Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La France sous influence

L’ambiguïté de Charlie Hebdo

Les assassinats terroristes à Charlie Hebdo ont frappé la France à un moment où elle a un gouvernement impopulaire et un président faible, où des usines ferment et où des emplois sont perdus, où la politique économique de la France est définie par l’Allemagne via l’Union européenne et où sa politique étrangère est déterminée par les Etats-Unis via l’OTAN. A part lors du moment thérapeutique de solidarité le 11 janvier, le pays se sent secoué par des vents contraires auxquels il ne peut résister.

Malheureusement, une certaine symétrie se manifeste en France : Israël entreprend délibérément et avec constance tout ce qui peut attiser la peur chez les juifs français, dans le but de convaincre cette population désirable d’émigrer en Israël. Tsahal organise chaque année des campagnes de soutien à Paris et un certain nombre de juifs français accomplissent leur service militaire en Israël. En même temps, ce qu’on appelle l’ « Etat islamique » et « al Qaeda au Yémen », ainsi que des groupes islamiques fanatiques qui leur sont associés, travaillent assidument à recruter des combattants issus des communautés musulmanes, en France et dans d’autres pays européens. Quelque 1400 djihadistes ont quitté la France pour se rendre en Syrie et y rallier la Guerre sainte. Ils sont attirés par la perspective héroïque d’aider à « construire le Califat », une sorte d’Israël pour musulmans, une terre sainte retrouvée.

La campagne de recrutement de Netanyahou jouit du soutien de media occidentaux tels que Fox News, qui répand des rumeurs terribles suggérant que les juifs ne sont pas en sécurité en France. Ceci contribue à menacer la France de boycott par les juifs américains, un désastre potentiel pour l’économie et les relations publiques, qui suscite indéniablement la panique dans les cercles gouvernementaux français. Les dirigeants français ne sont pas seulement fermement attachés personnellement à la communauté juive, ils craignent aussi l’opprobre de voir leur pays fustigé comme « antisémite ».

Netanyahou s’est imposé au premier rang des VIP venues à Paris le 11 janvier pour rendre hommage aux victimes de Charlie Hebdo. Hollande était furieux que Netanyahou ait profité de l’occasion pour jouer les enjôleurs, claironnant aux juifs français que leur seule « maison » est Israël. C’est sans doute la même colère qu’éprouve Obama quand il voit Netanyahou honoré par des standing ovations au Congrès. Mais, comme Obama, Hollande n’a pas osé s’opposer ouvertement à cette intrusion.

Au demeurant, il n’ose pas s’opposer non plus aux obscures ingérences en France du grand fournisseur de pétrole et acheteur d’armes, l’Arabie saoudite, ni à celles du grand investisseur, le Qatar, tous deux soutiens de l’extrémisme islamique. Le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu est venu dire à Hollande qu’il doit traiter les musulmans avec des égards et protéger leurs mosquées. Mais la Turquie soutient aussi les extrémistes islamiques en Syrie, qui recrutent de jeunes Français pour en faire des terroristes, et il est un piètre modèle en matière de liberté et de tolérance. La présence de Petro Porochenko, qui est devenu président de l’Ukraine uniquement grâce au désordre créé par les tireurs d’élite néo-nazis à Kiev, était un signal que la France doit adhérer aux sanctions antirusses imposées par les Etats-Unis, des sanctions qui contribuent au désastre économique de la France.

Des pressions extérieures poussent maintenant la France à une guerre au Moyen-Orient qu’elle ne peut ni se permettre ni gagner.

L’atmosphère de défiance est si lourde désormais que les théories de l’attentat sous « fausse bannière » fleurissent sur internet, nourries par des bizarreries dans le récit officiel. L’information selon laquelle un des frères Kouachi a oublié sa carte d’identité dans la voiture avec laquelle il s’enfuyait, facilitant ainsi l’identification rapide des tueurs, relève de la catégorie « ça ne s’invente pas » et on ose croire que n’importe quel auteur d’attentat sous fausse bannière aurait inventé quelque chose de plus crédible.

A ce sujet, on peut faire remarquer, premièrement, que l’incompétence humaine est infinie, et deuxièmement, que lorsque ceux qui sont au pouvoir se précipitent pour profiter d’un merle blanc, cela ne prouve pas que ce sont eux qui l’ont créé. Ceux qui dictent le récit ont les moyens de profiter des événements. Comme avec le 11 septembre, l’histoire officielle est que les terroristes « veulent détruire nos libertés », comme si des décennies de destruction au Moyen-Orient n’avaient rien à y voir. C’est le genre d’argument qui prépare la population à appuyer la guerre.

L’un des frères Kouachi, qui a fait feu sur les membres de Charlie Hebdo, et Amedy Coulibaly, qui a mitraillé une supérette casher, ont donné des interviews téléphoniques à BFMTV quelques heures avant d’être tués dans les attaques de la police. Kouachi a fait valoir qu’il était motivé par l’agression des Etats-Unis au Moyen-Orient. Sa conversion au djihad a commencé en regardant la destruction de l’Irak par les Etats-Unis et des photos d’Irakiens torturés par les Américains à Abou Ghraib.

Les frères Kouachi ont prétendu agir au nom de l’Etat islamique en Irak et en Syrie (EIIL). Coulibaly a dit qu’il obéissait aux ordres d’al Qaida au Yémen – un endroit où de multiples attaques de drones américains ont tué d’innombrables quidams innocents. Coulibaly a dit qu’après avoir accompli une peine de prison pour vol, il avait rôdé autour des mosquées pour tenter de convertir des gens au djihad. Il est parfaitement concevable que le motif de base pour l’attaque de Charlie Hebdo ne soit même pas de « venger le Prophète » mais d’impressionner, inspirer et recruter des musulmans qui rejoindraient le grand djihad pour rétablir le Califat au Moyen-Orient. Charlie Hebdo était une proie facile dotée de valeur symbolique. Dans la mesure où ce désastre sert à renforcer chez les jeunes musulmans leur sentiment d’aliénation, l’objectif de recrutement risque d’avancer.

La France est obligée de prendre des mesures pour limiter les voyages pour la Guerre sainte entre la Syrie et la France. On parle beaucoup de restaurer l’autorité et les « valeurs républicaines » dans les écoles. Mais les dirigeants français doivent examiner lucidement leur politique étrangère totalement incohérente, et, pour le moment, ils n’en donnent aucun signe. En assumant la direction symbolique de la guerre pour un changement de régime en Libye, la France a jeté ce pays dans le trou noir de l’extrémisme islamique. La France a collaboré à l’assassinat de Kadhafi, dont la philosophie développée dans son « Livre vert » était la risée de l’Occident. C’était toutefois une tentative d’offrir une vision moderne et modérée des principes de l’islam dans le but de combattre le fanatisme islamique qui avait toujours été son principal ennemi intérieur – et qui a tiré profit de sa mort. La destruction par l’OTAN de la Libye de Kadhafi a poussé la France à faire la guerre au Mali, à la poursuite d’un ennemi insaisissable que Kadhafi était parvenu à contrôler.

La France, comme les Etats-Unis, désigne le terrorisme islamique comme son grand ennemi, tout en faisant son possible pour favoriser sa croissance et son extension. Le soutien constant des Etats-Unis à Israël, même pendant les bombardements meurtriers de Gaza sans défense, même lorsque le Mossad assassine des scientifiques en Irak ou en Iran, ou même lorsque des avions de combat israéliens tentent délibérément de couler un navire de la Marine américaine, l’USS Liberty font apparaître les Etats-Unis comme manipulés par Israël, tandis que la France paraît manipulée par les deux, Israël et les Etats-Unis.

Pendant plus d’un demi-siècle, l’Occident s’est systématiquement opposé aux Etats nationalistes laïques du Moyen-Orient, à commencer par l’Egypte de Nasser, en y exigeant en vain une démocratie de style occidental, alors que celle-ci est dénuée de bases sociales adéquates. Israël a toujours craint le nationalisme arabe avant tout, car il pouvait potentiellement gagner la Palestine. Le fanatisme religieux lui a paru plus sûr. Le nationalisme arabe était l’espoir politique positif de la région, et une fois cet espoir brisé, l’extrémisme islamiste s’est engouffré dans la brèche. Cette bataille se poursuit en Syrie, sous la direction de la France qui s’oppose à Bachar al Assad. Ce qui signifie, de fait, soutenir les islamistes au moment où Assad se prépare à leur faire la guerre.

La folie évidente de cette situation est le reflet d’un gouvernement français qui ne semble plus capable de définir une politique dans son propre intérêt, et que les tourbillons de la mondialisation font chanceler.

 

Blasphème et pornographie

La France résonne de proclamations selon lesquelles nous devons continuer à publier des caricatures attaquant les musulmans dans le style Charlie Hebdo, faute de quoi nous céderions aux revendications des islamistes. Pour affirmer notre liberté, nous devons prouver que nous n’avons pas peur de commettre un blasphème. Il faut être animé d’un certain esprit religieux pour prendre le blasphème au sérieux. Franchement, le mot ne signifie quasiment rien pour moi.

Le blasphème signifie quelque chose si vous craignez d’offenser votre propre dieu, qui vous a averti que cela vous coûterait cher.

Mais insulter le dieu de quelqu’un d’autre n’est pas du blasphème. Cela n’affecte pas vos relations avec dieu (ce qui est la signification du blasphème), cela touche d’autres gens, ceux qui croient dans le dieu que vous avez insulté.

L’idée qu’il est très audacieux de commettre un blasphème contre un dieu dans lequel vous ne croyez pas n’a pas de sens pour moi. Spécialement lorsque ce n’est pas un dieu officiellement adoré dans la société où on vit, mais celui d’une minorité plutôt impopulaire. Dans le milieu de Charlie Hebdo, insulter des convictions musulmanes était certainement le moyen le plus sûr d’amuser les copains. C’était censé aider la vente du journal.

D’un autre côté, dessiner des caricatures qui rendent des quantités de gens furieux au point de commettre un meurtre relève du défi plutôt que du blasphème. On est toujours libre de lancer un défi. Mais le bon sens commande de se demander si cela en vaut la peine.

Supposons que vous n’aimiez pas certains aspects d’une religion particulière et que vous souhaitiez combattre de telles croyances. Est-ce que dessiner des caricatures qui réunissent des millions de gens dans la même indignation est le bon moyen ? Si ce n’est pas le cas, ce n’est intellectuellement pas plus important que le saut à l’élastique. Ouais ! Regardez comme je suis audacieux. Et alors ?

Il existe bien des méthodes plus efficaces pour débattre de la religion. Prenez comme modèle les philosophes des Lumières au XVIIIe siècle. Des insultes répétées vont probablement unir davantage les gens dans la défense de leur foi. Ce n’est là qu’une considération pratique, qui ne tient pas compte de la « liberté ».

D’un autre côté, l’insulte pourrait être une provocation commise précisément pour faire sortir les croyants au grand jour, de manière à pouvoir les attaquer. Cela pourrait être un motif secret de promotion de telles caricatures. Provoquer des musulmans à défendre leur religion d’une manière totalement absurde, qui heurte la majorité de notre population, de façon à pouvoir les ridiculiser encore plus et peut-être prendre des mesures contre eux – guerre au Moyen-Orient (aux côtés d’Israël), ou même expulsion de nos pays (une idée qui monte…).

Dans le cas spécifique de Charlie Hebdo, la grande majorité des caricatures prétendument blasphématoires n’avait rien à voir avec la foi musulmane, mais étaient plus ou moins pornographiques, assortis de croquis d’organes sexuels masculins. La présence du phallus était « le gag ». Ce mélange tend à brouiller les cartes. Le problème est-il le blasphème ou l’insulte gratuite ? On est libre de faire les deux, évidemment, mais est-ce un argument à propos de la religion ou un saut à l’élastique ?

C’était apparemment vrai du numéro suivant le drame de Charlie Hebdo, imprimé à sept millions d’exemplaires avec une subvention d’un million d’euros du gouvernement français. Pour le grand public, la couverture dessinée par l’artiste survivant Luz (Rénald Luzier) était une image de réconciliation pacifique, montrant la tête d’un homme coiffé d’un turban, explicitement censé représenter Mahomet, qui verse une larme et tient un panneau « Je suis Charlie » sous la déclaration « Tout est pardonné ». La larme était authentique : Luz pleurait tandis qu’il dessinait. Comme il l’a expliqué en détail lors des funérailles du rédacteur en chef de Charlie, Charb (Stéphane Charbonnier), lui et Charb étaient amants. Mais Luz voulait aussi faire rire ses collègues avec cette couverture, et ils se seraient effectivement mis à rire. Pourquoi ? Selon des commentaires publiés sur internet, la couverture était aussi une plaisanterie interne, parce qu’elle incluait deux dessins cachés de pénis – la marque déposée de Charlie. C’était une bonne plaisanterie bien crade pour les mômes Charlie. « Nous sommes comme des enfants », a dit Luz.

Pendant les funérailles de Charb en France, des émeutes ont éclaté devant les ambassades françaises dans des pays musulmans, du Pakistan au Nigéria. La foule a brûlé des drapeaux français et a manifesté violemment à Alger. Je suis allée à Alger à deux reprises, et j’y ai vu assez de choses pour me rendre compte qu’il y a dans ce pays un profond fossé entre une classe sociale d’intellectuels, moderne, éduquée et laïque, qui brûle de libérer le pays des entraves de l’irrationalité, et des masses de jeunes hommes faiblement éduqués et fidèles aux interprétations simplistes du Coran. Il y a un conflit d’idées profond et dramatique en Algérie. Certains intellectuels vont courageusement jusqu’à défendre publiquement l’athéisme, dans l’espoir d’influencer leurs compatriotes.

Les musulmans ont vu la dernière caricature de Charlie comme une répétition des insultes obscènes dirigées contre leur Prophète – pas seulement un blasphème, mais une gifle pornographique. Leurs émeutes représentent un danger pour les intellectuels d’Alger qui sont en mesure de promouvoir la raison et la laïcité dans leur pays. Leur sécurité dépend de leur protection par l’armée. Si la rage des islamistes contre l’Occident influence un grand nombre de soldats ordinaires, les conséquences pourraient être dramatiques. Le tumulte provoqué par Charlie a donné une carte maîtresse aux extrémistes islamistes contre les défenseurs des Lumières.

Les humoristes de Charlie Hebdo étaient un peu comme des enfants irresponsables qui jouent avec des allumettes et qui ont mis le feu à la maison. Ou peut-être à plusieurs maisons.

Diana Johnstone, 20 janvier 2015

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

39 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1101279
    le 25/01/2015 par Glie
    La France sous influence

    Le meilleur article que j’ai lu sur toute cette folie.

     

  • #1101284
    le 25/01/2015 par zézé
    La France sous influence

    "...les tireurs néo-nazis de Kiev..." ? Ils n’étaient pas néo-nazis mais israéliens, et ça change tout .

     

    • #1101376
      le 25/01/2015 par La Voix du Nord
      La France sous influence

      Remarquez les deux peuvent s’accorder un temps pour commettre l’irréparable ? ... C’est un peu comme les occidentaux et atlantistes alliés au djiadistes pour éradiquer des régimes legaux au proche orient ( bachar , Kadafi ...) les alliances " contre nature" ne leur posent aucun problème : la fin justifie les moyens ! Soit ils déstabilisent des états concernés en mettant des pions utiles parce que soumis , en Tunisie , en Égypte , des qu’ils pourront en Algérie , ou laisse un vassal comme au Maroc en Jordanie ou les émirs du pétrole ! Soit lorsque c’est impossible , ils créent le chaos et la guerre civile comme en Syrie , lybie , bientot le Yémen et j’en passe ; l’essentiel étant de garder la main sur la region : d’autant qu’ils ont un bastion créé de toute pièce à leur service / Israël !


    • #1102041
      le 26/01/2015 par jvidepi
      La France sous influence

      L’un n’empêche pas l’autre, au contraire.


  • #1101291
    le 25/01/2015 par Norbert
    La France sous influence

    Si les pays musulmans avaient un tant soit peu de jugeotte ils devraient conclure entre eux un PACTE d’ASSISTANCE MUTUELLE, une sorte d’OTAN MUSULMAN, seul moyen de résister aux incessantes agressions israélos-sionistes qui ont déjà détruit l’Irak, la Libye, amoché l’Afghanistan la Syrie etc...

     

    • #1101356
      le 25/01/2015 par Def
      La France sous influence

      Si les Français avaient un tant soit peu de jugeotte, ils auraient encore un pays à eux ! Malheureusement, comme disait le Général, les Français sont des veaux et je rajouterai, que même les pieds dans la merde, ils ce permettent de juger les autres ! Les cons ça osent tout !


    • #1101359
      le 25/01/2015 par lolobrigida
      La France sous influence

      impossible, ils ne peuvent pas se blairer...


    • #1101495
      le 25/01/2015 par awrassi
      La France sous influence

      Seule la lutte des classes unit les hommes !


  • #1101322
    le 25/01/2015 par inc
    La France sous influence

    Pour commencer, un juif ou une juive qui effectuent leur service militaire en israèl doivent être déchus de la nationalité française, c’est une évidence incontestable, fondamentale, incontournable. Ils se mettent constamment dans des situations ingérables et se plaignent constamment d’avoir a en subir les conséquences logiques...La bi ou tri nationalité sont de vrais sources de problèmes et tout sauf des solutions. Il est tout simplement impossible d’avoir plusieurs identités.

     

    • #1101446
      le 25/01/2015 par voronine
      La France sous influence

      Je ne vois pas de différence entre un musulman français qui part faire le djihad et un israelite français qui part faire un service militaire en israel....Surtout que ceux que j’ai pu voir à la frontière du LIBAN avaient, à l’égard des militaires français de la FINUL une attitude tout sauf sympathique .


    • #1101493
      le 25/01/2015 par jeanlinna
      La France sous influence

      Là est le problème.citoyen français qui combat pour un pays étranger....quelle différences avec les djeunes qui partent jouer aux " cow boy" dans des pays musulmans...la double nationalité.. À supprimer rapidement.


  • #1101330
    le 25/01/2015 par daggets
    La France sous influence

    article parfait !


  • #1101346
    le 25/01/2015 par fred8
    La France sous influence

    " les terroristes « veulent détruire nos libertés »," OK mais c’est qui les terroristes ou quel est leur drapeau ?


  • #1101351
    le 25/01/2015 par Rachid Paris
    La France sous influence

    Dommage sur la fin le ton paternaliste. Au 21ème siècle peut-on encore se dire croyant sans être vu comme un ignare irrationnel ? En quoi la "religion laïque" est-elle plus rationnelle ?

     

    • #1101745
      le 25/01/2015 par De passage
      La France sous influence

      La pensée doit être dynamique comme la vie, et son but est de donner à voir une réalité de façon à pouvoir s’y adapter avec harmonie, sans excès et sans aveuglement. Dans un monde idéal, on s’attend à ce que chacun apporte sa part de pensées, de réflexion et d’efforts multiples pour le bien commun, mais on ne vie pas dans un monde idéal. On se rencontre et on découvre que les idéologies sont assassines et servent à beaucoup de personnes à y projeter leur désarroi, leurs incultures ou leur ignorance, leurs égos et ses tumultes, leur noirceur qu’ils prennent pour de la lumière et son besoin de trouver ancrage. On se rencontre surtout que les mots perdent ou gagnent du sens selon les individus et que peu d’efforts sont consentis pour leur faire gagner assez de sens à leur juste mesure, ne serait-ce que pour soi-même. Raison pour laquelle, on passe le plus clair de notre temps à blatérer pour ne rien dire. On parle de religion sans se dire qu’est-ce qu’une religion, on amalgame le sens des mots sans s’interroger sur les ravages qu’ils peuvent commettre dans nos cerveaux. Voilà une réalité à laquelle si on ne prend pas garde, on va s’entretuer avec un malin plaisir pour les comptes de foutaises et autres foutaises. La religion est une idéologie et elle est différente de la spiritualité qui est un pont fragile nécessitant un entretien permanent et reliant le « moi » au « nous » restreint ou général en se basant sur l’introspection de soi. À sa base, il y a une foi qui varie en intensité, en sens, en représentation selon notre désintéressement au profit de l’autre, individu ou collectivité. Les choses sont bien compliqué que mes explications, mais y est l’essentiel.
      La laïcité n’est pas une religion, mais une règle et sa ressemblance avec une religion est très limitée. Elle ressemble à une religion, lorsqu’on s’en sert à tort pour brimer une catégorie religieuse ou idéologique particulière au profit d’autres catégories, ou qu’on l’utilise comme un dogme ou une fin en soi.


  • #1101352
    le 25/01/2015 par amar rabah
    La France sous influence

    la Schizophrénie de l’état français provient de son occupation par le pouvoir oligarchique illimité et totalitaire des sionistes ... La France vit dans l’illusion "démocratique" par la trahison de ses élites et par les votes pavloviens de ses populations ... Contre le déclin de leur nation les français sont désormais devant deux choix , soit la libération nationale par le vote systématique contre les sionistes , soit le protectorat définitif sous mandat israélien


  • #1101373
    le 25/01/2015 par stella
    La France sous influence

    Excellent cet article !
    Il faut être américain pour être un bon journaliste ? Nos journaleux quelle honte.
    Mais quel a été le rôle de Jeannette Bougrab ?


  • #1101389
    le 25/01/2015 par anonyme
    La France sous influence

    "Luz pleurait tandis qu’il dessinait. Comme il l’a expliqué en détail lors des funérailles du rédacteur en chef de Charlie, Charb (Stéphane Charbonnier), lui et Charb étaient amants."

    Quelqu’un peut confirmer ou infirmer ou m’expliquer ce que j’aurais mal compris ???

    Le famille de la victime confirme cette fois ???

    En tout cas ça expliquerait, peut-être, surement, bien des choses, positionnements, etc...

    Après les franc-mac, la sortie du placard ???

    Bon après c’est toujours la même logique, sans nuance, la même arnaque, les soit disant "lumières" (maçonniques) contre les "ténèbres" (de la religion), seulement leurs prétendues "lumières" ne sont que ténèbres et ne sont que l’extrême opposé de celui des khawarijs/takfiris (avec lesquels ils amalgament constamment la voie du juste milieu), en somme avec eux, on passe d’un extrême à l’autre, mais jamais le juste milieux, connaissent pas...

    Ce sont donc des extrémistes, eux aussi, mais de l’autre bord, de l’autre côté de la déviance...

     

    • #1101966
      le 25/01/2015 par Jet
      La France sous influence

      Apparemment, dans son éloge funèbre, Luz a dit quelque chose du genre "ah, qu’est-ce qu’on s’enculait Charb et moi..."
      Perso j’ai pris ça comme une blague potache de mauvais goût, surtout vu les circonstances.
      L’auteur de l’article semble avoir pris ça au premier degré, pas sûr qu’elle ait bien tout compris tout "l’humour" de la chose.
      Après, est-ce qu’il y a un fond de vérité, je n’en sais rien mais ça m’étonnerait.


  • #1101400
    le 25/01/2015 par max
    La France sous influence

    Les commanditaires sionistes des attentats commis depuis le 11 septembre jusqu’à nos jours, par services interposés , manipulant des petites frappes de banlieues éliminées immédiatement après parce qu’ils ont beau êtres des robots programmés pour une seule mission il ne faut absolument pas qu’ils parlent après leurs actions, ceci est la condition principale de la manipulation !! Leur mort est programmée avant même leur recrutement !! Après les attentats du 11 09 et malgrés les preuves, par centaines ,dans tous les domaines, qui démontrent le mensonge et l’absurdité de la thèse officielle, les auteurs qui sont dans la même démarche avec les attentats de Madrid de Londres de Paris de Boston et de tous ceux commis au moyen-Orient et ailleurs dans le monde qu’ils veulent conquérir pour établir leur gouvernance mondial si chère aux impérialo-sionistes siégeant à Wall-Street et à leurs valets ,ces commanditaires sont donc persuadés, à juste raison, jusqu’à aujourd’hui,qu’ils peuvent à travers les médias aux ordres faire prendre à l’immense majorité des citoyens du monde entier les vessies de leurs crimes pour les lanternes de la démocratie, en jouant sur deux fibres des sentiments humains que sont la peur et la haine qui une fois instillées dans le cerveau s’auto -alimentent et suppriment toute raison et tout sens critique et c’est ce que recherche aujourd’hui les commanditaires de ce chaos qui arrive et que le monde regarde comme hypnotisé par un serpent mortel !! Et si demain des voies s’élèvent contre leurs mensonges alors ils voterons une loi interdisant de parler de ce sujet qu’ils appellerons" gay et sot 2" ?


  • #1101435
    le 25/01/2015 par pimpote
    La France sous influence

    Cette analyse néocolonialiste est sans fondement :

    > Aucune mobilisation ne s’effectue dans les rues d’Alger.
    > Il n’existe aucune scission politique réelle entre les laïcs et religieux en Algérie sinon dans l’esprit de l’auteur
    > L’Algérie comme tous les pays musulmans n’ont rien avoir avec le mythe des Lumières, concept judéo chrétien d’évolution de la pensée sociologique. Si l’auteur avait étudié, l’histoire de la pensée islamique, il aurait réalisé que les communautés islamiques n’ont jamais opposé frontalement Raison et Foi pour des raisons intrinsèques au dogmes doctrinaires de l’Islam : La Foi complète la Raison et la Luicidité et vice versa.

    En somme toute, cette analyse n’est qu’une répétition de discours déjà entendu. Les problèmes sociologique Français ne concernent que la France pas l’Algérie. Cette volonté de projection ethnocentrique n’est encore une fois qu’une recherche de redéfinition de la culture judo chrétienne, devenue culture idolâtre (nouveau Dieu = argent, finance) dans un monde ou elle ne peut plus être un pole prescripteur.

    Il serait temps que des intellectuels non-réactionnaires émergent en France pour repositionner cette belle culture plus sereinement dans l’espace mondialisé. Sans illusion, je me doute bien que je serai censuré par la ligne éditoriale du site qui préfère croire aux mythes qu’à la réalité de ce monde.

    Signé : une Algérien bienveillant mais qui juge la France avec réalisme.

     

    • #1101647
      le 25/01/2015 par esperanza
      La France sous influence

      Le "mythe des lumières" n’est pas chrétien. Il est anti-chrétien.


    • #1101702
      le 25/01/2015 par Rachid Paris
      La France sous influence

      Merci de remettre les pendules à l’heure. Effectivement les laïcards sont très marginaux en Algerie.


    • #1101735
      le 25/01/2015 par pimpote
      La France sous influence

      Merci de cette clarification.

      Je parle de tradition et de culture judo chrétienne et non d’origine judo chrétienne dans un sens messianique et théologique. Le mythe des Lumière a forcement été enfanté dans un terreau et certainement pas dans l’environnement islamique : j’en clarifie la cause fondamentale pour clairifer ce qui sépare le monde musulman des contrées chrétiennes. De la perspective des sociétés islamiques, qui ont été réduites en esclavage par ce mythe, ce mythe est simplement un enfant de votre monde devenu idolâtre.

      Mes commentaires ont pour but d’éloigner toute réflexion d’un ethnocentrisme stérile, seule voie à un humanisme sincère et un échange auprès de chrétiens sincères que ma religion m’amène à rechercher.

      Le dogme doctrinaire islamique efface intrinsèquement tout conflit entre Foi et Raison. Le mythe des Lumères Musulman est simplement inutile en ce qui nous concerne, de même qu’un universalisme qui n’a mené en fin qu’à des conflits mondiaux et un asservissement de l’Homme par le mondialisme.

      Nous sommes à la fin d’un cycle et le mythe de l’universalisme des lumières s’effondre sous nos yeux et le poids de ses incohérence.


    • #1101868
      le 25/01/2015 par De passage
      La France sous influence

      Votre opinion marche à cloche-pied et l’article n’est pas néocolonialiste, mais manque seulement de profondeur. Dire que : « l’Algérie comme tous les pays musulmans n’ont rien avoir avec le mythe des lumières, concept judéo chrétien d’évolution de la pensée sociologique. » est un non-sens tout simplement. D’abord ce n’est pas un concept judéo-chrétien, mais un concept historique inventé par des historiens sous l’influence de leur propre civilisation qu’on peut à la rigueur qualifier de judéo-chrétienne comme on peut qualifier la civilisation musulmane de judéo-musulmane. En d’autres termes, ce concept est inventé pour séparer deux époques, et en avantager l’une sur l’autre, l’une est des lumières et l’autre des ténèbres. Ce même concept, on leur retrouve en islam ainsi que dans d’autres religions. En islam, l’époque d’avant l’islam est qualifié d’époque de l’ignorance et de la barbarie donc des ténèbres, et l’époque d’après l’islam d’époque des lumières. L’Algérie et les autres pays musulmans sont le produit direct des siècles des lumières (donc directement concernés) parce que l’empire auxquelles ils appartenaient pour leur plus part n’avait pas su s’élever au même niveau des pays qui avait fini par l’anéantir et soumettre ses territoires à leur engeance. Et ils continuent à les soumettre sous d’autres formes et selon les déplacements des rapports de forces.
      Les laïques à la sauce BHL, c’est vrai, ils s’entendent très bien avec les religieux extrémistes, par contre les laïques nationalistes n’existent pas tout simplement parce qu’ils n’ont pas droit au chapitre et ont mille une difficultés à s’exprimer comme d’ailleurs les musulmans modérés de toute sensibilité car le champ d’expression est complètement obscurci par les extrémistes religieux et la peur de revivre la décennie noire.
      La foi et la raison se sont toujours affronté et le monde musulman ne fait pas exception et n’a jamais fait exception à aucun moment.


    • #1102162
      le 26/01/2015 par Océania
      La France sous influence

      L’ Algérie a intégré la religion musulmane par déficit d’une spiritualité propre suffisamment substantielle. Rien en théorie n’empêchait qu’elle adopte et intègre sur la durée le savoir faire technologique français en comblant un vide sans altérer le modèle traditionnel et culturel qu’était devenu celui de l’ Algérie au moment de la colonisation.
      En théorie seulement puisqu’au final les algériens n’ont pas développé le goût du travail bien fait, mais en plus ils ont dissout leurs valeurs les plus nobles dans la soupe coloniale. Et n’ en sont évidemment pas les seuls responsables.


    • #1102181
      le 26/01/2015 par pimpote
      La France sous influence

      Je résume succinctement ce qui vous amène à penser que mon opinion serait à cloche pieds :

      > La civilisation historique musulmane serait (de façon pratique) scindée en deux :la période pré islamique barbare et la période ultérieure à l’avènement de l’Islam. En 14 siècles d’histoire vous réfutez en une seule phase toute capacité d’évolution propre de la pensée dans le monde musulman en octroyant ce privilège au mythe des lumières. En une seule phrase, vous parvenez à établir de facto que rien ne s’est passé entre l’arrivée de l’Islam et l’arrivée de la France. Relisez vous et vous réaliserez l’aberration de vos mots.
      > L’Algerie se serait *élevée* pendant la colonisation. Comment expliquez-vous que l’Algérie de 1830 avait un taux d’alphabétisation un niveau de développement économique bien supérieur à celui de la France. Comment expliquez vous que l’eau courante coulaient dans chaque maison dans les cités Algériennes. Comment pouvez vousdécréter savoir que l’Algérie serait si elle n’avait pas été asservie par un système colonialiste ayant mené à la mort de plusieurs millions de personnes entre 1830 et 1962.
      > Vous affirmé que la Foi et la Raison se seraient affronté dans le monde musulman mais savez vous que nos sociétés ne furent jamais politiquement structurées par cette opposition d’idée purement métaphysique entre les littéralistes et les contextualistes. Connaissez vous au moins le nom d’un penseur musulman en dehors des célèbre Averroes, penseur minoritaire et ou de grands universalistes comme Avicennes ?

      Votre réaction défensive de déni de la réalité de notre diffèrence démontre que vous appréhendez mal mon intention : la taxonomie historique Français d’analyse est elle meme inappropriée à comprendre la complexité de la pensée musulmane. Le découpage en lui même en modéré et extrémistes n’a aucun sens dans les cultures musulmane. Votre autisme intellectuel à entendre ce message ne saurait être guéri par une répétition non étayée de connaissances solides de notre culture : vous effectuez une projection ethnocentrique de votre système de pensée. Contrairement à vous, je me prononce en connaissance approfondie de vos penseurs et systèmes de pensée.

      Vous méconnaissez beaucoup trop la culture Algérienne et Musulmane pour que nous ayons une discussion utile. Vous répétez principalement une version historique des idées néocolonialistes inventée au 19 siècle . Il est difficile dans ces conditions d’avoir un débat serein.


    • #1102961
      le 27/01/2015 par Lonewolf
      La France sous influence

      "Comment expliquez-vous que l’Algérie de 1830 avait un taux d’alphabétisation un niveau de développement économique bien supérieur à celui de la France. Comment expliquez vous que l’eau courante coulaient dans chaque maison dans les cités Algériennes."Pimpotte.

      Pure propagande et spéculations fictionelles que vos dires sur l’économie florissante de l’"Algérie Ottomane"...
      Pays que les administrateurs turcs qui se contentaient de lever l’impôt et la soldatesque pour la protéger n’ont jamais développé et où la révolution industrielle qui battait son plein dans les pays d’Europe occidentale était encore "inconnue au bataillon" ;l’économie locale de ce qui ne s’appelait pas encore l’Algérie étant principalement basée sur le commerce des dattes,des chameaux et autres spécialités locales,la traite des esclaves et la "razzia".De plus environ 80% de la population des villes vivaient au XIXème dans la grande pauvreté voire la misère et le seul enseignement gratuit et dévolu à tous était à l’époque l’apprentissage du Coran,enseignement oral se basant surtout sur le "par coeur" et qui rend le fait de savoir lire ou non optionnel...
      Quand à l’eau courante,oui vous l’aviez je vous l’accorde bien qu’elle n’existait pas partout et était essentiellement réservée aux riches habitations des cités les plus importantes,mais vous laissez entendre que ce savoir faire technique a été inventé par le génie algérien alors qu’il vous a été légué par vos anciens colonisateurs romains.
      Mauvaise foi quand tu nous tiens...


  • #1101544
    le 25/01/2015 par Tom
    La France sous influence

    Le titre de cet article : "La France sous influence" convient tout à fait.
    L’analyse du contexte géo-politique international avec ce regard hexagonocentré est assez juste mais comment y adhérer puisqu’il admet que la VO des évènement criminels du 1/7/2015 est exacte et cohérente ?

    Rien n’est moins sûr !
    La logique du parcours que la VO veut encrer dans le cerveau des français a le défaut d’être trop cohérente (une cohérence de cinglés) et caricaturale. De Charlie hebdo à l’hyper casher, bien horrible et signifiant, pour finir par l’exécutions sommaire des trois suspects qui sont eux aussi des images de BD :
    "far-west in Paris" .

    L’enquête du congrès américain sur les ignominies de la CIA, qui reposait la question : qui est donc responsable des attentats du 911 ? était trop présente, il fallait faire focaliser les regards ailleurs de toute urgence. Coïncidence majeure : de nouveau l’extrémisme musulman serait la clé de ce terrorisme en plein Paris. On sait que dans le premier cas cela ne tient pas debout, pourquoi de nouveau il faudrait y croire ?

    L’impression qui ressort de cette ignominie est très sombre, le pouvoir est encore, pour plus de deux ans, entre des mains bien inquiétantes. "La tête de la manif" (on sait ce qu’il en est, comme le montre les photos plongeantes) est digne d’une caricature. C’est l’ image phare de la BD tragique dans laquelle nous sommes bien malgré nous devenus les personnages annexes, les spectateurs atterrés.

    Les mensonges ne font pas une politique.
    La mascarade va prendre fin, plus vite que prévu, qui ira soutenir Porochenko qui va se retrouver tout seul, complètement défait ?
    BHL fera-t-il maintenant le voyage pour lui donner un coup de main ?


  • #1101570
    le 25/01/2015 par jean
    La France sous influence

    Un bel article.
    Ou le commanditaire de l’attentat defile avec le peuple. Action-reaction-solution.
    La solution bien sur etant la destruction progressive de la societe francaise au profit des grands argentiers criminels satanistes.
    Ou il deviendra difficile pour un francais de voyager dans un pays musulman.
    Ces criminels de guerre nous preparent la 3eme guerre mondiale avec l’aide de leurs agents dans le gouvernement.


  • #1101571
    le 25/01/2015 par Vaslet
    La France sous influence

    La France n’est pas un pays faible, mais ce n’est pas un pays non plus qui a prôné les invasions, l’Espagne, le Portugal ou encore la Hollande et la Grande Bretagne avaient des flottes et souhaitaient dominer le monde. Alors que nous avons préféré nos valeurs de partage et d’entraide. Sous le poids des diverses cultures, ces valeurs ont de plus en plus de mal à être comprises et respectées.

     

    • #1101753
      le 25/01/2015 par pimpote
      La France sous influence

      Ridicule.

      La non assertivité de la volonté de domination du monde ne signifie pas son absence. La mission civilisatrice de Jules Ferry est une illustration parfaite de la schizophrénie de la culture des Lumières se voulant universelle mais devant dissimuler la barbarie qui en découle.


  • #1101670
    le 25/01/2015 par esperanza
    La France sous influence

    Hier j’étais à la bibliothèque de Beaubourg.

    Sur chaque écran, "Je suis Charlie" en blanc sur noir.

    Au centre de la salle une exposition, que dis-je une espèce de monument de tous ce qu’ils avaient pu trouver comme bouquins dénonçant "le péril brun" , la montée du l’extrême droite", "la résistible ascension du FN", à croire qu’on sortait d’une série d’attentats d’extrême droite.

    En sortant... un ENORME panneau lumineux "NOUS SOMMES TOUS CHARLIE"....

    Bref, on sent que des tas de petits mecs n’en peuvent pus d’impatience de se mettre au service d’un régime à côté duquel les descriptions d’Orwell feront figure de camp pour scout prépubère...

    Ah et j’oubliais, à la BPI, "Comprendre l’Empire" n’existe pas, bien sûr !

     

    • #1101953
      le 25/01/2015 par J’vous le dirais pas
      La France sous influence

      Ils ont cuisinés des années durant les débats enflammés sur l’immigration sur les réseaux sociaux.. au lieu de calmer le jeu de présenter l’anti-immigrationisme comme découlant d’un bon sens économique et pas de l’anti-métèques primaire les identitaires ont surenchéris..
      Le voilà le sursaut républicain que j’avais prédit.. encore un petit tour de manège pour cinq à dix ans..


  • #1101813
    le 25/01/2015 par solaine
    La France sous influence

    Qui tient qui dans le drame Charlie Hebdo  ? Est-ce le gouvernement qui tient Charlie, ou Charlie qui tient le gouvernement avec l’aval des sionistes, donc d’Israël, dont Bibi est venu s’imposer dans la marche dit “d’union pour la liberté d’expression” (liberté d’expression de qui ?) du 11 janvier dernier, façon de dire à l’assistance “endeuillée” qui est (c’est moi) le boss ? Saura-t-on la vérité sur ce drame un jour ?


  • #1101915
    le 25/01/2015 par l
    La France sous influence

    L’art du détournement d’attention, l’art de noyer le poisson, l’art de la manipulation, l’art supême : action : réaction : solution, réclamé par le bétail......


  • #1102091
    le 26/01/2015 par Nouvich
    La France sous influence

    Je me permets de répondre à notre aimable interprète,l’article en gros est bien mais je tiens à préciser que partir en Algérie à deux reprises n’est malheureusement pas suffisant pour en tirer de telles conclusion !!
    je vies dans ce pays depuis plus40 ans et croyez moi que ni les fanatiques ni les extrémistes ni le pouvoir en place que d’ailleurs j’associe a ces derniers ni méme une quelconque ingèrance d’où qu’elle vienne et de toutes natures qu’elles sois trouvera de sérieux remparts c’est déjà prouvé !! donc pas d’incitations et pas de manips svp !! pas de printemps ni de révolutions colorées ça c’est derrière nous, croyez moi qu’on a retenus la leçon. on ’’dit que celui qui ne se souvient pas de son passé il est condamné a le revivre’’
    je suis d’accord sur la laïcité ce que le peuple algérien a toujours était mais pas sur un de vos passages que je vous renvoie !!
    que vous êtes(’’ rendu compte qu’il y a dans ce pays un profond fossé entre , des masses de jeunes hommes faiblement éduqués fidèles aux interprétations simplistes du Coran. Il y a un conflit d’idées profond et dramatique en Algérie. Certains intellectuels vont courageusement jusqu’à défendre publiquement l’athéisme, dans l’espoir d’influencer leurs compatriotes’’.)on ce calme on n’est pas sur BFMtv non je pense que vous devez repartir plusieurs fois et méme y vivre quelques années pour comprendre !!
    l’Algérie à perdu près de 220000 innocents dont110 journalistes (qui n’ont provoqués personne) justement dans une guerre menés par ces mémes terroristes qui frappe la France actuellement ,un conseil : d’étudier rapidement la situation que ça ne dégénère pas !!
    Ces années noires nous on renforcés et nous on unis !! plus d’arabes ,plus de kabyle plus d’athée plus de croyants .nous somme devenus des Algériens avertis !
    Donc pas de jeunes fidèles aux interprétations simplistes du Coran ,pas de conflit d’idées si dramatique comme vous aimez le souligner !! et pas d’intellos courageux dans les rues a défendre leurs athéisme dans un certain espoir !!
    c’est vrai qu’une classe sociale d’intellectuels œuvre pour changer les choses comme dans toutes les jeunes nations .
    Juste une petite précision ,nous somme mal gouverné un peu comme vous l’êtes en France !
    Nous avons confiance en nos jeunes officiers et si renversement le peuple le fera et contre tous ceux qui tenterons de s’ingérer !!
    en attendant , je fume du thé , je reste éveille et le cauchemar continu !!


  • #1102096
    le 26/01/2015 par Nouvich
    La France sous influence

    j’ai pas fait attention à la signature de l’article , la journaliste en question est américaine et pas française ,rien de méchant , je porte quelque motifs en fait je remplace BFMtv par CNN la France par les USA. le sens du texte ne change pas !!


Afficher les commentaires suivants