Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La Petite Histoire – Bazeilles, la dernière cartouche de l’Empire

La guerre franco-prussienne de 1870 aura été un désastre et marqué la fin du Second Empire. Mais au sein de cette débâcle, on retiendra comme toujours les hauts faits d’armes de notre armée, et la bataille de Bazeilles en fait pleinement partie. Durant deux jours, du 31 août au 1er septembre 1870, les marsouins et les bigors de la Division Bleue vont résister héroïquement aux assauts des Bavarois. En nette infériorité numérique et malgré un cruel manque de moyens, ils se battront avec honneur pour tenir la position coûte que coûte, et ce jusqu’à la dernière cartouche, qui sera symboliquement tirée par le capitaine Aubert. Retour sur cette bataille hors du commun commémorée aujourd’hui encore par les troupes de marine.

 

Héros français, sur E&R :

 






Alerter

38 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2682656

    Hommage à ces français courageux qui se sont battus comme des lions !
    À l’époque on n’utilisait pas encore nos "troupes coloniales" pour massacrer nos cousins germains et on se payait le luxe de s’entretuer entre européens ! Et rebelote en 14 !
    Aujourd’hui le régime dissout les mouvements identitaires qui veulent protéger nos frontières !

     

    Répondre à ce message

    • Vous avez tout faux cher compère.
      Les tirailleurs algériens ont fais toutes les campagnes du second empire, dès la guerre de Crimée.
      Les RTA ont servis la France avec honneur et loyauté, ils font partis des régiments les plus décorés de l’armée française.
      En 1870, ils ont réalisés des charges héroïques et suicidaires aux côtés de la cavalerie lourde française à Froeschwiller notamment, avec le 12e Cuirassier, régiment de LF Céline.
      Ces troupes n’ont massacré personnes et ont toujours été respectée dans l’armée française.
      Ne dites pas n’importe quoi, des anciens ayant servi dans des RTA ou leurs descendants peuvent vous lire !

       
    • #2682766

      @abcd. C’est vrai que c’est tout à la "gloire" de la France d’avoir utilisé de la chair à canon ramassée dans nos colonies en leur apprenant "nos ancêtres les gaulois" ! On paye aujourd’hui cette dette éternelle du "sang versé " (ce qui est vrai) avec l’immigration ! Cocorico et sus aux boches !

       
    • #2682782
      Le 10 mars à 13:30 par mouais ... mais non ... et euh ... c’est pas une fierté tu sais (...)
      La Petite Histoire – Bazeilles, la dernière cartouche de l’Empire

      "Ces troupes n’ont massacré personnes et ont toujours été respectée dans l’armée française.
      Ne dites pas n’importe quoi, des anciens ayant servi dans des RTA ou leurs descendants peuvent vous lire !"

      Y compris en 1944 lors des pires exactions de la guerre ? Et plus largement, les pires exactions que l’armée française ait commis depuis les guerres napoléoniennes (et encore, je dirais plutôt de exactions du niveau des guerres d’Italie à ce niveau là). Il ne faut pas déformer la réalité non plus.

      Ensuite, il ne faut pas confondre régiment colonial et troupes indigènes. Les coloniaux étaient pour la plupart des blancs ou des européens installés dans les colonies, ou des citoyens ayant obtenus la nationalité (noirs, arabes ou juifs nationalisés, etc.).

      Il faut arrêter sur le fantasme d’une armée française composé à 25 ou même 10% d’étrangers, ça ne rend pas honneur à la France, à part nous faire passer pour des Byzantins, je ne vois pas l’intérêt, la vérité, ni la fierté à en retirer.

      J’ai pas les chiffres en tête, mais on peut les regarde si tu veux. Je doute énormément qu’il y ai eu plus de 2 ou 3 000 "indigènes" dans la campagne de Crimée, tout comme je doute qu’il ait été plus de 25 000 engagés indigènes durant la guerre franco-allemande (ce qui fait approximativement les forces que le Poitou aurait pu lever tout seul de son côté, c’est pas les régiments écossais de la guerre de cent-ans non plus). N’oubliez pas qu’il faut des bateaux pour traverser la mer, des fusils pour les soldats et des balles à tirer, choses qui manquait parfois à l’Armée Impériale comme à Héricourt où même les Français n’avaient pas de couvertures à -10°C, alors des sénégalais et algériens sur ce front-là, je me marre. Un soldat ça se mobilise et ça s’équipe, ça part pas comme ça un beau matin.

      Les indigènes français ont principalement servis aux fronts situés près de leurs terres, notamment en Afrique ou pour la garde des autorités françaises (bah oui, quand les soldats coloniaux partaient, il fallait bien que quelqu’un reste pour protéger l’ambassade ou les colons, c’était le boulot des recrues indigènes encore mal formées aux manœuvres de la troupe, sans compter qu’un certain nombre d’entre eux parlaient le tiraillou, et c’est pas juste deux mots qui changent, c’est une structure de phrase plus fumeuse que celles du fin fond de la Charente).

      Donc mollo sur la déformation historique, surtout celle-ci, ça aboutit à rien de bien, surtout pour la France, c’est pas glorieux.

       
    • Déjà c’était pas plus de la chair à canon que les métropolitains.
      Ensuite c’est pas des descendants de tirailleurs algériens qui polluent nos cités. La valeur militaire se transmet de génération en génération, et ceux qui ont porté les armes de la France en son fière.
      C’est comme dire que les anglais sont enmerdés par les népalais parce qu’ils ont les Guhrkas !

       
    • #2682846

      abcd n’a jamais entendu parler des "maroquinades" en 1944, en Italie, sous les ordres du "libérateur" Juin ! Les italiens en font encore des cauchemars !

       
    • Darme Alain

      "nos cousins germains"
      C’est de l’humour ?

       
    • Ah oui puis j’aimerais revenir sur cette histoire des marocains. Parce que c’est très souvent qu’elle revient ici...
      OK. Supposons que les italiens ont raison. Croyons les sur paroles. On garde cette version en la criant sur tout les toits comme beaucoup le font ici.
      Alors à ce moment là cher ami, pourquoi tu fais pas la même propagande avec les allemands qui coupaient les mains des enfants en Belgique et dans le nord de la France en 14 ?
      Parce qu’on l’a entendue celle là aussi !

       
  • #2682680

    Propos illustrés par la peinture d’Alphonse. de Neuville,"Les dernières cartouches",exposée au Salon de 1873.
    Ed. Detaille,E.Meissonnier,A. Morot,P-G Jeannot,E-J Delahaye,entre autres peintres,surent le mieux immortaliser cette guerre.
    E. Zola,avec "La Débacle" qui connut un très grand succès à son époque,fut hébergé chez le peintre Philippoteaux qui lui fit visiter les champs de bataille.
    Après cette guerre perdue,l’esprit de revanche fut exalté dans tout le pays.
    La France qui a connut au cours de sa grande histoire,des heures noires,s’est toujours relevée,n’en doutez point,camarades d’E et R.

     

    Répondre à ce message

    • #2682763
      Le 10 mars à 13:12 par révolution permanente
      La Petite Histoire – Bazeilles, la dernière cartouche de l’Empire

      Oh ça se relève toujours mais ça dépend pour qui et à quel moment, et pour retomber aussitôt dans le marasme, l’histoire c’est comme une onde, ça ondule, y’a rien de figé !
      En 1889 c’est la grande expo universelle où la France semble réconciliée avec le monde et renouer avec un certain rayonnement, mais en 1914 rebelote !
      Le type né en 1885 s’imprègne de cette époque bénie, on est sur un plateau, il ignore tout des heures noires, mais en 14 il est convoqué au front et là il tombe dans l’enfer, et alors il se demande quand la France se relèvera, pas le temps il saute à Verdun... et en 1920 les heures noires sont déjà loin derrière, qu’on veut oublier, ça s’est relevé d’un coup, mais il était plus là pour le voir !...
      Ça se relèvera, oui... mais une grande histoire pour ceux qui s’en tirent, pas forcément les plus courageux d’ailleurs !

       
    • #2682900

      @révolution permanente :
      J’avais voulu donner une note d’espoir au travers du marasme dans lequel nous ressentons parfois la vie,même par delà nos défaites.
      Vous êtes venu,non pas en révolution permanente,mais presque en défaitiste sur la destinée humaine,dressant un tableau expressionniste de sa condition.
      J’ai voulu donner une note d’espoir,car c’est l’espoir qui fait vivre et fait croire encore en demain.
      Sinon,vous pouvez toujours vous mettre un plomb:alors,on se bat ?on se barre ?on est vaincu d’avance ?.
      Mon conseil amical :
      mangez de l’ail,çà fait tourner le sang,c’est bon pour la santé et pour la révolution permanente !

       
    • J’avais compris joueur de go !
      Ce qui me rassure moi c’est quand j’y comprends quelque chose, pas en vivant sur l’"espoir" qui relève plus de la niaiserie ou de la paresse - je préfère parler de foi d’ailleurs.
      Une fois qu’on a compris ce mouvement de l’histoire fatal, la question qui suit pour continuer à essayer de comprendre, c’est qui ou ce qui motive cette révolution permanente qui ne nous laisse jamais en paix, nous "les gens qui ne sont rien" comme dit Macrocon ?

       
  • Dans "Les beaux draps" (1941) Céline note que "la défaite de 1870 fut un haut fait d’arme comparée à la déculottée de mai-juin 1940"

     

    Répondre à ce message

  • L’armée française a eu tort d’accepter de se battre pour cet imbécile de Napoléon III qui a déclaré la guerre à la Prusse : ses chefs auraient du faire un coup d’Etat pour le renverser . La paix aurait été préservée et on aurait gardé l’Alsace Moselle et il n’y aurait pas eu de catastrophique guerre de 14 .

     

    Répondre à ce message

    • Euh @virgile, vous êtes au courant de la dépêche d’Ems ? C’est Bismark le véritable provocateur de cette guerre, surement pas Napoléon III qui n’en voulait à aucun prix (notre armée était en pleine réforme, entre autre). Mais la pression de son entourage, la maladie ainsi que la populace parisienne en ont décidé autrement....

      Marre de lire les même co***ies, surtout ici, sur un site patriote !

       
    • #2682898

      Napoléon III était très copain avec les anglais (c’est d’ailleurs là-bas qu’il est parti se réfugier). Perfide Albion. Tout est dit.
      En 1939, alors que la Pologne était prête à négocier avec Hitler concernant Dantzig et les minorités allemandes, l’Angleterre est venue assurer la Pologne de sa protection au cas où l’Allemagne l’attaquerait. On connaît la suite.
      Que la bourse de la City se déplace à Francfort (où à Paris) a toujours été le cauchemar de nos mondialistes anglo-saxons, encore aujourd’hui.

       
    • #2682955

      @Paul 82 : vous avez parfaitement raison.

       
    • @Paul82,

      Laissez tomber camarade, on a à faire à des gens qui n’aiment pas la France et détestent son histoire de toute façon.
      Par contre l’Allemagne, ils adorent. Quoi qu’elle fasse.
      Voilà pourquoi les français se plaisent tant dans le IVe Reich qu’est l’Union Européenne.
      Le français à quelques chose de sadique tout de même. Plus il en prend dans sa gueule, plus il admire celui qui met les baffes. C’est fini le temps des chevaliers médiévaux où lors de la cérémonie pour devenir digne de porter ce titre, le mentor mettait un pain dans la gueule du jeune chevalier en lui disant : "c’est le dernier coup que tu ne rendras pas ! ".
      Ps : et je ne suis pas germanophobe, je tiens à le préciser avant que les Stahlhelm du net me tombent dessus. J’adore le peuple allemand. Quand il franchi pas le Rhin. À l’Est, c’est son domaine après tout... Mais il a rien à foutre en Gaule.

       
    • Après Napoléon 1er qui a fait tomber la France derrière l’Angleterre, voici le neveu qui fait tomber la France derrière l’’Allemagne, ce qui la relègue à la troisième place ! Et il y a des gens qui admirent ces deux là ! Quels cons !

       
    • #2683142

      @paulo82. Pas la peine de nous sortir la "dépêche d’ems" qui fût un prétexte, c’est bien Napoléon III qui a déclaré la guerre à la Prusse ! Ça c’est factuel !

       
    • #2683147

      @abcd. "J’adore le peuple allemand. Quand il franchi pas le Rhin.".
      1/ les germains ont toujours franchi le Rhin (les Francs, ce qui à donné la France, en allemand Frankreich, le royaume des Francs).
      2/ tu ferais mieux de t’inquiéter de tous ceux qui franchissent la méditerranée !

       
    • @abcd. "Plus il en prend dans sa gueule, plus il admire celui qui met les baffes".
      Quant au coq gaulois plus il déclare des guerres, plus il en prend dans la gueule !

       
    • @Maurassic Park

      Surprenant de la part d’un maurassien !
      J’ai toujours revendiquer la partie germanique des origines de la France.
      Mais la France reste latine, de culture gréco-romaine.
      Maurras le revendique haut et fort.
      Les francs ont embrasser cette culture.
      Ils sont pas venu pour détruire la Gaule et proclamer la Grossdeutschland à ce que je sache.
      Si nous étions tant germains que ça, pourquoi le royaume de France n’a pas rejoint le Saint Empire ?
      Bizarrement, elle s’est toujours défendue.

       
  • J’encourage la lecture de "Sueurs de sangs", recueil d’anecdotes et d’histoires insolites écrites par Léon Bloy à propos de ce conflit. Il y a participé en tant que franc-tireur.

    Trouvable sur wikisource :

    https://fr.wikisource.org/wiki/Sueu...

     

    Répondre à ce message

  • #2682810

    J’ai étudié en détail la guerre de 1870. Je recommande à tous de le faire. C’est la mère de toutes les guerres. Ce qui est terrible, c’est cette accumulation de défaites injustes et terribles car les soldats se sont montrés héroïques. Finalement, on finit par en pleurer. Pleurer sur la France et ses malheurs. On sent ce qu’était le sentiment patriotique. Cette défaite était plus qu’une défaite, c’était une humiliation et elle n’était pas supportable.

    Le détail touchant, c’est celui du tirailleur mauresque. Un camarade des colonies ! Tout était possible et tout a été gâché. Du traité de Francfort aux accords d’Evian, toujours la France humiliée.

     

    Répondre à ce message

    • #2682933

      Alors d’où vient ce "roman national" ?...

      Car si on cumule les défaites et les victoires, mais dans un tableau malgré tout déclinant, voire décadent, où est la fierté ?
      Sans doute (j’ai fais l’armée) au seul niveau de la compagnie où au moment nécessaire il a fallu faire corps - c’est encore cette idée qui soude les forces de l’ordre,
      mais pour ce qui est de servir le pays dont on n’a à 19 ans qu’une idée vague, ou de "servir le drapeau" : quel drapeau ? qui se cache derrière ? quels sont ses buts inavouables ?

      Et on voit bien, à part pour les férus d’histoire, que la mémoire s’efface peu à peu et tombe dans l’oubli, on ne garde que les "grandes dates"... mais une vie est une vie, et un sacrifice reste un sacrifice, non ? Ça serait des cérémonies tous les jours...

       
  • #2682841

    Ahhhhh, si on avait pu rester bavarois ! ... vive la ripoux blique, vive la fronce !

     

    Répondre à ce message

  • #2682944

    Et quand on pense à ce qui s’agitait autour de la "dépêche d’Ems" ! La candidature d’un prince prussien au trône d’Espagne ! La France prise en tenaille comme sous Charles Quint ! Hors du temps. C’est comme si on avait peur qu’Ursula Van Der Leyen se fasse élire papesse pour venger le soufflet d’Anagni par Guilluame de Nogaret.

    Rien ne se passe comme prévu, et dans nos vies et dans la vie des peuples. C’est fatiguant

     

    Répondre à ce message

  • Tout était perdu, sauf l’honneur !
    [ aujourd’hui, il n’est plus question que de calcul(pifométrique) par complaisance ]
    Amen_

     

    Répondre à ce message

  • Pensée à un Marsouin en particulier....Qui delà ou il est, il se reconnaitra...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents