Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La Russie détaille son plan de vente d’armes à l’Azerbaïdjan

Dans ses rapports annuels soumis à l’Organisation des Nations Unis, la Russie a officiellement admis qu’elle avait fourni plus de chars et armes lourdes à l’Azerbaïdjan qu’à l’Arménie au cours des dernières années.

Citant des données du gouvernement russe, le Registre des armes classiques des Nations Unies a révélé cette semaine que l’Azerbaïdjan a reçu 72 chars, 34 véhicules blindés, 456 systèmes d’artillerie, 37 hélicoptères d’attaque et 1200 roquettes et des systèmes de missiles de la Russie entre 2007 et 2013.

Par comparaison, Moscou a signalé la livraison à l’Arménie de 35 réservoirs, 200 roquettes ou missiles. L’armée arménienne a également reçu 110 véhicules blindés russes dans la même période. La plupart de ces livraisons ont eu lieu l’année dernière, selon le registre des Nations Unies.

Certains observateurs estiment que le montant réel des livraisons d’armes russes à Erevan, principalement réalisée à des prix défiant toute concurrence ou à titre gratuit, est plus important que ce qui est montré dans les données officielles. Ils disent qu’une partie considérable de l’assistance militaire de la Russie à son principal allié régional n’est pas officiellement déclaré.

Pourtant, la coopération militaire russo-azerbaïdjanaise est source de préoccupation croissante à Erevan, même si les responsables arméniens évitent de la critiquer publiquement. Les représentants du HHK ont refusé hier de commenter cette dernière révélation de l’ampleur de cette coopération.

Les politiciens de l’opposition n’ont eux pas eu peur de dénoncer les ventes d’armes de Moscou à Bakou. Naira Zohrabian (BHK) les a appelés "troublant". "Nous devons faire quelque chose de sérieux à ce sujet", a-t-elle dit. "Nous ne devons pas être satisfaits par les explications des fonctionnaires russes selon lesquelles c’est une affaire purement commerciale."

L’ancien ministre des Affaires étrangères Alexander Arzoumanian, figure de l’opposition pro-occidentale, a déclaré que la Russie agit contre l’esprit de son alliance militaire avec l’Arménie et que cette dernière doit arrêter de la considérer comme un partenaire fiable.

Les ventes d’armes russes à l’ennemi juré de l’Arménie se poursuivent malgré les préoccupations arméniennes. En particulier, l’armée azerbaïdjanaise n’a pas encore reçu ses environ 100 chars T-90 achetés à Moscou en 2012. Des officiels russes et azerbaïdjanais ont estimé que le volume total des contrats de défense bilatéraux signés depuis 2010 s’élève à près de 4 milliards de dollars. Le quotidien moscovite Kommersant a rapporté le mois dernier que le chiffre pourrait atteindre 5 milliards de dollars d’ici la fin de cette année.

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

2 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.