Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La Pornocratie, de Pierre-Joseph Proudhon

Une recension de David L’Épée

Chronique parue dans le n°149 de la revue Éléments (octobre-décembre 2013) :

 

Se procurer le numéro 149 sur le site de la revue Éléments :
revue-elements.com

À lire également sur E&R, un autre article du même numéro :
« Dieudonné, Molière et lanullité de l’art contemporain »

Se procurer l’ouvrage sur le site des éditions Kontre Kulture :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #590952

    "adoption d’un droit de mort sur sa femme en cas d’insoumission",

    et bien, ma religion l’impose !!! ; et j’en suis consciente et ravie ;

    en islam, c’est l’épouse qui dépend de son mari, et c’est très bien comme ça !!!

    merci à e&r d’avoir publié ce texte

    ps : j’aime beaucoup la référence au saint simonien prosper enfantin

     

    • #591016

      Il n’y a aucun droit de mort du mari sur sa femme dans la charia. D’où sors-tu ça ?


    • #591053

      Alors, choisissez le bien, votre mari. J’en reviens pas de lire ça... Si jamais il vous assassine car vous lui avez dit :" Pas ce soir chéri, j’ai la migraine", vous veillerez à nous laisser un petit mot pour pas que la justice payée par nos impôts ne perde son temps à essayer de le condamner pour meurtre.

      Une piste peut-être pour désengorger les tribunaux de toutes ces plaintes couteuses de maltraitances maritales ;)


    • #591068

      « et bien, ma religion l’impose !!! ; et j’en suis consciente et ravie »
      Je n’aime pas intervenir mais là je m’y sens obligé

      Et bien c’est totalement faux !! je t’invite à lire ton livre et à écouter sheikh imran hosein http://www.youtube.com/watch?v=EJcG...


    • #591089

      oui, je m’excuse ; aucun droit de mort, et je sais ; j’ai simplement pris le texte d’origine comme il était

      amicalement,

      maryam


    • #591117

      BOnjour Maryam,

      Je confirme ce que dit Omar et je t invite a te renseigner sur les droits du mari sur sa femme (et inversement) en Islam. Je suis moi meme musulmane (francaise de souche convertie) et je n ai jamais lu ou entendu de telle sornette ( et pourtant a la lecture de ton post j ai cherche partout et interroge des "sachants"). Par contre le droit de mort du mari sur sa femme existait dans l Empire romain. En AUCUN cas l Islam ne permet une chose pareille.Tu dois confondre la religion avec ta culture (ou celle de ton mari)...
      Par contre je suis entierement d accord avec toi sur Proudhon, on devrait reconsiderer le role du chef de famille dans notre societe et revenir vers nos traditions familiales francaises ou le role de l homme et de la femme etait autrement considerer. Maintenant de la a accorder le droit de mort du mari sur sa femme, a part pour que ce soit hautement dissuasif, je ne suis pas du tout pour l adoption effectif de ce type de regle.
      Bonne journee
      Margaux/Maryam


    • #591159

      Maryam,
      es tu sérieuse ou c’est de l’humour ?


    • #591185

      On se marie, Maryam ?

      On vous voit souvent publier des articles sur E&R, peut-etre trop souvent même.Attention à ne pas tomber dans le cercle fermé Soral/Coran Coran/Soral et essayez de vous ouvrir au monde des gens réels qui sont ce qu’ils sont mais ont le mérite d’être incarnés, pas purs concepts ou pures règles, des êtres complexes.
      Simple conseil, je suis peut-être à côté de la plaque mais mon intuition m’a poussé à écrire ce petit commentaire de commentaire à votre attention.

      En toute charité chrétienne.


    • #591207

      Quel texte d’origine ?


    • #591664

      bonjour,

      en réponse à "on se marie, Maryam ?"

      oui, pourquoi pas, et c’est avec un immense plaisir que j’accepte votre demande,

      que le site e&r soit témoin de notre union !!!

      note : "mon intuition m’a poussé à écrire ce petit commentaire de commentaire à votre attention."
      Vous avez vu juste et je tiens à vous en remercier.


    • #592726

      Euh jamais lu ça à propos des relations époux-épouse. Par contre je sais que :

      - le mari doit prendre en charge tous les besoins matériels de son épouse même si la femme est millionnaire et l’homme smicard. En droit musulman les dépenses vitales de la femme sont à la charge de l’homme. Evidemment il n’y a aucun mal pour la femme d’aider son mari financièrement si sa situation lui permet et surtout sans aucune contrainte. Même si l’épouse à un salaire, en droit musulman c’est toujours au mari d’assumer.

      Cela pour protéger la femme, maintenant rien n’empêche deux époux de s’entraider mutuellement sur le plan financier (je viens de me marier, j’espère que ma femme lira ça :) ).

      "Elles sont un vêtement pour vous et vous êtes un vêtement pour elles" [Sourate 2 / Verset 187]

      Comprendre que les époux se doivent réconfort, compassion, amour et loyauté mutuels, à l’image de la femme du Prophète Mohammed (Paix et Benediction de Dieu sur Lui), Khadija (Que Dieu lui fasse miséricorde) qui fut la première musulmane et qui réconforta son mari après que celui-ci eût reçu la révélation par l’intermédiaire de l’ange Gabriel (Prière et Salutations envers lui).

      Pour en revenir au sujet de l’article, il me paraît clair que tous les moyens sont mis en oeuvre pour déstructurer la société française en explosant le modèle familial "classique" naturel. On normalise les relations homosexuelles, on inonde les différents médias (accessibles aux plus jeunes) de contenu pornographique ramenant la femme à un niveau d’objet de plaisir, on blâme les parents qui ont eu le culot d’infliger une fessée à leur progéniture et on leur envoie une armée d’assistante sociale histoire d’en faire des exemples et de s’attaquer à l’autorité parentale....pendant ce temps des pédophiles notoires sont libres de toute poursuite et sont mêmes invités en plateau pour nous faire la morale (Pol.anski, Fred Mitt.erand)

      Les tenants actuels des pouvoirs politico-médiatico-financiers ne sont qu’un ramassis de dégénérés et traîtres à la patrie ayant déclaré la guerre au peuple.

      La réponse : dire non, s’éveiller, agir et s’entraider ensemble.

      Amicalement,

      Un citoyen musulman


  • #591039

    Cette présentation, bien que légitime, se veut malheureusement excessive dans sa forme et ses citations, ce qui risque d’effrayer certains lecteurs qui pourraient pourtant trouver dans ce livre d’autres éléments de réflexion bien plus fins et profonds que cette, par exemple, "peine de mort pour sa femme"...

    C’est dommage. Pour vous donner envie de lire ce livre, laissez-moi plutôt vous citer ce passage lumineux, issu de la page 12 :

    "Notre décomposition sociale marche à vue d’œil ; plus j’en étudie les symptômes, plus je découvre que les libertés publiques ont pour base et pour sauvegarde les mœurs domestiques ; que les mêmes maximes par lesquelles on détruit les droits des peuples sont celles par lesquelles [vous] renversez l’ordre des familles ; que toute tyrannie, en un mot, se résout en prostitution, et que la prostitution, étudiée dans son principe, est précisément ce que vous, mesdames, appelez, avec le Père Enfantin et ses acolytes, affranchissement de la femme ou amour libre."

    Je vous rappelle que ce livre visionnaire a été écrit en 1875 ! Voyez-le comme une mise en garde du passé pour ceux qui vivent cette tyrannie, en 2013.

     

    • #592442
      le 17/11/2013 par David L’Epée
      La Pornocratie, de Pierre-Joseph Proudhon

      Il est toujours difficile de résumer un livre, surtout s’il est aussi dense que celui-ci, en 2500 signes (ce qui est la norme qui est fixée dans les pages “Cartouches” d’Eléments). J’ai sciemment choisi de mettre en valeur certains passages un peu provocants car nous sommes à mi-chemin entre l’essai et le pamphlet - peut-être même plus du côté de ce dernier d’ailleurs, l’essentiel théorique se trouvant déjà dans "De la Justice dans la Révolution et dans l’Eglise" - et il faut reconnaître que Proudhon déploie ici une verve tout à fait jubilatoire !

      Bref, que vous ayez ou non aimé ma critique, lisez le bouquin, il en vaut vraiment la peine et en plus vous aurez droit à quelques bons moments de rigolade !


  • #591042
    le 16/11/2013 par Etudiant en Droit
    La Pornocratie, de Pierre-Joseph Proudhon

    Bien-sûr que c’est la seconde puissance après l’argent, il ni a qu’a lire Bel-Ami de Maupassant qui le décrit plus que bien.


  • #591184

    Salut a tous, voici la présentation de Pornocratie qu’en fait Alain Soral dans la vidéo du mois passé : http://youtu.be/eNmTjMnY3jg


  • #592080

    L’infidelité de la femme detruit l’autorité du chef de famiile. L’infidelité du chef de famille a sa femme le detruit tout autant.


  • #595158
    le 19/11/2013 par Louve de France
    La Pornocratie, de Pierre-Joseph Proudhon

    Je connaissais pas bien Proudhon. Je trouve ce texte sur Proudhon tres rafraichissant. Quel cynisme, infinie beaute de provocation. Cette condamnation a Mort pour la Femme adultere et impudique ou ivre est absolument fascinant. Surtout pendant ces temps terribles ou la Femme ressemble a un Homme et ou les Hommes ressemble a des Femmes. . Proudhon a vraiment un style. Je voudrais tant ecrire ici ce passage de Proudhon (Pardon, c’est en Anglais), on voit bien ici son style epileptique qui fait beaucoup penser a Fyodor Dostoevsky :

    "To be governed is to be at every operation, at every transaction, noted, registered, enrolled, taxed, stamped, measured, numbered, assessed, licensed, authorized, admonished, forbidden, reformed, corrected, punished. It is, under the pretext of public utility, and in the name of the general interest, to be placed under contribution, trained, ransomed, exploited, monopolized, extorted, squeezed, mystified, robbed ; then, at the slightest resistance, the first word of complaint, to be repressed, fined, despised, harassed, tracked, abused, clubbed, disarmed, choked, imprisoned, judged, condemned, shot, deported, sacrificed, sold, betrayed ; and, to crown all, mocked, ridiculed, outraged, dishonoured. That is government ; that is its justice ; that is its morality."

    Quel style ! C’est un vrai ecrivain. Ces virgules en accumulation. On dirait " Humiliated and insulted" de Dostoievsky.Merci de l’Angleterre