Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La Corée du Nord veut créer sa propre cryptomonnaie

On ne compte plus les pays étudiant de près la possibilité de créer leur propre « crypto », bien sûr toujours rattachée à leur banque centrale. Cette fois, c’est la République populaire démocratique de Corée (RPDC) qui nous dévoile son avancement sur la question, et manifestement leur idée ne semble pas dater d’hier.

 

Une nouvelle crypto made in Pyongyang

Les États à travers le monde sont en roue libre, on ne les arrête plus : ils veulent tous leur cryptomonnaie maison. Venezuela (Petro), Iles Marshall (SOV), Iran (PMN), la CBDC de Chine ou même notre Bruno Le Maire national, qui parle de « monnaie numérique publique » pour l’Europe.

Selon Decrypt, qui a interviewé Alejandro Cao De Benós – du Comité des relations culturelles de la RPDC, et son porte-parole en Europe –, la Corée du Nord cherche à développer « un token basé sur quelque chose ayant une valeur physique – comme l’or – sur le marché international ».

Le porte-parole précise ensuite que ce projet de crypto serait déjà en développement, et qu’ils en seraient « à la phase d’étude des actifs qui lui donneront de la valeur ».

 

Une crypto d’État « plus comme Bitcoin » que les autres ?

Le but de cette crypto nord-coréenne, qui se veut internationale, est évidemment de « contourner les sanctions internationales et le système financier mondial dominé par les États-Unis » en permettant d’avoir « des prix plus stables pour les règlements internationaux, entre la RPDC et d’autres entreprises/individus ».

Lire l’intégralité de l’article sur journalducoin.com

 


 

Cliquez sur l’image pour découvrir d’authentiques affiches nord-coréennes dédicacées par Alain Soral :

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

4 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.