Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La NSA intercepte 200 millions de SMS quotidiennement

L’Agence de sécurité nationale américaine (NSA) intercepte quotidiennement jusqu’à 200 millions de textos par jour dans le monde, écrit le quotidien britannique Guardian, se référant aux documents fournis par l’ex-agent de la CIA Edward Snowden.

En avril 2011, les services spéciaux américains interceptaient quelque 194 millions de textos par jour. Le programme spécial qui a pour nom de code "Dishfire" leur permettait d’obtenir des informations sur la localisation de l’expéditeur, ainsi que sur ses contacts et ses transactions financières, écrit le Gardian.

A l’aide du programme "Prefer", le renseignement US analysait les données contenues dans les textos automatiques reçus par les abonnés. Ainsi, ils obtenaient les informations sur les appels manqués ainsi que sur le passage des frontières, précise la source.

La base de données concernant les abonnés américains ou résidant aux États-Unis a été presque complétement détruite, tandis que les informations sur les utilisateurs d’autres pays sont conservées, est-il indiqué dans les documents fournis par Edward Snowden. Le journal ne précise toutefois pas quels pays, outre la Grande-Bretagne, sont concernés par cette surveillance.

Début juin, Edward Snowden, informaticien de 29 ans, a révélé à deux quotidiens, le Guardian et le Washington Post, l’existence d’un programme informatique secret baptisé PRISM, permettant aux États-Unis de surveiller des échanges par mail, messageries instantanées, téléphone et réseaux sociaux des utilisateurs aux États-Unis et ailleurs dans le monde.

À lire aussi, sur E&R :
- « La NSA aurait surveillé des ordinateurs non-connectés »

 

Sur les services secrets états-uniens, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

5 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #686759

    Et bien j’espères pour eux qu’ils connaissent le langage SMS parce que sinon ils vont en chier, déjà que nous même on a du mal à le lire ! :))


  • Si l’on rajoute à ça son partenariat avec les principaux réseaux sociaux, sa capacité à infiltrer un ordinateur hors ligne, son aptitude à intercepter les communications Wi-Fi et ses recherches sur l’ordinateur quantique (à même de casser n’importe quel chiffrement), on peut aisément dire que la vie privée ne sera bientôt plus qu’un beau sujet pour historiens des concepts.

    Mais comme l’a déclaré Zuckerberg il y a quelques mois : "Privacy is no longer a social norm".

    Et dire qu’il y a encore des gens pour nous traiter de parano-complotistes ... ces mecs seraient sur le pont du Titanic incliné à 45° qu’ils nous assureraient de son insubmersibilité.

     

    • Et que dire de google qui circule dans tout le pays avec son véhicule et qui a déjà été condamné pour avoir volé/pirater des données via wifi...Ce pays est sous dictature ET espionné par les usa jusque dans le moindre recoin...


  • Peut-on vivre sans SMS ? That is the Question , Be or not ?


  • AH ! MERCI E&R ! je suis très heureuse que vous reparliez de cette barbarie des temps modernes qu’est l’espionnage par la téléphonie, sur un autre post, j’en parlais et @magnavéritas, (je te salue camarade), m’a dit que j’étais une cinglée de raconter ce genre de chose ! Tout le monde sait que au jour d’aujourd’hui ce n’est plus, malheureusement de la science fiction et cela depuis plusieurs années déjà. Si on est un tant soi peu observateur, on s’aperçois assez vite que l’on est surveillée. Dire que cela n’existe pas est pour moi très..bizarre !