Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La Petite Histoire – Le rôle oublié des Français de Dunkerque

Dans le dernier film du réalisateur britannique Christopher Nolan, Dunkerque, les Français sont oubliés, relégués au troisième plan de l’histoire de cette opération d’embarquement exceptionnelle. Et pourtant, ce sont bien eux qui, entre autres, ont tenu le dernier carré, résisté jusqu’à leur capture, afin de permettre aux 400 000 Anglais de prendre le large. Un aspect dont le film ne fait pas mention. Doit-on s’en étonner ? S’émouvoir ? Se scandaliser ?... Ou raconter nous-mêmes notre propre histoire dans nos propres films ?

 

Voir aussi, sur E&R :

Sur la Seconde Guerre mondiale, ses causes, ses conséquences,
chez Kontre Kulture

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • J’ai connu un soldat français qui a été embarqué, il a navigué vers l’Angleterre. Mais le bateau a fait demi tour, et rechargé des anglais à la place des français. Il a ensuite été prisonnier toute la guerre et avait gardé une grande rancœur après les britanniques.

     

  • Super vidéo et message reçu ! Par contre faut-il des génies dans la post-production de La Petite Histoire pour exceptionnellement sous-titrer cette vidéo en anglais avant de la poster sur youtube ? Je pense que ce serait pas mal que le clin d’oeil de Christopher traverse la Manche... Ca vaudrait le coup, histoire que les Britanniques ne regardent pas que leur petit nombril.


  • #1788253

    J’habite le bassin dunkerquois. Le tournage a été un calvaire pour les figurants. On a déploré plusieurs malaises et évacuations, aux pleintes on repondait : c la guerre. Nolan a pris un cachet de 20 millions us + la location logistique helicos etc..puisse qu’il s’agissait de sa boite. Ils ont menti sur le budget puisse qu’ils l’annonçaient a 150 millions. Deux épaves gratuites, de maquettes d’avion... aucune retouche numérique pour planquer les arrière plans, ils on préféré cramer du fioul pour ça. Les pigeons du cru crient aux retombées commerciale mon cul : tt la menuiserie a été réalisée par des dechnicos anglais. les fioritures ont été données a un organisme qui fait bosser gratos des jeunes en insertion donc gratos. L’équipe française a été traitée comme de la merde. Le site box office mojo indiquait bien 150 millions de dollars et c marrant mais en court d’exploitation il a perdu 50 patates en route. Le film est une merde totale et aurai été un bide bien mérité si la totalité des critique de la planète n’avaient pas crié au chef d’oeuvre de peur de se prendre un Stuqua de l"OTAN sur le coin de la gueule. Dunkerque : un chef d’œuvre de cynisme.


  • Dans la même veine, il y avait eu le jeu vidéo « Battlefield 1 » (sortie en 2016) qui se déroule pendant la Première Guerre Mondiale et où l’armée française est absente.. !

     

  • Les français préfèrent faire des films sur le mouvement gay/Lesbien. Besson, au lieu d’investir 200 millions dans sa dernière daube Valerian , ferait peut-être mieux de s’intéresser à la gloire de l’histoire de France, je suis persuadé que le public serait au rdv. Concernant le film de Nolan, que j’ai adoré, je pense que l’angle qu’il avait choisi ne lui permettait pas de développer sur le rôle de l’armée française dans cette opération. Il ne faut pas voir du mépris de sa part d’après moi.

     

    • Je préfère que Luc Besson ne s’attaque pas à l’histoire de France , car quand on voit le résultat avec son Jeanne d’Arc , on est heureux qu’il ne le fasse pas plus souvent ... ( même si un biopic de De Gaulle avec Jean Reno dans le rôle-titre, çà pourrait être drôle - il pourrait même inviter Dieudonné en guest-star dans le rôle de Adolf Hitler ... ) ;-)


  • Difficile de voir un Français réaliser un long métrage sur un épisode quelconque démontrant le passé glorieux de notre pays avec toute la clique qui domine la profession et son inclinaison naturelle à cracher sur notre pays.

     

  • Je fais un mini spoil.Le moment que j’ai le plus aimé dans le film c’est quand le français serrant la main a l’anglais lui dit ! Bon voyage l’anglais ! J’ai rit dans le ciné et j’étais bien le seul.Les gens n’ont pas compris pourquoi,c’est en outre que je savais que les français se sont sacrifiés pour permettre le réembarquement.


  • Week-end à Zuydcoote


  • Ce que je retiens surtout de ce film c’est un message politique pour une fois intéressant : des anglais qui luttent pour s’arracher au continent européen qui appartient à l’Allemagne victorieuse, on pense qu’ils ne vont pas y arriver, qu’ils vont être tués ou mis à la merci de l’armée allemande et finalement, à la fin, ils s’en sortent et regagnent l’Angleterre et la Liberté (on parle bien d’un film sorti dans un contexte où le brexit est sur les rails).

    Moralité : "Barrez-vous de l’Europe et ne soyez pas soumis à Berlin."

    Fuck the EU comme dirait Victoria Nuland.


  • Le film Dunkerque est destiné, comme le dit Lannes, a un public américain globalement ignare et qui ne connaît la seconde guerre mondiale que par les films hollywoodiens. Il ne fallait donc pas s’attendre à un film cocardier à la gloire de nos soldats. Hollywood traite systématiquement le sujet WW2 de façon délirante, entre la propagande grossière ( pearl harbour, Fury) et le registre plus subtil de la "glorification réaliste " ( le soldat ryan, band of brother. ...) Dunkerk échappe à cette démagogie en montrant des soldats qui ont peur et rentrant chez eux "avec la merde au cul " comme dirait Céline.
    Les commentaires des français aigris sur l’absence de casques Adrien dans le film ou des figurants mal traités me font bien marrer. C’est aux français de raconter leur histoire sur grand écran. Pas aux yankees.

     

    • Il y a bien récemment " La rébellion cachée " sur les guerres de Vendée ou plus vieux un bon film sur le Saint curé d’Ars mais ce sont des films à petits budgets. On en connaît suffisamment pour faire des sagas d’anthologies sur Saint Louis, Clovis ou Charlemagne mais la propagande judéo-protestante serait très forte. Leurs femmes étaient bien trop dignes pour qu’ils prennent ce risque, ça ferait un bide, tant les mensonges seraient nombreux. Une adaptation des " Héroïnes de Dieu : l’épopée des religieuses missionnaires au XIXème siècle " d’Agnès Brot et Guillemette de la Borie aurait été fabuleux mais pareil trop risqué. Non cher Maxime vous aurez droit au mieux à un biopic en trilogie d’Aliénor d’Aquitaine ou d’autres bourgeoises libertaires du XVIIIè et pis c’est marre.


  • #1788339

    Surtout oublié , est le fait que deux bateaux contenant des milliers de soldats Français ont été bombardés , et coulés par ... les Anglais !!!

    Il y a eut seulement 2 rescapés ...

     

    • Je me souviens parfaitement que l’anglophobie de certains français même après la guerre qui était justifiée par la manière dont les français ont été traités à Dunkerque et que les gaullistes avaient du mal à justifier. C’est l’image des fameux "coups de rames sur la tête" qui a eu du mal à passer.

      Mais on dit béatement aujourd’hui qu’ils ont bien fait puisqu’ils nous ont "libérés" (en détruisant la moitié des villes de l’Europe de l’Ouest et en condamnant l’Europe centrale à 70 ans de tyrannie communiste)


  • de la defaite de 1940,je reste sur ce que j’ai appris : nos chefs sont des incompetents,ils nous foutent dans la merde, y a toujours une voix qui crie dans le desert pour leur dire "vous vous gourez,vous etes en retard d’une guerre" ( de gaulle) . ce lanceur d’alerte ,cet empecheur de tourner en rond on va le faire taire en le clouant sur une croix et comme ca on peut continuer a commander jusqu’a la catastrophe finale.
    le message d’espoir ? bah apres tout,faut juste pas mourir en obeissant a ces incompetents. un serf ou un esclave s’en foo de qui lui donne des ordres...qu’il obeisse a un allemand,un iman ou un rabbin, il doit toujours obeir. Que les requins se massacrent entre eux,ca rallongera toujours un peu l’esperance de vie des sardines...


  • Lannes a tout à fait raison : ne faisons pas de mauvais procès à Nolan. J’ai vu ce film : une photo bien travaillé, musiques de Hans Zimmer et un scénario épuré (un peu trop d’ailleurs). De la qualité.

    C’est à nous Français de nous réapproprier notre histoire, pas les autres. Il y a les quelques video du Cajun sur youtube par exemple, c’est mieux que rien. Ou encore la "petite histoire" de Christopher Lannes, c’est pas mal non plus. En revanche je n’attends rien de Canal+ et compagnie..... Rien de bon en tout cas.


  • Je suis étranger et je tiens à exprimer ici un jugement impartial concernant principalement la défense de l’honneur du soldat français par l’ennemi, comme le fait le Général Allemand par écrit devant Dunkerque.
    Je pense qu’il n’y a pas de plus grande gage que ce témoignage pour reconnaitre la bravoure et les qualités militaires du soldat français pendant cet épisode. Car pour moi, il s’agit là de la parole d’un homme dont l’honneur a été conquis au champ de bataille.

    Dans le monde entier on sait que les alliés étaient les bons et les allemands (soit boches ou nazis) les méchants.

    Au passage je voudrais savoir s’il y a eu des généraux français qu’aient faits là même chose avec l’ennemi après la fin de la deuxième guerre mondiale.

    Le Général De gaulle a défendu l’honneur du Général Ramcke, le défenseur de Brest, ville qui d’ailleurs a été détruite par l’aviation anglo-américaine, devant la cour française qui le condamne pour crimes de guerre ?


Commentaires suivants