Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La Mothe-Chandeniers, le château aux 18.000 propriétaires

Une sorte de monarchie populaire

L’histoire du château de La Mothe-Chandeniers, c’est un conte de fées. Le bâtiment de la Vienne datant du XIXe était en ruines (on en avait parlé en 2016), un mouvement national spontané a eu raison de son agonie : grâce au modèle économique de la multipropriété, 18 000 personnes ont pu mettre 1,6 million au pot pour sauver le chef-d’œuvre en péril.

 

 

Car un château, dans le cœur des Français, c’est plus que trois pierres et deux ardoises : c’est le patrimoine national, une fierté esthétique, un peu de cette France éternelle. Alors si on peut mettre la main au portefeuille et la main à la pâte...

Le Figaro (le journal de la bourgeoisie) du 20 juillet 2018 consacre un grand article à ce sauvetage pas comme les autres.

« Le succès de l’opération, porté par la presse et les réseaux sociaux, a été fulgurant : les parts se sont vendues comme des petits pains - sous forme de cadeau de Noël, principalement. En deux mois, 1,6 million d’euros ont été levés, qui ont alimenté une société, dont chacun est désormais actionnaire. Dire que l’association a été surprise est un euphémisme. Le ciel de la renommée lui est tombé sur la tête, et avec lui, une foule de questions : comment allait-on gérer ces dizaines de milliers de petits actionnaires ? Qu’allait-on leur proposer comme projet ? »

Il faut dire que Stéphane Bern, le monsieur Patrimoine de Macron, a donné un bon coup de pouce au mouvement. Et Julien Marquis – le responsable de l’association « Adopte un château » – a offert très opportunément deux parts aux époux Macron le soir du lancement du loto du patrimoine à l’Élysée, comme le rapporte le quotidien de feu Serge Dassault. Ce qui a donné l’occasion à la Première dame, ex-professeur de français à l’humour exquis, de glisser un trait d’humour très Pompadour : « Où sera ma chambre ? »

 

 

On apprend que 30% des donateurs ou actionnaires sont anglo-saxons. Les Nord-américains raffolent du patrimoine français, quand ils ne le détruisent pas à coups de bombardements de produits culturels de basse qualité. Cela prouve que les Français n’ont pas complètement conscience de la richesse de leur culture. Le sursaut viendra peut-être quand elle sera au bord du précipice...
En attendant, les multipropriétaires bossent :

« Ces châtelains d’un genre nouveau sont régulièrement conviés à des journées de bénévolat au chevet de la Mothe-Chandeniers. Un coup d’œil à l’intérieur du château, ou plutôt ce qu’il en reste, montre qu’il faudra des milliers et des milliers d’heures de travail pour parvenir à quelque chose. Entouré d’eau et d’un parc de 3 hectares envahi par les herbes folles, la Mothe ressemble à un décor de théâtre. »

 

Comme toujours, le politique est en retard sur la société :

« Les maires des alentours, après avoir regardé l’opération de loin, commencent à comprendre qu’une saga locale est en train de s’écrire. L’association, qui se bat pour faire reconnaître le patrimoine comme activité économique, a réussi un coup de maître. À la rentrée, elle devrait d’ailleurs lancer une nouvelle souscription pour un château du XVe siècle. »

Un coup d’œil sur le site de sauvetage dartagnans.fr, la première plateforme de financement participatif dédiée à la préservation du patrimoine, permet de comprendre l’engouement des Français pour la vieille et noble pierre.

Un peu, beaucoup, énormément d’Histoire,
sur Kontre Kulture

 

Le patrimoine national en danger, voir sur E&R :

 






Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #2010509
    Le 22 juillet à 16:34 par grincheux
    La Mothe-Chandeniers, le château aux 18.000 propriétaires

    Pas un rond pour un "château fort-néo-gothique-renaissant" reconstruit en 1870 par un architecte british . Un truc "à la manière de" . Du pognon certes pour restaurer un édifice datant d’avant 1830, fin de l’âge de la grande architecture . Dernier chef d’œuvre : l’arc de triomphe de la place de l’Etoile (cdg pour les cons) .

     

    Répondre à ce message

    • #2010665
      Le 22 juillet à 20:05 par jvidepi
      La Mothe-Chandeniers, le château aux 18.000 propriétaires

      Voyez-vous, il n’était pas assez aux normes pour accueillir des migrants alors...

       
    • #2010681

      Et l’Opéra Garnier (oeuvre d’architecture préférée d’Hitler) ou le Sacré-Coeur tout deux de 1875 c’est de la merde ?!
      J’ai visité l’Opéra Garnier je peux vous dire que c’est grandiose, un peu "trop" peut-être parce que çà mélange plusieurs styles, mais l’ensemble est quand même cohérent et fabuleux ! À visiter.

       
    • #2010761
      Le 22 juillet à 23:30 par vilain monsieur
      La Mothe-Chandeniers, le château aux 18.000 propriétaires

      1,6 millions d’euros c’est le tiers de ce qu’il faudrait pour refaire les toits de la "merveille kitchissime" . Z’avez pas fini de pleurer les minis "proprios" !

       
    • #2010769
      Le 22 juillet à 23:37 par Brindavoine
      La Mothe-Chandeniers, le château aux 18.000 propriétaires

      La façade de l’Opéra Garnier est une réussite, car elle fait appel à des éléments classiques, mais l’intérieur est beaucoup trop chargé, c’est le gros défaut du style composite on veut palier sa "bâtardise" par l’abondance . Quant au Sacré Cœur, Céline, homme de goût s’il en fut, parlait de "notre grand oriental lavabo" .

       
  • #2010528

    Bonjour, je me permets de répondre, je fais parti de ces 20 000 donateurs de ce projet et franchement participer au sauvetage de cette petite partie du pâtrimoine c’est quelque chose de fabuleux. Pas d’arnaque, pas de promesse, il ne faut pas s’attendre à toucher quoi que ce soit, mais c’est très valorisant d’un point de vue personnel et social. Sans compter que cela doit en énerver pas mal de voir qu’il y’a encore des personnes (au vu du nombre sans doute de toute couleur et religion) se pencher enfin sur l’extraordinaire héritage qu’il y’a chez nous.

     

    Répondre à ce message

    • #2010610

      Merci pour ce témoignage. Je n’avais jamais pensé que le financement participatif pouvait toucher ce périmètre, et cela va beaucoup m’intéresser dès à présent.

       
    • #2010817

      Le citoyen ne paie pas assez d’impôts, il faut aussi qu’il paie de sa poche pour sauver et entretenir son pays et son patrimoine.

      Un bon moyen aussi de perdre nos patrimoine aux profits des étrangers. Aujourd’hui financement participatif, dedans actionnaires.

       
    • #2011357
      Le 23 juillet à 22:49 par Un autre co proprio
      La Mothe-Chandeniers, le château aux 18.000 propriétaires

      Je fais egalement parti de l association des co proprietaires et suis tres fier de participer a la renovation de notre patrimoine.

      Il y aura encore plein en demande de sauvetage. La France regorge de patrimoine à restaurer.
      Il est de notre devoir de les conserver.

       
  • #2010587

    Bonjour. d’après wikipédia, le château date du XIII ème siècle sous le nom de "La Mothe-Bauçay" et a donc toute une histoire...

     

    Répondre à ce message

  • #2010606
    Le 22 juillet à 18:40 par Tubeless von Ribbentrop
    La Mothe-Chandeniers, le château aux 18.000 propriétaires

    Dans un autre style :

    https://www.youtube.com/watch?v=_HY...

    - Le Haut-Koenigsbourg

    Détruit 2 fois en 1000 ans, finalement restauré par le très voisin Wilhelm II au début du XXe siècle... En ce temps-là l’Alsace avait pour nom le Reichsland Elsaß-Lothringen...

     

    Répondre à ce message

  • #2010642

    Je n’ai pas donné car un château est toujours plus beau en ruine, surtout là avec les arbres qui poussent dedans, magnifique !

    Bon j’imagine que ça fera une belle ruine à nouveau dans 200 ans, si seulement Macron veut bien laisser 2 pierres l’une sur l’autre dans ce pays, ce qui n’est pas encore gagné...

     

    Répondre à ce message

    • #2011023

      Pour information, sachez qu’il n’est pas prévu de le "réparer" entièrement, car cela couterait environ 50 millions d’Euros, il s’agit juste de sauver dans ce cas précis ce qu’il y’a : consolider, et rénover les parties les plus belles. D’ici peu je crois qu’il est prévu de restaurer un chateau du 14e de memoire..

       
  • #2010786
    Le 23 juillet à 00:06 par Ca donne des idées
    La Mothe-Chandeniers, le château aux 18.000 propriétaires

    Hmmm, ce financement participatif pour sauver un édifice qui s’écroule, ça donne des idées.
    Je lance un appel pour reconstruire notre pays. On est 67.000.000. Si on file chacun 100€, ça fait quasi 7 milliards. On peut déjà changer les éléments défectueux des fondations...
    Chers amis, la voie est tracée !

     

    Répondre à ce message

    • #2012934

      « On peut déjà changer les éléments défectueux des fondations... »
      Pour cela il’fayt Se débarrasser de la Banque de sa dette qui pèse sur nos épaules et pour le faire ce n’est pas 7 mais plus de 2000 Miliards de $ qu’il faudra casquer

       
  • #2020109

    Bonjour,

    Je trouve l’idee excellente bien sur mais je pense que j’aurais fait partie des donnateurs si ce projet avait ete de le reparer entierement.. C’est bien dommage car il serait encore plus beau avec un toit... donc je ne donnerais pas.

     

    Répondre à ce message