Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La DGA a pris livraison des premiers Véhicules à haute mobilité

En décembre 2009, le ministère de la Défense avait annoncé la commande d’une première tranche de 53 Véhicules à Haute Mobilité (VHM) de type BvS10 Mark 2 auprès de la société suédoise Hagglünds AB, filiale de BAE Systems.

Le constructeur français Panhard est également de la partie puisqu’il lui a été confié le soin d’intégrer à ces engins tous les équipements spécifiques à l’armée française (systèmes d’information, radios, armements, etc…)

Près de deux ans plus tard, la Direction générale de l’armement (DGA) a indiqué, par voie de communiqué, avoir pris livraison des premiers exemplaires de ce véhicule blindé amphibie.

Le BvS10 Mark2 se compose de deux parties montées sur chenille. D’une masse de 14 tonnes pur 7,60 m de long, il armé par une mitrailleuse de 12,7 mm pour l’appui ou de 7,62 mm pour l’autodéfense. Il est en outre doté d’un blindage résistant aux roquettes, aux mines ainsi qu’aux engins explosifs improvisés.

Décliné en trois versions (transport de troupe, avec 11 fantassions dotés du système FELIN à bord, logistique et commandement), le VHM est conçu pour se déplacer sur des terrains particulièrement difficiles et accidentés. Il doit équiper les unités de chasseurs alpins.

L’acquisition du BvS10 Mark 2 avait failli ne pas se faire étant donné que ce choix fut contesté par le constructeur singapourien ST Kinetiks, qui comptait placer son véhicule Bronco, lequel offre une capacité d’emport plus grande que le blindé d’Hagglünds à un prix de 1,018 millions d’euros pièce. Seulement, la procédure judiciaire entamée par l’industriel asiatique a tourné court.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • En 40, elle avait pas déjà une guerre de retard la ligne Maginot ?


  • noter les refus quasi dogmatique d achat de matériel Russe,.....alors que les Russes eux achètes du matériel Francais

     

    • Notez également l’abrutissent via la Novlangue " Véhicules à haute mobilité " pour dire " véhicules à chenilles ". C’est la preuve que des technocrates se sont emparés des armées et des récits au sujet des armées. Les salonnards pourrissent tout, y compris la langue. Les blogs sur nos forces armées regorgent de mot à la con comme " Task force " ou " Battle group " ... La honte suprême. La colonisation de notre langue maternelle par la perfide Albion.


  • Le militaire ne connais pas la crise lui. Et tout ça pourquoi exactement ? En quoi est-ce nécessaire d’avoir des équipements de la sorte ?

     

    • Ne pas dire n’importe quoi...

      Les budgets de l’armée ont été raclés à l’extrême depuis 30 ans... que ce soit pour les personnels ou le matériel.
      La tendance s’est accrue ces 10 dernières années : les opex, pourtant largement financées par l’ONU, ont engloutis une belle partie d’un budget famélique... la plupart du matos est obsolète et bon nombres de militaires achètent sur leurs propres deniers leurs équipements (casque, gillet par balle, visées optiques, etc...)

      La livraison au compte goutte d’un nouveau matériel, pas très onéreux d’ailleurs, ne démontre rien du tout : juste le maintien à minima d’une industrie de l’armement mourante : c’est à dire la conservation d’un savoir faire et d’un peu d’indépendance sur un secteur hautement stratégique (produire ses armes est presque aussi important que produire sa bouffe)...

      Soyons justes : le contribuable français est loin d’engraisser l’industrie de l’armement*.

      ----------------------------

      * Ce n’est pas un hasard si il y a eu des tas de fusions dans l’industrie de l’armement au niveau européen et une forte diversification des activités : les pays européens dépensent des cacahuètes pour leurs armées.


    • Pour attaquer les pays qui ne se soumettent pas au nouvel ordre mondial , les pays souverains indépendants .


    • @Mate

      Et alors. Tout les domaines sont sinistrés. Je penses qu’il y a d’autres priorité que jouer à la gue-guerre avec l’Empire d’autant qu’avant d’investir dans du matériel, on fera bien de retrouver notre souveraineté militaire. Ça serait déjà plus logique que d’être de minables suppléants d’autres nations.


    • Je soulignais simplement deux choses :

      - lorsque tu dis que "les militaires ne connaissent pas la crise", c’est faux.
      - si tu fais crever des entreprises de l’armement faute de leur donner du travail (Nexter est concerné dans cet exemple), le savoir faire est perdu... définitivement.


    • @Mate

      Tu as raison. Mais détrompe toi, ce n’était pas une attaque contre le militaire. Je suis même favorable à la réintroduction du service militaire tu vois ;)