Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La Syrie affirme avoir intercepté des missiles israéliens près de Damas

Israël ou la provocation permanente

Des missiles israéliens ont visé pendant la nuit du 1er au 2 décembre une position militaire près de Damas, mais ils ont été interceptés par le système de défense aérienne, selon l’agence d’État syrienne Sana.

 

La défense aérienne de l’armée syrienne a intercepté et détruit au moins deux missiles israéliens ayant visé « une position militaire » dans la province de Damas, selon des informations rapportées par l’agence d’État syrienne Sana, le 2 décembre.

« L’ennemi israélien a tiré à 00h30 [heure locale] plusieurs missiles sol-sol en direction d’une position militaire dans la province de Damas », a affirmé l’agence, ajoutant que les défenses aériennes de l’armée syrienne avaient pu faire face à l’« agression flagrante ».

Celle-ci a cependant causé des dégâts matériels sur le site, selon la télévision d’État syrienne, citée par Reuters. Une source militaire citée par le site indépendant Al-Masdar affirme que plusieurs missiles ont été tirés sur un entrepôt militaire, et que certains ont atteint leur cible. De fortes explosions auraient été entendues entre les villes de Kesweh et Sahnaya.

Lire l’article entier sur francais.rt.com

Le projet israélien expliqué chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

15 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article