Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La Petite Histoire – Les Américains ont-ils vraiment sauvé l’Europe en 1917 ?

Dans cet épisode de La Petite Histoire, Christopher Lannes tente d’analyser le rôle joué par les « Sammies » sur le terrain. Au-delà de la bravoure des Marines, qui ont réalisé quelques exploits, quel est le bilan de l’intervention américaine au regard de la guerre dans son ensemble ?

 

 

Découvrir les soubassements de la Première Guerre mondiale
avec Kontre Kulture :

La Petite Histoire, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

25 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • L’histoire peut être moins erronée lorsqu’elle est disséquée point par point ,comme ce cas précis .


  • "Quand la guerre sera finie, nous pourrons les amener à penser comme nous, car à ce moment là ils seront, entre autres choses, à notre merci sur le plan financier."

    Le président des États-Unis d’Amérique Wilson s’adressant par écrit à son confident, le colonel House, au sujet des pays européens.


  • Pétain en 1917 : " J’attends les Américains et les chars " (les 9000 chars Renault qui seront livrés et qui contribueront à refouler les Allemands) .


  • Dans ses "Mémoires inutiles" Paul Morand écrit que Pétain et Laval, sous l’occupation, et contrairement à l’idée reçue, étaient très pro américains : ils se souvenaient de l’aide américaine en 1918 . Cela n’empêcha pas les US de les abandonner à leur sort à la "Libération" .


  • Si vous cherchez sur Internet vous constaterez que tous les articles consacrés aux pertes US parlent de plus de 100 000 morts US en quelques mois . Il ne faut tout de même pas minimiser leur engagement . Les cimetières des soldats US morts en France ont été concédés à perpétuité aux Etats-Unis et ne sont soumis à aucune sorte de taxes ou d’impôts . C’est bien le moins que l’on pouvait faire pour eux .

     

  • Les américains sont la peste de l’Europe. Leur premiers pas sur le continent coïncident avec l’arrivée de la grippe espagnole qui fit au moins 25 millions de morts.
    Comprendra qui pourra.


  • Été 1916 : les Alliés à genoux, l’Allemagne propose la paix

    Alors permettez moi de vous raconter ce qui c’est réellement passé tandis nous étions tous endormis. La Première Guerre mondiale survint durant l’été 1914. Il y a ici peu de gens de mon âge qui se souviennent de cela. Cette guerre fut menée d’un coté par la Grande-Bretagne, la France et la Russie, et de l’autre coté par l’Allemagne, l’Autriche-Hongrie et la Turquie. En l’espace de deux ans, l’Allemagne avait remporté la guerre.

    Non seulement l’avait remportée nominalement mais aussi réellement. Les sous-marins allemands, qui furent une totale surprise pour le monde, avaient balayé tous les convois de l’océan Atlantique. La Grande-Bretagne se trouvait sans munitions pour ses soldats, avec juste une seule semaine de ravitaillement, et après cela, c’était la famine. Au même moment l’armée française s’était mutinée. Ils avaient perdus 600 000 soldats à la fleur de l’age dans les batailles de défense de Verdun et de la Somme. L’armée russe avait déserté ; ils ne voulaient plus jouer à la guerre et avaient raccroché leur « jouet » pour retourner à la maison ; d’ailleurs ils détestaient leur tsar. Quant à l’armée italienne, elle s’était littéralement décomposée. Durant exactement la même période, pas un seul coup de feu n’avait encore été tiré en territoire allemand, pas un seul soldat ennemi n’avait encore franchi la frontière allemande.

    Pourtant, l’Allemagne proposait un accord de paix. Ils offraient à l’Angleterre une paix négociée appelée par les juristes un status quo ante basis, signifiant « cessons le combat et retournons aux conditions d’avant la guerre ».

    L’Angleterre envisage la paix, intervention sioniste pour impliquer les États-Unis

    Durant l’été 1916, l’Angleterre considérait sérieusement cette proposition. Ils n’avaient d’ailleurs pas le choix. C’était soit accepter cette offre de paix noblement proposée par les allemands, soit aller vers une défaite certaine.

    Tandis que cela se discutait, les sionistes de l’Europe de l’Est rencontrèrent le British War Cabinet. Je vais être bref, car ceci est une longue histoire ; mais je détiens tous les documents prouvant mes déclarations. Ils dirent : « Écoutez nous, vous pouvez encore remporter cette guerre… Ne baissez pas les bras…vous n’êtes pas obligé d’accepter la proposition de paix faite par l’Allemagne. Vous pourriez gagner cette guerre si l’Amérique venait à vos cotés en tant qu’alliée. » Les États-Unis étaient alors hors du conflit.

     

    • Les américains étaient hors du conflit en 1916 ?

      Comme pour la deuxième guerre mondiale des le début de la guerre
      la déjà énorme industrie US c’est mise aux services des alliés.
      En France les USA fournissent 10% des importations en 1914
      30% en 1916 ( de 850 à 6800 millions de Francs )... .

      A tel point que de le début de la guerre de nombreux sabotages des teutons
      essayent de réduire aux silence l’industrie US.

      Il est des lors totalement compréhensible que les USA n’aient rentré militairement dans le conflit que quand les teutons ont décidé de couler les navires de transports "neutres" transportant les marchandises yankees vers les alliés.

      On peut d’ailleurs dire que tout comme pour la 2° guerre mondiale,
      l’ apport décisif des USA à la victoire en Europe c’est la mobilisation de son industrie,
      bien plus que ces soldats en eux mêmes.


  • Suite
    Nous étions jeunes, nous étions innocents, nous étions puissants. Ils dirent à l’Angleterre : « Nous vous garantissons d’embarquer les États-Unis contre l’Allemagne dans cette guerre, si vous nous promettiez la Palestine après la victoire. »

    En d’autres termes, ils firent ce pacte : « Nous nous chargeons de ramener les Etats-Unis en tant qu’allié ; le prix à payer sera la Palestine, après bien sûr, la défaite de l’Allemagne, Autriche-Hongrie, et Turquie. » L’Angleterre avait autant de légitimité de promettre la Palestine à quiconque, qu’auraient les États-Unis de promettre le Japon à l’Irlande pour quelque raison que ce soit. Il est absolument absurde que la Grande-Bretagne, qui d’ailleurs n’a jamais eu aucun lien en quoi que ce soit ou même un intérêt quelconque, pas plus que de droit par rapport à ce qui est connu en tant que « Palestine », ait à l’offrir comme part du gâteau pour payer les sionistes en service de leurs actions pour impliquer les États-Unis contre l’Allemagne.

    Octobre 1916 : les sionistes font entrer les États-Unis en guerre – Déclaration Balfour

    En octobre 1916 cette promesse fut faite malgré tout. Peu de temps après cela, je ne sais pas combien d’entre vous s’en souviennent, les États-Unis, qui étaient presque totalement « pro-Allemands », soudainement entraient en guerre aux cotés des Britanniques.

    Je répète que les États-Unis étaient quasiment pro-Allemands ; parce que les journaux étaient tous contrôlés par des juifs, les banquiers étaient juifs, toute l’industrie des mass media et de l’information dans ce pays était sous contrôle juif. Et il s’avère que les juifs étaient pro-Allemands. Parce que beaucoup d’entre eux étaient venus d’Allemagne, et ils ne rêvaient que d’une chose, voir les Allemands faire abdiquer le Tsar. De tous temps les juifs n’ont jamais aimé le tsar de Russie et ils ne voulaient pas le voir remporter la guerre. Ces banquiers juifs allemands, comme Kuhn & Loeb, et beaucoup d’autres banques américaines, simplement refusaient de financer la France ou l’Angleterre du moindre sou.

    Par contre, ils versèrent des sommes colossales à l’Allemagne. Ils avaient choisi leur camp depuis le début de la guerre. Ils dirent : « Tant que l’Angleterre et la France sont liés avec la Russie, ils n’encaisseront pas le moindre dollar. » Ils procurèrent à l’Allemagne des fonds monétaires pour défaire la Russie.

    discours de Benjamin Freedman
    à l’hôtel Willard (Washington DC) en 1961

     

    • Excellent rien à redire


    • oui dolf, tres bien, c’est le roman national proallemand antijudaique que l on entend chez les nationalistes aux etats unis, mais c’est un roman national. et surtout cela n’est pas le notre.

      cela donne encore le beau role aux usa et leur fait croire "qu ils sont venus nous sauver" et qu" ils ont retourné la guerre".

      il se trouve que les francais n ont jamais envisagé d arreter la guerre, et que les americains ne sont arrivés qu en fin 1917 quand la guerre etait deja retournée.

      50 000 morts comparés a 1 500 000 mort c’est derisoire. c’est 3 pourcents de nos pertes, pour 1 annee de combat cad pour 25% de la duree du conflit.

      et surtout cela a permis aux americains de mettre leur grain de sel, et avec les anglais de refuser le plan de Petain d’aller occuper le territoire allemand avant de signer l’armistice afin que la population allemande prenne conscience de la defaite, et de s’opposer a Clemenceau lors du traité de versaille dont les defauts ont pourtant depuis ete attribués aux francais...(c’est ce que l on apprend dans les ecoles francaises...) avec notamment les freres warburg l’un pour lallemagne, lautre pour les etats unis, tous les deux juifs. afin d’eviter que la france ne prenne trop de place.

      les americains ne sont pas venus contre leurs interets, c’etait leur premier pas dans la prise de controle du monde.

      et la france est la grande victorieuse de la premiere guerre mondiale. Mais la venue des usa a globalement deservi la france lors de la resolution du conflit. 100 ans apres on a encore beaucoup de mal a ecrire notre propre roman national.


    • pardon c’est a l’été 1918 que les americains sont arrivés, avec la grippe espagnole (qui a fait 60 000 morts chez leurs soldats).


    • Bon tant qu’on y est dans ce genre de comptabilité morbide 5000 portugais sont mort durant ce conflit envoyé par la toute jeune démocratie portugaise et on en parle jamais (faire le rapport entre les 2 pays)


  • 107 morts en 1917.
    Je ne parle pas de complot organisé, je dis simplement que le premier débarquement américain en Europe coïncide avec l’arrivée d’un fléau qui fera davantage de morts que la guerre elle-même.
    Et je pense en effet que l’importation du modèle culturel américain a largement participé à la destruction de la France.
    Notre pays est aujourd’hui dans une situation analogue à celle de 1420, la défection ou la trahison de nos élites y ayant largement contribué : il est redevenu une colonie anglo-saxonne.

     

    • globalement d accord sur le desastre actuel, et le rapport avec la guerre de 100 ans dans le coté desesperé.

      si ce n’est que la guerre de 100 ans etait une guerre de succession, sachant que l angleterre etait (et se percevait comme) une colonie francaise, dirigée par des rois d’origine francaise qui devaient preter allegeance aux rois de france a chaque couronnement.

      il se trouve qu a la mort de phillipe lebel, les cousins anglais ont estimés que la couronne de france revenait a leur roi, qui serait de toute facon venu gerer les deux royaumes sous forme d’un royaume geant reunifié depuis paris. et la langue anglaise n’aurait pas pris son envol, (et on peut meme imaginer que le francais se serait implanté definitivement chez les anglais, et l’anglais aurait eu le sort du provencal), la reforme n ’aurait pas eu lieu en angleterre. c’est une histoire parallele pas si horrible, mais quoi qu il en soit la dominance etait le royaume de france.


  • 117 000 morts
    206 000 blessés

    C’est legerment différents des données cités dans la video.
    et ca mérite un peut plus de respect que ce qui y est évoqué

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Perte...

     

    • 50 000 morts au combat
      60 000 morts de la grippe ’espagnole’


    • Effectivement, on peut légitimement critiquer l’impérialisme américain et une certaine américanisation de la France et de l’Europe qui découla de leurs interventions en 1917 et en 1944. Mais quels que soient les chiffres avancés, au delà de tout discours politique, il ne faut pas oublier que les américains qui ont laissé leur vie en Europe, certes, probablement davantage pour des intérêts capitalistes que pour l’intérêt du peuple Français, sont comme à chaque guerre, des jeunes d’à peine 20 ans du fin fond du Texas ou d’ailleurs, envoyés au casse-pipe par les élites mondialistes, qui ne méritent pas le mépris.


    • Wikipedia n’est pas vraiment fiable sur le plan historique, surtout en français. En anglais, on est déjà un peu mieux informé.
      Eh oui, le contrôle est partout.
      Si bien qu’on accorde plus de confiance aux commentaires étayés bien écrits d’un inconnu sur ce site qu’aux données officielles relayées par wikipedia.
      Derrière les commentateurs anonymes ici et dans d’autres médias non officiels, se trouvent souvent des intellectuels de haut vol, très bien documentés, parfois même connus.


    • Il parait que Wiki c’est pas fiable selon certain...
      Alors voici la source de Wiki.
      Le congres des Etats Unis.
      Mais sans doute que certains nous sortions que ces chiffres sont trafiqués par le congres US...

      https://fas.org/sgp/crs/natsec/RL32...
      Pres de 4,8 millions d’hommes engagés dans le conflit
      plus de 116 000 morts et 200 000 blessés

      Et je me fou que les soldats yankees soient mort ici sous les balles teutonnes
      la grippe espagnole ou de multiples orgasmes du aux bordels civils et militaires
      qui parsemaient l’hexagone.

      De toutes manières,
      si il y a une évidence à la première guerre mondiale
      c’est qu’elle était encore plus stupide et inutile que d’habitude.

      Et cela même dans l’optique des élites qui y voyaient un moyen
      de bloquer l’avancé des idéaux anarchistes,
      marxistes et internationalistes qui les effrayaient tant
      parmi les classes populaires.


    • nous75 : oui bien sur cela a ete un carnage pour tout le monde. mais il se trouve que 50 000+ 60 000 cela donne bien 110 000.
      pas la peine de t ’enerver. il se trouve que si tu parles l’anglais, tu verras que les francais se font cracher a la gueule constamment, en particulier pas les americaisn (pas d’ailleurs par les vrais patriotes americains). il est donc legitime de defendre notre histoire en se bornant aux faits. pourquoi le rappel de chiffres te met dans un etat pareil ? tout ce qui fait oublier que la premiere guerre mondiale est avant tout une vctoire francaise est a condamner si l’on est patriote francais. on nous emmerde assez avec la deuxieme guerre mondiale. le sacrifice a été trop grand pour laisser cela passer.

      si j’ai précisé la grippe espagnole c’est qu elle est probablement arrivée avec les amercains, et cela a éte un carnage encore plus grand que la grande guerre.
      et aussi si le nombre de morts au combat est donc de 50 000 pour les yankees (car ils n’ont pas contracté la grippe dans les tranchées donc inclure les 67000 morts de la grippe n a pas de sens) , a partir de l’ete 1918 c’est a dire sur le dernier trimestre de la guerre, cela remet en perspective toute l’ideologie betement proamericaine primaire.

      j’espere qu au prochain conflit (le plus tard possible), les francais aussi auront "l’intelligence" de laisser le monde s’etriper et de n’arriver qu au dernier trimestre, eventuellement en faisant tourner leur industrie. mais il y a pas de quoi en etre fier.


  • On n’apprend rien ! Je n’ai jamais perçus les américains comme les "libèrateurs" de l’Europe pour la 1ere guerre mondiale et je n’ai jamais entendus cela dans mes cours d’histoire ! Tout au plus ils ont apporter la diffèrence qui à fait basculer la guerre vers la fin, mais ce sont avant tout les anglais et français qui ont gagnés cette guerre !


  • Les américains n’ ont sauvé l’ Europe ni durant la 1ère guerre mondiale ni durant la seconde. Durant la 1ère l’ Europe a supporté tout le poids de la guerre, durant la 2ème c’ est la Russie qui a changé le cours du conflit en tout cas sur le théâtre européen. Les américains interviennent toujours en bon gestionnaire sur le terrain des opérations, attendant qu’ un allié ait fait tout le gros du travail pour en récolter les bénéfices après. Bon évidemment avant ils livrent des armes, "Business is business".

     

    • Les pays européens étaient pourtant le bailleur de fonds exclusif des USA, de 100 ans après leur "indépendance" jusqu’en 1914, pour financer leur logistique ferroviaire (vers l’ouest), leur industrie et leur armement.
      Pensez-vous sérieusement que l’expertise française, allemande, britannique, belge, hollandaise, italienne, espagnole, ou suédoise, injecterait autant de moyens financiers et technologiques sans calcul, stratégie ou intérêt, comme ils le font avec la Chine depuis plus d’un siècle ou le Proche-Orient (ou Israël) depuis des siècles ?
      Peut-être par charité chrétienne...


Commentaires suivants