Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

"La Libye est une bombe à retardement"

L’ONU et l’OTAN sont responsables d’une tragédie sans nom

Le 17 février 2017 a marqué le sixième anniversaire du début du « Printemps arabe » en Libye, transformé en guerre civile. En six ans ce pays nord-africain est passé d’un État épanoui à un pays détruit, pillé et morcelé. Dans un entretien à Sputnik, un cousin du colonel Kadhafi commente la situation et désigne les responsables.

 

L’Occident a incité et fomenté le conflit interne qui a semé la mort, la destruction et l’humiliation en Libye et doit aujourd’hui réparer les erreurs qu’il a commis, a déclaré dans une interview à Sputnik Ahmed Kadhaf al-Dam, dirigeant politique du Front de la lutte nationale libyenne et cousin de Mouammar Kadhafi.

« Après la reconnaissance par l’ex-président américain Barack Obama de ses erreurs, après les conclusions tirées par la Commission des affaires étrangères de la Chambre des communes du Royaume-Uni et par l’ex-Premier ministre italien Silvio Berlusconi, nous exigeons que des excuses nous soient présentées. Celui qui a commis les erreurs doit les corriger », a-t-il souligné.

Et d’ajouter que même le Conseil de sécurité de l’ONU et de l’OTAN étaient responsables de la tragédie libyenne. « Responsables des transgressions commises en Libye, des destructions énormes que l’infrastructure du pays a subi, des assassinats, du déplacement d’un tiers de la population libyenne, des prisons où restent enfermés des dizaines de milliers de personnes, des blessés, des milliards aussi bien que des monuments antiques, de l’or et de l’uranium dérobés. Mais ce qui est le plus important, de la dignité humiliée des Libyens qui mendient aux quatre coins de la planète », a-t-il pointé.

Il est temps que la communauté internationale présente ses excuses pour tout ce qui s’est passé avec ce pays, estime-t-il. Toutefois, personne n’évoque les prisonniers libyens, personne ne se soucie de la disponibilité des médicaments en Libye et d’autres problèmes engendrés par la guerre. « Les écoles ne fonctionnent pas depuis six ans. Tout ceci est une bombe à retardement ».

 

Les pires prévisions de Kadhafi se réalisent

Les prévisions les plus pessimistes du défunt leader libyen Mouammar Kadhafi au sujet de l’évolution de la situation dans ce pays africain et dans d’autres pays arabes se confirment, a encore ajouté l’interlocuteur de l’agence.

« Kadhafi était historien et révolutionnaire, riche d’expérience. Il disposait d’informations sur les menaces au Proche-Orient. Ce qu’il prédisait encore dans les années 1980, et ceci est documenté, se produit malheureusement aujourd’hui », a ajouté M. Kadhaf al-Dam.

Il s’est ensuite demandé pourquoi les destructions absurdes et les meurtres se poursuivent après la disparition de Mouammar Kadhafi et du leader irakien Saddam Hussein pourtant considérés par les pays occidentaux comme la source du mal qui rongeait ces deux pays.

 

L’Occident veut que le conflit se poursuive

L’Occident ne cherche pas à apporter une solution à la crise dans laquelle il a enfoncé ce pays nord-africain. L’interlocuteur de l’agence considère qu’en 2011 l’OTAN est intervenu en Libye en front uni avant de commencer à soutenir des forces opposées aux autorités dans l’est, l’ouest et le sud du pays.

« L’OTAN ne faisait que diriger le conflit sans vouloir y mettre en terme. Il est évident que le projet de l’Occident qui est venu tuer Kadhafi et anéantir la Libye n’est pas encore entièrement accompli. Il (l’Occident, ndlr) continue à nourrir les groupes (armés, ndlr) pour que le conflit perdure le plus longtemps possible », a-t-il explicité.

Et d’ajouter que pour les Libyens il n’y aurait pas de vainqueurs dans ce conflit.

 

Pas de reconstruction sans dialogue

Personne ne peut prendre part à la construction d’un État sans participer au dialogue visant à apporter des solutions aux problèmes, considère Ahmad Kadhaf al-Dam.

« Nous sommes une composante importante dans la question du règlement libyen. On ne peut pas continuer à ignorer plus de 60 % de la population libyenne. Eux, ils n’ont tout simplement pas encore pris les armes, bien qu’avant ils aient été une véritable armée, police, de vraies personnalités politiques, avocats, représentants des tribus qui n’ont pas accepté de se trahir eux-mêmes », a-t-il conclu.

Arrivé en Libye en février 2011, le soi-disant « Printemps arabe » s’est transformé en conflit civil armé et en une incessante effusion du sang qui a emporté des milliers de vies. Soutenus par l’aviation et la marine de l’OTAN, les insurgés ont réussi à renverser Mouammar Kadhafi qui a dirigé le pays pendant quatre décennies, anéantissant pratiquement un État prospère et centralisé.

À lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

3 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1669879

    - Trop facile...

    http://www.lexpress.fr/pictures/156...

    Sarko akbar ! Et c’est toi [seul] dont nous implorons secours.

    - « (...) Celui qui a commis les erreurs doit les corriger », a-t-il souligné. »

    On en revient toujours à son rétributeur, son créancier !, qui doit respecter sa part du contrat !

    Bref, ils sont plongés, comme la majorité des musulmans issus du Maghreb et du Machrek, dans l’égarement le plus total. Plusieurs fois par jour, ils récitent la Fatiha et entre, ça implore l’OTAN, l’ONU, Obama, Clinton, Sarko, Hollandouille,... Le mensonge le plus fréquent est celui qu’on se fait à soi-même ; mentir aux autres n’est, relativement, qu’une exception, disait Nietzsche.

    Trump, parlant aux siens le jour de son investiture :

    « (...) N’ayez crainte, nous sommes protégés et nous serons toujours protégés par les hommes et les femmes extraordinaires de notre armée et de nos forces de sécurité. Et, surtout, nous serons protégés par Dieu. »

     

    • #1670219
      le 21/02/2017 par Robin
      "La Libye est une bombe à retardement"

      C’est surtout facile de mettre tous les libyens dans le même sac. À moins que Kadaf Al Dam soit extraordinairement féminin, je doute qu’il ait un quelconque rapport avec la personne sur cette photo. Et je doute également qu’il ait appelé à renverser Kaddafi avec l’aide de Sarkozy. Ce ne sont pas les proches de Mouhamar qui ont cherché à le destituer, sinon il n’y aurait pas eu une telle défense de celui-ci. Donc cette photo est un lien malvenu ici.


  • #1669925

    Évidemment que L’ONU et l’OTAN sont responsables du chaos qui règne en Libye,mais sans les traîtres Arabes vendu à l’empire,toute cette tragédie n’aurait jamais eu lieu.