Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La France et la monarchie, des remparts au libéralisme ?

Une conférence d’Alain Soral, Marion Sigaut et Stéphane Blanchonnet à Bordeaux

E&R Aquitaine et l’Action française Bordeaux ont le plaisir de vous présenter la vidéo en 4 parties de la conférence donnée par Alain Soral (président d’Égalité & Réconciliation), Marion Sigaut (historienne et écrivain) et Stéphane Blanchonnet (président du Comité directeur de l’Action française), le 1er juin 2013 à Bordeaux.

 

Partie 1 : Marion Sigaut


 

Partie 2 : Stéphane Blanchonnet


 

Partie 3 : Alain Soral


 

Partie 4 : Questions/Réponses


 

Retrouvez Alain Soral chez Kontre Kulture :

 

Retrouvez Marion Sigaut chez Kontre Kulture :

 

Autour du sujet chez Kontre Kulture :

 
 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

137 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ca aurait du être franck Abed qui fasse cela, c’est SON sujet, il est très bon sur le royalisme toutes les personnes qui gagnent le Royalisme c’est grâce à FA sûrement pas grâce à l AF qui n’en fini plus de mourir entre aristos nostalgiques :/

     

    • " Ca aurait du être franck Abed qui fasse cela, c’est SON sujet "

      J’ignorais que les sujets pouvaient être la possession d’une seule personne ...

      " il est très bon sur le royalisme toutes les personnes qui gagnent le Royalisme c’est grâce à FA "

      Outre le fait que cette phrase soit incompréhensible, Franck Abed n’a, à ma connaissance, aucun monopole sur ce sujet, ou un autre d’ailleurs. Beaucoup de gens on découvert ou se sont intéresser au royalisme bien avant l’arrivé de Franck Abed. Ce qui n’enlève rien à son travail, bien entendu.

      Cette conférence avait pour but de "découvrir" et "comprendre" le royalisme ainsi que l’A.F (sa création, son histoire et sa vision du royalisme), qui la porté pendant des années toute de même (Quand même !^^). Il nous paraissait donc évident de les faire venir à la table.


    • #478582

      Des aristos à l’AF : Pujo, Maurras, Daudet, Bainville, Vaugeois, Bernanos, Boutang... C’est marrant moi je ne vois aucun aristo !!! En plus l’AF est un mouvement avec des jeunes, des militants, un camp d’été qui a une grande réputation pour la formation politique et militante... Tout ça en plus de sa longue histoire (regarde la vidéo ! Ton histoire d’aristo tombe complètement à côté !! L’AF a été fondée par des roturiers de gauche !!). Tu racontes n’importe quoi Chantilly


    • Abed toujours à commenter derrière des pseudos pour faire son éloge... Pitoyable !


  • Merci Marion, de nous raconter ces actes de vraie justice ! Même s’ils se sont passées il y a plusieurs siècles, ça met du baume au cœur.


  • #478473

    Depuis longtemps j’ai le goût d’apprendre sans m’en priver ni m’en lasser, conjugué à mes propres expériences, réflexions et pensées. Autodidacte donc. Ce site est du pain béni pour moi, merci. C’est comme ça qu’il faut combattre et vaincre le fléau de l’obscurantisme éducatif, politique, et surtout médiatique de par son pouvoir de DIFFUSION (crétinisation des masses).
    PS (pas parti sauce salaud) : La vid de Soral, Pignède, et Cohen, a semble-t-il, disparue. Dommage je l’ai regardé tard hier et j’ai piqué un peu du nez à la fin...
    J’ai eu le temps de beaucoup rigolé. Il a quand même un vrai humour bien sarcastique et caustique Soral : Dieudo d’Arc M’Bala M’Bala...Ah ! Ah ! Ah !

     

  • Ésotérique et exotérique

    Afin de raffiner les notions du débat, pourquoi ne pas parler de libéralisme ésotérique (franc-mac, talmudisme) et de libéralisme exotérique (État, intérêt de l’individu, laïcité, etc.) ? De même qu’il y avait deux christianismes, qui n’en faisaient qu’un (par les dogmes), l’un pour le peuple (cérémonies publiques, liturgie, rituels d’intégration, baptême, confirmation, etc.) et l’un pour les clercs et les nobles (initiation, mysticisme, consécration, etc.). Le libéralisme publique, populaire, exotérique, ne serait qu’un dérivé, une émanation du véritable libéralisme, celui-là ésotérique, occulte, caché, initiatique, privilégié. Cette vision du monde traditionaliste est tout à fait cohérente, à mon sens, et n’entre pas en contradiction avec une lecture marxiste ; au contraire, elle la complète, et permet d’échapper à la bêtise du bipartisme, du manichéisme politique. La synthèse du marxisme et du traditionalisme est à mon sens la tâche du philosophe de demain.

     

    • dans ce monde bipolaire trouvons l équilibre... peace


    • christianisme gnostique ? c’est là un oxymore, par essence évangélique on sort du dogme pour basculer dans le luciférianisme... développe un peu, tes illustrations me semblent étrange


    • #482733

      @ poipo

      Je suppose que tu t’adresses à Gustave et permet moi de te corriger car nul part dans son commentaire n’apparaît le mot "gnostique".
      Je comprends la confusion car il parle effectivement de christianisme ésotérique, cependant je ne vois pas en quoi celui-ci mènerait au luciférianisme (au delà du fait que tout peut mener au luciférianisme puisqu’il s’agit d’une perversion, d’un pourrissement).
      J’exposerai le peu que je crois comprendre sur le sujet, gageant que je suis complètement ouvert au commentaires de ceux qui en savent plus -du moment que c’est sans mépris et sans insultes.

      Ésotérique ne veut pas dire "magique" ou même "occulte", ça veut dire "du domaine intérieur" (et éxotérique... du domaine extérieur).
      « Pourquoi leur parles-tu en paraboles ?
      À vous il est donné de connaître les mystères du Royaume des cieux mais à eux ce n’est pas donné.
       »
      "Vous", ce sont les disciples.
      "Eux", c’est nous.
      Jésus était gnostique (du grec "gnosis", signifiant connaissance), d’où sa dénonciation du judaïsme babylonien (les marchands du temple), les disciples étaient des initiés et les paraboles des évangiles sont des messages ésotériques dont le but est d’éveiller la consience de ceux qui ont "une oreille pour écouter".
      En ce sens, Jésus fut révolutionnaire parce qu’il donna accés aux "mystères du Royaume" à n’importe quelle personne qui souhaitait suivre ses enseignements, brisant ainsi les barrières de races et de classe sociales (Alain donne un message parfaitement christique lorsqu’il dit qu’il n’est pas antisémite car il croit en la prépondérance de la conscience sur la race).

      Pour revenir à l’ésotérisme, son message est normalement symbolique -que ce soit sous forme d’illustration, de narration ou même de danse- car les symboles ont la capacité d’accéder au coeur de notre conscience, sans être filtrés par nos préjugés.
      L’éxotérisme et l’ésotérisme n’ont pas à s’opposer, l’éxotérisme faisant office de lit culturel qui assure la continuation des accés à l’ésotérisme à ceux qui souhaitent étudier la partie mystique d’une religion -et ceci quelle que soit la fortune de leur naissance.

      En ce sens, la France du Moyen-Âge fut une époque profondément catholique (éxotérisme) dans laquelle fleurit magnifiquement l’alchimie (ésotérisme), nos cathédrales gothiques étant l’expression maximum de la fertile alliance qui en naquit et qui continuera à illuminer les siècles à venir.

      Veuillez m’excuser si j’ai fait preuve d’ignorance.


    • #484761

      Le problème quand on parle de christianisme ésotérique, c’est que ça laisse entendre qu’il existerait un christianisme exotérique : les rites du second permettraient à tous les hommes d’obtenir le salut tandis que les rites du premier, initiatiques, permettraient de parvenir à la délivrance, c’est-à-dire à l’état divin inconditionné. Or, cette distinction n’est pas opérable dans le cas du christianisme (Guénon lui-même disait que la distinction ésotérisme-exotérisme n’est pas applicable à toutes les traditions). Il est donc plus prudent de parler d’ésotérisme chrétien, c’est-à-dire d’une explicitation mystique et métaphysique de la révélation chrétienne.


  • L’interdiction de mettre au chomage des travailleurs dont parle Marion :

    C’est tres contemporain,le permis de conduire quand on fait 10 000/km par mois on est soumis a un dictate.
    En 3 ans j’ai perdu deux fois mon permis,heureusement j’ai put trouver un avocat qui a été comprehensif et ne ma pas pris chers pour recuperer mon permis et me permettre de continuer a travailler,pour payer des impots ...sic !
    Je pouvais payer,ceux qui ne peuvent pas payer roule sans permis et risque de tres tres gros ennuis si ils ont un accident.

    Du coup avec les impots et le permis,au mois de decembre il ne me resté plus qu’un point et je vis en campagne a 8 km de la premiere epicerie,j’ai arrété de travaillé de decembre 2012 a avril 2013,cependant il fallait toujours continuer a tout payer bien sur et notamment le RSI(53% du benefice).
    Donc on peut dire que le meme cas de figure de mise au chomage forcé d’un travailleur est là,seulement les lois ont changé... Cela ma laissé le temps de surfer sur le net et c’est comme cela que je suis tombé sur une video de pierre Hillard et en l’ecoutant, immediatement j’ai compris le pourquoi et les raison de tous ce qui me semblé illogique dans la gouvernance de ce pays depuis 30 ans et de l’europe.
    Ensuite tous naturellement je suis tombé sur E§R, et en ecoutant Alain Soral je me suis rendu compte que je n’etais pas si marginal que cela,mais plutot dans le vrai ,le bon sens.

    Et que nous avions raison,evidemment.

    J’ai ecris au premier ministre Jean marc Ayrault au sujet de l’impact economique du permis a point:il n’y a jamais eu de reponse.
    1 semaine aprés j’ai ecris a l’UE ,4 jours apres un inconnu me repondais (pas de nom sur le mail) en m’envoyant un lien vers un site internet sur les codes de la route en Europe...sic !

    N’hesitez pas ecrire a l’ue,ne vous laissez pas faire,jamais.

    Le ministere n’a pas repondu parceque depuis 2002 l’UE met des amendes a la France si elle ne remplie pas les conditions.
    Remarque ils aurait put avoir un minimum de respect pour un Français qui travail depuis 25 ans sans jamais rien demandé.

    Donc je remercie Marion pour cet historique de la corruption des juges et de certains seigneur sous louis XIV ,ce qui me parrait tres contemporain.


  • Merci a tous pour le travaille effectuer !
    Par-contre faite gaffe avec les Triforce dans la typographie des "A" des noms, j’imagine que j’suis pas le seul dont les pyramide FM et autres irrite a force de trop en voir en dehors du site... surtout quand on sait que pour eux ça sert a signaler leurs présence.

     

  • N’oublions pas quand même que Michéa tire tout ça au clair dans le complexe d’Orphée.
    Il y a un passage ou ils constate la sur-représentation des juifs dans la banque, mais ça n’en fait pas pour autant intégralement les piliers de tout le capitalisme dans sa totalité.

    Aujourd’hui par exemple on parle souvent d’Attali mais jamais des Pebereau et des De Castries.
    Qui ont autant d’influence...


  • bonsoir,
    quelqu’un peut-il me dire quelle est la musique qui passe en debut de vidéo ?

     

  • Ce n’est pas l’antechrist, le dajjaal, mais le fils de Marie qui descendra du ciel a Damas pour combattre et tuer l’antechrist...


  • Dans la dernière partie analyse juste de Marion sur la fin de la monarchie partagée par Louis XVi bien sur mais aussi par Jean-Paul Marrat qui affirmait qu’un roi doit régner ou mourir.

     

  • Le pouvoir corrompt par essence, les politiques n ont ils pas déjà perdu de vue les préoccupations des citoyens ? Mettre un être, une famille à la tête d un pouvoir absolu sans avoir à répondre de ces actes accroîtra la distance entre les gouvernants et les gouvernés.
    Celui qui réclame le pouvoir est il réellement conscient de la charge qui lui incombe ?
    Quant au tirage au sort faut parler d éducation pointu de la totalité des citoyens au préalable sinon ça fait flipper... car franchement vu mes capacités actuelles j en veux pas moi du pouvoir...

     

    • Dans la Grèce antique les tirés au sort n’étaient que des commissaires... Ce n’étaient que des exécutants.
      C’est le peuple qui votait les lois... Et puis il ne faut pas non plus essentialiser la démocratie au tirage au sort comme le fait Chouard
      Rousseau lui était plutôt pour le vote des commissaires. Mais il est très important que ces commissaires n’aient aucun pouvoir législatif.

      Bon, pour le dire franchement je préfère largement Rousseau à Maurras...

      Même l’exemple de la Suisse qui n’est pas une vraie démocratie me donne bien plus envie que la monarchie. (Ils vont faire bientôt une votation contre l’immigration de masse ?!?! C’est complètement inimaginable en France)
      Et puis il ne faut pas oublier qu’avec les progrès de la technique et de la productivité, c’est largement réalisable au delà du cadre de la Cité-Etat et bien sûr sans esclaves, il y a quand même eu la révolution industrielle depuis et les 40h puis les 35h.

      ça laisse assez de temps à l’homme pour redevenir un animal politique.


    • la révolution industriel nous à donner plus de temps libre,
      les moyens de communication moderne pourraient nous aider à établir une réel démocratie participative,
      mais tant que l humanité n aura pas intégré le fait que l être humain est un animal social et que c est cette interaction d êtres conscient qui fait l humanité alors je pense que toutes tentatives resteront vaine, de plus la perfection n étant pas (ou pas encore peut être) à la porté de l Homme on peut supposer qu il n existe pas une vérité mais des vérités et que c est la synthèse de ces vérités qui pourrait nous faire percevoir (ou entrapercevoir) la vérité absolu (divine) et c est donc pour ça qu il faudrait une permanence des dissidences ajouté à une exigeante éducation qui permettrai a chaque être de forger sa raison, d établir sa vérité en étant conscient qu elle évoluera surement et donc de prendre ses décisions en connaissance de cause.
      Education qui se doit d être à source multiple car s enfermer dans une pensé c est en être esclave et donc abandonné sa liberté (de critiquer)
      Si la liberté des uns s arrête ou commence celle des autres, qui n est pas prêt à mourir pour être libre ne l mérite pas...


  • Grace a sa profonde culture AS arrive a tourner le système en ridicule , par de brèves "formules choc" , et se sens aigu de la dérision lui confère un tres fort potentiel comique ce qui rend ses interventions particulièrement savoureuses ...
    Un grand merci a Marion également qui est passionnante.


  • Très bonne conférence, c’était vraiment interessant de les voir échanger tout les trois.
    Pas grand chose à dire, on pourrait ajouter également aux références pouvait aider à la comprehension du système idéologique dans lequel nous nous trouvons : les mémoires d’Augustin Barruel en cinq tomes, excellent pavé pour un voyage entre 1750 et 1800. "mémoires pour servir à l’histoire du jacobinisme"

    Intéressant l’action française, que je ne connaissais que de nom. Bémol de mon point de vue sur les prétendants à la monarchie : Henri d’Orléans et louis XX ne sont vraiment pas ma tasse de thé, faut les entendre parler vraiment, entre un qui est démocrate et l’autre qui est trader ...
    C’est vrai qu’il sont obliger d’édulcorer leur discours à la TV, m’enfin quand meme.
    C’est par le sang que surgira une nouvelle dynastie


  • Très bonne confrénce pour ne pas changer , donnée dans la bonne humeur , ça fait plaisir.

    Merci à vous.


  • Qui mérite d’être roi de France ? C’est Dieu qui décidera comme il a toujours fait, comme pour Sainte Jeanne D’Arc.

     

    • #478867

      Je lis la presse du Front National et j’en suis très satisfait. Vous avez de très bonnes idées ! La Sainte Bible nous demande d’obéir au roi et à ceux qu’Il a mis pour nous diriger. Cependant il est impossible que le Seigneur tout Puissant ait mis des Francs maçons et toute la juiverie bolchevik au pouvoir de ce qui parait être une République. La République (les choses publiques qui intéressent chacun, ç pas ça du tout) DIEU VEUT LE PARTAGE FRATERNEL. Et non ce cafouillage qui n’a d’intérêt que pour les banques judéo-maçonniques ! L’Intérêt commun, ç pas ça du tout !


  • Magnifiques vidéos... L’intervention d’Alain Soral est très bonne !


  • Excellent la quenelle Oulan DSK, j’avais tilté un peu avant, j’aurais même fait une combo quenelle un peu plus méchante, en disant que les fables en République sont faites après :)))

    Pas mal la quenelle de Rousseau "les élus défendent le peuple seulement pendant les élections".

    Faire une capette (j’apprends) ?
    Parmi les guerriers de la dissidence : Alain 1er ... fait bruler des talmuds ?

    Chouard (corps enseignant milieu protégé dont les plus éveillés se réveillent un peu sur le tard) est peut-être un peu rêveur avec sa démocratie à la grecque :
    dont la socio était une élite + des esclaves et des métèques ...
    Ça pourrait s’appliquer uniquement en Israël ?

    Puis une de mes pensées en faveur de la monarchie :
    "la monarchie c’est le tirage au sort dans les couilles du Roi ?."


  • #478682

    Très bonne idee de fonder une nouvelle dynastie par l’election du meilleur.
    Le moment venu...
    C’est effectivement un moyen de faire venir des gens au royalisme.
    Je ne suis pas royaliste mais ca me séduit.
    Plus largement, nous avons besoin d’une nouvelle aristocratie. espérons que les circonstances la feront emerger !

     

    • Queee nenni !!!!! comme dirait Stéphane Bern.
      Je veux dire par là : élire le meilleur, certes, mais sur quels critères ? Il faudrait faire un vote à main levée, donc déjà instaurer la démocratie...
      Et puis si TF1 l’apprend, elle peut s’emparer du concept : "Ici la Voix, élisez votre président, tout d’suite, après la pub" ; de toute façon en demandant aux gens, on obtiendrait tellement de critères qu’on retomberait sur Dieu ou l’être parfait, et donc forcément une déception à l’arrivée...
      Bon, il ne reste plus que la Providence, et une nouvelle Jeanne d’Arc... Qui verra, saura.


    • #479545

      Entendons-nous bien, dans cette optique ce serait la nouvelle aristocratie issue de la crise - fondée sur le caractère et l’éthique, qui se pense comme représentant du peuple et pas comme membre d’un club... - qui élirait parmi ses pairs le meilleur. Pas le 1er crétin manipulable bien sûr.

      En éveillant les consciences, Alain Soral est un vrai révolutionnaire qui contribue activement à former ceux qui demain constitueront peut-être la nouvelle aristocratie... dans le monde de l’après crise voire de l’après guerre (les aristocraties étant toujours "filles des guerres").

      Des rues porteront son nom ;)
      Imaginez sur les places de nos villes une statue AS et Dieudo faisant la quenelle... mdr


  • merci E&R pour ce genre de vidéos sur l’Histoire de France, c’est nécessaire pour comprendre ces temps d’incertitudes actuelles..., et j’ai beaucoup appécié la partie questions/réponses.

    merci à vous !


  • Encore plus de deux heures de pure bonheur intellectuel en perspective ! Merde ! Je dois partir ! Je me languis de revenir pour visionner cette conf’ !


  • #478722
    le 31/07/2013 par c’est mieux que l’école ou l’unif en contenu
    La France et la monarchie, des remparts au libéralisme ?

    Comme maghrébin musulman , je tiens à remercier E&R pour cet exposé éminemment instructif, clairvoyant et plein de sagesse d’une critique très tranchante .
    et merci la langue française dans ses expressions des plus fines et des plus nuancées pour perpétuer la tradition intellectuelle critique tant de fond que de forme .


  • "Le maître de la monnaie est le maître du monde". Les hommes, quels qu’ils soient, ne sont que les valets de Largent. Largent, voilà le tyran à abattre.

     

  • "Toute l’Action Française était en majorité OAS, Algérie Française .."

    tiens !!

    je croyais que c’était un truc de gauche moi, la colonisation de l’Algérie. Et que la droite et surtout les royalistes, y étaient farouchement opposés.

    en tout cas c’est ce que Soral nous explique depuis des années.

     

    • #478808

      "Toute" et "en majorité" ce n’est pas la même chose !! Et puis ce que dit Soral c’est que la colonisation a été voulu par la gauche (Ferry etc) au XIXème siècle. Là on parle de la décolonisation !! Évidemment que les gens d’AF, qui étaient des nationalistes, étaient majoritairement pour la défense des territoires français... C’est du patriotisme tout simplement ! C’est comme en 1940, l’AF n’a pas voulu la guerre mais les mecs d’AF n’ont pas déserté (à la différence de certains cocos). Voilà... Je ne vois pas de contradiction avec le discours d’Alain Soral.


    • Certains royalistes étaient OAS non pas par passion pour la colonialisme mais par réaction aux attentats et meurtres de policiers en France, réaction aux porteurs de valise… Et ce n’est pas parce que certains royalistes dans la deuxième moitié du XXé siècle étaient OAS, que le royalisme historiquement en devient colonialiste ou source du colonialisme.

      Si on regarde aux origines de la colonisation, en effet, elle est un fait porté par la gauche - et plus largement par le camp républicaniste -, car ses yeux ont été subjugués par la matrice de 1789 et ses pseudos Droits de l’Homme ; les royalistes, eux, comme Lyautey, nourris au sein d’un véritable respect de l’Autre qui est le catholicisme ("aimez-vous comme vous m’avez aimé", "ne fais pas à ton prochain ce que tu ne voudrais pas que l’on te fasse" (Jésus)), hostiles à toute idéologie issue de la franc-maçonnerie, y étaient farouchement opposés.
      Les royalistes étaient pour la continuation de la politique étrangère royale, laquelle respectait profondément les cultures autres notamment arabes, sans chercher à les soumettre ou dénaturer.

      Si cette vérité vous dérange tant pis… L’Histoire est têtue et s’impose à nous.


    • bah, Il faut suivre les flux de l’histoire... très vite faite :
      Au début et au niveau de l’idéologie ça part effectivement de la gauche... Soral a raison. Mais la droite a fini par rallier la gauche.
      Et puis lors de la décolonisation la grande majorité des opposants à la décolonisation était de droite.
      On peut donc constater que la droite a toujours un train de retard sur le sens de l’histoire...


    • La France et la monarchie, des remparts au libéralisme ?
      31 juillet 08:49, par aguellid

      "Toute l’Action Française était en majorité OAS, Algérie Française .."

      tiens !!

      je croyais que c’était un truc de gauche moi, la colonisation de l’Algérie. Et que la droite et surtout les royalistes, y étaient farouchement opposés.

      en tout cas c’est ce que Soral nous explique depuis des années.

      L’un n’empêche pas l’autre et l’Algérie était considéré comme un département au même titre que la Corse quelque part.


    • Désolé tout le monde, mais j’ai du mal avec vos théories ;

      moi ce que je vois c’est que c’est la droite catholique et royaliste qui a commencé la colonisation de l’Algérie en 1830, sous Charles X, puis sous Louis Philippe, puis Napoléon III. C’est elle qui a toujours été la plus impitoyable envers les musulmans d’Algérie, et c’est elle qui a défendu l’Algérie Française jusqu’au bout, avec un mépris total pour ses habitants musulmans, à qui elle niait le droit à l’autodétermination.

      lisez n’importe quel livre d’histoire un peu sérieux sur la période coloniale en Algérie, vous verrez que c’est toujours la droite qui a défendu une politique coloniale dure, anti-musulmane, et même antisémite, et que la gauche a toujours été sur une ligne un peu plus modérée, un peu plus humaniste, à la Albert Camus.

      faites une recherche historique sérieuse au lieu de suivre les théories fumeuses qui essayent de résumer 130 ans d’histoire coloniale avec une phrase de Jules Ferry et une phrase de Lyautey. Ce n’est pas sérieux. Il est évident qu’à gauche comme à droite il y avait à la fois des gens pour la colonisation et des gens contre, il ne suffit pas de choisir un homme de gauche qui était pro-colonisation et un homme de droite qui était contre pour nous faire croire que la colonisation était une politique de gauche.

      @Igor, concernant l’Eglise catholique, oui, certainement elle respecte les cultures et les langues, car elle n’est pas une culture ou une langue, elle est une religion. Mais elle ne respecte pas les autres religions, tout simplement car dans le dogme catholique traditionnel, seule l’église catholique mène au salut, toute autre religion mène à l’enfer. Il faut donc absolument convertir les non-chrétiens pour les sauver de l’enfer et leur offrir le salut éternel.

      et l’Eglise catholique a largement soutenu et accompagné le processus colonial, pas seulement en Algérie mais dans tous les espaces colonisés, avec le but avoué de convertir les populations conquises et de leur offrir le salut éternel.

      les missionnaires partaient pratiquement dans les bagages des militaires et des fonctionnaires coloniaux, et les accompagnaient à chaque fois qu’un nouveau territoire était conquis, pour commencer immédiatement à y convertir. D’ailleurs certains ordres religieux, comme les Pères Blancs, ont été créés spécialement pour convertir les habitants des colonies.

      là encore, lisez n’importe quel livre d’histoire, tout ça est connu depuis longtemps.


    • Il est vrai que la colonisation de l’Algérie a commencé beaucoup plutôt qu’ailleurs...

      Mais il me semble indéniable aussi que Jules Ferry a impulsé une nouvelle vague colonisatrice à une époque : Afrique sub-saharienne, Indochine etc. D’ailleurs ce n’était pas toute la gauche, Clémenceau s’y était opposé.

      Bon de toute façon, il est effectivement clair qu’après une certaine résistance à cette seconde vague toute la droite a fini par rallier
      la gauche de Ferry, ça ne change donc pas grand chose au final...


    • Il ne faut quand même pas oublier que la piraterie des pays venant du Maghreb a posé de réels problèmes en Méditerranée pendant très longtemps... Par exemple en Sardaigne, en Corse, même au sud de la France etc. (cf. le rachat des esclaves Corses de Tunis et d’Alger en 1779) ça faisait donc partie des prétextes utilisés par la monarchie de Juillet pour lancer et justifier l’expédition d’Alger. Et que c’est la prise de contrôle par la France de presque tout l’espace méditerranéen qui y a définitivement mis un terme.

      Tout n’est jamais tout blanc ou tout noir...


    • Si jamais quelqu’un repasse ici

      voilà une réponse intéressante

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Charle...

      ...

      Les bases idéologiques de la décolonisation de l’Algérie viennent du plus grand personnage de l’extrême droite Française et royaliste de l’époque.. c’est en tout cas ce que j’en lis.

      Tant qu’aux catholiques, leur but était l’évangélisation des peuples et rien d’autre,
      L’idéologie coloniale est consubstantielle à la gauche, au modernisme et surtout au maçonnisme anti catholique pour moi...
      Ils sont toujours pareil aujourd’hui avec leur volonté d’imposer la démocratie partout dans des opérations et des guerres néo-coloniales, quand les partis les plus à droite prônent plutôt le droit des peuples à l’auto détermination..

      Après 1789, quelques décennies avant la loi anti catholique de 1905, je vois plus les missionnaires catholiques envoyés par l’état maçonnique comme des gens utilisés pour effectuer quelque chose qui les dépassaient.

      L’oas et la décolonisation ne sont pas la colonisation..
      Franck Abed avait interviewé un ancien mec de l’oas
      http://www.dailymotion.com/video/xt...

      Enfin, quand on me parle de livres sur la colonisation, je pense tout de suite aux centaines de bouquins écrits par des trotskystes n’ayant pas d’intérêts à ne pas diaboliser la droite catholique... ces gens monopolisent la culture depuis des décennies et ont toujours eu entre les mains la lutte anti-coloniale, quand bien même la vraie droite l’était bien avant eux ne serai-ce que dans son logiciel.


  • #478787

    la partie 3 ou soral s’exprime c’est majestueux
    je n’ai pas vu soral aussi fortement brillant, meme marion sigaut le ressent.
    chapeau bas president.

     

  • Le problème avec Marion Sigaut et de ces conférences est toujours le même. C’est qu’elle ne parle que d’une partie de la vérité.

    C’est encore plus flagrant quand c’est Stéphane Blanchonnet de "l’action française" qui prend la parole. Et ne parler que d’une partie de la vérité en occultant l’autre partie s’appel une manipulation.

    Le roi se devait d’être en bon termes avec les autres entités de pouvoirs et n’avait absolument pas le champs libre sous prétexte qu’il détient son pouvoir de part le sang. Cette absurdité ressemble bien à une manipulation, c’est triste.

    J’espère que ce message sincère ne sera pas censuré. J’apprécie moi même beaucoup le travail que fait madame Sigaut.

    Merci et bonne continuation.

     

    • #479796

      Armand si vous voulez être constructif il faut nous dire quelle partie de la vérité n’est pas dite, en citant vos sources évidemment.


    • Une critique est toujours appréciée si tant est qu’elle soit fondée. Surtout, elle sera bien mieux acceptée étant exprimée dans un français correct, compréhensible du commun des mortels, et surtout non pollué de fautes d’orthographe aussi grossières.

      Sincères bisous sur le nez !!!


  • #478812

    "La prise de pouvoir" de Louis XIV est un sujet très intéressant, mais expédier l’affaire Fouquet en faisant de lui un riche plus riche que le roi tapant dans la caisse est abusif.

    Colbert a manipulé le jeune roi afin d’éliminer Fouquet des finances, qui savait sûrement un peu trop de choses sur l’héritage de Mazarin. Louis XIV joue un rôle très peu glorieux dans cette histoire.

     

    • #478980

      Cher Monte Cristo, je ne réduis pas Fouquet à sa fortune, même si celle-ci fut, tout de même, le prétexte à sa disgrâce.
      De même, il me semble, réduire l’opposition de Colbert aux lourds secrets des malversations de Mazarin est un peu court. Fouquet faisait partie de la Cie du Saint-Sacrement, société secrète aux lourds, très lourds secrets.
      Il faudrait reparler de tout ça un jour où on ne parlera pas des Grands Jours d’Auvergne qui étaient, je vous le rappelle, le sujet de mon intervention.
      Je vous suggère, et surtout n’y voyez aucune ironie ou mauvaise intention de ma part, de nous écrire un article sur ce que vous savez de Fouquet. C’est comme ça qu’on avancera, il est dommage que je sois la seule à écrire ici en Histoire.
      A vous lire,
      Cordialement
      Marion


    • #479008

      Bonjour,

      effectivement, abattre Fouquet a permis au duo Louis XIV- Colbert de faire d’une pierre deux coups en affaiblissant le Parti Dévot. Mais de là à penser que Fouquet fut abattu principalement à cause de ses liens avec les dévots...avez-vous un bon bouquin de référence qui parle de ça ?

      Pour ma part je ne vais pas écrire un article sur Fouquet car je n’innove en rien, ce que je dis là sors de mes cours et d’un bouquin de Daniel Dessert qui analyse l’affaire Fouquet et la prise de pouvoir de 1661 à travers le prisme des problèmes financiers de la monarchie, ce qui me semble une bonne piste.

      Cordialement


    • #479354

      Je n’ai pas dit qu’il avait été abattu "principalement" à cause de ses liens avec une secte malfaisante. J’ai juste mentionné le fait.
      Comment voudriez-vous que je résume la disgrâce de Fouquet autrement, alors que le sujet est autre ?
      Vous savez, vous devriez faire un papier. Vous pouvez parfaitement rendre compte d’un ou deux bouquins sur le sujet tout en citant vos sources, personne ne vous demandera d’avoir fait une thèse ou même des recherches personnelles. Un historien sait juger un bon livre d’un mauvais, non ?
      Allez, un petit effort...


  • #478815

    J’ai eu l’honneur de me trouver à cette conférence, et d’y poser (avec une maladresse infinie, merci de m’avoir caché derrière un carton de texte) une question sur mes craintes vis-à-vis du monarchisme.
    Mal exprimée, ma question reçut une réponse qui ne me rassurait pas. Aussi je la reformule ici (attention, amis royalistes, je recherche des analyses, je ne cherche pas à pourfendre vos convictions) dans l’espoir d’avoir une (des ?) réponses plus poussées.
    En sachant que nous sommes dans un système oligarchique qui peut se définir avec plusieurs caractéristiques :
    - culte de la lignée sanguine (peuple élu, et "élus du peuple", plus bourgeoisie d’argent, qui ensemble ne se mêlent pas au peuple),
    - domination matérielle (par la finance et les médias),
    - domination spirituelle (idéologie libérale-libertaire, culpabilisation shoahtique et coloniale),
    - hiérarchisation raciale (les élus, les maudits, les riches, les pauvres...)
    Avec la monarchie ne risquerait-on pas de se trouver avec :
    - une oligarchie consaguine (roi avec noblesse comme vivier de reproduction, la parentèle faisant la valeur humaine),
    - une domination temporelle (place des nobles et du roi dans la conduite de la nation par impossibilité de sortir immédiatement du dogme économique actuel, puis continuation des mauvaises habitudes),
    - une domination spirituelle (droit divin, qui sous-tend une réalité métaphysique invérifiable, demandant une foi totale),
    - une séparation raciale (sang bleu dirigeant contre la sous-race de la roture, après tout la république et son principe sont connus comme la "gueuse", la non-noble, la honte d’être roture, d’être sale par le sang).
    S’il vous plaît, apaisez mes craintes.

     

    • #478952

      C’est sûrement un tantinet exagéré, mais la monarchie était tout de même un système basé sur l’inégalité la plus totale entre nobles/ non nobles (les roturiers ayant vraiment réussis devenant nobles, l’ascension sociale ne résout rien au problème).

      Vous qui parlez de séparation raciale : au XVIIIé et peut-être déjà avant, c’était la mode chez la noblesse lettrée, d’invoquer une pseudo-Histoire qui faisait des aristos les descendants des envahisseurs francs, quand le peuple lui descendait des serfs gallos-romains.

      La monarchie au XXIé siècle est une chimère totale.


    • #479138

      De toutes façons, le pouvoir vient forcément de quelque part... Celui du roi, de sa naissance. Pour Maurras, c’est mieux que s’il venait de l’autre force qui peut faire un pouvoir, à savoir l’Or ! Quant aux craintes sur la noblesse, c’est quand même très exagéré ! Les rois n’ont pas créé la féodalité, ils ont composé avec... C’etait un état de fait hérité de la chute de l’Empire romain. Ensuite, le roi s’est entouré de l’élite du tiers-état pour limiter le pouvoir de la noblesse justement. Noblesse qui, elle-même, a évolué avec le temps... La majorité des nobles au XVIIIeme est d’annoblissement récent !! Pour les histoires "raciales" sur les origines prétendument germanique de la noblesse et celtique du peuple, ce sont des fables surtout inventées au XIXème siècle (par Gobineau notamment, que Maurras, roturier lui-même faut-il le rappeler !!, détestait).


    • #479162

      Il faudrait alors élire un Roi se moquant royalement de l’argent comme on a un président simplet qui s’en repaît paisiblement, "simplement" ?
      Ca se trouverait ça ? Qui en aurait marre des sous ?


  • Marrant d’entendre kendrick lamar en thème d’intro de la conf ! (sans ironie)


  • Non je déconne, il a tout piqué à woodkid !


  • Je suis en train de lire le Manifeste Légitimiste publié par l’Union des Cercles Légitimistes de France. Ils semblent avoir une doctrine très solide et sont contre les Orléans donc pas vraiment AF-compatibles et contre le providentialisme. Pour eux c’est Louis XX et personne d’autre.

     

    • #481413

      Tu ferais mieux de lire Bainville, Maurras, Boutang ou Bernanos plutôt que la production de ce genre de "cercle" ultra passéiste Neo ou Pseudo légitimistes !! Ceux-là méritent bien le qualificatif de "réactionnaires" au sens où l’utilise Alain Soral ! ;)


  • #478918

    Élire un roi, sans avoir préalablement réinstauré la neutralité absolue des média, ça ne vous donnera au résultat qu’un flamby (ou un sarko) élu à vie !
    Si vous ne réinstaurez pas la neutralité des média, c’est le candidat de la presse qui emportera le scrutin, comme toujours.

    C’est une très mauvaise idée.

    La démocratie directe, à la manière de Chouard, est une bien meilleure idée.
    À la limite on peut même se passer du tirage au sort : dès lors que c’est le peuple qui écrit et vote lui-même ses lois on se fiche bien de savoir qui demeure l’exécutif (limité au rôle de promulguer les lois et les faire exécuter).
    Or un référendum d’initiative populaire extrêmement puissant, à caractère abrogatoire, constitutionnel, révocatoire, législatif, et gouvernemental (càd permettant d’imposer une mesure au gouvernement) secondé d’un mécanisme tel que chaque loi votée au parlement devrait être systématiquement soumise au scrutin du peuple... un tel dispositif assure la démocratie directe sans même avoir recours au tirage au sort.

    Bien sûr dans tous les cas de figure, réinstaurer la neutralité des média est une priorité absolue.

     

    • #479591

      Refonder un système monarchique ca supposerait :
      - l’émergence d’une nouvelle aristocratie qui serait l’essence du peuple
      - la victoire de cette nouvelle aristocratie sur le Système actuel
      - les électeurs ne seraient que les membres de la nouvelle aristocratie à mon sens

      Dans la durée, les questions à se poser sont classiques : circulation des élites, méritocratie, régression des incapables, portée du principe héréditaire... bon, on n’en est pas là....

      Bref, tout ca pour dire qu’on ne peut penser refonder une monarchie saine qu’au terme d’une crise majeure qui modifierait nos modes de pensées...


  • Quel malin ce Soso ! Il sait très bien que si on élisait le nouveau roi à main levée il serait élu haut la main !

     

    • #502786

      Non, Alain Soral se dit catholique, mais n’est pas catholique. Un catholique prie et récite son chapelet des mystères tous les jours, lit la vie des saints, les évangiles, fait de l’apostolat et va à la messe tous les dimanche ou mieux encore tous les matins - (3 à 4 fois par semaines diront nous). Il croit en la présence réelle dans le saint sacrement. Il visite Jésus au tabernacle le plus souvent qu’il peut. Il se confesse dès qu’il à un péché sur la conscience. Un bon catholique se confesse au minimum une fois par mois de préférence tous les 15 jours. Il a un directeur de conscience et fait régulièrement des retraites. Retraite de vie chrétienne, de St Ignace etc...
      C’est le catholicisme qui a fait la royauté. Les rois de France sont avant tout des rois très chrétiens et "lieu-tenant" du Christ. (Voir la triple donations aux éditions St Rémy qui réaffirme à travers Jeanne D’arc et Charles VII, le pacte entre le roi de France et Jésus Christ). Le roi ne France ne l’est que par la grâce de Dieu. La royauté française fut un pacte millénaire avec l’Eglise catholique.


  • #478995

    Je suis pour organiser des tournois pour trouver le nouveau Roi de France. La joute ou le duel à l’épée me semble un bon départ (une Excalibur ?). Ensuite la reprise de Paris puis une croisade contre Wall Street pour liberer les peuples de l’usure.
    Si un Roi ayant les cojones de Clovis, l’envie de Justice comme Saint Louis, le génie artistique de Louis XIV, le sens administratif de Philippe Le Bel et le panache militaire de Napoléon pouvait poindre son nez, je mettrai mon épée au service du Roi de ce pas.

     

    • Idem,

      en tant que musulmane je préfère un bon Roi chrétien, intègre que tout les dégénérés qui sont passés au pouvoir.
      Mais, bon, si nous mettons un Roy, je pense que très vite les Forces Américaines garante de LA Liberté dans le monde, nous survoleraient avec de jolies drones pour nous libérer des intégristes, croisadistes... de tout ce qui finit par "iste"

      Vive le Roy !

      PAIX


    • #479304

      @Simone Choule

      L’idée est très belle, mais le défi semble, au jour d’aujourd’hui, quasi insurmontable, tant la puissance du monde de la finance, qui marche main dans la main avec les lobbies militaro-industriels et pétroliers, semble quasiment sans limites.

      En Occident, qui a osé s’élever, au cours du siècle dernier, contre la banque ? Hitler, Mussolini, Kennedy, entres autres et pour ne citer que les plus connus......et on sait comment ça s’est terminé pour eux ! Pas très très bien....


    • #479479

      Clovis a gagné sa bataille à Tolbiac sur un miracle, si vous n’y croyez pas (au renversement de puissance, à la sainte providence, à David qui gagne contre Goliath...) je ne peux rien pour votre manque de foi !
      Comme dit Maurras : le désespoir en politique est idiot. Et j’ajoute : "impossible n’est pas français" !


    • #479582

      Il faut savoir, avant tout, toute modestie garder...


    • "L’idée est très belle, mais le défi semble, au jour d’aujourd’hui, quasi insurmontable"

      Ce sont les propheties,personnes ne pourras aller contre.

      Avant 5 ans nous aurons,nous peuple de France, un roi et une reine,ils baptiserons leur progeniture sur les fonds baptismaux de Reims.
      Le roi ne sera discuté par aucune nation tant son integrité est irreprochable.(j’utilise bien le present)
      Celui-ci (la progeniture puis ensuite ses descendants)sera garant dans la plus grande humilité de l’independance des 195 nations et de la liberté des peuples pour le temps qu’il suffira a l’humain de devenir adulte.

      Nous peuple de France serons la garantie,in fine,de son humilité et de sa droiture.

      Il en sera finit des tergiversations que connait la civilisation depuis que l’humain est devenu cultivateur,eleveur donc sedentaire.

      Ils ont initié l’ordre mondial,nous allons le terminé mais a notre inspiration,comme nous sommes,comme il est inerant a notre psyché.

      La France est aimé partout dans le monde,n’en deplaise a d’autres,la verité est t’elle que personne,ni rien,ne pourras l’en empecher.

      Alors nous pourrons regarder vers les etoiles,le systeme solaire, nous pourrons nous cultiver interieurement,parceque nous serons en paix et que nous n’aurons plus besoin de surveiller nos arrieres.


    • @SOUPALOGNON
      David contre Goliath...


  • Question doublement absurde ! La monarchie est le libéralisme d’un petit nombre pas plus élu que le petit nombre monarchique sioniste. C’est la même chose. Les deux clans ne marchent-ils pas déjà main dans la main ? (ce qui est certes inavouable...)

     

    • #479857

      Eric, vous semblez avoir un problème avec le vocabulaire. Savez-vous ce que signifie "monarchie" et ce qu’est le libéralisme ?
      Cherchez tout de même le sens des mots avant de poster d’aussi grosses bêtises.


  • #479070
    le 31/07/2013 par Grindsel Tirédunevi
    La France et la monarchie, des remparts au libéralisme ?

    Je n’ai malheureusement pas le temps de lire cette vidéo qui a l’air intéressante, et pas d’ordi pendant 1 mois, je la mets de côté pour la rentrée.
    Par contre, un petit message qui mange pas de pain : un quelconque système ne nous sauvera pas, fusse la monarchie française, car seule la sainte foi catholique nous sauvera. C’est la base, et la monarchie française fut construite sur cette base, enlevez là et elle s’effondre, c’est ce qu’il s’est passé avec l’infâme Louis XIV et ses 2 successeurs (on a les dirigeants qu’on mérite aussi), cf par exemple cette vidéo sur la révolution française analysée sous l’angle de la foi catholique, que je recommande à tout le monde.
    La monarchie française ne fut pas bonne ni glorieuse par elle-même, mais parce qu’elle fut soutenue par Dieu.
    La première chose à faire n’est pas d’appeler un roi, mais de se convertir.
    Bien à vous.

     

  • #479101
    le 31/07/2013 par Pierrot le Fou N°4
    La France et la monarchie, des remparts au libéralisme ?

    Merci à Marion, à Stéphane, à Alain et aux autres, pour cette conférence très instructive.

    Comme on le voit, l’histoire atteste que la France était autrefois la même grande galère qu’aujourd’hui.

    Le schéma, toujours le même, montre des psychopathes oisifs à la barre, passant leur temps à imaginer comment asservir les travailleurs insouciants, qui, étant bons et heureux par nature, n’imaginent même pas qu’il puisse exister des loustics capables de malfaisance par intérêt personnel.
    Ainsi, les gens honnêtes ne se demandent jamais d’où sort la fortune des riches, ils pensent tout simplement qu’ils l’ont honnêtement gagnée, comme si cela était possible. Même les quelques sportifs de haut niveau qui parviennent à s’enrichir, le font en trichant, en se dopant ; c’est dire de la pollution des esprits.

    Les gentils sont incapables de se révolter, puisqu’ils ne voient pas matière à révolte. De sombres retenues, comme la religion, l’aplomb et la jactance des dirigeants les empêchent de se voir en bétail des fameuses zélites.

    Si nous arrivons un jour à inverser la situation et reprenons en main notre destinée, au cas où les gouvernants seraient toujours élus, il faudra faire passer un examen aux postulants qui se présentent, pour éliminer les psychopathes. Connaissant les penchants de ces malades, ce sera chose facile d’imaginer des tests efficaces qui éliminent les Sarkozy, aussi bien que les Hollande, les Valls et les Chirac.

    Une nation idéale verrait tous ses citoyens au même rang ; la notion de secret défense n’existerait pas ; le dirigeant suprême, peut-être un roi, serait au service de l’intérêt général, et il pourrait être exécuté sur l’ordre des conseils en cas de haute trahison ; des conseils de citoyens gouverneraient ; les lois seraient rares, couvriraient par leur interprétation logique et éthique un large champ, seraient compréhensibles, morales, bienfaisantes et applicables ; l’éducation nationale élèverait l’âme des enfants et donnerait des notions pratiques utiles et formatrices, sans empiéter sur les besoins du monde industriel ; la peine de mort serait rétablie car, en ce monde, les psychopathes ne peuvent cohabiter sans dommage avec les gentils…


  • AS parle du "camarade" Etienne Chouard.

    Il est adhérent E&R ?

     

  • @ Uzul,

    "Qui mérite d’être roi de France ? C’est Dieu qui décidera comme il a toujours fait, comme pour Sainte Jeanne D’Arc".

    Je suis entièrement d’accord avec vous.

    Pour le comprendre, faut-il encore connaître l’Histoire de France, même partiellement, et être croyant et catholique pratiquant.
    Sinon, cela n’a aucun sens. C’est de l’apparat.

    J’en profite pour dire que certaines personnes répètent comme des perroquets que nous sommes à "la fin des temps" et nous parlent d’eschatologie.

    Cela ne rime absolument à rien d’en faire cas si elles ne sont pas croyantes.
    Sinon cela signifie légitimer une pensée du type : "Je ne crois pas en la religion catholique, mais je trouve intéressante les prophéties ou les prospectives du point de vue catholique".
    Intéressantes pour que faire ?
    Analyser la situation ? Se préparer à ce qui vient ?
    In fine, cela ressemble à un manque cruel de structuration, avec un besoin de picorer à droite et à gauche, là où il existe une praxis, une théologie, des dogmes, des pratiques, des Saints, une longue histoire...

    Attention au "gloubi-boulga" conceptuel-pour-faire-bien et paraître plus intelligent que la moyenne.
    NOUS SOMMES DES NAINS SUR DES EPAULES DE GEANTS.

    Bon courage à toutes et à tous.

    David.
    "Vive le Christ qui aime les Francs".
    Sainte Jeanne d’Arc, priez pour nous et pour la France.

     

    • Obligation d’être croyant et catholique pratiquant ?
      Tu y vas fort mon ami !
      Clovis croyait sans doute davantage en son épée et a fait ce choix par simple opportunisme politique et pour que sa bourgeoise lui fiche la paix, c’est tout ! Essentiel la paix des ménages...
      Maintenant, on ne va pas se disputer pour ça, hein ?
      Etre pratiquant et non ou peu croyant comme la plupart de mes ancêtres, femmes exceptées, pourquoi pas... Nous devons tout à nos ancêtres, c’est la seule chose qui ait un sens. Ce qu’il nous faut, c’est un ciment social, un liant : la religion a joué ce rôle durant une longue période chez les Francs et Gaulois, mais la subvertion républicaine (ou maçonnique, c’est pareil chez nous) est passée par là et je doute qu’on y revienne, nos esprits ont pris un contour trop rationnel (le contour seulement, pas le fond).
      Sil doit demain y avoir restauration d’une monarchie, ce qu’à Dieu ne plaise, le Roi sera le Maître de guerre, et c’est tout. Les autres prétendants, avachis et abatardis par la finance, devront se soumettre.


    • #486910

      obligation d’être catholique, absolument. Le roi tient son pouvoir de Dieu. Il est le lieu-tenant du Christ. La monarchie française n’a été grande que quand ses rois craignait la colère de dieu et vivaient vertueusement. Louis XIV était peu-être un batard effectivement. Il a été présenté au peuple bien tardivement. Le moment de a conception ne correspond pas avec la seule nuit que louis XIII a passé avec Anne d’Autriche. L’enfant est né 12 mois après ! La lignée aurait pu être interrompue... Jeanne fut envoyé par le ciel, pour rendre à Charles toute sa légitimité et en faire le lieu-tenant du Christ. (Voir la triple donations aux éditions St Rémy)


  • Soral Roi de France...
    Voilà qui serait intéressant, j’imagine les crises cardiaques en série qui frapperaient les ennemis de la France rien qu’à cette nouvelle !

     

    • "Soral Roi de France"

      Celui qui sera Roi ne le sait encore,mais une lumiere veille en lui,elle le pousse a son insu.

      Communauté avec les hommes au grand jour obtient du succés,lorsque règne une pareille concorde,des entreprises difficiles et dangereuses comme de traverser les grandes eaux peuvent etre menées a bien.

      L’humilité doit demeurer mème si l’inconscient collectif conduit.


  • On ne meurt pas du libéralisme, au contraire. Je suis bien + Ron Paul et Farage que MLP, NDA, Asselineau, Soral sur l’économie ! On a un Etat obése qui a 57% de dép publiques / PIB, qui pompe 46% en fiscalité, qui étouffe les entreprises de charges, un code réglementaire du Travail énorme, des Taxes et impôts sur les individus dingues, des monopoles d’Etat maintenus. Seul le libre-échange mondial nous a fait du mal, mais ce n’est même pas du libre-échange car ce qui nous fait mal c’est qu’il soit non-réciproque. Bref...

    On a besoin d’un patriote liberal-conservateur, pas d’un patriote Etato-socialiste.

     

    • Désolé mais le liberalisme-conservateur, c’est ce qu’il y a de plus indigent sur le plan intellectuel.
      Parce qu’on est libéral ou conservateur... Il faut choisir... Le libéralisme c’est le primat de l’économie sur tout le reste, et c’est beaucoup plus révolutionnaire que conservateur. Quand on voit les dégâts induits par le libéralisme sur le plan culturel et des moeurs... no comment.

      Sinon l’état est effectivement obèse, je suis d’accord, mais pourquoi ? Parce qu’il faut rattraper toutes les emmerdes causées par le libre-échange, l’euro, la dérégulation financière etc.

      Moi je préfère fermer la porte et les fenêtres quand il fait froid plutôt que de laisser tout ouvert et de faire tourner le chauffage à fond.


    • @Septime, la dégradation des moeurs est une conséquence naturelle et normale de la satisfaction alimentaire.

      lorsqu’un pays se développe, et que tout le monde mange bien, les gens cherchent à satisfaire d’autres besoins, qui n’étaient pas prioritaires avant, comme avoir une vie sexuelle "épanouie", réaliser tous ses fantasmes les plus fous, etc .. ce genre de choses qui sont réservées aux élites riches dans les sociétés de la rareté, mais qui se "démocratisent" dans les sociétés de l’abondance.

      c’est juste humain. et ça s’est vérifié partout et à toutes les époques .. avec l’abondance vient la décadence morale.

      malheureusement, si vous voulez faire reculer ça, j’ai bien peur que la seule façon de le faire serait d’affamer un peu les gens, pour qu’ils pensent à leurs ventres plutôt qu’à leurs ...

      sinon, il n’ya aucun moyen d’empêcher des gens avec un ventre bien rempli de chercher à satisfaire pleinement d’autres besoins, et le marché ne fait que s’adapter à cette demande.


    • C’est assez réducteur, il y aussi tout ce qui relève de l’idéologie, des réseaux, de la mutation des rapports de production, etc. Soral analyse la féminisation à travers la tertiarisation de l’économie dans "vers la féminisation".
      Et puis il s’agit plutôt de l’abondance matérielle en général... Il n’y a pas que la bouffe.
      Mais cette abondance repose en bonne partie sur l’exploitation du sur-travail des étrangers (libre-échange, immigration, etc) qui font tout le sale boulot. Oui on vit dans l’abondance grâce (notamment) aux petites mains des bangladaises.


    • Entièrement d’accord avec vous, mais le mot libéralisme a malheureusement plusieurs sens. En lisant le livre de Soral "comprendre l’empire" un passage m’a marqué, c’est celui dans lequel il affirme qu’il existe aux US une forme de libéralisme très différente de celui de la grande finance, plus proche du libéralisme des pionniers américains. Il s’agit des libertariens dont le représentant est justement Ron Paul !
      Alors, contradiction, ou esprit nuancé de la part de Soral ? Je n’ai pas encore la réponse. Mais un approfondissement semble s’imposer...


  • Le problème de Charles Maurras et de l’Action française c’est que c’était "politique d’abord".

    Il s’est appuyé sur le catholicisme par pur opportunisme parce qu’en France à l’époque le catholicisme représentait une grande force, MAIS n’était pas croyant lui-même.

    Il faudra un jour que le peuple français se mette à genoux et prie Dieu de sauver la France.

    C’est ce que Maurras n’a pas compris : il n’avait pas de vie surnaturelle et Dieu ne lui a pas donné la victoire.

    Comparez avec Jeanne d’Arc et vous comprendrez toute la différence avec le politique Maurras.

    Seul Dieu peut donner victoire à la France et tous les malheurs de la France ne sont qu’une punition divine.

    J’espère être compris.

     

    • #479891

      "Pur opportunisme" ??!! Le "pur opportunisme" en 1905 ce n’est pas de défendre l’Eglise mais d’être du côté du manche et la république laïcarde ! Le "pur opportunisme" ce n’est pas de défendre le pape Benoît XV contre les critiques qui lui sont adressées par les nationalistes à cause de sa neutralité ! Le "pur opportunisme" ce n’est pas la correspondance discrète entretenue entre Maurras et l’une des sœurs de sainte Thérèse de l’Enfant Jésus (les archives se trouvent à Martigues), le "pur opportunisme" ce ne sont pas les centaines de poèmes où Maurras montre bien que la perte de la Foi a été le drame intime de sa vie d’homme... Tu n’as vraiment rien compris au film Markovitch.


  • une belle découverte avec Stéphane Blanchonnet, très intéressant et pertinent !...AS magistral comme d’hab, ainsi que Marion Sigaut qui j’en suis sûre et avec notre soutien, trouvera un lectorat encore plus nombreux et fidèle, elle le mérite !...merci pour cette rencontre, encore une, vraiment passionnante et enrichissante !


  • Fantastique !!! (je n’arrête plus avec les superlatifs)... !
    Que dire, sur l’essentiel je me retrouve si souvent chez Alain Soral , j’ai même régulièrement l’impression d’être synchro avec lui : je parle d’un sujet autour , je mets en avant des valeurs, une optique, je fais à petite échelle ma propre propagande de terrain (bon, j’ai encore du mal à ne pas essayer d’influer tout le monde,et puis j’ai quand même trouvé quelques arguments "universels" relativement efficaces) et je constate souvent peu après une concordance d’humeur et d’optique lors ses interventions.
    Donc, bien qu’étant tout de même à un stade de maturité moins avancé, je me sens frère de sens indéniablement.
    Je n’ai jamais fait partie de groupe et les ai toujours contournés, mais il est difficile pour moi de ne pas concevoir au moins participer à vos travaux d’une manière ou d’une autre (en dehors d’acheter E&R, qui est aussi une forme d’investissement)


  • @AS pour la vidéo 4 à 0h55 : Si je ne m’abuse, c’est Jésus qui arrive à Damas (où se trouveront le Dajjal & Al Mahdi), le Dajjal lui fait son apparition un peu avant à Jérusalem.


  • Excellente conférence. Rien à dire. Alain, Marion et Stéphane ont très bien mené le débat. La partie des questions/réponses aussi très enrichissante, Alain, malgré le constat très amer de notre situation nous redonne espoir, l’exemple qui m’a frappé c’est les jeunes issus de l’immigration (dont j’en fais parti) représentent 30 % des clients E&R.

    Prochaine commande : Les 4 bouquins de Marion ! depuis le temps que je les voulais.

    UN GRAND MERCI à ER et à Alain Soral, Marion Sigaut et Stéphane Blanchonnet !
    Vive la France, vive la réconciliation nationale.


  • #479967

    bonjour
    quel plaisir d’entendre ces débats ! , et quelle différence de ton, de bon sens et de maîtrise des sujets abordés avec certains polémistes qui squattent actuellement nos lignes...
    prenez des leçons messieurs les énervés !


  • Super conférences, comme d’hab, bravo et merci !

    Mais comme je suis très attentif et vigilant, j’aurais juste une petite question : qui a fait le générique et choisi le design des lettres ?

    Car il y a un symbole satanique dans le A du générique : les 4 triangles sous les 2 branches du A sont un symbole SATANIQUE !!!

    De plus, le codage rouge et noir (les couleurs du diable) du générique est suspect...
    Qu’est-ce que cela signifie, tout ça ???

    Faites-vous attention à ne pas vous laisser infiltrer ?
    Vous devriez être très prudents, car comme tout pôle d’influence, "ils" vont chercher à se servir de vous et vous corrompre !

    Ouvrez les yeux et soyez vigilants !

     

    • #480176

      Bonjour. Merci pour votre mise en garde et félicitations pour votre vigilance. Effectivement, notre générique a été réalisé par un ancien discipline d’Anton Lavey, qui suit actuellement un programme de déconditionnement en trente-trois étapes. Nous l’avons admis dans notre section à l’unique condition qu’il cesse de sacrifier des nouveaux-nés, ce qu’il a accepté non sans difficultés (il a trouvé un exutoire en sacrifiant un chaton de temps en temps, notamment pour la Nuit de Walpurgis, la veille du 1er mai). Je tâcherai d’être moi-même plus vigilant à l’avenir. Salutations !


    • @ psyKnihilist
      Votre ironie est pitoyable.
      Je préfère penser que vous êtes ignorant et ne savez pas de quoi vous parlez, car dans le cas contraire c’est bien triste pour vous...
      Car il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir, et pire imbécile que celui qui ne veut pas comprendre !

      N’oubliez pas que "Le diable se cache dans les détails".

      Que ceux qui ont des oreilles entendent et que ceux qui ont des yeux voient !
      Vous êtes prévenus, et à bon entendeur salut !


    • #483031

      Ceux qui ne croient pas à un occultisme caché dans l’espace public sont aussi bêtes que ceux qui en voient derrière chaque triangle...


    • @ polytriiique

      Vous n’y croyez pas ? C’est votre droit. Mais sachez qu’eux y croient absolument !

      Au fait, ce n’est pas parce que vous ne voyez pas les auras des êtres vivants, qu’elles n’existent pas. Or quand on les voit, on comprend que la réalité n’est pas seulement ce que l’on perçoit avec les 5 sens habituels.

      Vous devriez vous informer sur l’énergie et ses niveaux vibratoires, les mondes subtils, la puissance des symboles et des formes, les égrégores, etc. Vous réviseriez certainement votre opinion actuelle. ;-)

      Mais si ça ne vous intéresse pas, dormez-bien, et faites de beaux rêves...


  • le video Partie 2 : Stéphane Blanchonnet ne se lance pas

     

  • Remarquable exposé de Marion Sigaut.
    donne envie d’appronfondir le sujet


  • Peut-on me dire quelle est la musique au début de chaque vidéo s’il vous plaît ? Merci d’avance.

     

  • quand Soral fait référence à la séquence actuelle qu’il intitule "l’épopée libérale" ou "la domination totale du libéralisme"..... c’est un peu en contradiction avec certains de ses discours (il faudrait que je retrouve les séquences) où il affirme que le libéralisme économique est une illusion.... c’est une oligarchie... les marchés stratégiques sont verrouillés.

     

    • #481403

      Je ne vois pas de contradiction : "épopée libérale" fait référence à un système économique mais aussi politique et philosophique qui domine l’Europe et le monde depuis le XVIIIème siècle. Employer le mot "Libéral" ne veut pas dire que l’on se fait des illusions sur ce système dont une des lois tendancielles, analysées par Marx, dont Soral est un disciple, est la tendance à la concentration du capital (pour contrarier temporairement la tendance à la baisse du taux de profit... Ce qui peut aussi se faire par la baisse du coût du travail avec les délocalisations, l’immigration etc...).


  • La monarchie c’est les seigneurs qui viennent botter le cul des paysans dans les champs du haut de leur cheval, en riant fort et se tapant le ventre. C’est écrit dans les livres de l’éducation nationale, qui sont eux-mêmes écrits par Vincent Peillon, quelqu’un de très compétent et de très très fort instruit.


  • #481930

    Bonsoir à tous

    Quelqu’un pourrait me dire ou je peu trouver cette conférence sur dailymotion , désolé mais je ne suis pas génie informatique

    merci d’avance

     

  • Très bonne conférence qui me conforte dans une de mes convictions à savoir que la monarchie ce n’est pour demain la veille...

    Ce n’est pas que les monarchistes soient à côté de la plaque, mais ils n’ont tout simplement pas le niveau.

     

    • #482758

      C’est pas faux. Dans le sens ou ce qu’on a vu de l’exposé de Stéphane Blanchonet se limite à une présentation de Maurras et que la vision des monarchistes n’est pas aussi "globale" que celle de Soral. Mais ce serait ce tromper sur ce qu’est la démarche Maurrassienne.

      On ne peut pas vraiment en vouloir aux monarchistes de ne pas s’interesser plus profondément à la question sociale : par définition, le monarque absolu est arbitre et c’est dans les corporations et au niveau local que les contre pouvoirs sont sensés prendre place ainsi que la démocratie, si démocratie il y a. Il s’agit principalement d’une démarche empirique ; la monarchie apparait comme une conclusion au vu de l’histoire de France.

      Certes, il n’y a personne aujoud’hui dans le camp monarchiste qui possèderait la force mentale d’un Maurras ou l’expertise de Bainville. Du moins cet héritage intellectuel se doit d’etre sauvegarder. Et plus encore : il doit servir à l’analyse du fait politique actuel.

      Je proposerais d’ailleurs bien à Kontre Kulture d’éditer l’"Enquete sur la Monarchie", rééditée il y a de cela quelques décénies et épuisée depuis longtemps.


  • #482793

    La seule légitimité au trône reconnue par le peuple Français serait celle de l’homme qui saisirait par les armes et en flagrant délit des élus du gouvernement en pleine partouze pédophile.
    Je plaisante à peine.
    D’ailleurs je le redis : la pédocriminalité c’est LE talon d’Achille des élites corrompues.

    Continuons de rêver et laissez-moi jetter quelques idées sur la table afin de fomenter l’échange d’idées quant à une société française idéale :

    - Au niveau de la cité, une démocratie de type Chouard, avec tirage au sort pour les tâches administratives et participation collective à tour de rôle au tâches civiles.
    - Bien entendu, une constitution en béton et suprême, toujours selon la méthode Chouard.
    - Un chef d’État nommé à vie, chef des Armées et sacerdote suprême de l’Église Chrétienne de France.
    - Sa responsabilité serait d’assurer l’intégrité de la nation et de sa constitution en exerçant tous ses devoirs régaliens.
    - Un stock de futures dauphins potentiels séléctionnés à leur insu parmis tous les adolescents de France.
    - Des groupes de commissaires dont la tâche est de sélectioner les dauphins potentiels en aveugle.
    - La séléction serait basée sur les capacités intellectuelles, morales et psychologiques.

    À ceux qui seraient intéressé de participer à ce petit exercice sans prétension, s’ils voient des failles dans la naïveté de mon hypothétique société, je les invite à apporter des solutions après avoir dénoncer lesdites failles.
    Bien sûr vous êtes également bienvenus à présenter les vertus que vous y trouverez.

     

    • Juste quelques précision stp
      Comment seraient choisis les commissaire en charge du suivi des dauphins potentiel ? Et comment s assurer de leur objectivité ?
      Pour ce qui est du chef d état et de l église chrétienne de France, cela signifie t il qu un musulman, un athée... ne pourraient pas être français ?
      Pour ce qui est du tirage au sors, qui je te l avou me séduit, il serait, à mon sens, contre productif si notre niveau de raisonnement reste ou il en est, il faut donc parler d éducation de culture de connaissance global et spécialisé... et d âge peut être ?
      Au plaisir d échanger, force, honneur, raison, amour
      Paix


    • #485075

      @ Ju,

      Merci de t’intéresser à mon hypothèse.

      Les commissaires pourraient être tirés au sort également, les commissions seraient nombreuses et leur objectivité serait assurée par le fait qu’il ne connaîtraient pas l’identité des jeunes se trouvant derrière chaque dossier étudié.
      Les convictions métaphysiques sont personnelles et ne sauraient être imposées à un citoyen, la liberté de culte n’aurait que comme seule limite des pratiques qui contreviendraient à la loi.

      L’idée d’une Église Chrétienne de France est liée à des motifs plutôt terre-à-terre : il me semble qu’un peuple est particulièrement uni lorsque ses gens partagent des principes transcendantaux et une même hiérarchie de valeurs (ce que les Lumières ont voulu abattre pour rendre l’Homme plus vulnérable). La France est historiquement chrétienne, il est donc tout à fait naturel qu’elle continue à l’être. La constitution d’une Église d’État -dont les tâches constisteraient entre autres à l’assistance sociale, dans le bon sens du terme- avec à sa tête le souverain de la nation, éviterait les conflits d’intérêt et le risque d’être subordonné à une entité supra-nationale. On pourrait même imaginer que le souverain ne soit pas lui-même religieux, ou bien d’une autre religion mais son acceptation à devenir dauphin passerait par sa conversion. Je ne pense pas que ses opinions personnelles sur l’existence de l’âme devrait entrer en compte.
      Si le souverain était choisi parmi le peuple par les qualités de sa personne, il serait aimé et vraiment considéré comme le champion du peuple. Pas d’intrigues oligarchiques ni d’accumulation de pouvoir puisque la couronne ne serait pas héréditaire.
      Bien sûr une éducation de grande qualité pour tous serait indispensable puisqu’elle préparerait quelque part en France le futur souverain. Pour faire un grossier résumé, plutôt que d’une éducation nationale vouée à la production de salariés soumis, on prendrait comme modèle l’éducation de la classe supérieure qui prépare ses enfants à être des chefs capables de concrétiser leurs projets. Bien sûr ça favoriserait l’entrepreunariat et la mobilité des rôles chefs/ subordonnés.

      Je vois toujours quelques vices à mon concept, je pense pourtant qu’ils ne sont que techniques et peuvent être réglés par des protocoles. Je n’ai plus de assez place pour m’étaler sur un si vaste sujet.

      Mille ans de paix.


    • @ Frédérick. Bonjour, La France est cathlolique, une Eglise d’Etat n’a aucun sens, le catholicisme a son siège en dehors du territoire français, et c’est comme cela depuis le début de la France. Une "Eglise de France" serai encore une nouvelle secte protestante, rien de plus. Cordialement


  • Ouais, pas mal, intéressant. Dommage que Alain Soral n’ait pas pu s’empêcher d’en placer une, ni vu ni connu, sur le cas des "jeunes issus de la diversité des quartiers en difficulté de je ne sais plus quoi" alors même que le rapport semblait loin d’être évident...mais bon, il semblerait qu’il soit impossible d’aborder un sujet sans parler de ça.


  • Excellente conférence.Juste une remarque a propos de Michéa,Il vise... mais aussi, erreur d E&R, concernant Attali il tire>>>http://www.dailymotion.com/video/xf...


  • #484749

    Ecouter les propos de l’historien Henri Guillemin, qui n’était pas royaliste, à partir de la 2.15 minute en tapant sur le lien ci-dessous :
    http://www.rts.ch/archives/tv/cultu...
    Il dit "le pouvoir héréditaire défendra le plus fort, le peuple, il attaquera ce qui sont capables de l’attaquer, c’est à dire les classes supérieures..."
    Jules Ferry triomphe Les dossiers de l’histoire - 29.01.1972 - Journaliste : Henri Guillemin Réalisateur : Jean-Charles Pellaud - 28’43’’


  • #485122

    conférence somptueuse comme toujours ; Découverte du très honorable S. Blanchonnet, honnête homme cultivé plein de simplicité et très agréable à écouter.

    question sans doute déjà posé dans les commentaires, je m’en excuse par avance : quelle est origine de la bande musicale du générique ?
    merci à tous


  • Ce n’est sûrement pas par mauvaise foi. Mais vous éviterez de mettre sur la photo de Mme Taubira le drapeau de la Guyane britannique !


  • "La France reviendra aux traditions de saint Louis, ou elle périra dans la honte et la ruine"
    Léon XIII.

    Point.
    Tout le reste c’est du vent.


  • il est normal que la monarchie réponde correctement au liberalisme puisque le libéralisme est né en angleterre et que l’esprit du liberalisme à l’européénne a été pensé dans une société monarchique c’est juste une question de bon sens. J’aurais souhaité savoir si monsieur soral n’aurait pas par hasard intérêt à la monarchie


  • Conf qui m’évoque cette réflexion d’un grand penseur de notre temps

    "Chacun sait aujourd’hui que le rationalisme a été un des moyens, un des trous d’aiguille par quoi s’est faufilée la tentative totalitaire. Le fascisme n’est pas issu de l’obscurantisme, mais de la lumière. Les hommes de l’ombre, ce sont les résistants... C’est la Gestapo qui brandit la torche. La raison, c’est le totalitarisme. Le totalitarisme, lui, s’est toujours drapé des prestiges de la torche du policier. Voilà la « barbarie à visage humain » qui menace le monde aujourd’hui"

    C’est signé.....BHL
    Alors ? BHL bientôt membre de ER ?


Afficher les commentaires suivants