Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La Fed a cent ans

Si les marchés financiers plongent dès ce jour « dans la trêve des confiseurs » et avec elle, annoncent Les Échos, dans « son lot de jours fériés en bourse et son agenda allégé », lundi, la Fed fête son anniversaire. La Fed, cette institution dont le columnist Robert J. Samuelson dit dans le Washington Post qu’« elle a été chargée de prévenir les crises financières et de préserver la prospérité », avec un succès mitigé, ce qui est « frustrant » pour elle. USA Today en dresse une chronologie très parlante.

Oui, elle a très exactement 100 ans ce lundi, la Réserve fédérale américaine – officiellement, le Federal Reserve System, avec ses diminutifs Federal Reserve ou simplement « Fed » – qui est, on le sait, la banque centrale des États-Unis. Car elle fut bien créée le 23 décembre 1913, par le Federal Reserve Act (voir le texte original) du Congrès, dit aussi Owen-Glass Act, au bas duquel le président Woodrow Wilson apposa sa signature suite aux réflexions engagées après plusieurs crises bancaires, dont la grande panique bancaire américaine de 1907.

Un site anniversaire

Alors ça se fête, malgré les restes de la débâcle de 2008 ! Ainsi la Fed a-t-elle lancé un site Internet, federalreservehistory.org, pour célébrer l’événement. Il est destiné, dit lapresse.ca, « à encourager une réflexion plus profonde sur le rôle de l’institution sur l’économie du pays ». Cet instrument, « qui se veut simple et didactique, comporte des chronologies, des photos et quelque 230 biographies ».

Une fonction de recherche permet aussi « de retrouver des citations dans les archives de l’institution. C’est l’occasion de découvrir par exemple la fortune qu’a connue la célèbre expression d’Alan Greenspan sur l’“exubérance irrationnelle” des marchés : on peut la retrouver dans plus de 200 discours, travaux et interviews produits et archivés par la Fed. »

Une exposition

Une mine d’informations, donc, qui complète l’exposition (jusqu’au 1er octobre 2014) du Museum of American Finance, à New York. Les agences de presse expliquent qu’« au XIXe siècle aux États-Unis, jusqu’à 700 banques émettaient leur propre monnaie, et il n’était pas rare que les clients d’une banque se ruent au guichet pour retirer leurs avoirs tous ensemble à la moindre inquiétude, provoquant des faillites en cascades ».

Deux tentatives de création d’une banque centrale n’avaient pas abouti, « l’une dès 1791 du temps de George Washington et dont Thomas Jefferson ne voulait pas. L’autre, enterrée en 1836 par le président Andrew Jackson, qui se méfiait d’une puissance financière centralisée. »

L’élasticité de la monnaie

Il aura donc fallu cette « sévère panique bancaire en 1907 » et « un effort national concerté pour résoudre des problèmes d’élasticité de la monnaie ». L’idée d’une banque des banques voit donc « le jour en novembre 1910 sur une île privée du nom de Jekyll Island, au cours d’une réunion secrète entre une poignée de banquiers influents et de dirigeants en Géorgie ».

Mais plusieurs ébauches de loi seront encore nécessaires, de même que « la persévérance d’un élu influent, [le démocrate] Carter Glass, et l’élection du président Wilson pour que le pays s’accorde en 1913 sur cette réforme fondamentale, alors que les États-Unis sont en passe de devenir la première économie mondiale ».

1907 versus 2008

Ben Bernanke, l’actuel président de la Fed qui va passer le témoin à une femme pour la première fois, Janet Yellen, futur 15e président de l’institution dès le 1er février 2014, aime à dresser un parallèle entre la crise financière de 1907 et celle de 2008 : « La crise que nous avons affrontée il y a cinq ans était par bien des points analogue aux paniques auxquelles les banques centrales ont fait face pendant des siècles », a-t-il rappelé à l’occasion d’une cérémonie commémorant le centenaire.

Parmi elles, la Grande Dépression des années 1930, mais aussi l’inflation des années 1980 où, « pour juguler une hausse des prix de 14 %, Paul Volcker poussa les taux jusqu’à 20 %, une politique efficace mais douloureuse et impopulaire ». Il en reste d’ailleurs un souvenir au cœur de l’exposition new-yorkaise, où l’on peut voir « une des nombreuses poutres en bois envoyées au patron de la Fed par des ouvriers du bâtiment désœuvrés à cause des prêts immobiliers prohibitifs »

Aujourd’hui, « si sa mission se limite en théorie à veiller à la stabilité des prix et au plein-emploi aux États-Unis », c’est, selon Le Monde du 17 décembre, « elle qui donne le tempo de l’économie mondiale comme de l’ensemble des marchés financiers. Et ce n’est pas près de changer… »

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #641859
    le 23/12/2013 par Viktor
    La Fed a cent ans

    Elle a été fondée juste quelques mois avant la boucherie de la 1ère guerre mondiale...

    Drôle de coïncidence !

     

    • #642358
      le 24/12/2013 par Vlad
      La Fed a cent ans

      Elle a été fondée également, juste quelques mois après le naufrage du TITANIC, où à son bord il y avait des personnalités influentes opposées à la création de la FED.

      Trop de coïncidence dans ce monde...


  • #641887
    le 23/12/2013 par berserk
    La Fed a cent ans

    Je suis impatient de connaitre la suite, vu que je suis chômeur et que je n’ai rien à perdre, voir ce système s’écrouler est à la fois réjouissant et inquiétant.


  • #641893
    le 23/12/2013 par machin
    La Fed a cent ans

    Au bout de 100 ans, le bail signé par le président des états-unis sur l’autonomie de la FED expire. Va-t-il être renouvelé ?


  • #641939
    le 23/12/2013 par Matthieu80
    La Fed a cent ans

    La FED ou le début de la fin...


  • #642009
    le 23/12/2013 par goytoutcourt
    La Fed a cent ans

    Et personne n’est allé faire sauter l’bordel pour fêter ça ?


  • #642040
    le 23/12/2013 par spirit
    La Fed a cent ans

    La Fed a cent ans

    Et son bail de 99 ans a été renouvelé par le prix Nobel Obama quand un Kennedy l’aurait nationalisé...et adieu les 3000 milliards de dividendes annuelles...et adieu l’impôt sur le revenu !

    Les 12 apôtres se réjouissent au banquet de Jekill island !


  • #642098
    le 23/12/2013 par Noctiluis
    La Fed a cent ans

    Déjà un siècle de soumission, vivement le prochain siècle ?

     

  • #642396
    le 24/12/2013 par Bobo
    La Fed a cent ans

    Cent ans, déjà !

    Et la Première Guerre Mondiale, la grippe espagnole, la révolution russe, l’hyperinflation allemande de 1923, l’épouvantable crise de 1929, la Seconde GM, le communisme chinois, guerre de Corée, du Viètnam, Pol Pot, destruction de la Yougoslavie, de l’Afrique du Sud, Irak, guerres en Algérie, puis Lybie et Syrie, camp de concentration de Gaza, crise de 2008...

    la Fed ? Une banque qui vous veut du bien...


  • #642398
    le 24/12/2013 par France LIbre
    La Fed a cent ans

    Un siėcle de tromperie et de vol du peuple amėricain
    Même à terre, ils continuent à fouiller dans ses guenilles pour voir s’il ne reste pa un cent caché dans les doublures.
    Happy century american people and welcom in the new one !

    Nous avons commencé à taxer votre nourriture et toute les matières premières de la planènete.

    Rassurez-vous, vous ne serez plus tout seuls, le pays du fromage qui pue et ses voisins sont en train de vous rejoindre


  • #642646
    le 24/12/2013 par impartial
    La Fed a cent ans

    La FED a été crée en 1913, comme l’impot sur le revenu aux Etats-Unis, qui alimente la FED...


  • #643331
    le 25/12/2013 par ha
    La Fed a cent ans

    un jour, nous irons tous au etat-unis pour le rendre au centuple tout le mal qu’ils ont fait.

     

  • #643885
    le 25/12/2013 par pagu
    La Fed a cent ans

    Le journaliste du Soir qui a rédigé cet article n’a manifestement pas lu l’ouvrage de Mullins qu’il cite pourtant et dans lequel il s’est contenté d’aller picorer quelques extraits. Car s’il l’avait lu le ton de son article aurait été bien différent.

    En effet, la création de la réserve fédérale fut l’une des fraudes qui reste aujourd’hui encore l’une des plus lourdes de conséquences pour l’humanité en rendant possible des guerres d’une ampleur que les trois banques centrales d’Europe n’auraient pas pu s’offrir (comme les deux premières guerres mondiales). Et cela continue de plus belle puisque ces mêmes banquiers centraux financent désormais des guerres un peu partout dans le monde, ce au prix d’un endettement massif des populations. C’est toujours ce qui se produit lorsque des instances non élues disposent d’un droit de tirage illimité sur les finances publiques.

    La FED a été créée il y a un siècle et elle se situe à six mille kilomètres de chez nous. Pour autant cela ne doit pas nous faire oublier qu’une machination comparable s’est produite dans notre propre pays il n’y a pas si longtemps de cela. Il peut être utile à cet égard de lire le livre "Enquête sur la loi du 3 janvier 1973" (Rougeyron, 2013) qui relate l’histoire de la (re-)privatisation de la Banque de France. C’est à cause de cette même loi que nous devons aujourd’hui à une clique de banquiers un montant impossible à rembourser ("la dette"). En effet ces derniers se sont vus accorder par ladite loi le monopole de l’émission de notre monnaie nationale, donc de la création ex nihilo, des francs, remboursables avec intérêts (pour une émission monétaire qui, rappelons-le, leur a rien coûté du tout puisque l’argent est "créé"). Ce dernier point parait surréaliste, impensable. Il s’agit pourtant de la stricte réalité.

    Mais la vérité est en train de se propager rapidement et le réveil des français est à la fois proche et inéluctable.

    Au début des années trente les Grecs ayant identifié ceux qui avaient de la crise financière qui les avaient durement frappés avaient pendu des dizaines de politiciens et de banquiers. Souhaitons que nos élites politico-financières auront la prudence de passer la main suffisamment tôt pour ne pas en arriver à une telle extrémité. D’autant qu’elles risquent de se retrouver bien seules car, d’après les éléments qui circulent, il semblerait que la police, la gendarmerie et l’armée attendent la première occasion pour se ranger aux côtés de la population.


  • #644131
    le 26/12/2013 par Jon
    La Fed a cent ans

    « le président Andrew Jackson, qui se méfiait d’une puissance financière centralisée. »

    Tssss, qu’est-ce que c’est que ce complotiste paranoïaque ? L’objectif de la Fed c’est d’oeuvrer pour le bien de l’Humanité, pour la paix, contre la faim dans le monde, des vaccins pour tous, un cartable pour tous les enfants, des bonbons et tout.


Afficher les commentaires suivants