Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La bulle Mélenchon, tentative de détournement des voix protestataires

Jean-Luc Mélenchon : le troisième homme ?

Le candidat du Front de gauche, dans un sondage BVA-RTL, est crédité de 14%, devant Marine Le Pen à 13%.

Lancé à pleine vitesse, le train de banlieue ralentit à proximité de la zone de triage de Villeneuve-Saint-Georges, dans le Val-de-Marne. Un long coup de klaxon, suivi d’autres plus courts, pour saluer Jean-Luc Mélenchon et la centaine de cheminots en veste orange réunis pour l’écouter. Une façon aussi de saluer la performance du candidat du Front de gauche qui grimpe dans les sondages. Jusqu’à devenir le troisième homme de la campagne. Vendredi matin dans un sondage BVA-RTL réalisé mercredi et jeudi, il hérite de 14% d’intentions de vote, devant Marine Le Pen (13%) et François Bayrou (12%). Jeudi, dans un sondage CSA pour BFMTV/20Minutes/RMC, il avait pris deux points, à 13%, talonnant Marine Le Pen. Jean-Luc Mélenchon agaçait et inquiétait déjà le PS. Il va désormais donner des sueurs ­froides à François Hollande. Mélenchon s’est d’ailleurs moqué de lui hier, s’attirant les rires et les applaudissements de son auditoire : « On leur a dit qu’il n’y avait plus de communistes et ils se retrouvent avec une place pleine de drapeaux rouges ! »

La suite sur Le Figaro

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

63 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • La propagande en action...

    Petite citation de Pierre Bourdieu :

    "On sait que tout exercice de la force s’accompagne d’un discours visant à légitimer la force de celui qui l’exerce ; on peut même dire que le propre de tout rapport de force, c’est de n’avoir toute sa force que dans la mesure où il se dissimule comme tel. Bref, pour parler simplement, l’homme politique est celui qui dit : « Dieu est avec nous ». L’équivalent de « Dieu est avec nous », c’est aujourd’hui « l’opinion publique est avec nous ». Tel est l’effet fondamental de l’enquête d’opinion : constituer l’idée qu’il existe une opinion publique unanime, donc légitimer une politique et renforcer les rapports de force qui la fondent ou la rendent possible."


  • Oh non ! Et si c’était ce racolleur qui était élu ! quel cauchemar ! On verrait vite qu’il n’y a de rouge que la cravate et que les banksters en feraient leur petit toutou, mais de gôôôôche avec un petit collier rouge et il aurait le droit d’aboyer encore un peu, mais pas contre ceux qu’il faudrait, comme toujours. Mais il faudra qu’il aboie contre quelqu’un ; il se fait porter par une certaine colère qu’il canalise à son profit avec une habileté redoutable.
    Tout mais pas lui.

     

    • Oh si, picadello ! Il pourrait aboyer... on peut aboyer tant qu’on veut d’ailleurs... du moment qu’on ne mort jamais.

      Ca fait partie du spectacle, d’aboyer...

      Ne vous découragez pas, les périodes d’élections sont toujours des guerres psychologiques... la "montée" de Mélenchon en fait partie.
      Si on sait à quoi s’attendre, on est plus fort pour y résister... ceux qui ont observer attentivement l’entre-deux tours 2002 n’ont aucune illusion sur l’état de notre démocratie.


  • Tout cei est du vent... On s’en doute. Mais peut-il y avoir un impact négatif ? Ainsi les droitards ignares qui devraient naturellement voter Marine Le Pen, ne peuvent-ils pas être tentés par le "vote utile" et finalement refaire la même connerie qu’il y a 5 ans afin de ne pas avoir un duel "d’hommes de gauche" ?

    Je n’en sais rien. Je ne sais plus rien. Jusqu’à il y a peu, j’aurais misé ma chemise sur le fait que Marine serait en tête au premier tour. Mais j’avoue que je suis de plus en plus inquiet. Vu la faiblesse de Hollande, j’ai peur qu’on en prenne encore pour 5 ans avec Sarkozy.

    Un duel Mélenchon-Le Pen au deuxième tour, ça aurait de la gueule ! Et vue la situation actuelle, ça ne serait pas étonnant.

    Je n’y comprends plus rien ! Je pensais franchement que Sarkozy se ferait laminer mais quand j’entends la réaction des gens autour de moi, ben je ne suis pas du tout rassuré. Ils le prennent encore pour un "Le Pen light" !!!! Ses discours sur Schengen, le référendum, son positionnement "ferme" sur les questions de sécurité, son "amour" pour la France... Tout ce qui l’a amené au pouvoir semble remarcher.

    Non, je n’y comprends plus rien. Le génie populaire, je crois que c’est du flan. La démocratie est bien une ineptie puisque c’est la loi du nombre.

    Je suis dépité.

     

    • Si tu doutes, les manipulateurs ont gagné ...

      J-29 ;)


    • Non, le doute lui vient de la realité de terrain.
      Moi aussi, je le sens, et franchement ca me fait fliper... Quand tu vois qu’il ne faut que 30 jours pour qu’un type le plus bas dans les sondages, detesté de tous... soit maintenant porteur d’espoir... Cela en dit TRES long sur la France et les Francais...

      Hier soir, je regardais les resultats de 2002 et 2007... plus rien ne m’etonne. Et je me disais que si les elections sont du meme calibre que 2007, alors les Francais meritent de se faire mettre sans vaseline. Point barre. Et que notre "idée de la France" ne sera qu’en fait qu’une nostalgie d’un passé qui n’existe plus...

      Autant commencer à reflechir ou aller habiter pour mourrir heureux et en paix, loin de ces cocus sodomisés.


    • Au moins la désillusion n’en sera que moins grande...
      J’y crois toujours (pas en la victoire mais en sa présence au 2e tour) mais je suis nettement moins sûr désormais.

      Pourtant, la sale affaire qui vient d’arriver devrait pleinement lui "profiter".

      Une chose est sûre : Mélenchon fait mal à Hollande et il est assez très envisageable que Flamby soit derrière Pov’con au premier tour. Ce qui ne nous arrange quand même pas.

      Bon, de toute façon on verra bien. Et on sait très bien que cela ne changera rien mais l’espoir motive et maintient en vie.


    • Prenez garde, demandez vous si inconsciemment les sondages actuelles ne sont pas en train de vous faire un peu vaciller. Alors qu’on le sait : que les sondages sont biaisés significativement. Ce sont des menteurs psychologues maitres et ils savent comment faire bouger les intentions de votes. J’avou ressentir exactemenet la meme chose en vous lisant, je me suis quand meme marrer au passage avec le :
      "les Francais meritent de se faire mettre sans vaseline. Point barre."

      Moi je ne vois Sarko briller que par les médias. A ce jour je ne les vois toujours pas les gens qui veulent voter Sarko.

      Il reste 1 mois, et on est peut etre sur un mou passager la, ca peut se renverser sur peu de chose. Je crois en JMLP, il va encore sortir un "dérapage leurre controlé a retardement" qui va les ridiculiser. Il a longtemps taté mais je sens qu’il maitrise de mieux en mieux. Bref blague a part, ca peut beaucoup changer en 29 jours.


    • Bonsoir Paul Brousse,
      Chez un peuple abruti de consommation et saturé d’information, ce sont si nous n’y prenons garde, les sondages qui font l’opinion, et non plus l’opinion qui fait les sondages. Comme les merdias, ils n’ont pourtant que le pouvoir que nous leur donnons.
      Mais, comme les merdias, dès que nous les consultons, les sondages sont des armes redoutables destinées à laminer notre capacité de résistance. Visiblement ça marche sur vous. Sur moi aussi, sur nous tous, rassurez-vous. Quand nous sommes déçus par un sondage, nous cherchons une explication sur la baisse de notre favori(te) en trouvant des reproches à lui faire "il(elle) a été mauvais(e) sur ce coup" nous nous vengeons sur lui en quelque sorte pour éviter de trouver le reste de l’humanité lamentable. Rien que de très lâche, rien que de très humain en somme, mais songez au pouvoir que nous offrons à ces tripatouilleurs de données, partiaux et grassement payés (par nos impôts indirectement !) pour délivrer des oracles dont l’unique but est de nous influencer et de nous dominer.
      Cette fragilité nous affecte tous. Cela le système le sait, et il l’a intégré depuis longtemps dans ses techniques de manipulation. A vous de ne pas vous laisser décourager. Pensez à Jean Moulin, croyez-vous qu’au pires moments de la torture à laquelle il résista, un sondage sur la popularité de Pétain eût fait vaciller sa volonté ? Nous, nous en sommes là. Comment pouvons-nous prétendre à la liberté ? Comme si elle était un du qui ne se méritait point par un combat toujours remis en question ? Le découragement n’est que du dépit (vous l’écrivez : "je suis dépité" moi aussi, nous tous rassurez-vous) sentiment humain mais vain et inutile sur un plan politique.
      Si notre favori(te) était à 25% nous ne nous poserions aucune question, ni nous ni nos connaissances. A quoi ça tient...
      Si notre courage ne tient qu’à la publication d’un sondage c’est qu’en effet nous sommes un peuple qui ne survivra pas et tombera en esclavage sous peu N’oubliez pas que ces oracles sont faits et défaits par les pires ennemis de la France, ne soyons pas leurs marionnettes. Un sondage est bon ? Tant mieux. Un sondage est mauvais ? Tant mieux.
      Vous voyez autour de vous le courage se déliter, la bêtise du vote utile s’installer ? La cause est la même. Allez encore un peu de dépit, il ne manquera plus que vous pour rejoindre demain le troupeau de ceux que nous appelons encore les cons aujourd’hui. Pardonnez-moi je plaisante.


    • Cela dit meme si je crains qu´elle n´atteigne pas le 2nd tour, je m´en tape completement des stats...Ils peuvent nous la foutre a 6% que je voterai quand meme pour elle, et aux 2 tours. Et mes propos envers elles et les autres restent les meme. Mais quand on voit l´importance qu´on accorde a un Cheminade a 0%, on comprend tout l´interet qu´ils ont a prétendre MLP a 13 plutot que 21. L´impact sur le moral est significatif.
      Ma plus grande crainte tout de meme, c´est que ces sondages soient asservies avec un scrutin truqué. J´attend toujour un avis expert qui me démontrera que c´est IMPOSSIBLE de truquer le srutin présidentiel en France.


    • Effectivement Amne, comment être sûr qu’ on ne va pas se faire enfler vu que le résultat est transmis aux médias collabos via le ministère de l’ intérieur collabo...

      " J’ ai pas élu ! Ah si , j’ ai élu ! "


    • Freeze a raison ! Pendant que les aboyeurs aboient, que l’entourage professionnel fayotte, la majorité silencieuse continue de se taire. En 2012, on peut enfin la voir s’exprimer toujours aussi silencieusement sur le net. Un pseudo est un isoloir protégé du brouhaha !


    • Partez en Suisse... j’ai retrouvé un peu de la vieille France ici !


  • Ils essaient de siffoner les voix d’Hollande pour les faires voter pour Melancon au premier tour, afin d’affeblir le Flamby, pour avoir un deuxième tour Marine - le Nain... (comme en 2002 quoi, en gros, aucun risque pour l’Empire)
    on dirait bien qu’il y a un fort relan d’elan pour sarko, il a bien rempli sa "mission" avec les drames Toulouse Montauban, peut etre bien qu’il est mandaté pour un nouveau tour de manège, Hollande etant trop mou, n’a jamais ete president, etc, enfin ceci nous verront bien dans un mois


  • Je vous l’avait dit il y a quelque jours .

    L’empire est entrain de faire de Mélenchon ce qu’il a fait avec Bayrou en 2007 : le 3ème homme qui éjectera Lepen du podium .

    Ceci mènera à la réélection de Sarko .

    En 2007 les Médias ont matraqué dont la tête des électeurs un classement des candidats issu de leur sondage et au final les urnes ont donné les même résultats ; je crains que ça ne se répète bêtement .

    Ceci dit ça m’amuserai de voir un second Tour LePen - Melenchon .


  • Je suis triste de constater que Marine et le FN n’ont pas su éviter le piège de la tuerie toulousaine, habilement montée par Sarko. Marine n’avait que deux possibilités porteuses:1- Dénoncer avec courage la manipulation de l’opinion a travers cet attentat, option risquée mais salubre ; 2- Prendre de la hauteur et appeler a l’unité de la nation et de la République en évitant toute polémique, toute stigmatisation, en véritable parti de gouvernement rassembleur, rassurant, garant du maintient de l’unité du pays. Helas, Marine et le FN ont choisi de relancer leur discours securitaire, que tout le monde connaissait déjà. Il fallait être plus créatif, prendre de la hauteur et tenir un discours de sagesse garant de stabilité, plutôt que de souffler sur les flammes. En ce sens Sarko s’en sort bien mieux, se présentant comme le garant de la paix civile, de la sagesse, du calme et de l’unité nationale. Dommage que Marine n’ait pas saisi cette occasion de se situer au delà des partis... cela risque de lui couter cher en termes de voix et de crédibilité. J’espere me tromper...


  • bidon les sondages, écoutez Ratier :
    http://www.dailymotion.com/video/xo...
    le pouvoir a identifié que l’ennemi le plus dangereux est Marine le Pen
    pour la décrédibiliser, ils font monter "Mélenchon" mais c’est bidon

    les premiers sondages bidonnés l’ont été en 1974 lors des élections présidentielles
    à l’époque Giscard d’Estaing et Chaban Delmas s’opposaient pour représenter la "majorité"
    afin d’infléchir la détermination des électeurs en faveur de Giscard
    on lui a accordé un net avantage (bidon) par rapport à Chaban
    les sondages étaient sous contrôle du ministère de l’intérieur
    avec à sa tête .. Chirac (tricheur un jour, tricheur toujours)


  • Les sondages, ou l’expressions des fantasmes de nos élites ploutocratiques déconnectées et débiles.


  • Que l’on critique les sondages, c’est salutaire. Mais il faut être cohérent, dirais-je pour paraphraser Soral : Marine Le Pen, qui ne se fondait que sur les sondages pour prétendre réunir deux fois plus d’électeurs que Mélenchon et refuser de débattre avec lui notamment sous ce prétexte (et d’autres bien plus fallacieux), ne peut pas aujourd’hui raconter que ce sont des mensonges.

    Au moins au Front de Gauche, là-dessus, la position est claire : on ne cesse de répéter partout que les sondages sont des manipulations. On se réjouit quand de bons sondages nous donnent un meilleur accès aux relais médiatiques et surtout dans de meilleures conditions (car des gens comme Poutou, Arthaud, Cheminade, Dupont-Aignan, voire Joly doivent passer l’essentiel de leur temps dans les médias à justifier leur existence), mais fondamentalement on ne change pas notre stratégie de campagne. Et pour couper court aux questions des journaleux et autres observateurs de la politicaillerie politicienne qui nous demandent "quel score vous comptez atteindre ?", on répond avec un aplomb déstabilisant : "51% au premier tour".
    En général, ça suffit à couper la chique à l’interlocuteur, et comme ça on peut parler du fond. Une méthode très efficace.

     

    • Je me faisais cette réflexion ! Quand MLP était placé à 20% par les sondages, ils étaient cohérents, maintenant, il ne le sont plus !!! Alors, soyons clairs : Les sondages c’est de la merde ! On se met ça une bonne fois pour toute dans la tête !

      Ce ne sont pas les sondages qu’il faut regarder, ce sont les élections passées. C’est ça, qui permet d’établir les rapports de force. Se mettre dans la tête déjà qu’il n’y a pas de transfert de voix, à court terme, entre MLP et Mélenchon. Je ne comprends pas que Soral ne fasse pas cette analyse. Comme Marine Le Pen, il est tombé dans un piège en se focalisant surs Mélenchon. Soral se targue d’avoir détruit Besancenot. Admettons que ce soit vrai. Vers qui se sont reportés les électeurs de Besancenot ? Vers Marine ? Bin non, ils sont aujourd’hui chez Mélenchon !

      Tout ça vient d’un mythe : Les électeurs "ouvriers" sont passé du PCF au FN. C’est un raccourci historique et sociologique majeur, qui ne permet pas de voir la réalité des choses. Car quand le PCF était au plus fort, dans les années 60/70, il ne ralliait pas 100% des ouvriers ! Une bonne partie, déjà, votait à droite. C’est cette part là, ces ouvriers "de droite", qui ont massivement rallié le FN. Ce sont ces ouvriers là qui, en 2007, ont en parti quitté Le Pen pour Sarkozy. C’est encore ce qui se passe actuellement, d’ailleurs.

      Tout ça pour dire que vu l’état des Verts, du NPA, vu que le PCF le soutient, il n’est pas irréaliste que Mélenchon fasse plus de 10%. S’il arrive a fédérer la gauche hors Parti Socialiste, il peut faire largement un score à deux chiffre, sans prendre une seule voix à Marine Le Pen, qui elle est en train de se faire tondre par Sarkozy. C’était d’ailleurs le plan de Mélenchon, dés son départ du PS. Il a écrit un livre qui s’appelait "L’autre Gauche" qui détaillait son plan d’attaque...

      http://www.dailymotion.com/video/xb...


    • Je maintiens qu´un débat JLM vs JMLP aurait anéanti le parti de gauche.
      Maintenant il faut un MLP vs JLM pour renverser la tendance dans les esprits.


  • le dernier slogan en date du front de gauche c’est :" l’humain d’abord " c’est on ne peut plus lutte des classes n’est il pas ? après le "presidons ensemble" et le "reprennons la bastille" symbole tellement utilisé qu’il en a perdu sa force evocatrice . reprennons la bastille ,dansons la carmagnole mais surtout,pas touche a la proprieté privée des moyens de production on est pas des sauvages tout de meme ! d’autant que les capitalistes les plus avides sont aussi des humains . " les revolutionnaires du front de gauche serrent le poing la classe possedante tremble


  • Comme les sondages d’opinions prennent comme indice le clivage droite/gauche qui ne correspond plus à une réalité, on peut en déduire que les sondages donnent une large majorité aux mondialistes.

    Cependant il est intéressant de regarder, non pas les chiffres globaux, mais seulement des écarts. On constate que la droite perd 4 points (-2 pour NS et -2 pour MLP) alors que la gauche en gagne 7 (+2 pour FH et +5 pour JLM).

    Quand on fait cette lecture on s’aperçoit quand fait, les évènements de Toulouse n’ont pas servi la droite, alors que le grand rassemblement à la Bastille à bien atteint son objectif.

    BVA précise toutefois, qu’en raison des marges d’erreur, la montée du FdG est plus symbolique que statistique. Autrement dit, il s’agit d’une giboulée de mars qui annonce encore quelques gelées printanières passagères, mais qu’au mois de mais (le mois où l’on fait ce qui nous plait) la droite sera vainqueur. C’est ce que reflète les sondages pour le second tour, où Sarkozy est élu contre Hollande. Il suffit juste de changer Sarkozy en Le Pen et on aura tout bon. Mais ça, les sondages ne peuvent pas le dire.


  • Beaucoup de gens autour de moi souhaitent voter Méchencon. J’essaie de les en dissuader mais apparemment il les a bien embobinés...
    Une vidéo de démontage en règle de cet imposteur serait la bienvenue !


  • Avec Melenchon, la lecture de Jan Waclav Makhaïski n’a jamais ete aussi actuelle.

    On est vraiment dans la pure trahison et manipulation d’une colère legitime.
    Cela dit, je pense qu’il draine plus les eternels syndiques qui n’ont pas compris la foutaise du syndicalisme français et les bobos en mal d’antifascisme.
    A chaque fois que je vois un type du Front de Gauche, il parle de la haine, du Front populaire contre le fascisme, sans avoir un logiciel de pensee coherent et personnel.
    Pour tout dire, je crois pas du tout qu’il soit à quatorze, plutôt à 9%, ce qui correspond en gros aux scores de "l’extrême gauche". Et s’il monte, ça devrait se faire en defaveur d’Hollande : or les sondages donnent Hollande à 30%, guère inquiete par la montee de Melenchon.
    Ca me semble donc complètement fantaisiste...

    Après si on a un second tour Sarkozy / Hollande, avec Melenchon l’antifasciste appelant à voter pour la Banque Lazard, la boucle sera bouclee...


  • Il faut être un peu honnête : Marine Le Pen fait une campagne de merde. Je pense que si elle n’atteint pas le second tour, il ne faudra pas seulement se focaliser sur les manipulations déjà décelées mais aussi faire preuve d’analyse critique cohérente.

    C’est presque à se demander à quel point MLP ne sabotte pas elle-même sa campagne en abordant des sujets pourris et ô combien éloignés de sa ligne de départ qu’était l’économie. Parler de Halal, d’IVG et d’autres sous-sujets ne feront jamais d’elle une présidentiable ! J’étais à peu près persuadé que son petit numéro de refuser le débat face à Mélenchon allait lui être fatal, on dirait bien qu’il en va dans cette voie.

    Aussi, du point de vue des masses, Mélenchon est bien meilleur dialéctiquement que ne l’est Marine Le Pen. Expert en manipulation, il n’hésite pas à user de son appareil trotskiste pour répondre à des questions dont il ne connaît pas la réponse. Marine, elle, évite les questions en changeant de sujet et ça, d’un point de vue "mainstream", c’est très, très mauvais !

    Je pense que le FN sera éjecté dès le premier tour et, comme en 2007, je ne le vois même pas sur le podium.

     

    • Je fais la même analyse que toi.. surtout que, contrairement à Mme. Le Pen, je ne crois aucunement aux sondages. Sa technique électoraliste a l’air de fonctionner moins bien.. moi-même j’ai du mal avec son discours, de plus en plus. Elle devrait continuer à la charge sur l’économie et le social, et surtout ne pas refuser le débat pour des questions de sondages..


    • La manipulation actuelle des sondages vise à faire de JLM un candidat crédible pour accéder au 2ème tour
      Et faire perdre des voix à FH au 1er tour pour que NS soit sûr d’arriver en tête
      Celà ne change rien pour MLP qui finira dans les sondages bidonnés à moins de 10%
      J’espère que vous avez compris qui réalise les sondages sur des pannels non signiifcatifs avec des redressements au doigt mouillé. Ils n’ ont absolument rien de scientifique (Je suis statisticien de formation)
      Le vrai sondage sera le 22/04 au soir et vous aurez alors la preuve que tous ces sondages c’est du pipeau
      Le score sera pour moi très serré et avec un peu de chance Marine sera au second tour avec FH
      C’est ce qui m’a été confirmé par l’interprétation du marc de café de mon petit déjeuner et je vous garantis que c’est plus scientifique que les sondages réalisés pour les médias


    • Moi aussi je partage cette analyse. Plus ça va, plus sa campagne devient médiocre. J’ai l’impression qu’elle veut se suicider électoralement.

      Parlons de ce refus de débat avec Mélenchon. Soyons un peu honnête : elle flippait de débattre avec lui. Elle se serait faite torcher car lui peut utiliser sans complexe tout son logiciel idéologique alors qu’elle opère une "dédiabolisation" foireuse qui l’empêche d’utiliser la moitié de ses arguments. Face à l’UMPS c’est suffisant, mais pas face au FdG qui se prétend lui aussi anti-système.

      Mélenchon est bien meilleur orateur et bien meilleur communiquant. Soit elle se ressaisit et elle arrête de courir après Sarko pour avoir les voix "de droite" et elle s’axe sur son programme économique, et elle accepte de débattre avec Mélenchon, soit elle va continuer sa descente.


    • Effectivement, Marine Le Pen fait une campagne médiocre. La stratégie n’est pas claire. Mais en même temps, c’est compliqué de tenter de séduire le supporter de Soral, le militant identitaire, la droite sioniste, l’ouvrier précarisé, les déçus de la gauche, les déçus de la droite...

      Je pense aussi, je l’ai écrit sur un autre article, que le "duel" avec Mélenchon était une erreur. Il n’y a pas concurrence de voix entre les deux protagonistes, c’est un leurre. Mélenchon n’a pas attaqué MLP pour lui prendre des voix, mais parce que, fin stratège, il sait que taper sur le FN, sur MLP, cela fédère la gauche. Résultat, il est en train de rallier sur son nom les électeurs Verts, NPA, LO, ce qui reste des communistes, et une partie de l’aile gauche du PS.

      Alain Soral est aussi tombé dans ce piège, à mon sens : dans ses dernières vidéos, il passe beaucoup plus de temps à taper sur Mélenchon que sur Sarkozy. Or, le rival électoral de MLP, c’est Sarko ! On l’a bien vu en 2007. En fait, MLP, comme Soral, ont cru trop tôt que Sarko était foutu électoralement. Ils l’ont bien trop sous-estimé. MLP n’a sans doute pas assez vu non plus que l’explosion en vol de DSK changeait radicalement la donne. Jean-Marie Le Pen l’avait dit : Par ce qu’il était, ce qu’il représentait, DSK était l’adversaire idéal de MLP. Sans lui, il fallait changer de stratégie, et pilonner Sarkozy. Je pense que c’est ce qui va être fait dans le mois qui vient, mais c’est peut-être un peu trop tard... A voir !


    • Ce n’est pas l’opinion qui fait les sondages, mais les sondages qui font l’opinion.
      Votre analyse se base sur un fait virtuel, un oracle, que vous n’êtes pas obligé pourtant, de valider. Votre analyse si elle est juste, le serait tout autant, en développant les raisons pour lesquelles MLP fait une campagne habile si vous vous basiez sur un sondage qui lui donne 30%. Il a suffit que l’on vous donne un sondage qui lui donne la moitié et vous avez trouvé en cherchant bien, des raisons crédibles pour lesquelles elle fait une "campagne de merde".
      Les raisons qui expliquent pourquoi untel a un mauvais sondage, se confondent vite dans notre esprit, avec celles qui font que sa campagne serait mauvaise, et ce, dès l’instant où l’on accepte de valider ledit sondage. Mais qu’on cesse d’y croire (car il s’agit bien de croyance) et tout s’effondre ; nous sommes alors tentés de justifier le contraire, ce qui prouve notre versatilité, et notre fragilité.
      Si le piège fonctionne, notre critique du vaincu annoncé, que nous croyons être seul à formuler, est amplifiée par la masse puisque nous sommes des millions à consulter ces oracles. Nous participons alors tous au discrédit du candidat disgrâcié, non sans le brin de la jouissance que procure le dépit vengé quand ce gladiateur a été le favori que nous croyons tout à coup incapable de gagner. Nous précipitons alors sa disgrâce et sa chute.
      .Entre temps le sondage est devenu réalité.
      Ce procédé est vieux comme la sorcellerie, le vaudou, la magie noire. Si vous avez le malheur de croire que vous êtes envoutés, vous l’êtes.
      Le sondage est l’oracle des sociétés industrialisées. à ceci près que : là où l’envoûtement sa pratique sur les individus, la manipulation sondagière agit sur les masses.entières.
      Lorsqu’une proportion suffisamment importante de citoyens ne s’occupera plus ni des merdias ni des sondages, le système s’écroulera en un jour, tout comme le bloc de l’Est. Ce jour est proche. Cette affirmation est un autre oracle.
      Lequel préférez-vous ?


    • « Ce n’est pas l’opinion qui fait les sondages, mais les sondages qui font l’opinion. »

      Si les sondages faisaient l’opinion, alors les sondages prédiraient avec exactitude, dans une sorte de prophétie auto-réalisatrice, les résultats des élections. Or on sait qu’il n’en n’est rien. C’est même le contraire qui est observé : les sondages se trompent la plupart du temps !


    • C’est marrant de voir parler de sondages ici alors que ça n’a jamais été dans mon discours ! Les sondages sont bidons. Point barre. Faut-il vraiment en parler pendant des semaines ?

      De plus, je ne vois pas en quoi être critique de la campagne de Marine Le Pen remet en cause le vote que certains lui ont déjà définitivement attribué, surtout sur ce site. Mais le vote se résume-t-il à un amour inconditionnel de son candidat sans que la remise en cause de celui-ci à un moment donné ne soit possible ? Restons sérieux !

      Quand on réussit à se placer sous un autre angle que celui de la dissidence, autrement dit sous celui de la masse qui ne consulte pas ce site, Marine Le Pen perd effectivement beaucoup de crédit. Pas à cause des sondages, mais à cause d’elle-même ! Les gens, c’est-à-dire nos proches pas forcément éclairés, ne voient strictement rien d’habile dans le fait de jouer la petite fille martyre devant Melenchon, ça j’en suis sûr. Ils y voient plutôt une candidate mise en porte-à-faux, peu importe ce que les inconditionnels essayeront de trouver de majestueux et de stratégique dans le geste.

      Quand nos compatriotes regardent par exemple un débat, ils ne cherchent en aucun cas la cohérence d’un programme mais cherchent au contraire à voir qui va envoyer le plus de piques à l’autres... les quenelles, comme il est coutume d’appeler ça ici et là. N’avez-vous jamais entendu dire "X à gagné le débat contre Y". Gagné quoi ? Sur la cohérence politique ? Non, juste sur le nombre de piques envoyées par X que Y n’a pas su esquiver !

      Je suis 100% d’accord avec la personne qui écrit ici que sa stratégie de dédiabolisation la prive de sa verve, c’est à mon sens tout à fait vrai. Et quand on voit le traitement qu’elle a subit de la classe journalistique récemment, il n’y a AUCUNE raison de penser que cela lui soit bénéfique de se priver de son appareil dialéctique que les gens qui vont (ou allaient) voter pour elle apprécient.

      Je finirai sur le fait qu’il n’est pas rare de trouver dans les commentaires Youtube "Elle dit tout haut ce que l’on pense tout bas". Mais si elle même commence à parler tout bas...


  • c’est bien de faire des articles critiques sur la franc maçonnerie, le trotskysme, ou la social démocratie, le piège mélenchon, ce que vous voulez !

    mais on s’attendais aussi à lire sur e&r des analyses aussi critiques sur le FN, des analyses marxistes, du m’pep, de l’UPR, ou autres. comme c’était le cas il y a un an ou plus... dommage ! beaucoup de gens de la "gauche du travail" ou musulmans désertent les analyses de soral à cause de son soutien au FN.
    il faudrait démontrer, une bonnne fois pour toute, en quoi marine le pen ne participe pas au combat de classe UMPS anti social... en tant qu’épouvantail, idiot utile ou bénéficiaire elle semble y participer totalement !

     

    • Pour Soral, l’ennemi c’est le système institutionnel( qui regroupe tous les partis..), validé par les médias ; à ceci près que le Front national, n’ayant jamais participé ni de près ni de loin à la mascarade démocratique, a les mains propres selon lui...diabolisé car parti nationaliste, anti europe et anti mondialiste- à la différence de tous les autres partis-, il est le parti anti-système par excellence ! voilà la position de Soral...que seuls des esprits obtus- mais en est-il ?- ne peuvent pas voir !
      et d’ailleurs, MLP pourrait-elle faire pire que ce qui a été fait depuis 40 ans ?


  • Interview de Mélenchon aux Echos :

    http://www.lesechos.fr/economie-pol...



    La question clef est celle de la répartition, du partage des richesses. Je ne participe pas au discours hypocrite qui consiste à dire qu’il faut d’abord produire et partager ensuite. On produit déjà beaucoup ! On partage tout de suite !



    Cependant, seuls les salariés des "secteurs de l’économie non exposés à la concurrence internationale" bénéficieront d’une telle redistribution :



    Ne craignez-vous pas que vos propositions se traduisent par une fuite des entrepreneurs et au final une hausse du chômage ?

    Pourquoi les entrepreneurs fuiraient-ils ? La hausse du SMIC - 1.700 euros nets en fin de législature - s’applique à des secteurs de l’économie non exposés à la concurrence internationale. C’est-à-dire dans les services à la personne, la restauration rapide ou encore le bâtiment qui ne sont pas des activités délocalisables. Dans l’industrie manufacturière, la part de salaires au SMIC est résiduelle.



    Forcément, quand on refuse d’entendre parler de protectionnisme...

     

    • Tout à fait, c’est l’énorme problème du FdG avec bien entendu la volonté de garder l’euro et de "renégocier" les traités européens (sur ce dernier point tout comme tous les autres candidats d’ailleurs). MAis aussi de mettre en avant leurs propositions sociétales dont personne pour l’instant ont en rien à carrer et qui ne fait que cliver la population voire rebuter une partie des classes populaires.


    • Il parle du bâtiment mais bien sûr que si il y a concurrence interantionale !
      Des agences d’intérim font appel à des travailleurs étrangers comme les Polonais pour travailler sur des chantiers en France à des conditions polonaises.

      L’Europe ne met pas tant les entreprises en concurrence que les salariés .


    • Pour ce qui est de la sortie de l’Euro, j’ai l’impression que MLP a mis pas mal d’eau dans son vin par rapport au début de la campagne...


    • @ Stev qui écrit :
      “Pour ce qui est de la sortie de l’Euro, j’ai l’impression que MLP a mis pas mal d’eau dans son vin par rapport au début de la campagne...”

      Si Marine Le Pen propose un referendum sur la sortie de l’Euro, c’est essentiellement pour pouvoir prendre le temps d’expliquer pourquoi il est indispensable de se préparer - si possible de façon concertée - à la sortie de l’Euro (plutôt que d’apprendre son explosion).

      M L P n’a nullement changé d’avis sur la nécessité d’une monnaie nationale, adossée à une monnaie commune, ainsi que sur l’importance de s’appuyer sur une banque nationale, une Banque de France rénovée, qui ne soit pas seulement une agence supplétive de la BCE. Elle a par ailleurs toujours dit qu’elle utiliserait la procédure du referendum pour demander à ses compatriotes leur avis sur des problèmes fondamentaux touchant directement à leurs conditions de vies : c’est le cas des questions monétaires, dont dépendent directement l’évolution de l’emploi et du pouvoir d’achat de nos compatriotes. Il est clair que l’empire ne se laissera pas faire facilement, et que, sur le plan économique, les mesures prises par la BCE pour retarder l’inévitable ont eu, provisoirement, un impact non négligeable sur l’opinion des français, qui pensent encore majoritairement que la zone Euro, en dépit de ses défauts évidents, peut encore être conservée. Ce sera donc à M LP de tenter de convaincre, à armes un peu plus égales – si elle est présidente - que la situation actuelle est mortifère pour la plupart de nos compatriotes.

      B.L., conseiller économique auprès de Marine Le Pen.


    • Bonjour Mr Lemaire,

      Parlant du rapport de force sur la question monétaire vous dites que MLP une fois présidente pourra convaincre nos partenaires de changer l’euro en monnaie commune grâce aux "armes un peu plus égales" qu’elle nous octroierait.

      Mais ne faut-il pas un vote à l’unanimité pour revoir un tel article (123 & 282 du TFUE) ?

      Et si elle décide de rompre tout de même avec la monnaie unique, ne risquerait-elle pas de faire subir à la France des sanctions financières et politiques comme se fut le cas pour la Hongrie de Orban ?

      Est-il vraiment raisonnable d’attendre l’explosion de l’euro quand on fait l’analyse que cette explosion inévitable ?

      Est-il raisonnable de remettre tout son programme en sursit en attendant que de possible négociation aboutisse au niveau européen sachant les rapports de force à l’œuvre (Lobbys financiers et industriels, gouvernements néo-libéraux...) ?

      Voila ce qui m’interroge, entre autre, dans la stratégie de MLP.


  • Je sais pas si vous vous êtes aussi amusés à épelucher les sondages. En tout cas voici ce que j’en retire :
    - L’échantillon est trop peu numéraire (souvent 1000)
    - Le nombre de gens qui affirment aller voter (souvent 80-90%) est trop important : on en conclut que l’échantillon n’est pas représentatif.
    - On s’attarde beaucoup à parler de la qualité de la campagne. Or, les réponses à ce sujet reflètent l’écho que les médias essayent d’en divulguer ; on peut en déduire qu’ils appartiennent à ceux qui suivent assidument les médias, soit 10-20% seulement des électeurs.
    - 40% de personnes ne sont pas sûres de leur choix : soit certains se sont forcées à donner un choix mais n’iront pas voter, soit ils peuvent osciller entre les différentes mouvances de gauche et de droites respectivement.
    - car les différents questionnaires montrent que dans la têtes des gens interrogés, on est dans le clivage gauche/droite.
    - les intentions de vote Bayrou semblent plus un vote de sympathie qu’un vote convaincu (d’après les autres questionnaires)
    - comme le clivage gauche droite est très insinué, le vote mélanchon n’est absolument pas protestataire, il s’agit de transferts "à gauche".

    Conclusions : Mélanchon ne peut pas être à 13-14 en même temps qu’hollande à 28-30. Deux cas de figure restent ouverts : soit Mélanchon menace dangereusement de doubler flamby, soit il n’est même pas à 10. Le vote MLP est probablement corrigé de 2 points à la baisse, qu’on rajoute à Sarko, puis deux autres points sont retirés de chez MLP, à la place de chez Sarko pour être répartis dans la gauche. Selon cette estimation, MLP est entre 17 et 21% et Sarko entre 22 et 26%. Hollande est entre 26 et 28% et le franc-mac entre 9 et 10%. Bayrou est stable vers les 10-13%.
    Deuxième option, Mélancon est vraiment à 13-14 et flamby à 22-24, se trouvant sérieusement inquiété si l’écart se ressert encore ; la vraie menace "fasciste" se rapproche, car cet homme est dangereux.

    Il faut toutefois garder en mémoire qu’une tranche importante de ces gens, pour peu qu’on ait bien là des échantillons représentatifs, n’iront pas voter. Ce qui peut amener des correctifs de plus de trois points par candidat.

    Les sondages vont continuer de montrer MLP au plus bas, plus on va approcher de la fin. J’espère qu’elle va démontrer la cohérence globale de son programme en reliant tout à l’économie. Si elle le fait, les sondages vont être sabotés de façon de plus en plus grossière, mais elle dépassera 20% le 22. Sarko non, pas sans trucage !

     

    • Ces critiques sur les sondages sont tout autant valables pour ceux qui plaçaient Marine Le Pen au-dessus de 15% (hypothèse hautement improbable sociologiquement parlant).

      Et je ne vois pas pour quelle raison la gauche devrait être bloquée à 40% tandis que la droite devrait toujours approcher les 50%. Un résultat à 44-45% chacun, le centre étant à son étiage sociologiquement cohérent de 10-12% des suffrages me semble au contraire tout à fait pertinent.


    • Je précise que pour le coup des 1000, ils n´y sont pas pour grand chose, ils appliquent a juste titre une formule dont je ne me souviens plus en détail l´utilisation, vu en cours de statistique-probabilité, en BTS et école d´ingé. Une formule qui calcule l´échantillon minimal pour obtenir une marge d´erreur limitée. Ce sont des maths empiriques.

      http://www.analyse-donnees.fr/Blog/...

      C´est pour cela qu´on a que des échantillons entre 950 et 1150 selon l´humeur de l´institut de sondage. En gros dans le principe, la marge d´erreur est stabilisée a cette taille d´échantillon, entre 1000 personnes et 10000, la précision n´évoluera plus de maniere significative. Parcontre en dessous de 1000 la marge d´erreur augmente exponentiellement.


    • J’ai, entre autre, un baccalauréat universitaire en math, vous n’allez pas m’apprendre les statistiques ! Si les chances sont relativement basses d’avoir même 1 point ou plus d’écart avec un échantillon assez grand, cela ne reflète pourtant pas une réalité. (N.B. La page que vous m’avez donné en lien ne fournit pas une explication de qualité pour ce type d’enquête puisqu’elle demande de choisir un niveau de confiance, valeur totallement subjective)
      Comme je l’ai énoncé, on peut avoir deux approches : soit l’échantillon est fiable, soit il ne l’est pas.
      - S’il (l’échantillon) est fiable, le simple fait que ces sondages obtiennent 90% d’intention de vote, laisse supposer que 5-10% d’indécis (sur les 40) sont en fait des personnes qui n’iront pas voter. On peut supposer, sans valeur statistique, mais plus par feeling, que les gens qui n’iront pas voter ont dit majoritairement soit Sarko, soit flamby ; étant donné qu’ils sont les deux candidats préconisés au second tour. De quoi les ajuster à la baisse.
      - S’il n’est pas fiable, et les chances sont grandes avec 1’000 sur 44’000’000, le tout dépendant du lieu, de l’orgine de l’âge, etc. D’ailleurs on choisit souvent les gens en fonction de ces critères pour mieux représenter. Ce qui génère des mini-échantillons de 20-100 personnes suivant le nombre de critères, ce qui n’est pas du tout suffisant. S’il n’est pas fiable, alors le sondage n’a aucune valeur.

      Je pense au contraire que "la gauche" à 40% est réaliste. Avec 5% en provenance du FN et 5% en provenance de Bayrou, ou 6 et 4, ce qui est plus réaliste pour certains, elle atteindrait les 50. Il ne faut pas espérer plus de 51% au deuxième tour, voyant les élections précédentes, à part dans le cas d’un dépit contre Sarko, qui se traduirait par plus de 10% en provenance du FN et MoDem pour Hollande. Mélanchon à 13-14% est beaucoup plus irréaliste sociologiquement que MLP à plus de 15%, vous m’excuserez. M. Mélancon a peu de chance de gagner des voix en dehors des ex-communistes. Par contre que les électeurs siphonés en 2002 à JMLP par Sarko revotent pour lui, c’est improbable. Il ne faut pas non plus prendre tout le monde pour des abrutis. Les propositions démagogues du smic à 1700€ et des 75%, les gens n’y croient simplement pas. Donc ces gens retourneront forcément chez MLP ou chez Bayrou, ou il ne voteront pas. La grande inconnue repose sur le nombre de voix que MLP va gagner, du fait de son image, plus attirante pour certains.


    • Bonjour Thomas M, je ne me mesurerai pas à ta formation universitaire mais méfies-toi de la logique mathématique pour les élections. Comme en trigo, il y a les vecteurs. Il vaut mieux étudier les dynamiques, c’est-à-dire comparer les vraies côtes de popularité, les audimats et les sondages ou commentaires d’opinion sur des thèmes précis. Pas la peine de se fier à l’ifop de parisot. Selon mon étude personnelle bien modeste, je crois que merluchon (surnom donné par JMLP car le petit merlu annonce l’arrivée du gros requin) ne va pas profiter de son 18 mars. Il n’a doublé que son potentiel par rapport à bayrou. Ses manifs contre Marine Le Pen lui nuisent fortement. Même à poutou. A gauche, çà n’oxigène que flanby et sarko reste pénalisé par son bilan et ses soutiens (et par copé à la tête de l’ump). On part pour un second tour umps/fn. Seul, le report de voix restera dangereux. Mais si sarko tente un coup médiatique (une mise en scène d’un attentat contre lui, comme l’indiquerait une source d’un internaute de ce site patriote) qui s’avère foireux et aura réduit les temps de paroles à néant, ce sera peut-être l’abstention contre la mobilisation bleue marine. Une victoire au mérite comme pour les 500 parrainages !


  • Ce sondage est tellement grotesque que le seul moyen d’arriver à un tel résultat serait de corriger massivement le résultat de l’élection. Quelqu’un a t-il des chiffres sur le parc des machines à voter électroniques ?


  • Sarkozy a tout intérêt à se retrouver au second tour contre Mélenchon pour récupérer les voix du centre et des droitards du FN , voilà pourquoi les médias font monter Mélenchon.

    Je voterai Marine au premier tour même si je pense que sa ligne politique n’est pas à la hauteur des enjeux actuels.

    En cas de second tour Mélenchon/Sarkozy que feriez-vous ? je vous avoue que mon abstention sera moins certaine que pour un second tour Hollande/Sarkozy. Mélenchon n’aime pas les souverainistes c’est certain mais il est bien plus populiste qu’Hollande ou Sarkozy, et le peuple aime son pays malgré les "sirènes internationalistes" des leaders néo-trotskystes.

     

    • je pense plutot que Marine/Sarko pour le second tour

      car pourquoi prendre le risque de faire monter un Mélanchon jusqu’au second tour, sachant que tout les socialo qui auraient voté pour Flamby voteront pour Melancon, ce serai trop risqué,
      Ils se servent juste de Melancrotte pour separer les voix de gauche et pas faire passer Flamby car il n’est pas près, lui se sera pour 2017, ils veulent encore se servir de Sarko à mon avis

      un bon petit Avril 2002 version 2012 n’est sans risque, ils ont le "diable" en Marine, tout est bon pour eux quoi


    • la politique, c’est le choix du moins pire ! alors, MLP au premier tour ? pourquoi pas...mais au second, pourquoi se donner la peine de se déplacer ? Hollande, Sarkozy, Mélenchon et les autres sont tous les mêmes...
      et puis n’oublions jamais que le Front national n’a jamais participé au moindre gouvernement : il est donc exempt de tout reproche, de toute responsabilité , de toutes les catastrophes qui frappent notre pays depuis 40 ans...


  • un vrai vent de panique souffle dans les commentaires... que se passe t il ? Mélanchon a les faveurs des médias comme autrefois ils l’ont fait pour Besançenot Bayrou ou Cohn Bendit , ils ont décidé de cela vers janvier on canalise la contestation d’un front à l’autre , faire de Mélanchon le 3è homme ...
    Et alors ? vous croyez vraiment le voir au 2è tour c’est là tomber dans le piège ... Vous ignorez l’importance des "tractations " entre les deux tours face à l’horrible sarko qui lepénise , le valeureux Mélanchon devra choisir son camp ; vielle ficelle du "vote utile" Hollande a donné une fermeture d’usine nucléaire aux verts, il lui donnera bien un os.... Mais on oublie surtout l’importance des législatives pour ces politicars, cela se négocie "aprement" ... Le Ps est hégémonique à gauche il le réduira à une peau de chagrin comme il l’a fait pour les radicaux puis le PC puis les verts
    le drame du FN c’est son refus de toute alliance sa marginalisation et c’est vrai comme on l’a fait remarquer son erreur de débattre avec Mélanchon et de ne chasser que sur le terrain de sarko
    mais la critique sur MLP est un peu facile est ce le fruit d’une panique bien dirigée par ces constructions "sondagières" ? LE bluff de Mélanchon c’est qu’il a besoin de l’écurie du Ps et comme les Verts il jette aux idéalistes le plus "beau" progamme style inventaire à la Prévert avec une allure de tribun populiste vieux filou , c’est plus pervers que du Besançenot ou du Cohn-bendit


  • Je suis effrayé de voir que même ici les gens accordent une importance considérable aux sondages.
    Un sondage n’est pas une statistique c’est un instrument politique en d’autres termes c’est du contrôle social et ceci pour de multiples raisons :
    - lors de la diffusion d’un sondage ce qui est CRU est plus important qui est VRAI
    - l’objectif d’un sondage n’est pas de livrer des données "brutes" au public mais au contraire de mettre en valeurs une "tendance" (c’est donc nécessairement subjectif)
    - les sondages font l’objets d’une transaction
    - les abstentionnistes ne sont pas pris en compte dans les panels => biais gigantesque
    - le panel est de plus en plus réduit de façon à manipuler les données => biais abyssal
    - les sondages sont faits n’importe comment : rémunérés, par téléphones, dans des zones géographiques non-représentatives etc
    - pour finir on rajoute du "redressement"
    En résumé on gouverne la masse avec des statistiques et on la domine avec des sondages.
    C’est un outils pour créer une dynamique dans l’opinion : euphorie, découragement, remise en question...

    Posez-vous ces simples questions :
    - Depuis quand l’extrème gauche (sociaux-traitres) fait 14% aux présidentielles en France ??
    - Avec le contexte actuel MLP ferrai autant voire moins que son père en 2007 alors que Sarko lui avait pompé ses voix ?
    - Connaissez-vous autour de vous des gens qui s’apprêtent à voter pour N. Sarkozy ? Personnellement je n’en connais plus depuis bientôt 4 ans !

    Là on parle de la France RELLE on ne parle pas de la salle de rédaction d’iTele...
    A mon avis vous sous-estimez la colère populaire qui elle s’en fout complètement que MLP parle du Halal ou du M.E.S les gens voteront FN point barre !
    Et Mélanchon ça fait bien longtemps qu’ils connaissent la musique... (l’internationale)

    Mon pronostic pour le premier tour ce serait :
    *MLP 25-30 %
    *Hollande 22-25 %
    *Sarkozy 10-15% grand maximum
    *Mélanchon 8%
    *Les autres candidats seront à la ramasse (jamais Bayrou ne fera 12 % !!)
    *Abstention assez forte

    La grande inconnue ce sera le trucage ou non des élections et il y a de très fortes chances que ce soit le cas !

    En conclusion SONDAGES=MANIPULATION faisons les mentir.
    Il suffit de voir le nombre de saloperies qu’ils essayent de faire passer en force à l’aide des sondages comme si c’était des référendum !! (Europe, OGM, mariage homo, euthanasie)
    Posez ces questions à vos voisins dans le monde réel vous allez-voir...
    A quand le "75% des français sont en faveur du clonage humain ?"

     

    • vous sous estimez l’ntérêt que beaucoup de français portent à Sarko surtout devant le vide qu’offre Hollande , Marine a oublié ce phénomène ce vide de Hollande fait peur au point qu’il fait sortir des abstentionistes de droite pour sarko et de gauche pour mélanchon et le refus de courir le risque MLP pour ces français trés peu politisés
      Hollande sera quand même gagnant gràce à un sarko qui aura joué sur du pseudo lepénisme ainsi va le monde


  • Mélenchon ne sera pas au deuxième tour, sont chaud ne trompe pas tant de monde que ça, d’autant plus, qu’il a quand même bien montré à quel point il est immature. Quand il fait ses discours on dirait un gourou, je pense que les travailleurs sont suffisamment raisonnables pour faire ce constat.


  • A mon avis les le pen des qu’ ils sont un peu trop haut dans les sondages ils se tirent une balle dans le pied et même dans les deux s il le faut ... bizarre non ???

     

    • Je suis entièrement d’accord avec cette remarque et depuis longtemps je me demande un peu a quoi joue le FN.

      Pourquoi JM lePen sort-il tout d’un coup pour faire des sorties complètement inutiles sauf pour les journalistes qui sont toujours a l’affût de détails pour diaboliser le FN. Si la réponse est : parce que c’est un homme libre, c’est un peu leger. Si c’est vraiment un homme libre qu’attend-t-il pour dénoncer le lobby qui n’existe pas ? Pense-t-il que ce lobby n’existe pas ? Serait-il libre mais aveugle ?

      Pourquoi MLP en fait-elle trop sur de aspects sociétal, IVG, Peine de mort,.. qui, il n’y a pas besoin d’être fin stratège pour le comprendre, sont bien plus diviseurs que rassembleurs. Diviser pour se faire élire, drôle de stratégie !

      Pourquoi depuis des années, le FN ne martèle-t-il pas que les français d’origine étrangère sont des FRANCAIS, laissant ainsi planer le doute sur un racisme primaire.

      Bref, Asselineau serait-il dans le vrai ?


    • « Pourquoi depuis des années, le FN ne martèle-t-il pas que les français d’origine étrangère sont des FRANCAIS, laissant ainsi planer le doute sur un racisme primaire. »

      Dire que les français sont des français, c’est tautologique. Marine Le Pen l’a dit et répété de nombreuses fois : un français, c’est une personne qui a la nationalité française.
      De plus, Jean-Marie Le Pen a toujours dit à ses électeurs, dans ses meetings, de ne jamais s’en prendre aux immigrés, mais à la politique d’immigration qui les a fait venir en masse. Bien entendu, cette partie-là des discours n’est jamais relayée dans les médias.

      « Bref, Asselineau serait-il dans le vrai ? »

      Tactiquement, il est dans l’erreur. La preuve c’est qu’il n’a pas réussi à se faire inviter sur les plateaux TV, et conséquemment n’a pas obtenu ses signatures. C’est un gros naïf qui croit qu’il suffit de dire la vérité et d’être honnête pour être placé sous le feu des projecteurs. Il n’a pas compris que la politique politicienne, c’est une guerre où tous les coups sont permis. Il lui manque de la lucidité et une paire de couilles. Pour donner le change au Système du politiquement correct, il lui fait de grands signes pour lui dire : « Je suis des vôtres, je tape sur le FN ! » et "donne" ses camarades de combat à la kommandantur.
      François Asselineau fait dans son froc à l’idée d’être traité d’antisémite. Sa grande peur est d’être assimilé à l’extrême-droite, ce qui est déjà le cas d’ailleurs puisque l’UPR a fait son entrée dans la fachosphère. Le lobby qui n’existe pas, Asselineau se garde bien de ne jamais, au grand jamais, y faire la moindre allusion !


  • Mélenchon, N’EST PAS une bulle sondagière... C’est une manip de dernière minute ! Une entourloupe Sarkozienne montée par ses amis !
    C’est de la propagande, une manipulation pour diviser la gauche, l’affaiblir et recommencer un 21 Avril 2002 !
    Seul Espoir pour Sarkozy de se maintenir pour le second tour !
    Mais aussi c’est l’enfumage du vote utile de Sarkozy qui tente de récupérer les indécis qui votent FN ! Mais la seule utilité est de ne pas voter Sarkozy !
    Le peuple ne va certes pas voter pour celui qui détruit la France depuis 5 ans. Cet homme à un bilan, bien qu’il essaie de le masquer !
    Quant à la gauche, saura-t-elle éviter le piège ???
    Réponse dans 30 jours au maximum !

     

    • La gauche a toujours été divisé au 1er tour des présidentielles !

      2002 :

      Jospin
      Chevènement
      Taubira
      Hue
      Besancenot
      Laguiller
      Mamère
      Gluckstein

      Il y a toujours eu diversité de candidatures à la gauche du PS. Mélenchon bénéficie de l’explosion en vol du NPA, de la retraite de Laguiller, de la personnalité d’Eva Joly, de l’auto-dissolution de ce qui restait du PCF. Avec tout ça, à la limite, s’il ne fait pas au moins 10%, c’est un échec total pour lui !

      Si on analyse les élections de 2002 et de 2007, ainsi que les dernières élections européennes et régionales, on voit clairement que Mélenchon a un potentiel de voix entre 10 et 15%. Répétons encore que cela n’a AUCUN impact sur le score de Marine Le Pen ! Il ne s’agit que de transferts de voix au sein de la gauche ! Il s’agit juste de rapport de force au sein du futur gouvernement Hollande.


  • Marine a parlé de déclarer la guerre aux islamistes.
    Elle a parlé d’aider les musulmans à lutter contre les islamistes !
    Les islamo-fascistes doivent être combattus pour assurer la paix sociale.


  • Mélancchon financé par le Qatar ?


  • un certain "apika sur jeuxvideos.org a fai son propre sondage, sur 100 personnes, mais en respectant une méthode scientifique. Car comme beaucoup il avait des doutes sur la sincérité des sondages officiels. et savez-vous ce qu’il a trouvé ?



    Vous pensez que les sondages vous mentent, que leurs résultats sont falsifiés ?
    Faites-en l’expérience pour en avoir le coeur net.
    D’après eux, le premier tour est plié, Hollande et Sarko à 25+, les autres loin derrière.
    Comment se peut-il que Sarkozy soit si haut avec une cote de popularité si basse ?
    Je me posais cette question.

    J’ai donc décidé de vérifier. J’ai pris cent personnes dans l’annuaire.
    Mon échantillon étant calibré avec soin :
    .50% d’hommes, 50% de femmes
    .50% de ruraux, 50% d’urbains
    Enormément de CSP représentées et j’ai eu autant de jeunes que d’anciens, notamment une mamie de 88 ans ! :)
    J’ai pris la matinée pour le faire sérieusement. Merci le téléphone illimité :coeur :

    Résultats du premier tour à ma grande surprise :

    1. Jean-Luc Mélenchon (Front de Gauche) 23%
    2. François Hollande (PS) 21%
    3. Marine Le Pen (FN) 17%
    4. Nicolas Sarkozy (UMP) 13%
    5. François Bayrou (MoDem) 10%
    6. Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République) 4%
    7. Eva Joly (EELV) 2%
    7. Philippe Poutou (NPA) 2%
    9. Nathalie Arthaud (LO) 1%
    10. Jacques Cheminade (Solidarité et Progrès) 0%

    Absentionnistes = 7%

    Je précise que mon département n’est pas particulièrement de gauche, en 2007 Sarkozy l’avait emporté ici. Je précise aussi que je n’ai pas influencé les sondés, je leur ai simplement rappelé la liste des dix candidats avant leur choix.

    Constats, Mélenchon est non seulement au second tour mais est même premier ! Sarkozy a moitié moins de voix qu’annoncé par nos sondeurs...

    Conclusion, je suis convaincu qu’on cherche à limiter la percée de Mélenchon dans les sondages et même qu’on limite le FN tandis qu’on surjoue l’UMP, pour s’assurer un second tour Hollande-Sarkozy. Je suis convaincu de la possibilité d’un 21 avril à l’envers, voire même d’une énorme surprise FdG-FN.


     

    • Je ne fais pas super confiance aux sondages officiels, mais alors ce que dit un illustre inconnu, caché derrière un pseudo’, sur un site de jeux-vidéo (j’apprécie les jeux-vidéo, c’est pas la question), c’est 0% de crédibilité selon moi. :/