Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

"La France franchira la barre des dix millions de pauvres en 2020", selon le Secours catholique

À l’occasion de la publication, ce jeudi, du rapport annuel du Secours catholique, sa présidente, Véronique Fayet, s’alarme des conséquences économiques et sociales de la crise sanitaire.

 

« La pauvreté et les inégalités ont augmenté depuis dix ans en France. Nous payons encore les effets de la crise financière de 2008, dont on n’a pas vraiment tiré toutes les leçons. Et avec la crise sanitaire, on se prépare à des mois difficiles… », s’inquiète Véronique Fayet, la présidente du Secours catholique. Pour cette inlassable militante de la lutte contre la pauvreté, les répercussions économiques et sociales de l’épidémie de Covid-19 ne font guère de doute : « La France franchira la barre des dix millions de pauvres en 2020. »

Selon l’Insee, la France comptait 9,3 millions de personnes vivant sous le seuil de pauvreté monétaire, soit 1063 euros par mois, en 2018. L’intérêt du rapport que le Secours catholique produit chaque année à partir de ses propres statistiques est de dresser un état de la pauvreté en France avec au moins un an d’avance par rapport aux données officielles de l’Insee.

 

 

L’association, qui a accueilli l’an passé 1,4 million de personnes, intègre également des populations sans domicile ou en situation administrative instable dont la statistique publique peine à rendre compte. Notamment les étrangers, dont le Secours catholique note que « la part dans la population française reste stable, autour de 7,4 % » mais que « le statut légal est toujours plus précaire ». L’an dernier, les personnes étrangères représentaient « près d’un adulte sur deux (49 %) » accueillis par le Secours catholique.

Lire la suite de l’article sur leparisien.fr

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

41 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants