à ce propos le Musée de la 2e Guerre mondiale de Gdansk, qu’il a taxé de « sorte de cadeau de (l’ex-Premier ministre, aujourd’hui président du Conseil européen) Donald Tusk à Angela Merkel ».

 

Réclamer à l’Allemagne des réparations de guerre

Lors d’une longue conversation avec les auditeurs de la station catholique Radio Maryja, dans la nuit de jeudi à vendredi, M. Kaczynski a évoqué une nouvelle fois la possibilité de réclamer à l’Allemagne des réparations de guerre qui, selon lui, sont toujours dues à son pays.

 

JPEG - 1.4 Mo
Varsovie, 1945...

 

Mais « pour une telle grande opération, il faut avoir une diplomatie efficace et loyale à l’égard de l’État », a dit le chef du parti Droit et Justice, laissant entendre que celle actuelle ne l’était pas et annonçant qu’une loi déjà prête pour la réformer devrait être votée en automne.

« Tant que nous avons un appareil (diplomatique) un peu particulier, comme maintenant, ce sera difficile. Il s’agit de sommes gigantesques et aussi du fait que les Allemands depuis plusieurs années rejettent leur responsabilité pour la 2e Guerre mondiale », a-t-il expliqué. « Cela va de plus en plus loin. »

Lire l’article entier sur rtbf.be.

Pour savoir comment s’exerce l’autoritarisme de l’UE,
lire chez Kontre Kulture :

La Pologne dans les griffes de l’UE, voir sur E&R :

 






Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents