Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La République en France est-elle légitime ?

« L’illégitimité de la République en France » : une vidéo réalisée par SACR TV.

 

 

À ne pas manquer, sur E&R :

Comprendre la France avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

43 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1880079

    Admirable !

     

    • #1880156

      La démocratie c’est le darwinisme social.
      Conflits, luttes, affrontements perpétuels, compétitions entre individus...
      considérés en toute sincérité comme une "évolution".
      Autrement dit, la paix, le calme, le bonheur, considérés comme un marasme, une "contre-évolution"... un "déclin" de l’humanité.
      Telle est cette philosophie. Faite de larmes, de cris, de souffrance, de désespoir et de mort.


  • #1880104

    L’habillage républicain de la nouvelle domination n’est pas plus vertueux que l’habillage monarchique de l’ancienne domination, comment le serait-il puisqu’il s’agit toujours de régner par la crainte ?

    La foi chrétienne n’a rien à voir avec une religion d’état (ou de royaume), elle ne peut pas s’imposer par la force. En cela, l’idéal des droits de l’homme n’a pas davantage de légitimité dès lors qu’il s’impose par la force de la baïonnette.

     

    • #1880397
      le 15/01/2018 par social donc national
      La République en France est-elle légitime ?

      Le problème ne se pose pas en ces termes ; "l’ancienne domination" était en réalité un ordre légitime car naturel et accepté par tous en ce qu’il avait de juste, ce qui ne veut pas dire égalitaire, mais les recours et contre pouvoirs étaient nombreux.
      Les abus des puissants en étaient corrigés par le jeu harmonieux et équilibré des institutions, quand ce n’était par l’autorité royale elle-même, et toujours au bénéfice des plus faibles, ce qui laisse rêveur face à notre soi-disant justice indépendante...
      Certes, cet ordre social a disparu et nous n’y reviendrons pas ; en revanche s’en inspirer pour ce qu’il avait de bon, combiné avec ce qui ce qui pourra être sauvé de la modernité, pourra nous permettre de nous débarrasser d’une domination aussi prédatrice que parasitaire, et de reconstruire par la base un nouvel ordre social qui soit plus vivable pour tout le monde. Seulement, pour y parvenir, il faut commencer par se débarrasser de cette République et de ses faux dogmes. Rien de durable et de sain ne pourra être reconstruit sur de la pourriture, et c’est l’erreur fondamentale du néo-FN que de le croire.


    • #1880726

      La monarchie n’a rien à envier à la république en terme d’illégitimité : combien de rois furent assassinés pour que tel ou tel rival prenne la place... La raison du plus fort est toujours la meilleure...

      La néo-monarchie espagnole a été restaurée en 1975 selon le bon vouloir d’ un dictateur, lui-même inféodé à des intérêts supérieurs et étrangers. Lordre dynastique n’a pas été respecté et c’est un assassin fratricide qui est arrivé sur le trône, un Bourbon, Juan Carlos de Borbon y Borbon... Les familles de caciques se sont réparti les postes à responsabilité dans les partis qui se recréaient, si l’aîné était socialiste, le cadet était front populaire et le benjamin communiste, de quoi gagner à coup sûr la queue du Mickey le soir des élections !

      Parier sur une restauration de la monarchie en France serait très hasardeux.


    • #1880917
      le 16/01/2018 par Paysan Breton
      La République en France est-elle légitime ?

      @ mariana

      "combien de rois furent assassinés pour que tel ou tel rival prenne la place"

      Aucun.


    • #1881104

      En écrivant cela, je ne me cantonnais pas à l’histoire de la monarchie française.


    • #1881253

      Un ordre "illégitime", "dominateur" et basé sur "la force" qui a duré environ 1300 ans... Ca fait beaucoup tout de même... Et pourtant, jamais ces pays n’ont été dénaturé.

      Le système républicain (et donc l’allégeance à l’Europe fédérale) plonge les pays dans les abîmes. A quoi ressembleront la France et l’Espagne (dont les républicains ont déjà massacrés des dizaines de milliers de personnes) dans 50 ou 100 ans sous ce régime ? Les changement de ces dernières décennies sont déjà drastiques. Une chose est sûr, si ce système perdure, ils atteindront un point de non-retour, un point qu’aucun autre système, dont la monarchie, n’a jamais atteint, même après des siècles de pouvoir. Plus que la chute d’un pays, c’est la chute d’une civilisation qui est en marche. On peut redresser un pays, on ne redresse jamais une civilisation. Cette tumeur républicaine qui pourri nos pays doit disparaître au plus vite, ou c’est nous les peuples d’europe qui disparaîtrons dans une infâme soupe mondialiste...

      Et puis je ne parle même pas de l’absence de transcendance qui nous a déjà ravagé... et qui est peut-être la cause primaire de cet abandon, je l’espère qu’apparent, des peuples européens. D’ailleurs qui étaient vraiment les fondateurs de la république ? Lorsque l’on voit l’importance de la maçonnerie (et de son anticatholicisme maladif) on a la réponse... Que ce soit ici, en Espagne ou au Mexique...etc Il est même évident que c’est la base de tout ; briser le lien entre Dieu et les peuples à travers la chute du Roi et donc de leur vrai Roi, c’est à dire le Christ, puis à travers la chute de son Eglise. C’est le bras de fer en cours. Et ce n’est rien d’autre.


    • #1881758

      Les civilisations ont toutes une durée de vie limitée, la nôtre est en train d’atteindre son niveau de dissolution ultime. En ce qui me concerne, j’aime à balayer devant ma porte : qu’aurait donné la monarchie avec les "progrès" techniques que nous avons connus depuis un siècle ? Les clercs n’ont pas attendu les francs-maçons pour dissimuler la vérité aux humbles. L’impiété de Louis XIV se faisant nommer roi-soleil, l’impiété de Louis XV amenant de très jeunes filles dans sa couche ont fait le lit des révolutionnaires. Quant au catholicisme qui a servi de pilier au régime franquiste et à ses exactions, comment reprocher à un honnête homme de ne plus pouvoir adhérer à ce dogme ? Non qu’il soit à rejeter en bloc mais le défaut d’honnêteté, de dignité de trop nombreux prélats a hâté sa chute.

      Le christ prêchait par l’exemple, pas de muraille autour de lui, pas d’accaparement de richesse, pas d’apparat, rien de somptueux, que l’éclat de la vie.


    • #1881931
      le 17/01/2018 par Tetar 1er
      La République en France est-elle légitime ?

      Marianna

      dans votre dernier commentaire, je ressens l’énorme confusion d’un désir malheureusement contaminé par la modernité (les clercs qui "cachent" aux humbles... et alors ? quelle utilité ? vous allez nous parler du taux d’alphabétisation aussi ?).

      Nous voulons la monarchie, car c’est le seul principe valable. Il ne s’agit pas de refaire le procès du péché originel ou de la présence du Mal dans le monde. Il s’agit de dire : toute communauté de bien (famille, pays...) a besoin d’un Roi à sa tête. C’est le meilleur, en plus d’être le plus beau des principes.

      le plus beau d’abord, (argument qui pourrait suffire à certains) : Lier le destin d’une famille (père, mère, fils, etc) à un pays... quelle relation plus belle, plus profonde, plus tragique parfois, que cela ? quelle plus belle image d’elle-même pourrait bien désirer laisser au monde telle communauté ? quel plus beau témoignage ? incarnation ?

      Ensuite, le meilleur, c’est à dire au sens politique : le plus stable et le plus durable. Là je ne sais même pas par où commencer tellement il y aurait de choses à dire. Imaginez seulement, je prends ce que vous avez de plus cher au monde - mettons : tout votre argent (pour le symbole...) - et je décide de le confier à une entité pour des siècles et des siècles. Qui accepterait de confier cela à un système démocratique (lobbys, corruption, changement tous les 5 ans, contrôle médiatique,...). Réponse : PERSONNE ! dès qu’on parle de choses sérieuses, fini les couillonnades, on veut du solide, du concret, du stable : mon argent, je vais commencer par le confier à UNE personne (pas à un parlement), car au moins les erreurs seront à la mesure d’un homme, et non à celle d’une foule (sans cohérence, et qui ne fait donc même pas profiter des qualités de ses défauts). Pour être sûr, je lierai au maximum l’intérêt (et même plus que l’intérêt, l’honneur !) de cet homme à celui de mon bien. Jusqu’à la vie. Plus que sa vie même, sa descendance. Pour éviter au maximum que l’argent puisse corrompre et acheter sa conduite, je réglerai la sphère de pouvoir autour d’une donnée non achetable : le sang ; Etc.

      Je pourrais continuer longtemps, et sur d’autres analogies pas moins signifiantes.

      Si Dieu a voulu que nous chutions de si haut, il y a bien sûr des raisons à trouver, mais il faut au moins s’entendre sur le fait qu’il y a chute, et ne pas prétendre que nous sommes dans une sorte de continuité qui dénierait la primauté de la monarchie sur le reste.


    • #1882807

      Aucune confusion contrairement à ce que vous dites. Non, je ne me réfère pas au taux d’alphabétisation mais au cryptage de la connaissance par les clercs.

      Le christ nous indique la voie : le partage.


    • #1889478

      Mais de quoi parlez vous ? Les clercs n’ont jamais bridé quoi que ce soit, certainement pas les Evangiles. Il s’agit de l’Ancien Testament qui a été interdit, car interprété seul sans la lumière des Evangiles, du Christ et de l’Eglise, il s’avère dangereux lorsque mal compris.
      Et on le voit bien aujourd’hui avec les différents groupes prétendu "chrétiens" qui ont une lecture personnalisé de l’Ancien testament ; ils sont messianique, ils soutiennent le sionisme, ils voient l’antichrist dans toutes personnes qui ne sont pas comme eux, en particulier les catholiques qu’ils accusent de tous les maux du monde...etc

      Sur le régime franquiste,, vous ne faites preuves d’aucun sens de la réalité. Les exactions ont été commises des DEUX cotés, et les pire massacres ont été commis par les républicains.... L’Eglise n’a que trois choix dans ce cas, ne rien faire et être accusé de lâcheté, faire et choisir le camp des catholiques malgré les brebis galeuses (et être accusé quand même), ou choisir celui de ses bourreaux (et être accusé aussi)...Quel est le moins pire ? L’Eglise a choisit le camp des catholiques... pour protéger la vie de ceci dont l’immense majorité étaient de bonnes personnes. Ca vous choque vous ? C’est le bon sens même. Notre civilisation s’écroule justement parce qu’on choisit le camp des bourreaux de nos jours...
      Lors de l’avènement d’Hitler, l’Eglise n’ pas eu d’autre choix que de tenir sa position, ce qui a sauvé la vie de millions de catholiques...Pie XII a sauvé la vie de 800 000 juifs... Mais ça, c’est pas en écoutant BFM poubellle que vous l’apprendrez, il y a tout un tas de bons livres sur le sujet...

      Sur les prélats, savez vous combien il y a de prêtres dans l’Eglise ? Plus de 400 000... et environ 5 000 évêques. Evidemment les plus pourris font parler d’eux, comme l’arbre qui s’écroule fait plus de bruit que la foret tout entière. Mais la grande majorité d’entre eux font un travail formidable.

      Mais de quel richesse parlez vous ? L’Eglise Catholique est le premier organisme non gouvernemental de charité au monde, et de très loin..
      Plus de 115 000 instituts de bienfaisances ;

      Plus de 5000 hôpitaux
      environ 1700 dispensaires,
      600 léproseries
      15600 maisons de retraite pour personnes âgées, malades chroniques et handicapés,
      10 000 orphelinats
      10 000 jardins d’enfant/crèches
      3600 centres de rééducations
      36 000 instituts d’un autre genre... etc

      Des dizaines de milliers d’écoles et d’associations (innombrables..)

      Voilà où va l’argent..


  • #1880107

    la république c’est l’athéisme, cheval de Troie du messianisme.
    la solution c’est le retour à dieu.
    refuser les prêts d’argent avec intérêt et tout s’écroule.


  • #1880108

    La République fédérale d’Allemagne est légitime : ses députés sont élus à la proportionnelle, les partis sont représentés équitablement au Bundestag . La 5ème république française ne l’a jamais été car le résultat des élections est complètement faussé par le scrutin majoritaire à deux tours, véritable tour de bonneteau imposé par les sionistes . Ces escrocs et leurs larbins (Moix) ne veulent pas entendre parler de la proportionnelle...


  • #1880126

    Critiquer la République, c’est critiquer la république Romaine et surtout la démocratie athénienne au 5ème siècle, c’est à dire le siècle prodigieux qui a vu la fondation de notre civilisation européenne . Après Athènes au 5ème siècle, tout retour à la monarchie est une régression .

     

    • #1880303
      le 15/01/2018 par lincredule2
      La République en France est-elle légitime ?

      "Il n’y a rien de plus exaspérant que de voir beaucoup de bons livres paraitre chaque jour et de savoir qu’ils n’auront jamais qu’une diffusion limitée parce que les mass-média n’en parleront jamais. Le véritable combat contrerévolutionnaire devrait être mené sur ce terrain de la diffusion des livres. J’ai toujours pensé que ce seul tête à tête du lecteur et du livre est susceptible d’exercer des conversions, des reprises en main , d’éclairer ceux qui se trompent par ignorance des faits." (Jacques Ploncard d’Assac).

      "La démocratie est le pouvoir de l’ignorance" (Socrate, peu avant sa condamnation à mort).
      "Je me suis souvent demandé par quels arguments les accusateurs de Socrate ont persuadé les Athéniens qu’il méritait la mort comme criminel d’État." (Xénophon).


    • #1880387
      le 15/01/2018 par SpiritusRector
      La République en France est-elle légitime ?

      Il ne faudrait pas vous méprendre, une hiérarchisation des systèmes politiques est une erreur.

      La réalité est que chaque époque appelle des choses bien différentes à ce sujet.

      Au niveau politique humain, une rotation est très certainement faite depuis la nuit des temps.
      C’est du moins ce que tend à nous apprendre l’Histoire.

      L’objectif peut-être à terme de revenir à la démocratie, en effet. Et je suis assez d’accord avec ça. Mais, essayez d’y stagner de force, et vous vous retrouverez dans le même pétrin qu’aujourd’hui.

      Avec une situation générale qui empire chaque jour.


    • #1880916
      le 16/01/2018 par Paysan Breton
      La République en France est-elle légitime ?

      @ clio

      A votre avis, c’est la "démocratie" ou bien l’intelligence des hommes qui a contribué au miracle grec ? Sous Périclès, il fallait être un homme, de père et de mère athénien, et bien sûr libre... S’est à cette démocratie que vous aspirez ???


    • #1880958
      le 16/01/2018 par Paysan Breton
      La République en France est-elle légitime ?

      ERRATA !

      - il fallait ... pour être citoyen
      - C’est à cette...


  • #1880131

    Exelent et plaisant , pédagogique et juste . Mais une royauté n’ est grande que par la grandeur d’ un Roy et celle-ci réside dans sa vertu et sa piété et bien sur son courage qui est la valeur première du guerrier . Quel que soit le système soit le dirigeant est un homme qui plait a Dieu soit c’ est une crapule , sous le Roy saint et parfait intermédiaire entre Dieu et les hommes le peuple vit heureux , mais si le Roy est un mécréant jouisseur malfaisant et tyrannique le peuple est affligé de milles maux !

     

    • #1880209

      Il n’existe pas de système parfait mon ami.e.
      Mais la république est bien ce qu’il a de pire et ça !
      C’est une certitude. ...


    • #1880382
      le 15/01/2018 par Tetar 1er
      La République en France est-elle légitime ?

      une royauté n’ est grande que par la grandeur d’ un Roy



      Et bien non, l’avantage de la monarchie, c’est qu’il permet de s’appuyer sur un Système, et non sur un homme. A l’inverse de la République justement, où il faut espérer qu’un concours inouï de circonstances mette en place les meilleurs hommes pour lutter contre son principe (esrpit de parti, corruption..) tout en sachant que tout sera à refaire 5 ans plus tard... Tu parles d’une certitude !
      Qu’arrivera-t-il quand Poutine mourra ? Et bien la Russie retombera dans son chaos précédent. L’assassinat d’un dirigeant est toujours regrettable pour un pays, mais il l’est d’autant plus dans un pays qui a tout misé sur la personne, et non sur le Système.
      Le SYSTEME monarchiste est parfaitement adapté au savoir-vivre français, à sa modération, à son intelligence. A partir de ce système, il y a des politiques qui peuvent varier selon la nécessité d’une époque, mais ici il est seulement parlé du PRINCIPE monarchiste : un Roi, un culte, un peuple.




      Quel que soit le système soit le dirigeant est un homme qui plait a Dieu soit c’ est une crapule , sous le Roy saint et parfait intermédiaire entre Dieu et les hommes le peuple vit heureux , mais si le Roy est un mécréant jouisseur malfaisant et tyrannique le peuple est affligé de milles maux !



      vision non seulement binaire (pour ne pas dire enfantine...) mais totalement irréaliste. Citez des exemples s’il vous plait, de roi français fainéant et tyrannique, de peuple "affligé de mille maux" (? ??). On parlant de cas réels, on avancera plus vite...


  • #1880137

    Cette république est totalement illégitime... Et illégitimement totalitaire.
    Un totalitarisme en devenir, à l’échelle mondiale. Le nouvel ordre mondial. L’anti-tradition, l’anti-peuple, l’anti-nation, l’anti-famille.

    Pour de Viguerie, la matrice de cette république se fonde sur :
    - 1) le mythe : avant la république, c’est l’âge obscur, les ténèbres ;
    - 2) l’utopie : grâce à la république, c’est la félicité retrouvée. Par le progrès.

    Cette république c’est l’anti-histoire, c’est l’idéologie qui recouvre la réalité. Qui recouvre nos consciences !

    Et dire qu’en 1870-71 les Communards criaient "À mort la république !"... Nous avons perdu beaucoup de temps. Nous nous sommes perdus... dans leurs promesses, la consommation, la soumission. À l’usure. Au salariat...

    Que vive la France. À mort cette république. Moi j’en ai bien conscience et je n’oublie pas ces millions de victimes qui ont sacrifié leur vie... pour la renforcer.

    Il y a tromperie sur la marchandise !
    Elle est pas fraîche leur démocratie ! DEMON-cratie. Le règne de Satan, père du mensonge. C’est maintenant. Parce que c’est leur projet : ordo ab chao !

    Il suffit de faire le choix de quitter cette illusion... Tous ensemble. Car ce qui se pointe à l’horizon n’est pas franchement gai.
    Or l’Amour et la Joie sont bien nos deux seules raisons d’être, alors pourquoi se faire chier plus longtemps ?
    Nous sommes dans la cage mais la porte est ouverte. Cas de conscience.


  • #1880147

    Voila quelques vérités qui sont bonnes à entendre !
    Le mensonge républicain qui tue la France.

    Une république qui s’est inventée une religion nouvelle, la laicité, d’origine judeo-messianique et kabbalistique dont les guides en coulisse sont les francs-maçons et les sionistes.
    Le tout pour accomplir la république universelle profondément libérale, au sein de laquelle les nations se dissolvent, toutes les valeurs sont nivelées, tout peut devenir marchandise.

    La république fait mourir la France, son génie, son Histoire, ses terroirs, ses métiers et ses peuples.

    Le Roi est la Nation. Il est la nation protectrice, une main de justice sociale et d’ordre naturel qui protège les peuples de France.
    La forme monarchique de gouvernement est sociale, par essence elle est anti-libérale. Sa morale est catholique, elle protège les faibles, toujours, dans l’intérêt commun, pour le bien commun, celui d’une nation harmonieuse.
    La forme monarchique de gouvernement, pouvoir fort en haut, garantit la liberté en bas, celle du peuple réel, des communes, de l’organisation locale et sociale, des métiers.

    Il y a suffisamment de conférenciers que l’on retrouve sur ER pour l’analyser et le comprendre.

    Qui croit encore en cette république française ?
    Le salut passera par une révolution nationale qui amènera un prince de France à se faire sacré à Reims.

    Pour que vive la France, vive le Roi.


  • #1880178
    le 15/01/2018 par LiberiPopuli
    La République en France est-elle légitime ?

    A bas la république ! On oublie pas nos Vendéens et tant d’autres Massacres jusqu’à nos jours.
    Merci a SACR TV, de permettre a travers des vidéos de faits réel, de retrouver fierté d’être Français.


  • #1880186

    Vidéo fausse la République est légitime puisque les républicains ont gagné toutes les élections sur les monarchistes depuis 1877. Elle idealise la monarchie puisqu’il y a eu beaucoup plus de roi faible plutôt que de Président sous la 5 e République. Détester la monarchie c’est détester la France mais détester la République c’est la même chose.

     

    • #1880391
      le 15/01/2018 par Tetar 1er
      La République en France est-elle légitime ?

      Vidéo fausse la République est légitime puisque les républicains ont gagné toutes les élections sur les monarchistes depuis 1877



      donc Macron est légitime. Hollande l’était aussi...
      Le sens profond de la "légitimité" est une question passionnante, qui frôle la métaphysique, et on ne peut balayer cette question d’un revers de main. Mais l’Histoire de la République plaide contre elle, et sans même étudier cela de près, il suffit de discuter autour de soi, cela se sent, PERSONNE n’a une once de respect pour cette ordure, PERSONNE ne mourrait pour elle, et c’est de plus en plus vrai de la FRANCE car les gens confondent de plus en plus les deux. Il y a une défiance globale, une confusion mentale qui touche la plupart des citoyens, une désinformation aussi. Les seuls pro-républiquains sont ceux qui ont déporté le patriotisme naturel (quasi interdit aujourd’hui) vers cette figure de secours, la seule tolérée par l’oligarchie.



      il y a eu beaucoup plus de roi faible plutôt que de Président sous la 5 e République



      Celle-là c’est un monument.

      La guerre c’est la paix
      La Vérité c’est le mensonge
      Le président de la République c’est l’homme fort

      haha

      Commencez par me citer un exemple.
      Moi je ne vais même pas citer les pantins républicains qui se sont succédés, ce serait trop comique, presque avilissant de devoir vous expliquer point par point le pouvoir réel de ces personnes. Je vais me contenter de citer De Gaulle, "l’homme fort de la Veme République".
      1) démissionnaire (tu parles d’une force...)
      2) démissionnaire à cause de quoi ? de quel rapport de Force ?

      C’est si facile de dominer cette France, il suffit de provoquer des troubles avec des agents de l’extérieur, la logique démocratique fait le reste. Quelle résistance ! C’est ce principe que vous voulez opposer au monarchisme ?

      Bien sûr il ne s’agit pas d’une logique dogmatique, et la vidéo fait exprès de rappeler la primauté du catholicisme (ou de tout culte commun) sur le système de gouvernement. Bien sûr qu’il faut maîtriser les médias, constituer une élite aux intérêts communs, un fort ciment religieux, etc.
      Mais un Roi faible aura toujours plus de pouvoir et de possibilités qu’un "président fort" (oxymore... il vaudrait mieux dire : employé de l’Elysée). Ne serait-ce que par la longévité, la continuité, les allégeances naturelles.. enfin il faut vraiment tout vous expliquer ??


    • #1880463

      Des Rois de France faibles ? Donnez les noms. Non seulement les Rois de France n’étaient pas faibles, mais EUX allaient au combat aux côtés de leur troupes. Certains sont morts sur le champ de bataille. Quand nos Rois déclaraient ou subissaient une guerre, ils avaient le courage et la décence d’accompagner ceux à qui ils demandaient le plus grand des sacrifices. Aucun Roi de France ne s’est jamais dérobé à son devoir de guerrier et de protecteur. Aucun !
      Maintenant citez moi un seul président qui se soit jamais aventuré sur un champ de bataille, les armes à la main, sous son mandat, alors que les français mourraient par milliers ou centaines de milliers et se faisaient fusiller s’ils avaient le malheur de reculer. Vous n’en trouverez pas un seul de ces lâches méprisables. Trop importants pour crever dans la boue probablement.
      Combien de fois Paris fut elle prise par des armées étrangères en plus de 1000 ans de monarchie ? Et combien de fois en 2 siècles depuis la maudite révolution ?
      Je prie tous les jours pour que se réalisent les prophéties et que Dieu daigne nous offrir un Roi vertueux. Je prie tous les jours pour avoir l’honneur d’être témoin de la venue du Grand Monarque et pour avoir le courage de lui offrir mon bras.
      A bas la république !
      Vive Dieu !
      Vive le Roi ! Vive le Roi ! Vive le Roi !


    • #1880920
      le 16/01/2018 par Paysan Breton
      La République en France est-elle légitime ?

      @ Valentin

      Faux. La République est certes légale, puisque c’est elle qui dit la loi, mais pas légitime. Les Français ne se sont majoritairement ralliés à la République qu’à cause de la défaire de Napoléon III, du travail de sape de la propagande et surtout grâce à la victoire de 1918. Les Français n’ont jamais aimé la République ; ils n’aiment que l’image qu’elle a réussi à faire passer : une garantie de stabilité et d’antifanatisme, alors qu’elle n’a fait que propager le contraire.


    • #1881214

      Non mais stop là je veux bien être gentil j’ai rien contre les monarchistes j’ai deux potes qui le sont mais dire que tous les français méprisebt la République et réclament la monarchie c’est faux. Et de plus c’est le cadet de leurs soucis. Surtout que la 5 e République permet un mixte des deux. Personnellement j’ai quand même un problème lorsque l’on place des types comme Louis 15, Louis 18 ou Louis Philippe au dessus du général de Gaule uniquement pour une histoire de régime. Il y a eu des grands rois et des traites et pareil chez les présidents. Normalement ici c’est égalité et réconciliation on est senser faire la part des choses entre les deux et pas tomber dans un affrontement binaire stupide.


    • #1881793
      le 17/01/2018 par Paysan Breton
      La République en France est-elle légitime ?

      @ Valentin

      Vous avez parfaitement raison. Mais la légitimité ne provient pas de ce que veulent les gens dans leur majorité : ça, c’est la démocratie, donc le respect de la légalité.

      La légitimité, c’est le respect de la loi naturelle, qui est dans la Tradition associée au Logos, la parcelle de divinité que nous avons.


    • #1881812
      le 17/01/2018 par Tetar 1er
      La République en France est-elle légitime ?

      Valentin
      Presque personne ne parle de monarchie, mais cela est un autre sujet (peuple inculte par nature, et n’est de toute façon pas en situation de décider sur ce sujet ou un autre... reste la propagande de ringardisation de la monarchie, qui suffit pour les banquets et la discussion de comptoir).
      La monarchie a créé les conditions d’une adhésion, par sa nature (relier l’histoire d’un pays à l’histoire d’une famille : caractère naturellement humain et modéré). La République ne créé pas ce lien car c’est une entité abstraite, donc à part les dingos de l’idéologie, qui ne font généralement pas partie du peuple (ils s’en coupent de facto, puisque chez eux l’idéologie prime sur l’essence), personne ne respecte la République, qui est, au mieux, vue comme un système froid, impersonnel, qui ne justifie aucune attache (personne ne mourra pour la république, ne liera son honneur personnel à celui de la République...). Certains s’y retrouvent en servant la France à travers la République (armée, ...) mais au-delà du discours officiel convenu, aucun cœur n’est attaché à ce monstre froid, qui se dit lui-même « universel », donc sans visage.
      La figure du Roi est en revanche un objet qui ne nécessite pas de médiation. Depuis sa disparition, la France elle-même est devenue plus abstraite, et des idéologies tordues ont pu germer et se propager pour nier sa réalité, son utilité, son prestige et son destin. Les français se sont trouvé d’autres charismes (stars, personnalités monarchiques de pays voisins) pour combler également un certain vide de représentation.
      Le mépris de l’ordre, les ricanements, la dérision, la division, le cynisme et le nihilisme ambiant sont autant de fruit que la République tire des masses incolores qu’elle cultive à coup d’abstraction, de subversion, de "transformation de l’homme par l’homme". Même ceux qui ne comprennent pas, et croient tenir à la République parce qu’elle est le dernier bastion d’identité permise (la nation étant devenu le sanctuaire interdit), vivent ce mal-être, ce ressentiment, cette confusion qu’elle diffuse, et qu’ils reportent sur ses institutions (« tous pourris, pas de justice, toute puissance de l’argent, flics voyous, impuissance, haine de soi, etc. ») Toute la déprime ambiante est du fait de la République, car un sens sacré de l’Etat et de ses fonctions s’est perdu, pour se muer dans le préchi-precha de l’injonction mondialiste

      On ne peut pas jouir d’un cadavre, il nous faut un Roi !


  • #1880193
    le 15/01/2018 par Francois Desvignes
    La République en France est-elle légitime ?

    Vous savez à quoi on reconnait un régime "républicain" (satano- génocidaire) ?

    Il applique le Décalogue mais à la forme négative et en le lisant en sens inverse du dernier au premier Commandement.(Bien sûr, pour cela, il faut connaitre le Décalogue ce pourquoi la république se fait un devoir de nous le faire ignorer)

    Sa Loi est l’inversion double du Décalogue, voici sa fin (son but) :

    C’est une idéologie babylonienne consistant à faire reconquérir à son maitre Satan, le pouvoir qu’il a perdu sur le Golgotha.

    Avant la Résurrection, le monde antique est babylonien : Satan est son dieu et l’homme un objet, l’enfant sert au sacrifice, sa loi est comme on l’a vu un antidécalague.
    Avec la Résurrection, le monde moderne est céleste : le Christ est son Dieu, l’Homme d’objet devient Fils de Dieu, et l’enfant de chair sacrificielle devient sacré.la loi est celle de Vérité (la Charité) qui accomplit le Décalogue.

    Et toute l’histoire depuis 2000 ans est l’histoire de la reconquête par Satan de son empire perdu, de Satan sur le Christ, du Mal sur le Bien, de la revanche de "Babylone sur Jérusalem".

    Et "Babylone"ne peut gagner et n’est en train de gagner qu’à cause, par et à la mesure de l’apostasie de "Jérusalem."

    Comment vaincre Babylone ?

    En brûlant (au sens propre) sur la place publique le drapeau tricolore.

    Ce que nous ne ferons qu’après avoir dit "Credo in unum Deum"

    En attendant, se souvenir du triptyque :

    - l’antidécalogue (l’inversion de la lecture et l’inversion du sens = droits de l’homme)
    - l’homme objet (dans le commerce il se loue puis se vend puis s’achète, enfin, c’est une valeur en bourse)
    - l’enfant sacrifice (il est immolé, physiquement sexuellement)


  • #1880203
    le 15/01/2018 par Marion Sigaut
    La République en France est-elle légitime ?

    Absolument magnifique.
    Rien à jeter.
    Bravo.


  • #1880256

    Quelle formidable démonstration de l’inadaptation du régime républicain - ou plutôt de la religion républicaine - à la France ! Merci !


  • #1880260

    C’est ici en ex france qu’il y a une problème.
    Nombre de pays sont républicains et la vie y est agréable .
    Notre système est corrompu et pourri tout comme il a pu l’être par le passé avec un roi à sa tête ,ce n’est donc pas un utopique retour à la monarchie qui réglerait nos problèmes actuels,imaginez l’une des 3 derniers présidents que l’on a subit rester sur le trône 30 ans ou plus,5 ans semblant déjà une éternité avec le mac à ronds.
    La proportionnelle serait en effet un bon début pour améliorer les choses.


  • #1880309

    Les réactions pro républicaines encore tenaces et nombreuses démontrent sans ambiguïté que cette république est bien une pseudo religion illégitime et surtout bassement terrestre.
    Sur ce dernier point, l’on peut constater tous les jours et dans toutes les républiques comment l’implacable lourdeur mortifère de la gravité, caractéristique notoire de l’anthropocentrisme matérialiste du régime républicain, tue l’homme. Etouffé sous son tyrannique désir de jouissance, le républicain est déraciné, ignore le poids de l’Histoire et, comme en rêvent Attali et ses amis, devient un atome flottant au gré des vents soufflés par la violence inouïe du diktat économique mondialisé.
    Ceux qui continuent à croire que la monarchie de France était sanguinaire, obscurantiste et tyrannique n’ont simplement rien lu de sérieux quant à la véritable vie du peuple de France en ces temps-là.
    Si à l’évidence aucun régime sur terre n’est parfait, et par conséquent, pas non plus la Monarchie, il n’en demeure pas moins qu’elle offrait au peuple, grâce au Roi, un intermédiaire entre la gravité et le céleste, un moyen de transcendance efficace qui lui évitait la perpétuelle dépression de l’homo modernus totalement affligé par le poids de son propre désir matérialiste inextinguible et mortifère.

     

    • #1880547

      « Si à l’évidence aucun régime sur terre n’est parfait, et par conséquent, pas non plus la Monarchie, il n’en demeure pas moins qu’elle offrait au peuple, grâce au Roi, un intermédiaire entre la gravité et le céleste, un moyen de transcendance efficace qui lui évitait la perpétuelle dépression de l’homo modernus totalement affligé par le poids de son propre désir matérialiste inextinguible et mortifère. »

      Oui, je suis complètement d’accord avec ce passage de votre commentaire.

      C’est la physique quantique qui nous apporte la confirmation de la dimension métaphysique de la personne (le Particulièr) et de l’universel (l’Absolu). En somme, l’onde et la corpuscule sont nécessaires à la Vie.

      Jésus nous a délivré une métaphysique de l’ÊTRE (PÈRE) que le Roy, tenant lieu du Christ exprime. Le Christ est l’union du Fils de Dieu (l’oeuvre divine, le flux énergétique-informationel) et le Fils de l’Homme (les oeuvres de l’Homme depuis sa création/destruction). Une seule et même Création sans cesse renouvelée en ses formes pas en son Essence.

      En réalité, c’est le Peuple réassemblé qui est le ROI. Le Roi élu par le PÊRE christallise de manière alchimique en une seule personne le Peuple dès lors personnifié par son Roi.

      Ainsi que le veut la Parole, mon PÈRE et moi sommes UN ; Ainsi, le Roi et son Peuple son UN pour le meilleur et pour le pire. Il s’agit d’un mariage.

      La métaphysique de l’ÊTRE secrètement dévoilée dans l’Évangile selon Thomas dit
      « apocryphe » nous conduit à dépasser la dualité pour éprouver l’Unité. Car ce faisant, nous reconnaîtrons la personne du Roi qui viendra et non un emmanuel imposteur y compris dans sa forme républicaine devenu obsolète du pouvoir.

      Où en sommes-nous avec NOTRE PÊRE ? et LUI avec nous ?

      Tel un enfant en proie à un incendie, celui-ci appelle son père, mais ne lui fait pas encore confiance pour sauter dans le vide. car malgré l’incendie, il espère - encore et toujours - qu’il pourra s’y maintenir dans sa chambre douillette, que l’incendie s’éteindra bien tout seul, ou que les pompiers (image du père) parviendront à l’éteindre. Que nenni ?

      Il doit quitter baby alone , écouter sa voix intérieure, lui faire confiance, entrer dans la Voie de l’Unité, sortir de la dualité des contraires et sauter - donc abandonner ses formes de sécurisations devenues obsolètes.

      Ayant accepté de sauter dans le vide, de prendre ce risque, il ne sait pas qu’un immense airbag amortira sa chute.


  • #1880340
    le 15/01/2018 par Un artesien
    La République en France est-elle légitime ?

    Documentaire très bien argumenté , mais il n’insiste pas assez sur la revanche à prendre par une infîme partie de la population , qui furent les argentiers de ceux qui allaient provoquer le chaos , c’est pour cette raison que je me permets d’insister sur le fait que la république est par essence , judéo-maçonnique ! Cela permet également de mieux comprendre le mondialisme ! Ce mondialisme par essence veut abattre les frontières afin de permettre la dissolution des nations . (Afin de diluer les critères particuliers de ces peuples , il existe entr’autres une solution : c’est " le grand remplacement " . ) Mais où certains FM commencent à comprendre la forfaiture , c’est avec la " construction " récente de toutes pièces , de l’état d’Israël : ces derniers , s’aperçoivent de la supercherie . D’aucuns n’ont ils pas avancé récemment le nom de la capitale mondiale ? ...


  • #1880419

    « Emmanuel et Brigitte Macron ont découpé la traditionnelle galette des rois de l’Elysée vendredi après-midi. » le 12 janvier 2018 galettes géantes pour le youpitérien

    J’insère ce commentaire dans cet article «  La République en France est-elle légitime ? » c’est peut-être anecdotique mais ça illustre néanmoins comment les saigneurs de la ripouxclique dite laîque singe encore une fête et manifestation catholique ! Toujours avec deux poids deux mesures : crèches interdites en certaines communes et ménorah à l’Hôtel de Ville de Paris ?

    La république illégitime n’a nul besoin de Notre PÈRE, ni de son Fils. Tel un avorton, un surgeon, elle s’est plantée à la périphérie du Jardin céleste comme un parasite. Elle n’est que provisoirement tolérée avant que les châtiments divins ne s’appliquent ....

    Laïque, tiens mon oeil ! Ils ont simplement détourné, retourné le message christique à leur profit : toute la gnose maçonnique est emprunte de symboles, c’est pas que pour le décorum ...

    « L’Épiphanie est une fête chrétienne qui célèbre le Messie venu et incarné dans le monde et qui reçoit la visite et l’hommage des rois mages. Elle a lieu le 6 janvier. Depuis 1971, dans les pays où l’Épiphanie n’est pas un jour férié, elle peut se fêter le deuxième dimanche après Noël, c’est-à-dire le premier dimanche qui suit le 1er janvier. En France, c’est le cas depuis 1802, règle qui a été instaurée par un décret du cardinal Caprara, légat du pape Pie VII. »

    « La fête s’appelle aussi « Théophanie », qui signifie également la « manifestation de Dieu »

    « Diverses coutumes sont observées à cette occasion. En France, depuis le Moyen Âge, une « galette des Rois », gâteau contenant une fève, est partagée ce jour-là ; celui qui trouve la fève dans sa part de galette est surnommé « roi »

    Le boulanger de Vaucresson aura sans doute arrangé la cérémonie pour que le micron sélectionne la bonne part de galette afin de couronner leurre emmanuel ? :)


  • #1880579

    C’est vraiment très bien et très riche en un minimum de temps. Cette vidéo nous donne envie de nous battre pour notre pays.


  • #1880777
    le 15/01/2018 par STEF de MARS
    La République en France est-elle légitime ?

    La Royauté est le seul régime viable.


  • #1881109

    Le remède aux coups d’Etat permanents de la mafia des francs-maçons,et ce depuis la nuit des temps,est la révolution culturelle permanente. Devant cette riposte mortelle
    pour la mafia,la"solution"est de présenter cette révolution comme un"crime"permanent. C’était l’arme du meurtre de la révolution culturelle maoïste.
    Le combat entre l’Homme et le diable est une bataille féroce qui ne se
    gagne,d’abord que par une prise de conscience pleine et claire de la
    nature impitoyable d’un tel affrontement,sans compromis aucun. Et
    ensuite,bannir toute possibilité de répit avec le diable. La défaite de l’Homme est irrémédiablement inscrite dans les démarches
    "démocratique". "Démocratie","Liberté",....sont d’énormes supercheries pour endormir la Vigilance des peuples...


Commentaires suivants