Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La Maison-Blanche contredit Tillerson sur la Corée du Nord

Il y a bien une lutte entre deux administrations aux États-Unis

Le secrétaire d’État américain a annoncé la volonté des États-Unis d’entamer des pourparlers avec la Corée du Nord. Une déclaration surprise non seulement pour la communauté internationale, mais aussi pour la Maison-Blanche.

 

Le chef de la diplomatie américaine a déclaré que les États-Unis étaient finalement prêts à dialoguer avec la Corée du Nord.

« Nous sommes prêts à tenir une première réunion sans condition préalable. Rencontrons-nous, parlons de la météo si vous voulez, ou discutons pour savoir s’il faut une table carrée ou ronde, si c’est ce qui vous fait plaisir. Mais au moins, voyons-nous face à face et ensuite on pourra commencer à établir une feuille de route de ce vers quoi nous voudrions aller », a déclaré M. Tillerson.

Une déclaration surprenante, compte tenu de la pression accrue exercée par les États-Unis sur la Corée du Nord, qui réclament que les autres pays rompent leurs relations avec la RPDC, suspendent toute coopération économique et expulsent les migrants nord-coréens. Dans le même temps, les États-Unis et ses alliés, la Corée du Sud et le Japon, ont fait des exercices militaires imprévus, dont les derniers se sont tenus le 4 décembre.

Le discours de Rex Tillerson laisserait croire que la Maison-Blanche a décidé de passer de la confrontation aux tentatives de trouver une solution diplomatique à la crise coréenne. Néanmoins, deux heures plus tard, la porte-parole de l’administration américaine Sarah Sanders a fait une déclaration contredisant les propos de M. Tillerson.

« La vision du Président sur la RPDC n’a pas changé. La Corée du Nord agit de manière dangereuse non seulement à l’égard du Japon, de la Chine et de la Corée du Sud, mais aussi à l’égard du monde entier. Ses actions sont dangereuses pour tous, mais en premier lieu pour elle-même », a-t-elle déclaré.

L’approche de Donald Trump prévoit le passage aux négociations avec la Corée du Nord une fois que celle-ci renoncera à son programme nucléaire.

La Russie a salué le discours du secrétaire d’État américain.

« De telles déclarations constructives nous plaisent beaucoup plus que la rhétorique de confrontation. Elles s’inscrivent dans le cadre des appels lancés par la Russie, selon lesquels la rhétorique de confrontation et toutes les actions susceptible de renforcer les tensions sur la péninsule coréenne sont absolument contre-productives », a indiqué le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

La Russie et la Chine soutiennent l’idée du « double moratoire » prévoyant une suspension simultanée des essais nucléaires de Pyongyang et des manœuvres militaires américano-sud-coréennes, afin de relancer les négociations.

 

La Corée du Nord, un pays souverain à découvrir par vous-même
avec noko-redstar.com !

 

Découvrez la Corée du Nord avec Alain Soral
en visionnant le documentaire À la découverte de la Corée du Nord !

En lien :

La vérité sur la Corée du Nord, sur E&R :

Sortir de la propagande occidentale avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1861369

    Culotté la gonzesse (sarah sanders),la seule dictature qui fait chier la planète et détruit des pays c’est bien le régime sionisto-américain...la Corée du Nord n’a jamais envahie ,ni mis le chaos dans d’autres pays.

     

  • La porte-parole des affaires étrangères russes, Mme Zakharova, est allée plus loin en déclarant que les russes pensent que le chaos règne à la Maison Blanche. Info donnée sur Sputnik en arabe. Il ne s’agit donc plus de deux pôles de deux institutions différentes mais à l’intérieur même de l’institution présidentielle au sommet de l’état américain. le Président actuel (pas la personne de Trump mais ce qu’il incarne) est l’expression même de la faiblesse de l’Empire !!!


  • Quand c’est rendu que même Tillerson veut revenir a une ligne équilibriste sauce Obama c’est à dire, apaisement et négociation avec ’’l’axe du mal’’ lire axe anti-impérialiste, ça prouve a quel point Trump à vraiment été prit en otage par les pires, la clique militaro-néo-con de Bush et Hillary, c’est à dire Israël First et mesures unilatérales belliqueuses face à l’axe anti-impérialiste.


  • Pour adoucir l’humiliation qui lui a été infligée par la Corée du Nord,l’empire usa invente des subterfuges genre"ping-pong",celui-ci a dit,l’autre a démenti,etc...
    Le monde n’est pas dupé. L’homme de la rue le plus humble que la gifle coréenne est retentissante. Et elle marque d’une croix blanche le début de la fin de l’oligarchie
    dont la citadelle se lézarde de partout.


  • Ils font le coup du "good cop, bad cop", un grand classique des séries américaines. Normalement, c’est le "good cop" qui gagne à la fin, wait and see...


  • Good cop / bad cop ?
    Mais dans quel but ?

    Il aurait fallu que cette posture "bad cop" soit crédible.

     

    • A propos, il y a un très long mais très bon article qui est paru récemment sur le saker, intitulé Debunking the flagwaving myths about an attack on North Korea

      L’auteur explique qu’en plus de la menace de la réaction chinoise, nombre de facteurs géographiques, militaires, économiques et politiques rendront l’opération suicidaire pour les US.